| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 14 septembre 2013

Je suis "pour" la laïcité proposée par le projet de Charte des valeurs québécoises

par Élaine Hémond, consultante et formatrice pour Genre et gouvernance






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


« Islamophobie » ou « islamistophobie » ?
La charte des valeurs n’a été ni cachée ni utilisée à des fins électoralistes
Lettre ouverte à Françoise David sur la laïcité
Un islamisme "laïcophobe" très militant
Montrez-moi une lesbienne féministe voilée
Fatima Houda-Pepin : "Je suis libérale et fédéraliste et je suis contre le tchador à l’Assemblée nationale".
Un voile sur les yeux
Charte de la laïcité - Oser penser par soi-même
Non, Monsieur Parizeau
Sans complaisance : Le mythe Jacques Parizeau. La réalité Pauline Marois
Intégrisme islamiste - Le Québec n’est pas une île
Charte des valeurs québécoises - Voir plus loin que le bout du foulard
Lettre au Ministre Bernard Drainville - Le hidjab a quelque chose à voir avec l’inégalité hommes-femmes
Charte des valeurs québécoises - Ni parfaite ni diabolique
Le Conseil du statut de la femme doit pouvoir jouer son rôle dans le débat sur la laïcité
Lettre au ministre Bernard Drainville - Clair, net, définitif : une charte de la laïcité, point !
Lettre à Maria Mourani, députée - La laïcité inclusive ou l’aveuglement volontaire
"À Rome, on fait comme les Romains". Pourquoi pas au Québec ?
Charte des valeurs québécoises - Laïcité : quatre mises au point essentielles
Laïcité et pseudo-laïcité
La laïcité, enfin !
Le SFPQ réitère son appui pour un État laïque
Parce que nos valeurs, on y croit - Document d’orientation
La CSQ souhaite un débat ouvert et rassembleur sur le projet d’une Charte des valeurs
Signes religieux ostentatoires - Des enseignantes en colère écrivent au président de la Fédération autonome de l’enseignement
Pour une laïcité authentique et inclusive







La plupart des messages Facebook qui me parviennent sur le sujet sont des reprises des propos et avis des médias et des politiciens de leur couleur. Je vous présente ma position personnelle sur la question.

Voici quelques éléments qui motivent ma prise de parole ce matin.

1. La foire à l’opportunisme et au clientélisme

Je suis horrifiée du spectacle scandaleux que nous donne encore une fois le milieu politique.

À travers ce débat, tout ce beau monde de droite et de gauche, du provincial et du fédéral, voire du municipal, semble d’abord motivé par des objectifs électoraux.

Je cherche en vain les élu-e-s qui osent privilégier ouvertement nos valeurs collectives, à moyen et long termes, à un discours (se voulant d’ouverture et de tolérance) élaboré par les stratèges des communications de leur parti.

Où sont les femmes et les hommes publics qui refusent d’adhérer à une mauvaise foi jugée payante par leur parti ?

Il serait, en effet, bien étonnant qu’un tel sujet fasse l’unanimité chez tous les membres d’un parti ?

Où sont aujourd’hui celles et ceux qui ont le courage de parler en leur nom personnel et conformément à leurs propres valeurs ?

Étonnant que les Québécois et les Québécoises de ma génération, celle-là même qui a porté la Loi 101, se disent maintenant à l’aise avec le principe de subordonner les droits collectifs aux droits individuels !

2. L’exploitation honteuse de la question du voile dans les services de l’État

Ayant vécu et travaillé un certain temps avec des femmes musulmanes dans plusieurs pays d’Afrique, en plus de les aimer profondément, j’ai un immense respect pour leur intelligence et leur dignité.

La plupart de celles que j’ai connues là-bas sont de ferventes pratiquantes (elles prient tous les jours, plusieurs étant allées en pèlerinage à la Mecque sont des Hadj…).

Cependant, ces femmes, de différents milieux, sont aptes à prendre les décisions qu’elles jugent pertinentes, entre autres en regard de leur habillement et de leurs projets professionnels.

L’extrémisme religieux, je ne l’ai pas vu auprès de ces femmes.

Quant à leur soumission à la religion ou à leur mari, si elle existe encore, elle est en voie d’être supplantée par cette recherche d’égalité que, collectivement, elles portent à bout de bras.

Dans l’avion, j’ai rencontré des femmes ministres, habituellement voilées, qui se vêtent à l’européenne lorsqu’elles vont à Paris.

Dans mon bureau, lorsque nous parlions travail, plusieurs n’hésitaient pas à tomber le voile.

Toutes ces femmes m’ont dit que, nulle part dans le Coran, était inscrite l’obligation pour les femmes de se couvrir les cheveux.

Ces amies musulmanes sont aussi éveillées à leur société et à leur religion que nous l’étions nous-mêmes face aux règles de l’Église en 1960-70.

Peut-on cesser de véhiculer l’idée que l’interdiction des signes religieux dans les fonctions d’État amènera des femmes à se retirer de leur vie professionnelle ?

Sur les quelque 2% de membres des communautés culturelles dans le personnel de la fonction publique québécoise, déjà, c’est une minorité qui porte le voile ou un autre signe religieux.

Et parmi les femmes voilées en poste dans nos services d’État, bon nombre ont déjà exprimé leur accord pour venir travailler sans signe vestimentaire religieux.

On peut espérer que la laïcité souhaitée pour notre État se confirme non seulement dans ses pratiques, mais aussi dans son visage.

Enfin, quant aux dérogations proposées par le projet de loi, si elles me semblent généralement pertinentes, j’ai une réserve face au maintien du crucifix à l’Assemblée nationale.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Élaine Hémond, consultante et formatrice pour Genre et gouvernance



Plan-Liens Forum

  • Je suis "pour" la laïcité proposée par le projet de Charte des valeurs québécoises
    (1/2) 17 septembre 2013 , par Johanne St-Amour

  • Je suis "pour" la laïcité proposée par le projet de Charte des valeurs québécoises
    (2/2) 17 septembre 2013 , par Crab2 Crab





  • Je suis "pour" la laïcité proposée par le projet de Charte des valeurs québécoises
    17 septembre 2013 , par Johanne St-Amour   [retour au début des forums]

    Bonjour Mme Hémond,

    Vous étiez candidate pour QS aux dernières élections, votre commentaire implique-t-il que vous n’adhérez pas aux positions prises par QS sur cette question, et aux positions prises également par la FFQ (et d’autres organismes bien sûr) ?

    Merci !

    Je suis "pour" la laïcité proposée par le projet de Charte des valeurs québécoises
    17 septembre 2013 , par Crab2 Crab   [retour au début des forums]

    En France c’est une réalité un moins pâle qu’ailleurs, mais ce n’est guère mieux au Québec ’’ on ’’ ne dit jamais assez que la laïcité, c’est aussi le droit de ne pas croire !

    Suite :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/french-corner.html


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2013
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin