| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 19 avril 2013

Stratégie d’action de la Table des partenaires influents : le Conseil du statut de la femme invite les sociétés québécoises à emboîter ce pas dans la bonne direction

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Gouvernement du Québec - Austérité : les femmes du domaine administratif ont de quoi s’indigner
Pourquoi j’emmerde la loi sur l’aide de dernier recours
Femmes immigrantes et métiers majoritairement masculins (FIMM) -Trousse d’outils pour les organismes en employabilité
Hausse de la contribution parentale dans les services de garde : des mères gagnant des salaires modestes seront-elles tentées de retourner au foyer ?
Jusqu’à quel point laissera-t-on la crise du logement s’aggraver avant d’agir ?
Travailleuses domestiques - Pour en finir avec la discrimination, la ministre du Travail doit faire ses devoirs
Les femmes de carrière freinées par le vieux modèle masculin, non par la "peur du succès"
Une étude de l’IRIS confirme les craintes du milieu communautaire : l’autonomie de plusieurs organismes est menacée
Parité au conseil d’administration des entreprises : la ministre Maltais "croise les doigts" pour que l’objectif soit atteint
L’OIT dénonce la discrimination envers les femmes dans le domaine de la science et de la technologie
La syndicaliste et féministe Madeleine Parent est décédée
Le fractionnement du revenu, une invitation à la guerre contre l’égalité des femmes
Occupons le patriarcat ! Apportons le féminisme à Wall Street dès maintenant
"Ethical oil" et les effets réels des sables bitumineux sur les femmes
Le processus de sélection des candidats est discriminatoire pour les femmes immigrantes, selon le CSF
Travailleuses domestiques - Renouer avec la dignité
Reconnaissance de l’immigration féminine et de ses particularités
Des mesures concrètes pour Intégrer les femmes aux grands choix économiques, sociaux et environnementaux
Où sont les femmes dans la gouvernance des entreprises au Québec ?
Femmes canadiennes, statut familial et travail rémunéré
Commentaires sur le projet de règlement concernant la déclaration de l’employeur en matière d’équité salariale
Une vision féministe de l’économie
Réforme du Régime de rentes du Québec - Le CSF s’inquiète de modifications qui pourraient entraîner la diminution des rentes pour de nombreuses femmes
Semaine de la dignité des personnes assistées sociales







Québec, vendredi 19 avril 2013 — Le Conseil du statut de la femme accueille favorablement la stratégie que propose la Table des partenaires influents, coprésidée par madame Monique Jérôme-Forget et par monsieur Guy St-Pierre. Cette stratégie représente un pas dans la bonne direction. Le Conseil se réjouit que des efforts concertés aient permis de formuler des objectifs chiffrés de représentation des femmes dans les instances décisionnelles des sociétés cotées à la Bourse, ayant leur siège social au Québec, et de proposer des moyens pour atteindre ces objectifs de façon progressive.

Suivant la Stratégie d’action de la Table des partenaires influents, les sociétés cotées sont invitées à prendre des engagements fermes afin de favoriser une meilleure représentation des femmes dans leur organisation. L’objectif est d’accroître la place des femmes dans les conseils d’administration et dans la haute direction, pour atteindre des objectifs de 20% de représentation d’ici 5 ans, de 30% d’ici 10 ans et de 40% d’ici 15 ans.

Recourir à des mesures volontaires est un choix réaliste, dans le contexte actuel, alors que plusieurs sociétés ne comptent encore aucune femme dans leurs instances de gouvernance (c’est le cas de 26% des 50 plus grandes entreprises du Québec cotées à la Bourse) et que, globalement, les femmes occupent quelque 15% des sièges au conseil d’administration de ces entreprises. Les sociétés auront ainsi le loisir d’apprécier dans les faits les avantages que représente une plus grande participation des femmes à la prise de décision.

Pour le Conseil, il importe de garder en vue l’objectif et de se préparer à recourir à des mesures plus musclées, dans l’éventualité où l’on constaterait, d’ici quelques années, que les mesures volontaires n’auraient donné aucun résultat tangible. Il existe des leviers économiques qui permettraient alors de faire pression sur les compagnies.

Dès les premières années d’application de la stratégie, lorsque le Secrétariat à la condition féminine, qui est chargé de mesurer les progrès, aura enregistré les premiers résultats, il serait intéressant de les publiciser, comme le suggère la Table, et de récompenser les entreprises qui se sont distinguées. « Pourquoi ne pas braquer également les projecteurs sur les sociétés récalcitrantes ? », se demande madame Julie Miville-Dechêne, présidente du Conseil du statut de la femme.

Le Conseil du statut de la femme a pour mission de conseiller le gouvernement et d’informer la population sur les questions d’égalité entre les femmes et les hommes. Pour de plus amples informations, rendez-vous au www.placealegalite.gouv.qc.ca.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2013
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin