| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Femmes du monde | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989|

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais


                                   Sisyphe.org                    Plan du site                                                                  Accueil
                    Éditions Sisyphe







Sisyphe et la liberté de parole

Quinze ans de silence public ne m’ont donc pas immunisée contre cette maladie qui consiste à me mêler effrontément des affaires de ce monde. En reprenant la parole pour défendre des droits, je rencontre la même vieille ennemie, la censure. Je prends note que mes propos dérangent encore aussitôt qu’ils deviennent politiques. À charge pour les gens qu’ils dérangent de s’interroger sur eux-mêmes, non pas à moi de me taire. La liberté de parole, même relative, est peut-être la pierre que Sisyphe, du mythe du même nom, devait rouler sans cesse au sommet d’une montagne. Je ne me sentirais pas à l’aise de m’asseoir tranquille, plutôt de faire l’effort de la rouler, parce que des gens sans scrupule abusent de leurs pouvoirs et de leurs privilèges.





Partager





LES BREVES :
lundi 5 mai
Le Canada, une « république de bananes » ?
mardi 1er mai
Qui était Sisyphe ?
mercredi 1er novembre
La liberté d’expression en ligne
mercredi 16 mars
Fillion déCHOI… Bravo les femmes ! par Martin Dufresne
samedi 12 mars
Fin du procès de Sophie Chiasson contre Jeff Fillion - Le verdict d’ici 30 jours - Appui massif à Sophie Chiasson
octobre
Les Carnets de Sisyphe

Liberté d’expression et diffamation au Canada
mercredi 16 juillet
Le CMAQ se donne les moyens de contrer les abus sur son site

mars 2010
Prostitution et intégrisme religieux, deux thèmes sujets à censure en milieu féministe
par Sisyphe

La liste féministe NetFemmes a refusé à deux reprises, en février dernier, de publier les messages d’une éditrice du site Sisyphe, Micheline Carrier, sans donner, à nos yeux, une explication satisfaisante de cette décision. Dans le premier cas, il s’agissait d’un communiqué expédié le 1er février et annonçant les plus récents articles affichés dans le site Sisyphe. La liste européenne Études féministes et la liste pancadienne PAR-L ont publié ce communiqué sans y voir quoi que ce soit de répréhensible. Les modératrices de NetFemmes ont estimé qu’un paragraphe de ce communiqué reproduisant un extrait d’un article du Mouvement du Nid en France, sur le film « Travailleurs du sexe », contrevenait à la nétiquette aux chapitres « du respect, de la politesse et de la tolérance ». Dans un courriel qu’on pourra lire plus bas dans cette page, les modératrices de la liste ont accusé l’expéditrice du message de tenir des « propos haineux à l’égard des femmes » et de chercher à provoquer : « La critique du documentaire sur le travail du sexe ne fait pas preuve de tolérance ni de politesse. C’est un paragraphe qui vise à provoquer dans l’optique de promouvoir un texte et un site. Ce texte n’a pas sa place dans la liste », a-t-on affirmé avec assurance. Affirmation d’autant plus étonnante que, le 17 février, la liste NetFemmes a publié exactement le même paragraphe qu’une autre abonnée avait posté, à la seule différence que cette abonnée avait indiqué un lien vers le site du Mouvement du Nid au lieu du site Sisyphe pour la lecture du texte intégral… Était-ce le contenu du commentaire ou la messagère qui était en cause ? Après plusieurs échanges de courriels avec la directrice générale du CDEACF, dont relève la liste NetFemmes, on nous a finalement donné cette explication : « Il [le paragraphe en question] faisait croire que la rédactrice tenait ces propos-là à l’égard du Mouvement du Nid, ce qui contrevient à la nétiquette, car ça attaque un groupe qui travaille pour les femmes. Tel a été la compréhension de la modératrice de Netfemmes, elle a fait valider par une autre personne qui a compris les choses de la même façon. Nous avons passé l’extrait sans contexte aux membres du comité condition féminine, qui ont voté dans le même sens. Et hier en conseil d’administration, la décision était unanime, cet extrait hors contexte est haineux envers les femmes. » Ainsi, en dépit du fait que Micheline Carrier ait mentionné au moins à trois reprises dans ses courriels, depuis le 1 février, que le Mouvement du Nid était l’auteur du paragraphe cité dans son communiqué, la directrice générale a continué de lui attribuer le commentaire sur le documentaire jugé inacceptable. Cette interprétation, qui ne tient pas compte des explications données par la messagère dès ses premiers courriels, ressemble à de la malhonnêteté « dans l’optique » de masquer une erreur d’interprétation et de discréditer une abonnée. Ce n’est pas parce qu’une décision est unanime qu’elle est justifiée. Le comité de la condition féminine et le conseil d’administration du CDEACF ayant endossé, sans plus de preuve, cette attitude accusatrice, on peut se demander s’ils étaient au courant des faits suivants et, s’ils l’étaient, il est permis de s’interroger sur leur sens de l’équité. Le communiqué indiquait clairement le contexte du paragraphe en cause, comme pour tous les autres articles annoncés. Si la directrice générale ne l’a pas transmis au conseil d’administration et au comité de condition féminine du CDEACF, il s’est agi d’un choix délibéré.

mardi 7 septembre 2004
CHOI-FM : un épineux problème pour les juges et le CRTC
par Guy Giroux, Université du Québec à Rimouski

mardi 7 septembre 2004
Les prédateurs crient au loup
Dans le conflit entre Genex communications et le CRTC, la liberté d’expression est-elle en cause ?
par Jacques Brodeur, consultant en éducation et en prévention de la violence

dimanche 1er août 2004
CHOI-FM : L’idée de censure récupérée à des fins démagogiques
CHOI-FM a été l’artisane de son malheur
par Guy Giroux, Université du Québec à Rimouski

L’auteur commente les accusations de censure devant la décision du CRTC de retirer sa licence à la radio CHOI-FM de Québec. Ni la liberté d’expression ni la liberté de presse ne sont en cause, dit-il.

2004
Pétition d’appui à la décision du CRTC de retirer sa licence à CHOI-FM
par Jessy Baron, GFK

La liberté d’expression n’est pas absolue et ne saurait annuler tous les autres droits individuels et collectifs. Dans les sociétés civilisées et démocratiques, la liberté d’expression est assujettie à la responsabilité.

avril 2003
La Loi électorale au Québec
Sisyphe appuie NonADQ.com contre les tentatives de censure
par Micheline Carrier

Le Directeur général des élections du Québec a demandé à l’éditeur de NonADQ.com de retirer son site pendant la campagne électorale ou de le modifier, sans quoi il s’exposerait à des poursuites judiciaires. Alain Dubois, l’éditeur de ce site, a refusé d’obtempérer, alléguant que la Loi électorale ne mentionne même pas le médium internet. J’appuie Alain Dubois dans sa résistance aux tentatives de censure. Si la Loi électorale du Québec restreint la liberté d’expression et d’information, il faut la modifier.

vendredi 7 mars 2003
Femmes et Internet
Prendre sa place sur la Toile ou la belle aventure de Sisyphe.org
par Micheline Carrier

mercredi 24 juillet 2002
La liberté de parole est-elle comme le rocher de Sisyphe ?
par Micheline Carrier

J’envisageais de consacrer cet espace à une démarche personnelle, plus ludique et réflexive que politique et militante. Eh bien, je dois constater, dans cette douzième chronique, que je n’ai pas tenu mes promesses.

mercredi 17 juillet 2002
« La vie en rose » devant le Conseil de presse du Québec
par Sisyphe

Un différend entre un magazine féministe et quatre travailleuses d’un groupe communautaire aboutit devant le Conseil de presse du Québec quand le magazine commente une lettre, sans la publier, et personnalise le débat en s’en prenant nommément à l’une des travailleuses. Pas plus d’unanimité chez les féministes qu’ailleurs. L’unanimité n’est pas souhaitable si elle traduit la pensée unique.

vendredi 12 juillet 2002
Sur les traces de Sisyphe
par Micheline Carrier

vendredi 12 juillet 2002
De Sisyphe et de la politique
par Micheline Carrier

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2011 | |Retour à la page d'accueil |Admin