| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 21 janvier 2020

Portrait au miroir

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Une vue imprenable
Dans le bleu de la nuit
Kurdistan
L’irremplaçable
La poésie a un nom
"Modjézéyeh echgh" : un recueil d’Élaine Audet écrit en persan
L’hiver des métamorphoses
Le matin des mots
Cet amour-là
Passage de l’ange
L’été du rêve
La démesure du bleu
Impromptu
Monter en amour
L’hiver secret des mots
Force de gravité
L’art obscur du désir
Dialogue avec l’éclair
La quête
Lettre à l’autre de soi
Le parlamour
Pierres de mer
Le rêve de voler
Tutoyer l’infini
Le voyage
Sablier
Dworkin - L’envers de la nuit
Autres poèmes depuis 2002







Tu es sa mémoire future la résonance
la voix bleue de ses mots
dans l’oreille de l’univers
l’éternel recommencement de l’amour

Tu es la haute flamme qui rêve en elle
la contagion subtile de la pensée
que n’éteint ni le vent ni le temps
les mots et le message nu de l’amour

Tu es le souffle entre le poème et l’univers
le passage fulgurant de la beauté
l’étincelle au cœur des cendres
le rivage où la lune rêve d’étendre l’océan

Tu es la voix traversière l’esprit du feu
sur les murs de pluie d’ombre de plomb
l’accent parfois grave du soleil à midi
quand s’envolent ses papillons de mots

Tu es la traversée sauvage et l’île
le naufrage que personne n’espère plus
la spirale d’or la beauté verticale
le vertige de l’univers sur ses hanches

Tu es l’extravagance des étoiles
quand elles percent le mur du sens
l’extase des mots sur sa langue
la mouvance insulaire de son désir

Tu es l’effervescence matinale de la feuille
quand tu lisses sa ligne de vie
de ta main revenue de mer pleine l’infini
recouvrir son corps de vagues

Tu es le poids d’amour de la lumière
qui la ramène au chant absolu
au pied de la beauté et de l’imaginaire
au fond bleu parfait de la nuit

Tu es le cri l’éclair le cristal
l’instant de l’écho dans son sang
l’eau l’arpège la splendeur
l’éclat de l’univers partout en soi

Tu es la voile du silence l’espace
le souffle de l’infini sur sa nuque
le volcan impatient sous les mots
le sel de la terre à la mer revenu

Tu es la première pensée le premier regard
chacun des gestes pour affronter l’aube
l’étincelle qui embrase le noir des mots
toute la forêt connue sur le bout des doigts

Tu es le surgissement et le silence
la plume et la parole sur sa peau
la soif la paume l’eau à la source
l’instant où elle traverse le miroir

Tu es sous ses paupières
la mémoire enivrante du toujours là
la résonance de sa peau
lorsque le poème lui livre l’univers

Tu es la courbe qui capte la lumière
et lui donne son éternité
la mémoire de son corps sa pensée
quand s’ouvre l’indicible

Tu es ce rêve doux qui s’attarde
dans les veines du jour
lorsque tu laisses entre ses draps
quelques pétales d’étoiles

Tu es son étendue la pluie et la neige
au plus intime de sa poitrine
là où la chair palpite proche du soleil
le courage vital du papillon

Tu es la forêt l’empreinte des pas
sur les pavés du silence
l’épave porteuse et la mer
le miroir étincelant de sa liberté

Bleue noire est la couleur de ta nuit
le vent la traverse l’efface l’anime
alors que monte en toi l’ampleur nue
d’une musique conçue pour durer

Mis en ligne sur Sisyphe, le 20 janvier 2020



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.


Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. Depuis 2002, elle est l’une des deux éditrices de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- Prostitution - perspectives féministes, (éditions Sisyphe, 2005).
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).
- Prostitution, Feminist Perspectives, (éditions Sisyphe, 2009).
- Sel et sang de la mémoire, Polytechnique, 6 décembre 1989, poésie, (éditions Sisyphe, 2009).
- L’épreuve du coeur, poésie, (papier & pdf num., éditions Sisyphe, 2014).
- Au fil de l’impossible, poésie, pdf num., (éditions Sisyphe, 2015).
- Tutoyer l’infini, poésie,pdf num., 2017.
- Le temps suspendu, pdf num., 2019.

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2020
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin