| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 13 février 2007

100 femmes jugent Ségolène

par Marie-France Etchegoin, Le Nouvel Observateur






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Assemblée Nationale - Le Laboratoire de l’Égalité réjoui du nombre de femmes élues et attentif à l’attribution des présidences de commissions
Égalité - À quand une Europe garantie sans conservateurs ?
IVG - La police sarkosyste au service de l’extrême-droite contre les droits des femmes
Un homme qui opprime une femme ne saurait être libre
Charte de la laïcité dans les services publics en France (avril 2007)
L’égalité hommes-femmes selon la Halde
La langue française est en crise en France, M. le Président Sarkozy
La séparation des filles et garçons à l’école de nouveau possible en France
Ecole : la mixité en danger
France - Manifeste pour une politique cohérente et durable d’égalité entre les femmes et les hommes
Halte aux enfermements sexistes des femmes en France !
Politique en France - Oui à la rupture !
Post-présidentielle en France - Appel à la vigilance pour les législatives
Le choc Sarkozy
La France élit une présidente ou un président dimanche
Présidentielle - Prises de position d’associations féministes
La France élit une présidente ou un président dimanche
Présidentielle française - La condescendance ou liberté, égalité, fraternité
Présidentielle française - Pour la première fois, une femme
Dossier de Sisyphe.org - Cliquez ici
Ségolène Royal, une femme de cœur et de pouvoir
Ségolène Royal - Têtue comme elle est, elle tiendra ses promesses
Les enfants d’Athéna
Pour le moment, Ségolène Royal ne me convainc pas
Elle fera quoi, Ségolène, pour des gens comme moi ?
Faut-il bâillonner la "gauche de la gauche" ?
Lettre aux présidentiables de 2007
Sexe faible s’abstenir
La France se prononce dimanche sur le projet de constitution européenne







Il y a un mois, elle était la madone, la pasionaria en tailleur blanc, la Diane chasseresse d’éléphants, la Zapatera, l’amazone du Poitou-Charentes, la mante religieuse. Sainte terrassant les dragons ou Jeanne d’Arc à l’assaut des citadelles masculines. Figures conquérantes. Images mâtinées de sexisme, bien sûr, mais images de victoire. Aujourd’hui, la Royal serait devenue Bécassine, nunuche égarée en rase campagne présidentielle, Emma Bovary de la politique. Et pourquoi pas ravissante idiote ?

Il y a un mois toujours, la France s’était trouvé une supermaman qui convoquait ses enfants turbulents en conseil de famille. La démocratie participative devait libérer la parole et soigner les bobos, les gros coups de cafard, les colères rentrées. Eloigner les méchants ogres qui profitent du désarroi des citoyens abandonnés. Il n’y avait qu’une mère pour inventer cette façon de faire de la politique. C’est bien connu : les génitrices sont « concrètes », « pragmatiques », « intuitives ». Aujourd’hui ? L’infirmière Ségolène est priée d’être moins prosaïque. On lui demande de conceptualiser, de briller, d’attaquer. De renouer avec la politique d’antan. D’être virile. La démocratie participative ne serait qu’un cache-sexe pour masquer l’absence de projet de la donzelle. L’occasion est trop belle pour les machos qui se planquaient au fond du bois. Ils dégainent à nouveau sans complexes, sous couvert de débat politique.

Retour du refoulé misogyne ? Droit de critique légitime envers celle qui a fait de sa « féminitude » un argument, parfois malgré elle ? La candidate Royal est à un tournant. La femme Ségolène aussi. Dans les pages qui suivent, 100 femmes écrivains, députées, militantes associatives, sportives, personnalités du monde économique ou du spectacle, célèbres ou anonymes, expliquent pourquoi elles l’aiment ou la détestent. Elles sont au moins d’accord sur un point : se présenter à une présidentielle quand on est une femme n’est pas encore dans l’ordre - juste - des choses. Royal doit vaincre Sarkozy. Et une armée de préjugés.

Marie-France Etchegoin
Le Nouvel Observateur

- Lire les opinions : 100 femmes jugent Ségolène, Le Nouvel Observateur, semaine du jeudi 8 février 2007.

- Les neuf chapitres du programme décryptés, par L’Humanité, le 13 février 2007.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Marie-France Etchegoin, Le Nouvel Observateur



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2007
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin