| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 14 mars 2012

IVG - La police sarkosyste au service de l’extrême-droite contre les droits des femmes

par le Collectif unitaire 20è/Tenon






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Égalité - À quand une Europe garantie sans conservateurs ?
Un homme qui opprime une femme ne saurait être libre
Charte de la laïcité dans les services publics en France (avril 2007)
L’égalité hommes-femmes selon la Halde
La langue française est en crise en France, M. le Président Sarkozy
La séparation des filles et garçons à l’école de nouveau possible en France
Ecole : la mixité en danger
France - Manifeste pour une politique cohérente et durable d’égalité entre les femmes et les hommes
Halte aux enfermements sexistes des femmes en France !
Politique en France - Oui à la rupture !
Post-présidentielle en France - Appel à la vigilance pour les législatives
Le choc Sarkozy
La France élit une présidente ou un président dimanche
Présidentielle - Prises de position d’associations féministes
La France élit une présidente ou un président dimanche
Présidentielle française - La condescendance ou liberté, égalité, fraternité
Présidentielle française - Pour la première fois, une femme
Dossier de Sisyphe.org - Cliquez ici
Ségolène Royal, une femme de cœur et de pouvoir
Ségolène Royal - Têtue comme elle est, elle tiendra ses promesses
Les enfants d’Athéna
100 femmes jugent Ségolène
Pour le moment, Ségolène Royal ne me convainc pas
Elle fera quoi, Ségolène, pour des gens comme moi ?
Faut-il bâillonner la "gauche de la gauche" ?
Lettre aux présidentiables de 2007
Sexe faible s’abstenir
La France se prononce dimanche sur le projet de constitution européenne







À l’appel du collectif unitaire 20è/Tenon, 200 personnes, habitants du 20è, militants
d’organisations syndicales, politiques, associatives, ont manifesté le 10 mars autour de l’hôpital Tenon pour refuser le diktat des intégristes catholiques qui prétendent imposer leur ordre moral et s’en prendre au droit des femmes de choisir d’avoir un enfant ou non.

En effet, pour la 6è fois ces intégristes ont voulu venir à la porte de l’hôpital Tenon exercer leurs pressions sur les femmes et les hommes se rendant à l’hôpital, sur les hospitaliers qui y travaillent.

Nous avons rapidement constaté que la police ne voulait pas laisser la manifestation se dérouler normalement. En même temps qu’elle tentait de bloquer le cortège alors qu’il se trouvait sur le parcours autorisé, elle jouait la provocation en installant à proximité le groupe d’extrême-droite.

Lorsque la manifestation a enfin pu progresser, elle s’est rapidement heurtée aux violences policières. Boucliers pour repousser brutalement les manifestants, coups de pied et de matraque, une syndicaliste frappée, l’une des responsables de la manifestation délibérément jetée au sol….

Nous avons constaté aussi le refus des « forces de l’ordre » de laisser passer une ambulance pédiatrique et un véhicule de pompiers qui essayaient d’accéder à l’entrée principale de Tenon.

Le collectif 20è/Tenon a déjà appelé l’attention sur la collusion entre le pouvoir et l’extrême droite. Par la loi Bachelot démantelant l’hôpital public et les interventions des ARS, le gouvernement supprime des services hospitaliers, des maternités, des centres d’IVG.

Les intégristes catholiques lui apportent leur soutien dans la remise en cause du droit des femmes, et en particulier du droit à l’IVG ainsi que le Front national par la voix de Marine Le Pen qui préconise le déremboursement de l’IVG et déclare vouloir « remettre au pas » le planning familial.

La date des élections se rapproche et le pouvoir s’énerve. Il s’en prend clairement au mouvement démocratique qui veut s’exprimer dans la rue.

Nous appelons toutes et tous les démocrates à se mobiliser contre la violence policière.

Nous appelons toutes les femmes, tous les démocrates à réaffirmer le droit des femmes d’avoir un enfant ou non et à exiger un centre d’IVG dans chaque hôpital public.

Les intégristes veulent continuer leur sale campagne et revenir le 31 mars. Ne les laissons pas approcher de l’hôpital !

Le collectif 20è/Tenon

Contact :
Jeanine Le Roux 01 4370 88 37 / 06 74 86 46 Josée Pépin : 01 40 3O 12 22

Syndicat CGT de l’hôpital Tenon, section syndicale Sud Santé de Tenon, Fédération Sud Santé Sociaux, Solidaires, FSU 75, LDH 20è, FASE, NPA, PC, PG, EELV 20è

Mis en ligne sur Sisyphe, le 12 mars 2012


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

le Collectif unitaire 20è/Tenon



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2012
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin