| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






jeudi 14 mai 2009


Un "vivre-ensemble harmonieux" ?
Présence musulmane Montréal met Sisyphe en demeure de publier sa réplique à Djemila Benhabib

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Une nation et son crucifix
Pour une Charte de la laïcité au Québec
Débat sur les symboles religieux - Cachez cette chevelure que je ne saurais voir
Le voile, la FFQ et la laïcité
Opinion d’un juriste sur la position de la FFQ contre l’interdiction de symboles religieux dans les services publics
Revue de presse sur les symboles religieux et la laïcité dans la fonction publique au Québec
Laïcité au Québec - La FFQ adapte son discours à la direction du vent
C’est dans le Coran !
Pour la laïcité complète et visible dans les services publics au Québec
La FFQ : nouveau porte-étendard de l’islamisme ?
Femmes et laïcité
Affirmer la neutralité de l’État et interdire le port de signes religieux dans la fonction publique
La FFQ fait fausse route
Mon expérience d’immigrante au Québec
J’accuse la FFQ de trahir le combat des femmes
La place de la religion dans l’espace public selon des Québécoises musulmanes
Trahison ? Je dirais plutôt courage et solidarité !
Signes religieux pour les employé-es des services publics - Retournons au vrai débat !
La FFQ défend la cause de toutes les Québécoises
Éviter la compromission avec l’islamisme
Démocratie, laïcité des institutions et égalité des sexes : des valeurs dont l’Occident peut être fier







En des termes qui pourraient suggérer une tentative d’intimidation, le groupe Présence musulmane Montréal (PMM) met le site Sisyphe.org en demeure de publier sa réplique au texte de Djemila Benhabib, comme si une demande préalable lui avait été refusée, ce qui n’est pas le cas. Il n’y a pas eu de demande préalable. Depuis une quinzaine de jours, nous avons invité toute personne intéressée à s’exprimer librement sur les articles de Sisyphe qui commentent la position de la FFQ. Plusieurs ont répondu à cette invitation et nous avons publié tous les messages. Pourquoi Présence musulmane Montréal ne s’est-elle pas prévalue de cette ouverture et n’a-t-elle pas publié directement sa réplique au lieu de nous « sommer » littéralement de le faire ?

Celles et ceux qui fréquentent Sisyphe depuis sa création, il y aura bientôt sept ans, savent que ne refusons pas le droit de réplique à moins qu’il contienne des propos grossiers et des attaques de nature personnelle. Critiquer ouvertement un groupe et s’afficher en désaccord avec lui n’est pas, à nos yeux, une attaque. Si le mouvement féministe ne retrouve pas à court terme sa capacité de débattre vigoureusement au lieu de s’autocensurer, comme il le fait déjà depuis quelques années de peur d’être perçu comme divisé - ce qu’il est de toute façon sur certaines questions, et après ? - il finira asphyxié.

Nous voulons dire au groupe Présence musulmane Montréal et à tous ceux et celles qui seraient tentés de l’imiter que nous n’acceptons pas les tentatives d’intimidation, ni les leçons sur la responsabilité. Des menaces à peine voilées exprimées sous cette forme : « Comme vous êtes les éditrices de Sisyphe.org, vous n’êtes pas sans savoir également que vous pouvez être tenues responsables des propos rapportés sur votre site », ne nous empêcheront pas de soutenir Djemila Benhabib, qui a exercé sa liberté d’expression en publiant cet article sur Sisyphe. Nous accordons la même liberté à Présence musulmane Montréal ainsi qu’à toute personne ou tout groupe qui voudrait s’exprimer dans le débat en cours, mais nous ne le ferons jamais sous la menace. Nous savons aussi comment présenter les textes sur Sisyphe, afin de bien informer notre lectorat du contexte, sans que PMM ait à nous imposer « sa » méthode de présentation. En outre, nos auteures n’ont pas l’habitude de nous dicter où placer leurs articles sur Sisyphe. Nous espérons que le ton de Présence musulmane Montréal n’est pas une illustration de ce que ce groupe considère comme un « vivre-ensemble harmonieux ». Voici le texte de cette mise en demeure, qui nous a été adressée par courriel, et dans cette page la réplique de Présence musulmane Montréal à l’article de Djemila Benhabeib.

Mise en demeure de Présence musulmane Montréal à Sisyphe de publier son texte

PAR COURRIEL : sitesisyphe@yahoo.fr

Montréal, le 12 mai 2009

À L’ATTENTION DE :

Mme Micheline Carrier

- et-

Mme Elaine Audet

Éditrices de Sisyphe.org

Objet : Article de Mme Djemila Benhabib, J’accuse la FFQ de trahir le combat des femmes, paru le 11 mai 2009 sur Sisyphe.org

Mesdames,

Le 11 mai 2009 a paru sur le site Internet Sisyphe, accessible sur sisyphe.org dont vous êtes les éditrices, un article rédigé par madame Djemila Benhabib, intitulé J’accuse la FFQ de trahir le combat des femmes.

Vous n’êtes pas sans savoir que plusieurs passages de l’article de madame Benhabib réfèrent au groupe Présence Musulmane Montréal. Nous attirons votre attention notamment sur les passages suivants :

  • « Il y a des alliances et des prises de position qui minent les principes. Avec cette dernière [faisant référence à une supposée alliance avec PMM], la crédibilité de la FFQ est sérieusement entachée. Pour une poignée de militantes islamistes, la FFQ a sacrifié des millions de femmes musulmanes qui se battent au péril de leur vie. »
  • « J’accuse la FFQ de compromission avec des mouvements politiques des plus rétrogrades tels que le Conseil islamique canadien qui a mené une campagne acharnée pour l’instauration des tribunaux islamiques en Ontario ou, encore, Présence musulmane qui fait la promotion des thèses de Tarik Ramadan qui prône un "moratoire" sur la lapidation des femmes adultères, un châtiment préconisé par la charia islamique. Un moratoire… ??? »
  • « Bien qu’il ait été beaucoup question des femmes arabo-musulmanes lors de cette rencontre, seule la propagande des femmes islamistes dominait. Quel bel exemple de diversité et de pluralité ! C’est à croire que la pensée unique est devenue la norme à la FFQ. Quelle tristesse… »

    Ces propos sont non seulement mensongers mais diffamatoires. Ils visent vraisemblablement à attaquer Présence musulmane Montréal et à miner sa crédibilité et celle de ses membres.

    Comme vous êtes les éditrices de Sisyphe.org, vous n’êtes pas sans savoir également que vous pouvez être tenues responsables des propos rapportés sur votre site.

    Nous estimons donc que Présence musulmane Montréal doit pouvoir répondre à ces accusations.

    Nous vous soumettons un article en réponse à celui de Mme Benhabib et vous sommons de le diffuser, dès aujourd’hui, sur Sisyphe.org, dans la même rubrique que l’article de cette dernière. Nous exigeons également qu’une mention soit inscrite à l’effet qu’il s’agit d’un article présenté par le groupe Présence musulmane Montréal, en réaction aux accusations de madame Benhabib.

    Veuillez agir en conséquence.

    Leila Bdeir,
    Porte-parole, Présence musulmane

  • On peut lire la réplique de Présence musulmane Montréal à l’article de Djemila Benhabib à cette page de Sisyphe : « Retournons au vrai débat ! »

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 13 mai 2009


  • Partagez cette page.
    Share


    Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
       Commenter cet article plus bas.

    Sisyphe
    http://sisyphe.org



    Plan-Liens Forum

  • Présence musulmane Montréal met Sisyphe en demeure de publier sa réplique à Djemila Benhabib
    (1/5) 14 mai 2009 , par

  • Le pouvoir de l’information
    (2/5) 13 mai 2009 , par

  • Ne pas céder
    (3/5) 13 mai 2009 , par

  • Qui détourne
    (4/5) 13 mai 2009 , par

  • On tente encore de détourner le débat.
    (5/5) 13 mai 2009 , par





  • Présence musulmane Montréal met Sisyphe en demeure de publier sa réplique à Djemila Benhabib
    14 mai 2009 , par   [retour au début des forums]
    PPM et sa mise en demeure

    Mise en demeure de PMM

    J’ai été outrée de constater que PMM fonctionne comme si elles vivaient dans un pays non-démocratique, en imposant leurs idées et leurs visions et en se disant pour la libre expression.
    Ne voyez-vous pas que vous êtes les seules responsable de l’isolement de vos membres avec des comportements aussi contradictoires. La manipulation que vous utilisez avec doigté dans le but d’en arriver à vos fins me porte à penser que la FFQ en paie présentement la note et que les conséquences pour la FFQ (pour avoir oser vous supporter en toute bonne foi)vont être majoritairement négatives dans les prochains mois. La réputation de cet organisme est à refaire et cela prendra un certain temps.
    En plus d’avoir donné une autre fois l’occasion à la population de se braquer contre un groupe d’individus qui ne pensent pas toutes comme vous, vous confirmez par votre menace d’intimidation que vous êtes prêtes à prendre tous les moyens afin d’en arriver à vos fins ou exécuter les exigences de personnes qui controlent les femmes et jeunes filles de votre appartenance religieuse.
    Celles qui pensent par elles-même, qui osent dévoiler l’inégalité, se voient menacer de mort.
    À quand les efforts de la part de votre organisme pour s’adapter, évoluer et laisser vivre les femmes dans un pays démocratique ?

    Le pouvoir de l’information
    13 mai 2009 , par   [retour au début des forums]

    En fait les animatrices de Sisyphe ont compris que la meilleure défense est l’information et c’est de bonne guerre.

    Ne pas céder
    13 mai 2009 , par   [retour au début des forums]
    Regards de femmes

    Chères amies,

    Les tentatives d’intimidation des groupes se référant à l’islam pour refuser les principes universels fondamentaux d’égalité en droits, devoirs et dignité des femmes et des hommes se multiplient.

    Ils sont aidés par les benêts compassionnels, idiots utiles aux fondamentalistes, qui acceptent au nom d’une tolérance non réciproque que les femmes soient soumises à un patriarcat théocratique archaïque et font leur jeu.

    Il est indispensable de ne pas céder pour toutes les femmes - et les hommes - qui veulent avoir accès aux droits humains universels émancipateurs et ne pas être enfermés dans des traditions sclérosantes.

    Nous vous soutenons.

    Michèle Vianès

    présidente de Regards de femmes.

    Qui détourne
    13 mai 2009 , par   [retour au début des forums]

    M.... je suis fatiguée de ces accusations de détourner le débat qu’on lance à tout vent, comme s’il y avait un groupe propriétaire du débat.

    Si le débat a été détourné, c’est il y a un bon moment d’abord par la Commission Bouchard-Taylor, ensuite par les personnes et les groupes qui suivent ses traces... Le vrai débat devrait porter sur la laïcité de l’État et de ses institutions, non pas sur les croyances politico-religieuses individuelles à afficher dans la fonction publique. Un emploi n’est pas un tremplin pour propager ses croyances personnelles et personne n’a fait la preuve que s’afficher avec un crucifix, un hidjab, un kirpan ou autre signe dans les services publics pouvait faciliter l’intégration des individus.

    On tente encore de détourner le débat.
    13 mai 2009 , par   [retour au début des forums]

    C’est réellement un coup bas de la part de Sisyphe que d’avoir publié la "mise en demeure" de Présence musulmane.

    Encore une fois, on tente de détourner le débat. Madame benhabib semble être une experte en la matière et sisyphe m’a beaucoup déçue aujourd’hui.

    Je crois que la réaction de Présence musulmane est fondée si on se fit aux propos relatés par madame Benhabib à travers tous les médias du Québec et à la reprise de ses mensonges par sisyphe.

    En effet. il n’y a pas une seule apparition publique où madame Benhabib n’a pas prononcé à tort le nom de cette organisation, allant même jusqu’à prétendre que Présence musulmane est de connivence avec des groupes islamistes et appui leur lutte politique de l’islam.

    Je réponds à sisyphe que ce qui autocensure le mouvement féministe et ce qui pourrait l’asphyxier ce sont des propos comme ceux tenus par madame Benhabib qui dénature complètement le débat et nous poussent à nous défendre personnellement plutôt qu’à défendre nos idées.

    Vraiment mesdames, revenons au débat ! Ne nous laissons pas détourner des questions importantes au détriment d’attaques personnelles des plus viles.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2009
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin