| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 2 janvier 2008

La Maison de la culture MC93 Bobigny présente "Angela et Marina"
Tragi-comédie musicale de Nancy Huston et Valérie Grail






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Pour Chantal Akerman
Alanis Obomsawin, "celle qui trouve le chemin"
Parcours d’une cinéaste indomptable, Hejer Charf
Cinéphiles, vos choix de films consacrés aux femmes !
Du 23 au 27 septembre : CINÉ ELLES ET NOUV’ELLES VAGUES
Programme du festival de films : résistance à l’invisibilité des femmes, les 26 et 27 septembre 2009
L’équité pour les femmes en cinéma
Quatre femmes exceptionnelles honorées lors du 10e Gala de "Femmes du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias"
Yanick Létourneau, réalisateur de documentaires, en entrevue vidéo avec Léa Clermont-Dion
La Place des réalisatrices dans le financement public du cinéma et de la télévision au Québec (2002-2007)
Surviving my mother, Prix du public au FFM
"Teresa : el cuerpo de cristo" et "Travelling with pets"
Opium, le journal d’une folle
Les épouses de l’armée
Anthologie du théâtre des auteures québécoises en langue anglaise (1966-1986)
Anthologie du théâtre des auteures québécoises en langue anglaise (1966-1986)
L’imaginaire des femmes
Duras et le dahlia noir
L’art de vivre et de vieillir
Maintenant, c’est le bonheur
Femmes de pouvoir au temps de Corneille
« Amazones » de et par Françoise Barret
"Cinéma Politica", en avant-plan à l’UQÀM
Carole Poliquin, réalisatrice de "Le bien commun, l’assaut final"
Nicole, c’est moi... de et avec Pol Pelletier
Trois cinéastes québécoises indépendantes raflent l’or







Les lectrices et lecteurs de Sisyphe paieront le billet d’entrée 15 euros au lieu de 25 sur présentation du coupon à découper à la fin de cette page.

Angela et Marina
Texte Nancy Huston
Adaptation, mise en scène Valérie Grail
avec Catherine Schaub Akbarian, Dominique Sicilia et Stéfano Genovese, musicien
Du 11 au 22 janvier 2008
Du lundi au samedi 20 h 30 - dimanche 15 h 30
Relâche mercredi, jeudi

Lors d’une soirée violente et drôle, Angela répète un spectacle comique inspiré par l’abandon de sa mère, célèbre danseuse, lorsque Marina vient perturber cette mise en scène de leur propre histoire. Elles confrontent pour la première fois les souvenirs liés à l’absence de leur mère et les traces qu’elle a laissées en elles. Ce texte sensible traite avec élégance et humour la question de la fratrie et de la construction de soi malgré des difficultés liées à la famille. La mise en scène mêle le théâtre, la musique et la danse.

Angela et Marina

Texte : Nancy Huston en collaboration avec Valérie Grail
Mise en scène : Valérie Grail
Musique originale : Florent Marchet et Stefano Genovese
Chorégraphie : Gérald Weingand
Scénographie : Philippe Marioge
Lumières : Catherine Reverseaun
Création de « Lulla » : Erhard Stiefel
Costumes : Valérie Grail
Assistants à la mise en scène : Jean-François Favreau et Christine Hooper

Avec
Catherine Schaub, Dominique Sicilia

Compagnon musicien : Stefano Genovese

Marina : Alors comme ça, tu prépares un spectacle sur notre enfance
Angela : Je force un peu le trait c’est ma spécialité
Marina : Mentir serait plus près de la vérité
Angela : J’aime bien « Mentir serait plus près de la vérité »

Angela et Marina, que nous avons audacieusement défini comme une tragi-comédie musicale, mêle plusieurs formes du spectacle vivant autour d’une interrogation intime qui évoque la vision opposée de deux sœurs face à l’abandon maternel et à la création artistique.

Lors d’une soirée violente et drôle, Angela répète un spectacle comique inspiré par l’abandon de sa mère, célèbre danseuse, lorsque Marina vient perturber cette mise en scène de leur propre histoire. Elles confrontent pour la première fois les souvenirs liés à l’absence de leur mère et les traces qu’elle a laissées en elles.

Nancy Huston est née à Calgary, Canada, elle s’installe à Paris en 1973, poursuit ses études sous la direction de Roland Barthes et obtient en 1977 un diplôme de l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales pour son travail sur le Tabou linguistique. Active dans le mouvement des femmes des années 70, elle collabore à différents journaux et revues (Sorcières, Histoires d’elles, Les Cahiers du GRIF) puis enseigne notamment à l’Institut des Études Féministes, Université de Colombia à Paris. Écrivant directement en français, elle publie son premier roman en 1981 (Les variations Goldberg) puis alterne romans, essais, nouvelles, livres pour enfants (avec sa fille Léa), articles, traductions, œuvres pour la radio et scénarios pour le cinéma (avec Yves Angelo et Léa Pool).
Elle reçoit, en 1993, le Prix du Gouverneur Général du Canada pour son roman Cantiques des plaines. Prix Goncourt des Lycéens et le Prix du Livre Inter pour Instruments des Ténèbres en 1999. Prix Halif de l’Académie Royale de Langue et de Littérature Française pour l’ensemble de son œuvre en 1998 (Belgique). Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 1999 (France). Promue Docteur Honoris Causa par l’Université de Montréal en 2000. (Québec, Canada).

Mariée à l’écrivain et philosophe Tzvetan Todorov, mère de deux enfants, Nancy Huston partage sa vie entre Paris et le Berry. Elle a écrit plus d’une trentaine de romans et essais, la plupart d’entre eux sont publiés chez Actes sud et Leméac.

Valérie Grail est née à Marseille. Metteur en scène et comédienne, son travail est particulièrement tourné vers la création de spectacles où le théâtre, le chant, la musique et la danse se mêlent pour servir des textes contemporains dramatiques ou non, privilégiant un travail de recherche avec les acteurs.

Elle a longtemps partagé son temps entre ses engagements de comédienne et un travail de création alternant adaptations et mises en scène. Le Théâtre Italique naît ainsi dès 1980 avec des amis du conservatoire.

Elle co-dirige et joue avec Cartoun Sardines Théâtre de 1984 à 1989, puis s’installe à Paris en 1991 pour jouer au Théâtre du Soleil dirigé par Ariane Mnouchkine où elle travaille comme comédienne jusqu’en 1996.

Elle a par ailleurs joué notamment sous la direction de Jean-Louis Hourdin, Robert Cantarella, Marcel Maréchal, Bruno Abraham-Kremer ...

Elle décide de reprendre son travail de création et de mise en scène en 1997 et remet alors en activité le Théâtre Italique à Paris.

Direction artistique et mises en scène

2007 "La chance de ma vie" de Valérie Grail, Fabrice Melquiot, François Monnié, Jean-Gabriel Nordmann et Rémi de Vos.
2003 "Portrait de Quevillais" d’après l’interview d’une conteuse du Petit-Quevilly. Création.
2003 - 2005 "Angela et Marina" de Nancy Huston en collaboration avec Valérie Grail.
2001-2003 "Avant de voir son visage" avec Bakarné, actrice et musicienne. Théâtre musical, corps sonores Serge Durin.
2000 "Classe verte" d’après le film La vie ne me fait pas peur de Noémie Lvosky
1998-2000 "1962" de Mohamed Kacimi, musique Rachid Guerbas, Création
1999 "Les débutantes" d’après la pièce de Christophe Honoré
1997 "Hors les murs" d’après la pièce de Jean-Gabriel Nordmann, Kaïs et Leila d’après des nouvelles et poèmes de Rabah Belamri, conte musical avec le groupe arabo andalou El Meya
1996 "Territoires sans lumière" d’après la pièce d’Yves Nilly
1988-1989 "Les mystères de Marseille" d’après Zola, musique Olivier Stalla, chansons Peter Lorne, Création
1986-1987 "Les modistes" d’après Pavese, comédie musicale, musique Frank Royon le Mée
1986-1987 "Le Banquet" de Cartoon Sardines Théâtre, création collective
1985- 1986 "Une des dernières" d’après Goldoni, musique Frank Royon le Mée, Cartoon Sardines

Note d’intention de Valérie Grail

Angela et Marina témoigne d’une lutte passionnée et pourtant dérisoire entre l’art et la vie, entre le corps et l’esprit. Ce projet réunit différentes formes du spectacle vivant qui ont toujours été au cœur de mon travail, pour aborder des thèmes que je n’imaginerais pas évoquer sans la singularité d’un auteur tel que Nancy Huston : ceux de l’abandon, de la maternité et de la création.

J’ai le goût de mettre en scène des histoires qui empruntent les pistes menant de notre intimité à notre humanité, de la brutalité de notre quotidien à sa poésie. J’ai donc au cours de l’élaboration des spectacles, voyagé au cœur de tous les dangers du sentimentalisme ou du politique... toute création affronte ses démons dans la cuisine. Les combats à mener pour que notre art transpose nos vies sans en trahir la vérité sont parfois sauvages. Je croyais ne jamais avoir l’occasion de raconter un jour sur scène l’universalité de ces passions d’arrière-salle car j’en redoutais l’égocentrisme. Je me résignais à ce que certains de ces conflits ne restent qu’un sujet de conversation féminine partagée au mieux par quelques hommes empathiques. Et puis, j’ai lu différents textes de Nancy Huston, jusqu’à la découverte de La Virevolte qui s’est imposé à moi pour donner naissance à un nouveau projet en balayant mes doutes.

Catherine Schaub-Abkarian

Au théâtre

1979-85 "Bread and Puppet Theater", m.e.s. Peter Schumann (créations et tournées aux Etats-Unis, France...)
1980-82 "La Princesse de Babylone" de Voltaire m.e.s. José Valverde (Théâtre Essaïon)
1985-87 "L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk roi du Cambodge" de Hélène Cixous m.e.s. Ariane Mnouchkine
1988-89 "L’Indiade de Hélène Cixous", m.e.s. Ariane Mnouchkine
1990-93 "Les Atrides : Iphigénie à Aulis", d’Euripide, m.e.s. Ariane Mnouchkine
Agamemnon, les Choéphores, les Euménides d’Eschyle, m.e.s. Ariane Mnouchkine
1993-94 "Il Circo popolare poquelino", d’après Molière, m.e.s. Paul Golub
"Ecoute ailleurs", spectacle musical, création J.J. Lemêtre
1995 "Le Songe d’une nuit d’été" de Shakespeare, m.e.s. Paul Golub
1996 "L’Orestie" d’Eschyle, m.e.s. Sylviu Purcarete
1997 "Macbeth" de Shakespeare, m.e.s. Paul Golub
"Gilgamesh", récit théâtralisé. Création Simon Abkarian, Jean-Jacques Lemêtre et Catherine Schaub
1998 "Sappho". Création dramatique et musicale, m.e.s. Agnès Delume, "Peines d’amour perdues", de Shakespeare, m.e.s. Simon Abkarian
1999-2001 "Mnemonic". Création du Théâtre de Complicité, Londres.
2000 "L’Ultime chant de Troie" d’après Eschyle, Sénèque, Parouïr Sevac, m.e.s. Simon Abkarian (MC93 Bobigny)
2002 "Les Sept pavillons d’amour" d’après Nezami, Nakissa Danse Company. Création Sharokh Meshkin Ghala
2004 "Titus Andronicus" de William Shakespeare m.e.s. Simon Abkarian
2007 "La chance de ma vie" de Valérie Grail, Fabrice Melquiot, François Monnié, Jean-Gabriel Nordmann et Rémi de Vos.

* Au cinéma

"A la recherche du soleil" de Werner Schroder
"L’Indiade de Bernard Sobel"
"La Nuit miraculeuse" d’Ariane Mnouchkine
"Le Fil perdu" de Marie Vermillard

Dominique Sicilia

Dominique Sicilia a été formée à l’Ecole du Théâtre National de Marseille-La Criée, par Jean-Pierre Raffaëlli, où elle rencontre Valérie Grail.

Elle fait ses débuts sur la scène professionnelle sous la direction de Pierre Ascaride, et travaille ensuite avec l’Attroupement dans des mises en scène de Dominique Lardenois puis de Denis Guénoun. Elle rejoint alors la troupe de Jean-Michel Bruyère avec lequel elle collabore durant quatre ans.

Revenue vivre à Marseille, elle s’engage dans la création théâtrale contemporaine de la ville sous la direction de : Akel Akian, Joëlle Cattino, Yves Fravéga, Pierrette Monticelli, Haïm Ménahem, Frédéric Poty, Patrick Henry, et interprète des textes de Noëlle Renaude, Philippe Minyana, Jean-Yves Pick, Richard Demarçy, Jean-Paul Curnier, Allan Bennet.

Elle est membre de la compagnie Cartoun Sardines, Théâtre depuis 1998.

Renseignement et réservation

Par téléphone : 01 41 60 72 72, du lundi au samedi de 11h à 19h
au guichet du théâtre du lundi au samedi de 11h à 19h et une heure
avant chaque représentation.
Par internet.
Vous pouvez réserver et régler vos billets 24h sur 24h.
Le paiement est totalement sécurisé.
Toute correspondance doit être adressée à : MC93 Bobigny
1, bd Lénine - BP 71
93002 Bobigny Cedex
Autres points de vente
• dans les magasins FNAC au 0 892 68 36 22 (0,34 € la mn) ou sur fnac.com
• Theatreonline 0 820 811 111 ou www.theatreonline.com
et au Kiosque Théâtre

Téléphone : 01 41 60 72 72
Site Internet

Itinéraire

• En métro : ligne n°5 Station Bobigny/Pablo Picasso
• En voiture : A86 Saint-Denis ou Créteil
(Sorties n°14 Bobigny/centre ville) ou A3 Porte de Bagnolet
ou A1 Roissy ou N3 Porte de Pantin (Sortie Bobigny/centre ville)
Parking Paul Eluard gratuit et surveillé.
• En tramway : T1 ligne Saint-Denis/Noisy-le-Sec,
station Hôtel-de-Ville/Maison-de-la-Culture


Offre Sisyphe - Billet 15 euros
Angela et Marina
Texte Nancy Huston
Adaptation, mise en scène Valérie Grail
avec Catherine Schaub Akbarian, Dominique Sicilia et Stéfano Genovese, musicien
Du 11 au 22 janvier 2008
Du lundi au samedi 20 h 30 - dimanche 15 h 30
Relâche mercredi, jeudi
MC93 Bobigny
Tél. : 01 41 60 72 72

Mis en ligne sur Sisyphe, le 8 décembre 2007


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2008
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin