| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 21 février 2011

Algérie - Réforme d’un système corrompu ou avancée vers la démocratie ?

par Salima Deramchi, féministe laïque






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Halte à la discrimination et à la violence contre les femmes en Égypte
Femmes algériennes - Quand les traditions l’emportent sur la raison
Algérie - De quelle démocratie nous parlent-ils ?
Appel international - Agissons pour soutenir les démocrates en Tunisie !
Algérie - Pour Katia assassinée à cause de son refus de porter le voile
Soutenez la séparation de la religion et de l’État, non l’islam politique
Kiosque arabe - Voix féminines avant l’extinction
"Même pas mal", un film de Nadia El Fani et Alina Isabel Pérez
Le printemps est une saison féminine
Les principaux partis égyptiens refusent de s’engager à garantir l’égalité des droits entre hommes et femmes
Un an déjà, et nous attendons toujours la mobilisation des féministes égyptiennes
Tunisie, Egypte, etc. : les femmes toujours trahies en 2011 !
Révoltes arabes sur fond de religion, de virilité et de pouvoir
Tunisie - "Mon devoir est de parler". Lettre ouverte aux dirigeants d’Ennahdha
Égypte - Faire pression sur les partis égyptiens afin que les aspirations de la "Révolution du 25 janvier" deviennent réalité (Amnesty International)
Tunisie : l’histoire est en marche - Entrevue avec Wassyla Tamzali
Manifeste pour la laïcité au Moyen Orient et en Afrique du Nord - Signez
Élection en Tunisie - Islam modéré ?
Les Tunisiennes envoilées : liberté retrouvée ou nouvel asservissement ?
Le Printemps arabe apporte peu aux femmes marocaines
Égypte - L’aveu concernant les "tests de virginité" forcés doit donner lieu à une procédure judiciaire
Au premier plan pendant la révolution, les femmes égyptiennes disparaissent dans l’Ordre nouveau
Révolution arabe - De la libération à la liberté
Hommage aux femmes révolutionnaires égyptiennes
Égypte - Des manifestantes de la place Tahrir torturées et forcées de subir des "tests de virginité"
Lettre à mes Amies du Maghreb et à celles du Machrek
Égypte 2011 - La révolution exclut-elle les femmes ?
Le soulèvement du monde arabe doit s’accompagner du respect des droits des femmes
Égypte - Des centaines d’hommes agressent des femmes Place Tahrir lors de la Journée internationale des femmes
La Révolution arabe en marche - Femmes, nous sommes à vos côtés !
Égypte - Une soixantaine d’organisations dénoncent l’exclusion des femmes juristes du Comité constitutionnel
L’Association des Tunisiens en France dit NON à l’extrémisme en Tunisie
Tunisie - « Pas de démocratie sans l’égalité totale entre les hommes et les femmes »
Algérie - J’ai marché le 12 février à Alger et marcherai encore et encore
La révolte des peuples en Orient face au silence et au mépris assourdissant des pouvoirs occidentaux
Égypte - Le cercle vicieux de la répression politique et économique
Égypte - L’ordre ancien change
Droits des femmes en Tunisie et en Égypte - Le cœur et la pensée ailleurs
ElBaradei, l’opposant estimé le plus démocrate, ne participe pas aux discussions sur la transition en Égypte
Tunisie - Démocratie ou islamisme ?
Tunisie - Une citoyenne témoigne du harcèlement d’extrémistes religieux lors de la marche des femmes pour la citoyenneté et l’égalité
Le mouvement des femmes en Algérie de 1962 à 1991







En ces jours où le vent de la démocratie et de la liberté souffle sur les pays arabes, chacun y va de ses questionnements, de ses explications, de ses projections et de ses comparaisons. On dirait que ces pays ont la même histoire, la même mémoire collective et les mêmes projections dans l’avenir.
On croirait, tout simplement, qu’une véritable union arabe des peuples existe !

Or la diversité du monde arabe, tant historique, idéologique et économique que sur le plan des alliances, n’est plus à démontrer.

Il est une question qui revient trop souvent ces jours-ci : il y a-t-il une jonction entre les formations politiques et citoyennes de la coordination nationale pour le changement et la démocratie et la jeunesse elle-même ?

Bien sûr, on se pose cette question à cause du manque de visibilité du mouvement qui est elle-même liée au nombre de personnes participantes.

Avant toute discussion, il conviendrait de clarifier certaines notions liées aux origines du peuple algérien. Le peuple algérien tire ses origines aussi bien de la berbérité que de l’arabité. La religion musulmane étant rattachée à l’arabité, on a oublié les autres origines qui ont constitué le peuple algérien. L’islam n’est ni une origine, ni une destinée, c’est en fait un choix individuel et une culture collective impulsée par les différents groupes de pouvoir qui ont mené la vie politique algérienne.
Une religion qui a essayé de fomenter une unité et qui a masqué justement que le pays est fait de composantes diverses.

Comment parler de jonction avec les jeunes quand le désenchantement idéologique, la fermentation des problèmes socio-économique et l’installation d’un processus d’islamisation sont le seul vécu de ces jeunes ?

Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils aient perdu espoir.

L’individualisation, la peur pour soi et pour les siens, alimentées par le terrorisme intégriste et un État de non-droit qui laisse libre cours à la loi du plus fort. Cet État hétérogène, dominé par la corruption et le clanisme, a une opposition politique tournée sur elle-même. Ses alliances sont souvent douteuses et fonctionnent sur l’informel et la perpétuation de rumeurs qui, faute de réelles informations, de données concrètes, ne laissent d’autre choix que de vivre dans l’expectative.

Être dans l’expectative ne veut pas dire être dans l’immobilisme. Loin de baisser les bras, ces jeunes luttent à leur manière pour leur liberté. Ne s’engouffrent-ils pas dans les seules brèches qui leurs sont ouvertes ? La harga (fuite sans visa), non vers les pays islamiques mais vers des lieux où la démocratie et la liberté sont des acquis populaires, est leur tentative de sortir de l’immobilisme. Le petit « busniss » leur donne l’illusion de pouvoir devenir milliardaires un jour et cette illusion est entretenue par le pouvoir en place.

Alors, à tous ceux qui se demandent où sont les jeunes, sachez que leur désengagement est à lui seul le paradoxe d’un engagement. Un engagement avec celles et ceux qui, dans leurs luttes, se posent ses questions : au nom de qui faut il agir ? pour qui ? avec qui ?

Les réponses à ses questions ne peuvent se trouver que dans un projet de société réellement démocratique qui prenne en compte les aspirations de ceux et celles au nom de qui il parle.

  • Un projet de société ne peut se contenter de slogans peu à peu vidés de leurs sens.
  • Il doit être tourné vers la liberté et le bien-être des populations. Celui que recherchent les harragas, les rêveurs milliardaires hittistes et toutes celles et ceux qui sont à l’avant-garde des luttes pour la démocratie, l’égalité des droits, la liberté de conscience et le libre choix de disposer de soi et de son corps.
  • Un projet de société doit coupler la responsabilité avec la liberté, l’égalité, la laïcité.
  • Un projet de société doit être transparent sur sa politique, son économie, sa solidarité institutionnelle, son éducation, sa santé, sa culture et surtout sa justice.
  • Il doit se donner comme priorité l’égalité devant la loi de tous les citoyen-ne-s, notamment l’égalité des droits entre les hommes et les femmes.

    Deramchi Salima et Mousli Salima

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 20 février 2011


  • Partagez cette page.
    Share


    Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
       Commenter cet article plus bas.

    Salima Deramchi, féministe laïque



        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2011
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin