| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






jeudi 31 mai 2012

Algérie - De quelle démocratie nous parlent-ils ?

par Salima Deramchi, féministe et laïque






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Halte à la discrimination et à la violence contre les femmes en Égypte
Femmes algériennes - Quand les traditions l’emportent sur la raison
Appel international - Agissons pour soutenir les démocrates en Tunisie !
Algérie - Pour Katia assassinée à cause de son refus de porter le voile
Soutenez la séparation de la religion et de l’État, non l’islam politique
Kiosque arabe - Voix féminines avant l’extinction
"Même pas mal", un film de Nadia El Fani et Alina Isabel Pérez
Le printemps est une saison féminine
Les principaux partis égyptiens refusent de s’engager à garantir l’égalité des droits entre hommes et femmes
Un an déjà, et nous attendons toujours la mobilisation des féministes égyptiennes
Tunisie, Egypte, etc. : les femmes toujours trahies en 2011 !
Révoltes arabes sur fond de religion, de virilité et de pouvoir
Tunisie - "Mon devoir est de parler". Lettre ouverte aux dirigeants d’Ennahdha
Égypte - Faire pression sur les partis égyptiens afin que les aspirations de la "Révolution du 25 janvier" deviennent réalité (Amnesty International)
Tunisie : l’histoire est en marche - Entrevue avec Wassyla Tamzali
Manifeste pour la laïcité au Moyen Orient et en Afrique du Nord - Signez
Élection en Tunisie - Islam modéré ?
Les Tunisiennes envoilées : liberté retrouvée ou nouvel asservissement ?
Le Printemps arabe apporte peu aux femmes marocaines
Égypte - L’aveu concernant les "tests de virginité" forcés doit donner lieu à une procédure judiciaire
Au premier plan pendant la révolution, les femmes égyptiennes disparaissent dans l’Ordre nouveau
Révolution arabe - De la libération à la liberté
Hommage aux femmes révolutionnaires égyptiennes
Égypte - Des manifestantes de la place Tahrir torturées et forcées de subir des "tests de virginité"
Lettre à mes Amies du Maghreb et à celles du Machrek
Égypte 2011 - La révolution exclut-elle les femmes ?
Le soulèvement du monde arabe doit s’accompagner du respect des droits des femmes
Égypte - Des centaines d’hommes agressent des femmes Place Tahrir lors de la Journée internationale des femmes
La Révolution arabe en marche - Femmes, nous sommes à vos côtés !
Égypte - Une soixantaine d’organisations dénoncent l’exclusion des femmes juristes du Comité constitutionnel
L’Association des Tunisiens en France dit NON à l’extrémisme en Tunisie
Algérie - Réforme d’un système corrompu ou avancée vers la démocratie ?
Tunisie - « Pas de démocratie sans l’égalité totale entre les hommes et les femmes »
Algérie - J’ai marché le 12 février à Alger et marcherai encore et encore
La révolte des peuples en Orient face au silence et au mépris assourdissant des pouvoirs occidentaux
Égypte - Le cercle vicieux de la répression politique et économique
Égypte - L’ordre ancien change
Droits des femmes en Tunisie et en Égypte - Le cœur et la pensée ailleurs
ElBaradei, l’opposant estimé le plus démocrate, ne participe pas aux discussions sur la transition en Égypte
Tunisie - Démocratie ou islamisme ?
Tunisie - Une citoyenne témoigne du harcèlement d’extrémistes religieux lors de la marche des femmes pour la citoyenneté et l’égalité
Le mouvement des femmes en Algérie de 1962 à 1991







Quelle bonne nouvelle ! L’Algérie marque des avancées démocratiques ! Nous demande-t-on de nous réjouir, de nous illusionner ou simplement de réaliser que la démocratie serait un vain mot que l’on vide de son sens au gré des intérêts ?

Comment croire que le simple fait de mettre en avant l’ "épouvantail" de la parité, acquise dans les démocraties au prix des luttes féministes, signifierait que le pouvoir change de cap et de couleur ?

Si, par naïveté ou par aveuglement, nous arrivions à croire que les pourcentages de femmes et d’hommes déterminent à eux seuls une démocratie, cela signifierait que notre genre détermine nos valeurs. J’irai plus loin en me posant cette question : est-ce à dire que les femmes « élues » seraient porteuses de démocratie ?

La démocratie n’est pas un habit que l’on endosse à la veille de chaque évènement et à chaque visite internationale. Elle est l’expression de valeurs, de symboles, de décisions et de comportements. Elle comporte l’égalité des droits entre tous les citoyens (hommes ou femmes, riches ou pauvres), la liberté d’expression, la liberté de conscience et de religion, l’absence de religion, la liberté de disposer de soi et de son corps, la démocratie est garante de la justice sociale et en est le symbole.

Comment les partenaires internationaux peuvent-ils se permettre de féliciter le pouvoir, se contenter des apparences ou d’ignorer à ce point ce qu’est la vie du peuple algérien, en général, et des démocrates en particulier ? Leurs discours politiques, entraînant dans leurs sillages les instances internationales, ne correspondent, en vérité, qu’à leurs intérêts économiques.

Qui se contenterait de croire, dans un pays qui respecte ses citoyens et ses citoyennes, qu’un taux aussi élevé de votes blancs et d’abstentions n’est rien d’autre qu’un acte non patriotique, ce qui signifierait que plus de 60% des Algériens et Algériennes ne sont pas patriotes ?

Pourquoi un pouvoir qui a fait du discours nationaliste sectaire son fond de commerce pour se maintenir aux commandes cherche-t-il aujourd’hui à satisfaire la communauté internationale et à se féliciter des encouragements reçus ici et là ?

Comment croire qu’un pouvoir qui enfante, à chaque rendez-vous électoral, des femmes et des hommes lui ressemblant et lui obéissant, ait atteint comme par enchantement la proportion de 30% de femmes, proportion « décidée », et que de ce fait il est la « démocratie » de la région.

Comment faire croire cela à toutes les personnes âgées que l’État accompagne mal dans leur vieillesse, aux personnes en situation de handicap non intégrées, aux jeunes se réjouissant dans l’espoir d’un départ, aux malades se tournant vers les charlatans comme seul recours à l’absence de l’État, à ces jeunes filles reniées et vouées à la prostitution pour avoir désiré, aux autres victimes de violences quotidiennes, à celles dont la société et les médias (télévision et radios) contrôlées par l’État n’offrent que le mariage comme finalité à leur vie, à celles et à ceux qui sont condamnés et désignés ennemis populaires pour leur liberté de conscience, à ces associations citoyennes contraintes à la disparition ou l’aliénation au pouvoir, à toutes et tous ces journalistes poursuivis et emprisonnés pour avoir osé dire, à tous ces jeunes et moins jeunes qui ne trouvent la solution à leurs problèmes que dans le suicide ou dans la tentative de suicide par l’immolation, à celles et ceux qui se demandent tous les matins pourquoi leur dignité est bafouée, et à bien d’autres ? La liste est trop longue.

Aujourd’hui comme hier, on voit bien que les luttes dispersées pour une démocratie réelle en Algérie font seulement le jeu de ceux qui veulent se maintenir au pouvoir. Alors, démocrates amoureux de la liberté, ne nous laissons pas entraîner dans l’officiel et l’officieux, dans les rapports de force au sein du pouvoir, dans les décryptages des rumeurs et des manipulations, et traçons le chemin ensemble.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 24 mai 2012


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Salima Deramchi, féministe et laïque

L’auteure est médecin épidémiologiste et féministe laïque, elle a milité dans un parti de gauche et des associations de femmes et d’enfants en Algérie. Elle vit en France depuis 1998.



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2012
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin