| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 1er février 2017

Tutoyer l’infini

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


"Tutoyer l’infini", un nouveau recueil de poèmes d’Élaine Audet
La couleur du silence
L’éternel départ
Briser le silence
L’empreinte de la beauté
Autoportrait d’automne
Entre deux eaux
L’éphémère
Un été dans les arbres II
Éternelles burqas du silence
Un été dans les arbres I
Le dit de l’oiseau
Mille et une nuits pour te dire
L’échappée libre
Le printemps debout
Nos pas
Le tournant des solitudes
Souviens-toi et deviens
L’état des lieux
Entre le silence et les mots
La haine n’aura qu’un temps
Ma paillasse comme notre âme
Le voyage
De l’île et du désert
Oui, cette question se pose...
Autoportrait par ricochet
Port d’envol
Mouvement du rêve
Viol
Crépuscule d’été
Syrie : "Elle va nue, la liberté" de Maram Al Masri
Sur le tranchant de la lumière
Les Îles
L’épreuve du coeur
Printemps premier
Une mémoire à ta mesure et à ta démesure
Sablier
Prends soin mon amour de la beauté du monde
Aller-retour
Passage
Haïti au cœur
La peau profonde de l’amour
Un premier recueil de haïkus par des femmes francophones
Des ailes et du soleil
Éclats
La poésie en français dans le monde et son rapport au monde
Rebelles
Place du marché
Le fil de l’eau
France Bonneau : un souffle puissant
Funambules
La plénitude et la limite, poèmes d’Élaine Audet
Incandescence
La poète québécoise Hélène Dorion reçoit le prix Mallarmé
L’essence des jours
Dworkin - L’envers de la nuit
Mots d’urgence
Marcheuse de l’impossible !
La complainte de Salomon
Un nom d’amazone
Le cycle de l’éclair
La saison de l’appartenance
Pour Nadine Trintignant
Variations sur un Andantino de Franz Schubert
L’Embellie
À nul autre pareil
Nicole Brossard et Lisette Girouard : nouvelle anthologie de la poésie des femmes au Québec
Fossiles
Poème pour la paix
Madeleine Gagnon, poète engagée
Une poésie ouverte au monde
Point de rupture
La poésie prend le métro







Tu me disais que là où tu allais
je ne pourrais t’accompagner
mais l’eau coulait de tes yeux
entre mes doigts d’une seule voix

Je portais sous mes paupières
la peine subversive de tes cils pleureurs
repeuplant mon imaginaire
comme on prend langue dans l’indicible

Suspendue au bord du rêve
je vécus jusqu’au bout de mes mots
puis le silence me prit dans ses bras
et je pus enfin lâcher prise

Dans une longue chute en apesanteur
tu survis dans la plus minuscule
poussière de rêve dans les yeux
un sel d’éternité sur tes lèvres nomades

L’hiver des mots t’envahit
retour du rêve dans ses mers intérieures
les terres vierges du regard
où l’amour se lit dans les lignes du vent

Tu fixes l’instant de la rencontre
immobile sur le fil de l’infini
à la fine pointe de l’impossible
pendue au cou du futur intérieur

Tu le sais l’absence partout
tisse le voile de ta présence
et le manque ouvre l’espace
à ce qui ne veut pas mourir

Dès le premier mot je l’ai su
tu es ma mort et l’infini de ma vie
tu en possèdes la splendeur
l’oeil noir de l’insomnie du coeur

J’aurais voulu te créer un pays
libre pour les longs pas de l’esprit
une île dépourvue de fantômes
comme on jette les dés dans le feu

Le soleil se penche parfois de si près
ses boucles te touchent presque
tu peux même lire dans ses cendres
te prendre pour la cible et le feu

Je te sens comme tu me sais
présence tumulte et puits profond
tu me penses je te rassemble
le silence s’éprend de nos pensées

Dans l’hiver sourd de ma forêt
j’invente la mer le rythme des vagues
du bleu au vert le rêve d’infini
le secret lové dans la nacre des mots

Que feras-tu de cette lettre interminable
écrite dans le sable du rêve
ce murmure au fil de l’eau
peur et soif que faire du feu innommable

Mis en ligne sur Sisyphe, le 21 janvier 2017


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.


Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. Depuis 2002, elle est l’une des deux éditrices de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- Prostitution - perspectives féministes, (éditions Sisyphe, 2005).
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).
- Prostitution, Feminist Perspectives, (éditions Sisyphe, 2009).
- Sel et sang de la mémoire, Polytechnique, 6 décembre 1989, poésie, (éditions Sisyphe, 2009).
- L’épreuve du coeur, poésie, (papier & pdf num., éditions Sisyphe, 2014).
- Au fil de l’impossible, poésie, pdf num., (éditions Sisyphe, 2015).

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2017
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin