| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 4 octobre 2004


Longue vie à toi ! Longue vie à toi !
Marcheuse de l’impossible !
Pour les femmes afghanes

par Nicole Barrière, sociologue et poète






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


"Tutoyer l’infini", le plus récent recueil de poèmes d’Élaine Audet
La couleur du silence
Tutoyer l’infini
L’éternel départ
Briser le silence
L’empreinte de la beauté
Autoportrait d’automne
Entre deux eaux
L’éphémère
Un été dans les arbres II
Éternelles burqas du silence
Un été dans les arbres I
Le dit de l’oiseau
Mille et une nuits pour te dire
L’échappée libre
Le printemps debout
Nos pas
Le tournant des solitudes
Souviens-toi et deviens
L’état des lieux
Entre le silence et les mots
La haine n’aura qu’un temps
Ma paillasse comme notre âme
Le voyage
De l’île et du désert
Oui, cette question se pose...
Autoportrait par ricochet
Port d’envol
Mouvement du rêve
Viol
Crépuscule d’été
Syrie : "Elle va nue, la liberté" de Maram Al Masri
Sur le tranchant de la lumière
Les Îles
L’épreuve du coeur
Printemps premier
Une mémoire à ta mesure et à ta démesure
Sablier
Prends soin mon amour de la beauté du monde
Aller-retour
Passage
Haïti au cœur
La peau profonde de l’amour
Un premier recueil de haïkus par des femmes francophones
Des ailes et du soleil
Éclats
La poésie en français dans le monde et son rapport au monde
Rebelles
Place du marché
Le fil de l’eau
France Bonneau : un souffle puissant
Funambules
La plénitude et la limite, poèmes d’Élaine Audet
Incandescence
La poète québécoise Hélène Dorion reçoit le prix Mallarmé
L’essence des jours
Dworkin - L’envers de la nuit
Mots d’urgence
La complainte de Salomon
Un nom d’amazone
Le cycle de l’éclair
La saison de l’appartenance
Pour Nadine Trintignant
Variations sur un Andantino de Franz Schubert
L’Embellie
À nul autre pareil
Nicole Brossard et Lisette Girouard : nouvelle anthologie de la poésie des femmes au Québec
Fossiles
Poème pour la paix
Madeleine Gagnon, poète engagée
Une poésie ouverte au monde
Point de rupture
La poésie prend le métro







Poème pour les femmes afghanes

Sur les sentiers de pierre, les chevaux saignent
Et traversent périlleusement les rapides
Marche interminable et danger sur la piste de neige
Où les mines antipersonnelles sont tapies
Dans le brouillard les cimes du Penjshir
La vallée pleine d’odeurs et de temps suspendu aux murets de pierre

Longue vie à toi ! longue vie à toi !
Marcheuse de l’impossible !

Le visage se durcit : perte, haine, trahison
Négoce d’armes pour combattants
L’attente et la révolte des hommes : impatients, résistants, morts.
La guerre installée dans le paysage lourd des bœufs tractant la moisson
Et l’économie souterraine contre la force immonde
des talibans.
Archaïques la charrue, la faucille, la santé et l’école interdites
Tandis que le fleuve coule entre les verts feuillages
La guerre a repris incendiant le pays
De longues traînées s’échappent du ciel noir sur les ruines
Tandis qu’une musique lancine la désolation

Longue vie à toi ! longue vie à toi !
Marcheuse de l’impossible !

Fière combattante roulant la pierre trouée jusqu’aux tanks explosés
Et agile dans l’arbre où tu cueilles les bruits blonds de l’abricotier
L’enfant sur la monture dansait dans la verdure
Et le sourire radieux bouillonnait dans les flots
Vers brisé d’un poème
Il fait nuit
Nos regards sont les yeux de ceux qui nous regardent
Dans la nuit les étoiles scintillent et accrochent l’espoir
Mon lit est plongé dans les flammes des souffrances et des morts
Ce rien, cette perle, cette goutte de pluie
Pareille à ton courage

Longue vie à toi ! longue vie à toi !
Marcheuse de l’impossible !

Et la guerre reprend comme une cantate de Bach
Guerre civile où les blessures enflamment l’histoire
Et la charrue trace de longs sillons de sang
La nuit au bord du fleuve veillent les combattantes
Plus de message
Et dans la forge rugit la poésie des caravanes marchant dans la montagne
Etrange rencontre où la cascade unit les blessés des deux camps.
Les lentes colonnes de soldats attendent aux guérites
La foi et la paix détruites
Silence de vaincu et poussière obstruant l’avenir

Longue vie à toi ! longue vie à toi !
Marcheuse de l’impossible !

L’enfant au berceau, seul espoir de revivre
L’enfant adolescent blessé dans son courage
Et ce vieillard penché lui tenant la main au-dessus du désert
Alors de longues volutes ont envahi le pays et dit :
« A mort la poésie, les cavalières et les conteuses,
A mort les mosaïques changeantes et les douces mélodies
A mort les fileuses de liberté et les douces amantes
Traverse le fleuve dans cette cage
Et entends la pauvre musique rythmée par l’énumération des absentes
Et la main de l’enfant envahie de gangrène »

Pourquoi la guerre ?

Là-bas il y a une source au lever du jour
Et nous avons la gorge en feu
Installées sur les rochers des plateaux surplombant la plaine
Nous entendons :
« Longue vie à toi ! longue vie à toi !
Marcheuse de l’impossible !
Longue vie à toi ! Longue vie à toi !
Combattante du désir !
Longue vie à toi ! Longue vie à toi !
Résistante des crêtes de feu !
Longue vie à toi ! Longue vie à toi !
Habitante du Penjshir !

Ce poème est extrait du recueil Longue vie à toi ! Marcheuse de l’impossible ! suivi de D’amour et de paix, par Nicole Barrière, Les Presses littéraires, France, 2002.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 30 août 2004.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Nicole Barrière, sociologue et poète

La Cave à poèmes

Sociologue d’entreprise, Nicole Barrière a un parcours de poète engagée. Elle a publié cinq recueils de poésie dont Le Maret sauvage (1987) et La croisée des mots (1993). Elle a obtenu un prix à Postésie en 1995 et un prix au concours international de poésie érotique en juin 2000. Elle est présidente de Polyglotte, revue et association d’échanges culturels euro-arabes, et sociétaire des Poètes français. En 2000, elle a publié Courants d’R, illustré par Nicole Durand, et en mai 2001, Longue vie à toi, marcheuse de l’impossible ! , poème bilingue français/persan, préfacé par Philippe Tancelin, président du Centre International de Créations d’Espaces Poétiques (université Paris 8). Le bénéfice de la vente de ce recueil a été versé aux associations de soutien aux femmes d’Afghanistan. Ce recueil a été réédité en 2002 et a reçu le Grand Prix de la Ville de La Baule.

Avec le poète afghan Latif Pedram, Nicole Barrière a lancé en novembre 2001 un appel à création poétique " Caravanserail, 1001 poèmes pour la paix en Afghanistan ". Ils ont reçu plus de 1000 poèmes de 40 pays différents : les poèmes sélectionnés ont donné lieu à un spectacle en avril 2003 à l’Unesco à Paris et, en juin 2003, à Duschanbé au Tadjikistan. Deux livres des poèmes reçus ont été publiés à Kaboul en juin 2003, un destiné aux enfants, l’autre, aux adultes.

Nicole Barrière a également contribué, en 1996, à un montage audio-visuel astronomie-poésie dans le cadre de la Nuit des étoiles avec Daniel Kunth, astrophysicien et, en 1998, à l’écriture d’un livre sur les quasars (Édition Flammarion), auquel elle a apporté une note poétique, ainsi qu’à quelques articles sur les mots de l’astronomie dans la revue Alliage. En juin 2003, elle a contribué à l’illustration poétique des cinq saisons du yoga (énergétique chinoise et philosophie tibétaine) d’un CD de yoga avec le professeur Roland Cadoz. Elle est aussi l’auteure de quelques nouvelles : Le passeur de coquelicots, Errances, La chambre d’Elise, Amours partagées et elle a publié des articles dans plusieurs revues. Depuis novembre 2002, elle mène une recherche de création de vidéo-poésie avec la plasticienne-vidéaste Claire Artemyz.



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2004
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin