| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 7 avril 2007

Le point sur l’accessibilité aux services d’avortement dans les hôpitaux canadiens - Recul

par L’Association canadienne pour la liberté de choix






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Au Cinéma Beaubien le 28 septembre - Documentaire percutant à l’occasion de la Journée mondiale pour la dépénalisation de l’avortement
Campagne #BougezpourLIVG - 40 ans après la promulgation de la loi sur l’avortement en France
Comment aider les femmes enceintes de trisomiques : un enjeu féministe
Les députés européens et les ONG tirent la sonnette d’alarme sur une menace anti-choix contre la santé maternelle
Avortement - La motion 312 du député Woodworth, un stupide affront aux critères internationaux des droits de la personne
Ce qui pourrait arriver aux droits reproductifs sous un gouvernement Harper majoritaire
Canada - Le débat sur l’avortement relancé par les groupes pro-choix et anti-choix
Les Communes rejettent le projet de loi C-510 qui visait à criminaliser l’avortement
Le point sur les services d’avortement au Québec : une nouvelle recherche
Une étude révèle que 64% des cliniques d’avortement au Canada sont la cible de protestataires
Avortement - Mgr Ouellet et les charmes irrésistibles de Mademoiselle Pinotte
Avortement et santé des femmes - Harper défie les spécialistes
Les propos du cardinal Marc Ouellet prennent racine dans la misogynie tolérée
Le cardinal Marc Ouellet a tenu des propos déplorables
Gouvernement Harper, santé maternelle et G8 - Appel à l’action
Canada - Menaces contre le soutien au planning des naissances et à l’avortement sécuritaire
Des attaques contre l’égalité des femmes par le gouvernement Harper
Avortement aux États-Unis - Au tour des hommes de se sacrifier
Les 20 ans de l’affaire Chantale Daigle soulignés le 1 octobre
Avortement et loi 34 : une saga déplorable
Avortement au Québec - La tentation du désengagement de l’État
L’Affaire Chantale Daigle : les femmes se souviennent !
Le Dr George Tiller, un médecin pro-choix, assassiné dans une église luthérienne
Une militante pro-choix menacée de mort au Nicaragua
Étude - "L’avortement au Québec : état des lieux au printemps 2008"
Le Conseil canadien de la magistrature rejette la plainte contre la juge en chef Beverly McLachlin
Offensive masquée contre le droit à l’avortement
Le projet de loi C-484 tend à éroder des acquis juridiques, selon le Barreau du Québec
Le droit à l’avortement menacé. Un dossier du magazine À bâbord !
L’Ordre du Canada au Dr Henry Morgentaler - Bravo, Mme la Gouverneure générale
Projet de loi C-484 - Prélude à la recriminalisation de l’avortement au Canada
C-484 et menace au droit à l’avortement - Le mouvement des femmes sur un pied d’alerte
Projet de loi C-484 et avortement - Allons-nous retourner en prison ?
L’Assemblée nationale du Québec s’oppose unanimement au projet de loi fédéral C-484
Des juristes du Québec s’opposent au projet de loi C-484 parce qu’il menace les droits des femmes
La Fédération des médecins spécialistes du Québec dénonce le projet de loi C-484 et l’attitude du chef libéral Stéphane Dion
Lancement de la campagne anniversaire "Pro-choix pour la vie" et de son site Internet
Avortement 1988-2008 - Vingt ans de liberté et d’égalité
L’Église engage un bras de fer contre l’avortement
L’avortement, un droit jamais acquis
20e anniversaire de l’arrêt Morgentaler - Il y a 20 ans, l’avortement était enfin décriminalisé
Des hôpitaux canadiens accueillent cavalièrement les demandes d’information sur l’avortement
Avortement - ’Si aujourd’hui j’apprends que je suis enceinte...’
Avortement - Un sujet tabou
Conférence marquante sur l’avortement à Londres
L’avortement n’est pas accessible à toutes au Canada
Recours collectifs - Accès à l’avortement : remboursement par le gouvernement québécois
Interruption volontaire de grossesse : un regard écoféministe







L’Association canadienne pour la liberté de choix dévoile son rapport sur l’accès aux services d’avortement.

Ottawa, le 2 avril 2007 - Aujourd’hui, l’Association canadienne pour la liberté de choix annonce la parution du plus récent rapport d’étude sur l’accès aux services d’avortement dans les centres hospitaliers canadiens.

Parmi les principales conclusions de "Retour à la réalité : Un aperçu de l’accès aux services d’avortement dans les hôpitaux canadiens" :

  • Depuis 2003, le pourcentage d’hôpitaux offrant des services d’avortement accessibles a diminué de 17,8% à 15,9%. Cela signifie dans les faits qu’un hôpital canadien sur six offre des services d’avortement accessibles.
  • 3 fois sur 4, les membres du personnel hospitalier avec qui notre chercheure a parlé n’étaient pas au courant des services offerts par leur établissement et ne pouvaient pas répondre à des questions à propos de l’avortement. 75% des employées avec qui nous avons parlé ont réagi à ces questions avec incrédulité, confusion ou avec un manque flagrant de renseignements.
  • Les services d’avortement disponibles et accessibles sont inégalement répartis sur le territoire canadien. La majorité des centres hospitaliers prestataires de services d’avortement sont concentrés dans les grands centres urbains, à moins de 150 kilomètres de la frontière américaine.

    « La lutte pour la liberté en matière de sexualité et de reproduction demeure un sujet qui requière beaucoup d’attention », explique le Dr Norman Barwin, président de l’Association canadienne pour la liberté de choix. « Trop de Canadiens et de Canadiennes pensent que l’accès à l’avortement ne pose plus de problème depuis la décision Morgentaler de 1988. Notre recherche démontre justement le contraire. » En plus de peindre le portrait de la situation de l’accès à l’avortement au niveau national, "Retour à la réalité" propose une analyse par province et territoire, ce qui permet d’explorer les problématiques et particularités propres à chaque région.

    « C’est tout simplement choquant de constater la façon dont les femmes sont traitées lorsqu’elles tentent d’obtenir des services d’avortement », commente Patricia LaRue, Directrice générale de l’Association canadienne pour la liberté de choix. « Des témoignages personnels démontrent que certains professionnels de la santé font preuve d’attitudes désobligeantes, méprisantes et même coercitives envers les femmes désireuses de mettre fin à une grossesse non-désirée. »

    Jessica Shaw, coordinatrice de la recherche à l’Association canadienne pour la liberté de choix et principale chercheure du rapport explique que « malgré le fait que l’avortement ne représente plus un crime depuis plus de 19 ans, les Canadiennes font face à un nombre grandissant d’obstacles lorsqu’elles tentent de se faire avorter. Parmi ces obstacles, nous retrouvons : le manque de connaissances de certains membres du personnel hospitalier, les coûts et le temps nécessaire au déplacement vers le point de service le plus proche, des restrictions aux ententes de facturation réciproques, de l’information erronée et l’obligation de laisser un message sur une boîte vocale pour obtenir de l’information au lieu de parler à une personne directement. Tous ces obstacles empêchent les femmes de faire l’exercice de leur droit à contrôler leur fertilité. C’est pour cette raison que l’Association canadienne pour la liberté de choix s’est engagée à faire le point sur l’accès aux services d’avortement tous les trois ans. La mise à jour de cette information est cruciale pour s’assurer que la population canadienne et québécoise est bien informée à propos de ses droits et de la santé en matière de sexualité et de reproduction. »

    L’Association canadienne pour la liberté de choix est un organisme sans but lucratif pour qui les droits sexuels et reproductifs font partie intégrante de la santé et du bien-être de chaque personne. Créée en 2004, elle a pour mandat de mener des recherches sur les aspects sociaux, légaux, médicaux et politiques de la santé reproductive et d’utiliser cette information pour éduquer et former le personnel de santé à la prestation de soins de santé reproductive et pour fournir au public de l’information sur la santé sexuelle et reproductive, y compris des données sur l’accessibilité des services.

    CFC croit en un monde où les personnes, sans égard à leur âge, leur capacité, leur origine ethnique, leur sexe, leur orientation / identité sexuelle, leur lieu de résidence ou leur statut économique ou autre ont accès à l’information, aux ressources et aux services essentiels pour effectuer et exercer des choix éclairés sur tous les aspects de leur santé et de leurs droits sexuels et reproductifs.

    - Pour plus d’information, veuillez consulter "Retour à la réalité : Un aperçu de l’accès aux services d’avortement dans les hôpitaux canadiens" en ligne à www.canadiansforchoice.ca ou contacter l’Association canadienne pour la liberté de choix :

    Patricia LaRue, Directrice générale
    Tél : 613-789-9958, poste 223
    Sans frais : 1-888-642-2725
    Télécopieur : 613-789-9960

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 6 avril 2007


  • Partagez cette page.
    Share


    Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
       Commenter cet article plus bas.

    L’Association canadienne pour la liberté de choix



        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2007
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin