| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 13 avril 2004

Le conflit israélo-palestinien et la liberté académique aux Etats-Unis

par Claude Rioux






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Nous avons des raisons de craindre les conséquences de l’élection de Donald Trump
Stéphane Bureau et désinformation à Radio-Canada au sujet des marches anti-Trump et d’Hillary Clinton
Présidence américaine - Les États-Unis haïssent vraiment les femmes
Hillary Clinton - Je suis avec elle !
Attentats du 13 novembre, suprématie masculine et violences patriarcales
Le relativisme culturel de la gauche compassionnelle
À l’origine des jihadistes français : la reconnaissance de l’idéologie islamique comme respectable
Quand une organisation religieuse se mêle de politique québécoise
Visite canadienne au "Morong 43" (Philippines) - "Mon coeur appartient réellement à ces communautés"
Formation offerte par Femmes et Démocratie dans Lanaudière en mai
Des poètes québécoises et la question nationale
À Voix égales et le FAEJ explorent de nouveaux moyens de faire élire des femmes
Nouveau-Brunswick - Le Conseil consultatif sur la condition de la femme victime à son tour de l’idéologie conservatrice
Carte électorale - Sortir de l’impasse en réformant le mode de scrutin
Le pouvoir des femmes en politique : utopie ou réalité ?
Le Congrès offre aux membres de l’Action démocratique du Québec l’occasion de mettre la priorité sur l’obtention d’un mode de scrutin à finalité proportionnelle
De la malédiction d’être Arabe
Le Conseil du statut de la femme honore une pionnière du droit de vote des Québécoises, Marie Lacoste-Gérin-Lajoie
Malalai Joya : le visage du courage
Iran - Protestation contre l’exécution des combattant-es kurdes
Le Conseil du statut de la femme soucieux de préserver l’accès aux soins de santé des Québécoises
Des drag-queens à la fête du PLC
De quoi la Palestine est-elle le nom ?
53e session de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies
Israël bafoue impunément le droit international à Gaza
Obama, le nouveau logo de la marque Amérique
La situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967
Manon Tremblay répond à ce qu’on veut savoir sur les femmes et la politique
Un vent de droite souffle sur le Québec
Toutes les inégalités n’offensent pas le candidat Barack Obama
Des femmes se portent à la défense de Clinton
Tibet - Quand le génocide devient un gynocide
Hillary Clinton et les primaires américaines - Fini, tout cela (bis)
Primaires américaines - Etre une femme, c’est finalement pire que d’être noir
Primaires américaines - La presse américaine est accusée de céder à l’obamania
La longue marche de Hillary Clinton
A l’ONU, la prose de Durban 1 s’écrit en pire tous les jours - Une entrevue avec Malka Marcovich
"Iran delenda est" - L’Iran doit être détruite, version américaine
Il y a bien eu un génocide planifié contre les Tutsi et 250 000 femmes violées au Rwanda en 1994
Il y a bien eu un génocide planifié contre les Tutsi et plus de 250 000 femmes violées au Rwanda en 1994
Proche-Orient : Le Canada doit faire respecter le droit international
Le Conseil du statut de la femme ne veut pas d’un débat public
Arundathi Roy, guerrière du mot
Angela Merkel, première chancelière de l’histoire de l’Allemagne
Une femme, présidente du Chili ?
Au sein de la marche
"Modèle européen" : l’égalité entre les femmes et les hommes est en danger !
En Suède, un parti féministe menace de déloger le premier ministre
Fallouja, véritable four crématoire !
"Notre beau monde occidental" ?
Non au génocide de Gaza : Acte III
Quand c’est la politique qui salit l’argent
Merci, Vos Honneurs
Une militante féministe est menacée de déportation !
Non au génocide de Gaza - Acte II
Etats-Unis - Haïti
Non au génocide de Gaza et du peuple palestinien
Conférence de la lauréate du prix Nobel de la paix 2003







Sans tambour ni trompette, le Congrès des États-Unis a voté en décembre une résolution qui menace la liberté académique en imposant des règles sur ce que peuvent et ne peuvent pas enseigner les professeurs. La résolution 3077 s’attaque aux Études internationales, ces facultés qui s’intéressent à la culture et à la politique de régions spécifiques. Bien qu’elle soit d’une portée générale, c’est un secret de polichinelle que le International Studies and Higher Education Act) (HR 3077) vise d’abord et avant tout les Études moyen-orientales. La nouvelle réglementation crée un Comité aviseur, qui fera des recommandations au Ministre de l’Éducation, lequel aura le dernier mot sur le contenu des cours et pourra licencier les professeurs qui afficheraient leur désaccord avec la politique étrangère des États-Unis.

L’adoption de cette mesure est une véritable victoire pour les conservateurs les plus rétrogrades des États-Unis et représente le couronnement d’années d’efforts pour museler ceux qui enseignent un point de vue différent du leur sur le conflit israélo-arabe. Selon Martin Kramer, un des plus virulents porte-parole des néo-conservateurs, « actuellement, un partisan de la politique étrangère des États-Unis au Moyen-Orient, qu’il soit libéral ou conservateur, peut difficilement poursuivre une carrière universitaire » (1). Tandis que Stanley Kurtz, un faucon du National Review Online, écrit : « Les héritiers de Karl Marx, de Michel Foucault et d’Edward Said ont pris le contrôle de sections entières des universités » (2).

Afin de forcer le Congrès à agir contre ces « héritiers » anti-Américains, une campagne de propagande et de chasse aux sorcières était lancée en décembre 2002. La campagne est orchestrée par l’organisme Campus Watch, dont le mandat est de contribuer à « l’amélioration des Études moyen-orientales aux États-Unis » (3).

À la direction de Campus Watch, on retrouve Martin Kramer et Daniel Pipes. Néo-conservateur pur et dur, ce dernier a été nommé en juin 2003 par George W. Bush sur le Conseil de direction de l’lnstitut des États-Unis pour la paix, un think tank financé par le Congrès dédié à la résolution des conflits internationaux. Pour Pipes, la solution au conflit israélo-palestinien est simple : les forces militaires israéliennes doivent imposer un « changement d’attitude » aux Palestiniens et saper leur volonté de combattre jusqu’à ce qu’ils se soumettent. « Comment ce changement d’attitude peut-il être atteint ? Par une victoire israélienne et une défaite palestinienne » (4). Bref, la paix par la victoire du plus puissant sur le plus faible...

Daniel Pipes, en plus d’être un humaniste convaincu, possède un talent indéniable pour les formules choc. Dans un article publié dans le New York Post quelques jours après la visite ratée de Netanyahu à l’Université Concordia en septembre 2002, il avait qualifié la manifestation étudiante « d’équivalent nord-américain des attentats suicides ».

Selon Peter Hoekstra, le sénateur républicain du Michigan à l’origine du projet de résolution adapté en décembre, « les Études internationales reçoivent des fonds spéciaux du gouvernement fédéral des États-Unis puisqu’elles rendent un service spécial au pays : elles contribuent à la sécurité nationale en accroissant les connaissances sur d’autres parties du monde et forment les recrues potentielles des services gouvernementaux ».

Après les universités inféodées aux services de renseignements et les professeurs transformés en cheer leaders de la politique pro-israélienne des États-Unis, à quand la chasse aux Arabes sur les campus ?

Notes

1. www.martinkramer.org
2. www.nationalreview.com
3. www.campus-watch.org
4. www.danielpipes.org

Ce texte a été publié dans À Bâbord, revue sociale et politique, janvier/février 2004, no 3, p. 31. Merci à l’auteur et À Bâbord de l’autorisation de reproduire sur Sisyphe.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 26 mars 2004

À Bâbord, le site : http://www.ababord.org

Le courriel


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Claude Rioux


L’auteur est membre de la Commission civile internationale d’observation des droits humains au Mexique et membre du collectif de la revue À bâbord !



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2004
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin