| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 8 décembre 2004

Le Canada contribue au trafic des femmes à des fins de prostitution

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Pour un "bilan" de la loi C36 - Interroger aussi les femmes qui veulent sortir de la prostitution
Un "bilan" biaisé et incomplet de la loi C36 sur la prostitution
Prostitution - Pas si glam le Grand Prix
Prostitution, gangs de rue et crime organisé au Québec
Prostitution : les gouvernements ont les moyens d’agir
La complaisance des médias envers l’industrie du sexe doit cesser
Au gouvernement Trudeau - Il faut maintenir la loi sur la prostitution
Élection et prostitution - Lettre ouverte au Nouveau Parti Démocratique du Canada
Prostitution - La nouvelle loi canadienne inspirée du modèle nordique
Prostitution - Le projet de loi C-36 doit assurer partout l’immunité aux personnes prostituées
Une société progressiste encourage l’égalité, non la prostitution des femmes
Prostitution - Ce n’est tout simplement pas un métier
Projet de loi sur la prostitution : fiche d’information du ministère de la Justice du Canada
La prostitution : une nouvelle forme d’esclavage
La Coalition des femmes pour l’abolition de la prostitution estime que le nouveau projet de loi est porteur d’espoir
CSF - Le projet de loi fédéral sur la prostitution : un changement législatif historique
Le langage "colon" et celui des pro-prostitution
Prostitution - Le Canada est prêt pour un "modèle canadien" ciblant les acheteurs
Traite de personnes à Ottawa : au moins 150 femmes auraient été réduites à l’esclavage sexuel
Réplique à Martin Matte - La prostitution n’a rien d’un beau malaise
Virage à 180˚ sur les salons de massage : la Ville de Montréal songe à "aménager" la prostitution
L’inclusion de toutes les femmes passe par la reconnaissance de toutes les violences qu’elles subissent
Le film "Les criminelles", une infopub pour l’industrie du sexe !
L’assistance sexuelle, une atteinte détournée au droit des femmes à ne pas être prostituées
Pour une stratégie concertée contre la traite des femmes et l’exploitation sexuelle
La députée Maria Mourani dépose un projet de loi sur la traite des personnes et l’exploitation sexuelle
L’Adult Entertainment Association of Canada (AEAC) veut recruter des stripteaseuses dans les écoles secondaires
Prostitution - Affirmer le droit des femmes de vivre sans prostitution
Prostitutionnalisation du tissu social ou abolition de la prostitution
Cessons de banaliser la prostitution ! C’est de l’exploitation !
Lancement du DVD du film L’Imposture - La prostitution mise à nu. Projections à Montréal et dans d’autres villes
Le lobby de l’industrie du sexe tente de bâillonner des voix féministes par le mensonge et l’intimidation
Prostitution - Une forme de violence toujours taboue
Prostitution - Mauvais pour les femmes, mauvais pour les lesbiennes !
Détournement de la Commission d’enquête de la Colombie-Britannique sur les femmes disparues
La Commission d’enquête de la Colombie-Britannique sur les femmes disparues part perdante
La légalisation de la prostitution et ses effets sur la traite des femmes et des enfants
L’industrie mondiale du sexe et ses complices entravent l’autonomie de toutes les femmes
La prostitution est-elle bonne pour la santé des femmes et leur épanouissement ? 23e Cercle de silence
Une véritable solidarité avec les femmes prostituées réside dans la lutte pour l’abolition de la prostitution
Cinq bonnes raisons de refuser le jugement Himel sur la prostitution, comme féministe et comme citoyen-ne du monde
Pour l’égalité de fait pour toutes : une politique de lutte contre l’exploitation sexuelle de l’image et du corps des femmes et des filles
Aider les femmes prostituées à se situer au coeur de leur vie
Lettre à ceux et celles qui récupèrent le meurtre de Marnie Frey, victime de Pickton, pour servir leur cause
Décriminaliser la prostitution, un aimant pour les proxénètes et les clients
Prostitution - Nous ne devons pas nous contenter de la simple "réduction des méfaits"
Prostitution et crimes - Rapport d’enquête sur le traitement de l’affaire Pickton par le Service de police de Vancouver
Journée de lutte contre l’exploitation sexuelle - En mémoire de Nadia Caron (1983-2005)
Escalader le Kilimandjaro pour aider des femmes à quitter la prostitution
Prostitution juvénile : les jeunes filles de milieux riches autant à risque
Les bordels sont-ils un droit de l’homme ?
La prostitution, une violation des droits humains des femmes pauvres
Prostitution - Brisons la chaîne de l’exploitation
Le rapport Rice sur la traite à des fins de prostitution souligne l’inaction du Canada
"Gang" de rue et prostitution
La liberté de ne jamais se prostituer
Radio-Canada et la prostitution en Inde
Bordels, sport et défoulement masculin
L’Aboriginal Women’s Action Network s’oppose à la création d’un bordel à Vancouver aux Jeux olympiques de 2010
Dénoncer la pornographie, cette industrie de destruction
Il faut criminaliser la propagande haineuse contre les femmes
Requête en Cour supérieure de l’Ontario pour une déréglementation libérale de la prostitution
Sortir d’un gang criminel et reprendre goût à la vie
Traite des personnes et prostitution, un rapport important et novateur
La prostitution des enfants au Canada
Prostituées par choix ?
Les enjeux de la prostitution et les femmes
« La grande question qui sous-tend la traite, c’est la prostitution. »
La publicité pornographique il y a 25 ans
Les hommes préfèrent le discours apolitique sur la prostitution
Être femme dans un milieu d’hommes
Prostitution : pour un projet de loi abolitionniste
Prostitution juvénile - Blessées pour la vie
Hypersexualisation, érotisation et pornographie chez les jeunes
Clubs échangistes : un cadeau de la Cour suprême du Canada à l’industrie du sexe
Feu vert aux proxénètes et aux prostitueurs
La décriminalisation de la prostitution porterait préjudice aux femmes asiatiques
La prostitution est de la violence faite aux femmes
Le Parlement canadien a adopté le projet de loi sur la traite des personnes
OUI à la décriminalisation des personnes prostituées, mais NON à la décriminalisation de la prostitution
Prostitution, féminisme, dissidence et représailles
Pour une politique abolitionniste canadienne
La prostitution, indissociable de la violence envers les femmes
La prostitution chez les Amérindiennes du Canada
Narco-prostitution de rue et vie de quartier
270 000$ au groupe Stella pour une rencontre de 4 jours sur le "travail du sexe"
Trois positions dans le débat sur la décriminalisation de la prostitution
Le ministre de la Justice du Canada dépose un projet de loi sur la traite des personnes
Maisonneuve et Radio-Canada très à l’écoute du Forum XXX
Décriminaliser la prostitution n’améliorera pas la sécurité des femmes prostituées
La nécessité d’un débat public sur la prostitution et ses conséquences sociales
Le Canada s’apprête-t-il à libéraliser la prostitution ?
Les industries du sexe, des industries pas comme les autres !
Un sous-comité du Parlement canadien pourrait proposer la décriminalisation de la prostitution
Immigration de danseuses nues au Canada
Sexe, morale et interprétation
La prostitution, un choix de carrière pour nos enfants ?
Un geste précipité
La prostitution, un "droit des femmes" ?
Le ministre Philippe Couillard et Stella - Aider les femmes prostituées ou promouvoir la prostitution ?
Lettre sur la prostitution au Parti Vert du Canada
Ex-juge condamné à 7 ans de prison pour agressions sur des prostituées autochtones mineures
Le trafic sexuel des femmes au Québec et au Canada - Bilan des écrits
Le trafic sexuel des femmes n’épargne pas le Québec
Dossier prostitution : tous les articles du site
La pornographie n’est pas sans conséquences
Pourquoi "De facto" propose-t-il la légalisation de la prostitution ?
On veut protéger les clients dans l’affaire de la prostitution juvénile à Québec.
Prostitution - Des failles dans le processus de réflexion amorcé au sein de la FFQ
Prostitution : Un consensus à l’arraché
La prostitution, un métier comme quel autre ?
Bientôt des proxénètes et des bordels subventionnés ?
La prostitution est une forme de violence
Le prix d’une femme







Le 27 novembre éclatait dans les médias le scandale des visas accordés par des fonctionnaires d’Immigration Canada à des stripteaseuses, dites "danseuses exotiques". Les fonctionnaires exigeaient que ces femmes fournissent des photos d’elles complètement nues en train de donner leur spectacle. L’Opposition à la Chambre des Communes demande la démission de la ministre de l’Immigration, Judy Sgro, accusée de favoritisme dans l’octroi d’un visa à l’une de ces danseuses et d’avoir couvert ce qui semble un trafic éhonté de femmes, dont plusieurs mineures, en provenance d’Europe de l’Est, la plupart originaires de Roumanie.

Selon la ministre et les porte-parole de ce ministère, « les Canadiennes ne veulent plus faire ce métier ». On invoque une pénurie importante de « professionnelles » de danse-contact qu’on ne pourra combler qu’en recrutant des femmes à l’étranger et en leur accordant des visas spéciaux. La ministre affirme qu’ « il y a des besoins dans l’industrie de la danse exotique, et le gouvernement a l’obligation d’y répondre ». Sous ce fallacieux prétexte, les fonctionnaires de l’immigration ont travaillé main dans la main avec le crime organisé pour fournir aux propriétaires de clubs le renouvellement constant de femmes qu’ils réclament pour l’industrie florissante du sexe.

On peut présumer que, selon la même logique de mondialisation du trafic des femmes et des enfants, des « artistes » canadiennes sont régulièrement exportées à travers le monde pour combler les besoins jamais remis en question des clients prostitueurs et voyeurs. Pour les proxénètes propriétaires de clubs, les choses sont claires : « Si des politiciens, misant sur les préjugés contre le striptease, abolissent ce programme, les clubs iront en cour le faire rétablir. Il y a toujours eu un marché pour ces danseuses. Le restreindre ou le fermer serait une violation du droit international sur la mobilité de la main-d’œuvre ».

L’importance accrue chaque année du recrutement de stripteaseuses étrangères, appelées à être intégrées dans le système prostitutionnel local, range le Canada, selon l’avis de plusieurs spécialistes de cette question, parmi les États qui participent au trafic mondial des femmes et sur lesquels le plus de plaintes ont été déposées. Les données du ministère de l’Immigration du Canada rapportent que 25 effeuilleuses roumaines ont débarqué au pays en 2001, 216 autres en 2002 et 552 en 2003. Si le nombre continue à doubler chaque année, on peut imaginer la situation au Canada dans quelques années. Selon les statistiques, il représente déjà une destination de choix pour le tourisme sexuel.

Le Nouveau Parti démocratique et le Bloc québécois s’expliquent mal l’existence d’un tel programme. Pourtant, ils participent depuis plusieurs années à des comités parlementaires visant à décriminaliser ou à légaliser complètement la prostitution. Il serait temps qu’ils réagissent contre cette oppression qui fait déjà plus de victimes, à l’échelle mondiale, que la traite des Noirs ou que l’Holocauste.

L’article que nous avons traduit d’une agence de presse alternative, LifeSiteNews.com, et que nous reproduisons ci-dessous, montre que cette situation est connue depuis longtemps des groupes qui luttent contre le trafic mondial des femmes et des enfants à des fins de prostitution et qu’il est urgent de demander un débat public sur la prostitution au Canada, comme le réclament une trentaine de personnalités québécoises. Ces personnes s’inquiètent de voir que le gouvernement canadien pourrait présenter un projet de loi qui, tout en décriminalisant les prostituées, professionnaliserait la prostitution et décriminaliserait les clients prostitueurs et les proxénètes.

***

Le scandale des visas pour les stripteaseuses met en lumière l’implication du Canada dans le trafic des femmes.

"Plus de plaintes contre le Canada que contre n’importe quel autre pays occidental", disent les responsables de groupes contre le trafic.

OTTAWA, 5 août, 2004 (LifeSiteNews.com) - La découverte d’un mémo interne écrit par des fonctionnaires canadiens du service des visas a attiré l’attention sur l’implication du Canada dans le trafic des femmes. Le mémo demande d’exiger des femmes qui souhaitent entrer au Canada pour y travailler comme stripteaseuses des photos où on les voit nues. Ce rapport renversant, que le Toronto Sun a publié en juillet, après qu’il ait obtenu le document en invoquant la loi d’accès à l’information, a été rapidement démenti par les fonctionnaires de l’immigration.

En dépit du fait que le mémo, expédié par Sergio Mercado de l’ambassade canadienne au Mexique à tous les officiers canadiens de l’immigration, affirme que " si elles ne fournissent pas de photos où elles sont nues, elles ne viendront pas se faire aller le derrière au Canada", Immigration Canada nie avoir exigé de telles photos. La porte-parole d’Immigration Canada, Maria Iadinardi, a déclaré aux journalistes "n’avoir jamais demandé de photos des requérantes se montrant nues".
Ces révélations ont fait les manchettes des médias dans le monde. Tandis que certains semblaient étonnés de l’implication controversée du Canada dans une telle exploitation des femmes, ceux qui combattent le trafic des femmes ne l’étaient pas. Gregory Carlin, directeur de la plus grande coalition contre le trafic dans les Îles britanniques, a confié à LifeSiteNews.com qu’il considère "épouvantable que les fonctionnaires canadiens trient les femmes étrangères à partir de photographies les montrant nues."

Carlin, qui est membre de la coalition irlandaise contre le trafic des femmes, allègue que "plusieurs des filles roumaines qu’ils interviewent se plaignent d’être contraintes d’entrer dans la prostitution au Canada par des propriétaires de clubs avec qui les fonctionnaires canadiens les ont mises en relation". Carlin, principal avocat responsable de l’Operation Quest, qui a eu comme conséquence des centaines d’arrestations pour trafic, a ajouté qu’"on menace également ces femmes d’arrestation et de déportation si elles refusent de fournir certains services additionnels VIP. Les fonctionnaires canadiens n’informent pas les femmes qu’au Canada, les danses-contact (lap-dancing) impliquent invariablement le sexe, le plein contact, la pénétration, etc."

Alors que le Canada se présente comme un pays moralement supérieur qui respecte les femmes, en brandissant l’avortement sur demande comme preuve de sa supériorité, les gens qui combattent le trafic des femmes sur le terrain savent à quoi s’en tenir. Dénonçant l’impudence du gouvernement qui travaille avec les propriétaires de clubs pour trier les demandes d’immigration, Carlin dit "recevoir plus de plaintes contre le Canada que contre tout autre pays occidental. Bien sûr, ce ne sont pas tous les pays qui font du crime organisé leur associé en ressources humaines".

"L’industrie du sexe du Canada est fréquemment reliée à certains syndicats du crime et du trafic des femmes, les plus exploiteurs de Europe de l’Est. Le gouvernement canadien se fait le complice du trafic des femmes, de la contrainte à la prostitution et néglige de vérifier l’âge des filles", révèle Carlin à LifeSiteNews.com.

Le gouvernement canadien manque sérieusement de transparence face à ce problème. Même les groupes de recherche sur ce sujet au Canada doivent se battre pour connaître les faits. Aurélie Lebrun, chercheuse au niveau du doctorat à l’Université du Québec à Montréal, raconte à LifeSiteNews.com qu’en étudiant le trafic des femmes, elle a essayé sans succès d’obtenir de l’information. "J’ai essayé d’en savoir plus au sujet des procédures à suivre pour obtenir le visa, sachant que certaines de ces danseuses finissaient dans la prostitution. J’ai écrit à Immigration Canada et au ministère du Développement des ressources humaines du Canada pour obtenir de l’information sur le nombre de visas qu’ils accordent, l’origine des femmes, leur âge, etc. Personne n’a voulu me donner la moindre information", déclare-t-elle.

Voir version anglaise.

Source : http://www.lifesite.net/ldn/2004/aug/04080501.html

Voir également LifeSiteNews.com :

Canadian Government Insists Immigrant Strippers Bare All for Officials

Traduction : Élaine Audet

- Une trentaine de personnalités québécoises contre la décriminalisation de la prostitution

Mis en ligne sur Sisyphe, le 29 novembre 2004.

Lecture suggérée

Richard Poulin, « La mondialisation des industries du sexe. Prostitution, pornographie, traite des femmes et des enfants », éditions L’Interligne, Ottawa, 2004. Dans toutes les bonnes librairies.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.


Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. Depuis 2002, elle est l’une des deux éditrices de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- Prostitution - perspectives féministes, (éditions Sisyphe, 2005).
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).
- Prostitution, Feminist Perspectives, (éditions Sisyphe, 2009).
- Sel et sang de la mémoire, Polytechnique, 6 décembre 1989, poésie, (éditions Sisyphe, 2009).
- L’épreuve du coeur, poésie, (papier & pdf num., éditions Sisyphe, 2014).
- Au fil de l’impossible, poésie, pdf num., (éditions Sisyphe, 2015).

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.



Plan-Liens Forum

  • > Le Canada contribue au trafic des femmes à des fins de prostitution
    (1/1) 28 avril 2006 , par Internaute





  • > Le Canada contribue au trafic des femmes à des fins de prostitution
    28 avril 2006 , par Internaute   [retour au début des forums]

    je ne sais quoi dire c’est honteux


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2004
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin