| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 13 septembre 2006

Prostitution : pour un projet de loi abolitionniste

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Pour un "bilan" de la loi C36 - Interroger aussi les femmes qui veulent sortir de la prostitution
Un "bilan" biaisé et incomplet de la loi C36 sur la prostitution
Prostitution - Pas si glam le Grand Prix
Prostitution, gangs de rue et crime organisé au Québec
Prostitution : les gouvernements ont les moyens d’agir
La complaisance des médias envers l’industrie du sexe doit cesser
Au gouvernement Trudeau - Il faut maintenir la loi sur la prostitution
Élection et prostitution - Lettre ouverte au Nouveau Parti Démocratique du Canada
Prostitution - La nouvelle loi canadienne inspirée du modèle nordique
Prostitution - Le projet de loi C-36 doit assurer partout l’immunité aux personnes prostituées
Une société progressiste encourage l’égalité, non la prostitution des femmes
Prostitution - Ce n’est tout simplement pas un métier
Projet de loi sur la prostitution : fiche d’information du ministère de la Justice du Canada
La prostitution : une nouvelle forme d’esclavage
La Coalition des femmes pour l’abolition de la prostitution estime que le nouveau projet de loi est porteur d’espoir
CSF - Le projet de loi fédéral sur la prostitution : un changement législatif historique
Le langage "colon" et celui des pro-prostitution
Prostitution - Le Canada est prêt pour un "modèle canadien" ciblant les acheteurs
Traite de personnes à Ottawa : au moins 150 femmes auraient été réduites à l’esclavage sexuel
Réplique à Martin Matte - La prostitution n’a rien d’un beau malaise
Virage à 180˚ sur les salons de massage : la Ville de Montréal songe à "aménager" la prostitution
L’inclusion de toutes les femmes passe par la reconnaissance de toutes les violences qu’elles subissent
Le film "Les criminelles", une infopub pour l’industrie du sexe !
L’assistance sexuelle, une atteinte détournée au droit des femmes à ne pas être prostituées
Pour une stratégie concertée contre la traite des femmes et l’exploitation sexuelle
La députée Maria Mourani dépose un projet de loi sur la traite des personnes et l’exploitation sexuelle
L’Adult Entertainment Association of Canada (AEAC) veut recruter des stripteaseuses dans les écoles secondaires
Prostitution - Affirmer le droit des femmes de vivre sans prostitution
Prostitutionnalisation du tissu social ou abolition de la prostitution
Cessons de banaliser la prostitution ! C’est de l’exploitation !
Lancement du DVD du film L’Imposture - La prostitution mise à nu. Projections à Montréal et dans d’autres villes
Le lobby de l’industrie du sexe tente de bâillonner des voix féministes par le mensonge et l’intimidation
Prostitution - Une forme de violence toujours taboue
Prostitution - Mauvais pour les femmes, mauvais pour les lesbiennes !
Détournement de la Commission d’enquête de la Colombie-Britannique sur les femmes disparues
La Commission d’enquête de la Colombie-Britannique sur les femmes disparues part perdante
La légalisation de la prostitution et ses effets sur la traite des femmes et des enfants
L’industrie mondiale du sexe et ses complices entravent l’autonomie de toutes les femmes
La prostitution est-elle bonne pour la santé des femmes et leur épanouissement ? 23e Cercle de silence
Une véritable solidarité avec les femmes prostituées réside dans la lutte pour l’abolition de la prostitution
Cinq bonnes raisons de refuser le jugement Himel sur la prostitution, comme féministe et comme citoyen-ne du monde
Pour l’égalité de fait pour toutes : une politique de lutte contre l’exploitation sexuelle de l’image et du corps des femmes et des filles
Aider les femmes prostituées à se situer au coeur de leur vie
Lettre à ceux et celles qui récupèrent le meurtre de Marnie Frey, victime de Pickton, pour servir leur cause
Décriminaliser la prostitution, un aimant pour les proxénètes et les clients
Prostitution - Nous ne devons pas nous contenter de la simple "réduction des méfaits"
Prostitution et crimes - Rapport d’enquête sur le traitement de l’affaire Pickton par le Service de police de Vancouver
Journée de lutte contre l’exploitation sexuelle - En mémoire de Nadia Caron (1983-2005)
Escalader le Kilimandjaro pour aider des femmes à quitter la prostitution
Prostitution juvénile : les jeunes filles de milieux riches autant à risque
Les bordels sont-ils un droit de l’homme ?
La prostitution, une violation des droits humains des femmes pauvres
Prostitution - Brisons la chaîne de l’exploitation
Le rapport Rice sur la traite à des fins de prostitution souligne l’inaction du Canada
"Gang" de rue et prostitution
La liberté de ne jamais se prostituer
Radio-Canada et la prostitution en Inde
Bordels, sport et défoulement masculin
L’Aboriginal Women’s Action Network s’oppose à la création d’un bordel à Vancouver aux Jeux olympiques de 2010
Dénoncer la pornographie, cette industrie de destruction
Il faut criminaliser la propagande haineuse contre les femmes
Requête en Cour supérieure de l’Ontario pour une déréglementation libérale de la prostitution
Sortir d’un gang criminel et reprendre goût à la vie
Traite des personnes et prostitution, un rapport important et novateur
La prostitution des enfants au Canada
Prostituées par choix ?
Les enjeux de la prostitution et les femmes
« La grande question qui sous-tend la traite, c’est la prostitution. »
La publicité pornographique il y a 25 ans
Les hommes préfèrent le discours apolitique sur la prostitution
Être femme dans un milieu d’hommes
Prostitution juvénile - Blessées pour la vie
Hypersexualisation, érotisation et pornographie chez les jeunes
Clubs échangistes : un cadeau de la Cour suprême du Canada à l’industrie du sexe
Feu vert aux proxénètes et aux prostitueurs
La décriminalisation de la prostitution porterait préjudice aux femmes asiatiques
La prostitution est de la violence faite aux femmes
Le Parlement canadien a adopté le projet de loi sur la traite des personnes
OUI à la décriminalisation des personnes prostituées, mais NON à la décriminalisation de la prostitution
Prostitution, féminisme, dissidence et représailles
Pour une politique abolitionniste canadienne
La prostitution, indissociable de la violence envers les femmes
La prostitution chez les Amérindiennes du Canada
Narco-prostitution de rue et vie de quartier
270 000$ au groupe Stella pour une rencontre de 4 jours sur le "travail du sexe"
Trois positions dans le débat sur la décriminalisation de la prostitution
Le ministre de la Justice du Canada dépose un projet de loi sur la traite des personnes
Maisonneuve et Radio-Canada très à l’écoute du Forum XXX
Décriminaliser la prostitution n’améliorera pas la sécurité des femmes prostituées
La nécessité d’un débat public sur la prostitution et ses conséquences sociales
Le Canada s’apprête-t-il à libéraliser la prostitution ?
Les industries du sexe, des industries pas comme les autres !
Un sous-comité du Parlement canadien pourrait proposer la décriminalisation de la prostitution
Immigration de danseuses nues au Canada
Sexe, morale et interprétation
Le Canada contribue au trafic des femmes à des fins de prostitution
La prostitution, un choix de carrière pour nos enfants ?
Un geste précipité
La prostitution, un "droit des femmes" ?
Le ministre Philippe Couillard et Stella - Aider les femmes prostituées ou promouvoir la prostitution ?
Lettre sur la prostitution au Parti Vert du Canada
Ex-juge condamné à 7 ans de prison pour agressions sur des prostituées autochtones mineures
Le trafic sexuel des femmes au Québec et au Canada - Bilan des écrits
Le trafic sexuel des femmes n’épargne pas le Québec
Dossier prostitution : tous les articles du site
La pornographie n’est pas sans conséquences
Pourquoi "De facto" propose-t-il la légalisation de la prostitution ?
On veut protéger les clients dans l’affaire de la prostitution juvénile à Québec.
Prostitution - Des failles dans le processus de réflexion amorcé au sein de la FFQ
Prostitution : Un consensus à l’arraché
La prostitution, un métier comme quel autre ?
Bientôt des proxénètes et des bordels subventionnés ?
La prostitution est une forme de violence
Le prix d’une femme







Recommandations

Considérant le caractère inaliénable du corps humain ;

Considérant la prostitution sous toutes ses formes comme une violence envers les femmes, une violation de leurs droits fondamentaux et non "un travail comme un autre" qui pourrait relever du Code du travail ;

Considérant l’égalité entre les hommes et les femmes, reconnues :
- par la Convention pour la répression de la traite des être humains et de l’exploitation de la prostitution des femmes (ONU, 1949) qui considère que "la prostitution et le mal qui l’accompagne, à savoir la traite des êtres humains en vue de la prostitution, est incompatible avec la dignité et la valeur de la personne humaine" ;
- par la Convention de 1979 sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW), dont l’article 6 stipule que "les États parties doivent prendre toutes les mesures pour supprimer le trafic des femmes et l’exploitation de la prostitution" ;
- par la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes (ONU, 1993), qui souligne que "certains groupes de femmes, dont les femmes appartenant à des minorités, les femmes autochtones, les réfugiées, les femmes migrantes, les femmes vivant dans des communautés rurales ou reculées, les femmes sans ressources, les femmes internées, les femmes détenues, les petites filles, les femmes handicapées, les femmes âgées et les femmes dans des zones de conflit armé, sont particulièrement vulnérables face à la violence" ;
- par l’article 15 de la Charte canadienne des droits et libertés et par la clause 28 qui donne préséance aux droits relatifs à l’égalité entre les sexes sur tous les autres droits ;

Considérant la contradiction flagrante pour une société, préconisant l’égalité des sexes et le respect des droits humains, de tolérer que des hommes achètent et prostituent des femmes, des enfants, des travestis, des transsexuels, et de chercher à enrayer la prostitution sans s’attaquer aux clients qui en constituent la raison d’être et l’inépuisable source de profits ;

Considérant la nécessité et la volonté de créer un monde où l’on pourrait vivre sans être prostitué-es ;

Considérant l’urgence de mettre en place des mesures de protection concrètes, avec un financement adéquat, concernant la santé et la sécurité des personnes prostituées, au moment où la preuve est faite, dans des pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, que la légalisation, la réglementation ou la décriminalisation totale ont pour effet de faire grimper la prostitution des enfants, des adultes et la traite à des fins de prostitution, et d’augmenter la clandestinité, l’insécurité, la violence et la dégradation physique et psychologique des personnes prostituées, qu’elles le soient dans la rue, les bordels, les éros centers, les maisons de passe, les services d’escorte, les salons de massage, les clubs échangistes, les bars de danseuses nues, etc. À peine quelque 4% d’entre elles sont enregistrées légalement parce que le système prostitutionnel reste lié indissociablement au crime organisé, aux gangs de rues ; aux revendeurs de drogue, aux réseaux locaux et internationaux de traite de femmes et d’enfants en vue de les prostituer ;

Considérant les intérêts conjugués du système patriarcal, fondés sur des rapports sexuels et sociaux de domination, du néolibéralisme, du crime organisé, pour mondialiser le très lucratif marché des femmes, des enfants, des travestis et des transsexuels (92 milliards $ US actuellement), au moyen de la prostitution, de la pornographie, du tourisme sexuel ;

Considérant les conséquences néfastes non seulement pour les victimes de la prostitution et les résident-es des quartiers où elle se déploie, mais pour l’ensemble de la société ;

Considérant la nécessité pour l’État canadien de convier le message clair que vendre et acheter le corps d’un être humain constitue un crime contre l’humanité ;

Nous recommandons de :

1. cesser les poursuites judiciaires contre les personnes prostituées, qui sont les victimes du système prostitutionnel et non des criminelles, détruire leur casier judiciaire, qui perpétue leur stigmatisation sociale, leur enlève tout espoir de réinsertion et s’assurer que les victimes de la traite puissent obtenir le statut de réfugiées ou d’immigrantes si elles le désirent (art. 213).

2. continuer à interdire les bordels ou tout autre local utilisé à des fins de prostitution (art. 210 et 211).

3. requérir des mesures efficaces et plus sévères contre les proxénètes et leurs complices dans les institutions et les médias, c’est-à-dire un nombre minimal d’années obligatoires de prison, et une condamnation proportionnelle à la gravité de l’infraction, sans possibilité de remise de peine (art. 212).

4. pénaliser les clients prostitueurs et remplacer l’actuelle déclaration sommaire de culpabilité par l’infraction mixte* sans possibilité de substituer "l’école des clients" et le paiement d’une amende à l’éventualité d’un casier judiciaire et d’une peine de prison en cas de récidive. (art. 213).

5. mener une campagne transnationale contre le crime organisé et le blanchiment d’argent en provenance de la traite des êtres humains à des fins de prostitution, avec la caution et la complicité des États, rapportant plus de profits que le trafic des armes ou de la drogue !

6. s’attaquer résolument aux causes de la prostitution telles que les stéréotypes sexuels dans la famille, l’école et les médias, la violence sexiste, la pauvreté et toutes les formes de discrimination.

7. cesser de financer les groupes faisant la promotion du "travail du sexe" et d’octroyer des visas aux danseuses "exotiques" afin de répondre aux demandes des proxénètes, propriétaires de bars, et autres groupes mafieux.

8. mettre en place des mesures d’aide aux personnes prostituées notamment des soins de désintoxication, des maisons d’hébergement les mettant à l’abri des prédateurs, une formation scolaire ou professionnelle adaptée à leurs besoins, une allocation de réinsertion sociale (ARS) leur permettant de refaire leur vie sans être dans une situation critique.

9. envisager des politiques de prévention à long terme tels, par exemple, un revenu substantiel de citoyenneté, universel et inconditionnel, ou un Livable income for everyone (LIFE), préconisé par plusieurs groupes de femmes au Canada, afin que personne ne soit obligé d’être prostitué-e pour survivre.

10. créer un comité permanent multidisciplinaire sur la prostitution, qui inclurait les organismes communautaires, les groupes de luttes contre la violence faite aux femmes, les chercheur-es, ainsi que les services médicaux, sociaux, psychologiques, policiers, juridiques.

*Une infraction mixte permet au poursuivant de faire un choix quant au mode de poursuite, c’est-à-dire soit par la voie sommaire de la déclaration de culpabilité (avec la peine maximale habituelle de six mois d’emprisonnement ou d’une amende de 2 000 $) ou par celle de la mise en accusation (la durée de la peine d’emprisonnement est alors indiquée dans la disposition applicable à la peine ; une amende dont le montant maximal n’est pas prévu peut aussi être infligée). Une infraction mixte a l’avantage d’être flexible, en fonction de la gravité de l’infraction en cause.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 29 août 2006.10


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.


Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. Depuis 2002, elle est l’une des deux éditrices de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- Prostitution - perspectives féministes, (éditions Sisyphe, 2005).
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).
- Prostitution, Feminist Perspectives, (éditions Sisyphe, 2009).
- Sel et sang de la mémoire, Polytechnique, 6 décembre 1989, poésie, (éditions Sisyphe, 2009).
- L’épreuve du coeur, poésie, (papier & pdf num., éditions Sisyphe, 2014).
- Au fil de l’impossible, poésie, pdf num., (éditions Sisyphe, 2015).

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.



Plan-Liens Forum

  • > Prostitution : pour un projet de loi abolitionniste
    (1/2) 28 décembre 2006 , par nicole

  • > Prostitution : pour un projet de loi abolitionniste
    (2/2) 13 septembre 2006 , par Docteure Michèle Dayras

    rép: Élaine Audet




  • > Prostitution : pour un projet de loi abolitionniste
    28 décembre 2006 , par nicole   [retour au début des forums]

    Avant de dire toute cela vous devrez commencer par faire le menage chez vous en fessant l`education de vos enfants car le problem n`est pas dans ce qui le font mais bien ce qui l`utillise car ce son he qui font ces femme faire des sommes astronomic comme sa, et ce sont nos avocat ,juge , Dr ,mari ,business man qui utilise plus ces services la. Il faut y penser sais quand meme cher entre 150 et 450$ de hr jpense pas que joe blo peux ce le permettre meme si il le voudrait...lol Je pense qua la place donner des penaliter plus elever au client serais plus un bon message a la communauter et y penserais deux fois avant dans voire une so en resulta moin client moin de business la en la cle peux etre que meme votre mari en voix et vous ne le savais meme pas et sais femme la ne sont pas toujours non plus victime ..l`egaliser la prostitution et voiyer combien de femme y rentrais avec un salaire de ce genre meme une femme normal avec un salaire de 25hr pour desider de le faire pour pouvoire accomplire des reves ou but.
    Cette article est vraiment de quelqun qui ne connait pas de quoi quel parle ,vous devrez aller voire ces fille la qui travail et leurs demander si il sont pris ou maltreter vous verez.J`espere que sa va vous ouvrire les eyes un peux plus et que vous sorter de votre boite un peux.
    thank you

    > Prostitution : pour un projet de loi abolitionniste
    13 septembre 2006 , par Docteure Michèle Dayras   [retour au début des forums]
    prostitution, pornographie et traite des femmes

    LUTTER, DE MANIERE TRANSNATIONALE, CONTRE LE CRIME ORGANISE ET LE BLANCHIMENT DE L’ARGENT qui provient DE LA TRAITE DES ETRES HUMAINS, cette monstruosité qui rapporte aux trafiquants et aux "Etats-cautions"... plus que le trafic d’armes ou de drogue !


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2006
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin