| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 11 octobre 2015

Élection et prostitution - Lettre ouverte au Nouveau Parti Démocratique du Canada

par Meghan Murphy, Feminist Current, et autres signataires






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Pour un "bilan" de la loi C36 - Interroger aussi les femmes qui veulent sortir de la prostitution
Un "bilan" biaisé et incomplet de la loi C36 sur la prostitution
Prostitution - Pas si glam le Grand Prix
Prostitution, gangs de rue et crime organisé au Québec
Prostitution : les gouvernements ont les moyens d’agir
La complaisance des médias envers l’industrie du sexe doit cesser
Au gouvernement Trudeau - Il faut maintenir la loi sur la prostitution
Prostitution - La nouvelle loi canadienne inspirée du modèle nordique
Prostitution - Le projet de loi C-36 doit assurer partout l’immunité aux personnes prostituées
Une société progressiste encourage l’égalité, non la prostitution des femmes
Prostitution - Ce n’est tout simplement pas un métier
Projet de loi sur la prostitution : fiche d’information du ministère de la Justice du Canada
La prostitution : une nouvelle forme d’esclavage
La Coalition des femmes pour l’abolition de la prostitution estime que le nouveau projet de loi est porteur d’espoir
CSF - Le projet de loi fédéral sur la prostitution : un changement législatif historique
Le langage "colon" et celui des pro-prostitution
Prostitution - Le Canada est prêt pour un "modèle canadien" ciblant les acheteurs
Traite de personnes à Ottawa : au moins 150 femmes auraient été réduites à l’esclavage sexuel
Réplique à Martin Matte - La prostitution n’a rien d’un beau malaise
Virage à 180˚ sur les salons de massage : la Ville de Montréal songe à "aménager" la prostitution
L’inclusion de toutes les femmes passe par la reconnaissance de toutes les violences qu’elles subissent
Le film "Les criminelles", une infopub pour l’industrie du sexe !
L’assistance sexuelle, une atteinte détournée au droit des femmes à ne pas être prostituées
Pour une stratégie concertée contre la traite des femmes et l’exploitation sexuelle
La députée Maria Mourani dépose un projet de loi sur la traite des personnes et l’exploitation sexuelle
L’Adult Entertainment Association of Canada (AEAC) veut recruter des stripteaseuses dans les écoles secondaires
Prostitution - Affirmer le droit des femmes de vivre sans prostitution
Prostitutionnalisation du tissu social ou abolition de la prostitution
Cessons de banaliser la prostitution ! C’est de l’exploitation !
Lancement du DVD du film L’Imposture - La prostitution mise à nu. Projections à Montréal et dans d’autres villes
Le lobby de l’industrie du sexe tente de bâillonner des voix féministes par le mensonge et l’intimidation
Prostitution - Une forme de violence toujours taboue
Prostitution - Mauvais pour les femmes, mauvais pour les lesbiennes !
Détournement de la Commission d’enquête de la Colombie-Britannique sur les femmes disparues
La Commission d’enquête de la Colombie-Britannique sur les femmes disparues part perdante
La légalisation de la prostitution et ses effets sur la traite des femmes et des enfants
L’industrie mondiale du sexe et ses complices entravent l’autonomie de toutes les femmes
La prostitution est-elle bonne pour la santé des femmes et leur épanouissement ? 23e Cercle de silence
Une véritable solidarité avec les femmes prostituées réside dans la lutte pour l’abolition de la prostitution
Cinq bonnes raisons de refuser le jugement Himel sur la prostitution, comme féministe et comme citoyen-ne du monde
Pour l’égalité de fait pour toutes : une politique de lutte contre l’exploitation sexuelle de l’image et du corps des femmes et des filles
Aider les femmes prostituées à se situer au coeur de leur vie
Lettre à ceux et celles qui récupèrent le meurtre de Marnie Frey, victime de Pickton, pour servir leur cause
Décriminaliser la prostitution, un aimant pour les proxénètes et les clients
Prostitution - Nous ne devons pas nous contenter de la simple "réduction des méfaits"
Prostitution et crimes - Rapport d’enquête sur le traitement de l’affaire Pickton par le Service de police de Vancouver
Journée de lutte contre l’exploitation sexuelle - En mémoire de Nadia Caron (1983-2005)
Escalader le Kilimandjaro pour aider des femmes à quitter la prostitution
Prostitution juvénile : les jeunes filles de milieux riches autant à risque
Les bordels sont-ils un droit de l’homme ?
La prostitution, une violation des droits humains des femmes pauvres
Prostitution - Brisons la chaîne de l’exploitation
Le rapport Rice sur la traite à des fins de prostitution souligne l’inaction du Canada
"Gang" de rue et prostitution
La liberté de ne jamais se prostituer
Radio-Canada et la prostitution en Inde
Bordels, sport et défoulement masculin
L’Aboriginal Women’s Action Network s’oppose à la création d’un bordel à Vancouver aux Jeux olympiques de 2010
Dénoncer la pornographie, cette industrie de destruction
Il faut criminaliser la propagande haineuse contre les femmes
Requête en Cour supérieure de l’Ontario pour une déréglementation libérale de la prostitution
Sortir d’un gang criminel et reprendre goût à la vie
Traite des personnes et prostitution, un rapport important et novateur
La prostitution des enfants au Canada
Prostituées par choix ?
Les enjeux de la prostitution et les femmes
« La grande question qui sous-tend la traite, c’est la prostitution. »
La publicité pornographique il y a 25 ans
Les hommes préfèrent le discours apolitique sur la prostitution
Être femme dans un milieu d’hommes
Prostitution : pour un projet de loi abolitionniste
Prostitution juvénile - Blessées pour la vie
Hypersexualisation, érotisation et pornographie chez les jeunes
Clubs échangistes : un cadeau de la Cour suprême du Canada à l’industrie du sexe
Feu vert aux proxénètes et aux prostitueurs
La décriminalisation de la prostitution porterait préjudice aux femmes asiatiques
La prostitution est de la violence faite aux femmes
Le Parlement canadien a adopté le projet de loi sur la traite des personnes
OUI à la décriminalisation des personnes prostituées, mais NON à la décriminalisation de la prostitution
Prostitution, féminisme, dissidence et représailles
Pour une politique abolitionniste canadienne
La prostitution, indissociable de la violence envers les femmes
La prostitution chez les Amérindiennes du Canada
Narco-prostitution de rue et vie de quartier
270 000$ au groupe Stella pour une rencontre de 4 jours sur le "travail du sexe"
Trois positions dans le débat sur la décriminalisation de la prostitution
Le ministre de la Justice du Canada dépose un projet de loi sur la traite des personnes
Maisonneuve et Radio-Canada très à l’écoute du Forum XXX
Décriminaliser la prostitution n’améliorera pas la sécurité des femmes prostituées
La nécessité d’un débat public sur la prostitution et ses conséquences sociales
Le Canada s’apprête-t-il à libéraliser la prostitution ?
Les industries du sexe, des industries pas comme les autres !
Un sous-comité du Parlement canadien pourrait proposer la décriminalisation de la prostitution
Immigration de danseuses nues au Canada
Sexe, morale et interprétation
Le Canada contribue au trafic des femmes à des fins de prostitution
La prostitution, un choix de carrière pour nos enfants ?
Un geste précipité
La prostitution, un "droit des femmes" ?
Le ministre Philippe Couillard et Stella - Aider les femmes prostituées ou promouvoir la prostitution ?
Lettre sur la prostitution au Parti Vert du Canada
Ex-juge condamné à 7 ans de prison pour agressions sur des prostituées autochtones mineures
Le trafic sexuel des femmes au Québec et au Canada - Bilan des écrits
Le trafic sexuel des femmes n’épargne pas le Québec
Dossier prostitution : tous les articles du site
La pornographie n’est pas sans conséquences
Pourquoi "De facto" propose-t-il la légalisation de la prostitution ?
On veut protéger les clients dans l’affaire de la prostitution juvénile à Québec.
Prostitution - Des failles dans le processus de réflexion amorcé au sein de la FFQ
Prostitution : Un consensus à l’arraché
La prostitution, un métier comme quel autre ?
Bientôt des proxénètes et des bordels subventionnés ?
La prostitution est une forme de violence
Le prix d’une femme







À l’ensemble des candidat.e.s néo-démocrates,

Nous vous écrivons à titre de féministes, de progressistes et de partisan.e.s de longue date du NPD. Nous sommes profondément déçu.e.s d’apprendre que Craig Scott, le député du NPD dans Toronto-Danforth, a récemment déclaré (1) que, s’il était élu, le NPD entend abroger la loi C-36, la nouvelle législation canadienne en matière de prostitution. Nous sommes surpris.es de découvrir que le NPD a pris position dans ce dossier, compte tenu du fait qu’un certain nombre de député.e.s et de candidat.e.s néo-démocrates ont ouvertement soutenu le projet de loi C-36.

Cette décision est particulièrement choquante alors même que Thomas Mulcair vient d’appeler à une stratégie nationale sur la violence des hommes à l’égard des femmes (2), en s’engageant à soutenir les maisons d’hébergement pour femmes et les organismes anti-violence, et à collaborer avec ces instances. Abroger C-36 est en porte à faux avec tout engagement à mettre fin à la violence anti-femmes.

Le projet de loi C-36 a été rédigé après une vaste consultation et participation de survivantes de la prostitution, de spécialistes, de juristes, d’intervenant.e.s de première ligne, de membres des services de police et des organisations féministes œuvrant auprès des femmes et des filles prostituées. Ce processus a fait état d’un soutien énorme pour une loi sanctionnant les gens qui exploitent et maltraitent ces femmes (les proxénètes et les acheteurs de sexe), tout en assurant que les personnes prostituées seraient soutenues plutôt que criminalisées. La nouvelle législation a été créée spécifiquement en réponse aux systèmes de pouvoir qui asservissent les femmes sur les bases du sexe, de la race et de la classe sociale au Canada. Le libellé de la loi C-36 a explicitement spécifié que la prostitution est une industrie qui cible les femmes marginalisées et elle a identifié les responsables de ce crime comme étant des hommes.

En tant que féministes et progressistes de longue date, nous avons appuyé le projet de loi C-36 et les nouvelles dispositions du Code criminel adoptées l’année dernière. À titre de personnes investies dans la création d’une société équitable et exempte de violence, nous sommes fermes dans notre opposition à l’industrie du sexe et dans notre appui aux femmes et aux filles qui y sont exploitées et violentées. Nous voulons que les femmes prostituées aient accès aux services et au soutien dont elles ont besoin pour faire de véritables choix de vie.

Cette nouvelle loi détermine sans ambages que le Canada, en tant que pays, ne tolèrera pas l’achat du corps des femmes à des fins sexuelles. Les femmes et les filles ne sont pas des produits de consommation pouvant être achetés et vendus. Les Canadiennes méritent plus de choix de survie que la prostitution. Elles ont le droit de pouvoir survivre et prospérer sans avoir à s’en remettre à l’industrie du sexe. Cette position est progressiste. Cette position appuie les droits des femmes. Cette position est pro-égalité. Cette position en est une que nous nous attendons à voir appuyée par des partis progressistes – des partis qui prétendent se soucier des Canadiennes et reconnaître leur valeur.

Nous sommes des partisan.e.s de longue date du NPD, mais nous ne voterons pas pour un parti qui veut faire du Canada un pays qui accepte l’exploitation des femmes par les acheteurs de services sexuels. Nous voulons voir un parti prêt à appuyer une véritable version du modèle nordique au Canada, avec de vastes mesures de soutien social et des stratégies de sortie du milieu. Nous voulons voir un financement suffisant pour les services de sortie et nous voulons voir la police respecter les nouvelles lois et sévir en conséquence contre les prostitueurs.

Nous avions espéré voir nos représentant.e.s progressistes assumer un rôle avant-gardiste dans ce dossier, plutôt que de rejeter du revers de la main une loi aussi bien fondée et innovatrice. Le Canada veut-il être perçu comme un leader sur la question des droits des femmes, ou comme un échec ? Si le NPD est vraiment sérieux pour ce qui est de mettre fin à la violence sexiste masculine, il doit prendre position contre l’industrie du sexe.

Nous sommes conscient.e.s qu’il y a désaccord au sein du parti au sujet de la loi. Nous sommes également conscient.e.s que les membres du NPD n’ont ni débattu de cette loi, ni voté à son sujet puisqu’elle a été retirée de l’ordre du jour de son congrès 2013. (3)

En 2006, Madame la députée Irene Mathyssen, dans son rôle de porte-parole de la condition des femmes au NPD, a coprésidé le Comité multipartite de la Condition féminine qui s’est penché sur la traite des personnes. Le comité a déposé son rapport, « De l’indignation à l’action pour contrer la traite à des fins d’exploitation sexuelle au Canada » (2007), qui a reconnu la prostitution comme une violence masculine à l’endroit des femmes et a lié celle-ci à la traite sexuelle, en raison de la demande masculine d’exploitation de femmes et de filles. Ce comité a recommandé de décriminaliser les femmes prostituées et de criminaliser les personnes responsables de l’exploitation des femmes et des filles : les acheteurs de sexe et les proxénètes. Nous sommes donc outragé.e.s de constater, à la lumière de ce qui précède, qu’un député néo-démocrate élu a pris sur lui de définir la position du parti.

La présente élection nous place dans une impasse. Nous ne sommes pas disposé.e.s à voter pour un parti qui appuie la marchandisation du corps des femmes, mais nous voulons aussi continuer à être en mesure d’appuyer le parti progressiste du Canada. Montrez-nous que les femmes comptent pour le NPD. Nous vous demandons de nous faire savoir, clairement et publiquement, la position du NPD sur la question de l’exploitation et de la violence des hommes à l’égard des femmes, et en particulier sur la loi C-36. Pouvons-nous compter sur vous pour soutenir les droits de toutes les femmes à vivre à l’abri de l’exploitation sexuelle ?

Merci beaucoup.

Si vous voulez signer cette lettre, envoyez votre nom, la ville où vous résidez et la province à info@feministcurrent.com

Signataires

Betty Qi, Stouffville ON
Brian Cross, Vancouver, BC
Celia Nord, Lee Creek, BC
Cherry Smiley, Montreal, QC
Chris McDowell, Vancouver, BC
Colleen Glynn, Richmond, BC
Courtney Belyea U.E., Fall River, NS
D. Klaric, Toronto, ON
Dawn Kuehn, Kelowna, BC
Debbie Hickey, Meaford, ON
Dr. Erin Graham, Vancouver, BC
Dr. Michael Markwick, Vancouver, BC
Drena McCormack, Powell River, B.C.
Elaine Grisé, Montreal, QC
Elizabeth Pickett, Whitby, ON
Elizabeth Sheehy, Ottawa, ON
Emily Monaghan, Vancouver BC
Fawn Sewell, Edmonton, AB
Fraser Needham, Saskatoon, SK
Gabrielle Trudelle, Guelph, ON
Georgina Fiddler, Edmonton, AB
Grace Bowers, Edmonton, AB
Hayley McPhail, Halifax, NS
Jennifer White, London, ON
Jindi Mehat, Vancouver, BC
Johanna te Boekhorst, Chilliwack, BC
Johanne Heppell, Plaisance, QC
Keri Patterson, London, ON
Krista Sawchuk, London, ON
Kyle Farquharson, Vancouver, BC
Kylee Nixon, Edmonton, AB
Laura Miles, Coquitlam, BC
Leah Harwood, Toronto, ON
Lisa Steacy, Vancouver, BC
Madeleine Andrews, Vancouver, BC
Margaret McCarroll, London, Ontario
Martin Dufresne, Montreal, QC
Marv Wheale, Vancouver, BC
Mary Fowles, Vancouver, BC
Megan Babb, Denman Island, BC
Megan Walker, London, ON
Meghan Murphy, Vancouver, BC
Morgan Westcott, Vancouver, BC
Natasha Falle, London, ON
Orla Hegarty, St. Vincent’s, NL
Paula Schmidt, Vernon, BC
Rachel Goodine, Victoria, BC
Rosemary Fisher-Lang, Vancouver, BC
Samantha Grey, Vancouver BC
Susan Boyd, Vancouver, BC
Rachel Regina, Haliburton, ON
Rachel Rose Anthony, Vancouver, BC
Reece Sellin, Fort Saskatchewan, AB
Sara Hall, Bracebridge, ON
Sarah M. Mah, Vancouver, BC
Shirley Gillett, Toronto ON
Shirley Gillett, Toronto, ON
Stephen Moss, Fredericton, NB
Susan Smyth, Vancouver, BC
Tamara Gorin, Port Coquitlam, BC
Thora Broughton, Ottawa, ON
Tom Gallos, Vancouver, BC
Trish Oliver, Toronto, ON
Trisha Baptie, Vancouver, BC
Trisha Wilson-Singer, Mississauga, ON
Vanessa Fraser, Guelph, ON
Yolande Clark, Queenstown, NBZoe Blunt, Victoria, B.C.

Notes

1. Lien.
2. Lien.
3. Lien.

Traduction : Martin Dufresne

- Version originale dans Feminist Current,

Mis en ligne sur Sisyphe, le 11 octobre 2o15


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Meghan Murphy, Feminist Current, et autres signataires


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2015
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin