| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 20 juin 2004

Lettre sur la prostitution au Parti Vert du Canada
À Lynette Tremblay, leader-adjointe et candidate du Parti Vert du Canada

par Micheline Carrier






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Pour un "bilan" de la loi C36 - Interroger aussi les femmes qui veulent sortir de la prostitution
Un "bilan" biaisé et incomplet de la loi C36 sur la prostitution
Prostitution - Pas si glam le Grand Prix
Prostitution, gangs de rue et crime organisé au Québec
Prostitution : les gouvernements ont les moyens d’agir
La complaisance des médias envers l’industrie du sexe doit cesser
Au gouvernement Trudeau - Il faut maintenir la loi sur la prostitution
Élection et prostitution - Lettre ouverte au Nouveau Parti Démocratique du Canada
Prostitution - La nouvelle loi canadienne inspirée du modèle nordique
Prostitution - Le projet de loi C-36 doit assurer partout l’immunité aux personnes prostituées
Une société progressiste encourage l’égalité, non la prostitution des femmes
Prostitution - Ce n’est tout simplement pas un métier
Projet de loi sur la prostitution : fiche d’information du ministère de la Justice du Canada
La prostitution : une nouvelle forme d’esclavage
La Coalition des femmes pour l’abolition de la prostitution estime que le nouveau projet de loi est porteur d’espoir
CSF - Le projet de loi fédéral sur la prostitution : un changement législatif historique
Le langage "colon" et celui des pro-prostitution
Prostitution - Le Canada est prêt pour un "modèle canadien" ciblant les acheteurs
Traite de personnes à Ottawa : au moins 150 femmes auraient été réduites à l’esclavage sexuel
Réplique à Martin Matte - La prostitution n’a rien d’un beau malaise
Virage à 180˚ sur les salons de massage : la Ville de Montréal songe à "aménager" la prostitution
L’inclusion de toutes les femmes passe par la reconnaissance de toutes les violences qu’elles subissent
Le film "Les criminelles", une infopub pour l’industrie du sexe !
L’assistance sexuelle, une atteinte détournée au droit des femmes à ne pas être prostituées
Pour une stratégie concertée contre la traite des femmes et l’exploitation sexuelle
La députée Maria Mourani dépose un projet de loi sur la traite des personnes et l’exploitation sexuelle
L’Adult Entertainment Association of Canada (AEAC) veut recruter des stripteaseuses dans les écoles secondaires
Prostitution - Affirmer le droit des femmes de vivre sans prostitution
Prostitutionnalisation du tissu social ou abolition de la prostitution
Cessons de banaliser la prostitution ! C’est de l’exploitation !
Lancement du DVD du film L’Imposture - La prostitution mise à nu. Projections à Montréal et dans d’autres villes
Le lobby de l’industrie du sexe tente de bâillonner des voix féministes par le mensonge et l’intimidation
Prostitution - Une forme de violence toujours taboue
Prostitution - Mauvais pour les femmes, mauvais pour les lesbiennes !
Détournement de la Commission d’enquête de la Colombie-Britannique sur les femmes disparues
La Commission d’enquête de la Colombie-Britannique sur les femmes disparues part perdante
La légalisation de la prostitution et ses effets sur la traite des femmes et des enfants
L’industrie mondiale du sexe et ses complices entravent l’autonomie de toutes les femmes
La prostitution est-elle bonne pour la santé des femmes et leur épanouissement ? 23e Cercle de silence
Une véritable solidarité avec les femmes prostituées réside dans la lutte pour l’abolition de la prostitution
Cinq bonnes raisons de refuser le jugement Himel sur la prostitution, comme féministe et comme citoyen-ne du monde
Pour l’égalité de fait pour toutes : une politique de lutte contre l’exploitation sexuelle de l’image et du corps des femmes et des filles
Aider les femmes prostituées à se situer au coeur de leur vie
Lettre à ceux et celles qui récupèrent le meurtre de Marnie Frey, victime de Pickton, pour servir leur cause
Décriminaliser la prostitution, un aimant pour les proxénètes et les clients
Prostitution - Nous ne devons pas nous contenter de la simple "réduction des méfaits"
Prostitution et crimes - Rapport d’enquête sur le traitement de l’affaire Pickton par le Service de police de Vancouver
Journée de lutte contre l’exploitation sexuelle - En mémoire de Nadia Caron (1983-2005)
Escalader le Kilimandjaro pour aider des femmes à quitter la prostitution
Prostitution juvénile : les jeunes filles de milieux riches autant à risque
Les bordels sont-ils un droit de l’homme ?
La prostitution, une violation des droits humains des femmes pauvres
Prostitution - Brisons la chaîne de l’exploitation
Le rapport Rice sur la traite à des fins de prostitution souligne l’inaction du Canada
"Gang" de rue et prostitution
La liberté de ne jamais se prostituer
Radio-Canada et la prostitution en Inde
Bordels, sport et défoulement masculin
L’Aboriginal Women’s Action Network s’oppose à la création d’un bordel à Vancouver aux Jeux olympiques de 2010
Dénoncer la pornographie, cette industrie de destruction
Il faut criminaliser la propagande haineuse contre les femmes
Requête en Cour supérieure de l’Ontario pour une déréglementation libérale de la prostitution
Sortir d’un gang criminel et reprendre goût à la vie
Traite des personnes et prostitution, un rapport important et novateur
La prostitution des enfants au Canada
Prostituées par choix ?
Les enjeux de la prostitution et les femmes
« La grande question qui sous-tend la traite, c’est la prostitution. »
La publicité pornographique il y a 25 ans
Les hommes préfèrent le discours apolitique sur la prostitution
Être femme dans un milieu d’hommes
Prostitution : pour un projet de loi abolitionniste
Prostitution juvénile - Blessées pour la vie
Hypersexualisation, érotisation et pornographie chez les jeunes
Clubs échangistes : un cadeau de la Cour suprême du Canada à l’industrie du sexe
Feu vert aux proxénètes et aux prostitueurs
La décriminalisation de la prostitution porterait préjudice aux femmes asiatiques
La prostitution est de la violence faite aux femmes
Le Parlement canadien a adopté le projet de loi sur la traite des personnes
OUI à la décriminalisation des personnes prostituées, mais NON à la décriminalisation de la prostitution
Prostitution, féminisme, dissidence et représailles
Pour une politique abolitionniste canadienne
La prostitution, indissociable de la violence envers les femmes
La prostitution chez les Amérindiennes du Canada
Narco-prostitution de rue et vie de quartier
270 000$ au groupe Stella pour une rencontre de 4 jours sur le "travail du sexe"
Trois positions dans le débat sur la décriminalisation de la prostitution
Le ministre de la Justice du Canada dépose un projet de loi sur la traite des personnes
Maisonneuve et Radio-Canada très à l’écoute du Forum XXX
Décriminaliser la prostitution n’améliorera pas la sécurité des femmes prostituées
La nécessité d’un débat public sur la prostitution et ses conséquences sociales
Le Canada s’apprête-t-il à libéraliser la prostitution ?
Les industries du sexe, des industries pas comme les autres !
Un sous-comité du Parlement canadien pourrait proposer la décriminalisation de la prostitution
Immigration de danseuses nues au Canada
Sexe, morale et interprétation
Le Canada contribue au trafic des femmes à des fins de prostitution
La prostitution, un choix de carrière pour nos enfants ?
Un geste précipité
La prostitution, un "droit des femmes" ?
Le ministre Philippe Couillard et Stella - Aider les femmes prostituées ou promouvoir la prostitution ?
Ex-juge condamné à 7 ans de prison pour agressions sur des prostituées autochtones mineures
Le trafic sexuel des femmes au Québec et au Canada - Bilan des écrits
Le trafic sexuel des femmes n’épargne pas le Québec
Dossier prostitution : tous les articles du site
La pornographie n’est pas sans conséquences
Pourquoi "De facto" propose-t-il la légalisation de la prostitution ?
On veut protéger les clients dans l’affaire de la prostitution juvénile à Québec.
Prostitution - Des failles dans le processus de réflexion amorcé au sein de la FFQ
Prostitution : Un consensus à l’arraché
La prostitution, un métier comme quel autre ?
Bientôt des proxénètes et des bordels subventionnés ?
La prostitution est une forme de violence
Le prix d’une femme







Lettre à Madame Lynette Tremblay, leader-adjointe et candidate du Parti Vert pour Ahuntsic

Madame,

Je me proposais de voter pour votre parti, le 28 juin prochain, mais la position ambiguë (1) que vous venez de prendre sur la prostitution me retient de le faire. C’est une chose de ne pas ostraciser les personnes prostituées, de les décriminaliser et de leur donner les services dont elles ont besoin (il y a consensus à cet égard, c’est même le seul consensus qui existe sur le sujet). C’est autre chose de légitimiser la prostitution comme un travail ordinaire ainsi que le proxénétisme, et de décriminaliser les prostitueurs ou clients, comme certains groupes et individu-es le réclament. Je ne crois pas que cette position rallie la majorité de la population canadienne (qui n’a d’ailleurs jamais été invitée à débattre de la question), ni les groupes de femmes, ni l’ensemble des femmes du Canada.

Vous parlez de protéger les mineur-es. Savez-vous que la prostitution tend de plus en plus à être au départ une affaire de personnes "mineures" exploitées ? Que l’âge moyen d’entrée dans la prostitution est de 13 ans, que cet âge diminue sans cesse dans les pays industrialisés comme le Canada, et que, selon un rapport publié par le Conseil du statut de la femme du Québec, il y a quelques années, 92% des femmes prostituées voudraient quitter le milieu de la prostitution ? Les gouvernements ne leur proposent aucune aide pour en sortir, pas plus d’ailleurs qu’ils ne proposent de programmes pour prévenir l’entrée des jeunes dans ce milieu. Je ne crois pas que la reconnaissance légale de la prostitution comme travail améliore les conditions de vie des personnes prostituées. Leur situation ne s’est améliorée dans AUCUN des pays qui ont libéralisé les lois sur la prostitution, mais leur nombre et leurs problèmes ont augmenté partout. Dans tous ces pays, la traite des femmes et des enfants à des fins de prostitution a également augmenté de façon considérable.

Par ailleurs, en Suède, pays qui a DÉCRIMINALISÉ les personnes prostituées mais CRIMINALISÉ les prostitueurs (clients) (et mis en place des programmes de soutien pour les unes et pour les autres), la lutte contre la prostitution et la traite des personnes a donné quelque résultat. La prostitution n’est pas un travail comme un autre, mais principalement une conséquence des inégalités sociales dont les femmes et les enfants sont les premières victimes. Elle est l’expression de rapports de domination et une forme d’aliénation. Il n’est pas question de légitimiser ces rapports et cette alinéation, comme on tend à le faire à la faveur de la mondialisation capitaliste parce que c’est plus facile et plus économique que de prendre les mesures nécessaires contre les injustices et les inégalités.

Soyez cohérente, prenez le parti de l’humanité comme vous prenez le parti de la terre (écologiquement parlant), et nous serons plusieurs à vous appuyer. Pour l’instant, je n’ai pas assez de garanties pour faire confiance à votre parti. OUI à la décriminalisation des personnes prostituées, MAIS NON à la décriminalisation du proxénétisme et des prostitueurs (clients), à moins que cela ne nous dérange pas que la prostitution juvénile et la traite des êtres humains à des fins de prostitution prennent de l’ampleur au Canada, comme c’est le cas dans des pays comme les Pays-Bas et la Thaïlande, et qu’on en arrive à proposer la prostitution comme "choix" de travail, aux femmes et aux jeunes défavorisé-es, plutôt de prendre des mesures pour assurer une plus grande justice sociale. Bref, je ne suis pas d’accord pour légitimiser et légaliser une forme d’exploitation des êtres humains du seul fait qu’une minorité n’y voit qu’un travail comme un autre.

Pour vous informer, vous pouvez lire le livre de Yolande Geadah : "La prostitution, un métier comme un autre ?", vlb, Montréal, 2003 et un dossier sur ce site. Je vous propose aussi la lecture d’un important document présenté au congrès de l’ACFAS en mai dernier, par des chercheuses de l’Université du Québec à Montréal, et dont le titre est "Le trafic des femmes au Québec et au Canada - Bilan des écrits" :
Également : "Rapport sur les conséquences de l’industrie du sexe dans l’Union européenne", par Marianne Éricksson, députée du Parlement europen.

En outre, le chercheur et professeur Richard Poulin, de l’Université d’Ottawa, publiera à l’automne un livre intitulé "La mondialisation des industries du sexe" (Sous-titre : Pornographie, prostitution et traite des êtres humains).

Une personne bien informée en vaut deux - et même plus !

Acceptez, Madame, mes salutations cordiales.

Micheline Carrier
Éditrice de Sisyphe
http://sisyphe.org

P.S. Cette lettre pourrait être adressée à des candidat-es libéraux, bloquistes et néo-démocrates. Je réponds à Lynette Tremblay, car c’est elle qui a d’abord soulevé la question. Rassurez-vous, je ne voterai pas pour le Parti conservateur du seul fait que ce parti veut criminaliser les prostitueurs. Même si la majorité des partis politiques canadiens ont une vision néolibérale et complaisante de la prostitution, on peut tout de même exercer son droit de vote de plusieurs façons...

1. http://www.cybersolidaires.org/actus/canada.html


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Micheline Carrier
Sisyphe

Micheline Carrier est éditrice du site Sisyphe.org et des éditions Sisyphe avec Élaine Audet.



Plan-Liens Forum

  • Les trafiquants
    (1/6) 26 juin 2004 , par

  • Trafic d’enfants et de femmes
    (2/6) 26 juin 2004 , par

  • Réponse de Madame Lynette Tremblay
    (3/6) 24 juin 2004 , par

  • Sur le tourisme sexuel
    (4/6) 24 juin 2004 , par

  • Une information
    (5/6) 24 juin 2004 , par

  • > Prendre le parti de l’humanité
    (6/6) 23 juin 2004 , par





  • Les trafiquants
    26 juin 2004 , par   [retour au début des forums]

    Anvar Rakhmatov a été emprisonné pour 3 ans et demi pour avoir envoyé des jeunes femmes aux Emirats Arabes Unis et les avoir forcées à se prostituer. Il avait déjà été jugé coupable de trafic humain par le tribunal de la ville de Khudzhand, au nord du pays. Sa femme s’occupait de rencontrer les jeunes femmes à Dubaï et de les placer dans des maisons closes. En ce moment au Tadjikistan il y a au moins 16 organisations criminelles internationales qui envoient des jeunes femmes aux Emirats Arabes Unis, en Turquie, en Israël et en Russie pour travailler en tant que prostituées.

    Sources : Agence France-Presse

    Trafic d’enfants et de femmes
    26 juin 2004 , par   [retour au début des forums]

    Lu sur le site Les Pénélopes

    Trafic de femmes : l’horreur continue
    31/05/2004

    Le trafic de jeunes filles et de femmes destinées à la prostitution ou aux travaux forcés connaît une augmentation galopante. Elles seraient entre 800 000 et 900 000 à travers le monde, et 20 000 d’entre elles seraient destinées aux Etats-Unis. Ces femmes sont toujours jeunes et même dans certains cas ont moins de 7 ans. La plupart sont originaires d’Asie du Sud-est et de l’ancienne Union Soviétique. A la tête de ces trafics, on trouve surtout des gangs qui utilisent kidnapping, fausses promesses d’emplois ou de mariage pour « s’approprier » leurs victimes. Les criminels ont recours à des sévices physiques et psychologiques pour garder les jeunes femmes dans un état de servitude. Forcées à avoir de nombreux rapports sexuels, souvent non protégés, avec un grand nombre de partenaires, elles sont exposées aux MST et sont dans un état de très grande fragilité psychologique.

    Source : The News International - Pakistan

    Les Pénélopes
    http://www.penelopes.org/xbreve.php3?id_article=5073

    Réponse de Madame Lynette Tremblay
    24 juin 2004 , par   [retour au début des forums]

    Mme Lynette Tremblay a répondu à ma lettre sur la position du Parti vert du Canada concernant la prostitution. Comme elle rectifie "mes dires", je crois juste de transmettre ici sa position.

    « Chère Madame Carrier,

    Premièrement je tiens à rectifier vos dires. J’aimerais aussi connaître vos sources d’informations qui sont erronées. Lorsque questionnée sur le sujet, je me suis rendue compte que sur notre plate-forme, rien n’était inscrit au sujet de la prostitution et que le parti n’avait pas de position.

    Lorsque j’ai été approchée la semaine dernière par une coalition sur la protection des travailleurs et travailleuses du sexe, c’est exactement ce que je leur ai dit. Je leur ai mentionné que le Parti Vert du Canada croyait que ces travailleurs (euses) avaient droit au respect humain, à des soins de santé sans discrimination et à la protection des mineurs. Je n’ai jamais dit que nous voulions décriminaliser la prostitution ni en mon nom ni au nom du parti et j’insiste sur ce point.

    D’ailleurs je vous invite à parler à notre responsable aux médias francophones, M. Daniel Breton 833-3557 qui avait préparé un communiqué de presse citant exactement les 3 points respect humain, droit aux soins de santé et protection envers les mineurs. Si vous désirez en discuter plus en détails, veuillez ne pas hésiter à communiquer avec moi. 298-8899

    J`espère que ces informations sauront vous satisfaire et que je peux toujours compter sur votre vote le 28 juin.Merci

    Lynette Tremblay »

    ******

    (N.B. J’ai mentionné à Mme Tremblay la source qu’elle me demandait. Il semble qu’elle ait été mal interprétée par moi ou/et par d’autres. Je lui ai cependant fait remarquer que la protection des mineur-es et la santé des personnes prostituées ne sont pas les seuls enjeux de ce débat, il s’en faut de beaucoup. Mais ce n’était peut-être pas stratégique de parler du fond de la question en campagne électorale. Micheline Carrier)

    Sur le tourisme sexuel
    24 juin 2004 , par   [retour au début des forums]

    Interpol parle du tourisme sexuel. Des hommes riches ou à l’aise vont dans des pays pauvres pour avoir des relations sexuelles avec des enfants.

    Lire ici

    Il ne faut pas avoir de coeur pour faire ça.

    Une information
    24 juin 2004 , par   [retour au début des forums]

    Voir "Putain de métier". Un chercheur a fait une étude auprès des jeunes prostitué-es du quartier Centre-Sud. Selon lui, la légalisation de la prostitution n’est pas une solution. Il pense qu’il faudrait criminaliser les clients.

    Le sens des responsabilités plutôt que la complaisance et l’hypocrisie.

    Lire l’entrevue ici

    > Prendre le parti de l’humanité
    23 juin 2004 , par   [retour au début des forums]

    bonjour,

    Je suis du Parti Vert du Canada et j’ai participé à cette position. Cette position qui est pour le moment
    en évolution et que nous essayons d’élaborer avec des gens du milieu qui ont plus d’expérience que nous sur le sujet en est une qui se précisera plus tard cette année.

    Nous réalisons que ce sujet est délicat mais nous voulons l’aborder car il faut avoir le courage de le faire. Ceci dit , nous sommes ouverts aux différentes opinions car nous n’avons pas la prétention d’avoir toutes les réponses.

    Ainsi, si vous voulez participer à l’élaboration d’une position respectueuse et responsable avec nous, vous êtes la bienvenue.

    • Position courageuse et responsable
      24 juin 2004 , par
        [retour au début des forums]

      Merci de votre réponse et de votre invitation.

      Une position respectueuse, responsable et courageuse serait, à mes yeux, celle qui adopte les priorités suivantes :

      1. décriminalisation des personnes prostituées et mise en place d’un programme pour s’assurer qu’elles bénéficient des services sociaux et des soins de santé accessibles à l’ensemble de la population ;
      2. criminalisation des prostitueurs, c’est-à-dire des clients ;
      3. investissement massif de tous les niveaux de gouvernement dans des programmes de soutien pour aider les femmes et les enfants qui veulent quitter le milieu de la prostitution, ainsi que dans des programmes de prévention auprès des jeunes ; ces mesures devraient inciter à quitter la prostitution,non à s’en accommoder tant bien que mal ;
      4. application rigoureuse des lois concernant le proxénétisme (tolérance zéro).
      5. encourager les organismes subventionnaires à soutenir les recherches sur les prostitueurs ; seulement 1% environ de toutes les recherches sur la prostitution portent sur eux.

      Ces mesures respecteraient les prostituées sans encourager la prostitution ni la banaliser.

      Cela serait déjà un début. Les programmes mis en place en Suède (il y a aussi des programmes qui s’adressent aux prostitueurs), ainsi que le rapport de Marianne Ériksson, députée du Parlement européen, pourraient inspirer votre parti.

      En outre, je vous ai envoyé par courriel les coordonnées d’une chercheuse et de deux chercheurs qui ont étudié cette question sous tous ses angles pendant plusieurs années. Je suis certaine qu’ils se feront un plaisir de vous transmettre le fruit de leurs recherches si vous les consultez.

      Enfin, il existe sur cette question une abondante documentation à la portée de tout le monde, dans les bibliothèques et sur Internet.

      Cordialement,

      Micheline Carrier

      [Répondre à ce message]


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2004
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin