| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 1er novembre 2014

Fil de presse, novembre 2014

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, décembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, novembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, octobre 2016
Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources.

Novembre 2014


. La Presse - Michaëlle Jean, secrétaire générale de la francophonie
Émue, à la séance plénière Mme Jean s’est engagée à travailler avec tous, ainsi qu’avec les fonctionnaires de la Francophonie, l’Association des parlementaires francophones et la société civile « pour mettre en oeuvre la feuille de route issue du Sommet de Dakar ». Pour elle, le rôle des femmes et des jeunes est déterminant pour l’avenir de l’espace francophone. Elle veut aussi s’attaquer à la promotion de la langue française, « et [veut] renforcer l’action économique » de la francophonie.

. Châtelaine - 6 décembre 1989 : une mère raconte
Suzanne Laplante Edward a perdu sa fille Anne-Marie dans la tragédie de la Polytechnique. Elle raconte la soirée du 6 décembre 1989. Il est 17 h15. Je prépare le souper en écoutant de la musique classique quand Radio-Canada interrompt soudainement l’émission. « Un homme armé d’un fusil est entré à l’École polytechnique. Nous vous reviendrons dès que possible avec de plus amples détails. » Je reste incrédule. Ça ne se peut pas que ces choses-là se passent ici, au Québec… Mais si jamais ma fille se retrouve dans le feu de l’action, elle va repérer une niche quelque part. Elle est tellement sportive et intuitive.

. Le Devoir - Grogne populaire contre le Québec austéritaire
Trompettes, caisses claires, vuvuzelas, crécelles, sifflets : le centre-ville de Montréal, samedi après-midi, lançait un immense cri contre les ravages sociaux que suscitent les politiques économiques du gouvernement du Parti libéral dirigé par Philippe Couillard. Les rues étaient gorgées de manifestants d’un trottoir à l’autre sur plusieurs kilomètres. L’événement était organisé par une panoplie de groupes différents sous le thème de « Refusons l’austérité ». Groupes de femmes, mouvements sociaux, syndicats, mouvement étudiant, organisations autochtones : tous soutiennent sous ce parapluie commun que le gouvernement provoque un orage inutile et dangereux.

. Huffington Post - Une Charte de la laïcité, pour quand M. Couillard ?
Monsieur Couillard nous promet une nouvelle charte de la laïcité. Je suis inquiet. Du recul des valeurs communes au profit de communautarismes en formation. De la soumission des femmes en milieu familial et communautaire. De la sincérité d’intégration mal affichée des représentants le plus en vue de ces communautés qui brandissent le mot « liberté » dont ils travestissent le sens et la portée pour en faire un cheval de Troie communautariste.

. Le Conseil du statut de la femme - Coup d’œil sur la présence des femmes et des jeunes dans les lieux décisionnels et consultatifs
Le Conseil du statut de la femme a rendu publique hier la compilation nationale des tableaux statistiques 2014 sur la présence des femmes et des jeunes dans les lieux décisionnels et consultatifs. Réalisés en collaboration avec la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec, ces tableaux statistiques dépeignent la situation actuelle pour l’ensemble du Québec dans une vingtaine d’instances, en plus de dresser un portrait spécifique de chacune des régions. La représentation des jeunes femmes de 35 ans et moins se situe autour de la parité dans 16 des 23 instances observées. L’ensemble des tableaux statistiques régionaux seront publiés au cours des prochaines semaines.

. Voir - Islam radical sous "Enquête" : quand le hijab voile la réalité
L’essentiel du reportage réalisé par Johanne Faucher a été consacré à défendre le port du voile, à présenter des extraits insipides de sermons d’imams, à discréditer les observatoires "Poste de veille" et "Point de bascule", à réduire le projet de charte sur la laïcité du Parti Québécois à un facteur de tensions sociales, à accuser les médias d’islamophobie. On se serait attendu à ce qu’elle cherche à comprendre comment fonctionnent les intégristes et ce qu’ils pensent. On se serait attendu à un organigramme des différentes mouvances islamistes présentes au Québec. Il y a manifestement eu un grossier détournement du sujet.

. Le Devoir - Un goût pour la mort, un talent pour la vie
Devenue féministe comme « on devient femme », P.D. James sut au final donner tort à son père. Visiblement très consciente du chemin parcouru, elle formula cette opinion à travers l’un des personnages de son roman ultime publié en 2011, une suite cinglante — et policière ! — à Orgueil et préjugés de Jane Austen se déroulant en 1803 et intitulée La mort s’invite à Pemberley : « Cela fait plusieurs siècles déjà que nous avons admis que les femmes ont une âme. N’est-il pas grand temps d’admettre qu’elles ont également un cerveau. »

. La semaine rose - Encore Polytechnique ?!?
Lundi dernier, j’étais à l’hôtel de ville de Montréal pour assister à l’adoption de la déclaration pour la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, qui se tenait dans la foulée des activités de commémoration du 25e « anniversaire » de la tuerie de Polytechnique. J’y étais à titre de représentante de l’organisme pour lequel je travaille, l’Afeas, qui milite pour l’égalité entre les femmes et les hommes et pour la fin de la violence. Étaient aussi présents à la cérémonie les membres du comité des commémorations du 25e de Polytechnique, mais aussi, et surtout, des représentants des familles de 14 victimes.

. La revue Liberté - L’austérité au temps de l’abondance
De l’argent, il y en a. Mais pas pour tout le monde. L’austérité est depuis plus de vingt ans une doctrine structurante de l’action des gouvernements québécois et canadien. À travers sa passion pour l’ascèse, la classe politique québécoise cache bien mal le fait qu’elle se soit tournée vers un nouveau gourou, une nébuleuse appelée « finance » et qui parle principalement à travers la voie diffuse des marchés et celle plus distinctive des agences de notation. La dévotion de la classe politique envers les acteurs financiers est telle que si ceux qui prêchent en faveur du déficit zéro revêtaient l’aube et l’étole, on croirait avoir affaire à des fanatiques ; comme ils arborent généralement le complet-cravate, ils ont réussi à nous convaincre que leur attitude relevait de la plus grande lucidité.

. Le CoRP - Annulation de la conférence de Marie-Josèphe Bonnet au centre LGBT de Paris
Cette annulation montre qu’il est interdit de parler aux membres du Centre LGBT, fût-ce de tout autre chose, quand on ne partage pas ses positions « dominantes » (?). Elle montre aussi que l’identité communautaire du Centre LGBT se construit contre la « manif pour tous », dans un affrontement entre deux blocs qui rappelle la guerre froide des années 1960. Il n’est donc pas autorisé de chercher la voie du milieu… Cette conférence portait sur les crimes de l’Occupation, sur les nombreuses privations de liberté subies sous le nazisme et l’Occupation. Elle a été annulée par crainte que des extrêmistes ne s’en prennent à une femme, lesbienne, historienne, féministe (à cause de sa position sur la GPA), qui se bat pour la liberté de toutes les femmes.

. Radio-Canada - Pour consentir à une relation sexuelle, il faut dire oui... et le redire
Les cas très médiatisés d’accusations d’agressions sexuelles portées contre l’ex-animateur de CBC Jian Ghomeshi, ou encore les allégations de harcèlement de deux députées néo-démocrates visant deux députés libéraux fédéraux, suscitent de nombreuses interrogations sur la notion de consentement. « Le consentement peut se retirer à tout moment, soit parce qu’à un moment « X », la plaignante ne veut plus, pour aucune raison, ou parce que tel ou tel geste ne lui plait pas, parce qu’elle ne veut pas aller jusque-là. On peut consentir à un baiser, et ne pas consentir à autre chose, par exemple », a précisé Me Véronique Robert.

Le Devoir - Québec mise sur les garderies commerciales
Le gouvernement a décidé de siphonner les surplus des CPE, une somme de 45 millions. Les garderies commerciales non subventionnées pourront afficher les mêmes tarifs que les services de garde subventionnés dès janvier 2015 alors que la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, prépare la conversion de certaines d’entre elles en garderies subventionnées et bloque la plupart des projets autorisés des centres de la petite enfance (CPE).

. Le Devoir - Décès de la romancière britannique P.D. James
La doyenne du roman policier britannique, P.D. James, est décédée jeudi à l’âge de 94 ans. Née le 3 août 1920 à Oxford, Phyllis Dorothy James laisse une oeuvre riche de vingt romans dont le premier a été publié en 1962. Traduite dans de nombreuses langues, elle a publié son dernier roman, La mort s’invite à Pemberley, en 2011. Plusieurs de ses aventures ont été adaptées à la télévision, dans des séries en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

. Radio-Canada - Suzanne Côté à la Cour suprême du Canada
Suzanne Côté occupera le poste laissé vacant par le juge Louis LeBel. Mme Côté, dont la nomination entre en vigueur dès le 1er décembre, est la première femme issue d’un cabinet privé à être nommée directement à la Cour suprême. Le premier ministre Harper la décrit comme l’une des plaidantes les plus expérimentées du Canada et dit qu’elle possède des compétences spécialisées considérables en litige civil et commercial, qu’elle a acquises au fil d’une carrière de 34 ans.

. La Presse - Jian Ghomeshi plaidera non coupable à cinq accusations
L’avocate de l’ex-animateur vedette de CBC Jian Ghomeshi a indiqué, mercredi, que son client plaiderait non coupable aux accusations d’agression sexuelle qui pèsent contre lui. Un mois exactement après son congédiement par la société d’État en lien avec des allégations de violence, Ghomeshi, âgé de 47 ans, fait face à quatre chefs d’agression sexuelle. On lui reproche aussi d’avoir « maîtrisé la résistance » d’une présumée victime en l’étouffant.

. Au féminin - Que propose le nouveau plan pour l’égalité filles-garçons de Najat Vallaud-Belkacem ?
C’est à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes, mardi 25 novembre, que la ministre de l’Education nationale a tenu à présenter son nouveau plan scolaire pour l’égalité qui viendra remplacer les fameux ABCD, abandonnés en juin dernier après une année de test marquée par la polémique. Une coïncidence qui n’a rien d’un hasard car pour Najat Vallaud-Belkacem, ces deux sujets sont étroitement liés.

. L’Humanité - Contre les violences faites aux femmes : l’urgence de mobiliser les médecins
Longtemps, les médecins, comme toute la société, n’ont rien voulu connaître des femmes violées, agressées sexuellement, battues. Ce déni recule et les praticiens sont sensibilisés à cette réalité dès leurs études. C’est encore insuffisant pour prendre en charge celles qui souvent se taisent et se refusent à porter plainte. Comment alors détecter les violences et secourir les victimes ? Des praticiens ont élaboré un protocole qu’ils ont remis à Marisol Touraine, ministre de la Santé.

. La Presse - Allégations de harcèlement contre deux libéraux : la députée du NPD rompt le silence
La députée du NPD qui a informé Justin Trudeau des allégations de harcèlement qui ont mené à la suspension des députés libéraux Massimo Pacetti et Scott Andrews a décidé de rompre son silence en racontant les détails de l’agression dont elle aurait été victime au Huffington Post. Elle a déjà été victime d’une agression lorsqu’elle était adolescente. Elle s’est sentie paralysée lorsqu’elle a été confrontée à la même situation en mars. La relation sexuelle lui a fait mal, a-t-elle dit.

. L’Actualité - Harcèlement : quand le pouvoir corrompt
Depuis le début de « l’affaire Ghomeshi », ce ne sont pas des histoires de pervers à la libido détraquée que nous avons entendues. La violence à caractère sexuel, c’est toujours une affaire de pouvoir. C’est écraser l’autre en prenant pour arme la sexualité plutôt que le gourdin. S’accrocher à sa masculinité, se distancier des femmes, les diminuer, les humilier, les dominer. Parce qu’il les relègue à un rôle d’objets ou de subordonnées, parce qu’il leur refuse le statut de collègues égales et respectables, le harcèlement sexuel est une manière pernicieuse de remettre les femmes à leur place.

. Le Parisien - Violences conjugales : le plan de bataille de Taubira
Remplacer des initiatives salutaires mais isolées par un plan d’action global regroupant toutes les institutions confrontées à ce même fléau. Voilà l’ambition de la circulaire contre les violences conjugales préparée par Christiane Taubira. Ce document mis au point par la ministre de la Justice, que nous avons pu consulter, est sur le point d’être envoyé à tous les procureurs de France, et constitue un plan de bataille censé apporter une réponse ferme, immédiate, et dissuasive aux cas de violences intra-familiales en perpétuelle augmentation. Un doublement des cas en 10 ans.

. Huffington Post Québec - La violence contre les femmes dans le monde résumée en une infographie
C’est une "pandémie" selon les termes l’ONU. Une femme sur trois a déjà été victime de violences conjugales dans le monde, a mis en garde l’OMS dans une série d’études publiées dans la prestigieuse revue médicale The Lancet vendredi 21 novembre. Malgré l’attention accrue ces dernières années à l’égard des violences faites aux femmes et aux filles, celles-ci restent encore à un niveau "inacceptable" selon l’OMS qui juge que les efforts déployés sont insuffisants.

. Presse-toi à gauche - Coupures et compressions. Lettre au ministre responsable de l’Administration gouvernementale
Depuis les 30 dernières années, nos élites ne cessent de marteler qu’il faut faire des coupures dans nos services publics, qu’il faut réduire la taille de l’État, tout le monde doit faire sa part. Le problème avec ce discours hypocrite, c’est qu’il est le fait de ceux et celles qui ne veulent ni se sacrifier, ni faire leur part. Ils veulent simplement tout accaparer, sans se soucier de l’effet de leur cupidité sur la société dans laquelle ils vivent.

. Châtelaine - Le mur rose ou le marketing genré
Je n’ai rien contre les poupées, les cuisinettes ou les princesses. Ni contre les camions, les robots ou les outils. Mais je ne comprends pas qu’on mette autant l’accent sur le sexe de l’enfant qui devrait les utiliser. Fabricants et détaillants catégorisent de plus en plus les jouets comme étant "pour elle" et "pour lui". Fini l’époque où on voyait une fillette jouer aux voitures ou un garçon cuisiner un gâteau sur un emballage ou dans une circulaire. Cet héritage des années 1980 (merci féminisme) se fait démolir à coup de diadèmes et de talons hauts en plastique depuis une quinzaine d’années. Une tendance que décrit très bien le magazine Protégez-vous dans son guide Jeux et jouets 2015.

. Balle de sexisme - Reconnaissons le féminicide !
A l’occasion du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes, l’association Osez Le Féminisme vient de lancer une campagne intitulée « Reconnaissons le féminicide. » Partout dans le monde, des femmes meurent parce qu’elles sont femmes. Mais malgré cette triste réalité, ces meurtres ne sont pas considérés comme des crimes spécifiques. On entendra parler de crime passionnel, d’accident, de drame familial etc. mais jamais de féminicide et pourtant c’est de ça dont il s’agit. Le féminicide c’est le fait de tuer une fille ou une femme en raison de sa condition de femme. Partout dans le monde, quels que soient les pays et les cultures, le machisme et la misogynie tuent.

. Le Devoir - Erdogan : pas d’égalité pour les femmes
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s’est offert une nouvelle polémique lundi en affirmant haut et fort, Coran à l’appui, que les femmes ne pouvaient être considérées comme les égales des hommes, provoquant l’ire de ses détracteurs. Habitué depuis de longues années des sorties provocatrices, notamment sur la religion, le chef de l’État s’en est cette fois pris aux féministes devant un auditoire choisi, un parterre de femmes réunies à Istanbul sur le thème de... la justice et les femmes.

. La Presse - Florence Montreynaud. Changer le monde un jour à la fois
Florence Montreynaud, que des milliers d’entre nous ont connue grâce à ses livres d’histoire, notamment le très populaire Le XXe siècle des femmes, est de passage au Québec pour parler de son dernier ouvrage, Chaque matin, je me lève pour changer le monde, ses mémoires qu’elle vient de publier chez Eyrolles. Née dans les années 50, mère de quatre enfants aujourd’hui adultes, étudiante durant le printemps 68, membre de la première génération à prendre la pilule, l’historienne a souvent été aux premières loges du mouvement de libération des femmes (MLF).

. Le Devoir - Commission Robillard - Si lourd, si mince
Le rapport Robillard, qui donne pour 2,3 milliards de dollars de coups de hache, serait là pour faire peur, afin de mieux faire passer des décisions gouvernementales controversées, comme la hausse de tarifs dans les CPE. On comprend mieux dès lors que l’exercice soit si superficiel. Voilà donc une commission qui, d’entrée de jeu, nous indique avoir bien travaillé. Mais indépendance n’est pas synonyme d’objectivité, et l’idéologie de droite, privilégiant le privé et la concurrence, qui caractérise les membres de la Commission de révision permanente des programmes, dite commission Robillard, est au coeur de leurs travaux.

. La Presse - Le recul
Jeudi, le verdict est tombé : le tarif des garderies subventionnées grimpera jusqu’à 20 $ par jour pour les familles gagnant 155 000 $ et plus. Ces femmes à faibles revenus au sein de couple à revenus moyens sont souvent parmi les plus vulnérables de nos sociétés, peut-être ces mêmes femmes issues de l’immigration dont M. Couillard parlait dans le cadre du débat sur la Charte. Elles disparaissent dans le calcul des revenus « familiaux » et qui les défend cette fois-ci ?

. Les Nouvelles/News - "En France, l’IVG n’est toujours pas consacrée comme un droit"
Le 26 novembre, pour les 40 ans de l’ouverture des débats sur la loi Veil, l’Assemblée nationale se prononcera sur une proposition de de résolution « visant à réaffirmer le droit fondamental à l’interruption volontaire de grossesse en France et en Europe ». Il ne s’agit que de mots, déplore Diane Roman, car juridiquement la France n’a toujours pas consacré l’IVG comme un droit.

. Slate France - Le plus grand frein à la carrière des femmes n’est pas d’avoir des enfants, c’est d’avoir un mari qui ne coopère pas
Plusieurs études récentes rappellent que contrairement aux hommes, les femmes sont pénalisées au travail (en termes de salaire et de progression de carrière) lorsqu’elles ont des enfants. Mais une étude à paraître dans la Harvard Business Review montre que plus encore qu’avoir des enfants, le facteur déterminant est de savoir si une femme est dans un couple où la carrière du mari passe systématiquement avant la sienne.

. La Presse - Quand le CV d’un hassidique se retrouve sous la pile…
Parmi les sujets qui font coller au plafond les athées (et les Québécois en général, oserais-je avancer), il y a l’incommensurable léthargie des autorités du ministère de l’Éducation vis-à-vis des écoles privées à orientation fortement religieuse, à laquelle s’ajoute le scandale des subventions qu’elles leur accordent. Des dizaines de millions de dollars sont versés à des écoles qui endoctrinent des centaines de Yonanan Lowenn tout en les transformant en espèces de handicapés sociaux.

. Le Soleil - Entrevue avec Lise Payette : un vide politique pour les femmes
Le leadership des femmes dans le monde politique a été fortement ébranlé depuis l’accession au pouvoir du Parti libéral, estime la féministe bien connue Lise Payette. « Les femmes ont mangé une volée », a-t-elle soutenu samedi, en marge des États généraux des femmes du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec. « La défaite de Pauline Marois, c’est une défaite pour toutes les femmes. Même pour celles qui ne votaient pas pour elle. »

. Europe 1 - Une femme sur trois a déjà été victime de violences conjugales
"Inacceptable", tonne vendredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’organisme a publié une série d’études consacrées aux violences faites aux femmes dans la revue médicale The Lancet. Malgré une attention accrue ces dernières années, ces violences restent encore à un niveau très élevé. L’OMS juge que les efforts déployés sont insuffisants. Ces violences, "exacerbées lors de conflits et de crises humanitaires", ont des conséquences dramatiques pour la santé mentale et physique des victimes, ajoute l’OMS.

. Le Devoir - Tarifs de garderie. La ministre avoue ne pas avoir évalué l’impact sur les femmes et l’emploi
Le gouvernement Couillard n’a pas évalué l’impact de sa hausse du tarif des garderies sur la place occupée par les femmes sur le marché du travail. Constatant ce qu’il en coûtera de plus pour faire garder leur enfant, depuis l’annonce faite par le gouvernement jeudi, certaines femmes pourraient être tentées de laisser leur emploi et retourner à la maison. La ministre de la Famille, Francine Charbonneau, a avoué vendredi qu’elle ne s’était pas posé la question. Elle n’a pas eu le « réflexe » de demander au Conseil du statut de la femme (CSF) d’analyser la décision gouvernementale sous cet angle et que c’était là une erreur.

. Le Conseil du statut de la femme - Une femme à la tête de l’OIF : de bon augure pour les femmes de la Francophonie
Pour la première fois de l’histoire, une femme pourrait accéder au poste prestigieux de Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). En effet, la Québécoise Michaëlle Jean, ancienne gouverneure générale du Canada, qui œuvre aujourd’hui dans son pays natal en tant qu’envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti, est la seule femme à présenter sa candidature pour cette fonction, avec cinq hommes. Si elle est élue, en plus de devenir la première femme à occuper ce poste, elle serait aussi la première personne du continent américain à diriger l’organisation.

. TV5 - Tunisie : Kalthoum Kannou, la juge qui voulait devenir présidente
Seule femme candidate à la présidentielle, qui se tient du 21 au 23 novembre 2014 dans son pays, la juge tunisienne Kalthoum Kannou mène avant tout une campagne de principes, au premier rang desquels l’égalité entre les femmes et les hommes face aux fonctions politiques jusqu’à la magistrature suprême. Réputée pour sa droiture, elle avait été mutée dans le Sud pour avoir refusé l’ingérence du politique dans la justice.

. La Presse - Condition féminine Canada a lancé peu de projets pour les femmes autochtones
Plusieurs autres programmes suggérés au ministère abordaient la problématique des femmes autochtones. Parmi ceux qui visaient à « amener la communauté à cesser la violence contre les femmes et les filles », 66 des 308 propositions se concentraient sur les Autochtones. Or, seulement trois de ces projets ont été retenus.

. Entre les lignes entre les mots - Avant de tuer les femmes, vous devez les violer ! Rwanda : rapports de sexe et génocide des Tutsi
Préface de Christine Delphy. Avec cet ouvrage, Sandrine Ricci a entrepris une grande première en langue française : étudier le génocide – ici le génocide des Tutsi en 1994 – dans une perspective féministe. Mais étudier ce génocide de ce point de vue, c’est remettre en cause les présupposés qui informent toutes les études sur les génocides, et le génocide en général ; et qui informent aussi les présupposés sur les violences contre les femmes commises dans toutes les guerres.

. Le Devoir - Services de garde. Une « taxe à la natalité » décriée
Le gouvernement libéral a tranché après des mois d’atermoiements : les tarifs des services de garde éducatifs à l’enfance fluctueront entre 7,30$ et 20$ par jour, et ce, dès le 1er janvier 2015. Exit le prix unique. Avec cette "taxe à la natalité", les élus libéraux "attaque[nt] de plein fouet" l’universalité des services de garde, dénoncent les dirigeants des principales centrales syndicales. Le gouvernement compte épargner annuellement 129 millions à compter de 2018-2019 grâce à la "modernisation" et l’"optimisation" du réseau de places à contribution réduite.

. La Presse - Tables rondes : discussions au féminin
Une négativité entoure souvent les écrits des femmes, lorsqu’on se questionne sur une littérature dite « féminine » avec des appellations comme « chick lit » ou lorsque l’étiquette « féministe » est carrément considérée comme rébarbative. C’est sans compter les observations sur la couverture médiatique des écrivaines ou le fait qu’elles sont sous-représentées dans les suprêmes honneurs des prix Nobel ou Goncourt. Plusieurs activités se pencheront sur ces problématiques cette année au Salon du livre.

. Le Devoir - Mourir riches… ou « caves »
Liberté, égalité, fraternité. Vous riez ? Oui, je comprends, il faut rire tant c’est gênant. Puisque ces nobles engagements inscrits dans les grandes chartes des droits des êtres humains sont ostensiblement bafoués. Au contraire sont glorifiées les libertés, même celles qui nuisent aux autres, les inégalités tant des droits que dans le partage de la richesse, l’exploitation maximale des ressources planétaires, le productivisme illimité, la concurrence, l’exploitation des uns par les autres, l’individualisme et une continuelle lutte des classes. Il en résulte un monde déréglé, violent, injuste.

. Huffington Post France - Journée internationale des droits de l’enfant : l’inceste reste un fléau faute de prévention
Les dispositifs sociaux et médicaux ne prennent pas assez en compte la parole de l’enfant abusé et il existe encore de nombreux freins juridiques lorsqu’une victime se décide à parler. Plus de 90% des cas d’inceste ne sont pas protégés par le système actuel. "Les violences conjugales sont fréquemment liées à des cas d’inceste", a relevé de son côté un juge pour enfants. Les abus subis dans l’enfance sont également un facteur de risque, puisque près de 45% des agresseurs auraient subi eux-mêmes des violences.

. ReSPUBLICA - L’association entre féminisme et laïcité gagne-t-elle du terrain à gauche ? On veut le croire !
S’agit-il d’un mal inhérent à la problématique féministe ? – même si l’on s’en tient à la fraction se disant de gauche du féminisme, certains enjeux semblent brouillés. La branche « théorisante » (universitaire) du mouvement parle d’intersectionnalité. Ce barbarisme désigne le recoupement des facteurs aboutissant à des situations de domination/exploitation/oppression maximale des femmes se trouvant à la fois du mauvais côté de la barrière du genre, du côté perdant de la lutte de classe et le cas échéant victimes de la couleur de leur peau ou de leur origine ethnique ; la difficulté n’est -elle pas alors de se perdre dans l’analyse des déterminismes multiples, sans pouvoir accorder de priorité stratégique à aucune ?

. À dire d’elles - Les « pro »(s) de la manipulation rhétorique
Suite à mon article sur la GPA (gestation pour autrui), je détecte un point commun dans tous les mouvements aujourd’hui qui militent à mon sens pour un retour en arrière du droit des femmes à disposer de leur corps. Une manipulation rhétorique qui consiste à nous faire passer, féministes et autres personnes qui ne sont pas d’accord avec eux, pour ce que nous ne sommes pas.

. Francetv info - Quatre questions sur les accusations de viol visant Bill Cosby
Au total, quinze femmes affirment avoir été victimes de l’acteur américain au cours des 40 dernières années. "Bill Cosby est un violeur en série." L’accusation qui pèse contre la star de la série comique The Bill Cosby Show est grave. Lors d’un entretien avec CNN (en anglais), dimanche 16 novembre, l’ancienne actrice et journaliste Joan Tarshis a soutenu que Bill Cosby l’avait violée en 1969. Deux jours plus tard, c’est l’ex-mannequin Janice Dickinson qui émettait, mardi, des accusations similaires pour des faits survenus en 1982.

. La Presse - Pauline Marois s’engage pour Polytechnique
Marc Lépine n’était pas qu’un fou : c’est la misogynie et l’inégalité entre les sexes qui ont permis au tireur de Polytechnique de croire qu’il avait le droit de tuer 14 femmes le 6 décembre 1989, croit Pauline Marois. L’ex-première ministre sera présidente d’honneur des cérémonies commémoratives du 25e anniversaire de la tragédie aux côtés de trois autres femmes politiques. Pour elle, la solution à la violence passe principalement par la poursuite du combat pour l’égalité entre les sexes et le contrôle des armes. Liza Frulla, Nathalie Roy et Manon Massé seront aussi présidentes d’honneur des commémorations.

. Le Journal de Montréal - Un homme réclame 1,25 M$ au gouvernement pour avoir été « abandonné » dans une école hassidique
L’homme de 36 ans et son ami Hershy Moskovitz, 35 ans, ont chacun quitté leur communauté hassidique après avoir été forcés à fréquenter une « école illégale où on n’apprenait qu’à prier ». Aujourd’hui, les deux hommes se disent pratiquement « inaptes » à fonctionner dans la société moderne. Ils s’expriment dans un anglais approximatif, mais ne savent ni l’écrire ni le lire. Aussi, ils ne connaissent rien de la langue française et ne possèdent que très peu de connaissances en mathématiques, en histoire ou en géographie. « On a souffert en silence, alors que le gouvernement connaissait la situation. Il n’a pourtant rien fait. »

. Le Devoir - La « communauté musulmane » n’existe pas
Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a décidé de rencontrer des « représentants de la communauté musulmane » afin d’engager un dialogue à la suite des attentats terroristes perpétrés récemment au Québec et au parlement canadien. Après avoir combattu avec force la charte des valeurs du Parti québécois qui prônait la neutralité de l’État, le Parti libéral tente encore de surfer avec une inconscience inquiétante sur la vague de l’idéologie islamiste qui se voit offrir un cadeau inespéré. Il suffit de suivre l’actualité pour constater, avec tristesse, que ces musulmans sont loin de constituer une entité homogène sans faire l’unanimité dans leur propre pays.

. Ressources Prostitution - « En tant qu’ex prostituée, je demande que les partis politiques s’engagent pour la loi sur l’achat de sexe »
Je participe à la campagne « End Demand » pour inciter le gouvernement du Royaume-Uni à criminaliser l’achat de sexe et à en décriminaliser la vente—mesure connue sous le nom de « Loi sur l’achat de sexe ». Et cette loi doit être adoptée le plus rapidement possible. Pourquoi je soutiens cette loi ? Parce que je suis une ex-prostituée. Quand je suis arrivée dans la prostitution, grâce à celui qui était alors mon copain, j’avais un peu plus de vingt ans. J’utilise maintenant le terme « maquereau » mais j’étais alors dans une confusion totale.

. La Presse - Le mur, le feu et Mme Chow
Isabelle Hayeur, artiste engagée et une photographe inspirée, aime jouer avec le feu et allumer... de faux incendies. En 2010, à l’Olympiade culturelle de Vancouver, la Québécoise a foutu le feu à un édifice du quartier le plus délabré de la ville, celui où trop de prostituées autochtones ont trouvé la mort. L’artiste a collé du papier transparent sur trois étages de baies vitrées sur lesquelles elle a projeté, un mois durant, les flammes d’un brasier.

. Ricochet - Sexe, amour et pouvoir à l’université : à ceux qui choisissent de ne pas entendre
Vendredi, avait lieu le colloque « Sexe, amour, pouvoir : Il était une fois, à l’université… », organisé par Valérie Lebrun, Laurence Pelletier et Martine Delvaux, du département d’études littéraires de l’UQAM. Au menu, l’épineux sujet des relations entre les professeurs et les étudiantes. C’est le hasard qui a voulu que la tenue de ce colloque, dont l’organisation se tramait depuis plus d’un an, coïncide avec le mouvement #AgressionNonDenoncee. Mais quel hasard ! J’ai l’intime conviction d’avoir assisté à un moment singulier et porteur.

. Commission ontarienne des droits de la personne - Les droits des femmes pendant la Première Guerre mondiale au Canada
Lorsque la Première Guerre mondiale a été déclenchée, le rôle des femmes a évolué : de mères, elles sont devenues monteuses de munitions. La guerre était plus importante que tout et la société s’intéressait peu au statut social des hommes et des femmes. La campagne en faveur du suffrage féminin cessa son militantisme et les suffragettes acceptèrent de participer à l’effort de guerre. On avait besoin des femmes pour combler les pénuries causées par le départ des hommes à la guerre. À la fin de la guerre, les postes comblés par les femmes en l’absence des hommes furent redonnés à ces derniers. Mais des femmes luttèrent pour le droit de travailler comme les hommes.

. Libération - Près de 36 millions d’esclaves dans le monde
Hommes, femmes ou enfants, près de 36 millions de personnes sont victimes d’esclavage dans le monde, et plus de la moitié le sont dans cinq pays : l’Inde, la Chine, le Pakistan, l’Ouzbekistan et la Russie, révèle une enquête menée par la Fondation Walk Free. Selon cet organisme, « l’esclavage moderne est présent dans l’ensemble des 167 pays » couverts par l’étude : il peut s’agir de traite d’êtres humains, d’exploitation sexuelle, de travail forcé, de servitude pour dette ou de mariage forcé ou arrangé.

. Marianne - Laïcité : lettre à Najat Vallaud-Belkacem
En encourageant les mères à porter le voile islamique lors des sorties scolaires, vous banalisez ce qui constitue l’étendard de la domination masculine et de l’intégrisme religieux et, pire encore, vous séparez cette nouvelle revendication de son contexte. Depuis vingt-cinq ans, les tenants de l’islam politique n’ont de cesse de contester nos valeurs communes. En outre l’accusation d’islamophobie — à tout propos — devient ridicule.

. L’Actualité - Comment on fabrique les petits garçons
Les enfants sont traités différemment selon leur sexe. Et ce, dès le premier jour de leur vie. À peine sont-ils sortis du ventre de leur mère qu’on décourage les petits garçons d’exprimer leurs émotions. On joue moins affectueusement avec eux. On leur fait moins la conversation. On les laisse davantage à eux-mêmes que leurs sœurs au même âge. Le modèle masculin de type « homme Marlboro », héros imperturbable et solitaire, a fait son temps. D’ailleurs, nos lunettes teintées par le genre sont si tenaces qu’elles colorent nos perceptions avant même que bébé vienne au monde !

. Le Devoir - Tribut à Jacques Bertrand
En moins d’un an, j’ai vu Jacques Bertrand mourir deux fois. Une première fois lorsque la direction de Radio-Canada s’est résignée à lui montrer la porte. Puis une seconde, la semaine dernière, lorsqu’un mot laconique de ses deux filles m’a confirmé son décès inattendu. La voix de Jacques Bertrand savait faire grandir quiconque. Elle incarnait non seulement une nouvelle façon d’envisager la radio, mais surtout un espace ouvert au nom de l’intelligence. Macadam tribus était un vaste laboratoire ouvert aux jeunes.

. Gazette des femmes - L’Hexagone au pas du féminisme d’État
Le 26 août dernier, coup de tonnerre au pays de François Hollande : le ministère des Droits des femmes, chèrement regagné par les féministes en 2012, est rétrogradé au rang de secrétariat d’État. Le tout jeune ministère de plein exercice, obtenu après plus de 40 ans à vivoter à travers divers portefeuilles, n’aura pas survécu au gouvernement du nouveau premier ministre Manuel Valls. Combinés à la Santé et aux Affaires sociales, les Droits des femmes retrouvent leur place historiquement diluée. Les féministes montent au créneau et dénoncent en bloc une décapitation qui augure mal pour la suite des choses.

. Le Journal de Montréal - Briser la culture d’impunité
Cette parole libérée de milliers de victimes d’agressions sexuelles est un moment privilégié à protéger. Elle confirme l’urgence d’un vrai débat de société suivi d’actions concrètes. Les leaders politiques doivent se poser la question qui tue. Comment se fait-il qu’en 2014, les victimes d’agressions et de harcèlement, incluant même des élues, craignent encore de dénoncer leurs agresseurs ? Pourquoi tant de femmes font si peu confiance à leurs patrons, aux forces policières, aux tribunaux ou aux canaux institutionnels « établis » pour obtenir justice ?

. Jeune Afrique - La double peine des femmes enceintes sous la menace d’Ebola
C’est la double peine pour les femmes des pays d’Afrique de l’Ouest confrontés à Ebola, qui accouchent à domicile malgré les risques, fuyant les cliniques et les hôpitaux par crainte d’être contaminées ou au contraire refoulées par manque de place. Selon le FNUAP, 800 000 femmes accoucheront dans les 12 prochains mois dans les trois pays les plus touchés par Ebola : Liberia, Sierra Leone et Guinée. Parmi elles, 120 000 sont exposées à des complications potentiellement fatales, faute de soins adaptés, et on prévoit que des milliers mourront en couches.

. Ricochet - Rompre avec la honte
Je vis dans la nuance. Tout n’est pas noir, tout n’est pas blanc, tout n’est même pas gris. Il y a trop de couleurs pour être en mesure de tout comprendre, jamais. J’ai même tendance à croire que tout le monde est mythomane. Je me trompe souvent. Bref, je suis douteuse professionnelle. Par contre, quand j’entends qu’une femme a été agressée, je mets mes doutes en veilleuse. Je doute moins parce que je suis moi-même une femme. Que j’ai le cœur qui pompe quand je rentre seule chez moi tard le soir.

. Gazette des femmes - Les femmes font leur cinéma… ou presque
Rôles féminins stéréotypés, manque de perspectives intéressantes pour les réalisatrices et pour leurs œuvres, discours misogyne de certains réalisateurs : en France, le cinéma est resté une affaire d’hommes. Le septième art a-t-il un sexe ? Existe-t-il un cinéma de femmes ? Un film est-il différent quand il est l’œuvre d’une réalisatrice ? Ce sont les questions qui ont guidé les Français Julie Gayet et Mathieu Busson, tous deux comédiens et réalisateurs, pour leur documentaire Cinéast(e)s, sorti en 2013.

. À dire d’elles - Nikki de Saint-Phalle ou quand la rage devient une oeuvre éternelle
Je suis allée voir l’exposition Nikki de Saint-Phalle. Je ne vous raconterai pas sa vie et son œuvre exceptionnelles, des « nanas » au jardin des Tarots en passant par ses performances de tirs de peinture, vous pourrez les trouver bien mieux expliqués ailleurs. Mais j’ai envie de partager le choc réjouissant de voir rassemblée ici au Grand Palais (jusqu’au 2 février) cette œuvre exceptionnelle, artistique pas seulement parce qu’elle est politique, mais parce qu’elle magnifie le politique.

. Le Devoir - Allégations de harcèlement sexuel. Climat de tension à l’UQAM
Le professeur de sociologie Marcos Ancelovici soutient que ce n’est pas d’hier que des rumeurs de harcèlement circulent dans les universités, et pas seulement à l’UQAM. Il reconnaît que les professeurs visés, dans cette histoire, doivent être probablement très affectés, mais qu’il ne faut pas perdre de vue que les étudiantes, qui ont posé les gestes, doivent être aussi en détresse. Ce spécialiste des mouvements sociaux et de contestation explique qu’une étudiante qui dénonce son professeur peut nuire à son cheminement universitaire. « Il faut donc applaudir le courage de celles qui osent parler et osent dénoncer. »

. Radio-Canada - Agressions sexuelles : que se passe-t-il quand une victime porte plainte ?
De nombreuses femmes ont pris la parole ces dernières semaines pour expliquer pourquoi elles n’avaient pas dénoncé les agressions sexuelles dont elles avaient été victimes. Mais à quoi doivent faire face les victimes lorsqu’elles poursuivent leurs agresseurs ? Selon le ministère de la Justice du Canada, la grande majorité des agressions sexuelles restent inconnues. « Les infractions d’ordre sexuel sont parmi les actes criminels les moins déclarés au Canada - on estime que 88 % des agressions sexuelles n’ont pas été déclarées à la police en 2009. » Pour la seule année 2011, environ 21 900 agressions sexuelles ont été déclarées par la police. Cela représente environ 5 % de tous les crimes violents.

. La Presse - Le harcèlement à l’université : une « bombe à retardement »
Le hasard a voulu que le scandale des dénonciations anonymes pour harcèlement sexuel qui visaient trois professeurs à l’UQAM éclate la même semaine où s’y tenait un colloque sur les relations amoureuses et sexuelles entre professeurs et étudiantes. Pourtant, les deux événements sont reliés. Le colloque cherchait précisément à éviter que n’éclate cette « bombe à retardement ».

. France Info - Un contraceptif à bas prix bientôt disponible dans 69 pays pauvres
Les doses de Sayana Press sont administrées par un système d’injection non-réutilisable, ce qui élimine le besoin de seringue et permet au personnel soignant d’injecter le contraceptif au domicile des femmes ou dans des endroits pratiques. Les effets secondaires potentiels mentionnés par Pfizer sont notamment une perte de densité osseuse. Plus de 200 millions de femmes dans les pays en développement souhaitant une contraception n’y ont pas accès.

. Le Devoir - Fais pas le zozo avec ton zizi
Il devait avoir six mois lorsque j’ai commencé à lui parler de sexualité. J’exagère à peine. Déjà, prononcer « zizi » quand tu n’as que deux ou trois dents représente un défi. Je remplaçais des mots dans les chansons : « J’ai des zi, j’ai des zinezis, j’ai des p’tits zizis et j’ai des zinezos, j’ai de beaux, j’ai de beaux, j’ai de beaux zoizeaux. » Ça le faisait rire. C’est resté.

. Journal Métro - Les nuances
Les chroniqueurs sont ainsi faits que quand tout le monde dit « noir », ils ressentent l’irrépressible envie de dire « blanc ». Pas tous et pas tout le temps, et surtout pas, comme le croient certains, simplement pour le plaisir de s’obstiner. Mais la plupart du temps, quand tout le monde prend la même direction, il est pertinent d’aller voir ailleurs, de regarder dans l’angle mort, de casser l’apparent consensus.

. La Presse Plus - « Les femmes en ont marre »
Quelques actes isolés de délation, et allez, hop ! tout un mouvement qui n’a absolument rien à voir avec la délation est diabolisé. Ainsi oublie-t-on le contexte dans lequel le mouvement #AgressionNonDénoncée est né. On oublie la culture du viol. On détourne le regard. On détourne le débat. Et voilà le ressac. Le hasard a voulu que ce soit dans ce contexte pour le moins houleux que s’ouvre ce matin à l’UQAM un colloque intitulé « Sexe, amour et pouvoir : il était une fois à l’université… ». Un colloque très à-propos sur la délicate question des rapports entre professeurs et étudiantes.

. Radio-Canada - Allégations de harcèlement sexuel : malaise à l’UQAM
Une association étudiante à l’UQAM a créé un malaise en publiant sur Facebook les noms de trois professeurs montrés du doigt pour des gestes s’apparentant à du harcèlement sexuel alors qu’aucune accusation formelle n’a été portée contre eux. Il existe bien du harcèlement sexuel à l’intérieur des murs de l’UQAM et l’administration ne bouge pas, a dit un étudiant. « Il y a des problèmes avec le traitement des plaintes avec la police, et avec les tribunaux pour reconnaître les agresseurs ».

. Slate.fr - Faut-il reconnaître le "féminicide" dans le droit français ?
Les réseaux féministes bruissent de ce mot peu courant : féminicide. Ou le fait de tuer une femme parce qu’elle est une femme. Bien connu dans d’autres pays, il gagne peu à peu du terrain en France : des siècles après l’inscription dans le vocabulaire du droit de l’infanticide et du parricide – qui remontent au bas latin – le mot a été ajouté le 16 septembre 2014 au vocabulaire du droit et des sciences humaines par la Commission générale de terminologie et de néologie. Il est aussi présent dans l’édition 2015 du Petit Robert.

. Mauvaise herbe - Il faut qu’on parle de silence
C’était à prévoir, le contre-coup. Dès qu’on parle de culture du viol, de rapports de force entre les sexes, d’une socialisation de ce rapport de genres, de violence symbolique systématique, on entre dans une zone d’inconfort. J’en ai parlé dans mon dernier billet. Mais j’insiste, parce que devant le déni qui cultive le silence, reste la parole. Parler ne transforme pas l’espace public en hécatombe de violeurs présumés, mais parler dénonce la fosse un peu trop commune où s’entrecroisent les récits de victimes.

. La Presse - Harcèlement sexuel en politique : vives réactions à l’Assemblée nationale
« Écoeurantes », « déplorables »... Les révélations de La Presse sur le harcèlement sexuel dans le monde politique ont provoqué de vives réactions chez certaines députées de l’Assemblée nationale, hier, bien qu’elles conviennent que le problème n’est pas propre au monde parlementaire. La députée du Parti québécois Carole Poirier a présenté mardi une motion pour que la violence sexuelle faite aux femmes soit étudiée par une commission parlementaire calquée sur le modèle de la consultation « Mourir dans la dignité ». Lire aussi : Propositions indécentes sur les collines.

. Huffington Post Québec - Dénoncer pour que justice soit faite...
Le plus terrible, quand on dénonce une agression, c’est de devoir nommer les agresseurs. C’est de devoir faire face à notre entourage, c’est d’assumer ce qui s’est passé. C’est d’essayer de se tenir droite quand tout le monde nous questionne et met en doute ce qui s’est passé. C’est la pression des autres. Parce qu’on ne le dit jamais, nulle part, mais ce n’est pas vrai qu’on est soutenues dès que l’on dénonce l’agression. Ce ne sont pas seulement les mentalités qu’il faut changer, c’est le système lui-même. Si les femmes ne dénoncent pas, c’est parce qu’elles n’ont aucun véritable recours.

. Le blogue de Guillaume Roy - L’orgasme masculin a plus de valeur que les enfants
En octobre dernier, nous apprenions qu’en Angleterre les consommateurs de pédopornographie ne sont quasiment pas sanctionnés, car ils sont trop nombreux (50 000 en 2013) et que les policiers sont trop occupés et fauchés. Cette annonce a donné un immense feu vert à tous les consommateurs de pédopornographie d’Angleterre et d’ailleurs, puisque dans le monde entier, cela se passe exactement de la même façon. Donc dans nos sociétés patriarcales, l’orgasme masculin est si important que des enfants doivent être massacrés en toute impunité, dans le monde entier, pour que les hommes puissent jouir ?

. TV5 - Femmes solidaires : la laïcité plus que jamais revendiquée
Le 7 et 8 novembre se tenait la première conférence du réseau international féministe et laïque (RIFL) à Paris, créée en 2013 par le mouvement Femmes solidaires. Des femmes d’une dizaine de pays sont venues livrer leur analyse sur plusieurs thèmes : le féminicide, la marchandisation des corps, ou encore la laïcité. Une valeur prônée par ce réseau, tant son absence dans certains pays peut être un réel frein aux droits des femmes.

. Châtelaine - Cher Foglia
Non, tous les hommes ne sont pas des violeurs. Mais toutes les femmes, ou presque, ont vécu au moins un incident qui leur a fait comprendre une chose : elles sont des proies potentielles. Ici à Châtelaine, nous avons fait l’exercice l’autre matin. Ensemble, 19 femmes adultes cumulent 6 agressions sexuelles réelles et 63 incidents vraiment désagréables, 63 fois où on se dit « là, je suis dans la merde. Là, ça va dégénérer. » Combien de fois dans votre vie, monsieur Foglia, avez-vous eu peur, vraiment peur ? Pas qu’on s’en prenne à votre vélo ou à votre portefeuille. Pas qu’on vous donne une gifle ou un coup de poing mais qu’on vous descende votre pantalon pour vous enculer ?

. Carrefour de l’actualité - Polytechnique Montréal - 25 ans après la tragédie, Polytechnique Montréal lance l’Ordre de la rose blanche et la Semaine de la rose blanche
Pour souligner le 25e anniversaire du drame du 6 décembre 1989, Polytechnique met de l’avant deux initiatives qu’elle veut voir devenir pérennes : l’Ordre de la rose blanche : une bourse d’études pancanadienne de 30 000$ et Semaine de la rose blanche au profit de Folie Technique, une campagne de collecte de fonds annuelle qui aura pour thème « Dans nos mains fleurit l’avenir », et où l’institution invitera sa communauté et le grand public à faire un don en achetant et en offrant des roses blanches virtuelles. Les sommes recueillies seront entièrement versées à Folie Technique, le camp scientifique de Polytechnique, et permettront à des jeunes filles issues de milieux moins nantis de s’initier aux sciences et au génie.

. La Presse - Stérilisation de masse en Inde : 10 femmes perdent la vie
Dix femmes sont mortes et des dizaines d’autres ont dû être hospitalisées en Inde à la suite d’un programme de stérilisation de masse, organisé samedi par un État du centre du pays, qui a tourné au drame. La stérilisation est la méthode la plus répandue de planification familiale en Inde où nombre d’États organisent de telles opérations et indemnisent les femmes qui acceptent d’être opérées, mais des ONG critiquent ces programmes, les femmes étant souvent mal informées des risques.

. Le Devoir - La guerre des femmes
Sans guide à suivre, sans mode d’emploi, les femmes parlent, n’arrêtent pas. Mais l’euphorie de la prise de parole ne doit pas faire oublier que tout ceci n’est qu’un chapitre dans une guerre que les femmes vivent depuis longtemps. Depuis 20, 30, 40 ans, tout est là, à portée de main : chiffres, témoignages, analyses.

. Radio-Canada - Et si on reparlait de culture du viol ?
On en avait parlé l’année dernière, lors de l’épisode de la lettre de Gab Roy à Mariloup Wolfe. Puis, la majorité d’entre nous était passée à autre chose. Mais la culture du viol, elle, a continué à se propager dans la musique, dans les blogues, sur YouTube, dans les conversations entre amis…

. La Presse - Le silence des hommes
Ce n’est pas vrai qu’un agresseur sexuel va être le type le plus populaire de sa gang de boys. Ce n’est pas vrai que ce n’est pas nos affaires. Les propos sexistes, les propos qui rabaissent les femmes, les termes abjects pour les décrire, il ne faut pas les tolérer. Il faut les dénoncer haut et fort. Qu’on soit dans le vestiaire, à la Cage aux Sports ou au bureau, c’est toute la culture du mâle prédateur qu’il faut refuser. Pour que les dénonciations surviennent dès que les gestes sont faits, il faut que les victimes d’agressions sexuelles sentent que les hommes veulent autant leur venir en aide que si elles étaient victimes d’un autre drame. C’est l’indifférence qui enferme dans le silence.

. Le Nouvel Observateur - Scandale des pilules : la baisse des ventes fait chuter les embolies
Le combat de Marion Larat, officiellement reconnue victime d’un AVC dû à une pilule de 3e génération, a porté ses fruits. Pour l’Agence nationale de sécurité du médicament, aucun doute, cette chute inédite est directement liée au plongeon des ventes de contraceptifs de 3e et 4e générations, qui doublent le risque de phlébites et d’embolies pulmonaires par rapport à celles de 2e génération. La baisse des cas d’embolies ne s’observe en effet ni chez les hommes, ni chez les femmes à partir de 50 ans.

. Le Devoir – La femme de théâtre Françoise Graton n’est plus
La comédienne québécoise Françoise Graton est décédée vendredi à l’âge de 84 ans à la suite d’une malheureuse chute survenue la veille. Françoise Graton aura joué une centaine de rôles dans sa longue carrière, des rôles des répertoires classiques et modernes. Pour elle, le théâtre était une véritable passion. Elle avait aussi été présente au début de l’ère de la télévision.

. La Presse - La déferlante
Ce qui est différent cette semaine, ce n’est pas qu’unetelle ou unetelle se soit fait attaquer, violer, harceler, démolir. Ce qui est différent, c’est la quantité. Le réveil par le nombre. Cette semaine, on parle de cette réalité très concrète, celle de la violence sexuelle, du mépris par le sexe, comme un ingrédient presque quotidien de la réalité d’une immense partie de la population.

. Génération Care - Vieillissimo. Des histoires de vie
Véronique Griner-Abraham est psychiatre, écrivaine et conteuse d’histoires, ou plutôt, elle conte les histoires qu’on lui a racontées dans son cabinet. Pendant les 15 ans de sa pratique à Brest, elle a eu la bonne idée d’écouter et d’aimer ses patients, et de nous transmettre leurs histoires de vie, dans Vieillissimo. « J’aime les vieux parce que j’aime les histoires », écrit-elle. Leurs histoires, les vieilles et vieux qu’elle soigne les racontent sans concession dans le « confessionnal » du cabinet psy ou à l’hôpital.

. Huffington Post Québec - CPE : rassemblements pour dénoncer la modulation des tarifs de base
Organisés par l’Association québécoise des centres de la petite enfance, des rassemblements se dérouleront aujourd’hui dans plusieurs villes du Québec afin de dénoncer l’intention du gouvernement Couillard de mettre fin à l’universalité des services de garde éducatifs à l’enfance. Le président de l’Association québécoise des CPE, Louis Sénécal, exhorte Québec à ne pas heurter un réseau qui, selon lui, offre des avantages sociaux et économiques majeurs.

. Journal de Montréal - La déferlante
La vague spontanée de dénonciations d’agressions sexuelles sur les médias sociaux est une véritable déferlante de parole libérée. Provoquée par l’« affaire » Ghomeshi, elle dynamite le mur de honte et de silence qui, trop souvent, fait taire les victimes. Depuis, des milliers de femmes partagent leurs propres récits d’agression. C’est un geste à la fois de libération personnelle et de solidarité envers toutes les victimes, femmes, hommes ou enfants.

. Le Devoir - La mémoire de l’art
Comment les artistes contemporains manipulent et recyclent les archives artistiques. Dominique Blain, fraîchement désignée Prix du Québec 2014 en arts visuels, a créé l’oeuvre "Elsie" pour les Jardins de Métis en puisant dans l’album personnel d’Elsie Reford, (1872-1967), fondatrice du site internationalement reconnu. L’oeuvre-hommage de 2006 se présente sous la forme de lunettes d’observation disposées stratégiquement. En y collant l’oeil, le visiteur découvre des photos de la collection personnelle de Mme Reford la montrant dans ses jardins à différentes époques de sa vie. Les images historiques reproduites sur des plaques de verre se superposent au paysage réel.

. Huffington Post Québec - L’agonie de Stéfany
Mourir dans la dignité, profiter de soins palliatifs adéquats, bénéficier de l’aide médicale à mourir. Tout cela est de la pure "bullshit ! " Ici au Québec, la dignité n’existe pas ! Les patients sont des numéros ! Stéfany est morte de façon honteuse, dans la souffrance, la solitude et la rage. Dans cet hôpital, les médecins et le personnel soignant ont fait ce qu’ils ont pu avec ce qu’ils avaient. mais comme ils n’ont pas une maudite cenne pour travailler, comme ils doivent subir toutes les coupures possibles et inimaginables, est arrivé ce qui devait arriver : mon amie est morte comme une bête sauvage à l’agonie.

. Le Nouvel Observateur - Le prix Goncourt 2014 va à... Lydie Salvayre
Pour son roman Pas pleurer. L’auteure de « la Compagnie des spectres » revient sur l’engagement de Georges Bernanos pendant la guerre civile espagnole, ainsi que sur l’histoire de sa famille. La romancière, Lydie Arjona de son vrai nom, ancienne psychiatre, est en effet la fille de républicains espagnols en exil.

. Huffington Post Québec - Obama nomme une femme noire ministre de la Justice, une première
Le président Barack Obama a choisi pour la première fois dans l’histoire des États-Unis une femme noire, Loretta Lynch, procureure à New York, pour occuper le poste de ministre de la Justice, une nomination aussi symbolique que celle de son prédécesseur. Mme Lynch, âgée de 55 ans et dont la nomination devra être validée par le Sénat, est décrite par la Maison Blanche comme une procureure "forte et indépendante".

. La Presse - Comme un réveil collectif
Une fille de 17 ans va passer une entrevue pour travailler au stand d’un ébéniste. L’homme commence à tripoter l’adolescente. Elle le repousse, il dit OK, OK, j’arrête, mais il revient à la charge, elle redit non, il redit OK mais revient toujours, jusqu’à sauter sur elle, sortir son pénis... Elle le repousse une dernière fois. Il lui donne 100$ et dit de ne pas en parler. Au procès, l’homme est acquitté d’agression sexuelle. La Cour d’appel de l’Alberta confirme ce verdict. Pour le juge, le comportement de l’accusé était davantage « hormonal » que « criminel ». Pour la juge Claire L’Heureux-Dubé, l’affaire ne peut pas se régler aussi simplement.

. La Gazette des femmes - Débat citoyen et féminisme
Le Conseil du statut de la femme et l’Institut du Nouveau Monde, un organisme qui vise à accroître la participation citoyenne à la vie démocratique, s’unissent pour réfléchir sur la démocratie. La présidente du Conseil, Julie Miville-Dechêne, dévoile les détails de cette collaboration. Elle fait partie d’un groupe de 100 personnalités qui, agissant à titre personnel ou représentant un organisme, porteront et défendront sur la place publique les propositions de participation citoyenne qui émaneront de cette campagne.

. Radio-Canada - Québec va restreindre son programme de procréation assistée
Le ministre de la Santé Gaétan Barrette présentera d’ici quelques semaines une grande réforme du Programme québécois de procréation assistée. Le projet de loi, qui sera déposé à l’Assemblée nationale avant Noël, prévoit plusieurs balises, entre autres de limiter la couverture financière des traitements de procréation aux hommes et aux femmes médicalement infertiles.

. La Presse - L’éducation à la sexualité de retour à l’école
Retirée de la grille des matières scolaires il y a plus d’une décennie, l’éducation à la sexualité est en voie de redevenir obligatoire dans les écoles du primaire au secondaire. Un projet-pilote est en gestation au ministère de l’Éducation. C’est une mesure réclamée depuis déjà quelques années pour, notamment, sensibiliser les jeunes aux agressions sexuelles.

. Elles osent ! - À coup de pierres
Au nom de l’honneur. Chaque année, environ 5 000 femmes et jeunes filles sont victimes d’un crime d’honneur. Une estimation certainement en deçà de la réalité dans la mesure où les décès sont en général classés parmi les accidents ou les suicides. De quoi ces femmes sont-elles accusées ? D’avoir été violées, d’avoir refusé les avances d’un homme, d’être infidèles, de demander le divorce ou tout simplement d’avoir adressé la parole à un homme ou de rentrer tard le soir.

. Le Devoir - La fin des « pratiques culturelles barbares » ?
Un projet de loi propose d’expulser les immigrants pratiquant la polygamie et de criminaliser l’organisation d’un mariage forcé ou celui de mineurs. Les conservateurs pourraient cependant ce faisant fâcher certains alliés, chez qui la polygamie est bien légale. Une note interne secrète du gouvernement, obtenue par Le Devoir, révèle que les Affaires étrangères s’inquiètent des mesures rendant ces immigrants persona non grata car elles « créeront certainement des irritants bilatéraux » avec des pays comme les Émirats arabes unis ou l’Afrique du Sud.

. Radio-Canada - #AgressionNonDénoncée : des victimes brisent le silence
Des centaines de victimes d’agressions sexuelles brisent le silence sur Twitter avec le mot-clic #AgressionNonDénoncée. Le mouvement a été lancé par la Fédération des femmes du Québec. Elle s’est inspirée du mot-clic #BeenRapedNeverReported (J’ai été violé, je ne l’ai jamais dénoncé), qui est devenu viral ces derniers jours, dans la foulée du scandale entourant l’animateur Jian Ghomeshi.

. La Presse - La honte
J’avais 21 ans quand deux hommes m’ont brutalement violée. Des hommes armés, le visage dissimulé sous un foulard. Des hommes que je n’avais jamais vus de ma vie. L’été de mes 21 ans, j’ai perdu mon innocence et la certitude que rien d’horrible ne pouvait m’arriver. Désormais, je faisais partie des statistiques. Une femme sur trois est victime d’agression sexuelle.

. Les Nouvelles/News - Chez les maîtres du monde, 9 femmes sur 74
Pas plus de femmes chez les maîtres du monde. Le magazine Forbes a publié mardi 5 novembre son classement 2014 des « personnalités les plus puissantes du monde ». Comme en 2013, elles sont 9 femmes à figurer parmi ce palmarès des 74 principaux décideurs, politiques et économiques, du monde. Soit 12% de femmes, « ce qui contraste puissamment avec le fait qu’elles représentent 50% de la population mondiale », note le magazine, en reprenant d’ailleurs les mots de l’année dernière.

. Blogue de Renart Léveillé - J’ai mal à mon sexe
Il y a tellement trop d’histoires qui sortent en ce moment au sujet des violences faites aux femmes que je pleure pour elles au passé, au présent et même au futur. J’ai mal à mon sexe masculin parce que je ne comprends pas qu’il puisse, accroché à d’autres, s’exciter autant dans la haine et le non-consentement. Comme je ne comprends pas cette fascination qu’ont certains hommes pour le pouvoir, quand il se fout complètement de l’objet de son désir, quand il se contente d’une proie facile.

. Georgette Sand - Quand le collectif Georgette Sand tacle la taxe rose
La "Woman Tax" est une différence de prix sur des produits ou des services similaires, voire identiques, non justifiée et rendue notamment possible par l’hypersegmentation du marché qui tend à empêcher la comparaison des prix. En segmentant ainsi le marché entre filles et garçons, le marketing genré véhicule des stéréotypes, pousse à la surconsommation et inflige une taxation spécifique aux femmes. La pilule est d’autant plus difficile à avaler qu’en France les femmes gagnent 27% de moins que les hommes.

. La Presse Plus - Le courage de dénoncer
C’est peut-être la seule bonne chose qui ait émergé de la sordide affaire Jian Ghomeshi, ce populaire animateur remercié par la CBC à la suite d’allégations d’agressions sexuelles. Depuis la semaine dernière, les langues se délient, défiant le silence dans lequel s’engluent trop souvent les histoires de viol. Des milliers de messages dans les réseaux sociaux sous le mot-clic #BeenRapedNeverReported parlent de toutes ces agressions sexuelles jamais dénoncées.

. Ricochet - Femmes et austérité : rien à foutre, le gouvernement Couillard
Le Parti libéral du Québec affirmait être « assurément le parti qui en a fait le plus pour faire avancer la cause des femmes sur tous les plans. » Pourtant, à travers le bouquet de « ballons d’essai » largués cet automne par le gouvernement Couillard, les mesures qu’on a menacées en premier touchent directement les femmes : fin du tarif universel dans les CPE, réductions des subventions aux services de garde, compressions dans les services parascolaires, réduction des prestations d’assurance parentale...

. VNI - Henri Pena-Ruiz : « La laïcité ne va pas très bien en France »
L’école publique est affaiblie par des politiques qui l’ont remise en question en tant qu’école républicaine et laïque. Autre recul de la laïcité : la neutralité nécessaire de l’école. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, vient de déclarer que les accompagnatrices de sorties scolaires n’étaient pas tenues d’observer une neutralité vestimentaire. C’est une erreur.

. Le Devoir - Réforme de la santé-Projet de loi 10. Digne des ex-régimes socialistes de l’Europe de l’Est !
Dans une lettre au premier ministre Couillard, l’ancien ministre de la Santé, Claude Castonguay, prévient que si l’actuel gouvernement fait adopter son projet de loi 10 sur la réforme du système de santé, il courra à la catastrophe. La nécessité d’alléger les structures administratives du système ne justifie aucunement le changement majeur projeté par votre ministre.

. Huffington Post France - Un Saoudien incite ses 97000 followers à agresser sexuellement les femmes qui travaillent
Écrivain de livres sur le développement personnel et religieux connu en Arabie Saoudite, Abdullah Mohammed Daoud a incité ses 97000 followers sur Twitter à agresser sexuellement les femmes du pays qui travaillaient aux caisses des supermarchés. Daoud aurait aussi engendré une polémique en suggérant que les bébés de sexe féminin devraient porter la burqa pour leur éviter d’être agressées sexuellement.

. Le Droit - Plaidoyer pour les femmes
En juin dernier, l’avocat franco-ontarien, Me Ronald Caza, a accepté la présidence d’honneur à vie de l’Institut canadien-français d’Ottawa (ICF), une institution franco-ontarienne fondée en 1852 qui a eu comme tout premier président d’honneur l’ancien premier ministre du Canada, Sir Wilfrid Laurier. Mais Me Caza a renoncé à cette présidence d’honneur de l’ICF il y a quelques jours. Parce que selon lui, les critères d’admissibilité de cette institution sont discriminatoires envers les femmes. Non, aussi incroyable soit-il en 2014, les femmes ne peuvent devenir membre de l’ICF. Et ce, depuis 162 ans.

. Radio-Canada - Femmes autochtones disparues ou assassinées, ces soeurs volées
Au terme d’une longue enquête, la journaliste Emmanuelle Walter donne chair aux statistiques sur les femmes autochtones disparues ou assassinées depuis 30 ans en racontant l’histoire de Maisy et Shannon, deux adolescentes de Maniwaki portées disparues depuis l’automne 2008. De témoignages en portraits, de coupures de presse en documents officiels, elle soutient par les preuves que le Canada est bel et bien le théâtre d’un féminicide rendu possible par l’ignorance et l’indifférence collective.

. RFI - L’Haïtienne Yanick Lahens prix Femina 2014 avec « Bain de lune »
C’est l’écrivaine Yanick Lahens qui a décroché le prix Femina 2014 pour son roman Bain de lune. Le jury exclusivement féminin couronne ainsi une œuvre poétique et politique qui témoigne de la beauté et de la tragédie qui habite le petit État caribéen. Ce sont trois générations de paysans qui défilent sur 280 pages devant nos yeux. Yanick Lahens a longtemps labouré la terre haïtienne pour faire naître Bain de lune. En Haïti, « vivre et souffrir sont une même chose » nous fait comprendre la narratrice du roman.

. Le Journal de Montréal - Ces vedettes qui se croient tout permis
Depuis le début de l’affaire Ghomeshi, une chose me chicote. L’animateur radio de la CBC pensait-il vraiment que ces agressions sur des jeunes femmes ne seraient jamais révélées au grand jour ? Ça ne lui a jamais traversé l’esprit qu’une des supposées victimes en parle à son entourage ? Il n’a jamais cherché à se cacher, à se faire discret ? Il aurait fait ça pendant 15 ans sans penser que la police allait un jour frapper à sa porte ? Pourquoi d’après vous ? Parce qu’avec son statut de super-méga-vedette il pensait qu’il était intouchable. Invulnérable. Tout-puissant. Le fait d’être une vedette vous confère une aura de perfection.

. Boulevard Voltaire - La burqa, un symbole d’islam politique ?
L’imam de Malé (la capitale des Maldives), fort de ses enseignements reçus de son séjour en Arabie saoudite, s’active à faire triompher « l’islam politique », dont la peine de mort par décapitation plutôt que par injection létale, plus conforme aux textes fondamentaux. Peine de mort requise dès l’âge… de 7 ans. L’obligation de porter la burqa arrive ainsi aux Maldives, archipel où pourtant les musulmans, depuis des siècles, vivaient leur foi de façon bon enfant. Difficile de ne pas se demander si la prolifération de burqas dans notre pays (France) ne représente pas, ici aussi, « l’islam politique » pour lequel se bat l’imam de Malé… On peut au moins se poser la question.

. TRADFEM - Andrea Dworkin parle de Kate Millett
En 1970, Kate Millett a publié le livre Sexual Politics. Les mots étaient nouveaux. À quoi tenait cette « politique sexuelle » ? Le concept était nouveau. Millett voulait « prouver que le sexe est une catégorie sociale ayant des implications politiques ». Elle a identifié la domination masculine dans les rapports sexuels, y compris dans la pénétration. Contestant le statu quo, elle a soutenu : « Aussi discrète que puisse être actuellement son apparence, la domination sexuelle est sans doute l’idéologie la plus répandue de notre culture et lui fournit son concept de puissance le plus fondamental. »

. Radio-Canada - Julie Miville-Dechêne révèle avoir été victime d’une agression sexuelle
Invitée à l’émission "Pas de midi sans info" pour commenter la polémique sur les agressions sexuelles contre les femmes dans le sillage de l’affaire Ghomeshi, la présidente du Conseil du statut de la femme (CSF), Julie Miville-Dechêne, a révélé avoir été victime d’une agression sexuelle pendant son adolescence. La présidente du CSF est convaincue que le silence doit être brisé sur les agressions, car il « perpétue l’idée qu’il n’y a pas de problème, que les femmes sont égales aux hommes. Je crois qu’il est plus que temps d’essayer de changer les mentalités et particulièrement les stéréotypes qui sont à la base de ça ».

. Le Devoir - Les femmes publient moins que les hommes
Aujourd’hui dans le monde scientifique, une publication dans une revue prestigieuse vaut de l’or. Chaque fois qu’un de ces articles est consulté, sa cote, et donc sa valeur, augmente. Pourtant et malgré leur présence accrue dans plusieurs domaines des sciences, les femmes publient beaucoup, beaucoup moins que les hommes. Pourquoi ?

. Huffington Post - Séduction ou agression
L’agresseur veut établir une emprise, soumettre l’autre dans un rapport où la réciprocité est inexistante. Il y a chez l’agresseur sexuel, un rapport pathologique non pas uniquement avec le sexe mais en l’occurence avec les femmes. L’autre ne peut l’arrêter dans sa quête d’affirmer sa suprématie, d’imposer. C’est probablement l’exercice coercitif de ce pouvoir qui l’excite bien davantage que les qualités « érotisantes » de l’autre.

. Le Devoir - Nos pionnières de l’écriture moderne
Chantal Savoie rappelle que la critique de l’époque vit dans cette oeuvre un « texte patriotique et catholique » sans égard à son originalité littéraire. L’historienne est très consciente de la pénible situation intellectuelle du Québec d’alors, mais elle constate que l’urbanisation et les progrès de l’enseignement commencèrent, au tournant du XXe siècle, à faire évoluer la société. Avec beaucoup de discernement, Chantal Savoie estime que les chroniques journalistiques de la Montréalaise Éva Circé-Côté (1871-1949), fille spirituelle de Papineau, représentent le mieux, à partir de 1900, l’aspect progressiste de l’élan féminin.

. La Presse - Des manifestants s’opposent à « l’horreur » de l’austérité
Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes du Québec vendredi, dont Montréal, où des milliers de personnes ont pris la rue pour dénoncer les politiques d’austérité du gouvernement libéral de Philippe Couillard. La marche était organisée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, dont la porte-parole, Véronique Laflamme, a fait valoir que « les compressions touchent les personnes les plus vulnérables de la société ».

. Les Nouvelles/News - 31% de femmes dans l’Assemblée tunisienne
En début d’année, l’Assemblée constituante tunisienne inscrivait dans la Constitution le principe de parité dans les Assemblées élues. Ce qui reste à l’état de principe. Parmi les 217 élus de la nouvelle Assemblée des représentants du peuple, 68 sont des femmes contre 149 hommes, soit un peu moins d’un tiers (31,3%).

. Huffington Post Maghreb - Près de 4 000 algériennes atteintes de cancer du sein répudiées chaque année par leurs maris
Le tiers de femmes souffrant chaque année de cancer se retrouve dans la précarité sans couverture sociale après le divorce, a indiqué la présidente de "El Amel", l’association de soutien aux cancéreux, Hamida Kateb. Le divorce intervient comme un deuxième choc psychologique qui aggrave l’état des femmes surtout quand elles subissent une ablation du sein et des radiothérapies. Il faut légiférer pour interdire les demandes de divorce durant la période de soin et préserver les droits des femmes après le divorce.

Autres fils de presse de l’année 2014

- Fil de presse, janvier 2014
- Fil de presse, février 2014.
- Fil de presse, mars 2014.
- Fil de presse, avril 2014.
- Fil de presse, mai 2014.
- Fil de presse, juin 2014.
- Pas de Fil de presse en juillet. Vacances de Sisyphe.
- Fil de presse, août 2014.
- Fil de presse, septembre 2014.
- Fil de presse, octobre 2014.

- Voir les fils de presse antérieurs à gauche dans cette page.

Mis en ligne sur Sisyphe, novembre 2014


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2014
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin