| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 1er mars 2015

Fil de presse, mars 2015

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, décembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, novembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, octobre 2016
Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources.

Mars 2015


. Le Matin - Le Sénat français rétablit le délit de racolage
Le texte proposé au Sénat prévoyait initialement d’abroger le délit de racolage, et d’instaurer en contrepartie la pénalisation des clients (avec notamment une amende de 1500 euros/1570 francs). Le Sénat a modifié la donne en réintégrant le délit de racolage, pourtant décrié par les associations sur le terrain, et rejeté la sanction des clients. En France, on estime à environ 30’000 le nombre de prostituées, dont une majorité d’étrangères. Celles-ci proviennent notamment d’Europe de l’Est, d’Afrique, de Chine et d’Amérique du Sud.

. Université féministe d’été - Femmes et organisations : constats, enjeux et stratégies
Du 17 au 23 mai 2015, l’Université féministe d’été vous convie à une semaine intensive d’échanges et de ressourcement, en compagnie de spécialistes oeuvrant dans différents domaines et disciplines. Ensemble, nous analyserons les diverses réalités des femmes et des organisations sous des angles multiples. Nous réfléchirons aux enjeux présents et aux stratégies nécessaires pour un meilleur rayonnement des femmes au sein des organisations.

. Le Devoir - Déni, quand tu nous tiens
Le 2 avril prochain, je serai dans la rue. Je ne milite pas pour moi. Il y a longtemps que j’ai compris que la politique ne se pressait pour personne, sauf les siens. Je milite pour mon fils. Pour qu’il ait accès à la richesse sociale qui le façonnera en tant qu’humain. Il mérite que je dérange le confort individuel collectif quelque temps pour signifier qu’il compte, lui aussi. Je suis née dans un pays gouverné par la religion. Mon père m’a souvent dit que l’humain trouvait dans la servitude un confort abrutissant. Il m’a appris à ne laisser personne réfléchir pour moi. Ma réflexion, c’est le Québec qui l’a nourrie de ses valeurs d’égalité et d’humanisme.

. Les Nouvelles/News - Le Festival de Cannes va s’interroger sur "les femmes et l’industrie du cinéma"
Les réalisatrices arrivent au Festival de Cannes... par la porte de service. La direction du Festival international du film et - surtout - le groupe Kering ont annoncé lundi 30 mars le lancement du programme Women in Motion, « afin de célébrer le talent des femmes du 7ème art et d’animer la réflexion quant à leur contribution et leur rôle dans l’industrie du cinéma ». Kering est un groupe de luxe dirigé par François-Henri Pinault qui a aussi créé la "fondation Kering" qui lutte contre les violences faites aux femmes. En 2016, Kering et le Festival de Cannes remettront deux prix Women in Motion : « l’un récompensant une contribution significative à la cause des femmes dans le cinéma, l’autre une jeune cinéaste de talent ».

. Questions de classe - Sous un masque de liberté : le néolibéralisme
On trouve la source de l’idée néolibérale lors de la création de la société du Mont-Pèlerin en 1947. Il s’agissait pour les promoteurs de cette nouveauté de mettre en avant la libre entreprise, la propriété privée et la concurrence économique ; une libre entreprise prônée à l’égal de l’individu libre. On sait que cette liberté-là, c’est la liberté du renard libre dans le poulailler libre ; c’est la liberté du capital d’exploiter les peuples sans vergogne tout en créant des fortunes colossales pendant que la misère et la famine font des ravages par ailleurs.

. Le Soleil - Divorcer par texto sous la charia
"Je veux divorcer de toi." Lorsque John a envoyé ce texto à Nathalie, il l’avisait tout simplement de leur séparation, comme le prévoit la charia. Nathalie n’avait même pas besoin d’envoyer un accusé de réception. Son mariage venait d’être dissous, pouf. Elle devait se présenter à 18h devant un tribunal pour assister, impuissante, à la fin de son histoire d’amour, qui n’en était plus une depuis plusieurs mois. Originaire de Montréal, Nathalie a rencontré John en 2008, en Angleterre. John est hollandais, blond aux yeux bleus, il n’est pas musulman.

. Sympatico - Afghanistan : des femmes résistent à la barbarie
Lorsque j’ai vu ces images de femmes afghanes, mêlées à des hommes, porter le cercueil d’une des leurs avec dignité pour l’accompagner à sa dernière demeure, j’ai été saisie d’une vive émotion. On assistait-là à quelque chose de tout à fait exceptionnel, d’inédit et d’incroyable. Les rites funéraires en islam sont stricts. L’inhumation du corps au cimetière est l’affaire des hommes. Les femmes restent à la maison. Ne me demandez pas pourquoi. C’est ainsi. Cette jeune femme de 27 ans, a été tuée la semaine dernière par une foule en délire qui la suspectait d’avoir brûlé un coran. Accusée à tort, elle été battue à mort avant d’être brûlée puis jetée dans une rivière.

. Gazette des femmes - L’art thérapie de Mélissa Mollen Dupuis
Cofondatrice du mouvement Idle No More au Québec, l’artiste multidisciplinaire Mélissa Mollen Dupuis consacre sa vie à l’art engagé, au soutien des peuples autochtones et à l’amélioration de leurs conditions de vie. Mais surtout, elle souhaite faire connaître la culture autochtone, partout où elle le peut. « Quand on vient d’une nation qui n’a pas couché son histoire dans des livres, ce qui compte, c’est le transfert de la connaissance d’une personne à l’autre. C’est ce qui permet à la culture de survivre. »

. Collectif pour un Québec sans pauvreté - Budget du Québec 2015. Absence totale de rigueur et de responsabilité en matière de lutte à la pauvreté
Le Collectif pour un Québec sans pauvreté considère que le gouvernement du Québec manque de rigueur quant à la réalisation des droits des personnes en situation de pauvreté, de même qu’il néglige ses responsabilités d’intervention dans la réduction des inégalités socio‐économiques. "Au Québec, on crée de la richesse et on la donne aux plus riches, c’est indécent. C’est d’autant plus scandaleux que pour arriver à le faire, il faut couper dans l’aide sociale ! Il y a des gens qui manquent cruellement du nécessaire et le seul message qu’on leur envoie dans ce budget, c’est un message empreint de préjugés et de mépris pour les droits".

. Entre les lignes entre les mots - Le mariage précoce prive les filles de leurs droits d’enfance
Le mariage des mineurs a des effets négatifs sur le psychique de la fille. La nuit de noces, à elle seule, peut être vécue comme un viol. Il ne faut pas oublier qu’avant 18 ans, la jeune fille est toujours considérée comme une enfant. Qu’elle soit pubère ne fait pas d’elle une adulte mature. Hormis les conséquences psychologiques, le mariage précoce en général et la grossesse précoce en particulier, peuvent être dangereux pour la santé de la jeune fille.

. Huffington Post - Comment lutter contre #agressionsnondenoncées avec #austériténondénoncée
Mercredi dernier, une poignée de parlementaires clôturaient la dernière séance de la commission sur le Plan d’action en matière d’agressions sexuelles. La même journée, des étudiant.e.s découvraient dans une salle de bain de l’Université de Montréal un horrifiant graffiti appelant au viol d’une porte-parole d’un regroupement étudiant. Je l’ai dit et le redis, la culture du viol existe aussi chez nous. Si au Congo on fait la guerre en violant systématiquement les femmes du camp adverse, si en Inde l’État ferme les yeux sur les viols répétitifs, eh bien au Québec, on menace avec la même arme les femmes qui dénoncent ce qu’on ne veut pas entendre sur nos propres actions ou inactions comme société.

. Le JDD - "Dépénaliser les prostitué(e)s, pénaliser les acheteurs de sexe !"
D’éminents médecins français, comme le Dr Xavier Emmanuelli, le généticien Axel Kahn ou le gynécologue Israël Nisand, demandent le renfort de "la lutte contre le proxénétisme et la traite des êtres humains", qui passerait par la fin des mesures répressives à l’encontre des personnes prostituées et l’interdiction de "l’achat d’un acte sexuel". Certains d’entre nous le rappelaient il y a un an dans Le Monde : la prostitution est d’abord "un nombre incalculable et quotidien de pénétrations vaginales, anales, buccales non désirées". La violence est inhérente à l’activité prostitutionnelle.

. L’Actualité - Les femmes sont-elles de si piètres négociatrices ?
Mesdames, vous vous contentez trop souvent de ce qu’on vous offre. Les femmes sont quatre fois moins susceptibles de négocier leur premier salaire que les hommes aussi qualifiés qu’elles. Pourtant, ce déficit à la table des négociations n’est ni inévitable ni irréversible, concluent des psychologues américains et allemands qui ont publié une vaste synthèse sur la question dans la revue Psychological Bulletin, en novembre dernier. En fonction du contexte, non seulement les femmes peuvent rattraper leur retard, mais elles s’avèrent même parfois plus habiles négociatrices que les hommes.

. Le Salon d’Andrée - De la transidentité
Ainsi donc, pas plus que le sexe biologique mais pour d’autres raisons, le sexe social ne peut se balayer à la commande, car il est très fortement inscrit à la fois dans la psyché et dans le corps. Voilà pourquoi un transgenre ne peut être véritablement du sexe auquel il/elle prétend : un simple coup de dés ne saurait abolir l’homme ou la femme que le temps a fait tel qu’il/elle est.

. Le Soleil - Coupe de 40 % à la condition féminine
« C’est vraiment un budget défavorable aux femmes, de toutes les façons possibles », a déclaré Mme David, jeudi. Le gel des salaires frappera de plein fouet les infirmières et les enseignantes, illustre-t-elle. Le secrétariat, qui relève de la ministre de la Condition féminine, Stéphanie Vallée, effectue notamment des recherches et élabore des plans d’action sur divers sujets -accès aux métiers non-traditionnels, à la vie politique, sur les agressions sexuelles, etc- et mesure l’impact de leur implantation. Dans le budget, les sommes qui lui sont dévolues passent de 11 millions $ à 7,7 millions $. L’argent dédié au Conseil du statut de la femme est aussi moindre de 400000$, pour un total de 3,4 millions $. « On leur coupe complètement les ailes, a dénoncé Mme David.

. TV5 - Les filles de Chibok oubliées de la présidentielle au Nigeria
Le gouvernement nigérian n’a rien fait, malgré les manifestations hebdomadaires d’une poignée de militantes, à la manière des mères de disparues en Argentine. Depuis, des dizaines d’autres écolières ont disparu lors de rapts collectifs, des centaines d’enfants comme encore ce 25 mars 2015 semble-t-il, soustraites à ce que la secte Boko Harm déteste par dessus tout : l’éducation des filles. C’est même le sens premier de ce nom qui terrorise dans de personnes : Boko Haram.

. Le Mouvement du Nid - Prostitution : Répression pour les victimes et impunité pour les auteurs : le Sénat travaille 16 mois pour revenir 10 ans en arrière !
Réunis en Commission spéciale mercredi 25 mars, à quelques jours du vote en plénière sur la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel, les sénateurs ont annoncé leur intention : ne surtout pas toucher à l’impunité des clients prostitueurs et rétablir au contraire la répression à l’encontre des personnes prostituées. Le Mouvement du Nid dénonce avec la plus grande vigueur cette tentation de revenir à une politique archaïque et injuste qui va à l’encontre des engagements croissants contre les violences faites aux femmes et pour l’égalité femmes-hommes des Gouvernements, de droite et de gauche, en France et en Europe, depuis 15 ans.

. Le Devoir - Budget du Québec. L’équilibre aux dépens de la santé et de l’éducation
Le nouveau ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, François Blais, devra composer avec une hausse famélique de 0,6%, tandis que son collègue de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, dont la réforme administrative du projet de loi 10 ne doit générer des économies qu’en 2016-2017, devra se contenter d’une croissance de dépenses de 1,4%, ou 461 millions, dont plus de la moitié passera aux médecins en augmentation étalée de leur rémunération. Et c’est sans compter que le ministre veut les forcer à soigner davantage de patients, et de là, à faire davantage d’actes médicaux rémunérés.

. Le Devoir - Dans les pas de Mandela - Lucie Pagé, une affranchie indignée
La journaliste Lucie Pagé, le cœur en Afrique du Sud et l’âme avec les étudiants du Québec, dans la rue. Incarnant charisme et aplomb, elle ne pratique pas la langue de bambou : "Il faut cesser de mépriser les jeunes parce qu’ils descendent dans la rue pour défendre les intérêts de tout le monde. On devrait tous être derrière eux : les syndicats, les parents, les grands-parents ! Voter tous les quatre ans, ce n’est pas suffisant parce que les gouvernements ne nous protègent plus de la cupidité. Ce n’est plus qu’un exercice comptable !"

. Huffington Post - Langue et laïcité : péril en la demeure
Les chartes fédérale et québécoise dites des droits et libertés privilégient l’individu de façon outrancière par-devers la communauté dans laquelle il vit ; ainsi l’individu y devient-il roi, puisqu’on n’exige pas de lui de contrepartie à ses droits et à ses libertés, ce qu’autrefois on appelait « les devoirs citoyens par rapport à la communauté ». Cette faille dans les chartes saute aux yeux dès qu’il est question de religion. Les chartes ne font même pas la différence entre les religions qui ne sont que religions et les religions qui sont en même temps des idéologies politiques. Dans l’islam comme dans le judaïsme d’ailleurs, religion et idéologie politique sont indissociables l’une de l’autre.

. Le Devoir - Accès à l’avortement. Sus aux quotas !
Nous avons donc vu du grand Gaétan Barrette à l’oeuvre mercredi, noyant l’impact possible du projet de loi 20 sur l’accès à l’avortement sous un flot de mots où le mépris pour les "lanceuses" d’alerte, dont Le Devoir (à qui le ministre n’avait pas le temps de parler) aurait eu le tort d’exposer le propos !, se mêlait à des distinguos pour noyer le poisson. Tant pis pour ceux qui se sont laissé prendre à ces filets, mais problème il y a toujours.

. Topito - Top 6 des femmes scientifiques qui se sont fait faucher leur découverte (et leur prix Nobel)
À part Marie Curie, il faut bien reconnaître que nous connaissons fort peu de femmes scientifiques. Et figurez-vous que ça n’est pas parce que nous sommes de mauvaise volonté, mais parce que le corps scientifique a mis toute son énergie dans le fait de ne pas mettre en avant les femmes qui faisaient des découvertes de dingo, notamment en refourguant les prix Nobel qu’elles méritaient à des hommes.

. Les Nouvelles/News - Prostitution : les sénateurs veulent que rien ne bouge
Quelques jours avant l’examen de la proposition de loi sur la prostitution, la commission spéciale du Sénat confirme son opposition à la pénalisation des clients... et veut aussi conserver le délit de racolage. Dans un communiqué, le Mouvement du Nid déplore le temps perdu « pour aboutir au statu quo, c’est-à-dire à la pénalisation des personnes prostituées et à l’impunité de ceux qui exploitent leur précarité pour leur imposer un acte sexuel par l’argent. »

. Le Devoir - Folie, montre-toi !
L’âme humaine loge-t-elle dans le coeur ou la tête ? Ou même dans les bras, les jambes ou les mains ? Et la folie ? La danse, en tous les cas, exprime à merveille cet état où l’esprit semble vouloir fuir tout contrôle. Dans Une courte histoire de la folie, la cinéaste québécoise Isabelle Hayeur fait une magnifique démonstration de l’histoire des traitements psychiatriques au Québec.

. Mon doux - Si l’Acadie était féministe
Un projet féministe de société est ambitieux, parce qu’il ne s’arrête pas à se comparer aux hommes, ce qui ne serait pas très ambitieux – et je ne me moque pas des hommes – c’est plus vaste que ça. Une société féministe cherche à éliminer toutes formes de dominations et d’inégalités – entre hommes et femmes, entre les femmes, entre les peuples. Dans une société inspirée du féminisme, il faudrait par exemple une refonte du système économique et politique afin que l’État soutienne les mouvements sociaux qui luttent contre les inégalités.

. L’Express - En Israël, les féministes s’élèvent contre le sexisme des ultrareligieux
Dans une société où le poids des juifs ultraorthodoxes se renforce à l’heure des élections législatives, des "hommes en noir" tentent d’exclure l’autre sexe de la sphère publique, au nom de la "décence". Il y avait d’abord eu ces panneaux intimant aux femmes de s’habiller "pudiquement". Puis des crachats. Des insultes. "On laissait filer, en se disant qu’on n’était pas vraiment concernées. Mais d’un coup, c’est devenu notre problème", explique Nili Philipp, ingénieure.

. Le Devoir - L’avortement dans la mire de Barrette
Le ministre de la Santé Gaétan Barrette va limiter le nombre d’avortements pratiqués par les médecins québécois. Dans un document de travail ministériel, on apprend aussi que les avortements ne seront plus considérés comme des activités médicales prioritaires (AMP), ce qui entraînera la fermeture de cliniques et limitera l’accès aux soins. La directrice du Centre de santé des femmes, Anne-Marie Messier, est hors d’elle. Avec une trentaine de médecins et directrices de cliniques d’avortement et de planification des naissances, elles signent une lettre adressée au ministre Barrette pour dénoncer cette « attaque » envers les droits des Québécoises. « En dévalorisant le travail important des médecins (majoritairement des femmes) travaillant en avortement et de ceux offrant des services connexes en santé reproductive, le gouvernement libéral mine sérieusement le droit des femmes à des soins globaux de santé reproductive au Québec », écrivent-elles.

. 24 heures - Graffitis haineux à l’Université de Montréal
Alors que s’est entamée une grève générale pour quelques dizaines de milliers d’étudiants au Québec, la porte-parole de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) est la cible de graffitis haineux dans des cabines de toilettes à l’Université de Montréal (UdeM). « J’espère que la petite pute de riche en chef de l’ASSÉ va se faire violer et que ça va lui faire mal... Cette vache ! », peut-on lire dans deux cabines de toilettes pour hommes situées dans la Faculté d’aménagement de l’UdeM.

. Le Devoir - Les infirmières réclament plus de pouvoirs
Pour améliorer l’accès des Québécois aux soins de santé, nul besoin d’imposer des quotas aux médecins ou d’autres mesures coercitives du genre, croit la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ). L’organisation syndicale demandera plutôt au gouvernement de donner davantage de pouvoir aux infirmières, quitte à en arracher quelques-uns aux médecins. Le syndicat, qui regroupe quelque 65 000 professionnels de la santé, pour l’essentiel des infirmières, ne voit pas dans la réforme proposée dans le projet de loi 20 du ministre Gaétan Barrette de solutions efficaces afin de désengorger le réseau de la santé.

. Pour elles - Une Indienne traîne son agresseur par les cheveux devant les policiers
Pradnya Mandhare est devenue une héroïne pour toutes les femmes victimes d’agression en Inde. Dans une gare de la banlieue de Bombay, l’étudiante de 20 ans a arrêté elle-même son agresseur de 25 ans, un drogué ivre au moment des faits. Les voyageurs qui observaient la scène n’ont pas jugé utile de lui venir en aide... La jeune femme s’érige ainsi en exemple dans ce pays où, selon elle, la police manque parfois de zèle dans ce type d’affaires, tandis que certaines familles dissuadent les filles de porter plainte pour ne pas "nuire à leur réputation".

. Les Inrocks - Pourquoi les femmes votent de plus en plus FN ?
La semaine dernière, les élus Front national au Parlement européen renouvelaient leur opposition à l’égalité femme-homme. Pourtant, la part féminine de leur électorat ne cesse d’augmenter. Le mouvement Osez le féminisme (OLF) déconstruit ce paradoxe inquiétant.

. La Presse - Où sont les femmes dans Wikipédia ?
Il n’y a pas que dans la société que les femmes sont sous-représentées. Dans Wikipédia aussi. L’encyclopédie virtuelle lance donc un appel à tous pour renverser la vapeur. En effet, on compte moins d’éditrices que d’éditeurs dans la célèbre encyclopédie virtuelle fondée en 2001. Elles ne représenteraient que 8 à 16 % des collaborateurs (on compte 17 813 collaborateurs réguliers en français contre environ 143 000 en anglais).

. Le Monde - Pendant quarante-trois ans, une Egyptienne s’habille en homme pour nourrir sa famille
Aujourd’hui médiatisée, Sisa Abu Daooh a pourtant vécu toute sa vie cachée sous des vêtements qui n’étaient pas les siens. Cette Egyptienne de 64 ans s’est en effet habillée en homme pendant quarante-trois ans pour pouvoir nourrir sa famille. C’est l’unique solution qu’elle a trouvée lorsque, enceinte de son premier enfant, elle a perdu son mari et donc toute source de revenu. Dans sa communauté, le travail des femmes était prohibé. Elle a alors décidé de se coiffer d’une taqiyah ou d’un turban, et a enchaîné les boulots, de la fabrication de briques au cirage de chaussures, en passant par les travaux agricoles...

. Elle France - Attaque à Tunis : « On ne nous fera pas taire », le témoignage de la blogueuse et journaliste Ghada
« Résiste ! » C’est le mot d’ordre en Tunisie, deux jours après la tragédie du musée du Bardo. La jeune blogueuse et journaliste Ghada Hadhbaoui raconte la détermination de son pays à continuer à dire non au terrorisme. Malgré le traumatisme et la menace. "Nous sommes allés dans la rue aujourd’hui pour confirmer que la Tunisie est un pays indépendant, et qu’on refuse d’être colonisés par qui que ce soit, y compris de l’intérieur, par des intégristes et des terroristes !"

. La Presse - Successeure en colère
Diane Francoeur, présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, ne prépare pas dans la joie et l’allégresse ses valises pour Québec afin d’aller rencontrer, demain, son prédécesseur. Comme bien des femmes médecins qui le disent haut et fort depuis le début de l’opération austérité du gouvernement libéral, elle a l’impression de voir toutes sortes d’acquis sociaux directement menacés. Amputés.

. Le Monde - Une nouvelle rédactrice en chef au « Guardian »
Depuis sa fondation, en 1821 , The Guardian n’a connu que onze rédacteurs en chef. Le douzième, qui a été désigné vendredi 20 mars, sera une femme pour la première fois de l’histoire du quotidien de centre-gauche britannique. Katharine Viner, 44 ans, qui dirigeait son édition américaine en ligne, succèdera, l’été prochain, à Alan Rusbridger.

. Le Journal de Montréal - Le multiculturalisme est un suicide collectif
L’auteure et militante Djemila Benhabib redoute la montée de l’intégrisme religieux au Québec. Elle a dû se réfugier en France dans les années 90 après avoir vu sa famille être condamnée à mort par le Front islamique du djihad armé en Algérie. Elle craint de voir l’histoire se répéter, mais en pire, à l’ère où un jeune peut se radicaliser à partir de son ordinateur.

. À dire d’elles - "Still Alice", jusqu’au bout, la vie
Bien sûr, il y a Julianne Moore. En incarnant une états-unienne brillante foudroyée par une forme précoce et génétique de la maladie d’Alzheimer, elle ne livre pas seulement une "performance" d’actrice. Elle permet surtout qu’un sujet grave et tabou soit vu par un très large public. Outre la façon dont elle incarne la tranformation d’universitaire brillante et comblée en malade perdue mais qui lutte toujours, ce qui m’a plu dans le film, c’est le regard que portent le réalisateur et les actrices sur la maladie. En effet, ce n’est pas le récit d’une déchéance, mais le portrait de tout ce qui reste, de ce qui fait qu’Alice est "Still Alice", toujours Alice.

. La Presse - Michelle Obama encourage les Cambodgiennes à rester à l’école
Michelle Obama a encouragé samedi les étudiantes cambodgiennes à terminer leurs études, à réaliser leurs rêves et à se mobiliser pour obtenir des libertés et une plus grande égalité dans leur pays. La Première dame américaine passe cinq jours en Asie pour promouvoir l’initiative américaine "Let Girls Learn" ("Laissez les filles apprendre"). Michelle Obama a dit aux étudiantes qu’elles étaient « des modèles pour le monde ». L’éducation apporte l’autonomie.

. Le Devoir - Joyeuses mines féministes
Oh ! les filles sont en forme ! Toutes trois professeures de littérature à l’université, Isabelle Boisclair (Sherbrooke), Lucie Joubert (Ottawa) et Lori Saint-Martin (UQAM) pratiquent un féminisme de combat qui ne laisse rien passer. Les « chroniques insolentes » qu’elles regroupent dans Mines de rien sont vives, mordantes, parfois pamphlétaires, et toujours très bien écrites.

. Journal de Montréal - Afghanistan : une femme accusée d’avoir brûlé un coran battue à mort et brûlée
Une femme afghane accusée d’avoir brûlé un exemplaire du coran a été battue à mort et brûlée par une foule à Kaboul jeudi, a-t-on appris de source policière. La foule, composée de « milliers de personnes » dans ce quartier très peuplé, a ensuite jeté le corps de la femme dans la rivière Kaboul.

. Radio-Canada - Gym réservé aux femmes : McGill rejette la demande d’une étudiante musulmane
La direction de l’Université McGill annoncera aujourd’hui qu’elle rejette la requête d’une étudiante musulmane. Soumia Allalou réclamait que le centre sportif offre des plages horaires réservées uniquement aux femmes. La décision ne plaît pas à l’Association étudiante. Une pétition circule sur le campus pour s’opposer à cette demande jugée déraisonnable. L’Association étudiante de l’Université McGill a pris parti pour l’étudiante.

. Le Devoir - ECR, Cour suprême et Loyola - Reconfessionnalisation
Étrange : le plus haut tribunal instaure une géométrie variable dans l’enseignement d’ECR en fonction de la religion enseignée. Oui pour enseigner selon le prisme catholique les portions éthiques sur le catholicisme ; non pour enseigner les autres religions de la même manière. Il faudra être neutre, factuel. Après tout, opine la cour, « enseigner les valeurs éthiques d’autres religions est en grande partie une démarche factuelle ». En revanche, pour un professeur croyant, enseigner la sienne risque de ne pas l’être ! Et c’est là la brèche que ce jugement opère dans l’essence même d’ECR. Et cela qui risque d’entraîner d’importants problèmes d’application.

. TV5 - Auteure ou autrice ? Un mot qui dérange
Le terme ‘auteure’ est un barbarisme pour l’Académie française. Que dirait-elle alors du mot autrice ? Aurore Evain, comédienne, dramaturge et historienne du théâtre, revendique son usage. Explications à l’occasion de la semaine de la langue française qui se déroule jusqu’au 22 mars.

. Le Devoir - Des femmes tuées pour qu’elles restent pures
Des dizaines de Nigérianes mariées de force à des combattants islamistes de Boko Haram ont été exécutées par leurs époux avant la reprise par l’armée de la ville de Bama, dans le nord-est, pour « éviter » qu’elles n’épousent des « infidèles », ont rapporté jeudi des témoins. Le groupe islamiste armé Boko Haram a forcé des dizaines de femmes de Bama à se marier avec des combattants après avoir conquis la ville en septembre 2014.

. Irréductiblement féministe - Islamo-gauchistes, prenez-nous pour des cruches !
Les masques tombent et ça fait peur. Il a longtemps était mal vu de qualifier d’islamo-gauchiste cette gauche qui se pique de vouloir libérer l’humanité en hiérarchisant les discriminations, en substituant à la lutte contre le racisme celle contre l’islamophobie, en rejetant toute critique de l’Islamisme. Elle ose se prétendre féministe, mais justifie par le relativisme culturel, l’oppression des femmes. À peine 3 mois après les attentats qui ont ensanglanté la France, l’islamo-gauchisme multiplie les provocations et salie la mémoire et les luttes de la gauche et du mouvement des femmes.

. Le Journal de Montréal - Une infirmière sur deux travaille à temps partiel
Si un certain nombre d’infirmières choisissent de réduire leurs semaines de travail en raison de la conciliation travail-famille ou parce que la tâche est trop lourde, plusieurs n’ont pas accès à des postes à temps complet dans le réseau de la santé. « C’est vraiment de la mauvaise gestion. On demande à ce qu’il y ait 70% de postes d’infirmières à temps complet dans les établissements, ce qui est encore loin d’être le cas », signale la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Régine Laurent.

. Les Nouvelles/News - Femmes au Parlement, progrès limité en Israël
Les législatives en Israël, mardi 17 mars, ont vu la victoire surprise du Likoud, le parti du Premier ministre sortant, le faucon Benyamin Netanyahou. Ce qui n’est pas une surprise, en revanche, c’est la place des femmes dans le nouveau parlement, toujours très réduite, même si la question des femmes en politique avait été très commentée durant la campagne électorale. Elles sont 28 élues à la Knesset, (sur 120 sièges), contre 27 dans la précédente assemblée.

. Gazette des femmes - Le devant de la scène
L’absence des femmes sur scène a longtemps été la norme : de la Grèce antique jusqu’au théâtre élisabéthain (fin 16e - début 17e), elles n’avaient simplement pas le droit de jouer. « Cette absence scénique peut avoir influencé l’écriture : en sachant que tous les rôles seraient joués par des hommes, les auteurs ont peut-être eu tendance à écrire pour eux », rapporte Denise Guilbault, directrice artistique de la section française de l’École nationale de théâtre (ENT). La société, dont le théâtre est le reflet, était aussi fortement patriarcale.

. Le Soleil - La passion d’Augustine : jouer pour de vrai
Dans les années 60, quelque part le long de la rivière Richelieu, le couvent dirigé par mère Augustine accueille et forme des jeunes filles d’origine et de fortune diverses. La musique occupe une place centrale dans la formation des jeunes filles. La passion d’Augustine raconte les bouleversements vécus par les religieuses dans le Québec des années 60 et 70 lors de l’instauration du systàme public d’éducation. Au plus fort de ce vent de changement, l’abandon du voile constitue une étape marquante. Léa Pool a construit autour de cet événement une séquence aussi forte que délicate.

. Huffington Post Maghreb - Portraits de Tunisiennes : Rafika, une femme puissante qui en cache une autre
"Pourquoi tu vas et viens à Kelibia ?", lui a demandé son mari. "Pour faire entendre notre voix", lui a-t-elle répondu. Son mari a ri. "Vous croyez vraiment que, vous les femmes, pourrez le faire, alors que nous, les hommes, n’avons pas réussi ?". Elle a répondu oui. "J’ai presque quarante ans et c’est aujourd’hui que je découvre mes droits", regrette Rafika. "Je suis heureuse que ma fille les découvre à 12 ans. Elle n’aura pas la même vie que moi. Déjà, elle se mariera par amour".

. Ressources Prostitution - « La banalisation de la prostitution nous concerne toutes et tous »
Il est grave de constater aujourd’hui que, pour beaucoup de travailleurs sociaux, la prostitution est une activité comme une autre, ou bien une activité répréhensible mais nécessaire. Bien évidemment, celles et ceux qui interviennent dans des structures spécialisées dans l’accompagnement des femmes, et notamment des femmes victimes de violences, ont une autre vision des choses. Si la prostitution est un « métier » comme un autre, peut-on imaginer les éducateurs/trices spécialisé-e-s en train d’orienter les jeunes filles et les jeunes hommes entreprenant des démarches d’autonomisation, vers des stages sodomie ou fellation, comme alternative aux stages plomberie ou jardinage ?

. RFI - Li Tingting, une activiste féministe derrière les barreaux en Chine
En Chine, la Journée internationale des femmes célébrée le 8 mars a été l’occasion pour le Parti Communiste de mettre en avant les avancées politiques pour réaliser l’égalité entre les sexes. Pourtant, les festivités ont aussi été l’occasion d’empêcher quelques militantes féministes d’organiser un rassemblement. Cinq féministes sont actuellement en détention et parmi elles Li Tingting, une féministe de renom.

. La Presse - Lutte contre les agressions sexuelles : la FFQ demande un plan « robuste »
« Ce n’est pas tant au niveau de la législation qu’on veut voir des changements, de toute façon les législations au Code criminel relèvent du fédéral. Ce qu’on voudrait, c’est un plan d’action robuste sur la prévention, l’éducation, la sensibilisation et on veut que ça commence dès la petite enfance jusqu’à l’âge adulte et que ce soit en continu », a-t-elle expliqué. Selon Mme Conradi, les agressions sexuelles restent encore trop banalisées au Québec et souvent les victimes en supportent le blâme. Ce phénomène traduit une certaine culture du viol.

. Les Nouvelles/News - Films équitables à Créteil
Découvrir les Réalisatrices Équitables du Québec. C’est l’une des raisons de se rendre au Festival Films de Femmes de Créteil, du 13 au 22 mars. Pour sa 37ème édition, le Festival reçoit ce collectif de réalisatrices québécoises qui vise à atteindre l’équité pour les femmes dans le domaine de la réalisation. L’occasion de rencontrer deux d’entre elles et de découvrir les films de leur carte blanche.

. Le Devoir - Autour des soins, une nouvelle éthique féministe
L’éthique du « care », parfois traduite par éthique du soin, du souci, de la sollicitude, de l’attention, place au coeur du projet politique et social le lien humain, la préservation de l’environnement et des espèces, la prise en compte des vulnérabilités. Un constat la fonde : pour que certains parviennent à réaliser l’idéal occidental de l’individu libre, entrepreneur et volontaire, sur lequel repose l’édifice idéologique et économique néolibéral, il faut que d’autres, dans l’ombre, garantissent l’entretien des conditions matérielles de cette réussite.

. Gazette des femmes - Des hommes, féministes
Pendant qu’un chœur de femmes s’élevait pour dénoncer la violence contre les femmes, montait un chœur composé d’autres voix venues les encourager, les apaiser, les défendre, mais aussi, peut-être surtout, se défendre, crier haut et fort que tous les hommes ne sont pas sexistes et misogynes, et surtout, surtout, pas ces hommes-là. On a voulu, à tout prix, nous convaincre que non seulement on se battait avec nous, qu’on pouvait nous sauver, mais qu’en réalité, on n’était responsable de rien.

. Prostitution et société - Liban : une enquête sur les "clients" soulève de nouvelles questions
Après l’Écosse, le Royaume-Uni et l’Irlande, c’est au tour du Liban de s’interroger sur le profil des clients de la prostitution. L’association féministe KAFA s’est attelée à la tâche et nous décrit des hommes conscients de la violence vécue par les personnes prostituées, prompts pourtant à les blâmer pour mieux se dédouaner de leur propre comportement.
KAFA (Assez de violence et d’exploitation !), est engagée contre les discriminations et les violences de toutes formes contre les femmes et a pour but de créer une société libérée de toute pression socio-économique patriarcale.

. Huffington Post Québec - Petite fille deviendra femme
Une journée pour revendiquer l’égalité entre les sexes. Une journée pour souligner le travail accompli. Une journée pour soulever l’importance de lutter pour les droits des femmes de partout dans le monde. Chaque année à cette même date, une pensée pour les femmes du monde. Celles qui ne peuvent même pas les revendiquer, leurs droits. Aussi une pensée pour les femmes qui étaient là avant moi. Celles qui ont fait en sorte que je sois là. Ma mère. Mes grand-mères parties trop tôt. Mes arrière-grand-mères jamais connues. Ce sont ces femmes qui se sont battues. Moi, je suis née dans une soie.

. Archives de Montréal - Les femmes et la politique municipale
La première femme élue au conseil de Montréal est Jessie Kathleen Fisher lors des élections de 1940 à l’époque où il y a 3 classes de conseillers : A (élus par les propriétaires), B (élus par les propriétaires et les locataires) et C (représentants d’organisations). Madame Fisher est élue par acclamation comme conseillère de la classe A dans le district 4 qui couvre Côte-des-Neiges et une partie du Centre-ville. Elle est réélue en 1942, 1944, 1947 et 1950. Le 2 juin 1947, elle devient la première femme à présider une séance du conseil municipal.

. La Presse - Le niqab intérieur
Il ne s’agit pas ici de banaliser le port du niqab qui, à mon sens, est un terrible symbole d’aliénation féminine. Il s’agit simplement de mettre les choses en perspective. Combien de femmes au pays sont forcées de porter le niqab ? Un nombre infime, contrairement à ce que peut laisser croire le tapage politico-médiatique. Combien de femmes ont déjà été victimes d’agressions à caractère sexuel ? Une sur trois, rappelait vendredi Manon Bergeron, professeure au département de sexologie de l’UQAM, dans le cadre d’un Forum sur le consentement - un forum organisé dans la foulée des mesures prises par l’université pour désamorcer la crise de l’automne dernier.

. Le Devoir - La ministre Vallée refuse d’étudier l’impact des mesures d’austérité sur les femmes
La ministre responsable de la Condition féminine, Stéphanie Vallée, a opposé une fin de non-recevoir aux organismes féministes et syndicaux regroupés au sein du Collectif 8 mars qui presse Québec de mesurer l’impact potentiel des mesures d’austérité sur la condition des femmes en général. Fidèle aux objectifs du déficit zéro, la ministre rétorque que les craintes évoquées par le collectif ne sont qu’une question de "perception". "Y a-t-il encore une ministre responsable de la Condition féminine ?", questionne le Collectif 8 mars.

. La Presse - La clique des plateaux : dans l’oeil des directrices de la photographie
Claudine Sauvé, Stéphanie Weber-Biron, Geneviève Perron et, en tête, Nathalie Moliavko-Visotzky sont non seulement aux premières loges des productions québécoises, mais aussi des transformations du milieu cinématographique. Au Québec, vers la fin des années 70, Nathalie Moliavko-Visotzky a été la première femme directrice photo « hors ONF », après Monique Crouillère, et « plus particulièrement sur les longs métrages de fiction ».

. La Presse - Micheline Lanctôt - L’insurgée
Son dixième long métrage, Autrui, traite de manière crue de solitude et d’itinérance. La cinéaste et comédienne Micheline Lanctôt, que l’on peut voir dans la populaire émission Unité 9 à Radio-Canada, n’a jamais craint les sujets délicats ou controversés. Rencontre avec une artiste qui n’a pas peur des mots.

. Entre les lignes entre les mots - Préface de Geneviève Fraisse à : Femmes, genre, féminismes en Méditerranée, « Le vent de la pensée », Hommage à Françoise Collin
En une expression propre à Françoise Collin, on mettra, alors, en exergue, l’image qui subsume ces quatre mots, celle du court-circuit. Un court-circuit, c’est une « mise en relation de deux points à potentiel différent », dit le dictionnaire. N’est-ce pas ce que tentait Françoise, produire une étincelle dans la pensée agissante en croisant les choses de la vie aux potentiels divers : politique et littérature, philosophie et militantisme ?

. Le Devoir - École primaire - Journée à thème sexiste au service de garde
Frisettes et manucure pour les filles, science et film d’action pour les gars ? C’est du moins ce que propose ouvertement aux services de garde scolaires l’Association des services de garde en milieu scolaire du Québec (ASGEMSQ) pour divertir les enfants lors de journées pédagogiques. Un conseil qu’ont suivi plusieurs écoles, dont l’école Sainte-Anne à Sherbrooke qui a dû annuler vendredi cette activité « genrée » à la suite de plaintes de parents offusqués.

. Radio-Canada - La science au féminin
Dimanche dernier, c’était la Journée internationale des droits des femmes. Ça m’a inspiré ! Les femmes ont apporté beaucoup à la science, mais elles se sont souvent montrées discrètes. Malgré elles. En voici quelques-unes dont l’histoire m’a semblé digne de mention. Pour étoffer ce propos, j’ai eu l’idée de comparer les prix Nobel reçus en physique et en chimie. Entre 1901 et 2014, six femmes et 360 hommes ont été récompensés. On compte 2 femmes en physique et 4 en chimie

. Radio-Canada - La FIQ craint le départ de milliers d’infirmières
La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) craint le départ massif de 10 000 professionnels de la santé si le gouvernement Couillard demeure inflexible sur les offres présentées aux employés du secteur public. Québec veut augmenter les salaires de 3% sur cinq ans, ce qui déplait aux syndicats. Mais ce sont surtout les modifications aux critères de la retraite qui sèment le plus d’inquiétudes. "Ça crée la panique", lance la présidente de la FIQ, Régine Laurent. Le gouvernement propose de faire passer l’âge de la retraite de 60 à 62 ans et d’augmenter les pénalités pour un départ anticipé à 7,2%, au lieu de 4%.

. Le Devoir - Cent ans de solidarité féminine
Des centaines de milliers de femmes ont, durant le XXe siècle, participé à faire des Cercles de fermières une des organisations qui ont préparé la voie aux féminismes québécois, tels qu’ils s’expriment aujourd’hui. Dans l’ouvrage que j’ai consacré à leur histoire (Femmes de parole, histoire des Cercles de fermières, Le Jour, 1990), plutôt que de les considérer, selon la terminologie de certains, comme « inféodés » à l’Église ou à l’État, j’ai au contraire montré que les Cercles avaient été à l’initiative d’une relation duelle qui leur a permis de développer un espace public propre aux femmes.

. Le Journal de Montréal - Le CSF détourné de sa mission. Démission de Julie Latour
Le Conseil du statut de la femme est une institution pour laquelle j’ai le plus grand respect, qui joue un rôle unique au Québec depuis sa création, en 1973. J’ai donc été fière d’y être nommée en septembre 2013. Cela s’avérait pour moi le prolongement d’un engagement féministe de longue date. Je m’y suis engagée avec enthousiasme et rigueur et j’ai participé activement à toutes les réunions et à tous les échanges et cela, bénévolement. Les récents événements m’amènent toutefois à vous donner ma démission. En voici les raisons.

. Ici Radio-Canada - Voile intégral : comment s’y prennent les États pour légiférer ?
Les échanges houleux aux Communes entourant le port du niqab au cours des cérémonies d’assermentation ont ravivé le débat sur la place du voile intégral dans la sphère publique. Au Canada comme ailleurs, les approches réglementaires et législatives, ainsi que les justifications qui les sous-tendent, sont très variées. Tour d’horizon.

. Prostitution et société - La Sorbonne invite un mac pour les Journées des Femmes !
C’est dans le cadre des Journées des Femmes que Dennis Hof, le propriétaire multimilliardaire du Bunny Ranch, le plus connu de ses sept bordels du Nevada, se voit ouvrir à deux battants, le 11 mars 2015, les portes d’une institution aussi prestigieuse que la Sorbonne… L’homme pense saisir l’occasion d’un débat pour obtenir une licence et ouvrir un « Bunny » à Paris. Prédisons lui, dès aujourd’hui, quelques bâtons dans les roues.

. La Presse - Les femmes de la gastronomie n’ont plus envie d’être invisibles
Giflées l’an dernier par un grand dossier du magazine Time sur l’état des lieux de la restauration qui les ignorait totalement, elles ne cessent depuis de chercher, de multiplier, de créer les raisons de se faire voir et de se faire entendre, de se parler entre elles, de faire parler d’elles et de montrer qu’elles existent. Un nouvel événement lancé à Bilbao le week-end dernier, le forum Parabere, en est un nouvel exemple. On y a parlé de sujets aussi vastes que le gaspillage alimentaire, la transformation sociale par la cuisine, l’intégration travail-famille ou le sexisme en salle et en cuisine. De nouveaux réseaux se sont créés, beaucoup d’idées inspirantes ont été lancées.

. ETUI - Femmes, santé et travail : en quête de visibilité
La conférence "Femmes, santé et travail", organisée par l’ETUI du 4 au 6 mars à Bruxelles, a montré combien restait cahoteux le chemin vers l’égalité des droits entre les hommes et les femmes sur le lieu de travail. L’invisibilité des risques spécifiques pour la santé des femmes liés aux modes d’organisation du travail constitue un obstacle majeur sur cette route. La permanence de la ségrégation sexuelle du travail et des stéréotypes sexistes renforce le statu quo.

. La Scena musicale - L’éternel combat : les femmes et la création musicale
En musique, force est de constater que les compositeurs forment un old boys’ club très sélect où les femmes ne sont que très rarement invitées. Pourtant, en fouillant un peu, on découvre à travers l’histoire de la musique l’existence de nombreuses créatrices d’exception. Quant aux compositrices contemporaines, elles se démarquent de plus en plus, bien qu’il reste beaucoup de travail pour arriver à une réelle égalité des sexes dans ce domaine. Survol historique et constat contemporain.

. La Presse - Scandale sexuel - Omerta au sommet ? Un entraîneur de ski fait face à près de 50 chefs d’accusation
L’équipe canadienne de ski alpin a-t-elle tenté d’étouffer une grave affaire d’agressions sexuelles dans ses rangs ? Plus de 15 ans après les crimes qu’on lui reproche, un ex-entraîneur de l’équipe nationale junior de ski, Bertrand Charest, 49 ans, a été accusé hier de 47 chefs de contact sexuel et d’agression sexuelle contre 8 anciennes skieuses.

. Les Nouvelles/News - L’Iran veut faire des femmes "des machines à bébés"
Pour relancer la natalité, l’Iran va supprimer toute information sur la contraception et réduire l’accès à l’emploi des femmes sans enfants. Deux lois en cours d’examen « vont faire reculer les droits des femmes et des filles en Iran de plusieurs décennies », en « privant les femmes de leurs droits fondamentaux pour les considérer comme des machines à bébés », dénonce l’ONG Amnesty International. L’objectif avoué de ces deux lois est de relancer la natalité, en chute libre dans le pays. Le taux de natalité est passé de près de 6 % dans les années 1970 à 1,6 % aujourd’hui.

. Le Point - 10 mars 1913. Camille Claudel est jetée à l’asile à la demande de sa mère et de son frère Paul
Après trente ans d’incarcération Camille Claudel s’éteint le 19 octobre 1943 dans l’indifférence générale. Sans doute meurt-elle de faim, comme 800 autres pensionnaires sur les 2 000 que contient l’asile. La nourriture étant réquisitionnée par les Allemands, la direction n’a plus les moyens de nourrir ses aliénés. Pendant que l’estomac de sa soeur crie famine, Paul s’offre un domaine somptueux. Il ne se déplace même pas pour les obsèques, ni personne d’autre de la famille.

. MY TF1 - Au Brésil, le "féminicide" est désormais une circonstance aggravante de l’homicide
La présidente Dilma Rousseff a signé une nouvelle loi qui renforce les peines de prison pour les meurtriers des personnes de sexe féminin. La nouvelle loi considère qu’une femme est tuée en raison de son sexe quand le crime implique des violences domestiques et familiales, le mépris ou la discrimination contre sa condition de femme. Elle stipule que le féminicide est une condition aggravante au crime d’homicide. La peine peut varier de 12 à 30 ans de prison.

. Françoise Stéréo - Sainte colère
On dit toujours aux petites filles en colère de se taire. On leur dit de se calmer, de trouver les bons mots pour dire les choses calmement au lieu de crier. On leur dit de baisser le ton, de retenir leur voix. On leur interdit de tambouriner des pieds. On les serre fort dans la camisole de force de nos bras. Tout pour que la colère ne l’emporte pas sur la raison calme, le compromis, la mesure, la conciliation. On laisse entendre que la petite fille en colère est une exception, qu’elle est la seule, qu’elle est une aberration. Mais les petites filles en colère sont légion. Elles sont partout, et on dépense une énergie folle pour leur disparition.

. TV5 - Un documentaire sur le viol met l’Inde sens dessus dessous
"India’s daughter" produit par la BBC devait être diffusé à la télévision indienne le 8 mars 2015. Mais ce film qui revient sur le viol d’une étudiante à New Delhi en décembre 2012, point de départ d’un mouvement de protestation sans précédent, a été interdit par le gouvernement de Narendra Modi. Une censure où se mêlent indifférence aux violences contre les femmes et fierté nationale sur fond de réveil anticolonialiste.

. La Presse - Un nouveau départ pour La Maison de Marthe
Le chemin a été laborieux, les moments de découragement, nombreux, mais Rose Dufour a finalement déniché dans le quartier Saint-Sauveur la demeure idéale pour déménager sa Maison de Marthe. "Merci la vie ! Ç’a été tellement dur..." lance avec soulagement la directrice générale de cet organisme qui aide les femmes à sortir de la prostitution. La vaste maison, dont la vocation est unique au Québec, a été achetée au terme d’une saga bénie par la providence.

. Union des familles laïques - Victoire posthume des terroristes ? Le pouvoir recule sur la laïcité !
Nous avons été nombreux, après les tragiques attentats puis la riposte républicaine de janvier, à appeler à la défense et au développement de la laïcité. Nous avions cru un instant être entendus, après les fortes paroles du Président de la République et du Premier ministre. Hélas, il faut déchanter : les mesures annoncées comme les propos tenus montrent que le pouvoir a choisi de reculer devant le communautarisme en sacrifiant la laïcité. MM. Hollande, Valls, Cazeneuve, Mme Vallaud-Belkacem cèdent sur tous les fronts.

. TV5 - Florence Arthaud, fiancée de l’Atlantique ad æternam
La navigatrice qui est morte ce 9 mars 2015 en Argentine dans un crash d’hélicoptère avec neuf autres personnes, alors que se tournait une émission de télé-réalité, était une aventurière dans le sens le plus noble du terme. Engagée pour les droits des femmes, elle avait parlé de ce combat aux Terriennes, venue à TV5MONDE en octobre 2014 pour participer à un numéro spécial de La Magie du Sport au Féminin. "Quand vous voulez avoir les mêmes moyens que les hommes c’est beaucoup plus difficile pour une femme."

. Le Devoir - Les écrans sexistes
Connaissez-vous le test de Bechdel ? Cela vaut la peine de s’intéresser à cette curiosité féministe en ce lendemain de 8 mars, à quelques jours du gala des Jutra. Le test apparaît dans l’épisode The Rule de la bande dessinée Dykes to Watch Out For (1985). La bédéiste américaine Alison Bechdel y imagine un indicateur de sexisme pour évaluer les films. Le test repose sur trois questions toutes simples qu’il faut poser à l’oeuvre observée : (1) le film comprend-il au moins deux personnages de femmes… (2) qui parlent entre elles… (3) d’autre chose que d’un homme ?

. Le Devoir - Convergence de luttes pour les droits des femmes
Sur le thème "Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires", des Québécoises ont mené des actions contre la violence, le sexisme, les oléoducs et l’exploitation des sables bitumineux, les mesures d’austérité et la militarisation lors de la Journée internationale des femmes 2015. Toutes ces luttes convergent avec celle pour les droits des femmes, ont-elles voulu signifier. Dans les événements qui se sont déroulés à Montréal, Québec, Trois-Rivières, Rouyn-Noranda, Rimouski, Québec et Alma, l’opposition aux "politiques d’austérité" du gouvernement libéral a été au centre des revendications.

. Huffington Post Québec - Équité salariale : un projet vise les entreprises potentiellement en défaut
Les employeurs n’ayant pas démontré qu’ils paient à leur juste valeur les tâches de leur personnel féminin sont dans le collimateur. La Commission de l’équité salariale a mis sur pied tout récemment un projet-pilote qui vise les employeurs potentiellement en défaut. Ils seraient environ 3000 à ne pas avoir fait l’exercice de révision des salaires au 31 décembre 2010 et qui auraient dû le faire, selon les estimations de la commission.

. Journal de Montréal - Lettre ouverte de Fatima Houda-Pepin : La haine des femmes
Elle est de retour la Journée internationale des femmes, elle a au moins le mérite de nous permettre de mesurer le chemin parcouru depuis les cinq dernières décennies. En rétrospective, on peut être fières d’avoir arraché l’égalité juridique entre les femmes et les hommes. Mais ce 8 mars 2015 me ramène à une autre réalité, celle de mesurer les reculs considérables que nous avons enregistré en matière de condition féminine ici et ailleurs. Régulièrement, nous sommes interpellés par des cas de violence conjugale et de harcèlement sexuel. Il arrive aussi que des cas de domination patriarcale, d’un autre âge, remontent à la surface médiatique et nous révèlent des réalités qu’on ne soupçonnait pas telles que l’application de la charia, la pratique de la polygamie, les mariages arrangés et les crimes d’honneur.

. Huffington Post Québec - Droit des femmes : lettre ouverte à Angela Merkel et Nkosazana Clarice Dlamini-Zuma
En juin de cette année, vous présiderez chacune des sommets clés, un en Allemagne et un autre en Afrique du Sud. Toutes les deux, vous avez décidé de mettre l’autonomisation des femmes à l’agenda de ces rencontres. La pauvreté est sexiste et cela ne changera pas tant que nous n’admettrons pas que les femmes et les filles ne sont pas traitées équitablement et tant que les dirigeants et les citoyens à travers le monde ne travailleront pas ensemble pour vraiment remédier à cette situation. Car lorsque nous soutenons les femmes et les filles et respectons leurs droits, c’est toute la société qui en bénéficie.

. France TV Info - Journée des droits des femmes : dix exemples qui prouvent qu’elle n’est pas (encore) inutile
La légitimité de cette journée, dont le nom lui-même fait polémique, est contestée chaque année en Occident. Reste que dans nombre de pays, cette journée consacrée aux droits des femmes (et non à une représentation stéréotypée de la femme avec ses corollaires sexistes, cadeaux, roses et parfum) n’est pas un luxe, loin s’en faut. Elle permet de rafraîchir la mémoire sur le chemin qui reste à parcourir en matière d’égalité des sexes. La preuve en dix exemples.

. Radio-Canada - 8 facettes de la vie des femmes dans le monde
En 1995, pas moins de 189 gouvernements signaient une feuille de route qui prévoyait l’égalité des sexes. Vingt ans plus tard, aucun pays n’a respecté cet engagement, déplore ONU Femmes dans le cadre de la Journée internationale de la femme. "Les femmes gagnent moins que les hommes et sont plus susceptibles d’occuper des emplois peu qualifiés. Un tiers des femmes subissent des violences physiques ou sexuelles au cours de leur vie. Chaque jour dans le monde, 800 femmes meurent pendant leur accouchement à cause des inégalités en matière de droits reproductifs et d’accès aux soins de santé".

. La CSQ - Réaction du Collectif 8 mars à l’étude de l’IRIS - Une fois de plus, l’austérité pénalise gravement les femmes
À la suite du dévoilement d’une étude menée par l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) à propos des impacts de l’austérité sur les femmes, les membres du Collectif 8 mars sonne l’alarme sur la gravité de la situation. "L’étude de l’IRIS confirme une conviction que nous avions depuis longtemps : les mesures d’austérité pénalisent davantage les femmes, mais également les personnes pauvres, racisées ou vivant avec un handicap", a déclaré Alexa Conradi, porte-parole du Collectif 8 mars et présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ).

. La Presse - Journée des femmes : pas encore d’équilibre, selon un sondage
Pour souligner la Journée internationale des femmes, un grand rassemblement se tiendra dimanche après-midi à Montréal, à la Place Normand-Bethune. Le thème cette année est « Femmes en marche pour l’égalité - Solidaires contre l’austérité ». Les participantes et leurs sympathisants entendent dénoncer les coupes du gouvernement Couillard, particulièrement celles qui affectent les femmes, notamment en santé, en services sociaux et en éducation.

. Le Devoir - Le féminisme conjugué au pluriel
Le 7e Congrès international des recherches féministes dans la Francophonie se tiendra du 24 au 28 août prochains à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Pendant cinq jours, l’événement rassemblera plus de 600 personnes venues des quatre coins de la Francophonie. On y discutera non pas du féminisme, mais des féminismes. C’est sur le thème « Penser Créer Agir les féminismes » que se tiendra le Congrès.

. Le Devoir - Tous les jours contre le sexisme
Simone, chère Simone de Beauvoir, depuis que tu as publié ta première "Chronique du sexisme ordinaire" dans les pages des Temps modernes en 1973, des choses ont changé, mais pas tant que ça, finalement. Si tu étais toujours des nôtres, tu ferais sûrement partie d’un groupe de féministes sur Facebook, tu dénoncerais les publicités sexistes sur ton compte Twitter et tu t’insurgerais contre le fait que tes copines sont encore bien souvent soumises à la plupart des tâches domestiques. Désolées Simone, le sexisme ordinaire n’est pas encore disparu.

. Radio télévision suisse - Le féminisme au cinéma
Au printemps 1972, la réalisatrice française Agnès Varda prépare un film sur la condition de la femme. Dans le rôle principal, la comédienne Delphine Seyrig. Les deux militantes féministes, signataires du manifeste des 343 en 1971, se retrouvent dans le salon d’Agnès Varda pour parler de ce projet. L’objectif du film : briser les schémas, le "racisme à l’encontre des femmes", qui les enferme dans les rôles de vierge ou de putain, de dévouée ou de garce. Le film, qui devait s’appeler Mon corps est à moi, n’a jamais vu le jour. Mais Agnès Varda concrétisera l’idée dans L’une chante, l’autre pas, sorti en 1977 et qui est consacré à la lutte pour le droit à l’avortement.

. Le Devoir - Les filles des caricatures
Un lecteur m’a fait suivre le texte *JeSuisMisogyne sur le site Les Mots sont importants. Signé par deux soeurs, C. et D. Billard, ce petit pamphlet bien torché circule dans l’espace virtuel, retwitté, commenté. Ainsi démarre-t-il : « Nous aussi on a grandi avec Cabu, Wolinski, Reiser, Cavanna, Choron… Nous avons vu les mêmes dessins mais nous n’avons pas compris les mêmes choses : sûrement parce que ces blagues ne s’adressaient pas à nous mais qu’elles se faisaient à nos dépens. Ces types nous rappelaient sans cesse qui nous étions : des filles, des femmes, c’est-à-dire le deuxième sexe, mais un sexe avant tout. »

. Journal Métro - Le féminisme à l’heure des réseaux sociaux
Au cours des derniers mois, des hashtags féministes ont été partagés à des milliers, voire à des millions de reprises, notamment pour les femmes victimes de misogynie (#YesAllWomen), les lycéennes nigérianes kidnappées par le groupe de djihadistes Boko Haram (#BringBackOurGirls) et, plus près de nous, pour les femmes autochtones disparues et assassinées (#AmINext) et celles qui ont été agressées sexuellement (#AgressionNonDénoncée ou #BeenRapedNeverReported.

. Le Devoir - Misogynie 2.0 : harcèlement et violence en ligne
Le cybersexisme est omniprésent dans les conversations en ligne. Il imprègne les fils de commentaires sur les réseaux sociaux et sur les blogues, partout où les femmes prennent la parole dans l’espace public virtuel. Il prend diverses formes : paternalisme, infantilisation, mansplaining, surveillance, attaques personnelles, slut-shaming, fat-shaming, diffusion publique de données personnelles, attaque contre l’intégrité physique, menace de viol et de mort, etc. De telles attaques cherchent intentionnellement à humilier et à effrayer les femmes pour les exclure du débat public, les museler ou les réduire à la plus simple expression du préjugé culturel et des stéréotypes de genre auxquels on les associe.

. 8mars.info - Histoire du 8 mars. Comment le 8 mars est devenu la Journée internationale des femmes
La légende veut que l’origine du 8 mars remonte à une manifestation d’ouvrières américaines du textile en 1857, événement qui n’a en réalité jamais eu lieu ! En revanche, l’origine de cette journée s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.

. Sans compromis - #8mars – Le mouvement de libération des femmes contre la barbarie misogyne
Nous sommes des femmes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord et ce texte est notre appel contre la discrimination et la barbarie misogyne. Pour ce 8 mars en particulier, nous devons montrer notre détermination et notre unité contre l’islamisme politique, c’est-à-dire la barbarie des islamistes au pouvoir ou dans l’opposition, les forces criminelles misogynes dans cette partie du monde. Notre appel est donc notre déclaration, notre manifeste, déclarant notre résolution à être la voix du nouveau mouvement de libération des femmes dans les pays de la région et partout dans le monde.

. Le Devoir - Le 8 mars, on fête l’égalité hommes-femmes
Il serait temps pour nous de regarder la réalité en face. Combien de fois m’avez-vous entendu dire que les gains des femmes ne sont jamais acquis de façon définitive et qu’il suffit d’un chef de parti un peu zinzin pour que l’édifice que nous pensions avoir construit de façon solide s’écrase comme un château de cartes ? Nos victoires sont fragiles et notre avancement n’est jamais garanti. On peut choisir de ne pas y croire, de se fermer les yeux même, mais il arrive un moment où on se prend la vérité dans le baba. Nous y sommes.

. Huffington Post et Le Devoir - Projet de loi 20 : des médecins de famille dénoncent l’appui du Conseil du statut de la femme
Des médecins de famille estiment que le Conseil du statut de la femme (CSF) "fait du tort aux femmes" en prenant position pour le projet de loi 20 du ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette. Dans une lettre ouverte publiée mercredi dans Le Devoir, les médecins disent que le mémoire présenté par le CSF en commission parlementaire est "très surprenant" et dénote "une connaissance très fragmentaire d’un problème fort complexe". Lettre des femmes médecins dans Le Devoir et réponse de la présidente du CSF.

. Ville de Montréal - 75 printemps.
18 avril 1940. Après des années de lutte visant à reconnaître les femmes comme citoyennes à part entière, le projet de loi visant à accorder le droit de vote aux Québécoises est finalement adopté. Les résistances étaient nombreuses et venaient de tous les milieux. C’est le gouvernement libéral, avec à sa tête Adélard Godbout, qui a fait adopter le projet de loi. Les Québécoises voteront pour la première fois le 8 août 1944. Afin de souligner le 75e anniversaire de l’obtention du droit de vote des femmes au Québec et l’élection de la première femme à Montréal, la Ville de Montréal et ses partenaires organisent une série d’activités qui se dérouleront du 23 février au 1 mai 2015.

. Le Devoir - L’injustice salariale frappe aussi les diplômées universitaires
La situation salariale des Québécoises s’améliore au fil des ans, mais les dernières données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) rappellent l’écart qui les sépare toujours des hommes. Un rapport publié mardi indique qu’à compétences égales, les femmes de niveau universitaire travaillant au sein d’une entreprise privée de plus de 200 employés sont moins bien rémunérées que leurs collègues masculins.

. Le Figaro - Entre 6 000 et 10.000 enfants prostitués en France
Dans le monde, des millions de personnes sont réduites au statut de simple marchandise. Hommes, femmes et enfants sont achetés, vendus, violés, battus, surveillés, enfermés, torturés et ne sont plus considérés que comme des objets de consommation. État des lieux en cinq chiffres d’une gangrène qui gagne du terrain et génère des milliards de dollars.

. Le Devoir - Hijab à la Cour - Et si la juge Eliana Marengo avait raison ?
Victor-Lévy Beaulieu a dû retirer son béret en Cour, la règle voulant que tout le monde se présente tête nue devant un-e juge. Le fait est qu’en Occident cette règle s’applique partout et elle est d’usage courant en Europe depuis toujours. Loin d’avoir manqué de jugement, la juge Eliana Marengo a respecté l’usage commun et celui-ci "a force de loi" même s’il n’est pas inscrit comme tel dans notre code judiciaire. En portant plainte auprès du Conseil de la magistrature, la musulmane Rani El-Alloul entend faire triompher "l’usage particulier" au détriment de "l’usage commun", une stratégie qui est celle de presque tous ses compatriotes et dont le but est simple : renverser l’ordre des valeurs qui prévaut dans notre société, au profit d’une idéologie obscurantiste, qui, pour se réclamer de la démocratie, en constitue l’envers même.

. À dire d’elles - Interdire la fessée, oui, mais pas que !
Promouvoir la bienveillance dans l’éducation, en plus d’interdire les violences physiques et morales et de lutter vraiment contre les violences sexuelles envers les enfants et leur déni, c’est un continuum. C’est crucial, pas seulement par simple humanité, mais aussi parce que si on ne le fait pas, on pourra toujours interdire les violences faites aux femmes, en laissant se perpétuer la domination sur les enfants, jusque dans les petits mots de tous les jours, on continuera à construire un monde à l’envers…

. Le Devoir - Crise d’équité
Les chercheurs de l’IRIS ont constaté qu’un fossé de près de 7 milliards s’est creusé entre les hommes et les femmes. Une nouvelle étude dévoilée lundi par l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) révèle que, contrairement à ce qu’affirme le gouvernement Couillard, les mesures imposées pour redresser les finances publiques du Québec ne sont pas « neutres » et « technocratiques » : elles portent un coup plus dur aux femmes qu’aux hommes.

. Les Nouvelles/News - Égalité : ONU Femmes ne veut plus attendre
Les 27 et 28 février, des dirigeantes du monde entier étaient reçues à Santiago par la présidente du Chili (et ancienne directrice de l’entité de l’ONU pour les droits des femmes) Michelle Bachelet. Elles y lançaient un « appel à l’action ». Le document appelle le monde à faire de 2015 une année charnière, rappelant qu’au rythme actuel des progrès il faudra 81 ans pour atteindre l’égalité dans le monde du travail et plus de 30 ans pour un équilibre entre hommes et femmes aux postes de décision.

. La Presse - Les rapports sur la violence à l’école gardés secrets
Malgré des demandes répétées, quatre commissions scolaires sur cinq refusent de rendre publics les rapports d’actes de violence mettant en cause leurs élèves. Depuis 2012-2013, les écoles québécoises ont l’obligation légale de recenser tous les cas d’intimidation et d’agression survenus entre leurs murs. S’agit-il d’événements graves ? Et comment ont-ils été réglés ? Impossible de le savoir puisque bien des commissions scolaires refusent de divulguer l’information.

. Huffington Post Québec - Personnes handicapées - Des repas surgelés à saveur d’austérité
La solution du gouvernement pour compenser la coupure de services est de faire davantage appel à l’entourage des personnes handicapées et âgées. Une telle solution est un réel affront à ces personnes et à leurs proches. De nombreuses familles s’appauvrissent déjà pour subvenir aux besoins de leurs proches. Des études ont aussi prouvé que les personnes handicapées, les femmes handicapées en particulier, sont davantage victimes de violence et d’abus de la part de leur entourage, alors que d’autres ont démontré que l’inaccessibilité des services a des conséquences négatives sur la santé physique, la santé mentale et la participation sociale.

. Journal de Montréal - Lettre ouverte à monsieur Charkaoui
Vous dites que vous militez contre l’islamophobie et pour que les musulmans aient les mêmes droits : avec qui ? Je ne le sais pas. À titre personnel et originaire de cette culture, je considère que j’ai les mêmes droits que n’importe quel autre citoyen de ce pays. Contrairement à vous, je n’oublie pas aussi que j’ai les mêmes devoirs. Vous n’avez pas, au nom de cette communauté dont vous vous êtes autoproclamé porte-parole, condamné ces groupes extrémistes. Au sens de la population entière, y compris de la communauté musulmane, vous faites de nous des complices passifs.

. L’Actualité - Plus de 25 000$ en dons pour aider les filles à se lancer en sciences
Créée dans le cadre du 25e anniversaire de la tragédie de Polytechnique, la Semaine de la rose blanche qui vient de se terminer a permis d’amasser 25 000 $. Cette somme sera remise au camp scientifique Folie Technique, qui permet à des jeunes filles issues de milieux défavorisés de s’initier au génie et aux sciences. L’École Polytechnique avait invité le grand public à faire un don, en achetant et en offrant des roses blanches virtuelles. Près de 400 personnes s’en sont procurées.

. Blogue de Fatima-Ezzahra Benomar - Prostitution : un péril jeune !
Je ne peux m’empêcher d’évoquer cette image archaïque, celle du temps où les jeunes filles des sociétés primitives étaient offertes, troquées entre chefs, entre frères qui s’échangent leurs sœurs, pour des enjeux de pouvoir, de raisons politiques ou culturelles qui ne les concernent en rien, elles qui n’étaient que monnaies d’échange. C’est encore le cas dans la majeure partie de cette planète où les mariages forcés, pour arranger les familles dans les alliances qui les intéressent, sont monnaie courante.

. Antisexisme - L’objectivation sexuelle des femmes : un puissant outil du patriarcat – les violences sexuelles graves et la dissociation
Lors d’un viol ou d’une agression sexuelle, la victime est traitée comme d’un objet dont l’agresseur se sert pour sa propre gratification sexuelle, sans jamais tenir compte des désirs et des besoins de sa victime. L’agresseur se rend donc propriétaire du corps de sa victime. C’est cette forme d’objectivation extrême dont nous aller traiter dans cet article.

. Magazine Muses - Violences contre les femmes : "sujet de préoccupation majeur"
Amnistie internationale a dressé son bilan annuel dans son rapport des droits de la personne dans le monde, publié mercredi dernier. « Une augmentation de la violence contre les femmes a été signalée un peu partout [en Amérique], précise le document. La Cour et la Commission interaméricaines des droits de l’homme se sont inquiétées de la gravité du phénomène de la violence contre les femmes et de l’impunité dont jouissaient les responsables de cette violence.

. Dreuz.info - Autriche : le parlement vote une loi d’exception dont les musulmans auront du mal à se remettre
Un sondage publié ce mardi par l’institut OGM a révélé que 58% des musulmans autrichiens étaient en voie de radicalisation. La nouvelle loi prévoit notamment que tout financement étranger des organisations islamiques est interdit ; tout imam exerçant en Autriche devra parler l’allemand afin que ses commentaires soient plus accessibles et plus transparents, et permettent de faciliter l’intégration de l’islam dans la société autrichienne. Les 450 organisations musulmanes du pays devront prouver qu’elles ont une "approche positive envers la société et l’État" si elles veulent continuer à être officiellement reconnues.

. Le Devoir - L’exode des cadres menace le réseau de la santé
Une véritable hémorragie de l’expertise, causée par la réforme, met en danger le réseau de la santé. C’est ce que soutiennent les directeurs généraux, qui estiment que plus du tiers des 6000 cadres mis au ballottage pour le 31 mars quitteront le bateau, le moral miné par l’incertitude instaurée par le ministre Gaétan Barrette. Des départs massifs qui mettront à mal les services là où des compétences pointues et des dizaines années d’expérience seront perdues du jour au lendemain.

. Huffington Post Québec - Salons de massage : rien n’a changé à Montréal en un an, sauf la loi fédérale
Un an après la promesse du maire Coderre de sévir contre les salons de massage érotique, Montréal ne sait toujours pas ce qu’il adviendra des centaines d’établissements actuellement en activité aux quatre coins de la ville. La loi fédérale sur la prostitution est ignorée. Les groupes communautaires et les propriétaires de salons estiment que la police laisse ces établissements, qui sont en fait des bordels, poursuivre leurs activités en vertu d’une entente tacite : ne pas engager des mineures, ne pas forcer les femmes à poser des gestes qu’elles ne désirent pas et garder le crime organisé hors de ces établissements.

. Huffington Post France - Violences sexuelles : 81% des victimes sont des mineurs, 94% des agresseurs sont des proches, selon une enquête soutenue par l’UNICEF
Une femme sur cinq et un homme sur quatorze déclarent avoir déjà subi des violences sexuelles. Dans 81% des cas, les victimes sont des mineurs. Dans 94% des situations, les agresseurs sont des proches. Voici quelques-uns des chiffres alarmants que rapporte ce 1er mars une enquête de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, avec le soutien de l’UNICEF France. Cette étude nationale a été réalisée de mars à septembre 2014 sur 1214 victimes de violences sexuelles âgées de 15 à 72 ans, dont 95% de femmes.

. Chouf-Chouf - Kubra Khademi : une femme afghane qui brave l’interdit !
Kubra Khademi , une jeune artiste et activiste Afghane a bravé l’interdit et a marché dans les rues de Kaboul à sa manière. Pour dénoncer le harcèlement sexuel, cette jeune afghane se promène en pleine rue avec un bouclier en fer cachant les parties intimes de son corps sous les regards de la foule.

- Fil de presse, janvier 2015.
- Fil de presse, février 2015

Mis en ligne sur Sisyphe, mars 2015


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2015
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin