| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






janvier 2013

Fil de presse, janvier 2013

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, décembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, novembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, octobre 2016
Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011








Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources. Les liens des mois précédents demeurent en archives et on peut les consulter n’importe quand.

Janvier 2013


. Libération - Ni Putes Ni Soumises demande le retrait de la circulaire Taubira
"Cette circulaire doit être abrogée" demande NPNS jugeant "intolérable et inacceptable l’idée de vendre ou de louer le corps d’une femme qui deviendrait, de ce fait, l’objet d’une commande". Pour cette association qui milite contre le machisme des jeunes dans les cités, "les ’mères porteuses’ sont souvent les premières victimes de la précarité économique".

. L’Actualité - Relance économique : les grandes entreprises ne font pas leur part
Le chiffre est énorme : 575 milliards de dollars. C’est la rondelette somme qui dort dans les coffres des 150 plus grandes entreprises non financières du pays (on exclut donc les banques) cotés à la Bourse de Toronto. La véritable relance économique tarde parce que les grandes entreprises préfèrent dormir sur leur coussin d’argent, plutôt que de l’investir dans la création d’emplois, d’augmenter les salaires, d’acheter du matériel, d’innover ou de verser plus de dividendes à leurs actionnaires (notamment les fonds de pension…).

. La Presse - Lola et Kathleen
Et il n’y a pas que des Lola avec des « ex » aux poches pleines. Il y en a aussi qui ont bâti une famille avec des conjoints à revenus moyens et qui ont, elles, fait des choix de carrière modérés au nom de leur rôle de mère. Elles se retrouvent du jour au lendemain séparées avec des revenus moindres que leurs ex devant un dur changement de niveau de vie, parfois difficile à encaisser, pour elles et pour les enfants. La société et la loi, notamment celle des impôts, reconnaissent à toutes sortes d’égard que la vie commune pendant un certain temps et la présence d’enfants font des couples des unités « mariées », que l’union ait été officialisée ou non. Pourquoi alors a-t-elle un discours si différent lorsque vient le temps de parler de pension alimentaire ? N’est-ce pas un peu injuste ?

. Détails et dédales - La pensée positive selon Nathalie Petrowski
Rappelons que bien qu’impressionnée par le film d’Haneke, Nathalie Petrowski se détache de cette proposition artistique à la fin de son texte pour revendiquer le droit de ne pas regarder la mort et la maladie en face. Usant un peu du même procédé dans sa chronique sur Miss Inc., la journaliste souligne, tout au long de son texte, les aspects troublants et choquants du documentaire d’Orlando Arriagada.

. Europe solidaire sans frontières - « Lincoln », le film, l’histoire, de l’abolition de l’esclavage à celle de la prostitution
L’historiographie officielle américaine, finalement dominée par les intérêts et la vision des choses que les grandes corporations ont imposé à la société dans son ensemble, a largement escamoté la radicalité démocratique et la portée progressiste de la pensée de Lincoln.

. Les Nouvelles/News - L’Assemblée va permettre les coprésidences paritaires
Cette modification du règlement de l’Assemblée, qui s’inscrit « dans une logique d’extension de la parité au maximum d’échelons de décision », selon la députée, a pourtant failli rester lettre morte. Le 23 janvier, la commission des lois émettait un avis défavorable. Mais entre temps la situation a évolué. En séance, jeudi 31 janvier, le groupe socialiste s’est finalement déclaré favorable au texte. Le vote final n’interviendra que le 12 février, mais ce principe de présidence paritaire devrait donc être adopté.

. À Dire d’Elles - Un milliard de femmes se lèvent… et lui, et lui, et lui
Le 14 février à 18h30, je serai avec les autres près de Beaubourg, Car même si c’est institutionnel, médiatique, je ne manquerai pas cet événement mondial, l’occasion d’être vues et entendues à travers le monde, même si ce n’est pas exactement ce que j’imagine pouvoir faire changer les choses. Ce sera déjà ça. Mais je ne peux pas m’empêcher aujourd’hui de dire/redire ceci, après avoir vu deux clips récemment. On ne pourra rien changer à quoi que ce soit, concernant la guerre contre les femmes, si à un moment donné, on ne dit pas qui en est responsable : de l’ordre de grandeur d’un milliard d’hommes, oui, et donc « les hommes », en tant que dominants dans le système oppresseur.

. La Gazette des femmes - J’habite seule, et alors ?
Qu’elles soient en couple ou célibataires, de plus en plus de Québécoises habitent seules. Et aiment être maîtres sous leur toit. Au Québec comme ailleurs, les « solos », terme désignant les personnes qui habitent seules, se multiplient. « C’est un phénomène en expansion, et pas seulement dans les centres urbains », affirme Annick Germain, chercheuse à l’Institut national de la recherche scientifique et coauteure d’Habiter seul : un nouveau mode de vie ? (PUL, 2010). Elle précise toutefois que, au Québec, c’est à Montréal que la concentration de « solos » est la plus élevée : 41% des gens y vivent seuls.

. Radio-Canada - Les coûts cachés du cancer du sein
Souffrir d’un cancer du sein peut représenter une source de stress financier pour les patientes. Une étude menée par des chercheurs de l’Université Laval révèle que les femmes atteintes d’un cancer du sein doivent débourser en moyenne 1600$ pour couvrir certains frais non remboursés pendant l’année qui suit le diagnostic. Une dépense à laquelle il faut ajouter une perte de revenu estimée à 27%, selon l’étude. Les chercheurs ont évalué les frais assumés par plus de 800 Québécoises atteintes du cancer.

. Les éditions Sisyphe - Depuis 12 000 ans, les femmes créatrices
Comme on aime le faire dans une encyclopédie, on se promène dans l’œuvre, on cherche une époque ou un pays, on découvre et on apprend. Quelle passion et quelle érudition ont soutenu la chercheuse Liliane Blanc ? Afin d’écrire Une histoire des créatrices, L’Antiquité, le Moyen Âge, la Renaissance, elle dit avoir dû « exercer [s)es talents de polyglotte : comprendre l’anglais surtout, mais aussi l’espagnol, l’italien et l’allemand. [S)e faire traduire d’autres langues ». Le résultat est fascinant. Stupéfiant.

. 20 minutes.fr - Ciblé par un documentaire de France Télé, Coca-Cola lui coupe son budget pub
Vous êtes accro au Coca... Tout en ignorant complètement ce que vous buvez ? Comme tout le monde, et comme Olivia Mokiejewski, « emmerdeuse » autoproclamée de France 2, qui tentait le 8 janvier, dans le documentaire Coca-Cola, la formule secrète diffusé dans l’émission « Infrarouge », de faire cracher sa recette au géant des boissons gazeuses. Mission à moitié accomplie, mais peu importe pour Coca-Cola, qui n’a que très modérément apprécié d’être la cible du documentaire.

. La Presse - Première ministre : image trompeuse
L’image est forte. Six femmes sont maintenant à la tête d’une province ou d’un territoire au Canada. Du jamais-vu. Une image forte mais trompeuse qui ne doit pas faire oublier tout le chemin qui reste à parcourir pour se rapprocher de la parité hommes-femmes en politique. Regardons d’abord le côté positif des choses. La présence de ces femmes à la tête de leur gouvernement envoie un message sans équivoque : les femmes au Canada peuvent accéder au plus haut poste de direction. Le plafond de verre est fracassé.

. Les éditions Sisyphe - Jeunes couples en quête d’égalité
Les jeunes couples modernes vivent-ils des valeurs différentes de celles de leurs aînés et innovent-ils dans leur quête de l’égalité entre partenaires ? Dans quelle mesure réussissent-ils, en tant qu’individus et parents au sein des nouvelles familles, à rompre avec les modèles fortraditionnels de rapports de sexe ? C’est notamment ce que la chercheuse Marie-Ève Surprenant a voulu savoir en interrogeant 8 jeunes femmes et 8 jeunes hommes vivant en couple.

. L’Actualité - Pour en finir avec le débat sur l’avortement
Sondage de la firme Angus Reid. 59% des Canadiens ne veulent pas rouvrir le débat sur l’avortement, contre 30% des répondants qui le souhaitent et 11% qui se disent indécis. 56% des Québécois ne souhaitent pas rouvrir ce débat (sous la moyenne canadienne), contre 35% qui veulent en débattre. C’est en Alberta, en Colombie-Britannique et dans les Prairies qu’on souhaite le moins en parler (même si l’opposition à l’avortement est légèrement plus élevée en Alberta et dans les Prairies, comparativement au reste du pays). Et les hommes (63%) sont plus réfractaires à rouvrir ce débat que les femmes (54%).

. Blogue de Christine Le Doaré - Prostitution et médias
La prostitution est un problème parce qu’elle est le produit d’une transaction financière et l’expression la plus brute de la domination masculine. L’échange d’argent implique la marchandisation du corps humain. Vendre sa force de travail intellectuel ou physique n’a rien à voir avec le fait de consentir à des viols à répétition, puisque une pénétration subie sans désir est bien un viol. La domination masculine s’impose grâce à une grossière supercherie, un fantasme collectif qui a la vie dure : la sexualité masculine est tellement spéciale et puissance qu’elle implique la mise à disposition permanente de corps de femmes, faut-il pour cela sacrifier un quota de femmes que l’on exploite.

. Radio-Canada - Le PQ dit non à la gratuité scolaire
Le ministre Pierre Duchesne écarte l’idée de la gratuité scolaire en vue du Sommet sur l’enseignement supérieur, qui doit avoir lieu à la fin février à Montréal. Il dit être néanmoins à l’écoute des propositions qui ont été formulées jusqu’à maintenant, dont celles faites à Québec en fin de semaine, où se tenait un événement organisé par l’Institut du Nouveau Monde auquel ont participé des centaines de jeunes. La FEUQ ne voit aucun indice de consensus éventuel.

. La Presse - Prostitution : le SPVM veut faire changer les mentalités
Près de 1500 policiers ont déjà assisté aux séances d’information des « survivantes », portées par les témoignages d’anciennes victimes qui ont poursuivi leur ancien proxénète. Les « survivantes » peuvent aussi intervenir auprès des victimes ou des personnes vulnérables. « J’ai été une victime, mais je suis une survivante. » Devant une centaine de personnes - policiers, élus et travailleurs sociaux - venues assister, dans l’ouest de l’île de Montréal, à une séance d’information des « survivantes », Marie-Michèle, 26 ans, raconte comment elle est tombée sous la coupe d’un proxénète.

. Les Nouvelles/News - France Télévisions, les hommes à la télécommande
"Nouvelle gouvernance" du groupe audiovisuel public : 9 nominations, 9 hommes... Exit Emmanuelle Guilbart, la seule femme qui figurait dans l’organigramme. Le président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, a choisi de modifier la gouvernance du groupe audiovisuel public « afin de s’adapter au nouveau contexte technologique, concurrentiel, économique et social de son action », selon un communiqué diffusé lundi 28 janvier. Et quoi de mieux pour s’adapter à un nouveau contexte que de poursuivre dans la même voie : ne s’entourer que d’hommes.

. La Presse - Une « patrouille islamiste » dans les rues de Londres
Cinq hommes ont été arrêtés à Londres après la diffusion sur internet de vidéos montrant un petit groupe se présentant comme une « patrouille musulmane » s’en prendre à une passante en mini-jupe, à un homme buvant une bière, et lancer des insultes homophobes à un autre. Ces hommes, âgés de 17 à 29 ans, ont été interpellés depuis dimanche dans le cadre d’une enquête sur des scènes de « harcèlement » filmées dans un quartier à forte population musulmane de l’est de Londres, lors du week-end du 12-13 janvier, a indiqué vendredi Scotland Yard dans un communiqué.

. L’R des centres de femmes du Québec - Quand l’antiféminisme cible les féministes
Insultes, atteintes à la réputation, perturbation d’événements féministes, menaces de violence physique ou menaces de mort : l’antiféminisme est réellement un problème pour plusieurs féministes et pour le mouvement des femmes en général. Initiée par L’R des centres de femmes du Québec, cette recherche s’appuie sur le témoignage de 16 féministes engagées dans divers secteurs du mouvement des femmes. L’analyse porte sur les diverses formes d’actions et d’attaques antiféministes ainsi que leurs effets néfastes sur les féministes interrogées, sur leur organisation et plus généralement sur le mouvement des femmes.

. Huffington Post Québec - Pourquoi les femmes ne votent-elles pas pour les femmes ?
Dans une analyse de l’AP basée sur des données de l’Étude sur les élections nationales américaines de 2006, les chercheurs ont noté que le sexe du candidat à la présidence importait plus aux femmes qu’aux hommes. Et que si les femmes sont plus enclines à voter pour une candidate parce que c’est une femme, elles ont aussi plus tendance à l’évincer pour la même raison. Les femmes continuent de juger les autres femmes - autrement dit, continuent d’être considérées selon des critères créés et entretenus par les hommes. Les femmes sont connues pour être plus sévères avec d’autres femmes, surtout professionnellement.

. Le Courrier international - TURQUIE - Pinar Selek : une femme à briser “pour l’exemple”
Le 24 janvier, la justice turque a condamné la sociologue turque Pinar Selek, exilée en France, à la prison à vie pour terrorisme. Cela fait quatorze ans que Pinar Selek subit une procédure judiciaire. Il s’agit sans doute, à travers le cas de cette sociologue, de “donner une leçon” à tous ceux qui veulent une solution démocratique à la question kurde. Dans le cadre de ses recherches, Pinar Selek a rencontré des responsables du PKK : il fallait donc l’intimider.

. Le Conseil du statut de la femme - Le Droit à l’avortement, 25 ans de reconnaissance officielle
La lutte pour le droit à l’avortement a été – et est toujours – l’une des grandes batailles du mouvement des femmes au Québec. Bien qu’il se trouve des gens pour dire que ce droit est maintenant chose acquise, dans les faits, les femmes qui décident de recourir à des services d’avortement doivent encore franchir plusieurs barrières : préjugés, manque d’information, données erronées, problèmes d’accessibilité, etc. Et si on revoyait les moments phares et les grands enjeux de cette lutte ?

. Sisyphe (archives) - Le prix d’une femme
On veut nous faire avaler que les danseuses seront avantagées par la libéralisation du commerce sexuel et que la violence masculine s’en verra diminuée. Des études sérieuses ont pourtant démontré que plus on dégrade les femmes, plus les hommes se sentent autorisés à abuser d’elles et à les violenter en se drapant hypocritement dans la notion de consentement mutuel. Il est pourtant facile d’imaginer, comme des danseuses l’ont dit dans les médias, qu’aucune d’entre elles n’envisage ce travail sordide de gaieté de cœur.

. Huffington Post Québec - La Cour suprême est aussi divisée que le Québec
La balle a été envoyée clairement au législateur québécois : faites ce que vous avez à faire. Et ce que nous avons à faire, c’est de nous assurer que notre gouvernement débute une discussion sur une réforme du droit de la famille, dans son ensemble, et ce afin de refléter la réalité de notre société, de nos familles d’aujourd’hui et non pas celles des années 80.

. Le Devoir - Quelque part entre Marois et David
« L’Ontario est-elle prête à élire un premier ministre gai ? Vous avez tous entendu la question, a-t-elle lancé aux délégués dans un discours remarquable samedi. Vous avez tous entendu la question, mais entendons-nous sur ce qu’elle veut dire : une femme gaie peut-elle gagner ? Tel est le sens de la question. » La réponse - en ce qui a trait à l’Ontario - ne viendra pas avant une prochaine campagne électorale. Et il y a fort à parier que ce scrutin, quand il aura lieu, sera davantage un référendum sur la décennie au pouvoir des libéraux à Queen’s Park que sur l’orientation sexuelle de leur chef.

. Lobby européen des femmes - Belgique - Les associations de femmes créent une Plate-forme féministe socioéconomique
La Plate-forme féministe socioéconomique, créée par 21 organisations [1] des femmes néerlandophones et francophones, tire la sonnette d’alarme sur les mesures d’économie du gouvernement et demande des chiffres révélant l’impact des mesures de crise sur les femmes. La Plate-forme féministe socioéconomique exige que le gouvernement s’engage à identifier l’impact des mesures socioéconomiques afin de vérifier s’il existe des disparités hommes/femmes.

. Poste de veille - Grande-bretagne - Pas de prison pour Rashid car il ignorait que violer une fille de 13 ans est illégal
Un musulman qui a violé une jeune fille de 13 ans échappe à une peine de prison, le juge ayant entendu qu’il avait fréquenté une école religieuse islamique où on lui a enseigné que les femmes n’ont aucune valeur. Le juge s’est dit étonné qu’on enseigne aux étudiants d’une école islamique que les femmes sont comme des sucettes jetées à terre.

. L’Actualité - L’Ontario est-elle prête à avoir une première ministre lesbienne ?
La question est dans l’air depuis l’entrée dans la course à la direction du Parti libéral de l’Ontario de l’ex-ministre Kathleen Wynne. Cette semaine, c’est nul autre que le Toronto Star qui la pose, sans chercher à contrer les préjugés de ceux qui répondraient par la négative. En fait, le quotidien lui-même retient son lesbianisme contre Mme Wynne pour expliquer, en partie, son appui à son adversaire Sandra Pupatello. Ce débat a quelque chose de déprimant et a valu des critiques au Star qui, par sa position, en a sûrement conforté plusieurs dans leurs idées préconçues.

. Femmes autochtones du Québec Inc. - Ellen Gabriel refuse la médaille du Jubilé de la Reine, mais accepte la reconnaissance de Femmes autochtones du Québec
Femmes autochtones du Québec a souhaité reconnaître l’engagement d’Ellen Gabriel pour les femmes autochtones en lui remettant une médaille du Jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II. Pourtant Ellen Gabriel a tenu à refuser le prix, le jugeant inapproprié dans le contexte actuel : "Je suis émue de la reconnaissance qui m’est faite, mais cette médaille en l’honneur de la Reine Élizabeth II me rappelle les traités non respectés, l’Honneur de la Couronne bafoué et la relation paternaliste que le gouvernement fédéral continue d’imposer à nos peuples. À l’heure du mouvement "Idle No More", l’attention de Femmes autochtones du Québec est pour moi la réelle reconnaissance de mon engagement pour les droits des femmes autochtones."

. Le Devoir - Conjoints de fait : Québec fera ses devoirs
Dans une décision aussi serrée que complexe, la Cour suprême juge majoritairement que le Code civil du Québec est discriminatoire envers les conjoints de fait parce qu’il ne leur accorde pas les mêmes droits qu’aux couples mariés (pension alimentaire et partage du patrimoine familial). Serrée ? Cinq juges (dont les quatre femmes de la Cour) sont de cet avis, alors que les quatre autres adhèrent plutôt à l’argumentaire du législateur québécois prônant la liberté de choix du type d’union souhaité. Cela dit, la Cour ne juge pas que le caractère discriminatoire du Code civil est anticonstitutionnel - ce qui permet le maintien du statu quo. Mais la juge Rosalie Abella estime que tout le régime est inconstitutionnel, autant les dispositions sur les pensions alimentaires que celles sur le patrimoine familial.

. Les Nouvelles/News - Nyotaimori, la table des fantasmes
Connaissez-vous le « nyotaimori » ? Cette pratique consiste à manger des plats – des sushis ou sashimi, en l’occurrence – sur un corps nu en guise de table. Un restaurateur espagnol qui comptait la lancer dans son restaurant, dans la région de Valence, s’est attiré une volée de bois vert. Son projet : « un groupe de clients pourra choisir un homme ou une femme sur le buste duquel (ou de laquelle) il dégustera une sélection de sushis, avant de profiter d’un strip-tease final, le tout pour la somme modique de 40 euros par personne. »

. Blog de Christine Le Doaré - Prostitution et médias
Je me demande bien quelle légitimité ont, pour nous parler de cette question de société, ces chanteurs démodés, propulsés porte-parole du bon sens populaire, ou encore, ces quidams qui adoptent une posture de spécialiste, mais nous abreuvent d’arguments plus irrationnels les uns que les autres.
Et pourtant, il y aurait tant à dire sur la question, à commencer par donner la parole aux personnes concernées, aux associations de terrain, aux experts et aux associations féministes, plutôt qu’aux vieux consommateurs, fussent-ils de charme.

. Le Devoir - Enseignement - Des écoles privées fautives
De nombreuses écoles privées détentrices d’un permis du ministère de l’Éducation continuent d’enfreindre la loi. Enseignants sans autorisation légale, frais de scolarité trop élevés, programme du ministère non respecté et bulletins non conformes… De nombreuses écoles privées détentrices d’un permis du ministère de l’Éducation continuent d’enfreindre la loi, révèle le plus récent rapport de la Commission consultative de l’enseignement privé (CCEP), rendu public en décembre dernier.

. Le Figaro - Il y a quarante ans, elle a fait légaliser l’avortement aux USA
« Roe versus Wade ». Il y a quarante ans, cet arrêt rendu par la Cour Suprême reconnaissait l’avortement comme un droit fondamental garanti par la Constitution, fondé sur le respect de la vie privée. À l’époque, une certaine Sarah Weddington avait défendu ce cas devant l’imposante Cour. À l’époque, cette jeune Texane, une des seules étudiantes en droit de son université, avait sympathisé avec un groupe de féministes qui conseillaient les femmes désireuses d’avorter.

. L’Orient Le Jour - Le Sri Lanka va interdire aux femmes d’être domestiques à l’étranger
Une décision annoncée après la décapitation d’une jeune employée en Arabie saoudite. Le ministre de l’Information, Keheliya Rambukwella, a annoncé jeudi que les femmes âgées de moins de 25 ans n’auraient plus le droit de partir travailler en Arabie saoudite comme employées de maison, une mesure qui devrait ensuite être étendue à tous les pays et tous les âges pour des emplois peu rémunérés.

. Le Devoir - La Cour suprême maintient le régime des conjoints de fait
Les conjoints de fait n’ont pas droit à une pension alimentaire et au partage du patrimoine lors d’une rupture comme c’est le cas pour les couples mariés, a tranché la Cour suprême du Canada, vendredi, dans la célèbre cause « d’Éric et Lola ». Le plus haut tribunal du pays, dans une décision partagée, a jugé que le régime québécois des conjoints de fait est constitutionnel en totalité. Cinq magistrats ont ainsi conclu que le régime est valide, mais pour des raisons différentes.

. La Presse - Une parlementaire américaine veut criminaliser l’IVG après un viol
Une femme décidant d’avorter après avoir été victime d’un viol pourrait être accusée de « destruction de preuve » et faire de la prison, selon un projet de loi de l’État américain du Nouveau-Mexique condamné par les associations de défense des droits civils.

. L’Humanité - La sociologue turque Pinar Selek condamnée à la prison à vie
Un tribunal d’Istanbul a condamné jeudi la sociologue et féministe turque Pinar Selek, qui était rejugée pour la quatrième fois après trois acquittements, à la prison à perpétuité en Turquie pour sa participation à un attentat commis en 1998 qu’elle a toujours contesté.

. L’Express - Françoise Héritier : "Le droit à l’enfant n’existe pas"
Vous aurez beau élever votre enfant dans une volonté absolue d’égalité des sexes, dès qu’il sortira de chez lui, il sera confronté à une vision totalement différente à l’école et auprès de ses copains. Contre cela, l’action ne peut être que collective. Ce qui implique que l’égalité des sexes devienne enfin une question politique. Mais regardez nos dirigeants : pas un seul ne considère ce thème comme central pour l’humanité.

. Sisyphe (archives) - Les mutilations génitales féminines, une forme extrême de violence faite aux femmes
Si, jusque dans les années 80, l’Amérique du Nord n’avait que de vagues échos de la pratique des mutilations génitales féminines (MGF) lui venant de l’Europe, il n’en sera plus de même dans les années 90. On se rendra compte qu’elle est devenue une réalité d’ici, notamment au Canada et au Québec. Elle interpelle tous les secteurs de la société et devient un enjeu pour le mouvement féministe et un défi pour les professionnel-les de la santé et des services sociaux. D’où l’importance pour nous de la saisir concrètement afin d’y faire face à divers niveaux.

. Le Devoir - Le Pentagone autorisera les femmes à servir au combat
Le Pentagone a décidé d’autoriser les femmes à servir au combat, tirant les conséquences des récents conflits sans ligne de front en Irak et en Afghanistan, au cours desquels les femmes militaires ont versé le prix du sang. Moins d’un an et demi après l’abolition de la loi américaine obligeant les militaires gays et lesbiennes à taire leur homosexualité sous peine d’exclusion de l’armée, la levée de l’interdiction de servir au combat constitue un nouveau changement majeur de philosophie.

. Slater.fr - Comment s’acheter une fille
En général, on pense que, lorsqu’ils ont le choix, les couples préfèrent avoir des garçons. Et c’est sans doute vrai dans des régions du monde comme la Chine et l’Inde, où l’échographie permet aux couples d’avorter les fœtus féminins. Mais aux Etats-Unis, c’est un autre type de sélection sexuelle prénatale qui se met actuellement en place : de nombreuses mères subissent de très onéreuses procédures pour pouvoir sélectionner des filles. Des médecins spécialistes de la fertilité ont transformé une méthode conçue à l’origine pour éviter des maladies génétiques en produit de luxe, comparable à la chirurgie esthétique. Aujourd’hui, la sélection sexuelle prénatale génère pas moins de 100 millions de dollars de revenus annuels.

. La Presse - Encore des maudites armes
C’est le genre d’histoire qui nous plonge dans les mêmes zones sombres du cerveau qu’une tragédie grecque, un drame de Shakespeare, une pièce de Wajdi Mouawad. Un garçon de 12 ans accusé d’avoir tué son frère aîné. Involontairement. Avec une arme à feu appartenant, selon toute vraisemblance, à la famille. Mais gardée illégalement. Avec son passé, son bagage, ses tragédies à elle.

. Le Figaro - Carlton : DSK soupçonné d’être « l’instigateur » du réseau
Le Figaro s’est procuré la décision judiciaire qui a validé l’enquête des juges. Très accusatrice pour l’ex-directeur du FMI, cette analyse est totalement réfutée par la défense. L’enquête sur l’affaire du Carlton entre dans sa dernière ligne droite. Les juges avaient mis le dossier en sommeil plusieurs mois, le temps que d’importantes questions de procédure soient tranchées. Désormais, les magistrats de Lille ont relancé leurs investigations. Dodo la Saumure, soupçonné d’avoir fourni des filles au réseau présumé, est interrogé depuis mardi. De nouvelles auditions et des confrontations, notamment entre les prostituées et les participants aux soirées de Lille, Paris ou Washington, doivent être organisées.

. Le Devoir - Survivre aux pensionnats autochtones
Florent Vollant vivait en plein Labrador, avec ses parents et six frères et soeurs, lorsqu’on est venu le chercher pour l’emmener au pensionnat de Maliotenam, à 500 kilomètres et 10 heures de train de là. Il avait quatre ans. « C’était terrible d’être, comme ça, arraché à son milieu. J’ai pleuré pendant trois jours. Je ne comprenais pas et je ne savais pas ce qui se passait. Je voulais ma mère et mon père. Je ne voulais pas de cela. C’était un choc. […] À un moment donné, mon frère est arrivé, il m’a dit « oublie papa et maman, on est rendus ailleurs. Il faut vivre ici maintenant » », raconte le chanteur innu de Maliotenam.

. Radio-Canada - Des subventions fédérales aux magazines Summum dénoncées
L’octroi par Patrimoine canadien d’une subvention aux magazines Summum et Summum Girls fait réagir des organismes communautaires venant en aide aux femmes ainsi que des artisans du monde du documentaire, qui ont vu leur financement être réduit au fil des ans. « C’est honteux de voir qu’on trouve 200 000$ pour publier ce type de revue-là, qui devrait plutôt relever de l’entreprise privée, quand il y a des organismes communautaires qui veulent aider les femmes à se sortir de la prostitution, entre autres, et qui ont besoin justement des ressources. » (Christiane Gagnon, présidente du CA de la Maison de Marthe). Pétition sur AVAAZ.org.

. La Gazette des femmes -Travailleuses lesbiennes : la tranquillité du placard
Plaisanteries de mauvais goût, questions dérangeantes sur la vie privée, commentaires désobligeants, comportements violents : même si ces actes semblent de moins en moins fréquents, de nombreuses lesbiennes cachent leur orientation sexuelle, craignant d’être discriminées sur leur lieu de travail. C’est ce que révèle l’étude Stratégies des travailleuses lesbiennes face à la discrimination : contrer l’hétéronormativité des milieux de travail, publiée au printemps 2012.

. Résilience Psy - Société hypersexualisée, les conséquences sur la sexualité
Dans le monde occidental, la sexualité, longtemps contrainte par une morale rigoriste, s’est progressivement libérée depuis les années ’60 du siècle dernier. Cette révolution sexuelle a été favorisée par la découverte des antibiotiques dans les années ’40 permettant de guérir des maladies vénériennes autrefois mortelles, la large diffusion du préservatif dans le décours de la Seconde Guerre mondiale, la commercialisation de la pilule contraceptive dans les années ’60 ainsi que la médicalisation de l’avortement et l’assouplissement de son cadre légal dans les années ’70.

. Sisyphe (Archives) - Culpabilisation des victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale
Nous avons l’habitude des conseils pour prévenir l’agression sexuelle qui, au fond, ont tendance à rendre les victimes responsables de leur sort. Lorsqu’un Américain reconnu coupable d’un viol a déclaré récemment qu’il espérait que sa victime avait tiré une leçon de son "expérience", c’est-à-dire qu’elle avait appris à garder ses portes fermées à clé, pour une fois, ce ne sont pas seulement les personnes qui militent contre le viol qui ont réagi. Les fonctionnaires et les médias, qui adressent systématiquement des conseils semblables aux femmes, étaient tout aussi consternés.

. Action Feminista 26-N - De l’abolition de l’esclavage à l’abolition de la prostitution
L’arrivée sur les écrans du film “Lincoln”, la dernière réalisation de Steven Spiekberg, suscite un bon nombre de débats et de réflexions. Le regard rétrospectif posé sur la lointaine guerre civile américaine et sur le point d’inflexion, décisif pour le cours de l’histoire, qu’a représenté l’abolition définitive de l’esclavage aux États-Unis nous ramène, paradoxalement, vers des conflits et des dilemmes sociaux qui sont tout à fait de notre temps.

. Huffington Post Qc - Les sugar daddies ont la cote auprès des universitaires montréalaises
Les étudiantes montréalaises seraient de plus en plus nombreuses à recourir aux services d’un sugar daddy afin de payer leurs études. C’est ce que laisse entendre le palmarès 2012 des universités canadiennes les mieux représentées parmi la clientèle du site SeekingArrangement.com, un portail qui encourage, entre autres, les jeunes femmes à payer leurs études en fréquentant un homme mature. Trois universités montréalaises se classent parmi les 20 institutions dont proviennent le plus de nouvelles membres du site de rencontre. L’Université de Montréal et l’UQAM figurent respectivement en 20e et 13e position, alors que l’Université McGill se hisse au 4e rang avec 148 abonnés de plus au service en 2012.

. Le Devoir - Place à l’art public à Montréal
Malgré des décennies d’investissement privé ou public par des citoyens, des institutions, des entreprises, la Ville de Montréal et les gouvernements, nous avons été collectivement avares pour ce qui est de mettre en valeur et de développer notre art public ainsi que de nous donner de nouvelles oeuvres à la hauteur de notre stature de métropole culturelle. C’est d’autant plus paradoxal que notre patrimoine bicentenaire d’art public témoigne d’une longue action montréalaise. Pensons au premier Symposium international de sculpture en Amérique du Nord sur la montagne en 1964, aux oeuvres de Pellan ou de Moore intégrées fièrement aux projets immobiliers du centre-ville ou au foisonnement d’art public associé à Expo 67 et à la construction du métro.

. La Presse - Les femmes cinéastes plus présentes à Sundance qu’à Hollywood
Malgré la parité entre les cinéastes hommes et femmes au festival de Sundance cette année, une nouvelle étude démontre qu’il y a eu peu de changements dans le nombre de femmes qui travaillent comme réalisatrices et productrices dans le monde du cinéma indépendant au cours de la dernière décennie. Les femmes réussissent toutefois mieux dans le cinéma d’auteur que chez les grands studios.

. Huffington Post Québec - Investiture d’Obama : à quoi bon toute cette fanfare ?
À quoi bon toute cette fanfare, toute cette agitation à Washington ? Les événements méritent-ils vraiment que les yeux et les caméras du monde entier soient une fois de plus rivés sur la capitale américaine ? Tout juste quatre ans après l’intronisation historique de Barack Obama, le 20 janvier 2009, quel est l’intérêt de tout recommencer avec une nouvelle mise en scène aussi grandiose que coûteuse. Un observateur plus cynique pourrait effectivement se dire que toutes ces célébrations sont futiles. Eh bien, non. Pas du tout.

. RFI - Violée, une Marocaine est emprisonnée pour outrage à magistrat
Au Maroc, vive polémique sur la toile après un verdict très contesté : vendredi 18 janvier, un parlementaire accusé de viol, condamné en première instance à un an de prison, s’est vu finalement acquitté en appel tandis que la victime a été emprisonnée pour outrage à magistrat. Depuis trois ans qu’il dure, ce procès était passé plutôt inaperçu jusqu’à ce qu’une blogueuse relaie l’info et s’insurge face à ce verdict.

. La Presse - L’espoir n’est plus ce qu’il était
Barack Obama 2.0 sera-t-il vraiment plus affirmé et moins pusillanime que celui du premier mandat ? Si l’on se fie au ton de son deuxième discours inaugural, on peut croire que oui. C’est en tout cas ce que conclut Politico, influent journal de Washington. « Beaucoup moins sombre, un peu plus combatif et beaucoup plus impatient qu’il y a quatre ans, le président Barack Obama a profité de son discours pour appeler le pays à l’action », écrit-il dans une analyse publiée hier.

. Les Nouvelles/News - Pour le partage des tâches ménagères, on repassera
La répartition des tâches ménagères dans le couple reste inégalitaire... et les perceptions des hommes et des femmes sur leur implication diffèrent parfois fortement. C’est ce qui ressort d’une étude sur « les Français et les tâches ménagères » dévoilée le 21 janvier par l’institut Harris Interactive. On y apprend que « la répartition à « 50-50 » des tâches ménagères dans le couple est loin d’être la norme aux dires des Français interrogés ». Seules 30% des personnes en couple déclarent que l’organisation du ménage se fait dans leur foyer à « moitié/moitié ». Les hommes sont plus nombreux à estimer que la répartition des tâches est égalitaire : ils sont 33%, contre 27% des femmes.

. Le Point - Iran : l’avocate Nasrin Sotoudeh est sortie de prison
Condamnée à six ans d’emprisonnement pour avoir défendu les droits de l’homme en Iran, la lauréate du prix Sakharov 2012 a obtenu une libération provisoire. Celle qui est devenue l’icône de la démocratie en Iran a mené pendant vingt-huit mois un véritable combat à mort contre Téhéran. Pour avoir gratuitement défendu des activistes politiques, des journalistes, et même des manifestants opposés à la réélection de Mahmud Ahmadinejad à la présidence, Nasrin Sotoudeh est jetée en prison en septembre 2010, puis condamnée en janvier 2011 à onze ans d’enfermement et à vingt ans d’interdiction d’exercer son métier. Une peine réduite en appel à six et dix ans.

. Slate.fr - Cher Grand Rabbin de France
Autant vous le dire tout de suite, jusqu’à ces dernières semaines, j’étais l’un de vos fans les plus fidèles. Mais voilà, l’état de grâce a pris fin avec le projet de loi Taubira sur le mariage pour tous. Vous vous êtes fendu d’un essai intitulé "Ce que l’on oublie souvent de dire" expliquant dans le détail pourquoi vous êtes farouchement opposé à ce projet de loi. Il faut croire que ce texte a eu un grand retentissement dans la sphère monothéiste puisque le Pape Ratzinger en personne en a repris les principaux points dans sa charge récente contre le mariage (et l’adoption) pour les couples de même sexe.

. Le Figaro - Prostitution/Colombie : militaires US punis
Trois militaires ont été sanctionnés, en plus des 10 autres qui avaient déjà été punis l’été dernier, en raison de leur implication dans le scandale de prostitution en marge du sommet des Amériques en avril dernier à Carthagène. Ces trois sergents de l’US Army ont été déclarés coupable de violation du Code militaire pour avoir eu des "relations" avec des prostituées. Deux d’entre eux se sont rendus coupables "d’actes indécents" et le troisième a été puni pour des faits d’adultère, interdits par la loi militaire.

. Huffington Post Québec - Les 100 plus riches pourraient éradiquer quatre fois la pauvreté
Oxfam somme les dirigeants mondiaux à s’engager dans un "new-deal mondial" pour ramener les inégalités à leur niveau de 1990 en luttant contre l’extrême richesse (fermeture des paradis fiscaux, fiscalité plus agressive, taux minimum d’imposition pour les entreprises à échelle mondiale, gratuité des services publics). La directrice générale d’Oxfam indique, qu’au cours des vingt dernières années, les personnes les plus aisées de la planète, qui représentent à peine 1% de la population mondiale, ont vu leurs revenus augmenter de 60%. Les plus démunis tentent de survivre tant bien que mal avec moins d’un dollar et 15 cents par jour.

. Sisyphe (Archives) OUI à la décriminalisation des personnes prostituées, mais NON à la décriminalisation de la prostitution
Contrairement à ces groupes qui ne luttent pas contre la prostitution mais veulent en améliorer les conditions d’exercice, nous considérons que la prostitution n’est pas un "métier" et que la décriminaliser ne mettrait pas fin à la "stigmatisation" ni à la violence contre les personnes prostituées. Cela ne s’est pas produit dans les pays qui ont libéralisé leurs lois en ce domaine et nous ne voyons pas pourquoi il en irait autrement au Canada.

. La Presse - Occupation double No More
Que penser d’un premier ministre qui prend le temps d’accueillir dans son bureau des stars de l’insignifiance alors que, d’un bout à l’autre du pays, les manifestations autochtones s’étendent, que la France réclame de l’aide au Mali et qu’il y a tant d’autres dossiers urgents à régler ? Sans doute le premier ministre sait-il très bien ce qu’il fait. Flatter l’opinion publique est plus rentable que de servir l’intérêt public. À court terme, l’insignifiance qui se donne à voir est payante. À long terme, il y a un prix à payer pour tout ce qu’on prend soin de ne pas voir.

. Slate Afrique - Algérie : le business juteux des recouseurs d’hymen
Tout le monde ne connaît pas de médecin et chacune n’a pas forcément les moyens de se payer ce genre d’opération. Souvent aussi, par pudeur, les femmes préfèrent ne pas recourir à cette manœuvre « humiliante », là où un faux acte de virginité peut suffire. Pour 50-100 euros, on peut s’en procurer un auprès des nombreux faussaires installés dans le secteur dès l’approche de l’été, ou directement chez certains gynécologues, tolérants et compréhensifs, ou simplement attirés par l’appât du gain facile.

. Le Nouvel Observateur - Propos sexistes des sénateurs : la classique défense de la domination masculine
Le Sénat a rejeté, jeudi 17 janvier, la proposition d’un scrutin paritaire aux élections cantonales. Les huit heures de discussion sur ce projet de loi ont été ternies par les dérapages misogynes de certains sénateurs. Simples bourdes ou résistance "machiste" ? Lutter pour la parité, c’est dénoncer un système - culturel notamment - d’exclusion des femmes du pouvoir politique. En effet, la parité, ne consiste pas à saupoudrer de présence féminine quelques instances. La parité revient à poser la question de la manière dont est attribué et réparti le pouvoir.

. Le Soleil - Une blague, vraiment ?
Mercredi matin, Carole a eu peur. Elle a lu sur Facebook les plans échafaudés par deux camarades de classe de sa fille Camille, qui y avait aussi mis son grain de sel. C’était un plan qui donnait froid dans le dos. Assez en tout cas pour que Carole n’en reste pas là. « J’ai défrisé quand j’ai vu ça. J’ai dit à ma fille que c’est moi qui les ai dénoncés. »
Sa fille a été arrêtée. Elle est accusée de complot pour meurtre, avec les deux autres adolescents.

. Voir - Le silence des femmes
Il y a plusieurs semaines que je tergiverse sur le sujet. Le viol, pour être plus exacte… J’ai moi-même du mal à dire le mot et suis hésitante à écrire ce texte car il est douloureux. Il y a plusieurs semaines que les femmes en Inde se soulèvent et que nous avons écho d’histoires d’horreur. D’histoires d’horreur, face auxquelles, je suis lâche. Je suis lâche car je ne veux pas les voir. Je ne veux pas les voir car elles font trop mal. Elles sont trop laides. Je dois les garder loin de moi, et pourtant… Le sont-elles vraiment ?

. Agora Vox - Les masculinistes, une menace pour les droits des femmes et des enfants
Le masculinisme est une tendance politico sociale qui voit un complot féministe partout, et qui a pour but de revenir au Moyen Age, du moins en ce qui concerne les droits des femmes. Mais, il s’agit aussi d’un retour au Moyen Age en ce qui concerne les droits des enfants. Posons-nous donc quelques minutes pour cerner ce phénomène des plus dangereux. Le principal argument des masculinistes est de dire qu’ils sont victimes des femmes, qui veulent toujours plus de droits, et qui piétinent les hommes, d’ailleurs elles sont très violentes avec eux, ces pauvres petits choses si fragiles : elles les poussent au suicide[1]. Les masculinistes disent, à l’instar du mouvement de la condition masculine, « Non à la culture de la victimisation de la femme ».

. Le Devoir - L’école du désir
Il y avait ces jeunes allumés, qui avec leur attachante immaturité parlaient de Zappa, de Gainsbourg, de Beauvoir et d’un million d’autres qu’ils ne comprenaient pas toujours, mais qui les fascinaient. Ils étaient vifs, curieux. Malhabiles et brouillons comme nous le sommes tous à cet âge. On sentait qu’ils étaient habités par un réjouissant désir de tout absorber. En face, dans la population générale des étudiants, je constatais le désoeuvrement culturel, un ennui devant l’effort d’apprendre quelque chose qui ne semble pas nécessaire ou concrètement utile.

. À dire d’elles - La morte la plus sexy du 21e siècle
Ce serait presque sans commentaire…avec une capture d’écran… Mais je ne veux pas contribuer à la voir « fleurir sur les murs de mes amis » ; Alors je vous mets juste la partie texte. Et vous dit qu’au dessus, on voit la n°1, la chanteuse Beyoncé, en tenue de spectacle pour homme, du dessus des genoux au bas du cou. Sans tête, donc morte, sans pieds, donc inerte et immobile.

. Les Nouvelles/News - Autochtones au Canada : "Un système colonialiste et paternaliste"
Elles ont choisi la plume rouge comme emblème, clin d’œil au carré rouge des étudiants lors du "printemps érable" québécois. Elles s’appellent Widia Larivière et Mélissa Mollen-Dupuis, l’une d’origine Algonquine et salariée de l’association Femmes autochtones du Québec, l’autre d’origine Innue et assistante de diffusion pour un studio ambulant de création audiovisuelle dans les communautés autochtones. Les deux jeunes femmes âgées de 28 et 24 ans, sont les co-fondatrices de la section québécoise d’Idle No More, un mouvement de protestation né au Canada à l’automne 2012.

. La Tribune - Chapeau, les filles : pour que les femmes prennent leur place
Sherbrooke Inciter les jeunes Québécoises à sortir des sentiers battus. Le défi que s’est donné le gouvernement du Québec en lançant son concours Chapeau, les filles ! il y a 17 ans était énorme. Dans le contexte de 2013, où le Québec a besoin plus que jamais d’une main-d’oeuvre qualifiée, le concours prend alors tout son sens. Les jeunes femmes intéressées par les métiers non traditionnels sont ainsi invitées à prendre la place qui leur revient.

. Revue Relations - Féminismes : état des lieux
C’est dans le contexte des États généraux de l’action et de l’analyse féministes, pilotés par la Fédération des femmes du Québec, que Relations scrute à sa manière certains des grands enjeux auxquels fait face le mouvement féministe au Québec. Diversifié et traversé par divers courants, quelles sont ses perspectives d’action et d’avenir dans un contexte de montée de la droite, notamment la droite religieuse, qui s’attaque aux acquis et aux droits des femmes ? Comment le mouvement compose-t-il avec les réalités spécifiques auxquelles sont confrontées les femmes autochtones ainsi que les femmes immigrées et racisées ?

. Le Devoir - Universités - À corriger !
Qu’en comprendre ? Que les universités défendent à hauts cris leur autonomie mais se livrent une féroce compétition à coups de surenchère salariale et immobilière grâce au financement gouvernemental, écrivait alors Le Devoir en éditorial. Cette dynamique n’a pas changé, comme le démontrent les augmentations salariales consenties ces dernières années aux employés et au personnel de la direction des universités dont nous faisons état aujourd’hui. Les universités ont beau présenter un front uni, on voit qu’une partie du sous-financement qu’elles vivent vient en droite ligne de cette compétition.

. La Liberté - L’influence néfaste des images de mode sur les femmes
Les lectrices qui s’étaient plongées dans « Vogue » n’ont pas résisté à la comparaison de leur corps avec les canons de la beauté idéale véhiculée par le magazine. Elles ont jeté un regard sans complaisance sur leur ventre rebondi, leurs fesses trop peu musclées et/ou leurs jambes trop courtes... « Les femmes se disaient déstabilisées et exprimaient leur peur de grossir », rapporte Andrea Wyssen.

. Le Nouvel Observateur - Najat Vallaud-Belkacem : "Non à la haine sur Twitter"
Quand on applique la loi, ce n’est pas de la censure. Supprimer des images pédophiles ou des appels au meurtre, ce n’est pas de la censure. Après il ne faut pas tomber dans l’absurde. La philosophie d’internet se base sur la liberté des échanges. Mais l’appel à la haine n’est pas l’expression d’une opinion, c’est un délit.

. Femmes autochtones du Québec - Femmes autochtones du Québec soutient et participe au mouvement Idle No More
Femmes autochtones du Québec se joint aux dizaines d’organisations autochtones et non autochtones pour soutenir et participer au mouvement pan-canadien Idle No More. Cela fait déjà plus de 40 ans que les femmes autochtones au Québec ne se laissent plus faire et ont porté leurs causes devant les cours de justice nationales et internationales pour changer la Loi sur les Indiens, une loi discriminatoire et inégalitaire sous bien des aspects. Femmes autochtones du Québec est fier de soutenir un mouvement pacifique initié par des jeunes femmes au Québec comme au Canada et dont la leader emblématique est une femme chef.

. Le Devoir - Victime de violence, une femme ne peut invoquer la contrainte comme défense
Victime de violence, une femme accusée d’avoir tenté d’embaucher un tueur à gages pour faire assassiner son mari ne peut invoquer la défense de contrainte pour éviter une condamnation, a tranché la Cour Suprême du Canada. Mais la femme qui est à l’origine de cette cause est toutefois libre : la Cour a ordonné l’arrêt des procédures contre elle. Nicole Ryan était battue par son mari qui menaçait de la tuer, ainsi que sa fille.

. Solidarité ouvrière - Roumanie - Des néo-nazis revendiquent la stérilisation des femmes roms
Plusieurs procureurs de Bucarest ont ouvert une enquête après qu’un groupe d’extrême-droite de Timisoara ait proposé sur son blog d’offrir 300 lei (70 euros) aux femmes rroms en mesure de démontrer, grâce à une attestation médicale, qu’elles se sont faites stériliser. Le parquet de Timisoara a lancé une enquête.

. À dire d’elles - Messieurs les potiches
Ah ! Ces hommes politiques !
Ils nous réservent tous les jours des surprises !
C’est vrai, je m’attendais à une montée du niveau de sexisme verbal visible de leur part avec l’augmentation du nombre de femmes à l’Assemblée et surtout la parité au gouvernement. 20 femmes ministres, c’est 20 fois plus d’occasions d’être sexistes qu’une… Bon, donc, ces messieurs les députés ne sont pas en reste. Hier, ils ont craint que la parité aux élections locales (élire un homme + une femme systématiquement), ne mette beaucoup de potiches à des postes importants. Mais ces messieurs n’ont donc pas compris que c’est exactement le contraire ? Car 50% -ou presque, d’homme en moins, c’est 50% de potiches en moins !

. La documentation française - La politique d’égalité professionnelle en France : éléments de comparaison avec le Québec, la Belgique et la Suède
L’objectif du rapport défini par lettre du 13 juin 2012 de la ministre des droits des femmes et du ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social est de proposer des améliorations en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, sur la base d’une analyse comparative des dispositifs français et d’exemples étrangers.

. Détails et dédales - L’ennui médiatique
Ce qui est paradoxal, c’est que plusieurs des moyens palliatifs à l’ennui circonstanciel créent une autre forme d’ennui : l’ennui médiatique. L’ennui médiatique n’est pas le rien, il est l’agitation. Or, malgré les apparences, l’agitation n’est pas l’action, c’est un mouvement de surface. Exactement ce genre de sparages que vous ne devez pas faire si vous êtes en danger, dans l’eau, au risque de vous noyer. L’industrie du divertissement, c’est ça, une agitation qui nous enfonce en nous donnant l’impression de contrer l’ennui.

. Psychologies.com - Serge Hefez : "On ne naît pas fille ou garçon, on le devient"
La question du genre ne cesse de faire débat. Dans un livre provocateur, le psychiatre et psychanalyste Serge Hefez interroge le féminin et le masculin, et plaide pour une réinvention de la différenciation des sexes. Dans cet essai, il dénonce une confusion des idées à propos de la différence des sexes et analyse les peurs sous-tendant les interrogations actuelles sur le couple, la famille et l’éducation. Nous sommes en effet, dès la naissance, bombardés de prescriptions psychosociales qui nous indiquent notre genre.

. Huffington Post Québec - Science : la réalité tordue des conservateurs
Depuis leur arrivée au pouvoir en 2006, les troupes de Stephen Harper mènent une bataille rangée contre la recherche scientifique, avec comme objectif premier la destruction des faits contredisant leur idéologie. Leur agenda politique semble plus important que la réalité. Même la prestigieuse Société royale du Canada, une institution plus que centenaire réunissant des scientifiques de tous les domaines, a écrit une lettre ouverte il y a quelques jours afin de dénoncer l’attitude des conservateurs. Imaginez : des chercheurs ayant publié leurs travaux dans des revues aussi connues que Nature ne sont pas autorisés à en discuter avec les médias canadiens.

. Les éditions Sisyphe - Prostitution, perspectives féministes
Élaine Audet s’intéresse depuis plusieurs années au phénomène de la prostitution. Elle fait dans ce livre la synthèse des perspectives féministes sur la question et plonge au coeur des débats sur l’opportunité de décriminaliser la prostitution ou de tout mettre en oeuvre pour l’abolir. Elle attire l’attention sur les conséquences incalculables qu’un tel choix législatif aura sur la vie de l’ensemble des femmes. Elle analyse le rôle primordial joué par les clients dans la perpétuation de la prostitution et souligne que jamais auparavant les trafiquants et les proxénètes n’ont exercé une telle emprise sur les femmes prostituées.

. Résilience-Psy - Les conduites pré-prostitutionnelles chez les adolescents
Le phénomène de la pré-prostitution est apparu dans le monde occidental au début des années 2000. Depuis, il n’a cessé de se développer. Ces nouvelles pratiques adoptées par des adolescents, majoritairement de sexe féminin, échappent généralement à la vigilance des parents et autres adultes responsables de leur éducation. Même si les jeunes des milieux socio-économiques défavorisés sont plus à risque d’y succomber, ce phénomène touche toutes les couches de la société. La liberté sexuelle, la désintrication de la sexualité et de l’amour, la banalisation de la pornographie, la marchandisation du sexe, la défaillance de la protection assurée par l’entourage parental suite aux ruptures familiales et sociales sont quelques uns des facteurs favorisant le passage à l’acte prostitutionnel.

. Le Devoir - Repères - Obama, les fusils et la Constitution
Dans son intervention de mercredi, Barack Obama s’est adressé au peuple américain, lui demandant de faire pression auprès de ses élus, dont plusieurs sont terrorisés à l’idée d’être « décotés » par la National Rifle Association (NRA). « Si les Américains de tous les horizons se lèvent pour dire « C’est assez, nous avons assez souffert et nous aimons trop nos enfants pour accepter que ça continue », alors les choses peuvent changer », a dit Barack Obama. Le président n’a pas mâché ses mots à propos du lobby des armes à feu, auquel il a reproché de semer la peur dans le but de s’enrichir.

. La Presse - Une photo des différentes longueurs de jupe met en avant le sexisme ambiant au Canada
Toutes les femmes pourront en témoigner, la longueur d’une jupe ou d’une robe est capitale.... Surtout pour ceux qui ne la portent pas ! Trop courte, c’est une fille facile, trop longue, c’est une bonne sœur. Une artiste canadienne a représenté cette échelle de la bienséance selon la longueur de la jupe dans une photo publiée sur le web.

. Sisyphe (Archives) - Françoise Giroud, une femme influente au féminisme ambigu
Journaliste, écrivaine et femme politique, Françoise Giroud est née en 1916 de parents turcs installés en France. Avant de devenir journaliste, elle est scripte, scénariste, dialoguiste pour une trentaine de films. De 1945 à 1953, elle dirige la rédaction du magazine Elle, puis fonde avec Jean-Jacques Servan-Schreiber l’hebdomadaire L’Express qu’elle dirige jusqu’en 1974. Au plan politique, elle devient secrétaire d’État, d’abord chargée du ministère de la Condition féminine en 1976 et 1977 et, ensuite, du ministère de la Culture.

. La Gazette des femmes - La traite humaine : dans un quartier près de chez vous
Elles sont nombreuses, les femmes qui se prostituent au profit d’un homme, et qui ne reçoivent que des miettes de leurs revenus astronomiques. Cette lucrative exploitation a cours partout dans le monde. Même près de chez vous. Vancouver, Winnipeg, Toronto et Montréal figurent parmi les villes considérées comme des plaques tournantes pour la traite des femmes à des fins de prostitution au pays, révèle-t-on dans L’esclavage moderne : la traite des femmes, un guide d’animation à l’usage des écoles et des groupes publié par le Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) de Trois-Rivières. "Ça existe aussi à Trois-Rivières, à Québec…", confirme Louise Dionne, coordonnatrice de l’OSBL formé d’une quinzaine de congrégations religieuses, basé à Montréal et actif au Québec et au Canada.

. Radio-Canada - Mourir dans la dignité : le droit de choisir
Le comité de juristes experts sur la mise en oeuvre des recommandations du rapport Mourir dans la dignité propose de revoir l’encadrement juridique de la fin de la vie pour permettre aux personnes mourantes de décider du moment et du lieu de leur mort et pour mieux protéger les personnes vulnérables. Le comité, présidé par l’avocat Jean-Pierre Ménard, a remis mardi son rapport à la ministre responsable du dossier Mourir dans la dignité, Véronique Hivon, qui souhaite présenter un projet de loi sur la question d’ici la fin de l’année.

. Rue89 - Pourquoi les femmes soutiennent plus le mariage gay que les hommes
Dans les sondages sur le mariage homo, il n’y a pas que le soutien des Français à la mesure qui soit stable (56% ce week-end contre 58% il y a trois mois). Il y a aussi l’écart entre les hommes et les femmes, celles-ci étant constamment plus favorables que leurs congénères masculins. Pas parce qu’elles sont des femmes donc, mais parce que depuis "des siècles et des siècles, les femmes sont programmées pour être des épouses et des mères". Et la famille, du coup, ça leur parle.

. L’Express - Jean-Pierre Dufreigne, le débutant et la grande dame
Le 18 juin 1973, un jeune journaliste, intimidé, entrait dans le bureau de Françoise Giroud. Après qu’elle eut terminé la énième mouture de son édito, commencé le matin et recommencé, coupé, brodé jusqu’à l’ultime limite, celle où un mot de plus ou de moins eût cassé la musique née avec le premier jaillissement. "Ecrivez avec l’oreille." Ou : "Soyez rapide, apprenez à connaître votre distance."

. Le Monde - La NRA lance un jeu vidéo de tir « pour les plus de 4 ans »
La National Rifle Association (NRA), le lobby des armes à feu américain, vient de lancer un jeu pour téléphones mobiles. On peut s’y exercer au tir sur cibles mouvantes (mais pas humaines), avec tout type d’arme. NRA Practice range est disponible gratuitement. Quelques armes y sont payantes : la kalachnikov est facturée 0,99 dollar, comme le fusil de tireur d’élite MK11. Sur l’Apple Store, ce jeu est recommandé pour les adultes et les enfants de "plus de quatre ans".

. Le Devoir - Débat en France - Le mariage pour tous, ou vivre avec son temps
Pourtant, à l’heure où presque un mariage sur deux se termine en divorce (Ined 2010), où les couples non mariés sont de plus en plus nombreux, et enfin avec le Pacs, la symbolique du mariage semble perdre en importance. Il paraît, par conséquent, paradoxal qu’avec une telle volonté on se batte pour acquérir ce droit d’union. En fait, la question du mariage homosexuel n’a qu’une valeur pratique, c’est ce qu’elle implique qui suscite tant de controverse.

. Les Nouvelles/News - Les femmes perçues comme les plus discriminées au travail
Le sexe et la grossesse ou la maternité suivent l’âge dans le top 3 des critères les plus cités, selon un baromètre sur la perception des discriminations dans le travail. Les femmes sont perçues comme les plus touchées par les discriminations au travail. Le taux de victimes féminines est supérieur de 11 points dans le privé et de 8 points dans le public par rapport aux hommes, selon le 6è baromètre de l’IFOP sur « la perception des discriminations dans le travail », réalisé pour le Défenseur des droits et l’Organisation Internationale du travail et rendue publique le 14 janvier.

. Le Nouvel Observateur - En 2013, un milliard de femmes se lèveront pour que cessent les violences faites aux femmes
Voici l’impressionnante vidéo de la campagne One Billion Rising Rising (un milliard de femmes se lèveront le 14 février 2013). Cette vidéo montre la violence que subissent les femmes du monde entier au quotidien. Le drame de New Delhi, avec la mort tragique d’une jeune étudiante de 23 ans violée dans un bus par 6 hommes, a rappelé au monde entier la violence que vivent les femmes au quotidien. Face à cette barbarie, toujours plus d’hommes expriment leur honte d’être des hommes. Dans la quasi-totalité des cas, les femmes victimes de viol et de violence ont l’interdiction de parler, afin de ne pas porter atteinte au patriarcat.

. Marianne - L’inquiétude d’une Tunisienne en France
Dès les premiers frémissements, les Tunisiens de France et d’ailleurs se rassemblèrent. Soudain soudés pour renaître à la Tunisie natale en un corps aux aguets, solide. Le printemps qui suivit, le vrai, je suis retournée à Tunis, forte de cette certitude. Un nouveau paysage me sauta au visage. En peu de temps des silhouettes inédites ont commencé à surgir. J’ai entendu des mères invisibles s’adresser à leurs enfants. De sombres linceuls vivants, parfois escortées d’époux aux longues chemise et aux barbes florissantes. Est-ce cela le printemps ? L’obscurcissement des consciences était déjà à l’oeuvre, au lendemain d’exemplaires soulèvements libertaires.

. Slate.fr - Quand les femmes déposeront leurs ovocytes à la banque
Une technique de congélation des ovocytes ouvre la voie à une révolution dans la procréation et à une nouvelle étape dans la dissociation procréation-sexualité. L’évènement ne date que de quelques jours. Tout s’est passé lors de l’examen du projet de loi de révision de loi de bioéthique. Les députés ont adopté deux décisions complémentaires de nature à bouleverser de manière radicale et irréversible le paysage tricolore de l’assistance médicale à la procréation. Ils ont élargi le périmètre des dons d’ovocytes et de spermatozoïdes aux femmes et aux hommes n’ayant pas encore eu d’enfant(s). Ils ont aussi dans le même temps autorisé le recours à la technique (jusqu’ici interdite) de la congélation par vitrification des ovocytes humains.

. RTS Info - Steubenville, l’affaire de viol collectif qui choque l’Amérique
Les médias relèvent qu’en août dernier, deux membres de l’équipe de football américain du collège de Steubenville ont drogué une étudiante de 16 ans durant une fête. Ils l’ont emmenée, inconsciente, de fête en fête durant plusieurs heures. Il semble qu’ils aient violé leur victime à plusieurs reprises et devant témoins, sans que personne n’intervienne. Selon des témoignages, les violeurs présumés auraient aussi uriné sur leur victime. Durant la nuit en question et les jours suivants, ces adolescents ont publié des photographies dégradantes de la victime, des vidéos dans lesquelles ils racontent leur forfait ainsi que des commentaires sur les réseaux sociaux, dont Twitter, Youtube, Instagram (réseau de partage de photographies).

. Le Devoir - Ni gauche accommodante ni droite libertaire
D’un côté, la « gauche », « accommodante » à souhait, s’estime parfois « citoyenne du monde » et « cosmopolite », et rejette les frontières. Au sein de cette « gauche », la rhétorique de la « tolérance » est surutilisée pour camoufler le vertueux reniement de soi. Son « progressisme » la mène à l’acceptation de pratiques archaïques et obscurantistes au nom de « l’ouverture à l’autre ». De l’autre, une nouvelle « droite » s’autoqualifiant bien souvent de « libertarienne ». Ceux qui s’en réclament versent dans un individualisme forcené et dans un rejet viscéral de l’appartenance nationale.

. Sisyphe (Archives) Prostituées et hétaïres - Pour une analyse critique du Deuxième sexe de Simone de Beauvoir
Simone de Beauvoir publie ce chapitre quatre ans après l’intervention du 13 décembre 1945 de Marthe Richard au Conseil municipal de Paris, où celle-ci demandait la suppression des « maisons de tolérance, ainsi que la police des mœurs » et trois ans après la décision par le gouvernement français, le 13 avril 1946, de fermer les bordels. Elle publie aussi ce chapitre la même année que l’approbation par l’ONU, le 2 décembre 1949, de la Convention des Nations Unies « pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui ». La manière dont Simone de Beauvoir rend compte de ces deux événements majeurs nous donne un premier aperçu de son analyse.

. Le Devoir - Les fous
La guerre contre la pauvreté dans le monde est un devoir trop sérieux pour abandonner sa conduite aux préjugés et aux approximations. Basés sur une méthodologie qui traduit aussi un point de vue sur les causes et les solutions de la pauvreté, les travaux de la professeure Esther Duflo cherchent à appliquer autant que possible l’approche expérimentale des sciences de la nature. Tournant résolument le dos au gros bon sens et toutes autres affirmations qui ne soient pas solidement ancrées sur des données factuelles, ses recherches s’emploient à tester sur le terrain, auprès de groupes expérimentaux et de groupes témoins, toutes sortes d’hypothèses sur les meilleurs de moyen d’améliorer le sort des communautés en cause.

. Châtelaine - Stop les bullies
Les intimidateurs n’ont plus le beau jeu. Depuis septembre dernier, 25 écoles secondaires de l’île de Montréal ont adopté un nouveau programme de lutte contre l’intimidation. L’objectif : intervenir directement auprès des bullies. Et jusqu’ici, les résultats sont encourageants. Insultes, coups de poing, rumeurs… "Quelque 85% des cas d’intimidation ne comportent aucun élément criminel. Mais il faut agir quand même", soutient Christine Cayouette, l’agente sociocommunautaire instigatrice du programme Intimidateur en encadrement.

. Médiapart - Le choc des laïcités
Beaucoup de citoyennes et de citoyens ont manifesté ce dimanche contre la future loi permettant le "mariage pour tous". Manifester, c’est exercer un droit légitime en démocratie. Il faut donc en prendre acte et examiner lucidement pourquoi ce rassemblement a été un succès. Avant de le faire, j’indiquerai, cependant, que ceux qui se sont rendus à cette manifestation au nom de leurs convictions religieuses ont, à mes yeux, commis une triple erreur.

. L’Actualité - "Crée-moi, crée-moi pas"
Lundi 14 janvier à Télé-Québec : "Crée-moi, crée-moi pas", un documentaire de Geneviève Rioux. Comédienne, animatrice et mère de deux ados, Geneviève Rioux signe un documentaire, "Crée-moi, crée-moi pas", qu’elle a coscénarisé avec la réalisatrice Marie-Pascale Laurencelle. Produit par Marie-France Bazzo, le film assemble les témoignages de plusieurs femmes créatrices, pour la majorité mamans : l’écrivaine Nancy Huston, l’auteure dramatique Evelyne de la Chenelière, la scénariste, réalisatrice et chanteuse Agnès Jaoui, la sculpteure Valérie Blass, la cinéaste d’animation Marie-Josée Saint-Pierre, etc.

. ACRIMED - La fabrique du « masculin »
À intervalle régulier, quelques observateurs pressés des médias pronostiquent l’émergence d’une « nouvelle presse masculine », rompant avec l’imaginaire machiste qui préside de longue date aux choix éditoriaux des magazines prétendant s’adresser aux hommes, satisfaire leurs aspirations spécifiques et répondre aux questions qu’ils se posent. Qu’en est-il, si l’on prend la peine de consulter et de lire attentivement les titres qui composent cette presse ?

. La Presse - Nouvelle affaire de viol collectif en Inde
La police a annoncé dimanche l’arrestation de six hommes dans le nord de l’Inde, suspectés d’avoir participé au viol collectif d’une femme montée dans un bus, moins d’un mois après un fait divers semblable qui a secoué le pays et mis en lumière les violences infligées aux Indiennes.

. Basta ! - Ces femmes indiennes qui relèvent la tête face aux violences machistes
Elles sont toujours plus nombreuses à rejoindre les comités de vigilance qui essaiment dans divers quartiers populaires et villages. Unies dans l’adversité, ces femmes courageuses ont rompu la loi du silence pour porter au-delà des murs les souffrances qui les accablent. Sur la seule année 2011, 228 000 atrocités commises contre les femmes ont été enregistrées en Inde, parmi lesquelles 24 000 concernent des abus sexuels commis contre des petites filles.

. Le Plus Nouvel Obs - Chez Ruquier, Caroline Fourest découvre le vrai ennemi de Frigide Barjot : la laïcité
Invitée par Laurent Ruquier dans l’émission "On n’est pas couché", Caroline Fourest et Frigide Barjot ont débattu au sujet de l’instauration du mariage pour tous. Un débat qui a permis de montrer que, derrière le combat contre le mariage homo, le courant catho conservateur cible aussi la laïcité de la République.

. France Culture - Le viol : histoire d’un crime
Le 16 décembre dernier, une jeune étudiante indienne a été victime d’un viol collectif dans un autobus de New Delhi pendant que son compagnon, qui tâchait de la protéger, était frappé avec une barre de fer. La police a mis longtemps à venir les secourir et à l’hôpital les médecins les ont traités avec une condescendance ostensible. Un puissant mouvement de protestation depuis lors, parcourt le pays. Un mouvement qui est sans précédent et qui réveille le féminisme.

. Wikileaks Actu - Les lanceurs d’alerte américains : cibles de l’Etat policier
Le Chaos Communication Congress (29C3), que les organisateurs décrivent comme étant « une conférence annuelle durant quatre jours, ayant pour thème la technologie, la société et l’utopie » a débuté le 27 décembre. Hier, ce blog a retranscrit la présentation de Jacob Applebaum, développeur du projet Tor et activiste de Wikileaks. Dans la soirée, trois lanceurs d’alerte américains ont présenté leurs exposés, dans une vidéo qui devrait être considérée comme immanquable. Jesselyn Radack, qui dénonça les violations éthiques dans l’affaire John Walker Lindh, alors qu’elle elle était conseillère en matière d’éthique pour l’avocat général John Ashcroft, décrit les raisons qui l’ont conduite à démissionner et devenir lanceur d’alerte.

. Les Nouvelles/News - CSA, IMA, Taddeï... l’exemplarité s’essouffle
Deux hommes encore nommés à de hautes fonctions. Une personnalité contestée dans un Haut Conseil à l’Egalité paritaire. Les bœuf-carottes de l’égalité ont du travail. Jospiniens, strauss-khaniens, anciens sortis de leur retraite... les nouvelles personnalités nommées au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ou à l’institut du monde arabe (IMA) font grincer des dents pour leur côté hommes du passé. Mais elles présentent une autre particularité : ce sont encore des hommes.

. Le Devoir - Hommes, femmes, mode d’emploi
Le cru 2013 du cinéma québécois, avec sa part de thrillers, de comédies, d’animations et de productions historiques en prime, rejoindra-t-il davantage son public que l’an dernier ? Chose certaine, il paraît globalement plus éclectique. Même si, dans un genre ou l’autre, c’est surtout la psyché des hommes qui y sera décortiquée. Sauf chez Denis Côté dans Vic+Flo ont vu un ours et dans quelques productions braquant leurs phares sur les deux sexes, force est de constater que l’univers des femmes intéresse surtout… les réalisatrices, plus nombreuses qu’en 2012 à la barre d’œuvres de fiction.

. Marianne - La morale à géométrie variable
Il est impossible d’émettre une esquisse de critique des hyperriches, y compris des exilés fiscaux, sans que l’on vous soupçonne de vouloir les « stigmatiser », voire de les transformer en « boucs émissaires ». Mais ceux qui tiennent ce raisonnement ne se gênent pas pour décréter que derrière tout chômeur se cache un fainéant ; que les bénéficiaires (si l’on peut dire !) du RSA sont des assistés ; que les fonctionnaires sont des planqués de première ; et que les profs pensent plus à leurs vacances qu’à leurs élèves. Telle est la morale à la tête du client.

. Le Devoir - Trois ans après le séisme - Haïti : pour voir au-delà des déchets
Trois ans (jour pour jour ce samedi) après le tremblement de terre qui a dévasté le pays, la reconstruction d’Haïti se fait toujours à pas lents. Près de 360 000 personnes vivent encore dans des tentes. Ni eau, ni électricité, la vie en mode survie depuis plus de 1000 jours. Mais tout n’est pas noir, soutient Michaëlle Jean, qui note plusieurs progrès tangibles. Il est toutefois grand temps que les donateurs cessent de contourner l’État haïtien et commencent à travailler avec lui, dit l’envoyée spéciale de l’UNESCO.

. Huffington Post Qc - Ce futur secrétaire de la défense américain qui avait osé dénoncer la guerre en Irak
Vous avez pu entendre parler récemment de l’ancien sénateur Chuck Hagel, ce républicain du Nebraska que le Président Obama veut nommer Secrétaire de la Défense. Mais ce qui vous a probablement échappé -principalement parce que tout le monde l’a oublié-, c’est qu’en 2007, ce même Chuck Hagel dérapait, et avouait ainsi la sombre vérité à propos de l’invasion américaine en Irak. Voici ce qu’il avait alors déclaré : "Les gens disent que nous ne nous battons pas pour le pétrole. Il est pourtant évident que c’est ce que nous sommes en train de faire ! Ils parlent de l’intérêt national de l’Amérique. Que pensez-vous que ça peut bien être ? Nous n’allons pas en guerre pour leurs figues !"

. Le Devoir - Idle No More - Les plumes rouges sortent dans la rue
Widia Larivière est une Algonquine de 28 ans qui a grandi à Québec, tandis que Mélissa Mullen-Dupuis, 34 ans, est une Innue originaire de Mingan, qui vit à Montréal depuis 10 ans. Ensemble, elles ont activé leurs réseaux sociaux, Twitter et Facebook en tête, et organisé la première manifestation québécoise d’Idle No More, au square Cabot de Montréal, le 21 décembre dernier. Le mouvement a depuis pris de l’ampleur, récolté de nombreux appuis, chez les autochtones comme chez les non-autochtones, et une nouvelle manifestation est attendue aujourd’hui, au Palais des Congrès de Montréal.

. Châtelaine - Malala : un attentat, deux points de vue
L’attentat a eu lieu le 9 octobre. Et Malala, hospitalisée dans un établissement spécialisé de Birmingham, en Grande-Bretagne, se rétablit tranquillement. Mais son pays, lui, semble plus divisé que jamais. « Elle est le symbole des infidèles et de l’obscénité. Si elle survit, nous l’attaquerons de nouveau », a déclaré Ihsanullah Ihsan, porte-parole de Tehrik-e-Taliban, le groupe taliban pakistanais qui a fièrement revendiqué l’attentat contre la jeune fille.

. La Presse - L’accès à internet marqué par l’inégalité entre hommes et femmes
L’expansion d’internet dans le monde tend à laisser de côté les femmes, notamment dans les pays en voie de développement, révèle une étude parue jeudi aux États-Unis. Ce rapport, baptisé « Internet et les femmes » et publié au début d’une conférence de deux jours à Washington sur le sujet, appelle à doubler en trois ans le nombre de femmes ayant accès à internet dans les pays en voie de développement.

. Journal de Montréal - Côte-des-Neiges – Baignades non mixtes décriées
Une dame porte plainte contre le Centre sportif Côte-des-Neiges parce qu’il offre des heures de baignade séparées pour les hommes et les femmes. La mère de deux enfants considère la politique sexiste et discriminatoire. La piscine prévoit deux heures réservées aux hommes et deux heures pour les femmes chaque semaine depuis 1997. La baignade séparée a été mise en place après des demandes des communautés juive et musulmane, qui désiraient des bains réservés aux hommes de leur communauté seulement.

. Site du gouvernement du Québec - La première ministre du Québec rend hommage à une femme engagée et une grande souverainiste
Pauline Marois a souligné à quel point les combats de Mme Laurin se sont déroulés à l’avant-garde, tant et si bien qu’ils sont encore d’actualité. « Faire du Québec un pays souverain dont tous les citoyens seront unis par une langue et une culture communes, c’est encore le sens de notre action politique aujourd’hui. Bien avant que ces sujets n’occupent la place qui est la leur dans notre espace public actuel, Louise Laurin nous a parlé de laïcité, d’intégration des nouveaux Québécois, de services de garde en milieu scolaire et de l’importance de développer une citoyenneté québécoise forte. Pour elle, tous ces sujets étaient intimement liés. »

. Le Grand Soir - La Brigade Rose, des femmes indiennes combattantes
ce n’est peut-être pas très surprenant, mais annonçons-le d’emblée : les violences domestiques et la relégation des femmes au rang de citoyens de seconde zone font que l’Inde n’est pas exactement la terre des droits de la femme. Dans cet environnement catastrophique, un groupe d’autodéfense baptisé le Gulabi Gang (gulabi signifie rose) se bat—souvent au sens propre—pour plus d’égalité. Ce gang est constitué de plus de dix mille femmes qui portent toutes le même uniforme, un sari rose. Elles sont expertes dans le maniement du lathi, un bâton de combat indien traditionnel. Trop beau pour être vrai ?

. Les Nouvelles/News - Les USA pressés de ratifier enfin la CEDAW
Avec un nombre record d’élues au Congrès, est-ce enfin l’heure pour les États-Unis de ratifier la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes ? Une coalition d’ONG appelle le Sénat à s’engager. A ce jour, 187 des 194 pays des Nations Unis ont ratifié la CEDAW qui, « en plus d’être une déclaration internationale des droits des femmes, énonce aussi un programme d’action pour que les États parties garantissent l’exercice de ces droits », comme il est écrit dans la Convention. Les réfractaires sont l’Iran, le Soudan et le Sud-Soudan, la Somalie, Palau, Tonga et les USA, qui sont donc le seul pays occidental à ne pas l’avoir ratifiée.

. Agora Vox - Michèle Vianès : “La laïcité : un bouclier pour les femmes face au patriarcat théocratique”
Michèle Vianès : Depuis 2004, la présence des islamistes dans les espaces aussi bien privés que publics et collectifs se multiplie et se manifeste partout en France, du petit village à la grande ville, du commerce de proximité ou du supermarché à prix réduit au grand magasin de luxe. Ceci dans une indifférence inouïe de celles et ceux qui se considèrent comme l’intelligentsia. L’exhibitionnisme vestimentaire s’est développé. Dans son aspect d’enfermement, il concerne les femmes : objet sexuel qui doit être entièrement caché dans l’espace public et perdre toute identité.

. L’aut’journal - In Memoriam - Louise Laurin
C’est avec une profonde tristesse que la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal a appris le décès de Louise Laurin, qui en a été la vice-présidente (1992-1993), pour ensuite devenir, de 1994 à 1996 la première femme présidente du Mouvement national des Québécoises et des Québécois. Après avoir créé le comité Passeport Québec de la SSJB, un groupe de réflexion sur la citoyenneté québécoise, elle a joué un rôle clé dans la mise sur pied de la coalition Partenaires pour la souveraineté, ainsi que dans les campagnes préréférendaire et référendaire menées par la coalition.

. Rue89 - Tabou : la famille homoparentale de la fille de Freud
Le 15 octobre dernier, lors de son audition à l’Assemblée nationale sur le thème du "mariage pour tous", Elisabeth Roudinesco a réitéré ses affirmations devant les parlementaires, mais là sans aucune pondération. Elle a déclaré que Freud "a accepté dans sa vie que sa fille Anna élève les enfants de sa compagne et il a considéré qu’il s’agissait là d’une famille : ce sont ses mots". On peut légitimement se demander pourquoi certains psychanalystes détracteurs du "mariage pour tous" se référent exclusivement à ce que Freud aurait pu dire ou écrire, plutôt que d’examiner, aussi et surtout, ce qu’il fit. En effet, Freud a totalement accueilli la différence de sa fille Anna, comme peu de familles le font même en 2012.

. L’Actualité - 2013 : l’année politique du Serpent ?
Le gouvernement Marois étant minoritaire, 2013 sera fort probablement une année pré-électorale pour le PQ, le PLQ, la CAQ, Québec solidaire et Option nationale, même si son chef, Jean-Martin Aussant, perdait son comté le 4 septembre dernier. Pour Pauline Marois, la question principale sera à savoir si, oui ou non, son gouvernement saura convaincre suffisamment d’électeurs que ses reculs et virages des derniers mois ne l’auront pas privée de deux éléments essentiels pour de nombreux citoyens : l’authenticité et la crédibilité.

. Les Nouvelles/News - Les hommes et les femmes du président Obama
« Le proche entourage de Barack Obama pour son second mandat apparaît sur le point d’être dominé par les hommes », remarque le New York Times, en ouvrant son article par ce constat : les 10 conseillers économiques qu’il a rencontrés dans le Bureau ovale, le 29 décembre, au cœur du débat crucial sur le fiscal cliff, étaient tous des hommes. Les dernières nominations sont très mâles, mais le premier mandat de Barack Obama a flirté avec la parité, note le journal.

. Le Devoir - L’Américaine Gabrielle Giffords lance une campagne contre les armes
L’ancienne représentante américaine atteinte à la tête par un tireur il y a deux ans a lancé, mardi, une campagne nationale contre la violence causée par les armes à feu, affirmant que son mari et elle tenteraient de contrer le puissant lobby des armes aux États-Unis. La campagne lancée par Gabrielle Giffords survient alors que le président Barack Obama a demandé à son administration de proposer, d’ici la fin du mois de janvier, des moyens de freiner les tueries et les autres violences causées par les armes à feu dans le pays.

. Slate.fr - Turquie, RDC, Mali, Syrie, Liban... Les 10 points chauds de l’année 2013
Louise Arbour, présidente de l’International Crisis Group, ancienne procureure au Tribunal pénal international, expose les conflits de la nouvelle année qui menacent la stabilité mondiale. Chaque année, dans le monde, de vieux conflits s’aggravent, de nouveaux émergent et, parfois, certaines situations s’améliorent. Les orages menaçant l’année 2013 ne manquent pas : une fois de plus, des points névralgiques anciens et nouveaux mettront en grand danger la sécurité des peuples sur toute la planète.

. Le Devoir - Viol collectif… au Canada
Dans ce brouhaha médiatique - et on se demande si ce n’est pas à cause de ce brouhaha -, personne ne parle du viol collectif d’une femme autochtone à Thunder Bay, en Ontario. Pourtant, cette ville, comme d’autres au Canada, a une longue histoire de crimes sexuels violents non résolus contre des femmes autochtones. Deux hommes blancs auraient séquestré la femme de 36 ans qui se rendait au dépanneur le 27 décembre à 21 h ; ils l’auraient conduite à l’extérieur de la ville, l’auraient violée, lui auraient lancé des épithètes racistes et des menaces, tout en disant qu’il fallait mettre fin aux droits des Premières Nations.

. La Gazette des femmes - Beau coup de sacoche !
Chère Madame Jérôme-Forget, Bravo pour Les femmes au secours de l’économie. Pour en finir avec le plafond de verre (Stanké, 2012) ! En ouvrant votre livre, je m’attendais à y trouver une réflexion intéressante sur l’économie, entre autres basée sur votre expérience comme ministre responsable des portefeuilles économiques les plus importants du gouvernement québécois. Certainement pas une analyse féministe aussi fouillée, solide et percutante, ainsi que le modèle à suivre pour enfin apporter une solution tangible au problème que je soulignais et stopper le gaspillage insensé et onéreux de tant de talents, de compétences et de façons de faire innovatrices chez les femmes. Pour leur permettre de "quitter le plancher collant et d’en finir avec le plafond de verre", comme vous l’écrivez. En fait, j’attendais ce livre depuis 20 ans.

. La Presse - « Je veux finir ma vie ici, avec ma petite-fille »
Une Marocaine dont la fille de 31 ans aurait été assassinée à Montréal en 2009 demande la résidence permanente au Canada pour des considérations d’ordre humanitaire. Elle veut rester auprès de sa petite-fille de 5 ans, malgré le fait qu’elle n’ait pas réussi à en obtenir la garde. En avril 2009, la fille d’Amal, Fatima, aurait été étranglée par son mari, qui s’est suicidé avant d’être accusé de quoi que ce soit. Leur fillette de 18 mois a été confiée à sa tante et à son oncle paternels.

. Indépendantes - Billet d’humeur : Devise et emblème
Alors que nous effaçons de notre mémoire les moments cruciaux de notre histoire et que nous ne voyons notre avenir pas plus loin qu’au bout de notre nez, notre devise est Je me souviens et l’harfang des neiges, un de nos emblèmes. Comédie ou tragédie ? Pour moi, c’est une tragédie, plus fatale que jamais en ce début de 2013. Parce que notre amnésie et notre cécité participent du traumatisme qui englue la civilisation actuelle, sans que nous en soyons les maîtres d’œuvre, seulement et à peine les complices, mais entièrement les profiteurs aliénés.

. Le Devoir - Hommage à Jovette Marchessault
Écrivaine, peintre et sculptrice, elle était une femme excessive. Je l’aimais pour l’ensemble de ses qualités, elle qui était démesurée en tout. On ne peut imaginer un être qui tranchait autant sur le contexte de la société québécoise. Autodidacte, elle cultivait une ferveur à l’égard des arts qu’elle pratiquait. Rien n’était équivalent à l’art dont, par ailleurs, elle n’a jamais fait une religion.

. Détails et dédales - Carla et Annie. Annie et moi
J’ai été surprise par le Devoir de philo d’Annie Cloutier qui s’appuyait sur Annie Leclerc pour relativiser l’importance des propos qu’a tenus Carla Bruni-Sarkozy en décembre dernier au sujet du féminisme. Je ne connais malheureusement pas assez Annie Leclerc pour juger de l’analyse de son livre, mais j’aimerais insister sur le fait que Mme Cloutier et moi n’avons manifestement pas lu la citation de l’ancienne Première dame française de la même façon. Je ne sais pas quels sont ces cercles féministes (jamais nommés ou décrits) où il faut honnir la maternité pour être admise. J’ai fréquenté des cercles pas mal radicaux et j’ai mes désaccords avec un paquet de féministes, mais je ne connais pas celles qui mangent du bébé dans leurs temps libres. On me dira qu’elles existaient avant ? Les féministes d’avant ont le dos bien large…

. Blog du GAMS - Jeunes victimes malgaches victimes de violences et viols dits "mariages précoces"
Les grandes villes de la grande île ne sont pas épargnées par le phénomène. Mais c’est surtout les régions qui sont le plus concernées. "Dans les campagnes c’est une coutume, explique Ether Volonana. Malheureusement, les parents ne se rendent pas compte que leurs filles vivent un véritable calvaire. Vulnérables et livrées à elles-mêmes, face à des époux parfois plus âgés qu’elles, elles subissent toutes formes de violences : physique, verbale, morale et même économique. Les conjoints ne subviennent pas toujours à leurs besoins. Pis, beaucoup d’entre elles meurent après avoir mis au monde leur enfant." "La plupart des dix femmes qui meurent chaque jour en donnant naissance est due notamment à la grossesse précoce", selon le ministère de la Jeunesse et des Loisirs.

. Centre d’actualités de l’ONU - Des expertes de l’ONU examineront les mesures prises par la Tunisie pour garantir les droits des femmes
Une délégation du Groupe de travail des Nations Unies chargé de la question de la discrimination à l’égard des femmes dans la législation et dans la pratique se rendra en Tunisie, du 7 au 11 janvier 2013, afin d’examiner les mesures en place pour garantir les droits fondamentaux des femmes et l’égalité des sexes dans le processus de transition démocratique et de développement d’une nouvelle Constitution pour le pays. "Les femmes ont largement contribué à la révolution tunisienne en descendant dans la rue, aux côtés des hommes, pour revendiquer les droits à la démocratie, à la liberté et à la justice sociale, mais également à l’égalité et à la dignité", a affirmé la présidente du Groupe de travail, Kamala Chandrakirana.

. Le blog de Patric Jean - Prostitution, Libération remet le couvert
Le journal Libération a donc remis le couvert. Un long article donne la parole à Marcel Nuss, poly-handicapé, membre du STRASS et défendant à ce titre le système de prostitution qu’il aimerait voir légaliser. L’article est sans distance aucune, dans la complaisance totale. On ne peut que s’interroger sur le tournant pris ces dernières années par Libération. Journal historiquement progressiste, celui-ci développe et propage les idées les plus réactionnaires à la mode. Marcela Iacub dont on connaît les positions ahurissantes sur le viol y a son rond de serviette. Le système prostitueur y est vanté par pages entières.

. Sisyphe (archives) - "Femmes, le pouvoir impossible", un livre de Marie-Joseph Bertini
Bertini propose un ouvrage composé de dix chapitres. Après avoir analysé les représentations des femmes, tant dans l’imaginaire collectif que dans les médias, elle montre comment celles-ci sont adroitement écartées du pouvoir dans toutes les sphères de l’espace public. Dans un monde où les femmes tentent d’agir et d’exister à part entière, elles demeurent confrontées à de puissants obstacles dont le premier est le langage.

. Terra Femina - Malala reçoit le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes 2013
"Mobiliser la solidarité internationale, réaffirmer le droit des femmes dans le monde, garantir la protection de celles qui luttent aujourd’hui au risque de leur vie, et défendre, à leurs côtés, les idéaux d’égalité et de paix" sont les principaux objectifs du jury qui vient de décerner le prix Simone de Beauvoir 2013 à Malala Yousafzai, la jeune militante pour le droit à l’éducation des jeunes filles au Pakistan, son pays natal. Cette distinction créée en 2008, pour le centenaire de la naissance de l’écrivain et philosophe féministe Simone de Beauvoir, est dotée d’un prix de 20 000 euros.

. France 24 - Décès de Beate Gordon, héroïne très discrète du féminisme au Japon
Beate Sirota Gordon. Un nom quasiment inconnu en Occident. Pourtant, cette femme, qui s’est éteinte à l’âge de 89 ans le 30 décembre à New York, a marqué de son empreinte l’histoire japonaise. Ou, plus précisément, l’histoire des femmes japonaises. Car c’est à elle que les Nippones doivent l’inscription, dans la Constitution du Japon, du principe d’égalité entre les hommes et les femmes. "Les femmes japonaises étaient traditionnellement traitées comme des objets, elles pouvaient être achetées et vendues selon l’humeur du moment. Les femmes n’avaient absolument aucun droit", expliquait Beate Sirota Gordon au Dallas Morning News en 1999, repris par le New York Times daté du 1er janvier.

. IPS - Femmes-Japon : Les femmes et les anti-nucléaire perdent les législatives japonaises
Au Japon, le parti conservateur a repris le pouvoir. Un résultat amer pour les organisations féministes et de jeunesse qui ont fait campagne pour la protection de l’environnement, l’égalité hommes-femmes et une politique régionale pacifiste. L’issue de l’élection a également un goût amer pour les groupes qui militent pour un changement de politique en faveur de l’emploi des femmes – qui occupent 80% des emplois à temps partiel ou intérimaires -, de la garde d’enfants et des retraites – qui concernent une large majorité de femmes.

. Les Nouvelles/News - Messieurs, boycottez les plateaux 100% masculins !
C’est une prise de position repérée par Atlantico.fr : le 4 janvier, la journaliste du magazine US The Atlantic Rebecca J. Rosen s’en prenait à ces "conférences tech" dans lesquelles aucune femme, ou presque, ne figure parmi les intervenants. Elle prend pour exemple la conférence "Edge" sur les technologies du web, prévue en février à Londres, où parmi les 24 intervenants annoncés on ne compte qu’une seule femme. Rebecca J. Rosen adresse alors aux hommes qui se sentent concernés par sous-représentation des voix des femmes une "suggestion tout simple" : le boycott. "Refusez de parler depuis des scènes exclusivement masculines. Dites non". Réactions vives.

. Le Devoir - Viol en inde - Si près de nous
Néanmoins, la toile de fond de cette sordide affaire dépasse l’Inde, dépasse le viol, dépasse les chocs de civilisation. Ce qui est en jeu, ce qui touche tant, c’est la présence même des femmes dans l’espace public. Nulle part au monde on ne trouvera un homme pour s’interroger sur son droit intrinsèque de sortir de sa maison, seul, pour marcher dans la rue, prendre les transports en commun, aller travailler, se divertir, manifester, même !, ou simplement flâner au grand air. Ce que l’on appelle vivre en société.

. À dire d’elles - 2013, année féministe, abolitionniste, et révolutionnaire : et pourquoi pas ?
Je suis optimiste, oui. Car comment pourrait-on trouver la force de la lutte si on n’y croyait pas ? Et sans espoir ? Je crois donc que la révolution approche. « Le grand soir », peut-être pas, je pense qu’il serait trop meurtrier pour les femmes. Mais une révolution qui fait qu’autant de fois il y aura d’occasions de hurler ou de se révolter, il y aura des femmes pour faire entendre leurs voix, et pour se révolter. En tout cas, j’en ai l’espoir.

. L’Internaute - Nafissatou Diallo aurait tenté de se suicider
Cette semaine, L’Express publie les extraits de "Scandale DSK. Le procès qui aurait dû avoir lieu" écrit par un journaliste américain, John Solomon, qui dénonce depuis plus d’un an les "approximations" de l’enquête. Parmi les principales révélations du livre, l’enquêteur dévoile que Nafissatou Diallo aurait voulu mettre fin à ses jours le 4 juillet dernier. Le livre raconte que le soir de la fête nationale américaine, excédée par la procédure et la pression médiatique permanente, l’accusatrice de DSK aurait tout simplement craqué.

. Culture visuelle - Journée d’étude Carla Lonzi, critique d’art et féministe
Carla Lonzi, figure emblématique du féminisme italien, a été une critique d’art innovante dans les années 1960. Cette journée d’étude, - le 11 janvier 2013 à la Maison Rouge, 11h-19h - s’intéresse à la trajectoire divergente de Carla Lonzi, qui abandonne l’art pour le féminisme, afin d’interroger les rapports entre art et féminisme à partir d’une perspective minoritaire et peu connue en dehors de l’Italie. Entre historicisation et actualisation, il s’agira d’explorer les potentialités de la démarche de Lonzi pour une révision féministe de l’histoire de l’époque et son actualité pour un féminisme à venir, grâce à des contributions d’artistes, de critiques et d’historien-ne-s d’art.

. Les Nouvelles/News - Pour les Républicains, pas de répit dans la "guerre aux femmes"
Les Républicains ont tué la loi sur les violences contres les femmes (Violence Against Women Act, VAWA). Cette loi adoptée en 1994, et renouvelée en 2000 et 2005, permet de subventionner les associations de soutien aux victimes de violences domestiques et de leur assurer des protections juridiques. Elle devait être prolongée, dans une nouvelle version, avant le 2 janvier. Une version qui prévoyait d’étendre les protections aux LGBT, aux femmes sans papiers et aux Indiennes (Native Americans). Au printemps dernier, le Sénat l’avait approuvée. Mais les Républicains à la Chambre des Représentants ont bloqué le texte.

. Marianne - Mort aux vieux !
Nous sommes entrés dans le monde du court terme, dans lequel tout objet ne vaut que tant qu’il peut être source de bénéfices, mais qui, dès qu’il se révèlera défectueux, se trouvera totalement dévalorisé et envoyé à la casse. Et, très logiquement, l’homme devient un "objet" et est progressivement traité comme tel. Dans une société basée sur le profit, où l’on considère l’humain comme une unité de production tout juste bonne à être remplacée une fois devenue inutilisable, quelle place gardera-t-on pour les "usagés", source de dépenses sans contrepartie ?

. Radio Canada - Le sextage, un phénomène dangereux qui guette les adolescents
Le sextage est un message texte au contenu osé souvent accompagné d’une photo. « Un gars et une fille sortent ensemble, bien innocemment le gars lui demande si elle peut envoyer une photo de ses seins. » Plusieurs appareils synchronisent automatiquement les photos avec un service en ligne ce qui signifie que ces photos peuvent se retrouver en quelques secondes sur plusieurs appareils et ainsi transformer la communication en distribution de pornographie juvénile.

. Le Devoir - Martyre de l’indifférence
L’insensibilité de la classe politique à l’égard du décès d’une jeune femme violée trahit la profonde misogynie de la société indienne. « Du contenu patriarcal de nos manuels scolaires à la façon dont la publicité présente la femme, la société est sans arrêt conditionnée à l’asservir », dit, encore dans Outlook, la sociologue Bula Bhadra, de Calcutta.

. La Presse - Vers une percée historique des femmes en politique
Pauline Marois est devenue en septembre la première femme à occuper les fonctions de premier ministre du Québec et la quatrième à prendre les commandes d’une province. Les autres femmes qui occupent actuellement les fonctions de premier ministre sont Kathy Dunderdale à Terre-Neuve (depuis décembre 2010), Christy Clark en Colombie-Britannique (depuis mars 2011) et Alison Redford en Alberta (depuis octobre 2011). En Ontario, sept candidats, dont deux femmes, briguent la direction du Parti libéral.

. Le Devoir - La Suède et le Québec qu’elle nous inspire - La compétitivité pour mieux servir la solidarité
Une différence fondamentale entre le Québec et la Suède, c’est que personne en Suède n’oppose compétitivité et solidarité. Ces deux notions sont au contraire vues comme complémentaires. Avoir des normes environnementales et de sécurité élevées, une éducation gratuite, l’égalité homme-femme et des politiques d’intégration au marché du travail inclusives est vu comme un investissement dans la compétitivité future de l’économie suédoise. L’égalité homme-femme, appuyée par des mesures de conciliation travail-famille poussées et nombreuses, procède de la même logique : faire profiter la société de l’ensemble de ses talents en permettant aux parents de rester sur le marché du travail.

. La Presse - Vous préférez regarder ailleurs ?
On parle de vies brisées, de victimes qui avaient à peine 12 ans, on parle de petits qui se sont fait voler leur enfance, qui ont dû pendant toute leur vie recoller les morceaux brisés non seulement par les crimes commis, mais aussi par la totale injustice qui a suivi... C’est une chose d’être agressé sexuellement. Mais imaginez voir le criminel poursuivre sa vie tranquillement comme si de rien n’était, se faire confier d’autres enfants.

. Le Devoir - Révolte autochtone - Le temps d’écouter
Il y a un an tout juste, les chefs des Premières Nations se préparaient avec espoir à un premier sommet avec Stephen Harper. Aujourd’hui, la colère gronde, et les chefs interpellent le premier ministre parce qu’une des leurs mène une grève de la faim. Entre les deux, des mois d’indifférence. Encore. Hélas. Les autochtones en ont, à juste titre, assez. Signe des temps, là comme ailleurs, ce ne sont pas les chefs qui ont choisi d’agir, mais la société civile : quatre femmes de la Saskatchewan ont lancé le mouvement cet automne.

. La Presse - Afghanistan : le rap se chante désormais au féminin
« Si le rap est une façon d’exprimer sa misère, alors nous les Afghans avons beaucoup à dire », assure Soosan Firooz, première rappeuse d’Afghanistan qui déboulonne les codes d’une société conservatrice minée par trois décennies de guerre. Vêtue d’un jean et d’un long manteau en cuir, un foulard autour de la tête, la jeune femme de 23 ans s’est lancée dans le rap pour dénoncer les conditions des femmes dans son pays, encore victimes de viols et d’abus malgré des progrès réalisés depuis la chute des talibans en 2001.

. Courrier international - INDE • "La femme de l’année"
On ne connaît pas l’identité de la jeune femme violée en réunion le 16 décembre à Delhi, mais elle a ému l’Inde entière. Pour tous, elle est l’’Intrépide", le "Trésor", l’"Éclair". Et elle donnera peut-être son nom à la future loi contre le viol que prépare le gouvernement.

. Sisyphe (archives) - Lettre ouverte à nos amies féministes -
Nous avions jadis les mêmes ennemis : le patriarcat et les lois divines

Ce message, certes chargé de colère, s’adresse à certaines de nos camarades féministes engagées dans les luttes antiracistes, altermondialistes, traversées par une certaine culpabilité coloniale et postcoloniale. Militantes et/ou chercheuses, porteuses des valeurs féministes, nous n’arrivons pas à concevoir, à comprendre ni à accepter votre engagement aux côtés de celles qui se nomment « féministes musulmanes et/ou voilées », aux dépens des féministes laïques. Chères amies, camarades, compagnes de luttes, féministes, nous allons vous raconter une histoire, notre histoire.

. Détails et dédales - Violence-écran
Après la tragédie de Newtown, le critique et cinéphile Martin Bilodeau avouait au micro de Bouillant de culture commencer à remettre en question sa conviction que la violence au cinéma n’avait aucun lien avec ce genre d’événement. C’est une question éminemment complexe qui exige qu’on s’y attarde, mais au seul prix de la nuance. En effet, il faut contrer les deux tendances polarisées du débat. D’une part, l’idée qu’il faudrait faire interdire la violence à l’écran s’apparente à de la censure et ne peut pas être une solution. D’autre part, la position qui vise à distancier complètement la production culturelle de phénomènes sociaux est absurde. Les tenants de cette position auront comme réflexe d’assimiler toute discussion autour des impacts de l’art et de la production culturelle à une volonté de censure… faisant taire, paradoxalement, ceux qui s’interrogent. La remise en question des valeurs véhiculées par les oeuvres est saine et fait partie de tout dialogue complet sur l’art et ses impacts.

. Le Devoir - La réplique › Le Devoir de philo - Toute parole est politique
Ce ne sont pas tant les propos de Carla Bruni-Sarkozy qui me choquent (au pire, je les trouve inintéressants) ; c’est le fait qu’elle parle sans conscience apparente de ce qu’elle dit et de qui elle est pour le dire. Elle parle depuis ce privilège qui lui permet d’être invisible, c’est-à-dire de ne pas avoir à défendre son identité. Elle n’est pas militante féministe ; « en revanche », elle est bourgeoise. Faut-il comprendre que la seule identité à défendre, pour elle, c’est le privilège que représente cette bourgeoisie ? Annie Leclerc doit se tourner dans sa tombe devant cette cohabitation forcée avec Carla Bruni-Sarkozy. Et contrairement à ce que suggère Annie Cloutier, qui appuie ses propos sur ceux de Leclerc, cette dernière ne laisserait sans doute pas cette parole s’emmêler à celle des autres, justement parce que Annie Leclerc était une penseuse nuancée, subtile, et au savoir situé.

. Midi Libre - Prostitution en Catalogne : l’ombre de la mafia plane à La Jonquera
Vive tension après les tentatives d’attentat visant le plus grand bordel d’Europe, où plane l’ombre de la mafia. Depuis l’ouverture du Paradise, en 2010, visé d’une double tentative d’attentat en quinze jours, d’une fausse alerte lundi soir et plusieurs fois touchés par des cocktails Molotov, la tension est palpable.
"Il y a plus de 350 000 prostituées en Espagne, dont 18 000 à 30 000 rien qu’en Catalogne, Barcelone comprise", affirme Dominique Sistach. Sociologue à Perpignan, spécialiste de la prostitution, il estime que le Paradise a créé un gigantesque appel d’air. "L’argument, c’était il y a dix ans au moment des JO de Barcelone : “Ouvrez les bordels, vous pacifirez la société”. On a fait du haut Alt Emporda un eldorado pour le crime organisé.

. StarAfrica.com - 130 millions de femmes sont excisées chaque année dans le monde
La contamination par le sida, c’est 2 millions 500 tous les ans et les décès par sida 2 millions 100 000, là où les excisions sont à la base de trois millions de mutilations "Même l’Europe n’échappe pas aux mutilations. Actuellement, il y a 220 000 mutilés ou menacés. En France, y en a 53 000. Il y a des populations guinéennes, maliennes qui pratiquent ces mutilations génitales féminines", a expliqué Dr Kassé.
Selon lui, entre 75 et 90% des femmes sont excisées au Burkina Faso, en République de Guinée et en Sierra Léone. Sur la Côte est-africaine, le Soudan, l’Ethiopie, l’Erythrée, le Djibouti et la Somalie connaissent l’excision, soutient le cancérologue, non sans relever qu’au Sénégal une femme sur quatre est excisée.

. Égalité - Le combat d’une avocate féministe emprisonnée : l’emblème d’un Iran qui résiste à la répression
Lauréate du prix Sakharov 2012 du Parlement européen, remis en octobre dernier, Nasrine Sotoudeh, avocate iranienne et militante infatigable des droits humains et de la liberté des femmes, également connue pour avoir défendu plusieurs prisonnier-e-s politiques, connaît elle-même la prison politique depuis le 4 septembre 2010. Elle purge actuellement une peine de 6 ans d’emprisonnement en raison de ses activités humanistes. Mère de deux enfants de 3 et 12 ans, elle a entamé le 17 octobre dernier une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de détention et le harcèlement dont sa famille est victime. L’interdiction de sortie du pays imposée à sa fille a déclenché cette longue grève de 49 jours à laquelle l’avocate n’a mis fin qu’après le recul du Gouvernement et la levée de la sanction.

. Je suis féministe - Au revoir, Jovette
En ce début d’année, on apprend la triste nouvelle du décès de l’artiste féministe Jovette Marchessault. Auteure dramatique, sculpteure, peintre et écrivaine, cette féministe québécoise – malheureusement méconnue, comme bien d’autres avant elle – nous a quittés à l’âge de 74 ans. Dans ses pièces et romans, elle mettait en scène de grandes figures féminines afin de révéler une histoire et une écriture des femmes. Par exemple, dans La Terre est trop courte, Violette Leduc, Marchessault fait parler la principale intéressée avec Clara Malraux, Nathalie Sarraute et Simone de Beauvoir.

. Les Chihuahuas de la démocratie - Les médias en 2012 vus par trois gérants d’estrade
Alors, elle commencera ou pas la saison 2012-2013 de la Ligue nationale de hockey ? Pour être francs – et ce n’est pas par snobisme –, la question ne nous émeut pas beaucoup. (Vous savez, les Chihuahuas sont des petites bêtes qui n’aiment pas trop l’hiver.) Mais en ce début d’année 2013, nous avons eu une pensée pour nos ami-e-s amateurs-trices de hockey. Nous avons donc décidé d’occuper un terrain médiatiquement un peu déserté au cours des derniers mois avec le conflit dans la LNH et d’emprunter un langage « hockey » pour concevoir les catégories de notre palmarès 2012 des médias et journalistes québécois. Voici donc notre pot-pourri des articles, journalistes ou acteurs médiatiques qui nous ont marqués, pour une raison ou une autre, au cours de la dernière année.

. Le blogue de Jocelyne Robert - 2012 sur terre : Viols sordides de jeunes filles douces
Je suis habitée d’un sentiment glauque, qui m’a peu quittée ces dernières semaines : les femmes sont bien malmenées dans le monde. J’essaie de me convaincre que c’est parce qu’on le sait davantage aujourd’hui. Je me fais violence, me force à espérer que dans l’ensemble le sort de mes semblables s’améliorent. Ma tristesse est opaque.

. Site de Claude Ribbe - Il y a cent cinquante ans, Lincoln émancipait les esclaves
Le 1er janvier 1863, voici 150 ans, en pleine guerre civile, le président Abraham Lincoln, en sa qualité de commandant en chef de l’armée et de la Marine des États-Unis, mettait en application un décret déclarant libre tout esclave se trouvant dans les États se réclamant de la confédération sudiste. Dès le 22 septembre 1862, par un premier décret, il avait menacé les propriétaires d’esclaves des États sécessionnistes du Sud d’émanciper leurs esclaves s’ils ne se ralliaient pas à l’Union du Nord dans les cent jours. L’ultimatum expirait le 1er janvier 1863. Le 1er janvier 1863, Lincoln tenait ainsi sa promesse et prononçait une abolition immédiate qui touchait 80%.

. Radio-Canada - L’artiste Jovette Marchessault est décédée
L’auteure, peintre et sculpteure québécoise Jovette Marchessault est décédée lundi matin, à l’âge de 74 ans, a confirmé sa famille. Féministe, elle s’était d’abord fait remarquer par ses peintures, ses sculptures, et ses fresques, lesquelles ont été présentées autant au Québec qu’à Toronto, New York, Paris et Bruxelles.
Parallèlement à sa carrière en arts visuels, Mme Marchessault a entrepris l’écriture d’une trilogie romanesque, Le Voyage magnifique d’Emily Carr lui a valu le prix du gouverneur général du Canada, en 1991.

. Les Nouvelles/News - Des femmes et des hommes qui changent le monde
Le Top 100 des « penseurs mondiaux » du magazine Foreign Policy compte un tiers de femmes, dont plusieurs jeunes militantes des droits de l’Homme. Les Français-es se distinguent dans le domaine de l’économie. En 2010, ce sont des penseuses de l’écologie qui se distinguaient dans le classement des « penseurs mondiaux » (« global thinkers ») du magazine US Foreign Policy. Dans le classement 2012, ce sont principalement des artisanes du changement politique qui sont à l’honneur. C’est l’une d’elles, la birmane Aung San Suu Kyi, qui occupe d’ailleurs la première place de Top 100. La dissidente libérée partage cette place avec le général Thein Sein, qui a favorisé l’ouverture politique en Birmanie.

Fils de presse de l’année 2012

- Fil de presse, décembre 2012
- Fil de presse, novembre 2012
- Fil de presse, octobre 2012
- Fil de presse, septembre 2012
- Fil de presse, août 2012
- Fil de presse, juillet 2012
- Fil de presse, juin 2012
- Fil de presse, mai 2012
- Fil de presse, avril 2012
- Fil de presse, mars 2012
- Fil de presse, février 2012
- Fil de presse, janvier 2012

Mis en ligne sur Sisyphe, janvier 2013


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2013
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin