| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






décembre 2012

Fil de presse, décembre 2012

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011








Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources. Les liens des mois précédents demeurent en archives et on peut les consulter n’importe quand.

Décembre 2012


. Libération - La double peine des victimes de violences sexuelles dans l’Inde rurale
Dans les campagnes pauvres de l’Inde où les femmes vivent sous tutelle, la coutume est synonyme de double peine pour les victimes de violences sexuelles souvent réduites au silence afin de préserver l’honneur de leur famille et d’un village. L’histoire de Debangana, une adolescente enlevée et livrée à la prostitution à New Delhi, est emblématique de l’isolement et de l’opprobre dans lesquels sont tenues ces femmes.

. A dire d’elles - rétro (6) 2012 : nos luttes en photos, et nous ne nous arrêterons pas là !
Voici une galerie photos donc, en remontant le fil du temps, en commençant par le rassemblement d’hier pour toutes les femmes (et les enfants) encore victimes de violeurs et meurtriers qui agissent dans l’impunité à travers le monde (Lire jusqu’au bas de la page les rétrospectives de 1 à 5).

. Les Martiennes - Les 10 Martiennes de 2012
J-1 avant 2013 : le moment idéal pour publier notre top 10 des Martiennes qui ont marqué 2012. Par leur prise de parole, leur œuvre ou leur combat militant, elles ont fait bouger les choses cette année. Et preuve que l’homme est l’avenir du féminisme, notre palmarès compte un Martien !

. Le JDD - Serres : "Ce n’est pas une crise, c’est un changement de monde"
Michel Serres est une vigie plantée en haut du mât de notre époque. Du haut de son gréement, de ses 82 ans, de sa culture encyclopédique, de son temps partagé entre les cultures française et américaine qu’il enseigne, ce philosophe académicien nous décrit les changements qu’il observe sur l’équipage humanité que nous sommes. En curieux de tout qu’il est, il guette avec impatience et gourmandise les évolutions qui nous arrivent, comme un des matelots de Colomb aurait scruté l’horizon dans l’espoir de nouvelles terres. Son constat sur notre époque est simple : le monde, depuis cinquante ans, traverse une révolution comme l’humanité n’en a connu jusque-là que deux d’une telle ampleur.

. Acrimed - La fabrique du « masculin »
À intervalle régulier, quelques observateurs pressés des médias pronostiquent l’émergence d’une « nouvelle presse masculine », rompant avec l’imaginaire machiste qui préside de longue date aux choix éditoriaux des magazines prétendant s’adresser aux hommes, satisfaire leurs aspirations spécifiques et répondre aux questions qu’ils se posent. Qu’en est-il, si l’on prend la peine de consulter et de lire attentivement les titres qui composent cette presse  ? Disons-le d’emblée  : à y regarder de près, la prophétie paraît bien illusoire.

. Marianne - Israël. Les femmes se heurtent à un mur
À Jérusalem, devant le Mur des lamentations, des femmes qui souhaitent prier sont victimes d’une police aux ordres des ultraorthodoxes. Le symbole de l’emprise croissante des religieux sur la société et des menaces sur l’égalité des sexes. Quant à leur voix trop mélodieuse, elle ne peut résonner en public dans un lieu sacré sans déclencher des ondes d’impureté. Pourtant, comme les intégristes de tout poil et de toute religion, ces bricoleurs de « fatwa » ne s’appuient sur aucune source autorisée. Ils ont mitonné leurs interdits avec les ingrédients habituels : obsession de la souillure féminine, discrimination farouche des filles d’Ève.

. À dire d’elles - Communiqué du groupe LOCs : combien de mortes ?
Pas vraiment besoin de commenter ce communiqué des LOCs, vous avez sûrement suivi l’actualité. J’insisterai juste sur la fin pour m’y associer, avant de vous laisser lire : « Toutes nos pensées vont à Nirbhaya et à toutes celles, partout dans le monde, victimes de violences sexuelles. Toute notre solidarité avec les femmes et les féministes indiennes. »

. La Presse - Inde : la victime d’un viol collectif est morte
La jeune femme victime d’un viol collectif dans un autobus de New Delhi, en Inde, a succombé à ses blessures dans un hôpital de Singapour tôt samedi matin. Le supplice vécu par la jeune femme a scandalisé les Indiens, qui ont organisé des manifestations presque tous les jours depuis le viol pour réclamer une meilleure protection des femmes contre les violences sexuelles, qui ne sont souvent pas rapportées aux autorités. Les autorités indiennes ont été accusées d’avoir dénigré les victimes de viol et d’avoir refusé d’intenter des poursuites contre leurs agresseurs, décourageant encore davantage les victimes de rapporter les crimes.

. Radio-Canada - Idle No More, le ras-le-bol autochtone
La chef d’Attawapiskat, Theresa Spence, fait une grève de la faim depuis le 11 décembre pour rencontrer le premier ministre Harper. Son geste s’inscrit dans la campagne autochtone nationale Idle No More, par laquelle des milliers d’Autochtones dénoncent les politiques du gouvernement de Stephen Harper. René Homier-Roy en fait l’analyse avec Francine Pelletier du Huffington Post.

. Marianne - Droit des femmes, retour sur une année
Najat Vallaud-Belkacem est porte-parole du gouvernement et s’occupe aussi d’une tâche les plus ingrates, les droits des Femmes. La bonne cause qu’on ressasse depuis des lustres sans jamais daigner y apporter de remèdes massifs. Juste un peu plus que la moitié de la population du pays souffre d’un affreux besoin récurrent de rappeler qu’en matière d’égalité, le compte n’y est toujours pas. Nous étions en 2012, et il était surprenant qu’un ministère des Droits des femmes soit enfin (re)créé. Pourquoi avait-il disparu ? La France est un pays de mâles. Pour certains, à gauche ou presque, c’était trop politiquement correct. Dommage pour eux.

. Prostitution et société - Rosen : "Je me suis autodétruite. Si j’avais continué, je serais morte"
La prostitution, je devais y rester trois semaines, un mois. Au bout de 22 ans, j’y étais toujours. Et toujours avec les mêmes problèmes financiers. Une chose est sûre, on finit rui- née. Ce qui m’a fait plonger, je ne sais pas : une dépression, la peur du porte-monnaie vide... on y entre, on ne se rend pas compte. Je parle en mon nom mais aussi au nom des jeunes femmes dans les salons et sur les trottoirs. Pendant 22 ans, j’ai vécu des agressions et des viols répétés. Quand on y est, on n’est pas consciente de la gravité de ce que l’on vit. La seule chose qui compte, c’est l’argent. Un jour après l’autre. On fait semblant d’aller bien, on montre quelque chose de soi qui n’est pas réel. Tout devient du mauvais théâtre, la vie avec les enfants, les amis, les clients. C’est violent.

. Les Nouvelles/News - 12 réacs made in 2012
Taddeï invitant un proxénète, chroniqueurs accros aux stéréotypes, pub sexistes... En 2012, malgré quelques avancées, les gardiens du temple misogyne ont vaillamment résisté. Champion de la misogynie mâtinée de branchitude cultivée, le présentateur vedette du « magazine culturel » Ce soir ou jamais sur France 3 a joué l’attaché de presse du proxénète « Dodo la Saumure ». Il lui a offert 20 minutes d’antenne le 11 décembre dernier, sans contradiction, pour faire la promotion de la prostitution et du proxénétisme.

. Le Grand soir - Pourquoi tue-t-on aux États-Unis beaucoup plus qu’ailleurs ?
Nos dirigeants approuvent et perpétuent des actions violentes à des fins la plupart du temps immorales. Nous envahissons des pays qui ne nous ont pas attaqués. Nous utilisons régulièrement des drones dans une demi douzaine de pays, en tuant souvent des civils. Pas vraiment de quoi être surpris puisque notre nation est née d’un génocide et qu’elle a été construite grâce à la sueur des esclaves. La Guerre de Sécession a fait 620 00 morts parmi nous. Nous avons « apprivoisé » le Far West avec le pistolet à six coups ; nous avons violé, battu et tué nos femmes, sans merci, à un rythme sidérant : toutes les trois heures une femme est assassinée aux États-Unis, une fois sur deux par son compagnon ou par un ex ; une femme est violée toutes les trois minutes dans notre pays ; une femme est battue toutes les quinze secondes.

. TV5 - Le meilleur sommelier des Amériques est une... Québécoise
Elle s’appelle Véronique Rivest, elle a 48 ans, habite à Chelsea, au Québec, près d’Ottawa, la capitale du Canada, et elle vient de remporter le prestigieux concours de « Meilleur sommelier des Amériques » qui s’est tenu au Brésil en octobre dernier. Un prix qui consacre une carrière de près de 20 ans en sommellerie et qui lui ouvre la porte au concours de meilleur sommelier du monde qui va se tenir en mars prochain à Tokyo, au Japon. Si au Québec et au Canada il y a maintenant autant de femmes que d’hommes dans le domaine de la sommellerie, Véronique m’explique que c’est encore loin d’être le cas dans les concours internationaux. Les femmes y prennent tranquillement leur place mais il y a encore beaucoup de résistance et de machisme d’après la Québécoise.

. Le Droit - Le niqab et la Cour suprême
Mais le port du niqab, avancent même des musulmans modérés, ne relève pas tant de la pratique de l’Islam mais d’interprétations particulières et restrictives du Coran, et de traditions ancestrales au sein de certaines communautés. La Fédération des femmes du Québec* a même parlé d’un niqab qui est utilisé pour camoufler l’indignité de la femme ! En bout du compte, il semble assez clair que la préservation de l’édifice juridique canadien importait bien davantage que celle de pratiques vestimentaires fortement minoritaires dont l’origine serait plus culturelle que religieuse. * L’auteur fait erreur, il s’agit du Conseil du statut de la femme.

. Le Devoir - Au sujet de l’Histoire du Québec pour les nuls - Les femmes ne sont nulle part !
Qu’on se le dise, l’ouvrage est à jour : il évoque dans un encadré l’élection de la première première ministre, Pauline Marois, le 4 septembre dernier. Qu’on se le dise aussi, trente ans d’histoire des femmes n’ont modifié en rien la ligne directrice. Il faut chercher beaucoup pour trouver des informations sur la moitié de la population. On est très loin de la petite place que lui avaient accordée, naguère, Linteau, Durocher et Robert dans leur Histoire du Québec contemporain (Boréal, 1978 et 1985) et encore, les historiennes étaient fort critiques de l’approche adoptée dans le second volume.

. Égale (Égalité, laïcité, Europe) - L’Église catholique viole la neutralité de l’école et fait de la politique
S’adressant aux 8500 écoles catholiques et à l’ensemble de leurs "communautés éducatives", c’est-à-dire aux enseignants, parents et élèves, le texte du Secrétariat générale de l’enseignement catholique est un appel, à peine déguisé, à la manifestation du 13 janvier contre le projet de "mariage pour tous", porté par le gouvernement et approuvé par les deux tiers des Français. Une telle initiative dépasse la légitime prise de position d’une institution religieuse sur un sujet de société dans le débat démocratique. Ce faisant, l’Église catholique prend en otage quelques millions d’enfants, qui lui sont confiés, et viole délibérément la neutralité de l’école, si durement acquise par les lois Jules Ferry, dans les années 1880.

. Le Devoir - Un modèle authentiquement québécois de laïcité
Si l’idée d’adopter une Charte québécoise de la laïcité est promue par un nombre significatif d’acteurs de la société civile ainsi que par le Parti québécois et la Coalition pour l’avenir du Québec, la détermination du contenu d’une telle charte est susceptible d’entraîner des débats plus difficiles. Nous favorisons quant à nous un régime qui vise, comme cela est affirmé dans la Déclaration des Intellectuels pour la laïcité, à obliger « l’État et ses institutions […] à une totale neutralité à l’égard des croyances religieuses et de l’incroyance ». Une totale neutralité n’est pas satisfaite dans un régime de laïcité « ouverte », promu par les auteurs du Manifeste pour un Québec pluraliste, ou par un régime de laïcité « inclusive », défini par le professeur Gérard Bouchard dans son récent essai (L’interculturalisme : un point de vue québécois, Boréal, 2012).

. La Presse - Accommodement
La Cour suprême du Canada avait à se prononcer sur la cause, initiée en Ontario en 2007, d’une musulmane présumée victime d’agression sexuelle. Connue sous les initiales N.S., elle désirait porter le niqab pour témoigner en cour criminelle contre les deux accusés. L’affaire soulève les mêmes questions fondamentales qui alimentent la saga québécoise des accommodements raisonnables. Un, le droit à la pratique religieuse doit-il l’emporter sur les autres droits ? Deux, les valeurs et traditions canadiennes - ici, la common law - doivent-elles céder devant les valeurs et traditions, en particulier religieuses, invoquées à leur encontre ?

. Le Devoir - Les Premières Nations marchent pour dénoncer le budget conservateur
Des autochtones provenant des quatre coins du Canada et des États-Unis ont participé vendredi à une journée nationale de manifestation à Ottawa afin de dénoncer les politiques du gouvernement conservateur. Le mouvement des Premières Nations, appelé « Idle No More », s’oppose au projet de loi budgétaire omnibus du gouvernement de Stephen Harper, le projet C-45. Plus de 1000 personnes, dans un groupe s’étirant sur plusieurs pâtés de maisons, ont circulé dans les rues de la capitale fédérale. Du côté de Montréal, environ 200 personnes ont déambulé dans les rues.

. Les Furies - Petit guide de survie pour déconstruire le discours masculiniste
Pas toujours facile les soupers de famille du temps des fêtes, surtout quand le sujet de l’égalité entre les hommes et les femmes vient sur la table. Question de rétablir quelques faits autour de votre repas des fêtes si le cœur (et le courage) y est, voici un bref guide de survie pour déconstruire quelques arguments masculinistes.

. Slate.fr - L’humanité a regardé 1,2 million d’années de films porno en six ans
On avait conscience de l’hégémonie du porno sur l’Internet mondial, mais qui se doutait qu’elle atteindrait des proportions aussi incroyables ? En l’espace de 6 ans, l’équivalent de 1,2 million d’années de vidéos porno ont été visionnées ! Et plus de 93 milliards de pages ont été vues, ce qui correspond à 15 vues par personnes sur Terre, rapporte The Inquisitr. Cette popularité est le reflet d’une banalisation progressive de la pornographie dans la société.

. Le Devoir - Obstacle en vue pour la Charte de la laïcité
En autorisant, si le contexte le justifie, le témoignage en cour d’une femme masquée par son niqab, la Cour suprême ajoute un obstacle sur la route de la neutralité religieuse souhaitée par le Québec, et que le Parti québécois compte relancer dès le début de 2013. Il devra désormais composer avec un élément nouveau, et ne pas contrecarrer la Constitution. La présidente du Conseil du statut de la femme, Julie Miville-Dechêne, se désole du renvoi aux tribunaux de première instance de la décision d’autoriser le port du niqab - ce par quoi N.S. devra repasser, en retournant littéralement à la case départ. « Nous croyons qu’un droit n’a pas été considéré dans cette décision, et c’est celui de l’égalité entre les hommes et les femmes. Le niqab est un symbole de soumission et d’indignité. Allons-nous cautionner dans nos tribunaux ce genre de système où nous croyons qu’une femme est à ce point indigne qu’elle doive se voiler ? »

. La Presse - Le port du niqab permis dans certaines situations en cour
Dans certaines circonstances, un tribunal pourrait autoriser une femme à porter un niqab durant son témoignage. Dans une décision fort partagée, une mince majorité de quatre juges a établi une série de critères pour guider les tribunaux qui devront désormais trancher cette question au cas par cas. En l’espèce, la Cour suprême a renvoyé la question au juge de première instance pour qu’il prenne une décision en fonction de ces nouveaux critères.

. Franchement santé - Qu’est-ce qu’on doit taxer ? La malbouffe ou la santé ?
Protégez-vous publie un excellent dossier sur l’effet possible d’une taxe sur la malbouffe, plus précisément sur les boissons sucrées. Sous la plume de Lise Bergeron, on y lit les arguments pour et contre cette taxe. Les détracteurs y vont d’arguments tous plus convaincants les uns que les autres pour nous persuader qu’une telle taxe ne changera rien. Chose curieuse, tous ceux qui s’opposent à cette taxe ont à gagner du maintien d’un statu quo : les fabricants de boissons gazeuses, leur association, les épiciers… ou leurs porte-paroles. Tous disent en gros que le prix n’a pas d’impact sur la consommation et que, si une telle taxe était implantée, les plus pauvres seraient pénalisés.

. Blogue de Christine Le Doaré - Elisabeth Badinter et Irène Théry ou la caution intellectuelle du système patriarcal
Elisabeth Badinter et Irène Théry défendent avec constance la réglementation de la prostitution comme de la gestation pour autrui (GPA). Au nom du libre choix, afin de canaliser les trafics et, affirment-elles, parce qu’il ne s’agit pas de marchandisation du corps humain. Le discours est séduisant, les deux intellectuelles bénéficient d’un crédit d’opinion plutôt favorable à gauche et auprès d’une partie des féministes. La question du libre choix rapportée au corps humain est complexe, en réalité, personne ne dispose d’une totale liberté de choix.

. Les Nouvelles/News - L’année de la parité
Cela a commencé par un symbole, mais de taille : pour la première fois le gouvernement français, qui a pris ses fonctions le 16 mai, compte autant de femmes que d’hommes. « Reste à ne pas oublier une autre promesse : faire de l’égalité entre femmes et hommes un enjeu incontournable des politiques publiques », écrivions-nous alors. Au terme de l’année, reconnaissons que la parité ne s’est pas arrêtée à la photo sur le perron de l’Elysée. Loin de là. Chaque ministère est doté d’un haut fonctionnaire à l’égalité. Et, à l’issue du comité interministériel aux droits des femmes, qui s’est tenu le 30 novembre, se voit doté d’une feuille de route (elles sont téléchargeables ici), notamment pour favoriser l’accès des femmes aux hautes fonctions, et « veiller à l’équilibre hommes/femmes » à tous les niveaux.

. Le Monde diplomatique - La maman et la putain sont de retour
On a pu avoir l’impression, au cours des derniers mois, que certaines cinéastes françaises s’étaient donné pour mission de montrer aux jeunes filles des classes moyennes et populaires comment conjurer le sort qu’elles redoutent : des études inutiles, ou pas d’études du tout, suivies d’une longue vie de travail ingrat pour un salaire dérisoire. Il ne s’agissait évidemment pas de les encourager à faire une lecture critique de leur situation : il y a des riches et des pauvres, il y en a toujours eu, il y en aura toujours ; c’est une donnée stable dans l’histoire de l’humanité. Ou à peu près stable, du moins, puisqu’il n’aura échappé à personne récemment que les pauvres devenaient plus pauvres et les riches, plus riches. Cela pourrait laisser soupçonner que certains mécanismes politiques sont à l’œuvre dans cet état de fait. Mais y trouver à redire relèverait d’un populisme de mauvais goût, surtout pour une charmante demoiselle, quelle horreur ! Et puis, pourquoi s’encombrer de ces réflexions exténuantes quand la nature vous a dotée de tout le nécessaire pour tirer votre épingle du jeu : un corps jeune, séduisant et en bonne santé ?

. Détails et dédales -Les non-dits de l’Apocalypse
Mes actions ne sont jamais motivées par ma finalité, ni celle de mon espèce. Il me semble pourtant que, tant qu’à y être et à être en vie, ensemble, ici, on est aussi bien de s’arranger pour que ce soit le plus vivable, intelligible, équitable pour tout le monde. Ma foi, c’est celle-là. Un constat que nous y sommes et que tout indique que nous y serons encore dans 48 heures, alors est-ce qu’on peut essayer de travailler pour que moins de monde meure de faim, pour que les gens en détresse n’aient pas de fusil à portée de la main, pour que les femmes puissent être libres de leurs mouvements sans craindre une agression sexuelle selon l’heure du jour (ou de la nuit), le quartier où elles se trouvent ou leur niveau de dépendance à leurs supérieurs. Ce n’est pas exhaustif. C’est juste pour dire que je peux croire en tout ça sans penser que l’être humain c’est le boutte du boutte et que si un jour il devait disparaître, ce serait une catastrophe.

. Le Devoir - À Delhi, femmes en péril
Pas une semaine qui ne se passe sans que les médias ne relèvent des cas particulièrement sordides d’agression sexuelle. Les statistiques disent qu’une femme est violée en Inde toutes les 22 minutes. Il s’agit régulièrement de viols collectifs. Pourquoi ? L’Inde machiste supporte très mal que la femme vive sa vie, choisisse son mari, entre sur le marché du travail. On l’aime à condition qu’elle obéisse. Il n’en faut pas beaucoup pour que, dans sa bêtise, la conscience masculine considère qu’une femme qui porte le jeans est une putain. Le fait est qu’un nombre stupéfiant de crimes d’honneur continuent d’être commis en Inde. Se perpétue cette violence sexuelle dans un climat d’impunité.

. Slate.fr - La Suède n’est pas un paradis paritaire
La Suède a beau être un bastion de l’Etat-providence – remportant la première place dans presque tous les indices mesurant l’égalité des sexes –, les femmes sont toujours bien derrière leurs collègues hommes dans le secteur privé quand il s’agit de se hisser aux plus hauts postes de management ou de siéger dans les conseils d’administration. La Suède se situe dans la moyenne des pays occidentaux. Disparité entre le public et le privé.

. Le Devoir - Tuerie au Connecticut - De la mollesse
Sur les suites que commande la tuerie de vendredi dernier, le président Barack Obama est trop, beaucoup trop en retrait. Trop timide, trop mou et peut-être bien trop calculateur. Et dire qu’il a fallu attendre l’exposé du maire de New York pour apprendre un fait sidérant : cela fait six ans que l’agence dont le mandat consiste à veiller au respect des lois et règlements afférents aux armes est sans… patron ! Il a fallu attendre la sortie publique de Bloomberg pour que le voile soit levé sur une abjection de justice. Contrairement à toutes les autres activités économiques, l’industrie de l’armement jouit d’une totale impunité allouée par le personnel politique. Mais encore ? On ne peut pas poursuivre les marchands de mort. C’est dire comment, sur le front des fusils et des revolvers, la psyché américaine confine à la folie.

. Radio-Canada - RDC : 126 femmes violées, neuf soldats arrêtés
Au moins 126 femmes ont été violées dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) lorsque des soldats de l’armée congolaise ont fui l’avancée des rebelles du M23, en novembre. Neuf soldats des forces gouvernementales ont été arrêtés, deux pour viols et sept pour pillage. Un porte-parole de l’ONU a souligné que l’organisme réviserait le soutien qu’elle fournit aux unités auxquelles appartiennent les soldats arrêtés.

. Emarrakech.info - Arabie Saoudite - La police religieuse interdit les scooters aux femmes
Le comité de la promotion de la vertu et de la prévention du vice a intimé l’ordre aux agences de locations de motos et scooters de refuser de donner en location leurs matériels, si demandés par des femmes. Selon des sources médiatiques sur place, la police religieuse a avancé, pour expliquer sa décision, que les femmes n’ont pas la force physique pour contrôler ces machines qui, si lancées à grande vitesse, provoquent des accidents de circulation.

. Sisyphe (archives) - Affaire DSK - "Amour à la française" ou sport de combat ?
C’est sans doute cela « l’erreur de DSK », un viol dont on tait le nom, un viol euphémisé en « rapport sexuel précipité ». Car DSK ne saurait violer. Sa position le rend forcément désirable pour toutes les femmes, on ne peut que mentir quand on lui résiste et ses propres incohérences dans la séquence du Sofitel n’ont pas été retenues contre lui. Non, la parole de DSK n’a pas plus de poids que la parole des plaignantes. Bien au contraire, puisqu’il avoue une « erreur ». Mais c’est devant la justice qu’il va falloir qu’il s’explique, pas devant les journalistes. Les femmes, toutes les femmes et notamment celles qui sont engagées dans la défense des victimes de viol ne pourraient que se sentir outragées par un tel cynisme et une si abyssale bassesse.

. AVFT - Ce soir, plus jamais !
On y croirait presque ce 11 décembre, à regarder « Ce soir ou jamais », cette émission toute rose comme un bonbon. L’animateur Frédéric Taddéï à invité le proxénète Dominique Alderweireld (qu’il appelle « Dodo la saumure »), à une petite causerie intime en face à face, entre amis. Avant, on a pu entendre -entre autres- Jacques Attali vanter le « bonheur de penser », Corine Maier faire la publicité de son dernier livre, « le manuel du parfait arriviste », et Mathieu Laine présenter le « Dictionnaire du libéralisme ». Cerveaux lavés, essorés, oxymorés, préparés, n’en jetez plus, place à une autre entreprise de propagande : la réhabilitation du proxénétisme et de l’esclavagisme sexuel des femmes par les hommes. La valorisation du viol organisé. La préparation du retour sur la scène politique de Dominique Strauss Khan un jour prochain, soyons-en sûres.

. Le Devoir - Affaire Pickton - Ce que l’on ignore
Tout bienveillant soit-il, toutes détaillées soient ses 1400 pages, le rapport Oppal consacré aux ratés de l’enquête sur les meurtres en série commis par Robert Pickton suscite la colère chez les autochtones. Parce que ce rapport affiche lui-même une prudence blessante pour une communauté encore et toujours marginalisée. Parce qu’encore une fois, ils ont eu le sentiment de ne pas avoir été écoutés (la province a payé les avocats des policiers, pas ceux des autres participants, ce qui a eu un impact sur leur participation à la commission). Et parce que le commissaire Oppal a soigneusement évité de blâmer qui que ce soit. Lui qui dénonce dans son rapport la vieille maxime policière « pas de corps, pas de crime » s’en est tenu à une tout aussi timide philosophie : à trop de problèmes, pas de responsables !

. Le Monde - Affaire du Carlton : la justice confirme la mise en examen de DSK
Neuf jours après le dénouement de ses ennuis judiciaires aux Etats-Unis, Dominique Strauss-Kahn reste mis en examen dans l’affaire de proxénétisme dite du "Carlton de Lille", après le rejet par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Douai des demandes de nullité soulevées par ses avocats, ont annoncé mercredi ses conseils. Dans cette affaire, neuf personnes sont mises en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée et, pour certaines, pour escroquerie, abus de biens sociaux et recel d’abus de biens sociaux. DSK affirme qu’il ignorait que les femmes présentes aux parties fines auxquelles il a participé, notamment à Paris et Washington, étaient des prostituées.

. Blogue de Christine Le Doaré - Au fond, qui estime vraiment les personnes prostitué-e-s ?
En matière de prostitution ce ne sont pas les clichés ni les certitudes qui manquent, mais dans ce domaine aussi, les apparences sont souvent trompeuses. Responsables, respectueux et modernes ou à l’inverse, condescendants, fatalistes et conservateurs, auxquels des réglementaristes ou abolitionnistes s’appliquent ces qualificatifs ? Convenons-en, il s’agit bien deux conceptions politiques opposées. Il est parfaitement clair que les réglementaristes souhaitent aménager le système alors que les abolitionnistes veulent le réformer en vue de sa disparition. Avez-vous identifié l’attitude la plus conservatrice des deux ?

. La fondation Scelles - Exploitation sexuelle : vers une industrie mondialisée ?
Dans sa conclusion, le Rapport mondial sur l’exploitation sexuelle, La prostitution au cœur du crime organisé (janvier 2012), mettait en avant les dangers d’une mondialisation galopante, le risque encouru par les jeunes face à une prostitution largement médiatisée, et les difficultés des politiques publiques à trouver des réponses adaptées et efficaces. Un an plus tard, au terme d’une étude élargie à 54 pays (incluant la mise à jour des 24 pays étudiés dans le Rapport mondial), nos conclusions ne sont pas différentes. Bien au contraire, l’élargissement géographique de notre champ d’analyse non seulement confirme les tendances que nous avions pu constater, mais renforce leur caractère de gravité.

. Huffington Post France - Des armes, des gestes et du courage
Notre société peut désormais aller dans l’une ou l’autre direction. Ou bien nous acceptons des folies meurtrières régulières comme des évènements malheureux qu’il faut bien traverser - comme, par exemple, les inondations et les morts qui en découlent avec le changement climatique mondial. Si nous empruntons ce chemin, même nos plus accueillantes et plus sûres écoles élémentaires se transformeront en forteresse. Les vestiges de notre société tolérante se transformeront en société de surveillance. Sinon, nous pourrions enfin nous attaquer sérieusement au contrôle des armes à feu. Mais c’est au Président de prendre la tête de ce mouvement. Une loi comme celle mise en place par l’Australie serait un bon début.

. Radio-Canada - Le rapport de la commission Oppal intitulé « Abandonnées » fait 63 recommandations, selon les familles
Selon des informations du National Post, confirmées par un membre de famille, le rapport intitulé « Abandonnées » (Foresaken) fait 63 recommandations, dont celle d’établir une force policière régionale pour Metro Vancouver. Le commissaire Oppal recommande qu’un comité d’experts indépendant soit nommé afin d’établir cette force policière et de la mettre en place. Le rapport recommande également l’adoption de mesures pour prévenir la violence envers les femmes autochtones et les femmes en régions rurales , plus de responsabilité des forces policières envers les communautés qu’elles servent et de meilleurs politiques et pratiques dans les dossiers de personnes disparues.

. La Presse - France : l’égalité des sexes, « un combat majeur »
Après 26 ans d’absence, la France a réinstitué un ministère des Droits des femmes. « On considérait que ce sujet ne méritait plus d’avoir un ministère à part entière », déplore celle qui a hérité du dossier, Najat Vallaud-Belkacem. Mme Vallaud-Belkacem comprend qu’elle lutte contre de vieilles traditions. « La tendance naturelle de la société, ce n’est pas l’égalité homme - femme. C’est l’inégalité, dans toutes ses composantes - familiale, religieuse, institutionnelle, médiatique. On hérite d’une structuration sociale qui date de millénaires. C’est pour cela qu’il y a tant de résistance. C’est un combat majeur qu’il faut mener avec force et détermination. »

. News Republic - "Wajda", film saoudien sur une fillette rebelle, primé au festival de Dubaï
Un long métrage saoudien réalisé par une femme, "Wajda", sur une petite fille rebelle rêvant d’une bicyclette dans le royaume où les femmes sont privées de droits, a été doublement primé dimanche soir au festival du film de Dubaï. Le film, qui a obtenu le Muhr (étalon) du meilleur long métrage arabe, est réalisé par la première cinéaste saoudienne, Haifaa Al Mansour, et entièrement tourné en Arabie saoudite, pays où les cinémas sont interdits.

. Les éditions Sisyphe - Les meurtres en série et de masse,
dynamique sociale et politique

En réduisant le massacre des étudiantes à la Polytechnique à des causes attribuables uniquement à des facteurs individuels, en psychologisant à outrance le cas (« tueur fou », « forcené », « malade »), en reléguant le tout dans le domaine du fait isolé, on arrive à désamorcer, sinon à nier l’aspect politique du meurtre. Depuis, Lépine est devenu le héros de masculinistes. Il est transformé en victime « d’une société injuste envers les hommes, qui sont de surcroît en perte de repères à cause des bouleversements provoqués par les luttes féministes ». Le crime antiféministe de Lépine serait en définitive la faute des féministes ! On transforme les cibles de la haine du tueur en coupables.

. Le Monde - Référendum : les femmes du Caire ne se laissent pas faire
Comme les premiers résultats officieux semblent le confirmer (54 à 57 % en faveur du oui), ce sont les électeurs du Caire qui ont voté le plus massivement contre le projet de Constitution présenté par le président islamiste Mohamed Morsi. L’opposition aux Frères musulmans semble être un phénomène urbain, chrétien, jeune... et féminin. Les femmes se sont mobilisées massivement dans la capitale égyptienne, lors du premier tour de scrutin, samedi 15 décembre, qui avait lieu dans une dizaine de gouvernorats regroupant un peu plus de la moitié des 51 millions d’électeurs inscrits.

. Huffington Post (Qc) - Des danses érotiques pour aider les enfants
Selon la porte-parole de l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes, Josée Guindon, cette campagne de bienfaisance enlève la culpabilité que le client pourrait ressentir par rapport à l’exploitation sexuelle qu’il fait. Elle voit dans ce geste une opération marketing qui se fait au détriment des femmes.

. La Presse - L’austérité risque de peser sur l’égalité hommes-femmes
Les politiques d’austérité menées par certains pays de l’OCDE pour lutter contre la crise risquent « d’aggraver encore » la situation des femmes sur le marché du travail dans les années à venir, note l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques. Pourtant, le travail féminin est facteur de développement économique, souligne l’OCDE, qui calcule qu’une convergence totale des taux d’activité des hommes et des femmes permettrait d’accroître le PIB de 12% en vingt ans.

. Sisyphe (archives) - Tuerie de Virginia Tech - La célébrité au bout du fusil
Lundi, le 16 avril 2007, le monde apprenait avec stupeur qu’un nouveau massacre de masse venait d’avoir lieu dans une institution scolaire américaine, l’Université de Virginia Tech. Le tueur de 23 ans a abattu 14 femmes et 18 hommes avant de s’enlever la vie. Comme lors d’événements similaires récents, on a eu droit aux mêmes questions en boucle sur les causes d’une telle tragédie : tireur fou, loi laxiste sur les armes à feu, culte et culture de la violence, schizophrénie paranoïde, etc. Bien que toutes appropriées, aucune de ces causes présumées ne répond à toutes les questions ni ne permet de mettre sur pied un plan efficace de prévention face à l’épidémie de fusillades en milieu scolaire.

. Les Nouvelles/News - Théorie du genre et théorie du complot
Risque de dommage collatéral pour l’égalité hommes, femmes : opposés au mariage pour tous, des députés UMP fustigent le travail de lutte contre les stéréotypes à l’origine des inégalités. Pour s’opposer au projet de mariage pour tous, les députés UMP Virginie Duby-Muller et Xavier Breton ont déposé une proposition de résolution le 7 décembre dernier, tendant à « la création d’une commission d’enquête sur l’introduction et la diffusion de la théorie du gender en France ». C‘est le travail sur les stéréotypes et sur la construction des inégalités entre hommes et femmes qui est dans leur collimateur.

. Planète Enfants - Comprendre l’action de Planète Enfants
À vous qui êtes intéressés par notre combat contre le trafic d’enfants, nous vous proposons de découvrir ce très beau court-métrage, réalisé bénévolement par 2 professionnels. C’est une fiction, réaliste et poignante, qui éclaire parfaitement le quotidien des Népalais, et les motifs de notre action ... Depuis 2001, Planète Enfants a accueilli dans ses centres plus de 900 enfants et jeunes filles. Vidéo à écouter. Pour soutenir Planète Enfants, cliquez ici.

. Huffington Post France - Chronique d’un massacre annoncé
Après l’épouvantable massacre de Newtown dans le Connecticut ce vendredi, l’un des plus atroces commis dans un établissement scolaire aux Etats-Unis, les larmes essuyées par Obama au coin des yeux, loin de m’émouvoir, m’ont indignée, comme la marque de la plus grande hypocrisie qui soit. On savait en effet qu’une tuerie semblable ou pire se reproduirait sur le sol américain. Ce Président, qui a tout pour être un grand chef d’Etat, s’honorerait de ne pas se contenter de déplorer ce carnage, ou d’appeler à des "mesures significatives", alors qu’il n’a pas osé prononcer le mot "armes à feu", pas plus qu’il n’avait évoqué le sujet lors de sa campagne électorale.

. Égalité - Le blog de Patric Jean : Rufo et la pédophilie
La défense des privilèges chez les hommes passe souvent par des chemins escarpés. Je peux en témoigner personnellement. Du déni à la revendication, en passant par la moquerie, la dérision ou le mépris, toute une batterie d’outils est à notre disposition pour protéger notre place forte masculine. La télévision publique française (France 5 en l’occurrence) vient une fois de plus d’en faire la preuve par la voix de son médiatique animateur psychologue à distance, Rufo. Celui-ci vient en effet de réaliser en direct une glissade qui éclaire l’idéologie sous-tendue par sa pratique et celles de certains de ses collègues.

. Sisyphe (archives) - Lettre ouverte à une femme voilée
La femme tunisienne peut me rétorquer que le fait de porter le voile est une affaire de croyance personnelle, un acte de liberté et qu’elle ne se sent pas engagée par toutes ces considérations sociales et politiques. Cela est l’expression d’une immense naïveté ou d’une rouerie calculée car ce qu’on appelle le voile islamique est l’étendard affirmé et évident depuis les années 80 d’une doctrine militante extrêmement organisée et d’une dangereuse efficacité, il suffit d’observer son action en Égypte où elle est devenue le terreau d’un prosélytisme effrayant à l’origine d’une chape de plomb culturelle qui s’est abattue sur ce pays, naguère si joyeux.

. Le Courrier international - États-Unis - Les clubs sadomasos s’invitent sur les campus
C’est la tendance du moment dans les grandes universités : les clubs SM prolifèrent. Leurs responsables affirment que leurs pratiques sont fondées sur le consentement mutuel, mais la frontière avec l’agression sexuelle est parfois floue. "Sans danger, raisonnable, consensuel", tel est le mantra du milieu SM. Pourtant, il n’est pas rare que ces principes soient foulés aux pieds. Au cours des douze derniers mois, des centaines de personnes ont dénoncé les sévices dont elles ont été victimes au sein du milieu. Ces victimes sont principalement des femmes.

. Égalité & Réconciliation - Israël stérilise des femmes éthiopiennes
"La révélation qu’Israël stérilise les femmes éthiopiennes ne fait que s’ajouter à une page déjà honteuse de maltraitance faite aux femmes et aux communautés pauvres", écrit le quotidien israélien Haaretz dans son édition du 12 décembre 2012, qui évoque la situation de femmes reconnues comme juives par Israël et littéralement "importées" d’Éthiopie. L’enquête télévisée conduite par la chercheuse Sava Reuven a découvert que plus de quarante femmes éthiopiennes ont reçu une injection de Depo-Provera. Les injections infligées aux femmes éthiopiennes font partie de l’attitude globale des Israéliens à l’égard de ce groupe d’immigrants.

. La Presse - Newtown : deux héroïnes, deux destins
Mary Ann Jacob et Victoria Soto ont toutes deux risqué leur vie pour sauver les enfants dont elles avaient la charge à l’école Sandy Hook, vendredi matin. Les deux ont réussi à protéger les enfants, mais l’une a payé de sa vie son geste de bravoure. Victoria Soto n’a pas eu la chance de Mme Jacob. Après avoir caché ses élèves dans un placard, elle se serait retrouvée face au tueur. Elle lui aurait dit qu’il ne trouverait pas ses élèves ici, qu’ils étaient plutôt dans le gymnase. Il l’a alors abattue, avant de tourner les talons et poursuivre son parcours meurtrier. Elle a ainsi servi de bouclier humain, protégeant ses enfants.

. Courrier International - Michael Moore : arrêtons notre folie meurtrière !
Il existe une différence entre le reste du monde et les États-Unis : chez nous, il y a deux Aurora par jour, 365 jours sur 365. Le fait est qu’au moins 24 Américains se font tuer chaque jour (soit 8 000 à 9 000 par an) par des tueurs munis d’armes à feu. Ces chiffres ne prenant en compte ni les personnes tuées par accident ni celles qui se suicident avec une arme, on peut les multiplier par trois, et on arrive alors à un total de plus de 25 000 morts. Ce qui signifie que les États-Unis sont responsables de plus de 80 % des morts par arme à feu survenues dans les 23 pays les plus riches du monde. Or les habitants de ces pays, en tant qu’êtres humains, ne sont ni pires ni meilleurs que nous, Américains. Alors pourquoi nous ?

. Le Nouvel Observateur - Proxénétisme - "Dodo la Saumure" invité chez Taddéi sur France 3 : une interview honteuse
Poursuivi pour proxénétisme, le Français Dominique Alderweireld, dit "Dodo la Saumure", qui possède une dizaine de maisons closes en Belgique, avait été cité dans l’affaire du Carlton de Lille. Lundi soir, Frédéric Taddéi le recevait dans son émission "Ce soir ou jamais". Il l’a en effet reçu et bien reçu. L’échange a quasi-exclusivement porté sur le système prostitueur, l’affaire du Carlton de Lille n’étant finalement qu’un prétexte pour amorcer une discussion aux enjeux bien plus larges. Nous avons assisté, pendant plus de vingt minutes, à une discussion hallucinante, faite de préjugés, de mensonges, de démagogie.

. La Presse - Ce qu’il reste
L’enfilade incessante des tueries nous acclimate un peu trop à l’atroce. Les explications viennent trop vite. On n’a même plus le temps de s’étonner devant autant de rage et de désir de faire souffrir, devant autant de douleur. On n’a même pas deux minutes pour s’émouvoir. C’est peut-être ce qu’on veut, finalement ; ne pas contempler le mal trop longtemps, se convaincre vite, vite que ça ne nous appartient pas.

. Les News.ca - Les patrons d’organismes de charité empochent de gros salaires
Plutôt payante l’industrie de la charité. Selon une enquête de Canal Argent, Centraide du Grand Montréal, compte un salarié gagnant entre 200 et 250 000$, un entre 160 et 200 000$, deux entre 120 000 et 160 000$ et six entre 80 000 et 120 000$. Nous suggérons d’aider de plus modestes organismes, comme La rue des femmes pour les femmes itinérantes, la Fondation du Dr Julien pour les enfants en difficulté et leur famille, ou d’aller porter un sac d’épicerie à Moisson Montréal.

. Le Monde - Traite sexuelle : les Argentins bouleversés par un jugement indigne
Après six mois d’un médiatique procès, l’acquittement de 13 personnes accusées d’appartenir à un réseau de traite de jeunes femmes à des fins d’exploitation sexuelle a provoqué stupéfaction et indignation en Argentine. C’est la mère de la victime, Susana Trimarco, et non la police, qui est depuis dix ans à l’origine d’une enquête insolite qui l’a conduite à se faire passer pour proxénète afin de s’introduire dans des bordels. Elle a rencontré des prostituées "d’à peine 14 ans". Le parquet de Tucuman avait requis de douze à vingt-cinq ans de prison ferme. Des dizaines de femmes, victimes d’exploitation sexuelle, ont apporté des témoignages bouleversants, reconnaissant leurs tortionnaires sur le banc des accusés.

. Le Figaro - Des femmes interdites de parole dans un syndicat étudiant
Depuis près de sept ans, l’Union chrétienne de l’Université britannique de Bristol interdit aux femmes d’intervenir en public lors des réunions... sauf si elles sont en présence de leur mari. « Les femmes ne peuvent pas enseigner dans nos réunions. Elles n’y sont autorisées qu’en l’unique présence de leur mari ». Sortie tout droit de nos anciens temps les plus obscurantistes, la phrase date pourtant de 2012.

. Les Nouvelles/News - Davantage de femmes dans les négociations climatiques ?
Si on attend toujours les solutions face au réchauffement climatique (Lire : Doha s’achève sans aucun engagement nouveau), la COP 18 qui vient de s’achever à Doha aura tout de même débouché sur un progrès : les pays participants à la conférence de l’ONU se sont engagés à renforcer la place des femmes dans les futures négociations. L’ONU Femmes salue « un pas décisif pour la promotion d’une politique climatique tenant compte des questions de genre, en assurant que les voix des femmes sont entendues. » La Directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes, Lakshmi Puri, qui a participé à la Conférence, y voit même un « accomplissement historique » pour la représentation et le leadership des femmes dans le cadre de la gouvernance mondiale.

. Le Devoir - Affaire Turcotte - L’angle mort de la violence conjugale
Le procès du Guy Turcotte est un raté complet de notre système de justice pour plusieurs raisons, mais prioritairement parce que les membres du jury ont été privés d’un éclairage essentiel pour rendre un verdict adéquat. Les acteurs du système de justice ont ignoré l’éléphant dans la pièce en ne recadrant pas le drame dans son contexte : le meurtre des enfants s’inscrit dans une dynamique de violence conjugale.

. Gentside - Phiona Mutesi, la championne d’échecs issue des bidonvilles ougandais
A 16 ans, elle est la sensation dans le monde des échecs. Phiona Mutesi, une Ougandaise issue des bidonvilles, a appris à jouer aux échecs un jour où elle cherchait à manger. Elle marchait 6 kilomètres par jour pour aller jouer aux échecs avec Robert Katende. Ce dernier lui enseignait diverses stratégies. Ensemble, ils ont programmé un match contre un joueur qui avait déjà battue la gamine auparavant et contre toute attente, et à la surprise générale des autres joueurs, c’est la jeune apprentie qui a remporté le duel.

. La Presse - Guy Turcotte : un peu la fin du monde
La libération de l’ex-cardiologue Guy Turcotte, qui a tué ses deux enfants, même sous condition, est tellement immensément loin de la conception de la justice qu’on nous inculque dès nos premiers soupirs dans cette société de droit qu’on ne peut qu’être abasourdi. Atterré.
Défait, non seulement par la peur de savoir que cet homme sera parmi les autres - et qu’on ne vienne pas nous interdire cette crainte -, mais aussi paralysé par l’ampleur de l’acrobatie juridique qu’on nous demande d’accepter.

. Le Devoir - L’horreur des autres
Si au moins vous aviez l’air gênés. Mais même pas. Vous débarquez comme ça, le visage neutre, chez la troisième ou quatrième voisine de cette mère qu’on soupçonne d’avoir assassiné ses enfants. Elles ne se connaissent pas ? Mais non, la dame a seulement vu la présumée meurtrière sortir de chez elle, une fois, peut-être deux. Pas grave, vous allez enregistrer ses propos inutiles, et votre patron, à Montréal, les diffusera à la grandeur du Québec.

. L’arène nue - François Hollande sera-t-il laïque ou lâche ?
Ce n’est ni par le fruit d’un compromis ni par celui d’un consensus mais bien à la suite d’une victoire politique que la loi de séparation des Églises et de l’État fut votée le 3 juillet 1905 par 341 voix contre 233 à la Chambre et 181 pour contre 102 au Sénat pour être enfin promulguée le 9 décembre 1905. Pourtant, de l’ancien président de la République au parti d’extrême-droite en passant par des fonctionnaires zélés ou encore ceux qui, à gauche ont honte d’être laïque, jamais au cours de ces dernières années, la laïcité n’a été autant mise à mal, récupérée, déformée, abîmée et incomprise…

. Le Nouvel Observateur - La précarité a un genre : il est féminin
La conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale s’achève. Elle a été l’occasion pour le Premier ministre d’annoncer les grandes lignes d’un "pacte de solidarité" qui fait peu de cas d’une réalité qu’il nous faut, sans cesse, rappeler : la précarité et la pauvreté ont un genre, il est féminin. Tout porte à croire que l’augmentation récente de la féminisation de la pauvreté vient de la crise mais aussi et surtout des réponses politiques qui y ont été apportées. Les réductions des dépenses publiques et du financement des programmes sociaux, telles que les fermetures des centres d’hébergement d’urgence pour les femmes victimes de violences, ou l’incitation fiscale pour les employeurs à recourir au temps partiel, ont précarisé davantage ou poussé à la rue des femmes en situation de vulnérabilité économique.

. Le Devoir - La grande chef d’Attawapiskat entame une grève de la faim
La chef Theresa Spence a promis de « mourir » à moins de parvenir à persuader le gouvernement Harper de bâtir de meilleures relations avec les Autochtones, d’entendre leurs préoccupations et de respecter les traités signés avec les Premiers Peuples. Le ministre des Affaires autochtones et du Développement du Nord canadien, John Duncan, a offert de rencontrer cette semaine, à Ottawa, la grande chef de la communauté autochtone d’Attawapiskat, Theresa Spence, qui a entamé mardi matin une grève de la faim. Mme Spence réclame une rencontre entre le premier ministre Stephen Harper et les leaders autochtones afin de bâtir une relation meilleure.

. Centre des actualités de l’ONU - Un expert de l’ONU appelle les États à garantir le droit à l’éducation, particulièrement pour les filles
Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’éducation, Kishore Singh, a appelé les gouvernements des pays du monde entier à assumer leur responsabilité de protéger et de promouvoir le droit à l’éducation, particulièrement pour les filles et les femmes victimes d’injustice sociale et privées de scolarité. M. Singh a également appelé les États à veiller à ce que leurs citoyens soient pleinement conscients de leur droit à l’éducation, un droit sans recours n’étant pas un droit véritable, a-t-il rappelé. La loi doit donc offrir un recours contraignant aux tribunaux et institutions des droits de l’homme pour permettre à tous de défendre leurs droits.

. Avaaz.org - Touche pas à mon Internet
Des régimes autoritaires tentent d’imposer un contrôle gouvernemental total sur Internet par le biais d’un traité international contraignant. S’ils réussissent, Internet pourrait devenir moins ouvert, plus cher et plus lent. Nous n’avons plus que quelques jours pour les arrêter. Internet est, depuis sa création, un incroyable outil d’expression et de contre-pouvoir citoyen : il nous permet de discuter, d’échanger nos idées et d’exercer une pression sur les dirigeants politiques avec une ampleur inédite. Nous sommes déjà parvenus à contrer ce type de menaces à nos libertés. Nous pouvons à nouveau y parvenir avant la révision du traité. Agissons.

. Algérie-Focus - Arabie Saoudite : une victime d’un viol collectif est condamnée à un an de prison
Une Saoudienne âgée 23 ans a été condamnée à un an d’emprisonnement et 100 coups de fouet pour adultère alors que cette dernière tentait de se faire avorter après avoir subi un viol collectif. En dépit du traumatisme vécu par la jeune femme, la justice a prononcé son jugement et a décidé qu’elle sera envoyée dans une prison à l’extérieur de la ville de Jeddah et recevra ses 100 coups de fouet après la naissance de son bébé, qui prendra alors le nom de famille de la mère.

. Sisyphe (archives) - La légalisation de la prostitution et ses effets sur la traite des femmes et des enfants
Depuis le début du nouveau millénaire, plusieurs États ont légalisé la prostitution. Le Canada est actuellement en train de revoir sa politique à l’égard de la prostitution. Il est donc urgent de discuter des effets de la légalisation (réglementation) de la prostitution à partir d’exemples de pays ayant légalisé cette industrie dans le dessein de tirer un bilan de ces expériences qui puisse nourrir la réflexion collective au Canada.

. Ministère des droits des femmes (France) - Nadia SIDIQI, militante des droits des femmes, a été assassinée en Afghanistan aujourd’hui
Ce n’est pas la première femme publique afghane, engagée pour l’égalité entre les femmes et les hommes, à être la cible d’attaques intolérables. En 2006, Safiye AMAJAN, ancienne directrice du ministère des affaires féminines pour la province de Kandahar, avait été abattue. En 2008, Malalaï KAKAR, policière qui dirigeait le département des crimes contre les femmes de la ville de Kandahar a été assassinée par des talibans. Il y a cinq mois, Hanifa SAFI, qui avait précédée Nadia SIDIQI au poste de responsable du département des affaires féminines du Laghman, était également tuée dans un attentat.

. Les Nouvelles/News - La parité s’impose dans le numérique
Le Conseil national du numérique (CNN), nouvelle version, sera paritaire. L’annonce en a été faite à l’issue du Conseil des ministres, mercredi 12 décembre. La première version de cette instance créée au printemps 2011 pour « assister la politique numérique du gouvernement » ne comptait que 2 femmes sur 18 membres. Lesquels avaient remis leur mandat en juillet dernier pour protester contre la nomination à son secrétariat général par Fleur Pellerin, ministre en charge de l’économie numérique, d’un de ses proches conseillers.

. La Presse - La police de Laval cherche les victimes d’un proxénète
Les enquêteurs de la police de Laval cherchent les victimes d’un homme qu’ils accusent d’avoir forcé de très jeunes filles à se prostituer dans la grande région de Montréal. Le 2 novembre, l’Escouade régionale mixte gang de rue Laval et Rive-Nord a arrêté quatre personnes qu’elle soupçonne d’avoir recruté deux adolescentes de 14 et 15 ans pour ensuite les forcer à se prostituer.

. Slate.fr - Les pauvres, un vaste marché pour les entreprises
L’augmentation de la précarité constitue non seulement un drame social mais aussi un manque à gagner pour les entreprises. Entre opérations marketing et vraie démarche solidaire, certaines visent désormais spécifiquement cette frange de clientèle. Longtemps, les entreprises ne se sont intéressées aux pauvres que dans les pays pauvres. Parce qu’elles n’avaient pas le choix, elles ont conçu des produits abordables pour tous, sans renoncer à leurs profits. Mais désormais, les multinationales sont confrontées à un nouveau problème : proposer des offres à bas coût dans les pays occidentaux. Car ici aussi, la pauvreté existe et, pire, s’installe voire s’accentue.

. Terra Femina - Helen Mirren : être féministe à Hollywood, une question de survie ?
Helen Mirren, actrice anglaise, oscarisée pour son rôle d’Élisabeth II dans « The Queen » notamment, dénonce les inégalités entre hommes et femmes dans le monde du cinéma. Longtemps boudée par les grosses productions, elle a connu la célébrité tardivement et affirme que cela découle du sexisme et de la misogynie latents à Hollywood. « Il faut être féministe, c’est une question d’égalité et de droits. » Contrairement à Carla Bruni-Sarkozy, Helen Mirren est une militante assumée et affirmée.

. Les Nouvelles/News - L’avocat et les épaules larges
Anne Cadiot-Feidt a été élue bâtonnier - ou plutôt bâtonnière - de Bordeaux, devenant la première femme à occuper cette fonction. Elle représentera pour deux ans les 1 300 avocats du Barreau de Bordeaux, l’un des plus importants de France. Mais cette première bordelaise n’est pas du goût de tout le monde : dans un reportage régional de France 3, repéré par Rue89, son confrère Pierre Blazy ose se demander si Anne Cadiot-Feidt a les épaules assez larges pour ce poste.

. Les Martiennes - Le féminisme pour les nuls
Maïwenn confond misandrie et féminisme. Et elle assimile machisme et féminisme comme si ces deux phénomènes étaient comparables. Pourtant, ils n’ont rien à voir. Nous l’avions expliqué dans notre post "Attention, je ne suis pas féministe" et il apparaît nécessaire de le compléter aujourd’hui. Car ce n’est un scoop pour personne, le féminisme a toujours mauvaise presse. Voici donc un florilège de préjugés à déconstruire.

. Radio-Canada - Quelle est votre personnalité de l’année ?
Pour ses personnalités de l’année, Philippe Desrosiers, réalisateur des Francs tireurs à Télé-Québec, n’a choisi que des femmes. Son choix pour le Québec est nulle autre que Pauline Marois. La rédactrice en chef et éditrice de L’Actualité, Carole Beaulieu, croit aussi que la première ministre du Québec s’est démarquée en 2012. Marc Laurendeau salue le travail de la juge France Charbonneau qui siège à la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction. Selon le chroniqueur, elle reste sereine, courageuse, elle tranche dans les débats, elle est ferme quand il le faut. Geneviève St-Germain vote pour « le manifestant », sexes et âges confondus.

. La Presse - Hillary Clinton, imbattable en 2016 ?
Dans l’état actuel des choses, le Parti républicain serait incapable de reconquérir la Maison-Blanche en 2016 si Hillary Clinton était la candidate présidentielle du Parti démocrate. C’est du moins l’opinion qu’a exprimée hier sur NBC Newt Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants et candidat à l’investiture républicaine en 2012.

. Huffington Post Québec - Justice et abus sexuels : Deux pays. Deux choix
Récemment, aux États-Unis, M. Jerry Sanduski a été condamné à un minimum de 30 ans et un maximum de 60 ans de prison pour avoir molesté de jeunes garçons (45 abus). Il ne sera pas éligible à une sortie conditionnelle avant 30 ans. Au Canada, M. Graham James a plaidé coupable, en 1997 pour 350 abus contre deux jeunes garçons joueurs de hockey. Il a été condamné à trois ans et demi de prison. Quelques années plus tard, il a demandé et reçu un pardon pour ses actes. Ceci avait déclenché une polémique. En mars 2012, il a de nouveau plaidé coupable pour avoir abusé de deux autres garçons et sa sentence a été de deux ans de prison. Mais il a été éligible à une libération conditionnelle durant l’été de la même année... Il devrait probablement sortir l’année prochaine.

. Sisyphe (archives) - Brèves considérations autour des représentations contemporaines du corps
La rhétorique contemporaine est bien rodée. Chaque individu doit être libre de choisir la vie que lui convient et doit pouvoir « être lui-même ». Mais, pour cela, il ne lui suffit pas tout simplement « d’être ». Les plaisirs doivent être recherchés. La beauté et la minceur doivent être travaillées. Le corps doit être contrôlé. Au nom de la liberté, le corps doit « suivre », encore et encore, certaines normes : avant même d’être ce par quoi un individu est au monde et manifeste son désir, il est ce qui doit se conformer aux lois du savoir-vivre qui, aujourd’hui, lui imposent d’être toujours beau, mince, sain, désirable, sexy… libre.

. Les Nouvelles/News - Malala mais aussi Nadia, Anissa, Hanifa...
Ce 10 décembre, Journée des Nations Unies pour les droits de l’Homme, une femme engagée a encore été assassinée en Afghanistan. Dans ce pays comme au Pakistan voisin des femmes et jeunes filles continuent de payer le prix de leur insoumission. Nadia Sediqqi a été tuée par balles, lundi 10 décembre, en se rendant à son bureau dans la province de Laghman, à 150 km à l’est de Kaboul. Cette haute fonctionnaire afghane était la responsable des droits des femmes de la province. Elle avait succédé à Hanifa Safi, tuée en juillet dernier dans un attentat à la bombe. Au début du mois, la Commission afghane indépendante des Droits de l’Homme s’inquiétait d’une « violence accrue à l’encontre des femmes » dans le pays.

. Entre les lignes entre les mots - Pourquoi la recherche d’un « accord » avec Nafissatou Diallo est un aveu de culpabilité de DSK
Les journaux français répètent à l’envi que la recherche par DSK d’un accord financier n’est pas un aveu de culpabilité. Les chaînes de télévision font venir le même avocat qui est cité par la presse écrite pour dire la même chose ; et personne ne dispute ni ne discute cette assertion. L’arrangement au civil – le plaider coupable au pénal – se fait quand l’accusé (au civil le « défendeur ») pense qu’il n’a pas intérêt à aller au procès, quand il pense que le procès aura une issue pire pour lui que la négociation. C’est ce que pense, de toute évidence, DSK.

. Le Devoir - Diane Dufresne à la Maison symphonique - De la lumière, partout
Ce qu’elle dégage d’intensité, ce qu’elle suggère de fragilité, ce qu’elle insuffle de beauté, ce qu’elle porte d’unicité, Diane Dufresne l’a offert en bouquet dimanche soir aux spectateurs présents à la Maison symphonique. Pleine de lumière, la grande dame, même quand elle plonge au coeur de la noirceur de l’âme. Le cadre était relativement intimiste pour une chanteuse capable de toutes les extravagances (Magie rose, en 1984 au Stade). Mais avec Dufresne, tout a de l’ampleur. Le souffle est large. Il y a chez elle de l’infiniment grand même dans le tout petit. Et dans l’écrin de l’Adresse symphonique, accompagnée des Violons du Roy dirigés par Simon Leclerc, Dufresne fut dimanche ce que Dufresne est depuis 40 ans maintenant : une géante qui allume.

. L’Actualité - Une dernière chance : les réfugiés de l’homophobie
Jamaïque, Liban, Égypte, Colombie… On n’a pas assez de ses deux mains pour compter les pays où être homosexuel équivaut pratiquement à une condamnation à mort. Cette réalité, inconnue de la plupart des gais et lesbiennes au Québec, nous est exposée sans détour dans Une dernière chance, un documentaire-choc de l’Acadien Paul Émile d’Entremont.

. La Presse - Les troupes de Stephen Harper et l’accès à l’avortement
C’est le hic, c’est toujours le hic avec les députés conservateurs qui s’approchent du droit des femmes à disposer de leurs appareil reproducteur comme elles l’entendent : on se demande toujours quels sont leurs motifs réels. Et ici, M. Warawa, avec sa motion ambiguë n’aide en rien à dissiper les doutes sur ses intentions réelles. Voici un caucus qui compte une bonne proportion d’amis personnels de Jésus qui voudraient bien gagner leur ciel en limitant l’accès à l’avortement en ce pays.

. Les chihuahuas de la démocratie - Isabelle N. Miron : voix féministe dans un paysage médiatique dépourvu
Quatre ans déjà qu’Isabelle N. Miron et Marianne Prairie ont démarré ce projet de « correspondances libres, furieuses et joyeuses entre jeunes féministes », une longévité qui fait figure de prouesse sur la blogosphère, où les plateformes en tous genres naissent et meurent à un rythme accéléré, ou sombrent tout simplement dans l’oubli. Si la pertinence, la diversité et la qualité des billets publiés sur Je suis féministe y sont pour beaucoup, le dynamisme et l’engagement de ses cinq artisanes actuelles, que certains perçoivent comme les héritières 2.0 du magazine La vie en rose, expliquent également le succès du blogue. Un blogue qu’elles ont créé pour donner une voix aux jeunes féministes de partout dans la Francophonie, et susciter chez elles le désir de clamer fièrement « Je suis féministe ! ».

. Le Devoir - Violence faite aux femmes - Trop de cas passés sous silence
La cause des quelque 600 femmes autochtones disparues ou assassinées au Canada depuis une décennie est l’un des dossiers de violence faite aux femmes que la Fédération des femmes du Québec voulait mettre en avant hier, à l’occasion de la commémoration de la tuerie de 14 étudiantes de Polytechnique, le 6 décembre 1989. « Selon plusieurs, le féminisme est allé trop loin, disait hier Alexa Conradi. Pour d’autres, [la tuerie de Polytechnique] était le simple geste d’un fou. Ce sont des stratégies pour contraindre au silence, pour banaliser, pour excuser, pour fuir la responsabilité collective. Voilà le terreau de l’impunité. Voilà ce qui permet à la violence ciblant les femmes de continuer. »

. Huffinton Post - Oui, tout ça pour ça
La très conservatrice Banque mondiale prédit pour 2060 une augmentation de 4 degrés Celsius de la température de la planète, qui conduira à des catastrophes impossibles à quantifier : une sorte de fin du monde, qui s’étire en longueur. Fonte des banquises, montée des eaux, pays rayés de la carte, populations migrantes, sècheresses ici, ouragans là. Certains n’auront plus rien à se mettre sous la dent. D’autres voudront protéger à tout prix ce qu’ils ont. Ça ne sera pas beau. Voilà notre croissance. Voilà notre soif de pétrole. Voilà notre frénésie de consommation. Voilà notre folie. Nous dansons sur la tombe de nos enfants. Après nous, le déluge. Ou la sécheresse. Après nous la fin du monde.

. Le Devoir - Simple comme l’économie !
Dès qu’il est question d’une politique de « prix unique du livre » au Québec, une petite armée de mercenaires au service de la divine économie se précipite aux avant-postes pour nous assurer qu’il s’agit là d’une fort mauvaise idée. À les entendre, on comprend vite que la grandeur de la lecture passe d’abord à leurs yeux par le droit inaliénable des grosses chaînes de vendre les tout derniers « best-sellers » de leur choix au rabais, histoire d’assurer à la multitude le fast-food de l’esprit autant que celui du ventre.

. La Presse - Soins à domicile : la méthode Proaction dérange
La méthode Toyota de la firme privée Proaction contreviendrait non seulement à plusieurs articles du Code de déontologie des infirmières, mais aussi de celui des diététistes, des ergothérapeutes, des travailleurs sociaux, des intervenants psychosociaux et des physiothérapeutes en réadaptation physique, dénonce l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

. ARCINFO.ch - Alliance mondiale contre la pédopornographie
L’Union européenne, les Etats-Unis et vingt autre pays, dont la Suisse, ont constitué mercredi à Bruxelles une "alliance mondiale" "pleine de bonne volonté" pour lutter contre la diffusion d’images de pédopornographie sur l’internet. Mais ils ne disposent pas de moyen de coercition. "Plus d’un million d’images d’enfants victimes d’abus sexuels et d’exploitation sexuelle circulent actuellement sur l’internet. L’industrie de pornographie enfantine sur internet génère environ 50’000 nouvelles images chaque année, pour une valeur estimée à 250 millions de dollars à travers le monde", a rappelé Mme Malmström.

. Égalité - Mariage forcé : l’enfer des femmes turques
Yasmina Demir, d’origine turque a 29 ans. Elle aurait pu accepter le mariage arrangé voulu par ses parents. Elle a choisi de franchir les barrières culturelles, elle a choisi l’amour avec un Français. "De fait, devenue seule fille dans une famille de mecs, cette position me semblait de plus en plus insurmontable. J’ai très vite compris que j’avais deux avenirs possibles : soit rentrer dans le rang communautaire et me mettre au service des autres, des hommes, des familles turques qui arrivaient encore et toujours, soit assumer de sortir radicalement du système."

. Marianne - Quand l’Église n’aime pas que la politique s’occupe d’elle
L’hostilité de l’Eglise à l’encontre du mariage pour tous a été telle qu’elle a déclenché des dérapages jusque dans les plus hautes sphères de l’institution. Depuis lundi, l’Eglise s’est découvert d’autres chats à fouetter. La ministre du Logement Cécile Dufflot s’est inquiétée de la mise à disposition de logements et bâtiments vacants de l’institution pour héberger des sans-abris à l’approche du grand froid. « L’Église fait partie des personnes morales... dans tous les sens du terme ! J’ai bon espoir qu’il n’y ait pas besoin de faire preuve d’autorité. Je ne comprendrais pas que l’Église ne partage pas nos objectifs de solidarité », dit la ministre.

. À dire d’elles - Sorore (poésies de ré-espoir)
Nouvelle page sur A dire d’elles, que je suis très heureuse d’accueillir. Page d’un nouveau blog, blog collectif, féministe, radical, blog de poésie. Parce que du dés-espoir peut naître le ré-espoir et celles qui l’alimentent le font vivre avec des mots qui traversent les univers patriarcaux, les transpercent, nous parlent directement à l’oreille, à l’âme à chacune de nos cellulles.

. Le Devoir - Lettre au père Noël
Je ne sais pas si vous recevez les mêmes missives que moi, mais je suis certaine que vous parcourez des catalogues de Noël idoines, feuillets publicitaires obèses et navrants, pétris de bons senti- ments dans l’allégresse des flocons artificiels, lissant l’imaginaire, criant notre abonnement au luxe et à l’inutile légèreté de l’être.

. Voir - Quatorze silences éternels
Le symbole de la tuerie de Polytechnique a des allures des silences étouffants et étourdissants qui suivent les pires hurlements de douleur. En écho à celui de millions de femmes victimes de violence misogyne, d’injustices profondes mais aussi d’une des pires forme de violence : le silence, justement. Pendant des siècles en Occident, en des moments pires que d’autres, en des contrées, aussi, pires que d’autres, on a imposé le silence aux femmes qui n’ont pas eu la chance de nous apporter le bon et le mauvais en elles. Pendant des siècles nous nous sommes privés collectivement de leur présence sur les places publiques, celles de la politique, des arts, des sciences, de la connaissance.

. Huffington Post Qc - Échec, dites-vous ?
Les chefs de police, en ville comme en province, sont unanimes. "Le registre a sauvé des vies et fait du Canada un pays plus sécuritaire. Nous l’éliminons à nos risques et périls", affirmait le chef de police de Toronto, Bill Blair, en février 2012. Les statistiques sont d’ailleurs éloquentes. Les femmes tuées par leur conjoint le sont dans 72% des cas par une arme dite à épaule. Ces armes ne comprennent pas seulement les sympathiques "fusils à chasser le canard", qui ont marqué l’enfance de Justin Trudeau, mais également les armes semi-automatiques, dont le Ruger mini-14 utilisé par Marc Lépine le 6 décembre, 1989. Le registre des armes, rappelons-le, est né dans la foulée des événements tragiques de l’École Polytechnique.

. La Presse - La guerre des sexes
Si personne ne conteste qu’il y a eu une réelle évolution dans la représentation de la femme à l’écran, le grand comme le petit, depuis 30 ans, les dernières statistiques démontrent que la guerre pour l’égalité des sexes au cinéma et à la télévision est loin d’être gagnée. Les images stéréotypées de la femme sont toujours omniprésentes dans les oeuvres de fiction, notamment celles destinées aux enfants.

. Les Nouvelles/News - L’égalité filles/garçons au cœur de la refondation de l’école
De la maternelle à l’orientation au lycée, le projet de loi sur la refondation de l’école consacre le principe d’égalité entre les femmes et les hommes. Un principe qui n’apparaissait pas, jusque là, dans le Code de l’éducation. Parmi les propositions nouvelles, le développement d’une éducation artistique et culturelle, ou celui de l’enseignement numérique. Le texte, comme prévu, réintègre dans le Code de l’éducation la scolarisation « dès l’âge de 2 ans révolus ».

. Encore féministes - Commémoration du 6 décembre 1989 à Paris
Chaque 6 décembre, à 19h, nous procédons à la commémoration du massacre à Paris, place du Québec (au coin de la rue de Rennes et du bd St-Germain, en face de l’église Saint-Germain-des-Prés). Pour qu’on n’oublie pas ces femmes qui ont été tuées parce qu’elles étaient des femmes, et qu’elles étudiaient des matières scientifiques.

. Voir - 6 décembre 89, je me souviens
C’était la première minute de silence que j’observais. J’avais sept ans. Dans mon monde, sept années avaient donc réussi à s’écouler sans drame. Mais ce matin-là, nous découvrions l’absurdité et la combattions par le silence. Ce qui, dans une classe de 2e année, n’était pas une mince affaire. Je me souviens que debout derrière mon pupitre, j’avais trouvé la chose solennelle. Importante. J’aimais les rituels. Ou du moins, j’étais rassurée que les humains en aient. Pour officialiser ce genre de choses. S’unir dans des moments pareils.

. Les mots de Mélanie - 6 décembre : massacre de Polytechnique, à Montréal
Aujourd’hui, billet "à quatre mains" de mon arrière-arrière-petite-fille et moi, tant l’évenement nous relie… Le 6 décembre 1989, un homme jeune pénètre dans l’École Polytechnique de Montréal, armé, aligne tous les étudiants dans une pièce et commence à tirer sur les femmes. Il faut rappeler à cette occasion cette réalité qu’on voudrait nous faire ignorer : ce ne sont pas les féministes qui font la guerre des sexes, ce sont elles qui luttent contre la guerre qui nous est faite : "le machisme tue tous les jours, le féminisme n’a jamais tué personne" (B.Groult).

. Conseil du statut de la femme - Lancement des Cahiers de recherche de l’IREF - La traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle
Le 4 décembre dernier, à l’occasion des journées d’action contre la violence faite aux femmes, l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) lançait à Montréal le document La traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle : entre le déni et l’invisibilité. Publiée dans Les Cahiers de l’IREF sous la plume de Sandrine Ricci, Lyne Kurtzman et Marie-Andrée Roy, l’étude s’applique à documenter et comprendre le phénomène de la traite à des fins d’exploitation sexuelle au Québec, en plaçant la parole et l’expérience de femmes œuvrant dans l’industrie du sexe au cœur de l’analyse. Les auteures proposent une série de recommandations, qui visent notamment une stratégie concertée de lutte contre la traite des femmes.

. En quelque sorte - Prostitution : être client-(e) ?
Si la question du choix doit être posée, posons-la aux clients. Pourquoi des hommes choisissent-ils d’acheter les corps de millions de femmes et d’enfants, d’appeler ça du sexe, et d’en tirer, apparemment, un grand plaisir ? (J. Raymond sur le site de l’Unesco) N.B : 99% des acheteurs sont des hommes et 80% des personnes prostituées sont des femmes. La cliente prostitueuse est l’exception.

. Parti québécois - Dévoilement du monument en hommage aux femmes en politique : Pauline Marois rappelle la longue marche des pionnières
La première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, a participé aujourd’hui au dévoilement d’un monument en hommage aux femmes en politique. « J’avais 12 ans lorsque la première femme a fait son entrée au Parlement. Je me rappellerai toujours ce moment où notre société s’ouvrait à une véritable démocratie en considérant les hommes et les femmes sur un pied d’égalité. Il a fallu, pour en arriver là, des années de lutte ainsi que la détermination et la force de caractère des pionnières. Le Québec doit se souvenir de leur contribution », a déclaré Mme Marois.

. Le Collectif pour un Québec sans pauvreté - Dixième anniversaire de l’adoption de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale
Le 13 décembre prochain marquera en effet le dixième anniversaire de l’adoption, à l’unanimité, de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale par l’Assemblée nationale du Québec. D’ici là, le Collectif pour un Québec sans pauvreté encourage tous les partis représentés à l’Assemblée nationale à effectuer un bilan de son application. Le Collectif invite également les quatre partis politiques à faire connaître leurs perspectives en matière de lutte à la pauvreté, aux inégalités et aux préjugés pour les prochaines années.

. Le Journal des Alternatives - L’histoire du mouvement féministe tunisien
La lutte des femmes tunisiennes pour leurs droits fondamentaux ne date pas d’hier. Le bref survol historique qui suit vise à mettre en valeur leur lutte contre toutes les formes de régressions. Au VIIe siècle, l’Islam a opéré des avancées en matière des droits et des libertés des femmes. Mais bien que les réformistes arabes aient puisé dans le Coran certains principes de liberté, ils ont également été fortement marqués par l’Europe des Lumières. Dès le début du XIXe siècle, la défense de la cause des femmes commence à émerger en Europe, en Turquie et en Égypte.

. La Presse - Indécent
Même André Boisclair doit se pincer pour y croire. Non seulement a-t-il été nommé à l’un des postes diplomatiques les plus prestigieux du Québec, il s’est assuré de conserver son généreux traitement salarial... pour le restant de ses jours. Le gouvernement Marois a en effet repoussé encore un peu plus les limites du favoritisme en accordant à l’ancien chef de son parti un emploi privilégié à l’étranger, en plus de lui garantir qu’une permanence à vie dans la fonction publique l’attendrait à son retour au pays. Soudainement, la chanson électorale du Parti québécois revient en tête : À nous de choisir...

. Slate.fr - Comment nos écrans stéréotypent les femmes
Les clichés sur les représentations physiques des femmes sont loin d’avoir disparu des écrans. Mother Jones reprend les résultats d’une enquête réalisée par le Geena Davis Institute on Gender in Media. Fondé en 2004 par la comédienne Geena Davis, cet institut a publié des statistiques sur le traitement des femmes à l’écran, notamment dans les émissions de prime-time à la télévision ainsi que dans les programmes pour enfants et les films familiaux. Pour Mother Jones, des statistiques « stupéfiantes » ressortent de cette enquête.

. Sisyphe (archives) - 6 décembre 1989 - Comme un volcan mal éteint
La lecture des journaux de cette époque et les archives télé nous permettent, avec le recul, de comprendre comment le 6 décembre 1989 a agi comme révélateur de deux phénomènes très troublants, mais qui étaient latents : d’une part, la prise de distance des jeunes femmes par rapport au féminisme ; d’autre part, l’émergence d’un discours revanchard, victimaire, celui des masculinistes, contre les féministes qui seraient « allées trop loin ».

. Le petit bled - La Suède, Patrick Bruel et toi
Un beau jour de début décembre, X. reçoit un mail d’un homme qui dit l’avoir "repérée" sur un blog où elle poste souvent des commentaires, réagissant à l’actualité ou commentant la nouvelle rentrée littéraire. Le texte est élogieux, il loue son ouverture d’esprit, sa franchise, son humour. Elle se sent flattée. L’homme, que nous nommerons Y. parce qu’"X." est déjà pris, sait qu’elle est musicienne et lui propose de gagner de l’argent, beaucoup d’argent, lors d’une unique soirée où elle ne fera rien d’autre que jouer de la flûte - en petite tenue.

. La Presse - Violence conjugale : défi dans les communautés culturelles
Dans certaines maisons d’hébergement, plus de 80% des femmes proviennent des communautés culturelles, dont certaines sont bien difficiles à percer. « Ce n’est pas plus compliqué, mais c’est plus complexe, affirme Manon Monastesse, directrice de la Fédération des ressources d’hébergement pour femmes violentées et en difficulté du Québec. C’est certain que c’est un défi supplémentaire. Pour ces femmes, c’est un pensez-y-bien quand elles veulent sortir de la violence conjugale. Ce sont des femmes déchirées entre trois mondes : celui de leur communauté, celui de notre société et celui de leur communauté restée au pays, avec laquelle elles ont des liens. Le mari peut dire : « si tu me quittes, je vais déshonorer ta famille ». »

. Les Nouvelles/News - L’emploi féminin, Graal de la croissance ?
« Une corrélation entre la participation économique des femmes et la croissance économique et le bien-être global d’un pays » : c’est ce que met en évidence l’étude récemment publiée par le cabinet de conseil Booz & Company (ici en anglais), dans le cadre de son « Indice Troisième Milliard » - référence au milliard de femmes dans le monde appelées à entrer sur le marché du travail au cours de la prochaine décennie. Cet indice mesure la capacité des mesures politiques et économiques à favoriser la participation des femmes – que ce soit en tant qu’employées ou entrepreneuses.

. Le Figaro - Allemagne : des « amazones » aux commandes de la CDU
Helmut Kohl, son mentor, a fait entrer celle qu’il surnommait « la gamine » dans sa bergerie. Vingt ans plus tard, sous l’impulsion d’Angela Merkel, les femmes sont fermement installées aux commandes de son parti conservateur jadis dominé par les « machos rhénans », dont le chancelier de la réunification était l’incarnation : des hommes, catholiques et souvent originaires du sud du pays, très à cheval sur les trois K (Küche, Kinder, Kirche), la cuisine, les enfants et l’église où ils voulaient cantonner les femmes.

. Les Nouvelles/News - Dans les médias, pas de bouleversement pour l’égalité
Le Comité interministériel aux droits des femmes, qui s’est tenu vendredi 30 novembre, l’a clairement défini : la lutte contre les stéréotypes sera l’un des piliers de la politique pour l’égalité hommes-femmes. Elle passera notamment par l’école, et par les médias. Si des engagements ont déjà été pris ces dernières années dans la sphère médiatique, le gouvernement entend aller plus loin, sans toutefois bouleverser la donne. Il s’agit principalement de renforcer les démarches de régulation en cours, dans l’audiovisuel et la publicité.

. Le Devoir - Nouvelle colonie de peuplement en Cisjordanie - Bataille diplomatique contre Israël
Cinq pays européens ont convoqué hier les ambassadeurs israéliens sur leur territoire pour protester contre le feu vert donné par l’État hébreu à la construction de 3000 nouveaux logements entre la partie orientale de Jérusalem et une colonie de peuplement existante en Cisjordanie. S’il est mené à bien, ce projet immobilier compromettra sérieusement la continuité territoriale d’un futur État palestinien en Cisjordanie, croient ses détracteurs, qui y voient par conséquent un obstacle à la reprise de pourparlers de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne sur la base de la solution « à deux États ».

. À dire d’elles - Propagande ordinaire de la haine dans les médias
Il est temps qu’on se penche sur le sens de la liberté d’expression dans une société de domination masculine, donc inégalitaire. La liberté n’est-elle pas alors que le pouvoir de la propagande de la haine ? Trois exemples du jour, un peu disparates, mais avec ce point commun qu’ils servent la propagande patriarcale…
C’est peut-être ça, après tout, ce que tant appellent l’humour : faire oublier ses soucis à certains en détruisant les autres ? Voilà qui permettra peut-être à certains hommes de faire le lien avec le fait que si souvent les femmes, et en particulier les féministes, ne trouvent pas du tout drôles les blagues sexistes qu’on nous sert en permanence…

. Le Journal des Alternatives - « J’haïs les féministes ! »
Douloureuse mémoire pour de nombreuses femmes et féministes, la tuerie de Polytechnique soulignait à l’époque combien il est difficile d’être une femme et de vouloir sortir des normes. Aujourd’hui, pour d’autres raisons, ce n’est pas tellement plus facile. Mais aura-t-on vraiment encore besoin du féminisme en 2013 ? La question est exaspérante. Parce qu’elle nous ramène à ce que nous entrevoyons, ce que nous croyons possible, mais qui n’est pas encore. Entre autres exemples : l’équité salariale, la parité en politique, le même traitement médiatique, ou tout simplement marcher dans les rues sans avoir peur d’être agressées.

. La Presse - Merci, Carla Bruni
Sur Twitter, l’association française Osez le féminisme a créé le mot-clic #ChèreCarlaBruni, qui invite les gens à expliquer à la chanteuse les raisons pour lesquelles leur génération a besoin du féminisme. À l’heure où on voudrait nous faire croire que le féminisme est désuet et que le comble du bonheur féminin se trouve dans une seringue de Botox, la lecture des messages envoyés à Carla Bruni avait quelque chose d’à la fois rassurant et rafraîchissant.

. Sisyphe (archives) - Mon coeur est de plus en plus féministe
Bien que confondue, je me sens au Paradis car, telle une kamikaze, je pourrais bien exploser à tout moment, et ce n’est pas 11 000 vierges qui m’attendent, mais toutes les personnes ici présentes qui me font don de leur amitié comme une ceinture explosive. Dans cette action continue, je suis votre complice, car l’amitié est la base même de la complicité. Je vous suis infiniment reconnaissante de votre merveilleuse reconnaissance qui s’adresse à l’amie et à l’écrivaine que je suis.

. Le Point - Iran : le combat à mort de Nasrin Sotoudeh
L’éminente avocate iranienne des droits de l’homme, emprisonnée depuis 2010, est en grand danger après 40 jours de grève de la faim. Bras droit de Shirin Ebadi, Prix Nobel de la paix 2003, Nasrin Sotoudeh, 47 ans, s’est fait une spécialité de défendre les mineurs condamnés à mort ainsi que les femmes victimes de discriminations. Après l’exil forcé de Shirin Ebadi à Londres, à la veille de la dernière présidentielle, c’est elle qui prend en charge gratuitement les dossiers des activistes politiques, des journalistes, et même des manifestants incarcérés dans la funeste prison politique d’Evin pour "atteinte à la sécurité nationale". Comprenez : pour avoir osé manifester pacifiquement leur rejet de la réélection de Mahmud Ahmadinejad à la présidence, le 12 juin 2009.

. Radio-Canada - Israël coupe les vivres à l’Autorité palestinienne
Après l’annonce de la construction de milliers de logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, voilà qu’Israël suspend le transfert des taxes qu’il collecte au profit de l’Autorité palestinienne. La construction de 3000 nouvelles habitations en Cisjordanie et à Jérusalem-Est aurait pour conséquence de diviser en deux la Cisjordanie, ce qui entamerait encore davantage la continuité territoriale dont souhaitent se prévaloir les Palestiniens, alors que la Cisjordanie et la bande de Gaza sont déjà séparées.

. Le Mouvement du Nid - 4 décembre 2012, lancement de l’appel de Bruxelles : "Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution"
Réunies le 4 décembre 2012 au Parlement européen, autour d’un colloque visant à évaluer, après 10 ans de mise en œuvre, les politiques suédoise et néerlandaise en matière de prostitution, près de 200 associations de lutte contre les violences faites aux femmes, issues de 25 Etats membres et 4 autres pays, dévoileront leur Appel de Bruxelles "Ensemble pour une Europe libérée de la prostitution". Auprès d’une dizaine d’eurodéputéEs représentant l’ensemble des groupes politiques au Parlement européen et de plusieurs ministres, les associations expliqueront en quoi la prostitution constitue : une violence ; un obstacle à l’égalité ; une atteinte à la dignité de la personne ; une violation des droits humains.

. Courrier international - Inde, la femme qui aimait les chats
Une scientifique indienne consacre sa vie à étudier les félins et en particulier les plus petits comme le chat pêcheur ou le chat léopard. Bien que l’Inde soit riche en félins sauvages, certaines espèces sont menacées de disparition. Texte et vidéo.

. IPS - L’émancipation des femmes en Bolivie passe par les ondes
Pendant 21 dimanches de suite Trifonia Tordoya, 63 ans, a animé une émission de deux heures, en direct et en langue Quechua. Ses filles et sa petite-fille ont aussi pris le micro à ses côtés. Vingt et un dimanches pour débattre de questions liées à la politique et aux droits des femmes indigènes. Les quatre femmes y ont discuté de démocratie, de contrôle social, d’égalité de genre, de questions de droit... autant de sujets liés à leurs expériences de femmes indigènes dans le pays le plus pauvre d’Amérique du Sud. Elles estiment avoir atteint leur objectif : atteindre les foyers des communautés rurales autour de Ciza, et pousser les autorités locales à garantir les droits des femmes et l’exercice de la démocratie.

. Mediapart - Vous avez dit droits des femmes ?
Et que faites-vous du droit à la santé et à l’accès à des soins spécialisés des femmes victimes de violence ? Et de leurs droits à une justice digne de ce nom, à une véritable protection et à des réparations ? Rien comme toujours ! Le Comité interministériel aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes du 30 novembre 2012 a présenté une série de 6 mesures dont une pour "Protéger les femmes contre les violences". Comme à l’accoutumée la question des soins spécialisés à offrir aux victimes de violences est passée à la trappe.

. Indépendantes - 1 an !… Et l’aventure continue…
Donc, oui, les dés sont jetés. Réflexion mûrement faite, independantes.org va demeurer. À l’analyse, sa vitalité s’est imposée au-delà des doutes et nous croyons qu’elle ne peut que se renforcer. L’aventure va donc se poursuivre, avec les femmes qui sont là, telles qu’elles sont dans leurs différences, en nous réjouissant de l’originalité de chacune. Et en espérant que l’ouverture et la générosité se chargent de mélanger les genres et les styles, grâce aux commentaires.

. Les Nouvelles/News - Une "révolution fiscale" pour l’emploi des femmes ?
À demi-mot, le Comité interministériel aux droits des femmes procède à une remise en cause du quotient conjugal. C’est un simple paragraphe qui risque de passer inaperçu, au milieu du bilan de 32 pages publié à l’issue du Comité interministériel aux droits des femmes du 30 novembre (Lire : "Égalité partout" : les mesures du gouvernement). Mais ces quelques lignes, l’air de rien, apportent un regard novateur : elles invitent à « repenser les incitations fiscales et sociales qui réduisent le niveau d’activité des femmes », afin d’atteindre un taux d’emploi des femmes équivalent à celui des hommes.

. La Presse - Les femmes sont les plus touchées par le sida dans le monde
À l’échelle du globe, les taux d’infection chez les jeunes femmes de 15 à 24 ans sont deux fois plus élevés que chez les hommes du même âge, selon les dernières statistiques de l’Onusida publiées la semaine dernière : 63% de tous les jeunes adultes de cette catégorie d’âge vivant avec le virus sont des femmes. L’ONU estime par ailleurs que 1,2 million de femmes et de jeunes filles ont été infectées en 2011, la plus grande partie dans les pays en développement et à revenu intermédiaire. L’infection par le VIH est aussi la principale cause de mortalité chez les femmes en âge de procréer.

. Le Devoir - SIDA : volonté politique réclamée !
Près de 34 millions de personnes vivent avec le VIH à l’échelle de la planète. Le rapport annuel de l’ONUSIDA, le programme des Nations unies dédié à la lutte contre le VIH/sida, donne un aperçu documenté de la situation internationale de l’épidémie. Mais, et c’est une bonne nouvelle, la baisse du nombre de nouvelles infections se confirme : 2,5 millions de personnes infectées en 2011, c’est 20% de moins que 10 ans plus tôt. Ces chiffres relativement encourageants ne doivent pas nous faire perdre de vue l’ampleur des défis auxquels fait face la communauté internationale, particulièrement dans le contexte de crise économique que nous traversons.

. Mélange Instable - Vie De Pute : Ou comment le monopole du débat abolo vs réglo pérénise la silenciation de celles qu’on n’entend jamais (même et surtout quand elles ont des choses à dire...)
Mais je constate qu’en creusant un peu, il devient manifeste que ma prostitution a aussi des conséquences néfastes, et que finalement les choses ne sont pas si évidentes que ce que j’imaginais au départ. Cela fait d’ailleurs cruellement écho à tout ce que mes consoeurs avaient pu me dire quand j’ai commencé. "C’est quand même pas aussi simple", "Oula, attention, c’est quand même pas la panacée !" et "Fais attention quand même, tu va redescendre sur terre à un moment". À ce moment, je trouvais leur discours teinté d’un trop plein de prudence.

. Le Devoir - Roland Giguère l’enchanté
Né en 1929, Roland Giguère brille sur les arts et la littérature du Québec de la Révolution tranquille. Poète, il fait aussi des arts visuels, dessine, sérigraphie. C’est par hasard et par un ami qui lui met un livre entre les mains que Thomas Hellman découvre Roland Giguère. « Chez moi, en feuilletant, à chaque page, je lisais à haute voix, j’avais ma guitare, je trouvais une mélodie, je Me suis mis à chanter. Ça s’est fait vraiment complètement naturellement. Ma première impression a été une réaction sonore. Ce sont des poèmes dont les images sont simples. Elles entrent en toi facilement. Cette image a un écho, elle te nourrit, jusqu’à l’émotion. C’est pas juste un plaisir de l’art pour l’art. C’est, je crois, ce qui fait que ces poèmes ont quelque chose d’intemporel. Et qu’à chaque lecture tu découvres des couches successives et chaque fois tu entres plus profondément dans le poème. J’ai essayé de faire la même chose avec la musique — c’est l’avantage du folk, d’apparence simple, mais capable d’évocation.

. La Presse - La twittosphère féministe contre Carla Bruni
Julie Miville-Dechènes est ravie par les possibilités d’expression et l’espace de liberté des réseaux sociaux. Si elle cause et débat souvent avec des jeunes qui associent le féminisme avec des luttes d’une autre époque, elle constate avec plaisir l’émergence d’une nouvelle relève qui s’approprie de manière créative les médias sociaux pour revendiquer l’égalité homme-femme. « Des lieux comme Who needs feminism ? ou #ChèreCarlaBruni donnent une voix à des femmes de la troisième vague féministe, qui analysent les choses différemment que le faisaient les féministes « traditionnelles », dit Mme Miville-Dechênes, qui a beaucoup aimé #ChèreCarlaBruni, son ton « pas du tout cinglant » et sa façon de mobiliser des jeunes femmes sur des enjeux toujours significatifs.

. Le Devoir - Douze femmes en confession
Comme l’avait fait avec fracas, il y a 17 ans, l’auteure Eve Ensler dans son cri du coeur féministe Les monologues du vagin, la femme de théâtre néerlandaise Adelheid Roosen déboulonne dans l’oeil du spectateur occidental plusieurs des grands mythes entourant la sexualité de la femme musulmane, dans ses intrigants Monologues voilés. Malgré son titre, il n’est pas seulement question du controversé hidjab ici, source de polémiques et objet politique par excellence. Et encore moins de braquer l’objectif sur la seule religion musulmane, dans ces 12 témoignages de femmes. « Je n’ai pas fait ce spectacle pour faire dire aux femmes musulmanes ce qu’elles disent ou pensent tout bas… Elles ont le hammam pour ça. J’ai créé Les monologues voilés pour ouvrir les portes du dialogue ! »

. Sisyphe (archives) - Hommage à Hélène Pedneault
Ce 1er décembre, Hélène Pedneault a tiré sa révérence. Nous serons beaucoup à regretter son départ : trop jeune, trop vivante... Ce silence infini, définitif, s’accorde mal avec la présence incandescente qu’incarnait Hélène Pedneault ! Je n’étais pas une proche, mais comme des centaines de féministes, j’ai eu le bonheur de la côtoyer et de profiter de son dynamisme, de sa sincérité, de sa jeunesse d’esprit, de son esprit d’aventure, de sa créativité, de son âme de poète.

. Le Point - Nouveaux logements dans les colonies : Hillary Clinton condamne Israël
La secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a condamné vendredi soir le projet israélien de construction de logements dans les colonies, estimant que cela faisait "reculer la cause de la paix" avec les Palestiniens. "Laissez-moi répéter que cette administration - comme les administrations précédentes - a dit très clairement à Israël que ces activités [d’extension des colonies] faisaient reculer la cause d’une paix négociée" entre Israël et les Palestiniens, a déclaré Hillary Clinton.

- Fil de presse, novembre 2012
- 
Fil de presse, octobre 2012
- 
Fil de presse, septembre 2012
- 
Fil de presse, août 2012
- 
Fil de presse, juillet 2012
- 
Fil de presse, juin 2012
- 
Fil de presse, mai 2012
- 
Fil de presse, avril 2012
- 
Fil de presse, mars 2012
- Fil de presse, février 2012
- Fil de presse, janvier 2012

Mis en ligne sur Sisyphe, décembre 2012


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2012
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin