| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 1er juin 2015

Fil de presse, juin 2015

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources.

Juin 2015


. Réseau Éducation sans frontières - Femmes congolaises de l’Aisne, battues, torturées, violées
Le viol est devenu systématique au Congo (RDC). Les rebelles, mais aussi la police, l’armée et les services secrets l’utilisent comme arme de guerre dans les combats du Sud-Kivu et dans la répression de toute opposition à Kinshasa.
Dans l’Aisne, plusieurs femmes réfugiées ont subi ces atrocités : militantes elles-mêmes ou femmes de militants, filles ou femmes d’officiers rebelles à l’autorité du président Kabila... leurs histoires diffèrent jusqu’au moment où elles sont arrêtées, emmenées dans des camps militaires et rouées de coups, gravement torturées et sys­tématiquement violées. C’est souvent de l’hôpital qu’elles par­viennent à s’échapper. Le préfet de l’Aisne veut les expulser vers le lieu de leur viol. Pétition à signer.

. Les Nouvelles/News - "Mettre une robe n’est pas un crime" : mobilisation au Maroc
Deux jeunes femmes en jupe ont été victimes de harcèlement le 16 juin près d’Agadir. Elles risquent pourtant d’être jugées pour "atteinte aux mœurs". L’indignation, après avoir grandi sur internet, gagne la rue. L’affaire, renommée "affaire Inezgane", a pris une ampleur nouvelle en plein ramadan. "La Constitution marocaine [depuis 2011, NDLR] est très claire : l’homme et la femme jouissent des mêmes droits et des mêmes libertés. Le Maroc est également signataire de conventions internationales qui garantissent les libertés individuelles et collectives."

. Le Devoir - L’écrivaine Hélène Monette s’est éteinte
La romancière et poétesse Hélène Monette est morte jeudi dernier, d’un cancer du poumon qui la rongeait depuis au moins 18 mois. Rebelle et incisive, Hélène Monette avait publié un premier recueil de poésie, Passion-poésie manifeste, en 1982.

. La Presse - Salomé Leclerc, une jeune fille dans le vent
Salomé Leclerc vient de remporter le prix Félix-Leclerc de la chanson, le prix Rapsat-Lelièvre qui souligne la qualité de son deuxième album, 27 fois l’aurore, et une nomination aux Prix de la chanson SOCAN qui seront remis cet automne. Avec ses beaux yeux verts, sa silhouette de brindille, sa voix posée, elle n’a rien de la battante. Pourtant, elle avoue d’entrée de jeu qu’elle est déterminée à faire de la musique et à écrire des chansons.

. L’Actualité - Frais accessoires : le piège caché dans la "solution" du ministre Barrette
Le ministre Gaétan Barrette souhaite baliser les frais accessoires… mais le Dr Alain Vadeboncœur est loin d’appuyer la démarche. La question qu’on se pose avec pertinence, bien souvent, est : est-ce que tel ou tel frais est permis — ou même légal ? Pour les cas mentionnés plus haut, la réponse est claire : la Loi canadienne sur la santé les interdit par l’article 18, en vertu du principe d’accessibilité, puisque la surfacturation agit comme une barrière à l’accès. Si le gouvernement du Québec choisit d’autoriser les frais accessoires, cela pourrait avoir des conséquences néfastes — non seulement sur les patients, mais aussi sur la portion fédérale du financement de la santé.

. Contrepoints - Maroc : le nouveau visage de l’esclavagisme
Selon le "collectif pour l’éradication du travail des petites bonnes", entre 60 000 et 80 000 fillettes de 8 à 15 ans sont exploitées comme domestiques au Maroc. Une forme de traite humaine perdurant dans ce pays demeuré très inégalitaire, et qui touche la majorité des pauvres. Comment en est-on arrivés là ? Et comment s’en sortir ? Plusieurs facteurs, dont l’analphabétisme des petites filles (53% des analphabètes) résultant de leur exclusion de la scolarisation, qui limite leur horizon en termes d’opportunités, facilitant ainsi le travail au foyer des autres.

. Le Devoir - Journalisme au Mexique - Porter la plume dans la plaie
La tâche de Balbina Flores Martínez est, de son propre aveu, « titanesque ». Correspondante et responsable du Mexique pour Reporters sans frontières, elle est seule pour y documenter et suivre les enquêtes sur les cas d’agressions contre les journalistes. Une tâche dont elle ne voit pas le bout dans ce pays de 120 millions d’habitants devenu l’un des plus grands cimetières de journalistes au monde. Après 15 années passées auprès de l’organisation qui a pour mandat de défendre la liberté de la presse, elle constate que la situation ne fait que s’envenimer dans son pays.

. Collectif CORP - La GPA - Questions fréquentes
GPA signifie “Gestation pour autrui” – acronyme trompeur car il n’y a aucun altruisme dans cette pratique qu’il faudrait plutôt appeler “Grossesse pour acheteur”. Il s’agit du recours d’un couple, ou d’une personne, à une “mère porteuse”, laquelle est rémunérée pour porter pendant 9 mois un enfant conçu en laboratoire avec des gamètes le plus souvent différents des siens. Au terme de la grossesse, la femme s’engage à se défaire de l’enfant auquel elle a donné la vie, au profit des acquéreurs.

. Le Devoir - Éclats de lumière - La vie humaine modelée par le jour
La lumière est au coeur de ce qui fait de nous des humains. Elle est un phénomène physique mais aussi une construction culturelle, insaisissable sans son corollaire, la noirceur. À l’occasion de cette année 2015 décrétée celle de la lumière par l’ONU, une série d’articles sur divers états de la lumière, ici et ailleurs dans le monde.

. Moustique - Allocation universelle : la Finlande fait le test !
Le gouvernement finlandais va tenter l’expérience d’un revenu de base versé à chaque citoyen et sans conditions. A suivre de très près ! Un revenu de base, qui remplace les allocations sociales et s’ajoute au salaire de ceux qui travaillent, versé sans condition à tous les citoyens pour couvrir ses besoins essentiels ? La mesure a pour objectif secondaire de permettre à tous de s’investir dans les projets qu’ils choisissent.

. La Presse - Le mariage gai légalisé partout aux États-Unis
Deux ans jour pour jour après avoir décrété que le mariage n’était pas réservé aux couples hétérosexuels, la haute Cour a jugé que les 14 États américains (sur 50) qui refusent aujourd’hui d’unir deux personnes de même sexe devaient non seulement les marier, mais en plus reconnaître leur mariage lorsqu’il a été célébré ailleurs. Le président Barack Obama s’est immédiatement réjoui de cette "grande étape dans notre marche vers l’égalité". "C’est une victoire pour l’Amérique", a-t-il déclaré.

. Le Figaro - Alexandra Laignel-Lavastine : "Face à l’islamisme, certains intellectuels ’progressistes’ sont dangereux"
Non contents d’être redevenus « dangereux et cons » depuis le 11-Septembre 2001, nos « beaux esprits » somnambules, particulièrement nombreux à gauche, se sont aussi distingués par leur insondable lâcheté. En effet, quelle est cette irresponsabilité qui, depuis des années, a poussé tant de faiseurs d’opinion — journalistes, politiques, sociologues vertueux — à s’enferrer à ce point dans le déni, à être incapables de mettre leur montre à l’heure, d’appeler un chat un chat et d’admettre que c’est l’islam radical qui, ces derniers temps, a un peu tendance à armer le bras des assassins et non des hordes de bouddhistes déchainés ?

. La Presse - Inconduite sexuelle dans l’armée : un centre de plaintes axé sur les victimes
La major-générale Christine Whitecross, chargée de piloter la réponse à un rapport accablant sur l’inconduite sexuelle dans les Forces armées canadiennes (FAC), a déclaré qu’un futur centre de plaintes indépendant serait axé sur le soutien aux victimes. Elle s’est engagée à publier ses propres constatations cet automne, de manière à tenir le public au courant de l’état d’avancement de la réponse des FAC au rapport de Marie Deschamps.

. Entre les lignes entre les mots - PMA/Santé : les lesbiennes ne sont pas des citoyennes de seconde zone !
La PMA n’est toujours pas ouverte aux couples lesbiens et aux femmes célibataires. Cette interdiction est non seulement une discrimination faite aux femmes qui ne sont pas en couple avec un homme, mais aussi une entrave au droit à disposer de son propre corps. Aujourd’hui encore s’opère un véritable contrôle du corps des femmes dans notre pays. Autant pour l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), que pour celui à la procréation médicalement assistée (PMA).

. Le Devoir - Tout, tout, tout sur le sexe et le genre
L’ouvrage nous apprend que si des différences entre les hommes et les femmes sont bel et bien perceptibles, dans la majorité des cas — oui, oui, la majorité —, aucune n’est observable de façon nette, même lorsqu’on se penche sur un marqueur que l’on croyait hypersexué comme le bassin pelvien. Preuve que les conceptions actuelles sont héritées d’un temps où les études scientifiques étaient largement entravées par des préjugés sexistes.

. Huffington Post - Retour sur #AgressionNonDénoncée
Il y a huit mois, des milliers de femmes brisaient la chaîne du silence et sortaient de l’ombre à l’aide du mot-clic #AgressionNonDénoncée. Nous avons alors appris que plusieurs femmes de notre entourage avaient subit ce que l’on appelle une agression. Des mois plus tard, une question demeure : pourquoi ne pas avoir dénoncé avant ? Pourquoi avoir attendu ?

. Le Devoir - La bourde du général Lawson
Je ne peux plus accepter les explications niaises des hommes pour justifier un comportement inacceptable envers les femmes, que ce soit dans l’armée canadienne ou ailleurs. Leur "tuyauterie particulière" ou leurs pulsions dominatrices dont le général Lawson a parlé ne peuvent justifier en rien le viol, la violence ou le mépris que des hommes continuent d’exercer contre les femmes. Être une femme est encore dangereux partout à travers le monde. C’est répugnant et anormal. Les femmes travaillent depuis longtemps pour l’atteinte de l’égalité hommes-femmes. Chez nous, les politiciens s’en gargarisent et pourtant rien ne bouge. C’est plutôt le contraire qui se produit. Nous accusons un recul par rapport à ce que nous avions déjà gagné.

. Les Nouvelles/News - 54 sur 100 : la note de l’égalité femmes/hommes en Europe
L’Indice est construit à partir de 6 indicateurs principaux : emploi ; salaires éducation ; partage du temps ; pouvoir (politique et économique) ; santé. Un autre domaine, celui des violences, est également pris en compte, mais les données dans ce domaine sont insuffisantes et ne permettent donc pas de comparaisons. Le Gender Equality Index permet de constater que si les progrès vers l’égalité femmes/hommes existent, ils restent limités. Le score moyen pour l’ensemble de l’Union européenne s’établit à 54 sur 100, contre 51,3 en 2005.

. Le Journal de Montréal - Le courage de Caroline St-Hilaire
Un conflit de nature à première vue « linguistique » gronde à la Ville de Longueuil et prend maintenant des proportions tout à fait troublantes. Après avoir dénoncé la pratique du chef de l’opposition et conseiller de l’arrondissement de Greenfield Park, Robert Myles, de s’exprimer longuement au conseil de ville tour à tour en français et en anglais, voilà que la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, reçoit des menaces de mort et est victime d’intimidation et d’insultes salées sur les médias sociaux. Des propos qui, pour certains, semblent être carrément de nature haineuse.

. TV5 - Au Honduras, une "épidémie" de meurtres de femmes
Selon le Centre des droits des femmes du Honduras, le taux de morts violentes, pour les femmes, a atteint 12 pour 100.000 habitants en 2014, plus que le niveau considéré comme une épidémie - 8,8 morts pour 100.000 - par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), "ce qui conduit à considérer ces meurtres comme une épidémie". L’OMS avait publié en juin 2013 une étude accablante pour le monde entier, qui montrait que 35% des citoyennes du monde avait eu à faire face, au moins une fois dans leur vie à la violence physique ou sexuelle d’un homme, leur conjoint ou compagnon dans la majorité des cas.

. Le Devoir - Coupes en culture et en formation - Être et avoirs
À quelques heures de la Fête nationale, ce gouvernement a annoncé à des organismes qui n’avaient rien vu venir trois coupes directement liées à l’identité d’un peuple : réduction à compter du 1er juillet des sessions d’accueil destinées aux immigrants francophones ; abolition de dizaines de postes à Bibliothèque et Archives nationales du Québec ; compressions de 2,5 millions de dollars au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), une première dans l’histoire de l’institution. Ne prenons pas les gens pour des imbéciles : en dépit des justifications officielles, la coïncidence des dates est en soi un message. Mesdames et messieurs, comprenez-le bien, le souci d’être ne vaut pas pipette face à nos problèmes d’avoirs.

. Terra Femina - 13 façons créatives de réagir au harcèlement de rue
Puisqu’il n’existe pas encore de loi anti-harcèlement de rue, c’est à nous de faire régner l’ordre et de remettre les relous à leur place. Voici 13 idées pour remettre les pervers à leur place et tenter de leur faire comprendre une bonne fois pour toutes que ce n’est pas un comportement acceptable, que c’est RELOU, et qu’ils n’ont absolument aucune chance d’arriver à leurs fins avec ces méthodes de beauf.

. La Presse - Si le viol vous intéresse
Ce n’est pas culturel, c’est naturel, a dit en substance le général Tom Lawson, dans une entrevue à la CBC qui a ravivé la controverse sur la troublante tolérance de l’armée devant l’inconduite sexuelle. Que le chef d’état-major se soit excusé, après avoir été fustigé de toutes parts, ne fait pas de cette histoire une affaire classée. Car le plus inquiétant, ce ne sont pas tant ses propos archaïques que ce qu’ils révèlent : une culture bien ancrée qui continue de banaliser l’agression sexuelle.

. Le Parisien - DSK : près de 40% des Français souhaitent son retour
Dominique Strauss-Kahn suscite des réactions contrastées. Un sondage Elabe pour BFMTV révèle ainsi ce jeudi que près de deux Français sur cinq (38%) souhaitent que Dominique Strauss-Kahn revienne dans la vie publique française. Mais ils sont donc aussi plus 60% à ne pas le souhaiter. Les personnes favorables à son retour sont 54% au seul Parti Socialiste.

. Huffington Post Québec - Le défilé de la Saint-Jean-Baptiste, de 1909 à aujourd’hui
Le jour de la Saint-Jean-Baptiste est devenu celui de la Fête nationale du Québec dans les années 1970, mais les origines de cet événement remontent à beaucoup plus loin. Avant même d’être associé à la province, la célébration a été une fête païenne, puis religieuse, associée au solstice d’été. Durant la première moitié du 19e siècle, au Québec, des efforts on été faits pour doter la Belle province de sa fête nationale. Un des jalons de ce qui allait devenir une tradition a été le premier défilé de grande ampleur dans les rues de Montréal, en 1847. Cette année, sous le thème "Le Québec, une terre où il fait bon vivre !", il débutera à l’intersection des rues Boucher et Saint-Denis, à 13 h, le 24 juin. Découvrez cette tradition grâce aux photos de Archives de la Ville de Montréal.

. Adéquations - L’encyclique Laudato Si du Pape François, l’écologie humaine et le genre
L’État du Vatican est peut-être prêt à renoncer à ses fastes, à entamer un processus de décroissance et à rejoindre le mouvement mondial pour la justice sociale et climatique qui s’active depuis fort longtemps. Mais à condition qu’on ne touche pas à un fondamental de sa doctrine : le refus de discuter du caractère construit et évolutif des caractéristiques affectées au masculin et au féminin. Nulle part l’encyclique ne mentionne les inégalités économiques, politiques, environnementales entre femmes et hommes et les impacts que cela pourrait avoir sur la crise écologique et sociale ; et de même l’impact de la crise écologique sur les femmes, qui forment 70% des pauvres dans le monde.

. La Presse - Ensaf attend
J’ai eu la chance de rencontrer Ensaf Haidar mardi midi, juste avant le lancement du livre 1000 coups de fouet (Édito), un recueil de textes interdits de son mari Raif Badawi. Je dis « chance », car cette jeune femme m’impressionne. Voilà trois ans jour pour jour que son mari blogueur croupit dans une prison d’Arabie saoudite. Trois ans que cette battante, réfugiée à Sherbrooke avec ses enfants, remue ciel et terre pour le faire libérer. Les 14 textes que l’on peut lire en français dans le recueil sont ceux d’un homme qui prend simplement position pour la laïcité, l’ouverture au monde, la liberté d’expression, les droits des femmes et des minorités.

. Les Nouvelles/News - Sexisme : le rappeur Orelsan sera rejugé
Le chanteur, poursuivi par un collectif depuis 2009, pour provocation à la violence envers les femmes sera jugé une troisième fois. La Cour de cassation a annulé la décision de la Cour d’appel de Paris qui avait jugé les poursuites prescrites. Le collectif avait porté plainte contre le rappeur Orelsan pour « injures publiques à raison du sexe, et incitation à la haine, à la violence et aux discriminations à raison du sexe », selon les articles de loi qui interdisent ce type de propos.

. Huffington Post Québec - Le gouvernement doit cesser de s’acharner sur les femmes
De grands pans des politiques d’austérité libérales sont en train de détourner la vocation de chien de garde de l’égalité entre les femmes et les hommes du ministère de la Condition féminine. Si j’avais une lettre à écrire à la ministre responsable de ce ministère, Stéphanie Vallée, voici ce que je lui dirais. Depuis l’arrivée au pouvoir de votre gouvernement, on ne compte plus le nombre d’attaques qui sont venues miner les conditions de vie et de travail des femmes. Hausse des tarifs des services de garde, compressions dans la fonction publique qui touchent en grande majorité les femmes, coupes dans le financement des groupes communautaires... Nul besoin ici d’en faire une liste exhaustive ; les médias n’ont pas manqué de rapporter en manchettes les faits d’armes de votre parti à ce chapitre.

. ONUSIDA - Émanciper les jeunes femmes et les adolescentes : accélérer la fin de l’épidémie de SIDA en Afrique
Accélérer la fin de l’épidémie de SIDA d’ici 2030 nécessite un engagement politique fortement concerté afin d’arrêter les nouvelles infections et les décès parmi les jeunes filles et les adolescentes, d’éliminer la transmission du VIH de la mère vers l’enfant. Cette action nécessite la création et l’expansion des engagements de l’Afrique en ce qui concerne les droits et la santé sexuelle et reproductive, l’expansion des engagements ministériels liés à une éducation sexuelle complète, à l’arrêt des mariages précoces, des grossesses chez les adolescentes et à l’élargissement de la couverture des services de traitement. Rapport à télécharger en PDF.

. Le Devoir - Et si on regardait sous son propre oreiller ?
Nous avons été profondément choquées, l’automne dernier, par le nombre de témoignages provenant de femmes qui, dans le Canada du XXIe siècle, portent le poids du silence d’une agression sexuelle passée, commise la plupart du temps par une personne de l’entourage. Pour une rare fois, le pays entier s’est « indigné ». Un peu comme on s’indigne devant des soldats assassinant des enfants en territoire palestinien : une horreur incompréhensible et lointaine qui semble n’avoir aucun lien avec notre réalité. Comme si la violence concernait uniquement les autres, mais jamais moi.

. Ressources Prostitution - Décrypter le langage proxénète : itv de Rebecca Mott par Sporenda
Le langage proxénète est le discours qu’on trouve partout - dans les médias, dans les conversations ordinaires etc. - qui normalise et légitime la prostitution. Un des moyens utilisés pour atteindre ce but est de créer des nouveaux mots pour occulter les réalités glauques de la prostitution. En particulier, la prostitution est systématiquement relookée en « travail du sexe ». Vous dites que les abolitionnistes ne devraient jamais utiliser cette expression. Qu’est ce qui est en jeu dans ce changement de nom et pourquoi est-il si important de ne jamais utiliser cette expression ? Rebecca Mott : "Cette expression ne devrait jamais être utilisée parce qu’elle a été inventée par l’industrie du sexe pour faire croire aux gens qu’ils sont de gauche et féministes. Le « travail du sexe », ça n’existe pas—parce que la prostitution n’est ni du sexe, ni du travail."

. 20 Minutes - Bordeaux : Des jours réservés aux hommes, d’autres aux femmes dans une épicerie musulmane
"Les frères : le lundi, mardi, mercredi et vendredi. Les sœurs : le samedi, le dimanche." Une épicerie du quartier cosmopolite de Saint-Michel à Bordeaux, tenue par un couple de néo-musulmans, a décidé d’instaurer cette pratique anti-mixité, pour qu’hommes et femmes ne se rencontrent pas. Soumaya, qui s’est récemment convertie à l’islam - elle s’appelait Jessica auparavant - tient la petite boutique avec Yahya (anciennement Jean-Baptiste). Elle se justifie en expliquant que "dans la religion, la mixité est interdite pour éviter la tentation." Le couple se défend d’être intégriste. Pourtant, leur choix commercial est vécu comme un manque de tolérance et d’ouverture d’esprit dans ce quartier.

. Le Journal de Montréal - 17 présumés prédateurs déjoués
Entre le 15 janvier et le 13 mai dernier, le projet Minorité a permis l’arrestation de 17 prédateurs sexuels allégués, dont quatre à Québec. De ce nombre, 16 ont été accusés pour un total de 91 chefs d’accusation, dont production, possession et distribution de pornographie juvénile, contacts sexuels, inceste et agression sexuelle. Les suspects auraient fait 17 victimes, dont 11 mineures. L’augmentation constante du phénomène des prédateurs sexuels préoccupe notamment la Sûreté du Québec et le Service de police de la Ville de Québec.

. Le Devoir - Femmes autochtones - Savoir agir
La mise à jour du rapport Les femmes autochtones disparues et assassinées, rendue publique vendredi par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), ne contient aucun appel à la tenue d’une commission d’enquête consacrée à ce qui est un véritable drame. Dans la foulée d’un premier rapport dévoilé l’an dernier (où l’on apprenait que, sur une période de trente ans, quelque 1200 femmes autochtones — le double du nombre attendu ! — avaient été tuées ou avaient disparu), on y fait plutôt valoir le travail avec les communautés, la collecte plus précise de données, le suivi plus serré des enquêtes policières.

. Sans compromis - "Mustang" – Patriarcat en Turquie : quand la fiction est une réalité
En Turquie, Meryem 17 ans a été abattue par sa mère qui n’a pas supporté qu’elle soit enceinte, c’est à dire, qu’elle ait pu avoir une relation sexuelle sans être mariée. La dictature du patriarcat est telle, qu’elle va jusqu’à pousser une femme, mère de son état, à commettre le meurtre de sa fille : un nom, Féminicide. Au même moment est sorti dans les salles le 17 juin, « Mustang », le premier film de la turque Deniz Gamze Ergüven, un film splendide et féministe, qui raconte le quotidien de 5 jeunes filles qui sont séquestrées chez elles par leur famille parce que jugées « trop libres ».

. Les InRocKs - De Rémi Gaillard au slut-shaming : la culture du viol, c’est quoi ?
Apparue dans les années 70, au cours de la seconde vague du féminisme, la notion de “culture du viol” désigne le fait d’encourager, de banaliser, voire d’érotiser les agressions sexuelles. Les mimes de Rémi Gaillard cachent tout simplement un double processus de dépréciation et de chosification de la femme : prises au dépourvu, ses victimes se retrouvent réduites à leurs corps, à leur sexe de femme, irrémédiablement associés aux notions de faiblesse et de bêtise. Le fait de rejeter la faute de l’agression sexuelle sur la femme qui en est la victime est au cœur de la culture du viol.

. Les Nouvelles/News - "State of the World’s Fathers" : égalité, paternité
Le premier rapport sur "la situation des pères dans le monde" vient appuyer ce message : l’égalité réelle entre les femmes et les hommes "ne sera atteinte que lorsque les hommes prendront en charge la moitié des tâches parentales et domestiques". En s’appuyant sur des dizaines d’études, "State of the World’s Fathers" développe toute une série de raisons pour lesquelles la paternité doit se vivre sur un pied d’égalité avec la maternité. C’est d’abord bon pour l’égalité économique et sociétale entre les femmes et les hommes. Bon aussi pour l’épanouissement des enfants, et pour éviter une culture de la violence masculine.

. La Presse - Bazzo journal
Marie-France Bazzo n’estime pas qu’elle a inventé quoi que ce soit. Ni qu’elle mérite une médaille quelconque pour avoir été « la première femme à... ». Reste qu’elle a effectivement marqué le monde de la radio québécoise en étant la première à animer la prestigieuse émission du matin montréalaise de Radio-Canada. À l’évidence, elle ne prévoit pas retourner en ondes à brève échéance. Ses opinions, elle les mettra plutôt par écrit une fois par mois, après avoir pris le temps de réfléchir, de prendre du recul, dans ses textes de Bazzo Mag.

. Sans compromis - Des milliers d’Iraniennes se libèrent (toujours) de leur voile
Cela fait maintenant plus d’un an que le mouvement My Stealthy Freedom (« Ma liberté furtive ») continue de diffuser sur Facebook les photos de plusieurs milliers d’Iraniennes les cheveux libres. Dans un pays où une femme mal voilée risque des poursuites judiciaires, elles militent pour leur liberté de choisir. Cette campagne aura aussi permis d’ouvrir un débat sur le voile imposé en Iran.

. Le Devoir - FIJM. Un micro, mille chanteuses
Il y a 20 ans tout juste, la carrière de Diana Krall décollait à partir de Montréal : c’était en juillet 1995. Depuis, la popularité du jazz vocal porté par des femmes ne s’est jamais démentie. Depuis une vingtaine d’années, les femmes ont complètement pris le contrôle du jazz vocal. On ouvre la programmation, on note les valeurs établies : Dee Dee Bridgewater, Patricia Barber, Madeleine Peyroux. On coche ensuite les nouvelles voix, Melanie De Biasio, Ariel Pocock, Emma Frank, Elizabeth Shepherd… Cette année encore, le Festival international de jazz de Montréal (FIJM) sera beaucoup "chanteuses".

. Entre les lignes entre les mots - Andrea Dworkin : La nuit et le danger
Une marche Reprendre la nuit nous parle droit au cœur. Nous les femmes sommes censées avoir particulièrement peur de la nuit. La nuit promet des violences aux femmes. Pour une femme, marcher la nuit, c’est non seulement risquer l’agression, mais aussi – selon les valeurs de la domination masculine – la chercher. La femme qui transgresse les limites de la nuit est une hors-la-loi qui déroge à une loi de base du comportement civilisé.

. Le Devoir - À moi la colère, à toi la lumière
À l’occasion de la Journée nationale des autochtones, le portrait inspirant d’une jeune enseignante innue, qui est aussi écrivaine, et, à travers cette figure, le portrait d’un monde en train de changer dans les communautés autochtones. Elle est vue par ses élèves comme un modèle de confiance et d’exigence envers soi. Elle, Naomi, son modèle, c’est sa mère. Cette mère a transmis à sa fille son indépendance d’esprit. Naomi n’a pas froid aux yeux et ne craint pas de prendre à rebours les idées reçues.

. Les Nouvelles/News - La Suède réaffirme son féminisme
En officialisant avec ONU Femmes l’implication de la Suède dans la campagne HeForShe, jeudi 18 juin, le Premier ministre suédois Stefan Löfven s’est posé en chef du « premier gouvernement féministe du monde. » Cela signifie, a-t-il précisé, que « l’égalité de genre imprègne l’ensemble de la politique du gouvernement. Et que les droits des femmes imprègnent notre engagement international ». Référence directe à la récente brouille de sa ministre des Affaires étrangères avec l’Arabie Saoudite, qui a conduit la Suède, au nom des droits humains, à résilier son contrat militaire avec le royaume intégriste.

. La Gazette des femmes - Le poids de la maternité
Selon une étude publiée en 2003 dans le Journal of the American Dietetic Association, près de 40% des femmes dont la prise de poids pendant la grossesse respectait les normes s’inquiétaient quand même de leurs nouveaux kilos en fin de grossesse. De plus, 21% d’entre elles avaient adopté des comportements jugés néfastes, comme ne pas manger avant un suivi de grossesse ou essayer de limiter la prise de poids dans les premiers mois. La réalité, c’est que cette obsession du poids précède la conception de l’enfant.

. Blogue de Nadia Zouaoui - Une grande petite femme !
On m’avait dit qu’elle (Soeur Sabrina) préparait des mega-iftar pour les jeunes étudiants de l’université Concordia. Que même les sans-abris en profitaient pour manger à leur faim. J’ai donc voulu la rencontrer, connaître cette femme que beaucoup d’étudiants appellent affectueusement "la Mère Thérésa musulmane de Montréal". Pour cette Malaisienne d’origine et sexagénaire, l’islam c’est d’abord le partage de ce qu’on a avec les plus démunis. Outre nourrir des affamés, elle a créé un refuge pour les femmes musulmanes victimes de violence. Voir la vidéo.

. Le Devoir - Salmigondis
Les projets de loi présentés à Québec la semaine dernière ont au moins l’avantage de confirmer que la laïcité n’est pas à l’ordre du jour de ce gouvernement. Ce n’est pas un hasard si le mot n’y est pas. La ministre Stéphanie Vallée aurait intérêt à le dire clairement. Et je ne parle pas de cette soupane linguistique autour du mot « radicalisation ». On se demande même si la ministre est capable de faire la distinction entre la laïcité, la neutralité religieuse et les exigences élémentaires de sécurité et de communication nécessaires à tout service public.

. Slate France - Pédophilie sur Internet : les abus sexuels en ligne ne sont pas virtuels
Jusqu’à présent, ces pratiques n’étaient pas explicitement condamnées par l’une des principales conventions internationales de protection des droits de l’enfant, la Convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels, dite aussi Convention de Lanzarote, du nom du lieu où elle a été signée (sur l’île de Lanzarote, dans les Îles Canaries). Mais le Conseil de l’Europe a tenu à mettre en garde ses membres sur les risques nouveaux en la matière dans un document voté ce jeudi 18 juin.

. Huffington Post Québec - Antoine et Marie de Jimmy Larouche : les séquelles de l’agression sexuelle
Antoine et Marie est une œuvre poignante et percutante, qui raconte l’histoire d’une agression liée à la drogue du viol. Il y a quelques semaines, le film n’avait pas encore commencé son trajet vers les salles de cinéma que, déjà, certaines critiques parlaient de Martine Francke comme de la grande révélation de l’oeuvre. Pour se préparer adéquatement au défi qui l’attendait avec Antoine et Marie, Martine Francke a discuté avec des femmes qui ont dû composer avec la souffrance d’une agression. Ces échanges l’ont sincèrement bouleversée.

. Le Devoir - Le taux de suicide en forte baisse au Québec
Alors que le Québec a longtemps affiché l’un des taux de suicide les plus élevés en Occident, les plus récentes données font état d’un recul de 50% du nombre de suicides chez les jeunes et de 30% chez les adultes en 12 ans. Un succès notoire qui fait maintenant du Québec un exportateur de connaissances en matière de prévention du suicide. Lancée en 1999, la Stratégie nationale pour la prévention du suicide, axée sur la sensibilisation et les mesures de soutien aux personnes à risque, semble porter ses fruits.

. Radio-Canada - Le chef d’état-major Lawson cloué au pilori par tous les partis
Dans une entrevue accordée à CBC, le général Lawson a tenté d’expliquer les raisons pouvant expliquer la culture de déviance sexuelle décrite par l’ex-juge Marie Deschamps dans un rapport accablant présenté publiquement il y a quelques semaines. « C’est parce que nous sommes programmés biologiquement d’une certaine manière que certains jugent raisonnable de s’imposer et d’imposer leurs désirs aux autres », a-t-il dit. « Ça ne devrait pas être ainsi. » « Nous, on considère que l’agression sexuelle, ce n’est pas une question de désir sexuel, c’est une question de domination et d’abus de pouvoir. », déplore une intervenante du Centre d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles de l’Outaouais.

. TV5 - France : femmes et médias, à quand le mariage ?
Seulement 20% de femmes sont invitées en tant qu’expertes à la télévision, 17% en radio et à peine 15% en presse écrite, selon ONU Femmes. En 2013, le Conseil supérieur de l’audiovisuel constatait la même chose. Les chiffres n’ont donc pas vraiment évoluer depuis plusieurs années. Pour tenter de les faire grossir, un Guide des expertes, version papier, existe depuis trois ans. Il vient d’être transformé en « expertes.eu », un site internet gratuit et accessible à tous.

. L’aut’journal - Un simulare de laïcité de l’État proposé par le gouvernement Couillard
Le Rassemblement pour la laïcité (RPL) exprime son profond désaccord avec l’orientation privilégiée par le gouvernement Couillard pour promouvoir la neutralité de l’État et contrer l’action du djihadisme au Québec. Les deux projets de loi (59 et 62) et le plan d’action présentés par le gouvernement procèdent manifestement d’un évitement des questions fondamentales. Ils font la promotion du fait religieux et de la censure ; ils sont à cent lieues des aspirations du peuple québécois à une réelle laïcité de l’État et des organismes publics.

. Le Devoir - Santé. Feu vert aux frais accessoires
Se disant incapable de financer davantage les cliniques médicales spécialisées, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, s’apprête à transmettre la facture aux patients en "normalisant" les frais accessoires. Les frais accessoires seront déterminés par un comité tripartite, composé du ministère, des fédérations médicales et d’un expert indépendant. Ce dernier évaluera le coût réel d’un soin assuré offert en clinique privée qui servira de référence. Les frais accessoires seront permis seulement dans les cas où ils sont déjà existants, assure le ministre.

. La Presse - Un nouveau collectif pour l’égalité des femmes
Un nouveau collectif voit le jour, avec pour objectif de rassembler les femmes et de faire connaître aux dirigeants politiques ce qu’elles veulent vraiment. Il se veut non partisan. Ce Collectif pour l’égalité des femmes a été présenté, mardi à Montréal, par l’ex-ministre péquiste Lise Payette, l’ex-présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal Léa Cousineau et l’ex-leader du mouvement étudiant Martine Desjardins. Le mouvement qu’elles entendent lancer commencera par rassembler le plus de femmes intéressées qu’il sera possible de le faire, incluant les jeunes, les immigrantes et les autochtones. Elles comptent rédiger un manifeste qui expliquera comment atteindre la véritable égalité pour les femmes.

. La Gazette des femmes - Un "second début" pour défendre ce qu’on ne peut pas perdre
Dans Second début. Cendres et renaissance du féminisme, récemment paru dans la collection Documents d’Atelier 10, la journaliste Francine Pelletier pose un regard lucide et très sensible sur ses années d’engagement féministe, et sur le possible « renouveau » du féminisme québécois. Dans Second début, elle nous parle d’abord de l’euphorie des années 1970, des années dorées du magazine La vie en rose. De cette époque où elle découvrait « le pays des femmes en même temps que le pays du Québec », alors que l’affranchissement était à l’honneur, celui des femmes compris, et qu’on semblait l’accepter, comme si ça allait de soi.

. DNA - "Libérons-nous du voile !"
Pour Mona Eltahawy, la révolution égyptienne a un goût amer. La journaliste, venue au Caire pour accompagner le mouvement populaire contre l’ancien dictateur Hosni Moubarak, a été agressée sexuellement, place Tahrir, en 2011. Elle a alors pris conscience que les femmes égyptiennes, qui n’étaient pas en sécurité dans la rue, devaient se battre pour avoir toute leur place dans la société. Avec son livre (Foulards et hymens, pourquoi le Moyen-Orient doit faire sa révolution sexuelle, Belfond), elle offre un témoignage sur son rapport au voile, mais aussi à la sexualité, comme « un pont » pour aider à libérer la parole des jeunes femmes musulmanes.

. La Presse - Cours d’éducation sexuelle : les professeurs rejettent le projet-pilote de Québec
Si les deux principaux syndicats de l’enseignement appuient le retour des cours et leur contenu, ils estiment que leurs membres ne sont pas suffisamment formés pour inculquer ces apprentissages et qu’ils bénéficieront de très peu de soutien pour le faire. Le ministère de l’Éducation prévoit que des formations seront offertes aux enseignants et que les spécialistes des écoles, comme les psychologues et les infirmières, appuieront les enseignants dans leur tâche. « Mais la vérité, c’est qu’il n’y en a pas des spécialistes dans les écoles », dit Mme Morel. « On demande aux enseignants de faire plus, en ne leur offrant aucun soutien », ajoute Mme Scalabrini.

. Journal Métro - Québec coupe 700 000$ dans l’aide à l’emploi des femmes
La décision de la ministre libérale de la Condition féminine, Stéphanie Vallée, de sabrer 700000$ dans le budget accordé à 16 organismes d’aide à l’emploi des femmes a fait sursauter lundi après-midi la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui dénonce ce qu’elle appelle un « maintien des femmes dans la pauvreté ». La coupe représente plus de 58% du budget initial de 1,2M$ des organismes spécialisés en développement de la main d’oeuvre féminine.

. Le Devoir - Les genres à l’épreuve du sport
Un espace où les variations et l’ambiguïté ne sont pas tolérées reste celui du sport de haut niveau. « Mâle » ou « femelle » ? Une question en apparence banale, mais qui appelle une réponse infiniment complexe. Qu’est-ce qui définit le sexe ? Les chromosomes ? Les hormones ? L’apparence des organes génitaux ? Que faire lorsque ceux-ci entrent en contradiction ? Depuis le milieu du XXe siècle, les organisations sportives tentent de mettre en place des tests pour déterminer qui est apte à concourir dans la catégorie « femme ». Avec des résultats peu concluants, voire désastreux pour les athlètes. Car si le sexe est socialement construit sur un mode binaire M/F, la biologie, elle, se moque des catégories.

. Radio-Canada - L’austérité budgétaire au N.-B. inquiète les féministes
En cette période de compressions budgétaires, le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick craint que des femmes soient victimes de l’austérité. L’organisme souligne que lors du dernier budget, des investissements ont été annoncés dans les secteurs manufacturier, minier et forestier, où les emplois sont principalement exercés par des hommes. D’autre part, des compressions ont été annoncées dans les secteurs de l’éducation et du développement social, où les femmes sont plus présentes.

. Canoe - Maryam, peintre trisomique au regard lumineux
Les couleurs jaillissent de ses toiles, ses nus sont voluptueux, ses portraits déstructurés fascinants : Maryam, 23 ans, vient du lointain Azerbaïdjan. Mais là n’est pas sa seule originalité. Maryam est trisomique et pose sur le monde un regard unique. Maryam passe de la naïveté d’un bouquet de fleurs, à la complexité d’un visage, à la douceur d’un autoportrait, exprimant, au gré de son humeur et de son inspiration, la beauté, la joie, la mélancolie. Exposition de ses oeuvres à Paris.

. Le Monde - Les femmes entrent en force au Parlement turc
Le dernier Parlement turc comptait 79 femmes, et le gouvernement d’Ahmet Davutoglu, au pouvoir depuis août 2014, qu’une seule femme sur vingt-six membres : Aysenur Islam, ministre de la famille et de la politique sociale. Mais l’entrée en force du Parti démocratique des peuples (HDP), un parti prokurde de gauche, à la Grande Assemblée nationale, a changé la donne. Avec 13 % des suffrages, le HDP, qui se dit ouvertement « féministe », enverra sur les bancs du nouveau Parlement 31 femmes sur ses 80 élus.

.TV5 - Des femmes scientifiques répliquent avec humour au sexisme
Le Prix Nobel de médecine britannique Timothy Hunt a choqué le monde scientifique, la semaine dernière, en tenant des propos sexistes à l’encontre de ses consoeurs de laboratoire. Des femmes scientifiques du monde entier lui répondent sur Twitter, avec beaucoup d’humour et un peu de moquerie. Ses propos ne manquent pas de rappeler, une fois de plus, les préjugés qui collent à la blouse des chercheures - et plus largement des femmes dans le milieu professionnel.

. Le Nouvel Observateur - Prostitution : "Je ne suis personne. Je suis déjà morte 20 fois, 30 fois"
La journaliste Sophie Bouillon, prix Albert-Londres 2009, publie un document choc sur le sexe tarifé. Partie sur le terrain sans préjugés, elle en revient avec un impressionnant voyage au bout de la nausée. Dans un livre coup de poing, "Elles. Les prostituées et nous" (éd. Premier Parallèle), elle donne la parole à celles qui la pratiquent, à celles que la société ignore ou méprise, aux "survivantes" qui s’en sont sorties, mais aussi aux clients qui la consomment. Une enquête de longue haleine menée du Nigeria aux fourrés du bois de Boulogne, des salons au décor colonial de Genève aux bars à néons de Pigalle.

. Le Devoir - Neutralité religieuse de l’État. Recul et confusion
Le gouvernement libéral réduit la neutralité de l’État à une très subjective question d’attitude dans les interactions avec les gens. À quoi s’ajoute la nécessité de procéder à visage découvert, mais strictement pour des raisons de sécurité ou de communication. Il a choisi de faire fi du poids symbolique de signes religieux portés par des gens en position d’autorité, principe établi pour quelques fonctions par Bouchard-Taylor en 2008 et qui faisait tellement consensus que le vrai débat qui en a découlé, c’était si on pouvait en élargir la portée ! De manière tout aussi désinvolte, le gouvernement se refuse à toute réflexion sur l’égalité hommes-femmes quand celle-ci est niée par un code vestimentaire qui entend marquer l’oppression des femmes.

. La Presse - Armée : plus de 800 enquêtes pour des crimes violents en 15 mois
Ils sont triés sur le volet, encadrés et doivent être disciplinés tout au long de leur carrière. Et pourtant, chaque année, des militaires commettent des crimes parfois très violents. Agression sexuelle, enlèvement, vol qualifié ou pornographie juvénile... Les données de la police militaire ont de quoi susciter des inquiétudes, d’autant que la justice militaire manque de transparence, estime un expert. On compte notamment 2 enquêtes pour homicide, 115 pour agression sexuelle, 22 pour infractions sexuelles commises contre des enfants et 19 pour enlèvement ou séquestration. On compte aussi 12 cas présumés de pornographie juvénile.

. Les Nouvelles/News - Manuela Carmena et Ada Colau, maires indignées
Manuela Carmena et Ada Colau seront élues maires de Madrid et de Barcelone samedi 13 juin. Deux femmes de deux générations pour un même engagement contre les inégalités – sociales et femmes/hommes. Portraits croisés

. Irréductiblement féministe - Abolition, la victoire arrachée !
Enfin, après tant d’années de luttes acharnées, l’abolition de la prostitution va pouvoir faire ses preuves en France. C’est une victoire pour les féministes et pour tous les progressistes qui aspirent à la défaite de tous les esclavages. Il était temps que le législateur français soit cohérent avec le projet d’émancipation des femmes et d’égalité femmes-hommes qu’il prétend porter et cesse de cautionner ces hommes qui, par l’argent, contraignent des femmes ou des hommes d’ailleurs, à leur délivrer des services sexuels. Analyse de Christine Le Doaré.

. Le Journal de Montréal - "Personne ne voulait travailler avec une femme"
Destinée à des études en médecine, Helen Dion a plutôt réalisé son rêve d’enfant : devenir policière. Elle est maintenant l’une des deux seules femmes à la tête d’un corps policier de la province. La semaine dernière, l’Association des directeurs de police du Québec lui a confié sa présidence, jusque-là toujours occupée par des hommes. Son mot d’ordre : ne jamais oublier que « c’est le citoyen qui paie ». Portrait.

. Le Devoir - Les adieux d’une libraire (presque) mythique
Françoise Careil vend sa célèbre librairie du carré Saint-Louis à Éric Simard. La Librairie du Square ? Ce tout, tout petit commerce rue Saint-Denis, en face du carré Saint-Louis, a marqué depuis son ouverture, il y a 30 ans, le Quartier latin et l’histoire d’une certaine vie littéraire montréalaise. Toute une flopée d’écrivains et de lecteurs assidus sont venus y cueillir les conseils de la libraire Françoise Careil. Et voilà que la capitaine de ce bateau-livre annonce qu’elle tirera en décembre sa révérence, laissant la barre entre bonnes mains.

. Les Nouvelles/News - La pénalisation des clients adoptée, DSK relaxé
Télescopage ironique. L’Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture, vendredi 12 juin, la proposition de loi"renforçant la lutte contre le système prostitutionnel", qui prévoit entre autres de pénaliser (ou « responsabiliser ») les clients. Et le même jour Dominique Strauss-Kahn était relaxé dans le procès ’du Carlton’ à Lille.

. Huffington Post Québec - Fatima Houda-Pepin pourfend le projet de loi sur la neutralité religieuse de l’État
L’ex-députée libérale Fatima Houda-Pepin estime que le projet de loi 62 déposé mercredi par la ministre de la Justice Stéphanie Vallée n’a rien à voir avec la neutralité religieuse, et qu’il est une simple réplique d’un ancien projet de loi libéral mort au feuilleton. D’autre part, elle en veut au gouvernement de permettre le port du tchador, qu’elle considère comme une attaque à l’égalité homme-femme.

. Le Monde - Procès du Carlton : Dominique Strauss-Kahn est relaxé
Plus de trois ans après le début de l’affaire dite « du Carlton de Lille », Dominique Strauss-Kahn a été relaxé, vendredi 12 juin, par le tribunal correctionnel de Lille du chef de proxénétisme aggravé pour lequel il était poursuivi. Coïncidence, la proposition de loi renforçant la lutte contre la prostitution revient justement ce vendredi en seconde lecture à l’Assemblée. Ses partisans espérent une adoption avant la fin de l’année.

. La Presse – Ils ont enjambé l’océan
Originaire d’Afrique centrale, Rosine s’est réfugiée au Canada en 2013, fuyant des menaces de mort, après que son mari eut été assassiné. Elle se revoit ce soir d’hiver au centre de détention de Laval où on l’a envoyée après qu’elle eut demandé l’asile. La peur au ventre, elle pleurait en se demandant si elle avait pris la bonne décision, si elle allait un jour pouvoir revoir ses enfants. Madeleine Desnoyers a été touchée par son courage. Impressionnée par sa détermination et sa débrouillardise.

. Les Nouvelles/News - Une année 100% auteures : le défi d’une maison d’édition britannique
Kamila Shamsie passe à l’attaque. « C’est clair qu’il y a une discrimination de genre dans les maisons d’éditions et le monde des livres. Et bien, ça suffit. Pourquoi ne pas essayer quelque chose de radical ? Faire de 2018 l’Année de Publications des Femmes, dans laquelle il n’y aura aucun titre écrit par un homme », a proposé l’écrivaine et journaliste.

. Ricochet - Commission de vérité et de réconciliation : Quel chemin prendra le Canada ?
La clôture de la Commission de vérité et de réconciliation, c’est la remise d’un rapport de deux millions de mots, une liste de 94 recommandations, le témoignage de milliers de survivants et survivantes des pensionnats et d’autres témoins des sévices et abus infligés, depuis la fin du dix-neuvième siècle jusqu’à la fermeture du dernier pensionnat en 1996, à plus de 150 000 enfants autochtones au Canada.

. Radio-Canada - Les libéraux disent finalement oui au tchador
Une fonctionnaire pourra servir le public couverte d’un tchador, un policier être coiffé d’un turban et un juge se présenter en cour avec sa kippa, en vertu du projet de loi 62 déposé mercredi par la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée. Québec renonce donc officiellement à interdire le port de signes religieux, même pour les personnes en position d’autorité ayant un pouvoir contraignant, comme les juges, les gardiens de prison, les policiers et les agents de la paix. En ce sens, le gouvernement Couillard tourne le dos au rapport Bouchard-Taylor.

. Huffington Post Québec - Les agressions sexuelles des Casques bleus passent sous silence, dit un rapport
Les membres d’une mission de maintien de la paix de l’ONU ont eu des relations sexuelles de nature transactionnelle avec plus de 225 Haïtiennes, qui ont dit n’avoir eu d’autre choix que de collaborer pour obtenir des biens comme de la nourriture ou des médicaments, révèle un rapport dont l’Associated Press a obtenu copie. Cet exemple démontrerait que l’ampleur de l’exploitation sexuelle est grandement sous-évaluée lors de telles missions.

. Gazette des femmes - Des accords de libre-échange qui font peur
Dans des salons feutrés, des traités de libre-échange internationaux se négocient en toute discrétion entre hommes cravatés. Leur objectif : dérégulariser la santé, l’éducation, l’agriculture, les services financiers, la sécurité alimentaire et tous les autres secteurs de l’économie dans les pays concernés. Devinez qui pâtira le plus de ces changements ? Le libre-échange favorise une compétition féroce dont les femmes sont les grandes victimes. Il cite l’exemple de l’ouverture du marché de l’agriculture mexicaine dans le cadre de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). Du coup, les Américains ont pu exporter au Mexique leur maïs subventionné.

. Sans compromis - En Irlande, avorter est toujours un crime
Dans le monde, ce sont 47 000 femmes par an qui décèdent des suites d’un avortement clandestin. Chaque année, environ 4.000 Irlandaises avortent à l’étranger, principalement au Royaume-Uni. L’avortement est illégal, considéré comme un crime et puni de 14 ans de prison. Rappelons-nous de cette histoire monstrueuse en 2012. Une femme s’était vu contrainte par les institutions irlandaises de porter et mettre au monde un enfant issu d’un viol, jusqu’à ce qu’une césarienne soit pratiquée à la 25ème semaine de grossesse.

. Le Devoir - Les invasions barbares
La Montréalaise Jaela Bernstien est la dernière victime d’une mode qui a assez duré. Il s’agit du commentaire obscène, toujours le même (« Fuck her right in the pussy »), lancé à des femmes journalistes en pleine rue. Journaliste à CBC Montréal, Mme Bernstien menait un vox pop sur la mort de Jacques Parizeau, vendredi dernier, quand des hommes lui crièrent le fameux « FHRITP ». Inspirée par la réaction d’une collègue torontoise, Shauna Hunt, quelques semaines plus tôt, la jeune femme tourna ensuite sa caméra sur ses assaillants.

. Huffington Post Québec - Allemagne : à 102 ans, Ingeborg Syllm-Rapoport reçoit le doctorat dont l’ont privée les nazis
La pédiatre allemande Ingeborg Syllm-Rapoport, 102 ans, a officiellement reçu mardi son doctorat, après en avoir été empêchée en 1938 par les nazis en raison de ses origines juives, selon la clinique universitaire de Hambourg (nord). Elle ne put jamais soutenir sa thèse et donc obtenir son doctorat car les autorités universitaires national-socialistes, "en application des lois raciales en vigueur", l’en empêchèrent "du fait de ses origines juives", a expliqué l’UKE.

. Ressources Prostitution - La guerre de l’industrie du sexe contre les féministes
Les pornographes ont toujours défendu les productions et les pratiques de leur industrie extrêmement rentable comme de la « liberté d’expression », même si celles-ci sexualisaient le pouvoir masculin et la violence contre les femmes. De même, les défenseurs de la prostitution, qu’ils qualifient stratégiquement de « travail du sexe », présentent comme libérateur le mouvement visant à la faire légaliser et normaliser. Mais ces groupes n’appuient la libre parole et la liberté que dans la mesure où elles servent leurs intérêts. Les personnes qui s’expriment contre l’industrie du sexe sont exclues de leur version de la « liberté ».

. Sputnik News - Ces 10 femmes qui ont changé la science - en silence"
Elles ont chassé des dinosaures, inventé le Kevlar... Avec Rachel Swaby, auteure du best-seller Les entêtées : 52 femmes qui ont changé la science et le monde, parcourons l’histoire de dix femmes scientifiques qui ont changé nos vies mais sont restées dans l’ombre.

. Huffington Post Québec - Québec s’attaque aux crimes d’honneur et au discours haineux
Le gouvernement du Québec veut agir pour prévenir les crimes d’honneur et lutter contre la radicalisation. Le gouvernement Couillard déposera deux projets de loi dès cette semaine. Le premier projet de loi sera déposé à l’Assemblée nationale pour modifier le Code pénal dans le but de « protéger les victimes » et « d’augmenter le pouvoir d’intervention » des policiers et des différents intervenants proches des victimes potentielles. Québec veut ainsi éviter une autre affaire Shafia. En 2009, Mohammad Shafia, avec son fils et sa deuxième épouse, a soulevé l’indignation en assassinant ses trois filles adolescentes et sa première femme pour laver l’honneur de cette famille afghane de Montréal.

. Le Devoir - Oscar Pistorius sera libéré de prison le 21 août
Condamné le 21 octobre 2014, Pistorius aura passé dix mois en prison, soit très exactement le temps minimum imposé. Il resterait ensuite jusqu’à la fin des cinq ans sous le régime de la liberté surveillée. June Steenkamp, la mère de la jeune mannequin tuée par Pistorius, a une nouvelle fois publiquement déploré cette libération anticipée. « Dix mois de détention pour avoir tué quelqu’un, ce n’est tout simplement pas assez », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

. Les Nouvelles/News - Ségolène Royal est "autoritaire", Bernard Cazeneuve a "de l’autorité"
Comment les qualificatifs choisis par un institut de sondage, différents selon qu’il s’agit d’une ou d’un ministre, illustrent le dénigrement des femmes de pouvoir. Analyse textuelle. Dans un sondage similaire, en janvier, portant sur un autre ministre, Bernard Cazeneuve, le qualificatif choisi était en effet : « ayant de l’autorité » (c’était le cas aussi pourFrançois Hollande et pour Dominique Strauss-Kahn en février). Une façon de gommer toute dimension négative.

. Soliranparis - La dessinatrice et militante féministe Iranienne Atena Farghadani vient d’être condamnée à une peine de 14 années d’emprisonnement
La peintre et militante iranienne défenseure des droits de la femme Atena Farghadani – 28 ans, a été condamnée ce 28 Mai 2015 à une peine de 14 années d’emprisonnement par une cour présidée par le juge Abu’l-Qasim Salavati de sinistre mémoire, pour diverses accusations dont celles de « Propagande contre le régime », « d’atteintes répétées contre la sécurité de l’État« , « d’association et collusions avec des éléments contre-révolutionnaires et des éléments dévoyés « , » Outrage aux représentants du Parlement par la maîtrise du dessin », et « Outrage au Guide suprême et aux Pasdarans ».

. Journal Mobiles - Les femmes racisées réagissent à Rabble.ca
Nous tenons à vous faire part du profond malaise que nous avons ressenti en lisant votre réponse aux récentes campagnes de salissage menées à l’endroit de l’auteure, journaliste de gauche et collaboratrice de Rabble, Meghan Murphy. Votre adhésion autoritaire aux idéaux néolibéraux se fait au détriment des femmes racisées et autochtones qui s’efforcent de mettre fin au racisme, au sexisme et au colonialisme, et ce, malgré la grande misère dans laquelle nous maintiennent le capitalisme sauvage et les politiques impérialistes. Nous nous attendions à plus d’ouverture d’esprit, de sens de la vie démocratique et de rigueur intellectuelle de la part des progressistes et des défenseurs des opprimés que vous prétendez être.

. France 4 - Jimmy Carter : "la plus sérieuse" violation de droits concerne les femmes
L’ancien président américain Jimmy Carter (1977-1981) est connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Depuis qu’il a quitté la Maison Blanche, il dénonce sans ménagement les atteintes aux droits de l’Homme et les attitudes militaristes. Il a exposé son combat pour le droit des femmes dans un ouvrage paru l’an dernier, "Au nom des femmes. Contre les violences politiques et religieuses". Sa fondation se penche entre autres sur l’impact de la religion et du pouvoir sur les droits des femmes.

. Les Nouvelles/News - Chez Well Well Well, la grammaire devient égalitaire
Le masculin qui l’emporte sur le féminin, un détail de la grammaire française ? Non, puisque « quand certain.e.s se proposent de réformer notre langue, c’est la panique chez les garants de l’ordre symbolique », souligne Marie Kirshen, fondatrice et rédactrice en chef du mook Well Well Well. « En se prenant pour l’universel, le masculin joue un bien mauvais tour et relègue, de fait, l’autre moitié du monde à l’exception », déplore-t-elle dans l’édito du 2e numéro de la revue, paru samedi 6 juin. Pour y remédier, Well Well Well propose donc un « petit précis de grammaire égalitaire ».

. Le Devoir - Une large coalition de parents dénonce les coupes en éducation
Mettre des visages sur les compressions en éducation, c’est ce que souhaite faire la Coalition des parents pour l’école publique, un regroupement historique qui réunit sous une même bannière les parents de quatre commissions scolaires de Montréal et des environs. Réunies à l’occasion d’un grand pique-nique familial dimanche midi, quelques centaines de personnes, dont plusieurs enfants, en ont profité pour dénoncer, une fois de plus, les réductions budgétaires que l’on observe depuis quelques mois dans le milieu scolaire.

. Radio-Canada - Masculinisme : un nouveau souffle pour les antiféministes québécois
Le mouvement masculiniste au Québec, un ouvrage paru en 2008 sous la direction de la sociologue Mélissa Blais et du professeur en sciences politiques Francis Dupuis-Déri, vient d’être réédité en version augmentée. Cette mise à jour s’intéresse au nouveau souffle de ce courant antiféministe, axé sur les réseaux sociaux et sur une prise en charge des institutions. Entrevue de Catherine Perrin avec les deux auteurs.

. Le Mouvement du Nid - Assemblée nationale : la proposition de loi de nouveau cohérente avec l’abrogation du racolage et la pénalisation des "clients"
En confirmant l’abrogation du délit de racolage, en réintroduisant l’interdiction de tout achat d’un acte sexuel, et en renforçant les dispositions de protection et d’accompagnement social, les députéEs ont redonné tout son sens à une proposition de loi qui répond aux besoins des victimes et des associations qui les accompagnent. Le Mouvement du Nid appelle solennellement les députéEs, les sénateurs/trices et le Gouvernement à permettre une adoption définitive et rapide de la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel.

. Le Devoir - L’engagement de Suzanne Biron
Engagée fiévreuse pour la cause des femmes, amoureuse et passionnée de littérature, voilà comment elle nous est présentée, comment la reconnaissent ceux et celles qui ont fréquenté cette maison d’édition au fil des ans. En fait, ce qui compte avant tout dans ce livre, ce sont les textes que Suzanne Biron consent, a posteriori, à publier ici.

La Presse - Industrie du sexe - Le "choix" de Sophie
Longtemps, Sophie se disait pro-travail du sexe. « Je considérais que la prostitution était le choix des femmes et que c’était une façon comme une autre de sortir de la pauvreté. » Elle s’était dit que ce serait très temporaire. Qu’elle ferait un coup d’argent et c’est tout. Elle a vite eu l’impression d’être aspirée dans une spirale autodestructrice.

. Libre Expression - Des enfants haïtiens de 4 à 10 ans vendus comme esclaves sexuels aux employés de la MINUSTAH entre autres
Au moment où il est question des viols présumés des soldats de l’ONU français en République de Centre Afrique, ce témoignage d’une femme cadre d’une ONG. Elle parle du cas d’Haïti. Elle dit qu’on lui avait demandé (à son organisation) de se rendre dans le pays pour ouvrir un centre d’accueil pour les enfants entre 4 et 10 ans, des enfants qui sont soit kidnappés, soit faussement adoptés pour servir d’esclaves sexuels. Elle déclare : « …Et beaucoup d’utilisateurs sont des membres de l’ONU… Moi je le sais et l’ONU le sait aussi. » MINUSTAH : Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti.

. La Presse - Les Argentins manifestent massivement pour dénoncer les féminicides
Si les femmes - certaines victimes de la violence machiste, les autres par solidarité - étaient majoritaires dans la marche de mercredi, les hommes étaient aussi présents en nombre. Certains car ils avaient perdu une fille. Des centaines de noms de femmes étaient écrits sur un mur de feuilles blanches, où les manifestants étaient invités à poser leurs mains après les avoir trempées dans de la peinture rouge. Pour Maria Elena Cornide, chef d’entreprise de 36 ans, « c’est le réveil social, contre l’injustice ». Ilse Fuscoba, 86 ans, cheveux blancs et silhouette frêle, tenait un écriteau sur lequel on pouvait lire : « La société humaine ne peut pas se baser seulement sur le modèle masculin patriarcal ».

. Liberté - Y a-t-il une justice pour les femmes ?
L’histoire de la domination des femmes est celle qui est tue, comme on tait l’histoire de celles qui sont tuées, celle des femmes qui disparaissent dans la réclusion domestique de la sphère privée et dans les marges obscures des sociétés qui leur refusent l’égalité de droits. Parfois, on leur refuse tout simplement le droit d’exister et c’est pourquoi ces femmes sont invisibles, littéralement.

. Journal Métro - Le Grand Prix y serait-il pour rien dans l’exploitation des femmes ?
Les dirigeants du Grand Prix semblent s’être entendus sur la ligne à répéter lorsque les journalistes (et autres rabat-joie) leur reprocheraient d’être un événement qui attire la prostitution à Montréal : le Grand Prix est un événement « familial » et ce n’est pas de notre faute si certains en profitent pour contracter des services sexuels. Vraiment ? La prostitution augmente dans des proportions exponentielles durant cet événement, mais l’événement, lui, n’y serait pour rien ?

. Le Devoir - Un guichet unique pour les femmes victimes de violence
Un nouveau site Internet bilingue vise à offrir un guichet unique aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale qui cherchent un refuge. Le site Hébergement Femmes (www.hebergementfemmes.ca), Shelter Safe en anglais, offre une carte d’environ 400 refuges au Canada, avec des liens cliquables, ainsi que des contacts 24 heures sur 24 et des liens vers leurs sites Internet. Le groupe à l’origine de ce site affirme que la carte ne révèle pas l’adresse exacte des abris pour protéger les femmes, mais permet à celles qui cherchent de l’aide de pouvoir contacter les refuges rapidement et facilement.

. La Presse - Industrie du sexe. S’en sortir malgré les embûches
Au début, Shanie Roy avait l’impression d’être une femme d’affaires qui avait du pouvoir et avait trouvé une façon rapide de faire de l’argent. "J’étais séduite par le discours : c’est un choix, c’est un travail, c’est un “empowerment”", me dit la jeune femme de 23 ans, cofondatrice du Collectif d’aide aux femmes exploitées sexuellement (CAFES). "Je pensais être libre." Aujourd’hui, Shanie réfute complètement ce discours. Comme d’autres femmes à qui le CAFES vient en aide, elle se dit "survivante".

. Site de Michel Onfray - Ventres affamés
Dans un monde idéal, je défendrais la gestation pour autrui : des amis, sans jamais parler d’argent, porteraient l’enfant de tiers dans une logique contractuelle, mais obligatoirement affective, je souscrirais. Mais dans la réalité, le projet de loi ignore l’affectivité, le sentiment, la construction de l’enfant à partir du noyau qui le voudrait et le constituerait affectivement en dehors de l’argent. La gestation pour autrui, dont Pierre Bergé est le "penseur", se trouve définie par lui comme une location d’utérus dans l’esprit même où la caissière d’un supermarché louerait sa force de travail moyennant salaire ! On ne peut mieux transformer en marchandise et le corps de la femme et la vie d’un enfant.

. Huffington Post France - Élections législatives en Turquie : des femmes tournent (littéralement) le dos à Erdogan sur les réseaux sociaux
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a plusieurs fois choqué l’opinion internationale en tenant des propos jugés sexistes. À quelques jours des élections législatives organisées dimanche 7 juin, des femmes turques lui tournent (littéralement) le dos en guise de protestation. C’est à Iğdır, à l’extrême-est de la Turquie que le mouvement trouve son origine. Lundi 1er juin, tandis que le convoi du président turc traverse les rues de la ville, plusieurs dizaines de manifestants -hommes et femmes confondus- tournent le dos aux véhicules sur leur passage.

. Le Devoir - Centrafrique - L’ONU va enquêter sur les agressions sexuelles présumées sur des enfants
Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon prévoit de mettre en place une enquête externe indépendante sur les agressions sexuelles présumées d’enfants par des soldats français et africains déployés en République centrafricaine. Son intention est d’assurer que les Nations Unies n’abandonnent pas les victimes d’abus sexuels, particulièrement lorsqu’ils sont commis par ceux qui sont censés protéger les populations.

. France TV - Chili : trois vidéos chocs pour réclamer le droit à l’avortement
Le Chili est l’un des pays les plus conservateurs au monde en matière d’avortement. Les femmes n’ont pas le droit de mettre fin à leur grossesse, pour quelque raison que ce soit. Alors, pour appuyer le projet de loi autorisant l’IVG en cas de viol, de danger pour la mère ou de fœtus non viable qui doit être discuté cette année, l’ONG Miles a mis en ligne début avril une série de faux tutoriels. Des femmes y expliquent comment avorter en se jetant dans un escalier, sous les rues d’une voiture ou à l’aide d’une borne incendie.

. La Presse - Grand Prix : des groupes dénoncent l’exploitation sexuelle tolérée
Un regroupement d’organismes oeuvrant auprès de prostituées lance une campagne pour dénoncer l’exploitation sexuelle exacerbée durant le Grand Prix de Formule Un qui se déroulera le week-end prochain à Montréal. La campagne consiste à alimenter les comptes de réseaux sociaux du maire de Montréal, Denis Coderre, et de Tourisme Montréal de différents messages de sensibilisation au problème, en plus de tenir une « manifestation familiale abolitionniste » samedi au centre-ville de Montréal.

. Le Devoir - « Ni una menos » - Les crimes machistes mis au pilori
Une institutrice de maternelle égorgée devant ses élèves, une adolescente enceinte enterrée par son ex-petit ami : des centaines de milliers de personnes ont manifesté mercredi en Argentine pour exprimer leur ras-le-bol des violences envers les femmes après une série de crimes qui ont scandalisé le pays, indignation qui s’est étendu ailleurs en Amérique latine. « Les féminicides sont des assassinats motivés par la misogynie, car ils impliquent du mépris et de la haine envers les femmes. Ils sont motivés par le sexisme, car les hommes qui les assassinent se sentent supérieurs aux femmes et considèrent qu’ils ont le droit de leur ôter la vie », selon l’Observatoire citoyen national des féminicides du Mexique.

. Le Journal Mobiles - Le prix du sexe et Québec solidaire
Vous dire à quel point je suis déprimée, je ne saurais le faire. J’essaie de me dire que ça va continuer à me donner de la job, plein de job. Plus de femmes et de vies brisées par la prostitution dans mon bureau, à tenter de recoller avec elles les morceaux de leur santé mentale éclatée. Parce que c’est un peu ça que ça revenait à dire, cette proposition de Québec solidaire, qui a, on l’a vu, fait sauter de joie celles (et ceux) qui travaillent à faire reconnaître leur droit, individuel, rappelons-le, à faire en paix ce qu’ils appellent le travail du sexe, plutôt qu’à tenter d’abolir une forme d’exploitation d’une vaste majorité, une affaire donc de droits collectifs.

. Le Devoir - Vérité et réconciliation - Génocide culturel : le mot est lâché, mais pas repris par Harper
Le mot a été lâché et la salle a craqué sous un torrent d’applaudissements. Le Canada "a participé à un génocide culturel". C’est la conclusion à laquelle est arrivée, après sept années de travaux, la Commission de vérité et réconciliation (CVR) devant faire la lumière sur le régime des pensionnats autochtones. Et pour atténuer les séquelles de ce génocide, les trois commissaires proposent pas moins de 94 recommandations. On estime que 150 000 enfants sont passés par les 139 pensionnats autochtones entre 1874 et 1996, soustraits de force à l’influence néfaste de leurs "sauvages" de parents pour mieux assimiler une éducation européo-chrétienne. Plusieurs n’en sont jamais revenus.

. Journal de Montréal - Jacques Parizeau : le dernier des premiers
C’est donc qu’il existe de ces êtres véritablement irremplaçables. La peine, dit-on, la vraie, la profonde, celle qui monte sourdement sans crier gare, ne s’exprime pas tant qu’elle ébranle tous nos repères. Même les plus solides. Même les plus ancrés. Même lorsque, comme le veut le cliché, « on s’y attendait ». Très cher Monsieur le Premier ministre, votre départ arrive pourtant nécessairement trop tôt. Trop tôt parce que vous êtes de cette denrée parmi les plus rares : un homme entier et debout. Toujours.

. Gazette des femmes - Écrire sur soi : interdit aux femmes ?
Dans son essai De Marie de l’Incarnation à Nelly Arcan. Se dire, se faire par l’écriture intime, Patricia Smart remonte aux sources de l’« écriture de soi » au Québec. Du journal intime à l’autofiction, cette spécialiste de la littérature des femmes retrace la difficile conquête de l’individualité féminine. Ces textes donnent des perspectives fascinantes sur la vie des femmes au Québec au cours des siècles, mais ils révèlent aussi une lutte terrible pour accéder à l’expression de soi. Tous ces écrits parlent d’un moi brimé, inhibé, en conflit avec les normes sociales imposées aux femmes.

. Le Devoir - L’inégalité des chances
Plus personne ne croit le premier ministre, le président du Conseil ou encore le ministre de l’Éducation quand ils prétendent que les coupes ne touchent pas les services aux élèves et la qualité de l’enseignement. Qui plus est, les élèves les plus vulnérables sont clairement les plus concernés. Les parents dont les enfants sont aux prises avec des difficultés d’apprentissage envisagent avec effroi le départ des psychologues, psycho-éducateurs, orthopédagogues et autres spécialistes, sans lesquels leur avenir risque d’être compromis.

. SOS Égalité pro - Égalité professionnelle : ne pas reculer !
10 femmes politiques, dont 9 anciennes ministres, publient une tribune pour dénoncer le recul du gouvernement sur l’égalité professionnelle femmes – hommes. Le projet de loi sur le dialogue social et l’emploi supprime deux outils indispensables de l’égalité professionnelle qui garantissaient notamment la visibilité de la thématique dans l’entreprise. En matière d’égalité femmes – hommes, rendre visible les inégalités est une étape déterminante pour faire reculer l’"illusion de l’égalité" et mobiliser les acteurs et actrices sur le sujet.

. Les Nouvelles/News - Laurence Faron, éditrice "pour ouvrir le champ des possibles"
Après 12 ans dans la banque, Laurence Faron a co-fondé les Éditions Talents Hauts. La maison d’édition qui propose des livres pour enfants non stéréotypés fête cette année ses 10 ans. Retour sur un parcours sans concessions.

. Huffington Post Québec - Enfant précoce : Harvard s’apprête à accueillir Ria Chevuru, une Américaine d’origine indienne de 11 ans
Onze ans, c’est l’âge auquel on entre à l’école secondaire, on regarde (encore) des dessins animés et on joue avec ses amis à la sortie de l’école. Pour cette jeune Américaine d’origine indienne, c’est (déjà) l’âge d’entrer à l’Université Harvard. Ria Chevuru a récemment été diplômée de l’Académie d’Arizona Connections, et comme si cela ne suffisait pas au vu de son jeune âge, elle était première de classe de sa promotion. Quant à l’année prochaine, elle suivra des cours de la très célèbre Université Harvard en cryptographie neuronale et en intelligence artificielle.

. Le Point - La tragédie des femmes SDF
Deux SDF sur cinq sont des femmes. Les derniers chiffres de l’Insee ont révélé ce phénomène jusqu’alors méconnu. Pourtant, le plus souvent dans la rue, le visage de la pauvreté est masculin. Qui sont-elles ? Où se cachent-elles ? Ces dernières années, un nouveau profil de femmes sans abri est apparu. Ce sont des "madame Tout-le-Monde", ça peut être une voisine, une collègue de travail ou une ancienne connaissance. Souvent quinquagénaires, elles ont connu des situations sociales, familiales et financières confortables jusqu’à ce qu’un drame croise leur vie. Une rupture professionnelle ou affective qui leur a fait perdre leur toit et leurs repères. Avec la crise du logement qui met à mal les solidarités familiales, difficile pour elles de remonter la pente.

. Le Devoir - QS se positionne sur des enjeux féministes
Les femmes étaient au centre du congrès annuel de Québec solidaire (QS) qui a adopté ce week-end plusieurs résolutions pour les placer au centre de futures actions gouvernementales. La plate-forme de QS veut par exemple favoriser la parité à l’Assemblée nationale et la syndicalisation des secteurs d’emplois traditionnellement féminins. La formation demande aussi des actions contre le sexisme, l’hypersexualisation et l’exploitation sexuelle. Le parti se prononce notamment pour le retour des cours d’éducation sexuelle dès l’école primaire. Il s’engage dans un débat de fond sur la prostitution, qui propose de lutter contre les causes de la prostitution tout en encadrant mieux "le travail du sexe" (sic).

. TEDx - Flora Vincent & Aude Bernheim : pour la science !
Non, la science n’est pas un monde triste, rigide, ennuyeux et poussiéreux. Oui, les femmes aiment les sciences et font de magnifiques découvertes Pourtant, force est de constater que les études et carrières scientifiques souffrent d’une certaine désaffection à cause de trop nombreux préjugés. Heureusement, plusieurs jeunes scientifiques se battent pour faire bouger les lignes et casser les stéréotypes. Aude Bernheim et Flora Vincent ont ainsi créé WAX Science.

. Les Nouvelles/News - Prostitution : l’Irlande du Nord met les clients à l’amende
Le recours à des prostituées est désormais illégal en Irlande du Nord. C’est le 1er juin qu’entre en vigueur la loi nord-irlandaise contre le trafic et l’exploitation des êtres humains. Laquelle inclut la pénalisation de « l’achat de services sexuels ». Tout en pénalisant les clients, la loi nord-irlandaise supprime en revanche le délit de racolage.

- Fil de presse, janvier 2015.
- Fil de presse, février 2015
- Fil de presse, mars 2015
- Fil de presse, avril 2015
- Fil de presse, mai 2015

Mis en ligne sur Sisyphe, juin 2015


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2015
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin