| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 1er août 2016

Fil de presse de Sisyphe, août 2016






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, octobre 2016
Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources médiatiques, non seulement des médias conventionnels. Les opinions exprimées dans ces sources n’engagent que leurs auteur-es.

AOÛT 2016


. Le Devoir - L’inégalité hommes-femmes coûte cher
Les inégalités entre hommes et femmes coûtent chaque année quelque 95 milliards de dollars à l’Afrique subsaharienne, a affirmé dimanche le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), appelant le continent à prendre des mesures afin de bénéficier du "potentiel des femmes". "Là où il y a des hauts niveaux d’inégalités entre les genres, les sociétés passent à côté de quelque chose", a regretté Helen Clark, directrice du PNUD. "Lorsqu’on n’exploite pas le plein potentiel des femmes, cela a un coût, que ce soit au niveau de la famille, de la communauté ou de la nation (…) dans de nombreux cas, les femmes ne peuvent pas posséder de terres ou hériter de terres, ce qui rend difficile pour elles d’emprunter de l’argent. Cela a pour conséquence qu’elles n’ont pas les moyens d’acheter les meilleures graines, les meilleurs engrais".

. La Revue des deux mondes - L’été pourri des anti-islamistes
Beaucoup plus scandaleux pour ces pauvres pères de familles victimes de la République arrogante et liberticide : en privant les femmes islamiques de plage, on en prive leurs enfants. Car évidemment cela ne viendrait pas à l’idée des maris offensés qu’ils pourraient, eux-mêmes, s’occuper des enfants, faire des pâtés, les emmener se baigner et leur courir après pour leur appliquer la crème solaire. Ça c’est bon pour les hommes mécréants mais sûrement pas pour les pieux salafistes. On nous assure que c’est une chance pour ces femmes car sinon elles ne pourraient pas du tout aller à la plage. Bien sûr ! Comme c’était une chance pour les Noirs d’avoir des bus réservés pour eux à l’époque de la ségrégation aux États-Unis, car sinon ils auraient dû aller à pieds !

. France-Culture - Mobilisation internationale pour libérer l’écrivain turc Asli Erdogan
Les milieux intellectuels turcs mais aussi européens se mobilisent pour exiger la libération de la romancière Asli Erdogan. Romancière engagée notamment pour le droit des Kurdes, traduite et publiée dans plusieurs pays, elle est en prison depuis le 17 août. Asli Erdogan, physicienne de formation est devenue une figure phare de littérature turque, elle a publié plus d’une dizaine de romans traduits dans plusieurs langues. Elle est aussi et surtout une journaliste engagée. Une pétition internationale a été lancée en Turquie sur le site change.org, et traduite en plusieurs langues. Elle a déjà été signée par plus de 26 000 personnes.

. Arte TV - Simone de Beauvoir, comment penser la condition féminine ?
Et si on lisait Beauvoir comme une authentique philosophe, susceptible d’avoir porté à l’expression la pensée de problèmes éternels ? Ce qui se joue ici, explique la philosophe Geneviève Fraisse, c’est aussi une certaine vision de l’émancipation des femmes : à quoi bon l’égalité des droits, des salaires, des opportunités, la contraception, la libre disposition de leur corps, si l’on suppose encore que l’activité du cerveau des femmes est inversement proportionnelle à celle de leur utérus ? La source de l’émancipation définitive des femmes se situe dans la reconnaissance de leur "raison", de leur faculté de réflexion, de spéculation et de décision, car c’est aussi ce qui leur a été refusé en premier.

. Le Journal de Montréal - La Canado-Iranienne Homa Hoodfar serait gravement malade
Près de trois mois après son arrestation en Iran, la professeure de l’Université Concordia à Montréal Homa Hoodfar serait gravement malade et aurait été hospitalisée. "Elle était très désorientée, sévèrement faible et pouvait difficilement marcher ou parler", a indiqué sa famille lundi par communiqué. La Canadienne d’origine iranienne de 65 ans souffrirait de problèmes de santé sérieux et a besoin d’un suivi médical. Selon ses proches, ses demandes pour obtenir un rendez-vous avec un médecin spécialiste indépendant ont été ignorées et "il n’est pas clair si elle reçoit sa médication régulièrement".

. Le Devoir - Vive la rentrée… sexiste
En cette rentrée, c’est que le sexisme au cégep et à l’université ne se trouve pas seulement dans les mains baladeuses, les regards de trop, les invitations non-désirées, les commentaires disgracieux, les agressions avérées. Je suis, comme des centaines de mes collègues, devant la rentrée scolaire. Professeure de littérature des femmes, j’ai constaté, comme je le fais chaque fois et si je m’en tiens aux noms inscrits sur ma liste, que seuls 10 % des visages que j’aurai devant moi portent des noms masculins. On me dira que ça s’explique : les programmes de lettres sont fréquentés majoritairement par des femmes. C’est vrai. Mais toutes proportions gardées, force est de constater que les cours de littérature des femmes n’intéressent… que les femmes. Les autres ne se sentent pas concernés.

. Diacritik - Les facettes du contemporain : oser ouvrir nos lectures littéraires
La nécessité d’une approche bi-sexuée de la littérature n’est plus à défendre. Les raisons profondes ont été synthétisées par Marcelle Marini, dans l’incontournable Histoire des femmes (Tome 5) : "C’est dans les textes littéraires que se construit la personnalité. On y apprend à symboliser son vécu, ses émois et ses passions, ses plaisirs, ses angoisses et ses désirs […] Il est donc grave que la subjectivation et la socialisation des deux sexes se fassent dans une littérature monosexuée et, qui plus est, neutralisée par un discours critique monologique […] les garçons comme les filles […] sont privés de tout héritage symbolique au féminin."

. Marianne - Pascale Boistard : "Il y a sur notre territoire des zones où les femmes ne sont pas acceptées"
La lutte pour la défense des droits des femmes est, par son histoire même, grandement liée à la défense de la laïcité, selon la secrétaire d’État aux droits des femmes, Pascale Boistard. Les grandes avancées du combat féministe, les grandes lois, les grands changements, se sont toujours faits contre les levées de bouclier des religions. Aujourd’hui encore, cette question se pose avec force. Sur ce terrain-là, c’est-à-dire à la jonction entre laïcité et droits des femmes, nous faisons face à des reculs préoccupants. La question de la place des femmes dans l’espace public, notamment… Il y a sur notre territoire des zones où les femmes ne sont pas acceptées, où elles ne sont pas respectées, et où elles sont quasiment obligées de vivre avec cette donnée comme un désagrément du quotidien. Et tout le monde semble trouver cela plus ou moins normal.

. Bonnes nouvelles - La Gambie décrète l’interdiction du mariage des enfants
La décision s’applique immédiatement. Dans une déclaration diffusée jeudi 7 juillet par les médias publics, le président gambien Yahya Jammeh a décrété l’interdiction du mariage des enfants dans son pays, menaçant de prison ferme les fiancés et parents qui ne respecteraient pas cette décision. Désormais, a-t-il ajouté, "quiconque épouse une fille n’ayant pas atteint l’âge de 18 ans fera 20 ans de prison." Le président, qui dirige d’une main de fer son pays depuis 20 ans, a aussi souligné que le mariage forcé était illégal, par conséquent interdit avec effet immédiat, qu’il concerne des mineurs ou des adultes. En novembre, il avait déjà interdit l’excision.

. Voir - La face cachée du cours Éthique et culture religieuse
Le cours Éthique et culture religieuse (ÉCR), qui a remplacé en 2008 l’enseignement religieux confessionnel et l’enseignement moral, en est à sa huitième année. Ce cours soulève de nombreux problèmes philosophiques, éthiques, pédagogiques et juridiques. S’agit-il vraiment d’un cours de "culture religieuse" et qu’est-ce que la "culture religieuse" ? Comment enseigner cette culture sans transmettre les croyances d’où elle est issue ? Comment prétendre à la neutralité si les éléments conflictuels des religions sont ignorés ? Comment développer le "vivre ensemble" si le cours mise sur la promotion et le renforcement des différences ? Comment la formation de l’esprit critique, qui est l’un des objectifs généraux de l’école, peut-elle être servie si les croyances religieuses sont mises à l’abri de la critique ? Comment ce cours sert-il ou dessert-il la prévention de la radicalisation religieuse ? Les préceptes religieux enseignés dans le volet culture religieuse sont-ils conciliables avec l’humanisme des droits fondamentaux ?

. Lyon Capitale - Michèle Vianès dénonce un apartheid sexué à Villefranche
Pour la présidente de l’association Regards de femmes, l’ouverture à Villefranche d’une auto-école dans laquelle les cours de code de la route peuvent être exclusivement réservés aux femmes est une "régression de l’égalité en droit, devoir et dignité". Cette stratégie en tenaille des islamistes fonctionne à tout va, on avance un pion, on fait régresser les droits de femmes, car c’est là l’objet, et on attend des réactions. Si personne ne réagit, on va plus loin. S’il y a des réactions, on dit que les personnes qui réagissent sont des "islamophobes". On est sur une séparation, un apartheid sexué entre les femmes et les hommes, et une séparation entre les femmes avec les bonnes musulmanes, les pudiques, les pures, etc.. Et les autres. On n’est plus du tout dans l’universalisme, dans le fait que toutes les personnes, quelles que soient leur origine, leur ethnie, leur couleur, leur sexe ou leur religion ont les mêmes droits.

. Cheek Magazine - Women’s Power : Les “nouveaux féminismes” à l’honneur sur France Culture
Dans Women’s Power : les nouveaux féminismes, la documentariste Charlotte Bienaimé part à la rencontre des féministes françaises. Toute la semaine sur France culture. Après Nasawiyat, la série de portraits de jeunes militantes féministes du monde arabe qu’elle avait réalisée pour France Culture dès 2014, et le livre Féministes du monde arabe paru aux Arènes l’an passé, la documentariste Charlotte Bienaimé est de retour avec Women’s Power : les nouveaux féminismes. Cette passionnante série de documentaires radiophoniques, France Culture, souhaite faire “entendre les acquis et les enjeux d’avenir des luttes et des pensées féministes en cinq volets mêlant documentaires, analyses, archives et débats, au fil des thèmes qui traversent les rapports entre les hommes et les femmes (politique, travail, sexualité, colonialisme…).”

. Les Nouvelles/News - Chez les dirigeants sociaux-démocrates, cherchez la femme
Encore une photo de groupe très virile. François Hollande recevait, jeudi 25 août au château de la Celle Saint-Cloud (Yvelines), une délégation de dirigeants sociaux-démocrates européens. Une réunion pour "discuter des prochaines échéances européennes, notamment dans la perspective du sommet à 27 sur l’avenir de l’Europe qui aura lieu le 16 septembre à Bratislava." Sur ces 19 dirigeants… 18 hommes. Seule femme, discrète, sur la photo : Frederica Mogherini, Haute-Représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

. Gènéthique et BBC - Mères porteuses, des indiennes témoignent de leur traumatisme
L’Inde est connue pour son vivier de mères porteuses à bas prix. Dans la seule ville de Chennai, une douzaine d’hôpitaux se sont spécialisés dans la GPA, faisant appel à plus de 150 mères porteuses. Ces dernières sont des femmes issues de familles pauvres, motivées par l’aspect financier de la GPA. Pour la BBC, trois d’entres elles ont témoigné du traumatisme causé après la naissance par la séparation avec l’enfant qu’elles ont porté pendant neuf mois. "L’argent gagné ne compense pas cette douleur", disent-elles. Pour Jothi Lakshmi, 30 ans et mère de trois garçons adolescents, si la GPA lui a permis de gagner de l’argent, sa situation, tant familiale que personnelle, en a pâti.

. Le Figaro - Burkini au Conseil d’État : le problème n’est pas la laïcité, mais l’islamisme
Le port du "burkini", à l’évidence, relève du communautarisme : c’est une tentative de stigmatisation envers toutes celles qui, de confession musulmane, le refusent et refusent le port du voile, refusent l’uniformisation de leur vie. Les réactions très vives au sujet de cette signalétique ségrégationniste montrent pour le moins un malaise à son égard. Nos concitoyens sont extrêmement sensibles à l’attitude communautariste. Ce seuil de sensibilité, loin d’être une forme d’intolérance, est au contraire le signe que nous sommes très attachés à l’unité de la nation, à l’égalité des droits et des devoirs. La fraternité vaut entre des individus libres et égaux et non entre des communautés dont certaines pratiquent la ségrégation et l’inégalité. Aussi :"Burkini : fausse question laïque, vraie question politique".

. Le Huffington Post France - Le burkini est-il le dernier attentat islamiste en France ?
Depuis plusieurs semaines la polémique du burkini enflamme le pays à un point qui laisserait croire que c’est le dernier attentat en date. Témoins des remous que cette affaire provoque, nous constatons que les islamistes nous ont enfermé collectivement dans un dispositif pervers qui se déploie en quatre temps. La première grande inversion dans ce débat est l’occultation de l’enjeu féministe. Le deuxième niveau de ce dispositif est de nous enfermer dans des alternatives impossibles, des culs-de-sac juridiques et politiques.

. Radio-Canada - 625 000 $ pour contrer l’exploitation sexuelle à Longueuil
L’argent servira notamment à embaucher un coordonnateur et à financer des interventions sur le terrain. Cet investissement donnera également un second souffle au projet Mobilis de lutte contre l’exploitation sexuelle des jeunes filles, qui avait vu son financement amputé en avril dernier. "Le projet Mobilis développé ici, à Longueuil, dès 2008, a mené au dépôt de 81 accusations de proxénétisme, et 100 % d’entre elles se sont soldées par un verdict de culpabilité. C’est donc dire que ce projet est d’une remarquable efficacité et que tous les intervenants de la région sont heureux de voir d’autres actions être bonifiées dans la lutte contre l’exploitation sexuelle", a indiqué la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

. Le Huffington Post Québec - La violence des femmes et le supposé déni féministe
Dans un article au titre évocateur (« Dix femmes en colère ») publié dimanche dans La Presse+, Sophie Allard expose le phénomène de « l’agressivité et de la violence des femmes ». La problématique a de quoi faire réagir, d’autant qu’on la présente comme étant à la hausse (sans données à l’appui) et qu’on déplore le manque de ressources pour y répondre. S’il s’avère effectivement important de se pencher sur cette question, nous croyons que certaines précisions s’imposent. D’emblée, il convient de souligner que, contrairement à ce qui est mentionné dans cet article, les féministes ont reconnu depuis longtemps que les femmes peuvent avoir recours à la violence, rejetant d’ailleurs l’idée que l’agressivité et la violence sont dans la nature des hommes.

. L’Express - Parité au Parlement : la France dégringole au classement international
À la veille des universités d’été des partis politiques, la nouvelle édition du guide de la parité du HCE montre que la France, avec 26,2% de femmes élues à l’Assemblée nationale, se classe 60e au classement international établi par l’Union interparlementaire en juin 2016, sur 191 pays, alors qu’elle était 36e quatre ans plus tôt. Cette chute est due au fait que "les autres pays progressent plus vite que la France", explique le HCE dans un communiqué, exprimant ses inquiétudes "alors que se jouent déjà les investitures pour les élections législatives de 2017". Le Rwanda se classe 1er avec 63,8% de femmes, Cuba 3e avec 48,9%, la France étant également devancée par l’Espagne, l’Allemagne, le Portugal ou encore le Royaume-Uni. Avec 19,4% de femmes, les États-Unis arrivent 96èmes.

. Journal de Québec - Les cégeps s’attaqueront à la violence sexuelle
Cet hiver, une quinzaine d’universités et d’associations étudiantes se sont unies pour lancer une campagne de sensibilisation contre la violence à caractère sexuel sur les campus, une première. Les universités ont accepté de partager le matériel de cette campagne avec les cégeps. Avant de se lancer, le réseau collégial doit toutefois s’assurer que des équipes soient mises en place dans chaque cégep pour coordonner la campagne et apporter le support nécessaire à des victimes.

. TV5 - Pendant ce temps, l’excision tue chaque jour
Une succession de morts violentes, en cet été 2016, dans plusieurs pays où l’on pratique toujours massivement l’excision vient nous rappeler que les mutilations génitales féminines restent un fléau ravageur. En particulier lors des vacances estivales.. Dans la torpeur estivale de l’hémisphère Nord, c’est l’Egypte qui a ouvert ce bal macabre. Un médecin y est emprisonné depuis la fin du mois de juillet 2016 pour avoir pratiqué une excision mortelle sur une adolescente. Le pays a pourtant interdit en 2008 cette pratique, ablation partielle ou totale du clitoris, rituelle héritée des pharaons, transmise par les Coptes chrétiens, et pratiquée aujourd’hui massivement par les Musulmans, avec près de 97% de femmes touchées.

. Marianne - Burkini : pourquoi il ne faut pas laisser faire
À moins d’être aveugle, comment ne pas voir que le surgissement de cette question du burkini vient s’ajouter à la longue liste des attaques répétées contre l’indifférenciation et à l’affirmation d’une visibilité radicalement différente. Impossible en effet, à moins d’avoir une mémoire de poisson rouge, de ne pas inscrire cette question dans le droit fil des débats posés par le foulard à l’école, la prière dans la rue, le repas dans les cantines, les programmes scolaires, l’apartheid sexuel dans les piscines publiques, le refus qu’une femme puisse être examinée par un médecin homme à l’hôpital public... Est-il vraiment besoin de continuer quand les coups de canif portés au bon sens républicain sont si nombreux ? Lire aussi : "Voir plus loin que le burkini".

. L’Acadie nouvelle - Un don de 100 000$ pour les refuges pour femmes victimes de violence
Pour une sixième année consécutive, la Fondation caritative Mary Kay Ash s’est engagée à verser une somme de 100 000$ à des refuges pour femmes victimes de violence dans tout le Canada. Dans le cadre de son programme annuel de subventions pour les refuges, la Fondation s’est engagée à verser un montant de 10 000$ à un établissement qui est situé au Nouveau-Brunswick. Les refuges pour femmes victimes de violence du Nouveau-Brunswick ont jusqu’au 31 octobre 2016 pour soumettre leur demande de subvention. La Fondation caritative Mary Kay Ash contribue depuis 2004 à la prévention et à l’élimination de la violence conjugale, un phénomène qui touche le tiers des Canadiennes à un moment ou l’autre de leur vie. En tout, son programme annuel de subventions a distribué plus de 1 million$.

. La Presse - La ministre Wilson-Raybould questionnée sur un cas de violence conjugale
Le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale dénonce « l’incohérence » du gouvernement Trudeau qui, d’une part, élabore une stratégie sur la violence basée sur le sexe et qui, d’autre part, a accepté l’extradition d’une Canado-Américaine qui tentait de fuir son mari violent. La femme, surnommée « Mme M. », est établie à Lac-Mégantic depuis 2010 avec ses trois enfants, qui voulaient fuir leur père. Les jeunes soeurs ont témoigné que leur père les violentait psychologiquement et physiquement, elles et leur frère âgé de 19 ans.

. TV5 - Disparition de Sonia Rykiel, couturière-écrivaine-gastronome. Et plus encore
La styliste, créatrice de mode, inventrice, mais aussi gastronome et écrivaine Sonia Rykiel est morte à Paris à l’âge de 86 ans, terrassée par la maladie de Parkinson. Sa chevelure flamboyante était son armure et sa signature. Sonia Rykiel était une figure atypique de la haute couture française. Parce que ses talents étaient multiples. Mais aussi parce qu’elle ne réchignait pas à se proclamer féministe. Et parce qu’elle inventait en permanence une mode à contre courant.

. Radio-Canada - Une étude s’inquiète de livres disponibles dans des bibliothèques islamiques au Canada
Ce n’est pas tant la présence de livres véhiculant des propos extrémistes qui a inquiété les auteurs, mais le fait qu’ils n’aient rien trouvé pour contredire les idées véhiculées par cette documentation. Plusieurs Canadiens, notamment des politiciens, ferment les yeux sur les risques de radicalisation. L’enjeu est trop important pour être ignoré, insistent-ils. Le comité de la défense et de la sécurité du Sénat avait conclu dans un rapport publié l’an dernier que des imams formés à l’étranger participaient à la diffusion d’idéologies religieuses extrémistes. Les sénateurs libéraux qui faisaient partie du comité n’ont toutefois pas donné leur appui à ce document.

. La Presse - Femmes dans la construction : Action travail des femmes dépose une plainte
Un groupe de défense des droits des femmes vient de déposer une plainte à la Commission des droits de la personne contre le nouveau système de placement de main-d’oeuvre de la Commission de la construction. Action travail des femmes allègue que le système de Carnet référence construction encourage la discrimination systémique basée sur le sexe. Les modalités du nouveau Carnet de référence entravent la possibilité des femmes de rester dans l’industrie. "Il y a quelque chose-là qui est problématique, dans la mesure où, du coup, tout employeur peut décider de mettre de côté une candidature féminine, sachant très bien que c’est anonyme", a dit Mme Atif d’Action travail des femmes.

. Le Devoir - La fondation de Montréal (2/4) - Un monde de femmes
Des femmes laïques comme Jeanne Mance, qui s’élancent seules vers l’Amérique, on en trouve partout au moment de la fondation de Montréal. Toute l’originalité de celle-ci tient justement dans la place des femmes et les laïcs, dit l’historienne Catherine Marin, de l’Institut catholique de Paris. "Pour la première fois, ces femmes prennent le bateau pour aller soigner et éduquer. Les couvents de femmes ont toujours eu un rayonnement, mais c’est la première fois que ces femmes partent ainsi à l’aventure." À maintes reprises, à Montréal, Jeanne Mance fut l’auxiliaire et le bras droit de Maisonneuve. Elle le remplaça lorsqu’il revint en France pour chercher de nouveaux colons.

. Marianne - Burkini : fausse question laïque, vraie question politique
Voir là une "intolérance", c’est mettre les choses à l’envers, c’est oublier (c’est-à-dire abandonner) toutes les musulmanes qui entendent échapper à ces stigmatisations infamantes et qui, en refusant le port du voile (ou du "burkini" lorsqu’elles vont à la plage), refusent une vision totalitaire du monde ; c’est les livrer sans un soupir de commisération à un "amalgame" funeste qui les étouffe. Une fois de plus s’affirme un contrôle absolu et véritablement obscène du corps des femmes. Au-delà de celles qui y consentent ou qui s’y plient malgré elles, cette assignation atteint toutes les autres.

. L’Actualité - Rachel Notley, la PM écolo qui verdit l’Alberta
Ses arguments ont fait mouche, son plan a été salué par les groupes environnementaux et plusieurs bonzes de l’industrie pétrolière ! Sa stratégie prévoit une taxe sur le carbone qui rapportera six milliards de dollars en cinq ans. La somme sera réinvestie dans la construction d’infra­structures vertes et dans l’efficacité énergétique, et les familles moins nanties seront indemnisées pour la hausse de leur facture de chauffage et d’essence. Le gouvernement a aussi annoncé la fermeture des centrales au charbon d’ici 2030 et le plafonnement des émissions de gaz à effet de serre en provenance de l’industrie du pétrole.

. TV5 - Burkina Faso : Sonnon Palenfo, agricultrice propriétaire et cheffe de famille
Sonnon Palenfo est burkinabé et veuve depuis la mort de son mari il y a 17 ans. Elle vit à 400 km de Ouagadougou où elle cultive ses propres terres agricoles pour nourrir les 15 personnes qui vivent chez elle. Mais elle doit faire face aux stéréotypes sexistes dans son village. La coutume aurait voulu qu’elle se remarie à un frère de son mari pour qu’un homme s’occupe de la famille. Elle a refusé. Les agriculteurs alentour voient cela d’un mauvais oeil et voudraient l’exproprier.

. La Presse - Djemila Benhabib affrontera une école privée musulmane devant les tribunaux
Le procès visant l’auteure et ancienne candidate du Parti québécois Djemila Benhabib, accusée de diffamation contre une école privée, Écoles musulmanes de Montréal (EMMS), débutera le mois prochain. L’auteure du livre Ma vie à contre Coran a comparé en 2012 l’établissement à un camp d’entraînement de combattants islamistes en Afghanistan ou au Pakistan, dans une entrevue radiophonique accordée à l’animateur Benoit Dutrizac. « Je ne regrette surtout pas mon engagement politique qui est réel et authentique. Jamais je n’accepterai ici ce que j’ai toujours refusé en Algérie et que j’ai toujours combattu », a-t-elle dit, mentionnant la soumission des femmes et l’aliénation dans un système totalitaire. Lire aussi : Comité de soutien à Djemila Benhabib.

. Radio-Canada - Le legs d’Anne-Marie Séguin : apprivoiser la mort à sa façon
Anne-Marie Séguin est décédée samedi matin dans la sérénité, entourée de ses proches. Catherine Perrin s’entretient avec son amie Marcia Pilote sur le parcours de fin de vie unique de cette femme, qui a décidé de vivre de façon heureuse, malgré un cancer incurable. « On a le devoir de vivre ce deuil à notre façon. » Marcia Pilote ressent à la fois de la tristesse d’avoir perdu son amie et le bonheur d’avoir reçu beaucoup d’elle. Elle a de la gratitude à son égard pour lui avoir enseigné à être près de ses émotions, à chasser les peurs et à vivre le moment présent. Le documentaire Ma mort m’a dit a fait connaître Anne-Marie Séguin au grand public.

. Le Huffington Post Québec - Le racisme de la gauche régressive
Dire que la religion musulmane n’est pas une religion qu’il faut critiquer comme les autres parce que c’est la religion des opprimés, c’est comme dire que le judaïsme est la religion des voleurs et des banquiers. C’est mettre sur tous les musulmans l’étiquette "pauvre victime", comme les antisémites ont mis l’étiquette « calculateur » sur tous les juifs. En réalité, bien nombreux sont les musulmans qui refusent d’être vus comme des victimes et qui désirent une critique de l’islam. Demander qu’on épargne à l’islam la critique et la moquerie que méritent toutes les religions parce que c’est la "religion des opprimés" laisse entendre que les musulmans sont tellement aliénés intellectuellement qu’ils ne peuvent pas s’émanciper de la religion.

. TV5 - Grâce de Jacqueline Sauvage, meurtrière devenue icône de la lutte contre les violences conjugales
Ce vendredi 12 août 2016, le tribunal a rejeté sa demande de libération conditionnelle. Victime de violences conjugales pendant 47 ans, Jacqueline Sauvage avait bénéficié d’une "remise gracieuse" de peine accordée par le président François Hollande, après avoir été condamnée à dix ans de prison pour avoir tué son mari. Cette affaire continue de susciter tout un débat en France sur l’inculpation des femmes battues et meurtrières. Mme Sauvage, sans doute convaincue par ses soutiens, fait donc appel de ce rejet de sortie conditionnelle. Sans cela, du fait des réductions de peine automatiques, Mme Sauvage ne pourrait sortir qu’en 2018. Une marche nationale est annoncée pour le 10 septembre 2016 contre ces derniers rebondissements.

. IMAZPRESS - Brésil : à côté des stades, des enfants pauvres se prostituent
Dans la nation du sport, se cache d’immenses inégalités. Le Brésil, théâtre en ce moment des Jeux olympiques d’été 2016, compte en son sein bon nombre d’infrastructures sportives flambant neuves, dont d’immenses stades, construits pour la Coupe du monde de football 2014. Le Brésil a octroyé plus de 12 milliards d’euros pour la mise en place totale des JO, alors que le pays compte les quartiers le plus pauvres de l’Amérique du Sud. Cette pauvreté fait grimper la toxicomanie et la prostitution des enfants, qui sévissent à quelques pas des plus beaux stades brésiliens. Ainsi est le portrait dressé par un documentaire pour France Télévisions, tourné par le reporter britannique Marshall Corwin.

. AWID - Manifesta : Votre plateforme pour faire campagne en faveur de la justice de genre
Manifesta est à la fois une nouvelle communauté numérique en réseau et un outil de renforcement des mouvements, fondés sur des principes féministes et de droits humains. Manifesta est la seule communauté féministe mondiale et outil de plaidoyer en ligne dédiée à fournir un soutien solidaire aux campagnes pour la justice de genre, avec la capacité de lever des fonds pour les causes féministes à travers le monde. Elle sera accessible en plusieurs langues et vous permettra à vous et à votre organisation - et même à n’importe quel individu- de lancer votre propre campagne, avec la technologie dont vous avez besoin à portée de main.

. Les Décodeurs - Jeux olympiques : ces pays où les femmes font mieux que les hommes
Jusqu’au 12e jour des Jeux de Rio, les treize premières médailles canadiennes avaient toutes été remportées par des femmes, la quatorzième l’a été par le sauteur en hauteur Derek Drouin. La performance des Canadiennes est un vrai pied de nez à l’histoire de l’olympisme : en 1896, pour les premiers JO modernes, seuls les hommes étaient autorisés à participer. En 1900, seuls le tennis et le golf étaient ouverts aux femmes. Aujourd’hui, à Rio, les épreuves féminines représentent 44% du total (les épreuves masculines 54%, les 2% restants sont mixtes).

. La Presse - "Il faut mettre fin à la guerre à la féminité"
Se déclarer "féministe", comme l’a fait le premier ministre Justin Trudeau au printemps, ne doit pas être perçu comme un aveu de faiblesse ou un manque de masculinité par les hommes, affirme la ministre de la Condition féminine, Patty Hajdu. C’est au contraire une façon toute simple de reconnaître, en 2016, l’importance de l’égalité des droits et des chances entre les hommes et les femmes, a soutenu la ministre dans une entrevue à La Presse alors qu’elle poursuit ses consultations un peu partout au pays afin d’élaborer une stratégie nationale pour contrer la violence dont sont victimes les femmes.

. Le Devoir - Trudeau nomme la première femme leader parlementaire d’un gouvernement
Les libéraux se félicitent d’avoir fait éclater un plafond de verre en nommant pour la première fois une femme au poste de leader parlementaire du gouvernement en Chambre. Le premier ministre Justin Trudeau a choisi la députée ontarienne d’origine sikhe Bardish Chagger pour succéder à Dominic LeBlanc dans le cadre d’un mini-remaniement annoncé vendredi après-midi. Dans l’entourage du premier ministre, on insistait beaucoup sur l’arrivée d’une première femme dans le rôle de leader parlementaire du gouvernement ainsi que sur les origines ethniques de l’élue. Âgée de 36 ans seulement, Mme Chagger est, en 149 ans, "la première personne qui n’est pas un homme blanc à être leader parlementaire du gouvernement".

. Le Huffington Post Maghreb - Non Monsieur Plenel, le burkini n’est pas un vêtement comme un autre !
A vous entendre pérorer sur la liberté vestimentaire des femmes musulmanes, confortablement installé dans une démocratie centenaire dont les institutions sont solidement ancrées et où les libertés individuelles sont sacralisées, je sens mes cheveux se dresser sur ma tête non voilée et la colère m’envahir. Le burkini n’est pas un vêtement comme un autre et je sais de quoi je parle puisque je suis une femme de culture musulmane et vivant dans un pays, le Maroc, où l’islam est religion d’Etat. Pays où les droits des femmes ont évolué vers plus de liberté grâce aux femmes qui se sont battues becs et ongles pour que leur voix soit entendue et leur place dans l’espace public reconnue et qui continuent leur lutte encouragées par une volonté politique même si le gouvernement actuel est à majorité islamiste.

. L’Actualité - Une remarquable portraitiste retrouvée
Elle fut la plus grande portraitiste du XVIIIe siècle, la préférée de Marie-Antoinette, une autodidacte qui réinventa la manière de peindre la royauté, une vedette internationale dans un métier d’hommes, une entrepreneure rusée, une aventurière, une témoin privilégiée d’un des grands bouleversements de l’histoire. Et pourtant, Élisabeth Louise Vigée Le Brun n’avait jamais eu droit à une rétrospective dans un musée, à part un obscur établissement du Texas, il y a plus de 30 ans. "Le fait d’être une femme l’a pénalisée. Il y a une misogynie dans l’histoire de l’art", dit Paul Lang, conservateur en chef du Musée des beaux-arts du Canada.

. Radio-Canada - Ottawa dispose d’une liste de femmes pour baptiser des édifices
Le gouvernement fédéral dispose d’une liste de 29 Canadiennes célèbres qui mériteraient de voir leur nom apposé sur des édifices fédéraux. Condition féminine Canada avait proposé les noms au ministère il y a plus de quatre ans. Sur la liste, on retrouve des personnages historiques tels que l’ex-sénatrice et militante Thérèse Casgrain, l’écrivaine Gabrielle Roy, l’ex-gouverneure générale Jeanne Sauvé et la première juge à siéger à la Cour suprême, Bertha Wilson. Le porte-parole du ministère des Travaux publics, Nicholas Boucher, a indiqué que le choix d’un nom pour un édifice est complexe, parce que le personnage en question doit généralement avoir un lien avec la fonction du bâtiment.

. Le Devoir - Les médailles aux femmes, les éloges aux hommes
À un journaliste qui lui demandait si elle était « la prochaine » Michael Phelps ou Usain Bolt, la gymnaste Simone Biles a répondu : « Je ne suis ni la prochaine Michael Phelps ni la prochaine Usain Bolt. Je suis la première Simone Biles ! » À l’ouverture des Jeux, le Comité olympique soulignait qu’à Rio, plus de femmes prendraient part aux compétitions que jamais auparavant dans l’histoire de l’olympisme. Les femmes représentent cette année 45 % des athlètes, une proportion qui a doublé en quarante ans. Et les femmes ne sont pas seulement présentes aux Jeux, elles y brillent. La marginalisation des performances sportives des femmes n’est pas qu’un simple enjeu d’équité dans la représentation. Cela a des répercussions concrètes, notamment sur les moyens et sur le soutien dont disposent les femmes et les filles pour accéder à la formation sportive et développer leur talent. Les sportives professionnelles reçoivent de moins gros salaires que les sportifs. Les entreprises versent l’écrasante majorité des commandites aux athlètes ou aux sports masculins.

. Les Martiennes - Féminisme : Sélection de films et de livres, à lire ou à voir (ou pas) (partie 2)
Nous lançons une série d’été sur des oeuvres féministes (ou pas) que nous vous recommandons ou que nous vous déconseillons. À voir, revoir, ou à éviter. Cette semaine : un livre. Quelques mois après le décès de Benoîte Groult, intellectuelle, écrivaine, et grande figure française du féminisme, nous vous recommandons le roman graphique de Catel. Une bonne introduction avant de dévorer les romans et le magnifique pamphlet, malheureusement toujours d’actualité Ainsi soit-elle. Notre seconde recommandation est un long-métrage sur l’enfer des prostituées au Maroc. Son réalisateur Nabil Ayouch raconte la vie quotidienne de prostituées de luxe.

. Le Huffington Post - On n’y échappera pas : il faudra discuter de l’interdiction de la burka dans l’espace public !
On évoque souvent le dilemme suivant : exclure les femmes ainsi voilées de l’espace public, c’est les marginaliser, donc les empêcher d’être exposées à notre message d’égalité des hommes et des femmes. En fait, si notre société tolère dans l’espace public la manifestation patente de l’oppression des femmes, elle valide le fait que cette oppression est acceptable et acceptée. Il faut au contraire promouvoir l’égalité et faire naître chez la femme voilée la conscience que ses contraintes familiales et religieuses l’excluent de l’accès à l’égalité. Qu’elle doit donc faire le choix de s’en libérer. Sinon, en l’accommodant, la société "normalise" son inégalité et rend son émancipation beaucoup plus difficile.

. Osez le féminisme ! - "Niquez les toutes" : le viol, un jeu d’enfants pour Jacquie et Michel
Depuis la sortie du jeu Pokémon Go, les détournements sont nombreux : pour dénoncer, pour faire rire, pour mieux vendre. Osez le Féminisme ! s’indigne de voir qu’un jeu populaire peut aussi, en toute impunité, être approprié par des pornographes pour commettre une apologie du viol et promouvoir de la pornographie. Le porno, ce sont des violences sexuelles réelles et filmées. Dans cette vidéo, les femmes sont des proies pour les joueurs, des objets à leur disposition dans l’espace public. La représentation des femmes est déshumanisante et ridiculisante : elles sont montrées comme de petits animaux sans cervelles et sans désir propre, ne sont pas douées de parole, se tiennent dans des postures ridicules et se cachent des hommes "chasseurs" qui veulent les attraper, en réalité les agresser sexuellement. Ce clip constitue une apologie de la culture du viol et de l’appropriation sexuelle des femmes par les hommes.

. Nouvel Observateur - “La romancière Asli Erdogan a été arrêtée en Turquie, je suis inquiète pour elle"
Dans la nuit du 16 au 17 août, Asli Erdogan a été arrêtée chez elle, après que le journal "Özgür Gündem", où elle est membre du conseil d’administration, a été interdit. Le lendemain à midi, on ignorait où elle était détenue. Asli Erdogan a été traduite en français, publiée chez Actes Sud. J’ai été aussitôt envoûtée par son superbe et foisonnant roman « la Ville dont la cape est rouge ». Il y a eu aussi « le Mandarin miraculeux », un nocturne prenant ou encore « les Oiseaux de bois », un recueil de nouvelles. Active militante des droits de l’homme, journaliste engagée, elle n’a jamais ménagé ses efforts ni hésité à prendre de risques pour s’exprimer, défendre ses idées.”

. Radio-Canada - Femmes autochtones : Québec se contentera de l’enquête fédérale
Québec ne lancera pas sa propre enquête publique sur les allégations de violence contre des femmes autochtones de Val-d’Or. Le gouvernement Couillard préfère laisser le fédéral aborder la question dans le cadre plus large de son Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Édith Cloutier, directrice du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, se demande si ce décret offre une réponse satisfaisante aux problématiques du Québec, notamment aux cas dénoncés à Val-d’Or en octobre dernier. « Ce sera de voir comment, en plus de ces enjeux sur ces femmes autochtones assassinées, on vient englober une particularité propre au Québec, qui est toute la question du cas Val-d’Or, qui a mis la lumière sur des inconduites policières à l’égard de femmes autochtones », rappelle-t-elle.

. Sen360 - Elieshi Lema, une amazone des lettres africaines
Roman féministe, Terre aride, de la Tanzanienne Elieshi Lema, s’inscrit dans la grande tradition de la critique sociale qui a fait les beaux jours de la littérature africaine en ses débuts. Si le réalisme social de Lema paraît aujourd’hui un peu décalé par rapport à la production littéraire postcoloniale qui a délaissé l’engagement pour la révolution scriptuaire, il ne manque pas de faire sens dans un continent noir encore soumis aux lois du patriarcat. Elieshi Lema est romancière, poète et éditrice. Le roman Terre aride, une histoire d’amour, traduit en français cette année par les éditions Présence Africaine, est un classique de la littérature tanzanienne de langue anglaise.

. Les Carnets de Nadia Geerts - Burkini : et pendant ce temps, y en a qui doivent bien se marrer…
Je n’ai pas de recette, mais j’ai une certitude : le burkini est une nouvelle manière de contrôler le corps des femmes, mais aussi de s’emparer de l’espace public pour y instaurer un nouvel état de fait, une nouvelle "normalité" islamiste. Et quoi qu’en disent les gentils, il y a là un grand danger. On ne parle pas que de chiffons, de pudeur et de convictions religieuses. On parle du droit des femmes à disposer librement de leur corps. On parle de préserver ce que nous et nos prédécesseuses avons durement (et pas totalement) acquis au cours de ce dernier siècle : le droit au plaisir de jouir du soleil, de l’eau et du sable sur sa peau, le droit de le faire à égalité avec les hommes, et non en étant simplement tolérées, à condition de remplir un série de conditions édictées par les hommes. Le droit à être respectées en tant qu’humains, et non réduites au rang de sexe forcément impur, forcément honteux – le tout sous le prétexte fallacieux de "sacralité".

. La Presse - Cyberintimidation : les délinquants du Web
Cible de harcèlement en ligne, l’animatrice Pénélope McQuade a décidé de réagir publiquement, hier, dans nos pages. Sa sortie est courageuse, mais surtout utile. En (re)publiant les courriels haineux, les messages d’insultes et les publications dégradantes qu’elle reçoit régulièrement - environ 20 % des envois sur ses comptes, dit-elle -, l’animatrice dénonce les dérives du "Far Web". En se sentant à l’abri derrière leur écran, les internautes intimidateurs ont l’impression d’être inatteignables dans "leur" monde virtuel. Pénélope McQuade est une professionnelle avec une notoriété publique. Son histoire a fait du bruit et ne risque pas d’être banalisée.

. Huffington Post Québec - Afrique du Sud : dans les régions minières, une femme sur quatre a été violée
En Afrique du Sud, une femme sur quatre vivant dans la "ceinture de platine", le bassin minier du nord du pays, a été violée, révèle une étude de Médecins sans frontières (MSF) publiée mardi. Fin 2015, MSF a enquêté durant deux mois auprès de plus de 800 femmes, âgées de 18 à 49 ans, dans la région de Rustenburg, située au nord-ouest de Johannesburg. Le rapport montre aussi que seulement 5% des femmes qui ont subi un viol se sont ensuite rendues dans un centre de soins. Ce faible pourcentage s’explique d’une part par la honte, analyse M. Barnwell, mais aussi par le fait que les femmes ont du mal à faire confiance au personnel soignant.

. L’Actualité - Les femmes du djihad : de simples victimes ?
Les femmes qui rejoignent les rangs de Daech ou Groupe État islamique sont plus souvent considérées comme des maillons secondaires — des victimes appâtées pour servir d’épouses asservies aux combattants, par exemple. Mais de récents travaux, réalisés à l’Université de Miami, révèlent que les femmes jouent un rôle bien plus névralgique qu’on ne le soupçonne. Loin des stéréotypes faisant d’elles des rouages mineurs ou périphériques, elles seraient le ciment qui assure l’efficacité et la stabilité de ces réseaux. Bien que les hommes y soient majoritaires, ce sont les femmes qui sont les mieux branchées dans le vaste réseau de partisans de Daech qui grouillent sur Internet.

. El Moudjahid - Forum social mondial : Soutien à la lutte de la femme sahraouie
L’Alliance internationale des femmes a réaffirmé, à Montréal, son soutien et sa solidarité avec la lutte et la résistance de la femme sahraouie pour la liberté et l’indépendance. Rita Acosta, membre de l’Alliance internationale des femmes, a déclaré lors d’un atelier organisé sous le thème "La résistance des femmes pendant les guerres et les luttes armées" : "Toutes les femmes opprimées au Sahara occidental, Palestine, Kurdistan, Philippines et au Canada ou dans un autre pays partagent la même oppression et souffrance", appelant les femmes à unir leurs efforts pour la paix, la justice et un monde meilleur.

. Le Devoir - La nécessité de la parité
On a vite fait de critiquer cette position, et avec raison. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que le vote a été serré et que des femmes, dans l’aile jeunesse libérale, sont bel et bien en faveur de mesures de correction en matière de parité femmes-hommes. Et elles n’ont pas été assez nombreuses pour faire pencher la balance : il semble que la démonstration de la nécessité de la parité soit limpide. Mais la réflexion sur la parité est longue : il faut se familiariser avec les enjeux, les concepts, les outils. Et comprendre ce que sont les inégalités systémiques : les conséquences d’un dispositif bâti sur des traditions qui ont toujours tenu les femmes loin de la politique et des lieux de décision. C’est ce que nous devons corriger.

. Le JDD - Affaire Jacqueline Sauvage : "Une grâce totale du Président éviterait un appel"
Nous ne pensions pas que le tribunal allait prendre cette décision. Ce n’était pas possible : avec la mobilisation qu’il y a eu, avec le président de la République qui accorde une grâce partielle… Il n’y avait aucune raison de droit objective - même le parquet était d’accord pour la libération conditionnelle - que ça ne marche pas. Beaucoup de sidération sur le moment et après, énormément de colère.Nous avons décidé de relancer une pétition à la fois pour montrer que beaucoup de gens n’acceptaient pas la décision du tribunal d’application des peines (TAP), et pour demander au président de la République une grâce totale ce qui éviterait un appel où pourrait être confirmée la décision prise vendredi. Cela règlerait les choses une fois pour toute. Jacqueline Sauvage sortirait [elle est aujourd’hui à la prison de Réau, en Seine-et-Marne.

. La Presse - Jeunes libéraux : non à un quota de 40% à 60% de candidates
Par une courte majorité, les militants réunis en congrès ont rejeté une résolution visant à fixer un tel quota en vue d’assurer la parité homme-femme parmi les candidatures libérales. La Commission politique jeune de Québec, qui l’a présentée, a fait valoir que "le pourcentage de femmes stagne dangereusement à l’Assemblée nationale". Plusieurs jeunes hommes sont intervenus au micro pour s’y opposer. La plupart d’entre eux ont plaidé que la compétence des candidats doit primer dans le recrutement. Les organisateurs du congrès ont sourcillé en constatant que seuls des hommes prenaient la parole. "Je vais me permettre de sortir de ma réserve habituelle. Mesdames, on ne vous a pas vues beaucoup au micro depuis le début du congrès", a lancé le modérateur Jérôme Turcotte. Deux jeunes femmes ont pris la parole en faveur de la résolution et leurs propos n’ont pas reçu un bon accueil.

. Zenit - Devant d’anciennes victimes de la prostitution, le pape demande pardon
En rendant visite à des femmes rescapées du trafic de la prostitution dans un foyer de la communauté "Pape Jean XXIII" à Rome, le pape Français a demandé pardon pour les chrétiens qui ont commis des abus et pour l’inertie des gouvernants, qui ne prennent pas de décisions pour mettre fin à cet esclavage. Durant plus d’une heure, le pape François a écouté une par une les 20 résidentes. Six d’entre elles venaient de Roumanie, quatre d’Albanie, sept du Nigeria et les autres de Tunisie, Italie et Ukraine. Deux avaient des enfants et l’une d’elles, arrivée la veille, a accouché dans la rue et y a vu sa fille mourir entre ses bras.

. Journal de Montréal - Des filles trimballées partout au pays
Le Québec est une des quatre plaques tournantes de la traite de personnes au Canada, et le phénomène prend de plus en plus d’ampleur puisque le corridor de cette industrie illégale s’étend jusqu’en Alberta. Alors que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a récemment mené une offensive contre l’exploitation sexuelle lors d’événements d’envergure internationale au Québec, l’attrait des jeunes femmes québécoises s’étend à la grandeur du pays. « Il y a de nombreuses filles du Québec qui sont victimes de la traite ici », confirme la détective Adena Warren, au département de la police de Calgary.

. TV5 - Et maintenant des poupées gonflables… enfants !
Leur réalisme est troublant. Après les modèles femmes, voici les poupées gonflables au corps d’enfant. Ces objets sexuels mesurent parfois entre 1m ou 1,5m. Soit la taille d’une fille âgée entre cinq et dix ans. D’autres ont des allures plus adolescentes. Vendues sur un site Internet chinois, elles avaient fait scandale fin 2012 en Angleterre où une association "Dining for Dignity" les avait repérées. Des achats avaient été enregistrés depuis ce site de vente au Royaume-Uni, en Allemagne et aux États-Unis. Dégoût et horreur des internautes. Une pétition est alors lancée en ligne pour que le site soit fermé. Mais d’autres continuent d’en vendre, notamment au Japon.

. Le Devoir - Le Forum social mondial vu par les apprentis reporters de l’INM
Une quinzaine de jeunes de 16 à 25 ans ont joué les reporters au Forum social mondial dans le cadre de l’École d’été de l’Institut du Nouveau Monde. La cause des réfugiés prévaut-elle sur celle des violences faites aux femmes ? C’est sur cette épineuse question que s’achève Safe Space (2014). Le court métrage de Zora Rux a été présenté par Alter Citoyens à la Société des arts technologiques (SAT) de Montréal, dans le cadre du Forum social mondial (FSM). Ce film soulève de nombreux enjeux sur un sujet d’actualité délicat. On sait que renvoyer un réfugié d’un camp revient à le condamner à l’incarcération, voire à la mort en cas de rapatriement dans son pays. Cela doit-il primer la reconnaissance du préjudice vécu par la victime qui devra faire face à son agresseur au quotidien, au risque de banaliser son viol ?

. L’Actualité - Lettre à l’homme qui écrit aux vedettes sur Facebook
Cher confrère (que j’aimerais plus frère et moins con) de la gent masculine. Il est temps qu’on se parle, d’homme à homme. Connues ou pas, toutes les femmes sur Internet semblent affronter un fléau commun : ton envie irrépressible d’envoyer des photos de ton appareil reproducteur. Paraît que tu as la « dick pic » facile, que tu sens le besoin de montrer ton pénis autant qu’un végane a besoin de dire que la viande, c’est pas bon. Et tout ça, c’est quand tu n’es pas en train d’insulter les femmes parce qu’elles ont des opinions. Pour l’instant, tu profites de la complaisance des autorités et des entreprises qui ne prennent pas tes menaces et ton harcèlement sexuel au sérieux. Un jour, j’espère, ça va changer. Ce jour-là, ne compte pas sur moi et sur la solidarité masculine pour te défendre.

. Révolution féministe - Pour un Parti Féministe Laïque !
Le pouvoir qu’il soit législatif, exécutif ou judiciaire demeure essentiellement "masculin", c’est-à-dire non représentatif du peuple français. Les femmes qui représentent la moitié de l’humanité sont donc traitées comme une minorité dont les droits ne seraient pas légitimes. Aujourd’hui, cela ne suffit pas de critiquer ou de dénoncer la misogynie, les injustices, les inégalités et les violences machistes subies par les femmes et les enfants : il faut évidemment être source de propositions et même de nouvelles revendications. Ce parti féministe sera donc républicain, universaliste et mixte car il s’agit de construire ensemble une société pleinement égalitaire sachant que les droits des femmes et enfants profitent toujours à l’ensemble de la société.

. Le Monde - Mort de la romancière Françoise Mallet-Joris
La romancière Françoise Mallet-Joris, l’auteure du Rempart des Béguines, est morte à l’âge de 86 ans, a annoncé samedi 13 août le romancier et journaliste Pierre Assouline, qui lui avait succédé à l’académie Goncourt. La romancière franco-belge, qui avait reçu le prix Femina pour L’Empire céleste en 1958, était membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique depuis 1993.

. Radio-Canada - L’or et un record olympique pour Penny Oleksiak au 100 m libre
À 16 ans, Penny Oleksiak a ajouté une médaille d’or et un record olympique à son palmarès au 100 m libre aux JO de Rio. L’Américaine Simone Manuel l’a accompagnée sur la plus haute marche du podium. En montant sur le podium pour la quatrième fois à Rio, Oleksiak est devenue l’athlète canadienne la plus médaillée de l’histoire dans les mêmes Jeux olympiques d’été. La patineuse de vitesse Cindy Klassen est la seule athlète à surpasser Oleksiak dans l’histoire olympique canadienne. Aux JO d’hiver de Turin, en 2006, Klassen a gagné cinq médailles, une d’or, deux d’argent et deux de bronze.

. Le Courrier international - États-Unis. Agressions sexuelles sur les campus : ce qu’il faut savoir
Après l’université de Stanford, à son tour, l’université Baylor de Waco, au Texas, est accusée d’avoir cherché à étouffer plusieurs affaires d’agressions sexuelles impliquant des joueurs de son club de foot. Les responsables de l’université ont tenté de faire pression sur les victimes pour les contraindre au silence. Selon une étude de l’Association of American Universities (AAU) menée en 2015 sur 27 campus américains, 20% des étudiantes et 5% des étudiants subissent au moins un contact sexuel non consenti durant leurs quatre années d’université.

. Le Monde - La demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage rejetée
Jacqueline Sauvage restera en prison. La procureure de Melun, Béatrice Angelelli, a annoncé que le tribunal d’application des peines (TAP) de Melun (Seine-et-Marne) avait rejeté vendredi 12 août la demande de libération conditionnelle de Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent, et partiellement graciée par François Hollande en janvier. Le parquet, qui avait pris des réquisitions favorables à la remise en liberté de cette femme de 68 ans, devenue un symbole des victimes de violences conjugales, « va faire appel », a ajouté la procureure.

. Le Huffington Post France - Réponse à Nathalie Goulet sur la journée burkini
Le burkini, pas plus que le voile islamique, ne sont des obligations religieuses, mais des manifestations de la propagande wahhabite en France et dans le monde. Ils sont les manifestations d’un islam rigoriste et intolérant, sexiste et discriminant, et il aurait suffi à Madame Goulet de se rendre sur le site de l’association organisatrice pour y lire des propos que tout démocrate, si tolérant soit-il, ne peut que réprouver et condamner. Madame Goulet aurait ainsi pu constater que l’on y justifie le viol des femmes en bikini, que l’on y interdit le partage des fêtes religieuses juives et chrétiennes, que l’on y qualifie l’Autre de "mécréant".

. Mediapart - Quand les femmes marchaient sur Pretoria
Elles étaient noires, blanches, métisses, indiennes, elles étaient 20 000 rassemblées en silence devant les bâtiments du gouvernement à Pretoria ce 9 août 1956 pour protester contre les lois injustes de l’apartheid. Le 3 août 2016, elles étaient quatre femmes noires, silencieuses brandissant des pancartes devant le Président Zuma pour lui rappeler qu’une femme sur trois est victime de violence. Si une image reste en mémoire à l’annonce des résultats des élections du 3 août, ce sera bien celle de ces quatre femmes, debout et brandissant des pancartes devant le pupitre où le président du pays faisait une déclaration solennelle à l’issue du scrutin.

. Libération - Sexisme. Les si "belles" et si "mignonnes" sportives des Jeux olympiques
Lorsqu’ils parlent des Jeux de Rio, les médias, français comme étrangers, raflent sans peine la médaille d’or du sexisme. "Une belle jeune femme", une "athlète élancée que l’on pourrait voir ailleurs que sur des tapis de combat". La responsable des relations publiques à la Fédération française décrit la sportive comme quelqu’un de "mignonne et atypique car très féminine pour une judoka". Un beau florilège de remarques plus sexistes les unes que les autres. Il y a deux ans déjà, ce type de discours avait soulevé l’indignation. Une étude, publiée par l’université de Cambridge le 5 août, focalisée cette fois-ci sur les médias anglophones, décrit les "divisions genrées" autour du doux monde des Jeux olympiques.

. Gazette des femmes - Patricia Isasa : survivre à la dictature argentine
À 16 ans, pendant qu’elle était torturée, violée et détenue dans un camp de concentration par la junte militaire argentine, Patricia Isasa a tout noté en détail. Grâce à cette démarche, plus de 30 ans plus tard, six de ses tortionnaires ont été condamnés à la prison, et son histoire a été transformée… en opéra. Lorsque la compositrice, performeuse et activiste Kristin Norderval l’a approchée pour créer un opéra sur sa vie, Patricia Isasa a eu l’impression d’accéder à la deuxième étape de sa démarche. "Une fois que justice est rendue, il faut entretenir la mémoire." C’est aussi une façon de transformer l’horreur en beauté.

. Les Nouvelles/News - Au Royaume-Uni, une femme sur deux victime de harcèlement sexuel au travail
Le Congrès des Syndicats du Royaume-Uni dresse un bilan du harcèlement sexuel envers les femmes sur leur lieu de travail. Ampleur du phénomène, influence de l’âge, conséquences pour les victimes et les auteur.e.s du harcèlement… Tout sauf une plaisanterie. Plus de la moitié des femmes britanniques interrogées pour un sondage inédit rapportent avoir subi au moins une forme de harcèlement sexuel sur leur lieu de travail. Chez les 18-24 ans, la proportion passe à près des deux tiers (63%). Le sondage rapporte également de sérieuses conséquences professionnelles, financières et psychologiques pour les victimes de harcèlement.

. Le Devoir - Forum social mondial - Les Premières Nations en appui aux luttes sociales mondiales
Le Forum social mondial 2016 a été lancé mardi par une grande marche et un spectacle qui a regroupé quelques milliers d’altermondialistes. En tête de cortège, les premiers peuples du continent, nombreux à s’être déplacés pour ce lancement. De l’avis de groupes autochtones ou travaillant avec les autochtones, jamais un tel rassemblement n’a fait autant de place aux Premières Nations au Québec. « En ce moment, la question autochtone prend une place qu’elle n’a jamais prise », avance Manon Barbeau, fondatrice du Wapikoni mobile, qui travaille avec les jeunes autochtones.

. Ouest France - Barack Obama est féministe, et il explique pourquoi
À quelques mois de la fin de son mandat, Barack Obama publie un long manifeste féministe dans le magazine Glamour. « Quand tout le monde est à égalité, nous sommes tous plus libres. » Alors que son deuxième mandat touche à sa fin, Barack Obama en profite pour écrire un manifeste féministe et fait le bilan de ces dernières années en tant que président, en tant qu’homme et surtout en tant que père. Obama parle de son admiration pour les femmes qui se sont battues pour passer « d’une poignée d’emplois sous-payés » à des positions dominantes dans les entreprises dans tous les secteurs, et de la manière dont, peu à peu, elles ont gagné la liberté de faire leurs propres choix au sujet de leur corps, de leur éducation, de leurs carrières, etc.

. TV5 - Mélusine Mallender, aventurière à moto
Éprise de liberté, Mélusine Mallender va à la découverte de celle des autres. Seule, à moto - c’est sa passion. Dans des pays comme l’Iran, le Rwanda et le Népal, elle a rencontré des femmes qui en disent long sur leurs sociétés et la diversité insoupçonnée des formes de l’autonomisation. Mélusine Mallender est costumière de théâtre. Elle est aussi éprise de liberté et de nouveaux horizons. En parcourant à moto les routes du monde entier pendant plusieurs mois par an - et pas les plus balisées - avant de rentrer au bercail, elle allie ses deux passions.

. Atlantico - États-Unis : Hillary Clinton aurait maintenant 80% de chances de l’emporter face à Donald Trump
C’est ce qu’indique le modèle de prédiction des élections du site FiveThirtyEight. Ce modèle statistique, créé par le journaliste et statisticien Nate Silver, prend en compte tous les sondages, plus des données historiques et économiques, pour prédire les résultats des élections. Ce modèle est très suivi car il a prédit avec une précision absolue l’élection de 2012 état par état. Il ne s’agit pas seulement du modèle de FiveThirtyEight. Le modèle de The Upshot, créé par le New York Times, lui donne 85% de chances de l’emporter.

. Le Huffington Post - À 41 ans, la gymnaste ouzbèke Oksana Chusovitina épate à Rio
Les Jeux olympiques sont souvent l’occasion de découvrir des personnes ― et des histoires ― inspirantes. La gymnaste ouzbèke Oskana Chusovitina est l’une d’entre elles. À 41 ans, elle a impressionné les juges à Rio et s’est qualifiée dimanche pour la finale au saut de cheval avec un score de 14.999. La doyenne de la discipline en est à ses septièmes Olympiades : elle a été au rendez-vous chaque fois depuis les Jeux de Barcelone en 1992. C’est un record pour une gymnaste.

. Radio-Canada - Le Forum social mondial sur le point de prendre son envol à Montréal
Le 12e Forum social mondial (FSM) débutera mardi par une grande marche altermondialiste dans le centre-ville de Montréal. "Un moment traditionnel du Forum où toutes les mobilisations se rejoignent : les enjeux étudiants, les enjeux environnementaux, les enjeux des femmes, des enfants, en santé, etc.", énumère Carminda Mac Laurin, coordonnatrice du FSM, en entrevue. Regroupant à chaque édition des dizaines de milliers de participants venus de plus d’une centaine de pays, le FSM se présente comme le pendant social du Forum économique mondial qui se déroule chaque année en Suisse. Il a pour objectif d’identifier "des alternatives concrètes au modèle économique néolibéral et aux politiques fondées sur l’exploitation des êtres humains et de la nature".

. Le Devoir - Aminata Traoré, invitée indésirable ?
"Le message, c’est que l’hémisphère nord, qui est donneur de leçons de démocratie, foule aux pieds ses propres principes." La phrase est tombée comme une condamnation, formulée par Aminata Traoré, une ex-ministre malienne à qui le Canada a refusé l’entrée au pays, où elle devait participer au Forum social mondial (FSM), organisé pour la première fois dans un pays situé au nord de l’équateur. Au téléphone, lundi soir, la militante altermondialiste — et féministe, et femmes d’affaires, et écrivaine — semblait résignée. Pendant que son passeport diplomatique circulait encore entre les mains d’employés qui devaient s’affairer à réviser sa première demande de visa refusée, Mme Traoré a annoncé qu’elle se rangeait, une fois de plus, du côté des exclus. Aussi "Lettre à Aminata Traoré", par Jean-Louis Roy.

. TV5 - Quand Wikipedia s’engage pour les femmes sans pages
Le projet de Wikipedia lancé à Genève, Suisse francophone, pour combler l’« écart de genre » sur l’encyclopédie en ligne s’installe au cœur de la francophonie. On les appelle "Women in Red" sur la Toile anglophone, "Sans PagEs" en francophonie : on leur flanque dans ce cas un E majuscule pour suggérer qu’il s’agit de personnalités de sexe féminin. Ce sont des femmes qui, dans un monde parfait, auraient leur biographie sur Wikipédia comme leurs homologues masculins. Le monde étant ce qu’il est, elles ne l’ont pas.

. La Tribune - Tomber en amour avec Barbara. Pour toujours.
Quand Barbara débarque à Québec en 1987, Marie-Thérèse Fortin est sortie du Conservatoire depuis cinq ans, mais cherche toujours sa voie dans la vie. Barbara lui fait entendre la sienne. "C’était au-delà de ce que je pouvais imaginer, elle transcendait tout un univers. C’était un véritable cadeau", raconte celle qui s’est alors approprié son répertoire, en entrant dans sa poésie, en respectant son génie mélodique, en s’accordant quelques libertés bien sûr, mais sans jamais la dénaturer. Trente ans plus tard, alors que la dame en noir a pris son dernier envol il y a presque deux décennies, Marie-Thérèse Fortin, elle, chante toujours Barbara à qui veut bien la découvrir et l’entendre.

. Les Martiennes - Jessica Valenti, Lena Dunham, pourquoi les féministes doivent rester sur les réseaux sociaux
L’annonce date de juillet dernier, Jessica Valenti, célèbre blogueuse féministe outre-Atlantique annonçait sur Twitter qu’elle quittait les réseaux sociaux. En cause : une énième menace de viol concernant sa fille de cinq ans. Toute sa carrière, cette éditorialiste du Guardian n’a cessé de recevoir des insultes. Il s’agit d’un ças de cyber-harcélement à l’encontre de cette porte-parole de sa génération. Un cas à part ? Pas vraiment, elle est loin d’être la seule féministe ou femme célèbre à prendre cette décision. Ce phénomène a pourtant des conséquences regrettables.

. La Presse - Une première médaille canadienne au 4 x 100 m libre féminin
Le Canada a récolté sa première médaille aux Jeux olympiques de Rio, samedi, lorsque l’équipe féminine du relais quatre fois 100 mètres style libre a décroché le bronze en fin de soirée. L’équipe canadienne a maintenu la troisième place pendant la majeure partie de la course, et la jeune sensation de 16 ans, Penny Oleksiak a résisté à la remontée des Pays-Bas en toute fin de course. Oleksiak a remporté aussi la seconde médaille pour le Canada au 100m papillon.

. FranceTV Info - Rio 2016 : tenue islamique de rigueur pour quatre athlètes saoudiennes aux JO
Elles sont quatre, invitées par le Comité international olympique, contre deux il y a quatre ans. Le CIO s’était alors plié aux exigences de Riyad de mettre en place un label islamique. Pour participer aux Jeux, ces Saoudiennes ont dû obtenir l’accord d’un parent masculin (père ou frère) qui a l’obligation de les accompagner pendant la compétition, comme l’exige la loi islamique en vigueur en Arabie Saoudite. Laquelle impose aussi à toute sportive d’apparaître en public couverte de la tête aux pieds et de respecter les zones de non mixité. Aussi : "Il faut exclure l’Iran et l’Arabie Saoudite des Jeux olympiques de Rio."

. TV5 - Rio 2016 - de l’exclusion à la mixité des épreuves, une histoire des femmes aux JO
Près de 4 700 femmes participent aux Jeux olympiques de Rio de 2016. Pourtant, en 1912, Pierre de Coubertin, père des Jeux olympiques modernes estimait que la compétition constituait « l’exaltation de l’athlétisme mâle avec [...] l’applaudissement féminin pour récompense ». Retour sur les grandes dates et débats qui ont marqué l’Histoire des femmes aux Jeux olympiques.

. Le Devoir - Le goût des autres - Leçon de ténèbres
Elle est ma night-mère. Elle fait partie d’un triumvirat d’écrivains qui ont allumé chez moi l’étincelle d’une vocation. C’est toujours avec elle ou contre elle que j’écris. Il y a longtemps que je l’aime, même si ce n’est pas d’un amour aveugle. L’écriture d’Anne Hébert me semble écartelée entre deux pôles. Et si son oeuvre est nourrie de cette ambivalence, je suis moi-même plus attiré vers l’un que vers l’autre. D’un côté, il y a la tentation de la virtuosité et de la maîtrise, qui s’incarne dans l’élégance du style et des structures ; de l’autre, il y a le pouvoir de l’excès, qui s’exprime autant par la violence des thèmes que par une volonté de dynamiter ponctuellement le caractère trop soyeux de l’écriture.

. RTL - En 1972, s’ouvre le procès sur l’avortement
Le procès de Marie-Claire, 16 ans, pour s’être faite avortée, va changer le destin des femmes. Deux femmes, des collègues de travail, ont aidé Michelle à faire avorter Marie-Claire. Un crime aux yeux de la loi. Le procès de Bobigny est celui de l’avortement. Il déchaîne les passions. Enflamme les débats. Le procès n’a pas encore démarré que Marie-Claire est déjà un symbole. Celui du droit à l’IVG, l’interruption volontaire de grossesse. La justice veut punir Marie-Claire. C’est le moment ou jamais d’inverser la marche du temps… La jeune avocate Gisèle Halimi défend l’accusée. Trois ans après le procès, la loi Veil sur l’IVG était votée.

. Terriennes - Raymonde Tillon, éternelle résistante
Raymonde Tillon est décédée, dimanche 17 juillet, dans un silence médiatique assourdissant. Communiste, résistante, combattante pour toutes les libertés, Raymonde Tillon-Nédélec avait connu les camps de la mort avant d’être élue députée des Bouches-du-Rhône. Elle faisait partie des 33 premières femmes élues en France. Un vie semée d’épreuves. Née le 22 octobre 1915 à Puteaux (Hauts-de-Seine), Raymonde Tillon est orpheline à 4 ans. Pensionnaire à l’orphelinat d’Arcueil, elle ne supporte guère l’autorité des soeurs qui gèrent l’établissement. Elle s’enfuit.

. L’Express - La prompte réaction de l’Allemagne face aux réfugiés syriens qui battent leur femme
En Allemagne, plus de 2 000 Syriens qui se plaignaient de l’interdiction leur étant imposée de ne pas pouvoir battre ou agresser leurs épouses, ont demandé aux autorités à être exilés en Autriche. Mais le gouvernement allemand a tout simplement décidé que ces hommes feraient l’objet d’une expulsion dans leur pays d’origine et ce, sans être accompagnés de leurs femmes et de leur progéniture. Par contre, les femmes syriennes montrent de plus de facilités d’intégration au sein de leur pays d’accueil, contrairement à leurs maris et parents de sexe masculin. Les Syriennes s’intègrent plus rapidement dans leur nouvel environnement. En outre, elles font preuve d’une volonté d’apprendre la langue de leur nouveau pays et acceptent sans rechigner toute offre d’emploi.

. La Connectrice - Prix du droit des femmes 2016. Machisme ordinaire. Quand les garçonnets agressent les fillettes
Récemment, la maman d’une fillette de 4 ans s’était révoltée après avoir reçu la circulaire d’un centre aéré qui préconisait le port de short ou pantalon sous la robe pour ne pas être importunée par les garçons de 10-12 ans. La vidéo de cette page a reçu le Prix du droit des femmes 2016 avec pour titre "Je suis le machisme ordinaire". Elle a été conçue sur la foi de témoignages et d’histoires vécues. Ce petit film non seulement témoigne de la résignation des éducateurs/éducatrices mais il montre que le harcèlement sexuel est parfaitement admis dans notre société et qu’il ne choque que les victimes.

. Irréductiblement féministes ! - Politiques, intellectuels, médias, reprenez-vous vite !
Après la tuerie de Nice, alors que le décompte invraisemblable de tués et de blessés tombait comme autant de mares de sang noyant la ville sous l’horreur, les réseaux sociaux mais aussi des médias et des politiques ont rivalisé des poncifs habituels : « c’est l’œuvre d’un fou », « il n’est même pas religieux », « pas d’amalgame », qui ont résonné comme autant de coups supplémentaires portés aux victimes. L’enquête progressant, il fut rapidement établi que ni l’attentat de Nice, ni plus tard l’assassinat de Saint Etienne du Rouvray, n’étaient l’œuvre de malades mentaux délirants. Les hommes qui ont commis ces horreurs ne sont ni déséquilibrés ni solitaires.

. Brain Damaged - Ava DuVernay est la première femme noire à réaliser un blockbuster !
Ava DuVernay est la première femme noire à réaliser un film au budget dépassant les 100 millions de Dollars avec A Wrinkle in Time. On la connait pour son film Selma, qui a remporté les faveurs de la critique à sa sortie et été acclamé aux Oscars. La réalisatrice Ava DuVernay peut s’enorgueillir d’être désormais la première femme réalisatrice noire à diriger un film au budget dépassant les 100 millions de dollars :A wrinkle in time. Ava DuVernay est à la tête de cette adaptation du roman fantastique de Madeleine L’Engel. A son casting la femme rempile avec Oprah Winfrey, la célèbre présentatrice de talk-show américaine et productrice, désormais actrice.

. Le Huffington Post Québec - Début de l’enquête nationale sur les femmes autochtones le 1er septembre
La très attendue enquête publique nationale sur les femmes autochtones disparues ou assassinées se mettra en branle le 1er septembre. Le mandat des commissaires sera d’examiner et de faire rapport sur les causes systémiques de la violence et de se pencher sur diverses institutions, incluant les forces policières et les services de protection à l’enfance. L’enquête sera dirigée par cinq commissaires, dont l’ancienne présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) et ex-candidate libérale Michèle Audette. La commissaire en chef sera Marion Buller, juge à la Cour provinciale de Colombie-Britannique. La fin de l’enquête est prévue pour le 31 décembre 2018. Son budget est de 53,8 millions de dollars.

. Le Courrier international - Brésil. Prostitution : la face sombre des Jeux olympiques
L’affluence engendrée par les Jeux olympiques de Rio entraîne un phénomène parallèle : en mal d’argent, des femmes viennent de tout le pays pour se prostituer le temps de la compétition. Le site du quotidien El País, consacre un reportage à ces femmes. “Dans une boîte du quartier touristique de Copacabana, […] elles couchent pour de l’argent, détestent leur travail et sont venues à Rio se faire une petite fortune avant les Olympiades. Avec pour objectif de reprendre une vie normale ensuite.” Une jeune femme âgée de 24 ans raconte qu’elle “veut mettre plus d’argent de côté pour pouvoir finir ses études et étudier l’anglais. ‘Ma peur, c’est de ne pas arrêter. Ce n’est pas de l’argent facile mais c’est vite fait : c’est une addiction infernale’.”

. La Presse - Michèle Audette, "un réservoir inépuisable d’énergie"
Déterminée. Batailleuse. Énergique. Femme de convictions. Communicatrice hors pair. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire la personnalité de Michèle Audette, l’un des cinq commissaires nommés hier par le gouvernement Trudeau pour mener à bien les travaux de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Cette enquête nationale, elle l’a d’ailleurs réclamée pendant plusieurs années lorsqu’elle était à la tête de l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) en multipliant les sorties publiques, les lettres au gouvernement fédéral et les entrevues médiatiques.

. Le Devoir - Lucille Dumont 1919-2016 - Une grande dame et des chansons
À une époque où il n’était pas évident d’imposer la chanson d’ici, Lucille Dumont avait fait connaître les auteurs québécois et n’avait jamais cessé de le faire, de Léo Lesieur à Gilles Vigneault et Pierre Calvé, de Raymond Lévesque à Sylvain Lelièvre, Michel Conte et plusieurs autres. Et Jacques Blanchet bien sûr, pour qui elle avait une grande amitié et qui lui a donné sa chanson fétiche Le ciel se marie avec la mer, un classique indémodable. Pour faire connaître la chanson d’ici, elle n’a pas attendu qu’elle brille partout de tous ses feux. Elle y croyait aux premières lueurs et avec ferveur. Et, au long de sa carrière, elle n’y a jamais renoncé.

. L’Actualité - L’Assemblée nationale est sexiste et en voici la preuve
Les femmes ont le droit de se présenter aux élections provinciales depuis 1940, mais sept décennies plus tard, les politiciennes québécoises sont loin d’être les égales de leurs collègues masculins. Temps de parole, postes d’influence et budgets : le pouvoir est encore entre les mains des hommes. Toutes proportions gardées, les politiciennes s’expriment nettement moins à l’Assemblée nationale que leurs collègues masculins. Ce phénomène, combiné au faible nombre de femmes élues (29% des députés en avril 2016), accentue d’autant plus la sous-représentation politique des Québécoises. Les hommes du cabinet Couillard, ministres titulaires et responsables compris, ont actuellement l’emprise sur 90% des budgets ministériels.

. Le Devoir - Hommage à la députée Sylvie Roy. Une femme frondeuse, loyale, ouverte sur le monde
Durant ses 13 ans de vie parlementaire, Sylvie Roy a rempli plusieurs fonctions comme porte-parole de l’opposition et de l’opposition officielle de l’ADQ puis de la CAQ. Mes hommages, Sylvie ! Je garderai toujours de toi l’image d’une battante, d’une femme forte, amoureuse de ses enfants, ouverte sur le monde, loyale aux citoyens des deux circonscriptions que tu as représentés à l’Assemblée nationale et profondément éprise d’éthique, de justice et d’égalité. Lire aussi : Une femme de tous les combats.

. Le Devoir - Une femme à la tête de Tokyo, une première
Pour la première fois, une femme, Yuriko Koike, a été élue dimanche gouverneure de Tokyo, au moment où la ville se prépare à accueillir les Jeux olympiques de 2020. Cette politicienne expérimentée de 64 ans était opposée à un nombre record de 20 autres candidats après la démission en juin de Yoichi Masuzoe, pris dans un scandale financier. Élue pour quatre ans, Mme Koike, ex-ministre de l’Environnement puis de la Défense parlant couramment l’anglais et l’arabe, aura pour principale tâche de superviser la préparation de la manifestation reine du sport mondial, plus de 50 ans après les précédents jeux d’été de Tokyo en 1964.

. TV5 - Rio 2016 - Des athlètes réfugiées aux JO : le rêve après l’horreur
Pour la première fois dans l’histoire des Jeux olympiques, une équipe de réfugiés dont la moitié de femmes, participera à la compétition. Lors de la cérémonie d’ouverture, la délégation défilera sous la bannière et l’hymne olympique, juste avant les Brésiliens. Parmi eux, quatre femmes. Yolande Mabika, Yusra Mardini, Rose Nathike Lokonyen et Anjelina Nadai Lohalith vont combattre, nager et courir pour l’exploit sportif, humain, et en espérant parfois pouvoir retrouver leurs familles. Voici leurs parcours hors norme à l’approche de la compétition.

. Le Devoir - Mères porteuses - Un jugement de la Cour du Québec ouvre la porte au tourisme procréatif
Le dernier jugement de la Cour du Québec, qui vient reconnaître à un père le droit d’adopter des jumelles conçues par une mère porteuse en Inde, ouvre une brèche importante en matière de tourisme procréatif, estime Alain Roy, président du Comité consultatif sur le droit de la famille. "Maintenant, on sait que les couples québécois qui vont aller en Inde ou ailleurs dans le monde, peu importe les conditions exécrables dans lesquelles les mères porteuses évoluent là-bas, vont pouvoir revenir avec l’enfant et soumettre un projet d’adoption […]. Ça peut être reçu par les gens qui veulent un enfant comme étant une certaine forme de caution."

. Tribune de Genève - Les premiers artistes de l’Humanité étaient des femmes
Les manuels d’histoire étaient jusqu’ici formels : les magnifiques fresques rupestres que l’on trouve notamment dans les grottes de Lascaux, en France, ont été peintes par des hommes. Probablement des chasseurs qui racontaient et valorisaient ainsi leurs parties de chasse. Hic : une étude vient de paraître et contredit ce qui était jusqu’ici acquis. Elle démontre en effet que les femmes étaient sans doute les premières artistes de l’Humanité. Pour étayer sa théorie, le chercheur s’est appuyé sur les empreintes des mains que l’on retrouve un peu partout dans les grottes préhistoriques du monde entier. Dean Snow a étudié pendant près de 10 ans la longueur des doigts et leur écartement dans les traces ornant huit sites de France et d’Espagne.

. La Presse - Ottawa abolira la discrimination envers les épouses autochtones
Le gouvernement fédéral a entrepris d’éliminer de la Loi sur les Indiens les dispositions qui dépouillent les femmes autochtones de leur statut lorsqu’elles épousent un non-Autochtone. En août dernier, la Cour supérieure du Québec avait statué que ces articles de la Loi fédérale sur les Indiens violaient la Charte canadienne des droits et libertés. Mme Bennett veut aussi s’attaquer "à toute discrimination fondée sur le sexe" dans cette Loi sur les Indiens.

. Radio-Canada - Si ma soeur doit porter le voile, je le porterai aussi
Des hommes iraniens ont commencé à porter le hijab dans les médias sociaux. Ils appuient ainsi une campagne contre l’obligation pour les femmes de porter le voile en Iran. Une "police de la moralité" surveille de près les femmes iraniennes depuis la révolution de 1979, qui a fait de l’Iran une République islamique. Celles qui exposent leur chevelure, un geste considéré comme honteux, risquent des sanctions allant d’amendes à des périodes de détention, voire la lapidation. Des affiches dans les rues rappellent qu’une femme non voilée risque d’être vue comme "impure" et qu’elle s’expose à des avances sexuelles.

. Le Journal de Montréal - La députée Sylvie Roy meurt à 51 ans
La cause du décès de Mme Roy est pour le moment inconnue. « Mme Sylvie Roy a rendu l’âme cet après-midi à l’hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec où elle avait été admise au début du mois dernier à la suite d’un sérieux malaise. Depuis, son état n’a cessé de se détériorer », dit le communiqué sur la page Facebook de la députée. Mme Roy était députée à l’Assemblée nationale du Québec depuis 2003. Elle s’était notamment illustrée en étant la première, au Salon bleu, à exiger une commission d’enquête sur la construction, dès 2009.

. La Presse - Déborah Cherenfant, personnalité de la semaine
Jeune entrepreneure de 31 ans, elle a remporté le prix Femmes de mérite du Y des femmes dans la catégorie Entrepreneuriat. Originaire d’Haïti, Déborah Cherenfant a immigré au Québec en 2005 pour étudier à HEC Montréal, où elle a obtenu un baccalauréat en administration des affaires trilingue avec spécialisation en entrepreneuriat et un certificat en économie internationale de l’UQAM. Elle a lancé le blogue Mots d’Elles
, dont l’objectif est de faire rayonner des modèles féminins de réussite. En 2012, elle lançait son entreprise, Coloré Design, une gamme d’accessoires de mode et de design faits à la main à Montréal avec des tissus traditionnels venus d’ailleurs. L’entreprise emploie des femmes immigrantes. Puis, en 2015, Coloré Design a lancé le Marché Coloré.

. Le Devoir - Deux Québécoises de 12 ans dans la Silicon Valley
Deux jeunes Québécoises d’à peine 12 ans ont réussi à se hisser en finale du prestigieux Technovation Challenge de San Francisco, une compétition internationale visant à encourager les jeunes filles de tous les pays du monde à s’initier à la technologie. Avec InDaFridge, une application mobile pour contrer le gaspillage alimentaire, Maé Guignat-Lépinay et Clémence Auclair ont déjà séduit plusieurs jurys nationaux et régionaux et se sont finalement rendues jusqu’au pays de Steve Jobs, dans la Silicon Valley.

. Euronews - Les femmes vont-elles faire gagner "Hillary" ?
Dans les couloirs de la convention démocrate de Philadelphie, des pins “encore une féministe pour Hillary” sont épinglés à des T-shirts “votez pour la fille”. Plusieurs sondages suggèrent en effet qu’une large majorité des électrices américaines voteront pour Hillary Clinton en novembre. Chez les électrices de moins de 34 ans et de plus de 65 ans, l‘écart de votes entre hommes et femmes pourrait bien être le plus élevé jamais enregistré. Alors qu’Hillary Clinton est encore très critiquée, même dans son propre camp, les cadres du parti démocrate espèrent que cette grande première dans l’histoire politique américaine va emballer la campagne.

øøø

<--- Consultez les fils de presse des années et des mois antérieurs à gauche dans cette page.

Mis en ligne sur Sisyphe, août 2016


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2016
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin