| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 1er juin 2016

Fil de presse, juin 2016

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse, mai 2017
Fil de presse, avril 2017
Fil de presse, mars 2017
Infolettre de Sisyphe, mars 2017
Fil de presse, février 2017
Fil de presse, janvier 2017
Fil de presse de Sisyphe, décembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, novembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, octobre 2016
Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources médiatiques. Les opinions exprimées dans ces sources n’engagent que leurs auteur-es.

JUIN 2016


. La Gazette des femmes - Tennis féminin : un jeu de séduction ?
Le tennis est le sport féminin le plus glamour, et probablement le plus populaire. L’apparence des joueuses captive les médias et les fans, en plus d’attirer les commanditaires. Mais cet engouement pour leur plastique relègue-t-il leur jeu au second plan ? Plusieurs spécialistes du sport le croient. Ce culte de l’apparence prend de l’ampleur à l’aube des années 2000. La Women’s Tennis Association (WTA) est la plus grande association organisant des compétitions de tennis féminin. C’est avec Anna Kournikova que l’organisme a commencé à développer son marketing autour de la plastique des athlètes.

. Réseau International - Déclaration choquante d’un initié du domaine médical
Le Dr Richard Horton, rédacteur en chef de The Lancet, a récemment fait une annonce disant qu’un nombre scandaleux de publications d’études sont au mieux, peu fiables, quand elles ne sont pas complètement mensongères, en plus de frauduleuses. Horton dit carrément que les grandes compagnies pharmaceutiques falsifient ou truquent les tests sur la santé, la sécurité et l’efficacité de leurs divers médicaments, en prenant des échantillons trop petits pour être statistiquement significatifs, ou bien, pour les essais, embauchent des laboratoires ou des scientifiques ayant des conflits d’intérêt flagrants, ils doivent plaire à la compagnie pharmaceutique pour obtenir d’autres subventions. Dans le monde entier, la corruption de l’industrie médicale est un énorme problème, peut-être plus grave que la menace de toutes les guerres réunies.

. Le Devoir - 12e festival chants de vielles - Le legs d’Élizabeth Gagnon
Magnifique passeuse de savoirs et d’imaginaires entre chanson francophone, musiques traditionnelles et musiques du monde, Élizabeth Gagnon prend sa retraite après avoir consacré 43 ans à la rencontre vraie et à un service public de grande noblesse. À la fois intégrité, passion, pédagogie et écoute active, elle est cette travailleuse de fond qui remonte l’histoire et la fait rejaillir en mille couleurs à faire renaître à nouveau. Témoin privilégié de la richesse de peuples, elle creuse dans les cultures, donne de l’ampleur à la transmission et soutient les porteurs, qu’ils soient reconnus ou non.

. Les Martiennes - "Tout est de la faute des féministes !"
L’argument n’est pas nouveau. Il est même loin d’être original. Depuis que les féministes se sont battues pour que les femmes puissent étudier, voter, posséder un compte en banque sans l’autorisation de leur mari, avoir une contraception libre, recourir à une interruption volontaire de grossesse, être payée le même salaire pour les mêmes compétences que leurs collègues masculins, elles ont entendu cette remarque fallacieuse. Selon les ennemis des droits des femmes, le monde s’écroule. Et les féministes sont coupables de cette "décadence". Pour eux, "tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes". Tout progrès est une menace d’un ordre établi parfait. Dernière déclaration en date ? La semaine dernière, l’Académie de médecine a estimé que la France avait « 10 ans de retard » en matière de soins à cause… "des féministes".

. Le Devoir - Femme et autochtone, une combinaison dangereuse
Agressions sexuelles, vols, voies de fait et bien d’autres : les femmes autochtones étaient en 2014 deux fois plus susceptibles d’être victimes de violence que les hommes de leur communauté, près de trois fois plus que les femmes non autochtones et plus de trois fois plus que les hommes non autochtones, selon le rapport de Statistique Canada. Première femme autochtone canadienne à obtenir un doctorat en criminologie, Lisa Monchalin ne s’étonne guère des résultats de l’enquête, mais juge « troublant » que la violence dont sont victimes les autochtones n’ait peu ou pas diminué depuis la publication de la précédente enquête.

. MyTF1News - Prostitution : "On constate une explosion du nombre de femmes voulant décrocher"
Alors que six clients ont été condamnés depuis l’entrée en vigueur de la loi sur la pénalisation des "achats d’actes sexuels" le 14 avril, Lorraine Questiaux du Mouvement du Nid répond aux questions de MyTF1News. Les six hommes condamnés ont été interpellés à Paris. Il n’y a pas vraiment de portrait-type. Mais les bénévoles du Mouvement du Nid les observent au quotidien, à Paris et ailleurs. Il s’agit d’hommes qui agissent en connaissance de cause. Ils savent très bien ce qu’ils font. Et c’est d’une extrême violence. On retrouve souvent les grands défenseurs de la société patriarcale. De nombreux migrants font des descentes dans les lieux de prostitution parisiens, en tant que clients ou pour tabasser des prostituées.

. Huffington Post - L’opposition exige un geste de Couillard pour faire libérer Homa Hoodfar en Iran
L’opposition dénonce l’inaction du gouvernement Couillard dans le dossier de Homa Hoodfar, cette professeure de l’Université Concordia qui croupit dans une prison iranienne depuis plus de trois semaines. Contrairement à ce qu’il a entrepris pour le blogueur Raif Badawi emprisonné en Arabie saoudite, le gouvernement du Québec n’a toujours pas fait de gestes officiels en appui à cette Irano-Canadienne. Homa Hoodfar est née en Iran, mais vit à Montréal depuis 30 ans. Elle a été arrêtée en mars, s’est fait confisquer son passeport et son ordinateur, puis a été incarcérée le 6 juin à la prison d’Evin, sans avoir accès à un avocat. Cette prison est tristement célèbre : c’est là où la photographe canadienne d’origine iranienne Zahra Kazemi a été enfermée et torturée à mort en 2003.

. Les Nouvelles/News - L’appli féministe des Glorieuses dans les abribus parisiens
Plutôt que des publicités, des portraits de femmes marquantes ou un quizz féministe. C’est ce que les Parisien.ne.s et touristes peuvent désormais découvrir sur une centaine d’abribus parmi les 2 000 que compte la capitale. Ils sont en effet désormais équipés d’écrans tactiles 32 pouces qui permettent aux usagers "d’accéder à des informations en temps réel et d’interagir avec des services utiles ou de divertissement". Ces services et divertissements, la mairie de Paris les a choisis dans le cadre d’un concours "d’applications pour les écrans tactiles des nouveaux abris-voyageurs". Et parmi la trentaine de lauréats, Les Glorieuses se sont fait une place.

. Radio-Canada - Une jeune femme handicapée conteste la loi sur l’aide médicale à mourir
L’aide médicale à mourir devrait être disponible pour tous ceux qui souffrent de maladies graves et irrémédiables, même si leur mort naturelle n’est pas raisonnablement prévisible, soutiennent une femme handicapée de 25 ans de Chilliwack et l’Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique (ALCCB). Le président de l’ALCCB, Josh Paterson, prétend que cette loi est inconstitutionnelle puisqu’elle exclut une classe de Canadiens, c’est-à-dire « ceux et celles qui souffrent sans fin [de vie] immédiate en vue ».

. La Presse - Les autorités mexicaines abusent des femmes arrêtées, selon Amnesty International
L’ONG basée à Londres a enquêté sur les cas de 100 femmes incarcérées dans des prisons du Mexique. Toutes ont déclaré avoir subi des formes de harcèlement sexuel ou d’abus psychologiques lors de leur arrestation et de leur interrogatoire. « Quand on parle de violence contre les femmes, la méthode préférée de l’État (mexicain) est la violence sexuelle. Ça a été une découverte effrayante », commente à l’AFP Madeleine Penman, auteure du rapport.

. Libération - Toute la rigueur républicaine contre l’islam radical
Refuser la stratégie de la peur et de l’intimidation, défendre le droit de critiquer les dogmes religieux, mettre en échec les guerres juridiques visant à bâillonner la libre parole, c’est ce que réaffirme le comité de soutien à l’essayiste Djemila Benhabib. A plusieurs reprises ces dernières années, les démocraties ont rappelé que la liberté d’expression était un droit inaliénable. Pourtant, aujourd’hui nombre de penseurs, d’intellectuels, d’écrivains, de journalistes et de militant(e)s féministes et laïques font l’objet de graves persécutions, voire de menaces de mort en raison de leur détermination à user de ce droit.

. Le Devoir - États-Unis - Pour un droit réel à l’avortement
La Cour suprême des États-Unis vient de faire une brèche attendue dans la stratégie privilégiée depuis des années par le mouvement pro-vie américain. Les États et leur pouvoir de réglementation en matière de soins de santé ne pourront plus aussi aisément servir à limiter le droit à l’avortement. Il était temps, car il y a encore beaucoup à faire. La loi texane a pu être invalidée parce qu’une clinique et des professionnels de la santé ont eu les moyens de la contester. Sans eux, le droit des femmes à l’avortement aurait continué d’être bafoué en toute impunité dans cet État. Au Canada, le droit à l’avortement est limité avant tout par le manque de ressources, dont la répartition demeure un choix politique. Lire aussi : La Cour suprême des États-Unis réaffirme le droit à l’avortement.

. Le Devoir - Le legs de Madame art public
Francyne Lord a dirigé le Bureau d’art public de Montréal pendant plus de 25 ans. À la retraite, elle part la tête pleine de bons souvenirs et la conscience tranquille, comme si, au bout du compte, même les polémiques avaient aidé la cause de l’art public. Le Bureau d’art public a été mis sur pied en 1989. Auparavant, Francyne Lord travaillait au ministère de la Culture, auprès du secrétariat qui gérait la politique du 1%, soit celle de l’intégration des arts à l’architecture. Le Bureau a été fondé sur trois nobles principes : l’acquisition, la conservation et la diffusion. Et c’était la vision du maire Jean Doré.

. Le Figaro - Le prix Lumière 2016 pour Catherine Deneuve
Le Prix Lumière 2016 sera remis le 14 octobre à Catherine Deneuve, lors de la 8e édition du festival de cinéma à Lyon. La comédienne, âgée aujourd’hui de 72 ans, sera la première femme à recevoir ce prix qui récompense chaque année une personnalité du 7e art. « Le Prix Lumière est attribué à cette talentueuse artiste restée mystérieuse et moderne, pour ce qu’elle est, ce qu’elle fait, ce qu’elle dit, ce qu’elle joue, ce qu’elle chante et ce qu’elle enchante depuis toujours et pour toujours », souligne l’Institut Lumière.

. La Presse - Une femme comme colistière de Clinton ?
Hillary Clinton osera-t-elle ajouter à la nature historique de sa campagne présidentielle en choisissant en plus une femme comme colistière ? Jennifer Lawless, directrice de l’Institut des femmes en politique à l’American University, n’écarte pas cette possibilité. « Étant donné que la liste des colistiers potentiels qui circule est très courte et qu’Elizabeth Warren s’y trouve, cela laisse supposer que l’équipe de Clinton songe sérieusement à un ticket tout féminin, dit la politologue. Et le fait que Warren ait une feuille de route qui tranche avec celle de Clinton indique que l’équipe de Clinton répond aux appels lancés par différentes ailes du parti en faveur d’une certaine rupture avec l’establishment traditionnel. »

. TV5 - Vera Baboun, femme de paix, à la tête de la ville palestinienne de Bethléem
La première femme maire de la ville a dû essuyer les regards de travers, les critiques et les coups bas d’une classe politique patriarcale et conservatrice, “mais c’est le jeu en politique” affirme-t-elle en replaçant machinalement ses lunettes sur sa tête pour dégager son visage de son épaisse chevelure. N’empêche, dans son cas à elle le jeu est allé très loin. Des tracts diffamants, aux menaces de mort en passant par l’attaque violente de sa voiture, ses opposants n’ont pas eu de problèmes à s’adonner aux coups en dessous de la ceinture. Une femme, catholique, veuve et indépendante qui remporte la mairie alors que le conseil municipal était auparavant dominé par les islamistes du Hamas, ça a fait grincer des dents. Mais hors de question pour cette mère courage de baisser les bras.

. La Presse - Congédiée parce qu’elle est blanche ?
Selon Katerine-Lune Rollet, en selle depuis trois ans, MAtv l’a congédiée parce « qu’elle est caucasienne ». En effet, pour remplir son mandat de diversité, la chaîne MAtv, propulsée par Vidéotron, confiera les rênes de l’émission Montréalité à quelqu’un issu d’une « minorité visible ». C’est très délicat comme sujet. Si un animateur d’origine haïtienne ou mexicaine avait été écarté en raison de la couleur de sa peau, il aurait, avec raison, crié à l’injustice et au racisme. Quand c’est l’inverse qui se produit, on réagit comment ? De la même manière : c’est inacceptable, surtout quand un employé s’acquitte bien de sa tâche et qu’il n’a commis aucune faute.

. Révolution féministe - Prostitution : entendre les voix des survivantes
Dans toute discussion sur l’industrie de la prostitution, c’est essentiellement ceux qui ont intérêt à ce que le système se perpétue que l’on entend. Cette industrie dont les profits se chiffrent en milliards de dollars cherche à convaincre que la prostitution est juste un service comme un autre qui permet aux femmes de gagner beaucoup d’argent, de voyager et de jouir d’un train de vie luxueux. Il n’y a quasiment aucune mention des dommages, des violations, de la souffrance et des ravages causés. Il faut nier la réalité des dommages causés par la prostitution parce que, si elle était connue, elle interfèrerait avec le business de l’exploitation sexuelle.

. Le Huffington Post Québec - En 2016, les publicités sexistes ne sont pas disparues du paysage québécois
On est peut-être en 2016, mais les publicités à connotation sexuelle et sexiste ne sont pas disparues du paysage québécois pour autant. Si les publicitaires ont changé leur approche en utilisant l’humour, l’ironie et une esthétique plus léchée, les seins et les fesses sont toujours sur les affiches et dans les magazines, et la fréquence de ces annonces sexistes ne semble pas avoir diminué, indique la Coalition nationale contre les publicités sexistes. L’organisme québécois, qui existe depuis 2007, note toutefois que les annonceurs et les entreprises sont maintenant plus sensibles à cette récrimination, a indiqué en entrevue Éliane Legault-Roy, porte-parole de la Coalition.

. Cheek Magazine - Lena Dunham et Sheryl Sandberg encouragent l’entraide entre les femmes
Quand Sheryl Sandberg, la numéro 2 de Facebook, lance une campagne intitulée "Together Women Can" pour encourager l’entraide et la solidarité entre les femmes, elle peut évidemment compter sur le soutien de Lena Dunham, l’une des personnalités les plus engagées sur le sujet au sein de sa génération. Cette dernière apparaît dans la vidéo de la campagne, aux côtés, entre autres, d’Emma Watson, Selena Gomez ou Serena Williams. Logiquement, elle interviewe donc elle-même Sheryl Sandberg dans sa dernière "newsletter Lenny", l’occasion pour les deux femmes de revenir sur leurs cheminements personnels et sur la puissance des liens qu’elles ont noués avec d’autres femmes.

. Le Devoir - Fête nationale - Marche en forêt sur les pas du pays
L’homme, la femme, l’enfant, tout être humain est toujours dans une situation particulière à l’égard de la réalité totale du monde ; voilà l’universalité de la condition humaine. Cela étant, il nous reste à explorer, pour nous Québécois d’expression française, quelle est la condition existentielle de notre être-au-monde. Cette condition, reconnaissons-le d’emblée, est problématique. Car il y a bien une espèce de drame, une petite tragédie pourrait-on dire, qui est propre à la nation québécoise. Le pire de ses effets est que le peuple du Québec est en train de perdre le sens et la valeur du concept de liberté politique.

. Journal de Montréal - Des titres au féminin pour les employées de la construction
Des travailleuses de la construction en ont assez d’être considérées comme « charpentier » ou « plâtrier » et veulent féminiser ces noms sur leur carte de compétence. Un geste qui va de soi, dit la FTQ-Construction. remise par la Commission de la construction du Québec (CCQ), il est inscrit « électricien ». La FTQ-Construction a publié mercredi une liste des termes féminisés pour définir les femmes pratiquant chaque métier de l’industrie et incite la CCQ à l’utiliser. "Juste de les appeler par leur vrai nom, ce serait déjà bien", il s’agit d’une question de respect de base.

Gènéthique - L’Académie de Médecine le réaffirme : "hommes et femmes sont différents"
L’Académie de médecine a publié jeudi une déclaration dans laquelle elle rappelle que les « les hommes et les femmes sont biologiquement différents et ne sont pas égaux devant la maladie ». Cette déclaration est « destinée à sensibiliser le grand public et les médecins », car l’Académie de médecine souhaite une « meilleure prise en compte des différences entre les sexes au niveau médical ». L’Académie recommande donc de « réviser les principes établis de la recherche fondamentale et clinique jusqu’à la pratique médicale, en tenant compte des ‘différences biologiques liées au sexe’ et des ‘contraintes liées au genre’ ». Lire aussi : "Médecine inégalitaire en France : la faute aux féministes".

. Entre les lignes entre les mots - Faire entendre – donc comprendre – que les femmes existent
Modifier la grammaire ou le vocabulaire pour rendre visible les femmes et favoriser l’égalité des femmes n’est ni illégitime ni arbitraire… C’est une décision politique que de faire du masculin le générique, la perpétuer ou non est aussi une décision politique. Les langues évoluent comme toutes les pratiques sociales. La tradition, toujours réinventée, masque des choix effectués ou imposés et entend figer ce qui ne peut être qu’en mouvement.

. Radio-Canada - Le Nouveau-Brunswick investit pour l’équité salariale en éducation
Le gouvernement du Nouveau-Brunswick va consacrer 35 millions de dollars sur 10 ans pour améliorer l’équité salariale dans le système d’éducation. La mesure touche environ 3000 travailleuses de soutien en éducation, soit des aides-enseignantes, des aides-bibliothécaires et des adjointes administratives. L’augmentation est rétroactive à 2012. Les réajustements salariaux prévus pour ces employées découlent directement de la loi sur l’équité salariale adoptée en 2009 par un précédent gouvernement libéral. D’autres groupes d’employées attendent aussi des nouvelles semblables.

. Jeune Afrique - Pour en finir avec les violences faites aux veuves en Afrique
À l’occasion de la sixième Journée internationale des veuves, qui a lieu chaque année le 23 juin, Sylvia Bongo Ondimba et Jeannette Kagame, respectivement premières dames du Gabon et du Rwanda, mettent en garde contre la stigmatisation et les abus dont les veuves sont trop souvent l’objet. Sur 258 millions de veuves dans le monde, plus de 115 millions vivent dans une pauvreté extrême, certaines confrontées à l’ostracisme, à la violence, à la privation de logement, à la maladie ou à la discrimination juridique et sociale ; et 81 millions auraient été victimes d’abus sexuels tandis que 1,5 million de leurs enfants décèdent avant leur cinquième anniversaire.

. Radio-Canada - Mystère autour de l’emprisonnement de Homa Hoodfar
On est toujours sans nouvelles de la professeure d’anthropologie et de sociologie de l’Université Concordia qui est détenue dans une prison au nord de Téhéran, en Iran, depuis le 6 juin dernier. Son emprisonnement étonne, puisque Mme Hoodfar, qui éprouve des problèmes de santé, n’est pas reconnue comme militante politique. Geneviève Rail, professeure à l’Université Concordia et amie de Homa Hoodfar, le photographe Aydin Matlabi et l’épidémiologiste Nima Machouf expliquent à Catherine Perrin pourquoi la triple nationalité de Mme Hoodfar complique la situation. "C’est une chercheuse qui pèse ses mots, qui fait des analyses extrêmement rigoureuses, souligne Geneviève Rail. Donc, on a de la difficulté à comprendre pourquoi ce serait une personne comme elle qui aurait été arrêtée. Plutôt que d’aller à l’encontre de ce qui se passe en Iran, elle est plutôt là pour nous faire comprendre à nous, ici, en Occident, certaines des réalités [de là-bas]."

. Le Point - Tourisme sexuel : un Français condamné à 16 ans de prison
Un Français a été condamné à 16 ans de réclusion criminelle, mercredi devant les assises à Versailles, pour avoir violé ou agressé sexuellement au moins 66 garçons au Sri Lanka, en Tunisie et en Égypte, dans un dossier « hors normes » de pédophilie. La peine de Thierry Darantière, 52 ans, est assortie d’une injonction de soins dans le cadre d’un suivi sociojudiciaire de dix ans. Ce verdict, rendu après plus de cinq heures de délibérations, est inférieur aux réquisitions de l’accusation, 18 ans de réclusion. "Rien ne sauve, tout accable", avait lancé l’avocat général. "Ces viols, par leur durée, leur fréquence, le cynisme (de l’accusé), le contexte humanitaire, sont hors normes", sentiment partagé par les enquêteurs et les associations parties civiles.

. Le Devoir - Benoîte Groult. Prendre conscience de son oppression
Pour la professeure Lori Saint-Martin, de l’UQAM, la grande force de Benoîte Groult est de s’adresser à tout le monde. « Ainsi soit-elle, un tout petit livre, très accessible, est plus facile à lire que Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir, même si on ne peut exagérer l’importance de ce dernier. Elle aborde tous les thèmes dont nous parlons encore : les droits des femmes, la question de l’excision, la place des magazines féminins, la littérature des hommes qui serait la seule universelle puisque celle des femmes ne serait que “féminine”, la justice, la réciprocité, la violence, le ménage, l’école… Beaucoup de thèmes sont là, présentés de façon très accessible. Elle fait des liens et s’adresse à tout le monde. »

. Radio-Canada - Se faire avorter ? C’est selon votre code postal aux États-Unis
La bataille pour le droit à l’avortement est loin d’être réglée aux États-Unis. De nombreux États ont adopté des séries de lois qui restreignent fortement l’accès à ce service médical. Des mesures controversées, sur lesquelles la Cour suprême se prononcera dans les prochains jours. Le droit à l’avortement est en recul. Le nombre de cliniques a diminué : un tiers de moins en cinq an. La distance à parcourir par les femmes pour se faire avorter augmente, et les cliniques voient plus souvent des patientes venues d’autres États. Les grossesses d’adolescentes sont en hausse, et le nombre d’avortements, en baisse. Dans ces données, il faut voir l’influence de la droite religieuse et le travail des élus conservateurs.

. L’Orient Le Jour - Mariées à 13 ans, elles perpétuent la tradition avec leurs filles
Une bouche de moins à nourrir. C’est ce que se disent des familles syriennes en donnant en mariage leurs filles de 13 ou 14 ans à des hommes qui peuvent être âgés de 30 ans. Sous d’autres cieux, cela s’appelle pédophilie, un crime passible de prison. Pas en Syrie, ni dans certains pays d’accueil... Venues de milieux ruraux et pauvres en Syrie, ces femmes, qui se sont mariées suite à la décision prise par leurs parents, ne reçoivent aucune éducation sexuelle et c’est juste le jour de leur mariage, à quelques heures de leur première nuit, qu’elles savent ce qui les attend. Leur situation de réfugiées ne fait qu’ajouter à leur misère psychologique et financière.

. Les Nouvelles/News - USA : Who Talks de l’élection présidentielle ? Des hommes of course
Qui parle de la campagne présidentielle américaine ? Qui l’analyse, la décortique, à quelle fréquence ? Sont-ce des hommes ou des femmes ? Ce sont les questions auxquelles a voulu répondre le Women’s Media Center (WMC), un centre qui "travaille avec les médias pour veiller à ce que les histoires de femmes soient racontées, et les voix des femmes soient entendues". Sans surprise, le problème de la sous-représentation des expertes à la télévision dépasse les frontières et se retrouve aux États-Unis. La récente investiture d’Hillary Clinton, première femme candidate d’un grand parti pour la présidence américaine, n’a semble-t-il pas ouvert la voie aux femmes du côté des médias.

. TV5 - Disparition de Benoîte Groult, celle dont la plume légère combattait pour les droits des femmes
Merveilleuse écrivaine, généreuse féministe, Benoîte Groult, toujours sur le pont, souriante, conquérante, prête à aider toute initiative destinée à défendre les droits des femmes. Lors de la soirée de lancement de notre site Terriennes, elle trônait au milieu du premier rang, applaudissant à tout rompre. Elle avait accepté sans hésitation de devenir membre de notre comité de "marrainage", une invention pour mettre au féminin parrainage... L’écrivaine racontait son combat pour la féminisation des mots et expliquait craindre la régression pour les droits des femmes à l’oeuvre partout dans le monde.

. Huffington Post France - Daech, un mouvement islamiste porteur d’un projet de féminicide
Les "centres maternels" implantés par Daech sur les territoires qu’il maîtrise ont tout d’un univers carcéral situé en Cauchemardie. Ces communautés de femmes sont commandées par le principe de l’asservissement sexuel et reproductif de celles qui y sont parquées. Leur assignation au rôle de mères renvoie au patriarcat qui les nie en tant qu’êtres humains et ne fonctionne qu’en les détruisant. Cette logique mortifère est poussée jusqu’au bout quand le fruit de leurs entrailles est rapté physiquement et/ou psychiquement -avec leur complicité parfois- pour être façonné en arme de guerre. Les machines à procréer usinent des moyens de destruction : tout est cohérent dans le système délirant du mouvement terroriste islamiste. Lire aussi : Le "génocide" des yézidis "est en cours".

. Voir - Radio-Canada : l’ombudsman donne raison à une plainte de Djemila Benhabib
Radio-Canada a manipulé une entrevue de Djemila Benhabib pour lui faire dire le contraire de sa pensée et laisser croire que tous les musulmans étaient anti-charte. Le journaliste avait reçu "une commande" en ce sens. L’ombudsman Pierre Tourangeau, qui a reçu plus de 80 plaintes à ce sujet, écrit : "En réécoutant et en relisant le reportage, je constate que le propos de Mme Benhabib qui a été utilisé n’a rien à voir avec le message qu’elle souhaitait exprimer et pour lequel elle avait accepté d’accorder une entrevue. Le reportage n’a pas respecté les Normes et pratiques journalistiques de Radio-Canada concernant le montage, la conduite et l’utilisation des entrevues".

. TV5 Monde - Virginia Raggi, première femme élue maire de Rome, une ville fondée par une louve
Virginia Raggi est une avocate de 37 ans, nouvelle figure montante du Mouvement 5 étoiles (M5S), ambitieuse formation populiste et anti-partis. Dans la liste des cinq difficultés que la jeune nouvelle maire de Rome aura à affronter, le Guardian britannique a placé : "être une femme dans la politique italienne". Virginia Raggi, mère, célibataire, a mis un soin particulier à ne pas se prévaloir de son sexe lors des municipales partielles de juin 2016, qui l’ont amenée au pouvoir dans une capitale qui est un livre d’histoire à ciel ouvert, toujours dominée par des hommes - pape, président, premier ministre.

. Irréductiblement féministe - Orlando, tuerie homophobe ou terrorisme islamiste ?
Encore un immonde carnage et qui rappelle d’autres attaques ; cette fois, 49 morts et 53 blessés gays et lesbiennes dans une boîte gay, le Pulse, à Orlando USA. Est-il donc si difficile d’imaginer que le tueur puisse être à la fois radicalisé et avoir choisi, motivé par sa haine homophobe, l’une des cibles privilégiées de l’islam fondamentaliste : l’homosexualité ?

. Le Courrier - Plus combatives, toujours battues
Au Salvador, malgré l’introduction d’une loi couplée à un programme gouvernemental d’assistance aux femmes battues, la violence de genre n’a pas diminué. Les féminicides sont même en hausse. La violence de genre est banalisée et son ancrage semble très profond. Le système patriarcal et machiste en vigueur impose aux femmes un statut de citoyennes de second plan, faibles. De facto, les hommes sont les détenteurs de l’autorité. L’une des pionnières de la lutte féministe au Salvador, Isabel Payes, dresse un état des lieux. « Je crois que la lutte est plus forte, car un vent de révolte souffle sur ce pays. Malheureusement, les agressions physiques et sexuelles, tout comme les féminicides ne sont pas en baisse », déplore-t-elle.

. À dire d’elles - Soyons vieilles et heureuses de l’être
Je suis vieille. Je suis vieille, et fière de l’être, et j’espère que vous aussi à la fin de cet article vous serez vieilles. Parce que ce matin, en lisant un court ouvrage de Marie de Hennezel et Bertrand Vergely, "Une vie pour se mettre au monde", c’est le constat que je me suis fait. En effet, l’auteure y décrit les peurs auxquelles les "seniors" qu’elle reçoit en "stages de bien vieillir", sont confrontés. La première d’entre elles, c’est la peur de ne plus séduire.

. La Presse - Créatrices, oui ; égales, non
Les chiffres sont éloquents. Douloureusement éloquents. On a beau être en 2016, avec un premier ministre à Ottawa qui se dit féministe, au sein d’un Québec qui affirme que l’égalité entre les hommes et les femmes est la valeur cardinale qui définit le peuple québécois, dès qu’on gratte le vernis des beaux discours, dès qu’on examine les chiffres dans un domaine précis - la création, dans ce cas-ci - on découvre avec stupéfaction que les femmes ne sont pas sorties du bois ni de l’auberge. Non, monsieur. Et contrairement à la célèbre pub de cigarettes Virginia Slims, qui disait "You’ve come a long way, baby" (« tu reviens de loin, bébé »)... disons que les créatrices reviennent de nulle part et qu’elles ne sont pas tellement plus avancées qu’en 1968, année où fut créée cette pub.

. Le Devoir - Les femmes en prison dans l’angle mort du milieu carcéral
En tant que chercheuses et citoyennes, nous sommes consternées de constater que les besoins des femmes incarcérées semblent encore une fois être passés sous silence. La Maison Tanguay était loin d’être idéale, mais le déménagement au centre Leclerc constitue un retour en arrière important : le manque d’accès à des services de santé de qualité, le confinement prolongé et la mixité des lieux constituent des enjeux qui menacent la santé et la dignité des femmes incarcérées, qui compromettent leur réinsertion et qui portent atteinte à leurs droits fondamentaux. Les quelques acquis qui ont découlé de la reconnaissance des besoins des femmes incarcérées ont été abandonnés.

. Le Nouvel Observateur et Rue89 - On a regardé une féministe regarder les youtubeuses beauté
Avec Mona Chollet, auteure de l’essai féministe Beauté fatale, nous avons passé l’après-midi devant des youtubeuses beauté à la recherche d’un frémissement d’émancipation. Elles fascinent par leur aisance à l’image et leur maturité. Leur humour aussi. On s’est demandé s’il y avait quelque chose à apprendre sur la féminité du XXIe siècle chez celles qui sont devenues des stars et parfois des égéries de grandes marques. Et qui réussissent à créer une proximité sans pareil avec leur public – souvent des petites filles.

. Comité Laïcité République - Appel : Pour un féminisme laïque et universaliste (Colloque "Place aux femmes !", 18 juin 2016)
La situation des femmes révèle toujours le degré d’avancement démocratique d’une société. Il aura fallu des siècles de combats pour que le principe d’égalité entre hommes et femmes, en droits, en devoirs et en dignité, soit enfin reconnu. Fille des Lumières, l’égalité en droit entre tous, quelles que soient la naissance, la couleur, le sexe, les appartenances religieuses, philosophiques ou politiques, semblait progressivement s’installer comme un principe universel, au même titre que la liberté de conscience dont elle est inséparable.

. 20 minutes - Affaire du Carlton : DSK condamné au civil à 10.000 euros de dommages et intérêts
Lorraine Questiaux, chargée de mission des affaires juridiques du Mouvement du Nid souligne : "L’une des dispositions de la décision de la cour d’appel est particulièrement intéressante. Elle précise en effet que Dominique Strauss-Kahn ne pouvait ignorer la qualité de prostituées des femmes présentes lors des différentes soirées auxquelles il a participé". Ces soirées libertines, que Dominique Strauss-Kahn appelait "récréations festives", avaient été qualifiées de "boucherie", "d’horreur" et "d’abattage" par Jade et Malika, deux prostituées ayant témoigné lors du procès en première instance.

. Le Huffington Post Québec - Le projet de loi 492 visant à interdire l’éviction des aînés à faible revenu de leur logement est adopté
Parrainé par Françoise David, il s’agit de la première pièce législative présentée par Québec solidaire adoptée depuis la création du parti il y a 10 ans. La nouvelle loi interdira à un propriétaire d’évincer un locataire à faible revenu âgé de 70 ans et plus, qui réside à cet endroit depuis plus de 10 ans. Une exception est toutefois prévue pour un propriétaire de 70 ans et plus qui souhaite reprendre le logement pour lui-même ou un autre locataire du même âge. Un propriétaire occupant de 70 ans et plus pourra aussi reprendre le logement pour y loger un membre de sa famille, peu importe son âge.

. Mediapart - Un mois après le coup d’État : une interview avec la présidente Dilma Rousseff
Au Brésil, la culture de la violence et de l’inégalité des sexes persiste, et elle a trouvé, dans ce procès contre une présidente, des canaux pour son expression, parce qu’elle servait aux objectifs des putschistes. Plutôt que de nous apeurer, ce procès nous a renforcées, moi et toutes les femmes brésiliennes, qui savons que nous pouvons occuper tout poste et toute fonction. Et, pour ce faire, nous devons toujours faire face au machisme et à la misogynie qui imprègnent encore des secteurs de la société.

. Le Huffington Post Québec - Tuerie d’Orlando : la gauche doit avoir le courage de critiquer l’islam
Depuis la tuerie d’Orlando, la rhétorique des défenseurs gauchisants de l’islam est tout à fait consternante. Voir la gauche se soucier davantage des musulmans que des victimes de l’homophobie est un spectacle que je trouve particulièrement dégoûtant. La gauche ne laisse jamais passer un attentat djihadiste sans en profiter pour traiter ceux qui critiquent l’islam de racistes. Ils oublient que plusieurs musulmans expriment publiquement l’idée que l’islam doit être réformé. Les non-croyants qui s’expriment ne sont pas une des causes du terrorisme. La violence vient rarement de ceux qui doutent et qui remettent des croyances en question.

. Les Nouvelle/News - Du féministe grisonnant au « serment pour l’égalité salariale », ce qu’il faut retenir des United States of Women
La Maison Blanche organisait cette semaine les "United States of Women". Plus de 5 000 personnes, dont de nombreuses célébrités, rassemblées pour discuter des droits des femmes. L’autonomisation économique, la santé et le bien-être, l’accès à l’éducation, la violence envers les femmes, l’entrepreunariat et l’innovation, le leadership et l’engagement civique. Ce sont les six sujets de ce sommet sur les droits des femmes piloté par Michelle Obama et la star des médias Oprah Winfrey.

. La Presse - Le parc Claude-Jutra devient le parc Ethel Stark
Le parc Claude-Jutra situé dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal sera renommé en l’honneur de la chef d’orchestre et violoniste Ethel Stark. Ethel Stark a cofondé en 1940 la symphonie féminine, le premier orchestre symphonique féminin au Canada, orchestre qu’elle a dirigé durant 28 ans. Le croissant Claude-Jutra, dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, deviendra le croissant Alice-Guy, à la mémoire de la première réalisatrice de l’histoire du cinéma.

. Le Devoir - Garde partagée - Des enfants rendus vulnérables ?
Les tribunaux québécois cherchent à faire primer l’intérêt supérieur de l’enfant dans leurs décisions. Or, il convient de noter que très peu de recherches ont été conduites sur l’effet d’une garde partagée sur les enfants. Fait marquant, la violence conjugale n’est pas prise en compte dans le jugement qui est rendu sur la garde de l’enfant. Les tribunaux considèrent que la violence cesse une fois que les parents sont séparés. Or, ce n’est pas le cas, vous répondront les maisons de femmes qui accueillent celles qui sont encore les principales victimes de toutes les formes de violence conjugale.

. RT - L’ex-directeur de la police de Cologne demande pardon aux victimes du Nouvel An
C’est devant une commission d’enquête sur les agressions de Cologne que Wolfgang Albers a exprimé ses regrets. La police de Cologne est toujours sous le feu des critiques alors que ses dysfonctionnements apparaissent à la lumière. "Je demande à ces femmes de me pardonner", a-t-il déclaré. Albers a ainsi endossé la pleine responsabilité des erreurs de la police de Cologne qui est soupçonnée de dissimulation, voire même de mensonges. Les autorités avaient en effet dû reconnaître que le chiffre de 140 officiers présents sur les lieux donné le lendemain des agressions de la Saint-Sylvestre était faux et qu’en réalité 80 policiers assuraient la sécurité des réveillonneurs de sortie.

. Le Huffington Post France -
France. Une sage-femme peut désormais réaliser des IVG médicamenteuses et des vaccins

Les sages-femmes peuvent désormais pratiquer des IVG médicamenteuses et prescrire un arrêt de travail de 4 jours maximum à la patiente. Ce n’est pas le seul pouvoir acquis par la profession, le décret explicitant qu’elles peuvent aussi vacciner l’entourage de la mère et du nouveau-né. Les IVG médicamenteuses, bloquant l’action de l’hormone nécessaire au maintien de la grossesse, peuvent être pratiquées jusqu’à la fin de la cinquième semaine de grossesse, délai qui peut être prolongé jusqu’à 7 semaines si elle se déroule dans un établissement de santé.

. Radio-Canada - Nouveau Cabinet en Ontario : 40% de femmes
La première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, a procédé lundi à son premier remaniement ministériel depuis son élection, il y a deux ans. Le nouveau Cabinet, élargi, compte sept nouveaux visages, mais la plupart des ministres les plus importants demeurent à leur poste. La première ministre Wynne souligne qu’elle respecte son engagement à se rapprocher de la parité hommes-femmes. 40% des membres du nouveau Conseil des ministres sont des femmes.

. Cheek Magazine - Pourquoi le féminisme est aussi l’affaire des hommes
On suspecte les féministes d’agir contre les hommes, jusqu’à vouloir les émasculer. C’est faux ! Le féminisme revendique l’égalité entre les femmes et les hommes, pas la complémentarité qui assigne à chaque sexe un rôle prédéterminé. Non seulement le féminisme est essentiel parce qu’il vise à améliorer la place des femmes dans la société mais aussi parce que les hommes ont à gagner de ce combat, en particulier en faisant la peau aux diktats de la virilité fantasmée et caricaturale qui bride leur véritable personnalité.

. Le Devoir - L’inhumain au coeur de l’humain
Carnets de l’incarnation reprend des sujets chers à l’essayiste et romancière, Nancy Huston. Prostitution, pornographie, maternité, féminité versus masculinité, identité, enfance… Il est question de tout cela aussi dans Le club des miracles relatifs. Et, dans les deux cas, de guerre, de terrorisme. Mais ce qui frappe surtout, c’est la déshumanisation, abordée de front dans le roman et dans le recueil. C’est là où ça se recoupe sans doute le plus. Là, et dans cette idée sous-jacente que la bête est en nous, que nous sommes tous capables du pire.

. Journal de Montréal - Hillary et le syndrome Marois
"Je ne pense pas que nous ayons déjà eu un candidat avec autant de qualifications à ce poste." C’est avec ces mots que le président Barack Obama a donné son appui à la première femme candidate démocrate à la présidence des États-Unis. En plus d’appeler au ralliement des troupes derrière la candidate du parti, il a souligné ses compétences et rappelé ses implications passées. Avocate, première dame, sénatrice, secrétaire d’État, Hillary Clinton a une feuille de route plus importante que plusieurs candidats avant elle.

. Alliance de la fonction publique du Canada - Loi fédérale sur l’équité salariale : bientôt une réalité
Le Comité spécial sur l’équité salariale de la Chambre des communes recommande l’adoption d’une loi proactive sur l’équité salariale, qui s’appliquerait tant au secteur public qu’au secteur privé. Selon le Comité, le mécanisme d’équité salariale fédéral n’a pas les effets escomptés pour les employeurs et les personnes salariées. Il reconnaît aussi que les syndicats ont un rôle important à jouer dans le processus d’équité salariale. Il recommande l’abrogation de la Loi sur l’équité dans la rémunération du secteur public (LERSP). Adoptée en 2009, la LERSP interdit aux fonctionnaires de porter plainte en matière d’équité salariale auprès de la Commission canadienne des droits de la personne.

. Entre les lignes entre les mots - Un Bateau des femmes pour Gaza prendra la mer en septembre
La Coalition de la Flottille de la Liberté a demandé aux membres du Parlement européen de soutenir le Bateau des femmes pour Gaza qui projette de naviguer vers Gaza à la mi-septembre. Les membres de l’équipage de même que les passagères seront exclusivement des femmes. Leur objectif ? Sensibiliser l’opinion publique mondiale à l’illégalité du blocus auquel ce territoire est soumis. Mettre l’accent de façon plus spécifique sur la lutte des femmes et leurs multiples rôles au sein de la résistance.

. Le Devoir - Femmes en création - Tendre à l’égalité dans les fonds publics versés
Parce qu’on est en 2016… Réalisatrices équitables, qui cherche depuis 2007 l’atteinte de l’équité pour les femmes en réalisation cinématographique au Québec, tente la stratégie de groupe. Et comme elles sont légion, particulièrement en culture, l’organisme a invité en mai dernier douze associations professionnelles de créateurs à une journée d’étude sur les femmes créatrices, afin de voir où nous en sommes côté équité. Réalisatrices équitables parie qu’imposer une égalité entre hommes et femmes sur la distribution de l’argent public rétablirait la situation.

. Sans compromis - Gynophobie : un mot pour lutter contre les maux
La réalisatrice Lisa Azuelos est aussi une féministe engagée. Son dernier projet est de faire reconnaître la gynophobie pour mieux lutter contre les violences faites aux femmes, qu’il s’agisse de mariage forcé ou de discrimination salariale. À l’instar de l’homophobie, du racisme ou de l’antisémitisme le mot gynophobie pourrait, de manière neutre, tracer un cordon de sécurité autour de ce qui n’est plus acceptable au XXIeme siècle. La moitié de l’humanité doit cesser d’être une minorité pour le bonheur de tous.

. Le Devoir - Une tragédie multiple
Le massacre d’Orlando, le pire attentat aux États-Unis depuis le 11 septembre 2001, est un drame à la signification et aux ramifications multiples. C’est d’abord un moment, un choc dans la lignée du grand traumatisme du terrorisme en Occident, six mois après San Bernardino, sept mois après le Bataclan, dix-sept après Charlie Hebdo… même si la logistique concrète de l’attaque — nonobstant les revendications par l’organisation État islamique et par le tueur lui-même — ne remonte pas forcément jusqu’aux sables d’Arabie. Orlando, c’est également un acte spécifique de haine envers les homosexuels, dans un pays où la percée et la généralisation des droits, depuis quinze ans, ont été absolument fulgurantes — légitimés même par une Cour suprême qui penche à droite !

. À dire d’elles - Tu ne tueras point
Tu as vu deux hommes s’embrasser. Tu ne le supportes pas ? Un homme aime un autre homme. Tu ne le supportes pas ? UnE noirE aime unE blancHE tu ne le supportes pas ? Une femme se promène, seule, dans la rue, la tête découverte. Tu ne le supportes pas ? Une femme choisit qui elle veut aimer, femme ou homme, tu ne le supportes pas ? Tu ne le supportes pas, alors tu les tues ? Et tu invoques Dieu ? Mais Dieu t’a dit de ne pas tuer. Qu’est-ce que tu n’as pas compris ? Dieu n’y est pour rien. Dieu d’ailleurs, n’existe pas. C’est sûrement une invention de l’être humain pour désigner la vie.

. Le Devoir - Carnage dans un club d’Orlando : au moins 50 morts et 53 blessés
Un Américain soupçonné de liens avec le groupe État islamique (EI) a perpétré dimanche aux États-Unis le pire attentat "terroriste" depuis le 11-Septembre 2001, avec au moins 50 morts dans une boîte de nuit gaie de Floride. Une dizaine d’heures après la fusillade la plus meurtrière de l’histoire de l’Amérique, le FBI, qui enquête pour "terrorisme", a identifié le tireur, tué par la police, sous le nom d’Omar Seddique Mateen. Le tireur aurait prêté "allégeance" au groupe EI dans un appel passé aux services d’urgence 911 quelques instants avant son crime. Aussi : "Un acte de haine et de terreur".

. La Gazette des femmes - De victime à traînée, le mythe increvable
Malgré 30 ans de changements législatifs, des victimes d’agression sexuelle se heurtent encore à des affirmations du genre "elle l’a bien cherché" en cours de procès. Particulièrement en Chambre criminelle et pénale, lors du contre-interrogatoire de la victime. La petite avait 11 ans lorsque des garçons qui la harcelaient depuis des mois l’ont tassée dans un coin des toilettes mixtes de l’école. Entre leurs mains, elle a subi "un incident à caractère sexuel", ses cris et ses pleurs finissant par alerter une intervenante. Lors du procès civil, quatre personnes ont témoigné à la demande de l’avocate de la commission scolaire pour souligner que la fillette aurait, peu avant l’événement, "dansé de façon suggestive à la danse de la Saint-Valentin".

. Journal de Montréal - "Acheter des services sexuels, c’est criminel"
La police veut essayer de réduire la prostitution durant la fin de semaine du Grand Prix en rappelant aux clients qu’ils peuvent aller en prison. "Tout événement majeur connaît une hausse, prévient l’inspecteur Martin Roach de la Gendarmerie royale canadienne (GRC). Selon nos informations, ça peut aller jusqu’au double, ou plus, de ce que l’on sait habituellement." Selon ce que révélait vendredi Le Journal, les offres sur différents sites de petites annonces pour des services sexuels ont quadruplé à l’approche de cette fin de semaine. Toute personne qui paye pour des services sexuels peut être condamnée à une peine minimale de cinq ans.

. Radio-Canada - L’Ontario fixe une cible pour que les femmes forment 40% des conseils d’administration du gouvernement
Le gouvernement libéral de l’Ontario souhaite que les femmes représentent au moins 40% de toutes les nominations aux conseils d’administration du gouvernement et de ses agences d’ici 2019. Le gouvernement "encourage" les entreprises à s’engager à ce que les femmes constituent 30% des nominations à leurs conseils d’administration.

. Slate France - L’Euro 2016, c’est aussi la fête du sexisme
Sans grande surprise, et comme à chaque grande compétition sportive, l’Euro 2016 charrie son lot de vannes sur ces coconnes qui ne pigent rien aux règles du foot, de clins d’œil égrillards adressés aux « filles » supposément délaissées par leurs mecs et de campagnes opportunistes de grandes marques qui ne manquent jamais une occasion de sauter à pieds joints dans le concours du plus gros beauf sexiste. Quand tu as le sentiment qu’un truc est sexiste et qu’on te répond « T’as rien compris ! Ho ! C’est de l’humour ! », c’est que le truc en question est VRAIMENT sexiste.

. Au féminin - La percutante lettre d’une victime à son violeur épargné par la justice
La semaine dernière, un étudiant de l’Université de Stanford et champion de natation a été déclaré coupable de viol sur une jeune femme mais n’a été condamné qu’à 6 mois de prison car le juge craignait qu’une plus lourde sentence n’ait un impact négatif sur sa carrière sportive. Dans un lettre, sa victime rappelle à quel point son crime a bouleversé sa vie. "On m’a non seulement dit que j’avais été abusée, mais que parce que je ne m’en souvenais pas, je ne pouvais pas prouver que ça n’était pas consenti. Cela m’a rendue confuse, m’a blessée et m’a presque détruite. S’entendre dire qu’on a été agressée, quasiment violée, de façon évidente, à la vue de tous dehors mais qu’on ne sait pas si on peut réellement qualifier ça d’agression provoque la confusion la plus accablante. Pendant un an, j’ai dû me battre pour faire comprendre que quelque chose n’allait pas dans cette situation." Lire aussi la lettre de Joe Biden à la jeune fille violée : "Je ne vous oublierai jamais".

. Le Devoir - L’après-charte des valeurs : sauve qui peut !
Il y a comme une fâcheuse tendance qui se dessine avec cette nouvelle course à la chefferie du Parti québécois. Tendance qui se confirme avec la candidature du nouveau venu Paul St-Pierre Plamondon. Faire table rase de l’infamante charte (mal nommée) des valeurs québécoises semble en passe de devenir le meilleur gage d’"ouverture" offert à un système politique et médiatique dominant, allergique à toute idée d’indépendance et farouchement hostile à la laïcité.

. L’Actualité - Une femme présidente, ça change le monde ?,…
Tous ne sont pas convaincus que Hillary Clinton ferait avancer la cause des femmes en devenant présidente des États-Unis. Mais la portée symbolique de son élection pourrait à elle seule déplacer des montagnes. Pour d’autres commentatrices, voir une femme prendre les commandes du plus puissant pays de la planète serait une percée historique si importante que cela constituerait en soi une révolution. Et ce, peu importe ce que Hillary Clinton accomplit concrètement durant son mandat.

. Les Affaires - Femmes au c.a. : la société mère de Tim Hortons rejette une proposition
Les actionnaires de la société mère de Tim Hortons et Burger King ont rejeté une proposition réclamant la création d’une politique officielle pour favoriser la nomination de femmes au sein de son conseil d’administration, qui n’en compte actuellement aucune. Avant le regroupement de Tim Hortons et Burger King, à la fin 2014, le quart du conseil de Tim Hortons était composé de femmes. La diversité des conseils d’administration au Canada est devenue une source de tensions entre les actionnaires et les entreprises.

. Grazia - Qu’est-ce que le Sommet mondial des Femmes, qui a débuté le 9 juin à Varsovie ?
Créé en 1990, le Sommet Mondial des Femmes est le plus grand forum économique des femmes. Chaque année, le sommet est organisé et accueilli par un pays différent. Pour cette 26e édition, c’est au tour de la Pologne. Appelé le "Davos des femmes", le forum rassemble des leaders de différents domaines : entreprises, politique, culture et ONG. Venant de 80 pays différents, ces réunions rassemblent chaque année plus d’un millier de femmes. Le sujet de cette année 2016 s’articule autour du développement de l’économie à l’ère du numérique.

. Radio-Canada - Un ministre ontarien démissionne pour laisser sa place à une femme
Le ministre ontarien des Affaires municipales va démissionner pour permettre à une autre femme d’accéder au cabinet. Ted McMeekin veut aider la première ministre Kathleen Wynne à atteindre la parité hommes-femmes au sein de son conseil des ministre. Il va demeurer ministre jusqu’à la nomination de sa remplaçante et va continuer à siéger comme député par la suite. À l’heure actuelle, le conseil des ministres compte 19 hommes et 6 femmes, incluant Kathleen Wynne.

. Terriennes - Au procès de Jean-Pierre Bemba, le viol reconnu crime de guerre et contre l’humanité
En reconnaissant coupable de crimes contre l’humanité, le 21 mars 2016, le sénateur et ancien vice-président de la République démocratique du Congo Jean-Pierre Bemba, la Cour pénale internationale de La Haye a implicitement admis que le viol utilisé comme arme de guerre relevait de cette accusation. "La chambre déclare Jean-Pierre Bemba coupable en tant que personne faisant effectivement fonction de chef militaire", a annoncé la juge brésilienne Sylvia Steiner, expliquant qu’il "agissait de fait en tant que commandant militaire et avait le contrôle effectif de ses troupes". À l’origine de cette évolution jurisprudentielle fondamentale, quatre femmes - une procureure générale et trois magistrates rigoureuses et compétentes.

. Le Devoir - Iran - Une ex-professeure de Concordia emprisonnée
L’anthropologue irano-canadienne Homa Hoodfar a d’abord été arrêtée en mars, puis libérée sans qu’on lui remette son passeport, avant d’être soumise, au cours des derniers mois, à de nombreux interrogatoires. La dame de 65 ans a été arrêtée à nouveau il y a trois jours, et sa famille est incapable de savoir ce qu’il est advenu d’elle. Mme Hoodfar a été appréhendée alors qu’elle séjournait en Iran pour des raisons personnelles, mais également universitaires, a soutenu sa famille dans un communiqué. La professeure, qui avait quitté l’Université Concordia en 2015, s’intéresse particulièrement à la question de la place des femmes en politique dans ses recherches.

. Ricochet - Vingt minutes
Un étudiant de Stanford, Brock Turner, a cette semaine été reconnu coupable d’avoir agressé sexuellement une femme inconsciente. Il a écopé d’une peine de six mois de prison. Sous prétexte qu’on ne punit pas pour faire souffrir, on fait l’impasse sur la misogynie rampante qui cautionne la violence sexuelle. Il n’y aurait donc ni victime ni agresseur, ni d’ailleurs d’épidémie de violence sexuelle sur les campus universitaires. Plus encore, on affirme indirectement qu’un viol est une erreur négligeable dans la vie d’un homme avec une feuille de route autrement respectable. Comment mieux illustrer la différence de valeur que l’on accorde aux femmes et aux hommes, en société ? On refuse de détruire la vie d’un homme pour un geste « de vingt minutes », oubliant qu’une vie de femme entière ne suffira peut-être pas à réparer les conséquences de ce même geste.

. Radio-Canada - Hillary Clinton devient la première femme candidate à la Maison-Blanche
"C’est la première fois dans l’histoire de notre pays qu’une femme est investie par l’un des grands partis. Cette victoire appartient à toutes les générations de femmes qui se sont battues et qui ont fait des sacrifices pour rendre ce moment possible", a déclaré Hillary Clinton lors de son discours. Hillary Clinton a remporté une victoire sans équivoque au New Jersey, obtenant 63,3 % des suffrages et s’adjugeant une bonne majorité des 126 délégués qui étaient en jeu dans cet État. Elle récolte aussi 52,3 % des voix au Nouveau-Mexique et 51,1 % au Dakota du Sud. La candidate Clinton a également remporté la Californie, selon une projection de la chaîne américaine CNN. Hillary Clinton a remporté quelque 56 % des suffrages contre 44 % pour son rival Bernie Sanders.

. Le Nouvel Observateur - Primaire démocrate : Hillary Clinton victorieuse, Bernie Sanders pose ses exigences
En 2008, Barack Obama avait fini les primaires avec une marge de victoire plus étroite que celle de Clinton aujourd’hui, et Sanders s’était rallié à lui avant même que Hillary ne concède sa défaite. Il a prétendu, ces dernières semaines, que le système des "super-délégués" (non élus) lui volait la victoire, mais la réalité est tout autre. La vraie différence, cette fois, est dans la personnalité de Bernie Sanders. C’est un homme pétri de certitudes, un caractère qui se vexe facilement et a tendance à se voir victime d’une gigantesque conspiration de l’"establishment".

. Le Devoir - La prison Leclerc interdite d’accès
Nouvelle tentative de suicide, conditions sanitaires précaires, soins médicaux inadéquats, manque systématique de personnel, confinements, échanges avec des hommes : les conditions des femmes ne s’améliorent guère à la prison Leclerc, quelques mois après la fermeture du centre de détention non mixte Tanguay et le déménagement des détenues. Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, refuse d’ouvrir les portes à une "mission d’observation". La situation donne à penser que des droits fondamentaux sont bafoués. Selon Mélanie Sarazin, présidente de la FFQ, "les femmes paient cher les mesures d’austérité" en prison, lesquelles remettent en cause le respect de conventions internationales et de la charte des droits.

. La Presse - Allégations d’abus sur des femmes à Val-d’Or : un ex-policier de la SQ pourrait être poursuivi au criminel
Le Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec (DPCP) étudie la possibilité de porter des accusations criminelles contre un policier retraité de la Sûreté du Québec (SQ) dans le cadre de l’enquête sur les mauvais traitements contre des femmes autochtones à Val-d’Or. Une femme algonquine interviewée lors de l’émission Enquête de Radio-Canada l’an dernier a raconté aux enquêteurs avoir été violée par quelqu’un qui correspond en plusieurs points à sa description. Un homme l’aurait fait monter dans son véhicule à Val-d’Or un soir de 2008 et lui aurait donné des bonbons. Elle a relaté avoir eu un black-out et s’être réveillée dans le bois, le pantalon aux genoux, sans chaussures, les vêtements déchirés.

. Canoe - Exploitation sexuelle : les autorités omniprésentes durant la semaine du Grand Prix
À moins d’une semaine du Grand Prix de Montréal, où la prostitution est omniprésente dans la métropole, les autorités ont décidé de mener une campagne de sensibilisation en matière d’exploitation sexuelle. « Les autorités saisissent l’occasion pour rappeler que l’achat de services sexuels est criminel en tout temps, prévient la GRC. Les clients doivent savoir que la très grande majorité des femmes offrant de tels services sont forcées de le faire. En achetant des services sexuels, les clients contribuent au financement des réseaux d’exploitation sexuelle. »

. CCLJ - Le Parlement bruxellois reconnaît le "fémicide"
La reconnaissance du terme fémicide, désignant les meurtres d’une femme "parce que femme", ainsi que tout acte pouvant entraîner la destruction de la vie d’une femme, tels que les viols ou les mutilations génitales, est essentiel pour la lutte contre toutes ces pratiques. On parle également de fémicide dans les cas de crimes d’honneur, de traite des êtres humains et d’esclavagisme sexuel, de mutilations génitales et de stérilisations forcées, d’hétérosexualité forcée ou encore de violences intrafamiliales et extrafamiliales.

. Les Nouvelles/News - Investiture en vue pour Hillary Clinton
Ce n’est pas officiel, mais tout comme. Selon un décompte de l’agence Associated Press, Hillary Clinton a désormais atteint le nombre de délégués suffisants pour obtenir l’investiture du Parti démocrate face à son rival Bernie Sanders. "Entrant à grands pas dans l’Histoire", résume l’agence de presse, elle "va devenir la première femme tête d’affiche d’un grand parti U.S. pour la présidentielle". Du Washington Post au HuffPost, nombreux sont les médias américains qui reprennent le qualificatif "historique".

. La Presse - Scandale après une peine jugée trop légère pour un viol à Stanford
Six mois de prison, dont trois fermes. La sentence légère pour le viol d’une étudiante inconsciente par un autre élève de l’université Stanford fait scandale aux États-Unis, où les autorités s’alarment du fléau des agressions sexuelles sur les campus. Le père de l’étudiant, Brock Turner, a alimenté la polémique en déclarant que la prison ferme était une punition trop "dure" pour "20 minutes d’action sur une vie de 20 ans", ajoutant que son fils ne serait "jamais plus cette personne toujours joyeuse". Dans une déclaration lue au tribunal jeudi, la jeune femme avait décrit comment l’attaque l’avait blessée émotionnellement, lui faisant "ne plus vouloir de son corps".

. Le Devoir - La garde partagée est en train de devenir… la nouvelle norme
La souplesse du congé parental et l’existence du congé de paternité ont transformé les modèles de garde des enfants lors d’une séparation conjugale. Le père québécois, qui s’implique davantage auprès de ses enfants, continue à le faire en cas de séparation. La garde partagée sous toutes ses formes est en train de devenir la nouvelle norme. Selon l’étude de Biland et Schütz, lorsqu’un seul des deux parents fait une demande de garde, dans 69% des cas il s’agit de la mère. De plus, dans plus d’un dossier sur deux, le père ne présente pas de demande de garde. Pourquoi ?

. France Info - L’Iran des proxénètes selon Chahdortt Djavann
Le dernier roman de l’Iranienne vivant en France Chahdortt Djavann est un livre coup de poing : dans Les putes voilées n’iront jamais au paradis ! (Grasset), elle dénonce le sort réservé aux femmes en Iran, pays où la prostitution est partout. Et puis il y a des faits, avérés, que Chahdortt Djavann utilise pour dénoncer cette immense hypocrisie : au pays des mollahs, de la morale rigoriste sans compromis, la prostitution est une institution nationale. "L’islamisme est le pire des régimes, dit-elle, il contrôle la vie intime de chacun".

. Le Devoir - Médecine : les étudiantes discriminées ?
La Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ) s’inquiète du nombre croissant d’étudiantes en médecine à la recherche de postes de résidence qui se disent questionnées par les établissements sur leur projet de maternité et leur désir d’avoir des enfants. Au moment où la proportion de femmes dans les programmes de résidence en médecine atteint près de 60 %, la FMRQ craint qu’il ne s’exerce dans le réseau de la santé une forme de discrimination voilée auprès des futures médecins. Et cela, parce que le syndicat des jeunes médecins a reçu plus d’une dizaine de plaintes à cet effet au cours de la dernière année.

. TV5 - Paula Modersohn-Becker, la femme qui peignait les femmes
A l’aube du XXe siècle, l’Allemande Paula Modersohn-Becker porta sur le corps féminin un regard inédit et précurseur. La majorité de ses tableaux représentent des nus, à commencer par ses autoportraits. Ils sont pour la première fois exposés à Paris. Paula Modersohn-Becker n’était pas rebelle. Elle n’était pas soumise non plus. Elle éprouvait juste un besoin irrépressible d’apprendre à restituer "la douce vibration des choses, le crépitement en soi. De façon générale, avec l’observation la plus intime, viser la plus grande simplicité".

. Le Devoir - Élisabeth Vigée Le Brun, la grande portraitiste de l’histoire
Près de 175 ans après sa mort, voilà sa grande rétrospective, celle qui la réhabilite. Après Paris (au Grand Palais) et New York (au Metropolitan Museum of Art), où elle a été fort courue (240 000 et 165 000 visiteurs, respectivement), l’exposition "Élisabeth Louise Vigée Le Brun. La portraitiste de Marie-Antoinette" s’arrête à Ottawa. C’est l’expo de l’été du Musée des beaux-arts du Canada (MBAC), forte de ses 90 tableaux, dont certains jamais présentés. Élisabeth Vigée Le Brun est la victime type d’une histoire de l’art un brin misogyne. Selon les langues sales, elle n’a que bénéficié de sa coquetterie et de son flirt avec le pouvoir.

. VOA Afrique - Une centaine de magistrats réunis au Vatican contre la traite des êtres humains
Une centaine de magistrats de différents pays se sont réunis vendredi au Vatican pour renforcer la lutte contre le crime organisé et la traite des êtres humains, qui affectent 40 millions d’hommes, de femmes et d’enfants à travers le monde. Selon le projet de déclaration finale, le trafic d’êtres humains, le travail forcé, la prostitution, le trafic d’organes, le crime organisé doivent être reconnus comme crimes contre l’humanité. Dix recommandations sont faites aux États, les appelant notamment à mobiliser des ressources pour faire condamner en justice davantage de trafiquants, à allouer les fonds illégaux saisis pour la réhabilitation des victimes, à accorder à celles-ci une aide légale, une protection et une assistance médicale, et à poursuivre les clients de réseaux de prostitution.

. Le Nouvel Observateur - Les possibles du féminisme. Agir sans "nous" - entretien avec la politologue québécoise Diane Lamoureux
Diane Lamoureux est professeure de philosophie politique à l’Université Laval, au Québec, militante et spécialiste de la pensée féministe. Elle vient de faire paraître Les possibles du féminisme, Agir sans "nous" (Montréal, les éditions du remue-ménage), qui rassemble des articles s’échelonnant de 1991 à 2014. Les possibles du féminisme permet de (re)prendre conscience des transformations sociales que les féministes ont obtenues à force de militance et de persévérance, depuis la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791) d’Olympe de Gouges, la Défense des droits de la femme (A Vindication of the Rights of Woman, 1792) de Mary Wollstonecraft et La Déclaration des sentiments (Declaration of Sentiments) adoptée à la conférence féministe de Seneca Falls (Seneca Falls Convention, 1848).

. Diacritik - Siri Hustvedt : Portrait d’une artiste plurielle sur la scène de nos préjugés (Un monde flamboyant)
Comment être reconnue par le monde de l’art quand on est… une femme ? Comment tenter de devenir soi-même à travers des personnages créés de toutes pièces et pourtant issus de soi, projections des questionnements qui nous traversent ? Ces questions irriguent l’exceptionnel dernier roman de Siri Hustvedt, Un monde flamboyant, qui sort en poche aujourd’hui dans la collection "Babel" d’Actes Sud, un texte qui, tout en étant une peinture du monde de l’art à travers un hoax et une figure de créatrice, analyse les catégories et genres qui altèrent et influencent nos perceptions, notre vision du monde et des êtres.

. Gènéthique - États-Unis : un bilan des lois anti-ivg pour l’année 2016
2016 semble voir se multiplier les mesures de limitation de l’avortement aux États-Unis. En effet, 30 lois ont été votées dans 14 états différents. Ces lois restreignent les cas dans lesquels l’IVG est autorisé, avancent la date limite à 20 semaines dans les états du Dakota et de la Caroline du Sud, interdisent certaines méthodes d’avortement les plus courantes du deuxième semestre, et augmentent la période de réflexion et d’attente. Le Planning Familial américain voit ces mesures comme une première étape dans l’interdiction complète de tout avortement.

. La Banque mondiale - Les femmes stimulent le développement de l’énergie solaire en Afrique subsaharienne
Solar Sister est une entreprise sociale qui recrute, forme et aide des femmes africaines à développer une activité de vente d’éclairages et de réchauds propres dans leurs communautés. Le principe de départ, à l’origine de ce projet, est simple : il faut délibérément associer les femmes aux discussions autour de l’énergie. Parce que les femmes sont les moins bien loties pour ce qui est de l’accès à l’énergie. Sans compter qu’en plus des tâches quotidiennes, souvent, elles assument les dépenses énergétiques du ménage.

. Le Devoir - Se tenir debout ?
Pourquoi la verticalité nous semble-t-elle opposer une résistance ? J’ai demandé à quatre guerriers et amazones : "Comment se tenir debout ?" À leur façon, ils chevauchent un idéal de justice et d’opposition pacifique, tant par leurs créations que leur persévérance. Ils se battent avec des mots et leurs idées plutôt qu’avec des kalachnikovs et des faux-fuyants. Ils y ont parfois sacrifié leur santé, leurs REER et leurs plus belles années. Qu’importe, ils se tiennent debout.

. Les Nouvelles/News - Taraneh Alidoosti affiche son féminisme
C’est un tatouage qui fait couler beaucoup d’encre. L’actrice iranienne Taraneh Alidoosti participait lundi 30 mai à une conférence de presse à son retour du Festival de Cannes – où le film dans lequel elle joue, Le Client, d’Asghar Farhadi a remporté deux prix. Mais Taraneh Alidoosti ne s’est pas laissée démonter. Tout en expliquant ce symbole du "poing levé" tatoué sur son bras, elle a ainsi réagi sur Twitter : "On se calme, et OUI, je suis féministe !" Affichant aussi cette définition (de l’écrivaine nigériane Ngozi Adichie Chimamanda) : "Féministe : personne qui croit en l’égalité sociale, politique et économique des sexes."

. Le Devoir - Les spectateurs du Grand Prix interpellés contre l’exploitation sexuelle
À quelques jours du week-end du Grand Prix du Canada, à Montréal, divers organismes mettent en garde contre l’exploitation sexuelle qui y a lieu à l’aide d’une campagne de sensibilisation pour les touristes et la population. La campagne « Acheter du sexe n’est pas un sport » a été lancée mercredi à Montréal par divers groupes, dont le Phare des Affranchi(e)s, le Y des femmes de Montréal et la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle. La ministre québécoise responsable de la Condition féminine, Lise Thériault, était présente pour le lancement afin d’annoncer une aide financière de 30 000 $ pour organiser la campagne. Lire aussi le communiqué des groupes.

. La Presse - Brésil : les femmes manifestent contre « la culture du viol »
Des milliers de manifestantes ont défilé mercredi après-midi dans plusieurs villes du pays, notamment Rio et Porto Alegre, et surtout Sao Paulo, où elles étaient plus de 5000 à protester. Sur les pancartes, on pouvait lire des messages comme « Ca fait mal à l’une, ça fait mal à toutes », « Le viol est un crime, pas du sexe ! ». Les violeurs ont diffusé une vidéo montrant une jeune fille de 16 ans allongée sur un lit, manifestement inconsciente. Un homme exposait ses parties intimes en sang tandis que d’autres assuraient que « plus de trente » d’entre eux l’avaient violée. Lire aussi : Communiqué d’ONU Femmes Brésil sur les viols collectifs.

. Le Progrès - Une semaine sans tablette, sans console et sans portable pour devenir raisonnable
Départ de la 7e édition de la Semaine sans écrans, lancée à l’initiative des enseignants de Châtillon-la-Palud. L’engagement a été pris ce matin au cours d’une cérémonie solennelle où chacun s’est engagé à ne pas utiliser d’écran pendant la semaine. Cette opération, venue du Québec et portée par Jacques Brodeur et Serge Tisseron, n’est pas un rejet total des nouvelles technologies mais une incitation à leur usage raisonné. Lire aussi le bilan de cette expérience.

. The Times of Israël - Une étude exhume les non-dits du traitement des corps des femmes par les nazis
Le dernier livre du Dr Beverley Chalmers n’est pas le genre de livre que les gens souhaitent lire. Pourtant, ils le devraient. Intitulé Naissances, sexe et abus : les voix des femmes sous l’autorité nazie, il est rempli d’un bout à l’autre de récits horrifiants d’innombrables femmes juives et non juives ayant été violées ou brutalisées, sur lesquelles des expériences ont été pratiquées, forcées à se prostituer ou contraintes de subir une stérilisation ou un avortement contre leur volonté.

. Les Échos - L’esclavage moderne touche 46 millions de personnes dans le monde
L’esclavage moderne est beaucoup plus répandu que ce l’on pensait. L’organisation de défense des Droits de l’Homme Walk Free pointe du doigt des chiffres alarmants dans son rapport "2016 Global Slavery Index". Selon elle, près de 46 millions de personnes dans le monde sont réduites à une forme moderne d’esclavage : trafic de personnes, prostitution forcée, enfants soldats, travail forcé, utilisation des enfants dans le commerce international de stupéfiants… Le document avance une hausse de 28% par rapport à il y a deux ans. Près de 60% des victimes d’esclavage moderne du monde se trouvent en Asie.

. Libération - Indonésie : la castration chimique autorisée pour les délinquants sexuels
Plus d’un mois après le viol et le meurtre d’une adolescente de 14 ans dans l’ouest de l’île de Sumatra, le président indonésien Joko Widodo a annoncé que les pédophiles, les violeurs en série et les personnes suspectées d’avoir participé à des viols collectifs sur mineurs pourront désormais être punis de la castration chimique. Plus précisément, la mesure vise à protéger les mineurs victimes d’abus sexuels en complément de la loi sur la protection de l’enfance.

. Le Figaro - La Pologne rouvre la procédure d’extradition contre Roman Polanski
Le ministre de la Justice va contester devant la Cour suprême du pays la décision prise fin 2015 de ne pas livrer le célèbre réalisateur qui réside à Paris. En 1977, il avait reconnu avoir eu une relation sexuelle avec une mineure de 13 ans. En 2009, il a été arrêté à Zurich sur mandat d’arrêt américain et placé en résidence surveillée. Il a été libéré l’année suivante après la décision des autorités suisses de ne pas l’extrader. Les États-Unis ont ensuite demandé son arrestation à la Pologne après une apparition du réalisateur à Varsovie en 2014.

. Le Devoir - Le temps d’Anne Hébert
Dans la courte histoire littéraire du Québec, cette vie vouée à la littérature à laquelle répond la faveur constante du public est suffisamment rare pour qu’on s’y arrête et tente d’en comprendre les motifs. C’est que la littérature est un pas de deux. Pour le danser, il ne suffit pas d’écrire une oeuvre de qualité, dans la solitude de sa chambre, en plongeant courageusement dans ses remous intérieurs, sans se soucier du goût du jour. Pas plus qu’il ne suffit de remettre cent fois sur le métier les phrases singulières ramenées de telles profondeurs, en y sacrifiant ce qui vous rattache à la vie commune — mariage, enfants, travail salarié, sécurité financière —, il est vrai avec l’immense contrepartie de pouvoir s’accomplir à travers ses dons. Il faut aussi que cette oeuvre trouve son public. C’est la partie la plus incertaine de l’aventure d’écrire.

øøø

<--- Consultez les fils de presse des années et des mois antérieurs à gauche dans cette page.

Mis en ligne sur Sisyphe, juin 2016


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe



Plan-Liens Forum

  • Fil de presse, juin 2016
    (1/1) 26 juillet 2016 , par





  • Fil de presse, juin 2016
    26 juillet 2016 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour,

    Je travaille pour isala, asbl qui soutient et accompagne les personnes prostituées à sortir du "système prostitutionnel".

    Nous aimerions vous suivre, serai-il possible de s’abonner à votre newsletter ?

    Merci d’avance,

    Très cordialement,
    Marjorie Desoignies
    Coordinatrice
    isala asbl

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2016
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin