| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 1er avril 2016

Fil de presse, avril 2016

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources médiatiques. Les opinions exprimées dans ces sources n’engagent que leurs auteur-es.

AVRIL 2016

. TerraFemina - Le cauchemar du harcèlement sexuel chez les femmes astronomes
On sait que la science a toujours été un club privé masculin où il est difficile pour une femme de se faire une place. Ce qu’on sait moins, c’est que les pressions et les harcèlements sexuels à l’encontre des astronomes femmes y sont constants et banals, écrasant celles qui tentent d’y faire carrière. La lutte des sexes version guerre des étoiles, ça vous dit quelque chose ? Les témoignages d’astrophysiciennes, qui ont préféré garder l’anonymat afin d’éviter d’éventuelles représailles, nous révèlent la misogynie banalisée et le harcèlement sexuel qui rongent ce milieu très masculin et poussent les femmes vers la sortie.

. Le Nouvelliste - Prix de la liberté d’expression : Djemila Benhabib succède à Raïf Badawi
L’auteure québécoise Djemila Benhabib recevra le 3 mai le Prix de la liberté d’expression pour l’ensemble de son oeuvre à l’occasion de la 2e édition du Difference Day, événement organisé dans le cadre de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Et c’est à Bruxelles, lieu "très symbolique" des plus récents attentats, qu’elle succédera ainsi au blogueur Raïf Badawi, récipiendaire du Prix 2015.

. TV5 - Dans "Les Habitants" , Raymond Depardon donne la parole aux femmes
Le nouveau documentaire de Raymond Depardon, Les Habitants, apparaît comme un film "féministe". Au fur et à mesure des conversations devant leur caméra, le réalisateur et la productrice, Claudine Nougaret, sont frappés par les relations entre les hommes et les femmes, qu’ils jugent "catastrophiques". Au fur et à mesure que les couples défilent, une parole s’impose : celles des femmes.

. Reporterre - Le Poèmaton, la cabine enchantée qui dit des poèmes
De loin, elle a l’apparence d’un Photomaton. Isolé en son sein, on y écoute un poème. Cette invention artistique circule sur les routes de la région lyonnaise, suspendant le temps pour les petits et grands qui y pénètrent. Pendant une minute, peut-être deux, les mots résonnent et s’enchaînent. Je sens le souffle de celle qui les dit sur ma peau. Une simple planche en bois nous sépare, je ne la vois pas. Je tente de capter chaque mot. Puis, la voix s’arrête. Je sors du Poématon. Là où s’impriment habituellement des portraits aux couleurs fades, une main me tend une feuille sur laquelle est écrit le poème que je viens d’entendre.

. Le Devoir - Violence conjugale - Les refuges canadiens débordent
Les plus récentes données produites par la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) démontrent qu’au moins 8000 femmes victimes de violence se sont vu refuser l’accès à des refuges en 2014-2015. Près de 75% des femmes et enfants qui ont tenté de trouver refuge dans une maison d’hébergement pour victimes de violence conjugale au Canada se sont heurtés à des portes closes l’an dernier, faute de places disponibles. Le rapport fait état de la situation vécue dans les 234 organisations membres du réseau canadien qui a accueilli l’an dernier, lors d’une journée type, quelque 1760 femmes et 1915 enfants fuyant la violence familiale.

. Radio-Canada - Pornographie juvénile : 80 accusés en Ontario, dont un employé de garderie
La Police provinciale de l’Ontario (PPO) a déposé un total de 274 chefs d’accusation contre 80 personnes dans le cadre d’une enquête internationale sur la pornographie juvénile dans Internet. Les accusations déposées : agressions sexuelles, exploitation sexuelle, fabrication, distribution et possession de matériel de pornographie juvénile. Il faut sensibiliser les parents davantage. Ils se doivent de connaître les mots de passe de leurs enfants pour savoir ce qu’ils font en ligne.

. Revue des deux mondes - 29 avril 1945 : Les Françaises votent pour la première fois
Le vote des femmes en France est consacré par l’ordonnance du 21 avril 1944 prise par le Gouvernement provisoire du général de Gaulle, à Alger : « Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes », déclare l’article 17 du texte. Le 29 avril 1945, les élections municipales donnent l’occasion aux Françaises d’exercer leur droit de vote pour la première fois. Des femmes sont dès lors régulièrement présentes dans les gouvernements. Mais la féminisation de la représentation parlementaire se fait attendre et le nombre d’élues à l’Assemblée nationale stagne aux environs de 30 (5% des députés) jusqu’en 1997, date à laquelle il passe à 59.

. Le Courrier international - Yémen. Forte émotion après l’assassinat d’un blogueur pour athéisme
Omar Batawil, un jeune homme de 18 ans qui critiquait le fondamentalisme religieux sur Facebook, a été assassiné à Aden. Sa mort rencontre un écho inattendu à travers le monde arabe. Il est devenu une figure emblématique pour une jeunesse de plus en plus nombreuse qui en a marre des hommes de religion, non seulement au Yémen, mais aussi en Egypte, en Irak, au Maroc, au Liban et ailleurs. L’un de ses derniers messages : "Nous écrirons jusqu’à détruire ces histoires à dormir debout dans vos têtes, qui rendent nos vies invivables et détruisent nos pays. […] Nous écrirons jusqu’à ce que nous puissions tous vivre en paix, dans l’amour et en liberté.”

. La Presse - La faute à la testostérone du Parlement ?
La députée conservatrice Michelle Rempel a relancé le débat sur la présence de mâles bonobos sur la colline parlementaire à Ottawa. Combien de temps faudra-t-il encore à certains homo sapiens pour réaliser que ce n’est pas parce qu’on partage près de 98% de notre génétique avec les bonobos et les chimpanzés qu’on a le droit de se comporter comme des grands singes ? La violence, l’agressivité, l’avidité sexuelle, la lutte pour le pouvoir, tout est dans la croyance populaire une histoire de testostérone. Il faut d’ailleurs rappeler à tous les adorateurs de cette molécule que pour être active dans le corps humain, une bonne partie de la testostérone doit être convertie en oestradiol, qui est une hormone dite femelle.

. Huffington Post Québec - "Le gouvernement de Justin Trudeau est hypocrite" - Hala Yassin, ancienne finaliste de Miss Canada
Lors de la finale du concours Miss Québec 2015, Hala a utilisé sa plateforme pour dénoncer la violence physique, psychologique et sexuelle faite aux filles et aux femmes à travers le monde. Elle a voulu répéter l’expérience avec Miss Canada en 2016. Mais cette fois, c’était pour s’en prendre aux libéraux qui justifient les crimes de guerre d’Israël à son avis. De plus, "le fait de vendre des blindés à l’Arabie saoudite, pendant qu’on sait très bien que Raïf Badawi est là-bas avec 1000 coups de fouet, pendant que la liberté des femmes est opprimée, quand on empêche la liberté d’expression en condamnant le mouvement BDS, ça va contre toutes les valeurs dont Justin Trudeau parle", dit Hala Yassin, 29 ans, ingénieure civile et membre du conseil d’administration de l’organisation palestiniens et juifs unis (PAJU).

. La Presse - Sexe, abus et omerta
Dans le tumulte de l’affaire Ghomeshi et des dénonciations anonymes à l’UQAM, le sujet a donné lieu à des discussions dans le milieu universitaire. Mais le milieu collégial tarde à faire le même débat. D’où l’idée de ce panel, qui en appelait autant à la réflexion qu’à l’action. Alors que la prestigieuse Université Harvard a adopté un règlement interdisant les relations sexuelles et amoureuses entre professeurs et étudiants du premier cycle, aucun code d’éthique semblable n’existe au Québec. Les notions de relations intimes, sexuelles ou amoureuses ne sont pas incluses dans les politiques en vigueur au collégial.

. Sans compromis - L’Inde impose un "bouton d’urgence" sur tous les téléphones mobiles
À partir du 1er janvier 2017, tous les téléphones vendus en Inde devront être équipés d’un "panic button", un dispositif permettant d’alerter immédiatement les secours en cas de problème. Le décret, signé par le ministre des communications et des technologies d’information, Ravi Shankar Prasad, a notamment pour intention de venir en aide aux femmes victimes de violences. En 2014, 337 000 cas de violences faites aux femmes ont été rapportées aux autorités, selon les derniers chiffres officiels, dont 36 000 viols. Une augmentation de 9% par rapport à l’année précédente – et ces statistiques ne prennent pas en compte toutes les violences non déclarées.

. Slate France - La violence verbale inouïe envers les femmes qui ne veulent pas d’enfant
Les personnes qui ne veulent pas d’enfants, et en particulier les femmes, sont quotidiennement les réceptacles de remarques acides, voire franchement dégueulasses de la part de leur entourage, parfois même très proche. Le fait de ne pas être mère, la trentaine passée, surtout si c’est un choix, est presque toujours considéré comme une anomalie. De la part même de professionnel-les de la santé qui vont jusqu’à refusr des soins et à faire de la désinformation. Cela relève, purement et simplement, de la matraitance gynécologique perpétrée par des professionnels archaïques et dangereux.

. L’Actualité - PDG : où sont les femmes ?
Pour la troisième année de suite, la part de femmes a baissé chez les nouveaux PDG au Canada et aux États-Unis, parmi les 2500 plus importantes sociétés cotées en bourse dans le monde. Sur 87 nouveaux dirigeants en Amérique du Nord, une seule était une femme, soit Andrea Greenberg, de l’américaine Madison Square Garden, une filiale de Cablevision. À l’échelle mondiale, à peine 2,8% des nouvelles nominations concernaient des femmes en 2015, tandis que la proportion dépassait les 5% l’année précédente. Sur les 359 nouveaux PDG recensés en 2015, 10 seulement étaient des femmes. Pour de rares Sophie Brochu à la tête de Gaz Métro ou Monique Leroux, qui a terminé son mandat à la tête de Desjardins, l’accès des femmes aux postes de direction reste difficile, même pour les conseils d’administration. Faudrait-il une loi pour imposer un minimum ?

. Huffington Post Québec - Cher(e) étudiant(e) de Sciences Po, aie le courage d’être une femme libre !
Le 20 avril dernier, tu as organisé (par simple bonté ?) une journée pour célébrer le voilement des femmes avec une tranquillité d’âme déconcertante. Il s’agit là de l’enfermement de ma fille, de celui de ma mère, du mien, ainsi que de celui de millions de femmes à travers le monde. D’où te vient cette faculté de rendre exotique l’aliénation des autres ? Bien entendu, ce voile dont tu fais la promotion n’est pas universellement valable. Tu t’en exclus et en préserves les tiens. Au fond, à toi la légèreté, à moi la prison.

. Le Devoir - Bébé Carmen
Carmen est cette enfant thaïlandaise qui a vécu dans les limbes pendant quinze mois en attendant que l’on décide qui, de la mère porteuse ou du couple homosexuel, devait en hériter. Une histoire digne du roi Salomon, mais transposée dans l’ère du village global et de la haute technologie. La décision n’est pas sans faire frémir. D’abord, c’est la victoire de la paternité sur la maternité et, peut-être surtout, des plus forts sur les plus faibles. Dans un pays comme la Thaïlande, les services de procréation assistée, sans grande protection pour les femmes qui s’y adonnent, équivalent à un autre type de tourisme sexuel.

. Le Peuple - Panique au Danemark : la reine refuse le modèle multiculturel
Le chef de l’État danois, sa Majesté la Reine Margrethe II, a accordé pour son 75ème anniversaire une interview qui provoque la panique dans le monde du politiquement correct. Qu’a-t-elle donc dit de si grave ? "Celui qui s’installe au Danemark doit se conformer aux normes et valeurs danoises. Nous pouvons les accueillir, mais nous devons aussi leur dire ce que nous attendons d’eux. Car il s’agit de notre société, dans laquelle ils arrivent. Ils doivent comprendre dans quel monde ils sont venus. Je sais bien que certains disent qu’il faut être prudent, qu’il faut réfléchir, cependant, nous devons absolument pouvoir nommer les choses et comment celles-ci doivent être selon nous. Nous ne devons pas nous laisser intimider."

. Ressources Prostitution - La prostitution est intrinsèquement violente
La prostitution est intrinsèquement violente parce que, par définition, elle implique des relations sexuelles non désirées. Lorsque les deux parties veulent réellement un rapport sexuel, personne n’a besoin de payer, parce que le sexe dans ces circonstances est sa propre récompense. Donc, si une partenaire est payée, cela sous tend qu’elle n’en veut pas réellement. Et les rapports sexuels non désirés sont une violation de l’intégrité et de la dignité d’un être humain. Donc là, déjà, la prostitution est une violence. Mais la violence ne s’arrête pas là.

. Les Nouvelles/News - Toujours pas d’écrivaine au bac littéraire
"Depuis 20 ans que j’enseigne au lycée, pas une auteure femme n’a été au programme de littérature en terminale L. Je ne demande pas la parité. Mais qu’il y ait au moins UNE femme en 20 ans, ce ne serait pas complètement fou, non ??! », s’énerve Françoise Cahen, professeure, dans un billet intitulé "Les couilles du bac littéraire". "Pour un type de classe composé en majorité de filles et des profs qui sont majoritairement des femmes, quel message subliminal veut-on nous faire passer ? Duras, Mme de La Fayette, Ernaux, Yourcenar, non, elles n’existent pas ?"

. Les Martiennes - Les Martiennes fêtent leurs 5 ans : ce qui a changé depuis l’affaire DSK
Lorsque nous avons créé ce blog en 2011, il s’agissait de prendre la parole sur l’égalité femmes/hommes, en dénonçant notamment de nombreux préjugés ou stéréotypes sexistes. 214 posts plus tard, quelle conclusion porter sur ces années ? A-t-on progressé ? A-t-on régressé ? Comme souvent, le bilan est en demi-teinte. Nous vous proposons une série de plusieurs épisodes pour faire le point. Cette semaine, politique et médias sont passés au crible. Lorsque l’aventure des Martiennes s’est lancée, l’affaire DSK, accusé de viol par Nafissatou Diallo, a éclaté. Ce scandale, suivi plus tard de celui du Carlton, a libéré la parole.

. Huffington Post Québec - La parité, une question de démocratie
Le 25 avril 2016 marque le 76e anniversaire de l’obtention du droit de vote des femmes du Québec. Tout au long du 20e siècle, des femmes remarquables ont lutté pour que les Québécoises obtiennent des droits égaux. Durant quatorze ans, année après année, ces femmes se sont présentées au Parlement pour revendiquer le droit de vote, et ce, avec des milliers d’autres femmes, jusqu’à ce qu’elles l’obtiennent, il y a 76 ans. Le lundi 11 avril a eu lieu un premier événement En marche pour la parité à l’Assemblée nationale du Québec. Cette réunion s’est tenue à l’initiative du Groupe Femmes, Politique et Démocratie.

. Le Devoir - Lettre à la vérificatrice générale du Québec. La Santé a besoin d’un examen d’urgence
Dans un geste sans précédent, des ex-ténors du réseau de la santé sollicitent une vérification urgente de la vérificatrice générale sur les impacts de la réforme du ministre Gaétan Barrette, notamment sur les patients. La demande des trois signataires comporte trois sous-questions. Les soins et services à la population subissent-ils les conséquences de la réforme ? Les économies promises sont-elles vraiment au rendez-vous ? Quel est l’impact pour les employés du réseau ? Les signataires sont particulièrement inquiets pour les régions, les services à domicile, la première ligne, la santé publique, la santé mentale et les services aux personnes handicapées et aux jeunes en difficulté. Les signataires demandent une vérification financière sérieuse.

. La Presse - Quand la dépendance se conjugue au féminin
La dépendance aux drogues, aux médicaments et à l’alcool frappe toutes les classes sociales, peu importe l’âge ou le sexe. Les hommes, principalement, mais aussi un nombre grandissant de femmes qui vivent cette situation dans la honte et le silence. Les visages de la dépendance chez les femmes sont multiples, mais certaines particularités se dégagent : problème de santé mentale, comme la dépression, l’anxiété ou trouble de la personnalité limite ou obsessionnel-compulsif. Les femmes sont aussi plus nombreuses à avoir été victimes d’abus physiques, sexuels ou psychologiques, et à tenter de fuir ces anciens traumatismes avec des substances.

. TV5 - Féminismes : Martine Storti veut "sortir du manichéisme"
La philosophe Martine Storti propose d’échapper aux extrémismes qui tiraillent la France. Après avoir lu à la loupe les penseurs de droite et ceux d’une certaine extrême gauche, elle dénonce leurs erreurs, en particulier sur la question de l’émancipation des femmes. Première erreur ? Rester sur des oppositions binaires alors que, dit-elle, "sur un tas de sujets, les choses sont suffisamment complexes pour ne pas exclure différentes visions".

. Le Devoir - Les salons de massage érotique à Coderre
L’une des premières promesses du maire Denis Coderre lors de son arrivée au pouvoir en 2013 était de sévir contre les salons de massage érotique. Deux ans et demi plus tard, on compte toujours plus de 260 salons de massage érotique à Montréal. Ces "bordels" semblent fonctionner en toute impunité. Aux yeux des fonctionnaires, ils sont simplement classés comme des établissements de "soins personnels". M. Coderre avait pourtant promis de resserrer les règles d’attribution de permis et d’imposer des amendes suffisamment élevées pour décourager les contrevenants. Les bordels continuent à opérer et de nouveaux apparaissent dans des quartiers de petites familles.

. L’Actualité - La fumisterie du cannabis médical
La question de l’efficacité médicale du pot est d’une nature bien différente de celle de sa légalisation. Je suis tout à fait conscient que bien des gens, souffrant de problèmes de santé variés, se disent soulagés par l’usage du cannabis et je respecte cette réalité. Mais il faut tout de même distinguer cette apparente efficacité subjective, alléguée par des patients, d’une efficacité réelle, c’est à dire objectivée par des preuves scientifiques. Un des problèmes avec l’usage médical du cannabis est qu’il contient plus de 70 cannabinoïdes différents, et plusieurs centaines de composés divers. C’est donc un amalgame d’un grand nombre de substances aux effets variables, dont la chimie et les effets biologiques réels ne sont pas encore connus.

. Journal Métro - Des bonds de géant accomplis pour les femmes en 50 ans
Les 23 et 24 avril 1966, à l’initiative de l’activiste Thérèse Casgrain, près de 400 femmes de différentes croyances et origines ethniques, provenant de plusieurs régions du Québec, se regroupent à Montréal dans le but de faire avancer leurs droits. Elles fondent la Fédération des femmes du Québec (FFQ), dont les combats ont contribué aux avancées spectaculaires des conditions des femmes depuis 50 ans. À l’époque de ce congrès de formation, il n’y avait qu’une seule femme députée à l’Assemblée nationale. Le divorce était illégal, et l’avortement était criminel. Pour le même travail, les femmes gagnaient un salaire inférieur à celui des hommes, puisque leur emploi était considéré complémentaire à celui de leur mari. Les garderies d’État n’existaient pas.

. Les Nouvelles/News - Jour J à l’ONU pour l’accord sur le climat
La cérémonie de signatures marque un premier pas vers l’entrée en vigueur de l’accord de Paris sur le climat. Sa mise en œuvre concrète ne devra pas oublier les femmes, avertit Ségolène Royal. Les femmes sont les principales victimes de la crise climatique, elles y apportent aussi les solutions, a-t-elle rappelé. La ministre a dès lors mis en avant une série d’actions d’actions nécessaires "pour reconnaître le rôle des femmes dans le climat".

. Le Devoir - Éthique et culture religieuse - Un cours réducteur qui rate la cible
Le philosophe Georges Leroux, qui vient de publier un nouvel essai (Différence et liberté, Boréal), parle d’ouverture au pluralisme et de dialogue entre les citoyens. Éducation au pluralisme ? Certes. Mais pas en réduisant la diversité à sa dimension religieuse. Dialogue interculturel ? Oui, mais pas en survalorisant le dialogue religieux. Dans une récente entrevue, Georges Leroux évoque trois vagues de contestation à ce cours : celles des parents chrétiens, du Mouvement laïque québécois et du mouvement nationaliste. Mais il y en a une quatrième, celle des femmes, illustrée par l’avis du Conseil du statut de la femme de 2011, qui recommande d’intégrer les connaissances sur les religions au cours Histoire et éducation à la citoyenneté au secondaire, parce que l’enfant plus âgé est plus apte à prendre une distance critique par rapport au sujet.

. Gazette des femmes - Natasha Kanapé Fontaine : la puissance du « je »
Poète, slameuse, écrivaine, comédienne, peintre et militante pour les droits autochtones et environnementaux, Natasha Kanapé Fontaine coiffe ses différents chapeaux la tête haute et le cœur empli d’espoir. Elle a 25 ans, et écrit comme une vieille âme. Le territoire, les origines, la mémoire, l’identité s’invitent dans ses poèmes comme une évidence, enveloppés d’un esprit revendicateur, frondeur. Pas étonnant, puisque Natasha Kanapé Fontaine a la fibre militante et engagée. La figure de la femme est aussi importante dans ses écrits, puisque pour la poète, la parole des femmes est porteuse d’espoir, et permet de "soulager peu à peu le fardeau de l’oppression".

. Revue Relations - Nuit debout : Place à la parole citoyenne, non à la comédie du grand mépris
On comprend que Christian Rioux aime l’ordre. Mais quand même : disjoncter comme il le fait dans sa chronique "La comédie du Grand Soir" (Le Devoir, 15 avril 2016), au sujet d’un grand rassemblement populaire citoyen, en contexte d’apathie et de cynisme ambiants, laisse pantois. En effet, pour décrire Nuit debout – ce mouvement parti de la place de la République, à Paris, et qui ne cesse de prendre de l’ampleur partout en France et même au-delà de ses frontières, avec pour seul mot d’ordre "Se réapproprier la parole et l’espace public" – tout y passe. Mais le plus malhonnête de sa part, peut-être, c’est qu’il se sert d’une citation d’un discours du philosophe Slavoj Žižek pour désavouer Nuit debout et fait dire à Žižek le contraire de ce qu’il exprimait.

. Marianne - "Hijab Day" à Sciences Po Paris : un rendez-vous manqué mais une provoc’ réussie
Mais où sont donc les près de 300 participants annoncés sur la page Facebook du "Hijab Day" ? Pas à Sciences Po, en tout cas : au matin de ce mercredi 20 avril, l’événement n’a guère mobilisé malgré l’emballement médiatique qu’il suscite depuis mardi. Un collectif d’étudiantes de l’école parisienne avait invité ses camarades à porter le voile islamique dans l’enceinte de l’établissement, afin de sensibiliser "sur la question du foulard en France". Lire aussi : ’Hidjab day’ à Sciences Politiques - Paris : "Au nom de toutes les Algériennes assassinées pour avoir refusé le diktat vestimentaire".

. Le Devoir - Par la pinède et par la voix
Ça prend du temps à raccommoder une identité blessée. Le fédéral pourra leur construire des maisons et des centres communautaires ayant de l’allure, c’est à l’âme collective qu’ils ont mal avant tout. Eux, c’est nous au fait. L’identité s’établit sur le partage. Les choses bougent quand même. Le gouvernement de Justin Trudeau descelle les cordons de sa bourse et prend leur détresse au sérieux, des artistes, des guérisseurs autochtones remontent aux sources. Les Premières Nations ont beaucoup à offrir : leurs liens étroits avec la nature et l’énergie tellurique, une cosmologie, une mémoire, l’art en voie royale de catharsis et d’exploration. On tend l’oreille.

. TV5 - Pour la première fois, une femme noire sur un billet américain
Pour la première fois, une femme noire, l’abolitionniste et ancienne esclave Harriet Tubman, va figurer sur un billet américain, a décidé mercredi le Trésor en mettant fin à un long suspense. Née dans le Maryland (est) et connue pour son courage, Harriet Tubman a notamment aidé à la libération de plusieurs esclaves, les faisant passer au Canada avant la guerre de Sécession. Elle a ensuite rejoint l’armée de l’Union, comme cuisinière, infirmière puis espionne. Plus tard, elle a participé à la lutte pour le droit de vote des femmes.

. Le Devoir - L’immeuble renommé à la mémoire de Claire Kirkland-Casgrain
L’immeuble de la Cour municipale de Montréal portera désormais le nom de la première députée québécoise Claire Kirkland-Casgrain, a annoncé Denis Coderre mercredi matin. Une "rue importante" pourrait également être rebaptisée au nom de Mme Kirkland-Casgrain, cette pionnière de la cause des femmes décédée à l’âge de 91 ans en mars dernier, a expliqué le maire lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif.

. Les VigilantEs - "Hijab day", les féministes disent : non merci !
Ce vendredi, l’association Salaam Sciences Po organise à Sciences-Po Paris un "Hijab day". Une fois de plus la confusion règne : ce qui est présenté comme un évènement de bienveillance et de solidarité est en réalité une action politique prosélyte méthodiquement organisée, une distribution de voiles étant même prévue dans le hall d’entrée de l’école. Dans des pays islamisques, des femmes au péril de leur vie tentent, de s’affranchir de cette contrainte sexiste. Alors, comment se fait-il que ce soit les femmes endossant le symbole de la domination masculine et religieuse qui passent pour des victimes et non celles qui tentent de s’en affranchir ?

. Le Devoir - La conservatrice Rempel dénonce un Parlement sexiste
Le sexisme a de nouveau fait l’objet de débats au Parlement fédéral, après qu’une députée conservatrice eut relaté les incidents dont elle a été victime et écorché au passage un ministre libéral. Un ministre qui a été obligé de s’excuser. Dans une lettre ouverte publiée en anglais lundi, Michelle Rempel dénonce le sexisme qu’elle dit avoir subi sur la colline parlementaire : traitée de "bitch", invitée à discuter lorsqu’elle sera "moins émotive", informée par un collègue qu’elle l’"allume quand [elle est] directe". La députée albertaine rappelle en outre dans son article qu’un ministre l’a invitée à avoir « l’air un peu plus enjouée » lors d’un échange aux Communes.

. Gazette des femmes - La fée des étoiles
L’astrophysicienne québécoise Victoria Kaspi a reçu la plus haute distinction accordée à un scientifique au Canada. Une première pour une femme ! Gravitation, Étoiles à neutrons, Introduction aux vents stellaires… Les titres qui s’alignent sur les rayons des bibliothèques de Victoria Kaspi trahissent ses activités diurnes (et souvent nocturnes). Directrice du nouvel Institut spatial de l’Université McGill, l’astrophysicienne affiche une humble fierté devant l’honneur qui lui a été fait en février dernier : l’attribution de la Médaille d’or Gerhard-Herzberg, assortie d’une généreuse subvention de recherche (jusqu’à un million de dollars). "Oui, je suis fière de recevoir ce prix, dit-elle. Mais j’espère surtout qu’il y aura beaucoup d’autres femmes après moi."

. CSDHI - Iran : Les mollahs lâchent 7000 agents contre les femmes dans les rues de Téhéran
C’est justement le jour où Federica Mogherini, Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, débarquait en Iran flanquée de sept commissaires européens, que les mollahs ont décidé de pousser d’un cran la répression des femmes. Mogherini a eu droit aux sourires mielleux de Javad Zarif, heureux de la voir voilée. Les 67 femmes pendues par Rohani et son gouvernement, Zarif compris, ne disent pas merci à Mogherini. Les 3,6 millions de femmes interpellées l’an dernier en Iran par les mêmes fauves qui rôdent dans les rues de la capitale aujourd’hui, et les 18 000 femmes passées devant un tribunal misogyne pour leur tenue vestimentaire ne la remercient pas non plus. Elles sont en droit d’attendre une ferme condamnation du régime iranien par l’Union européenne.

. Le Monde - Guinée : les femmes et les enfants, victimes collatérales d’Ebola
En Guinée Conakry, 679 femmes sur 100 000 meurent suite à des complications pendant ou après la grossesse ou l’accouchement. Au cours de sa vie, c’est une femme sur 26 qui risque de mourir en couche. Pour 1 000 naissances vivantes, 34 nouveau-nés ne survivent pas au-delà de 28 jours. Des taux parmi les plus élevés du monde et supérieurs à la moyenne de la sous-région. Depuis quelques années, ces chiffres étaient à la baisse. Mais l’épidémie d’Ebola, qui a fait 2 500 victime en deux ans en Guinée, et dont le pays peine à sortir, est venue faire voler en éclats cette progression et éprouver un système de santé déjà à terre.

. Le Devoir - Loi anti-LGBT au Mississippi - L’aboutissement logique de la laïcité "ouverte" ?
La "Loi protégeant la liberté de conscience de la discrimination gouvernementale" (House Bill 1523) adoptée récemment au Mississippi est ignoble. Elle est aussi l’aboutissement logique des principes relevant de la laïcité "ouverte", tout comme ses dispositions homophobes sont le corollaire de la discrimination sexuelle encore exercée au nom de la liberté religieuse, au Québec et au Mississippi comme ailleurs. Évidemment, les tenants québécois de cette conception de la laïcité s’offusqueront d’être associés à une loi qu’ils rejettent certainement. Peut-être faudrait-il s’en inquiéter, puisque cela démontre qu’ils ne saisissent pas tout à fait les implications politiques de leur philosophie lorsqu’elle est partagée par des gens de pouvoir prêts à aller au bout de son application.

. Slate - Le plus grand bordel de Berlin est soupçonné de trafic d’êtres humains
Depuis mercredi 13 avril au soir, les deux patrons de l’Artemis, le plus grand bordel de la capitale allemande, dorment en prison. Ils sont soupçonnés de fraude fiscale, de travail au noir et de traite d’êtres humains. Plusieurs centaines de policiers ont perquisitionné l’établissement, accompagnés d’une équipe d’inspecteurs des impôts. Les deux patrons de l’établissement, qui aimaient à se présenter comme "les honnêtes gens du commerce du sexe", écrit Der Tagesspiegel, sont soupçonnés d’avoir fait travailler plusieurs prostituées contre leur gré avec la complicité des Hells Angels, un des grands gangs de motards impliqués dans les réseaux de prostitution et de trafic de drogue en Allemagne

. La Presse - Transport public : campagne contre les divers crimes sexuels
Divers inspecteurs et policiers de la région de Montréal sont présents ce mardi aux stations de métro et de train de banlieue ainsi que dans les voitures de métro afin de marquer le lancement d’une campagne sur les crimes sexuels dans le transport collectif. Cette campagne intitulée "Réagissez - dénoncez" veut rappeler aux usagers qu’il est important de dénoncer les agressions et les incivilités de nature sexuelle qui pourraient survenir dans les lieux de transport en commun.

. Entre les lignes entre les mots - Susan Cox : Non, les "poupées sexuelles enfantines" n’empêcheront pas les pédophiles d’agresser
Une entreprise de pornographie japonaise, Trottla, fabrique des poupées sexuelles réalistes de fillettes, en prétendant qu’elles vont "épargner des agressions sexuelles à des enfants". L’argument utilisé pour justifier la vente de ces poupées est que les hommes les utiliseront au lieu de violer de véritables petites filles, que l’utilisation de ces poupées pornifiées aura pour effet de "rassasier" leurs désirs. Le problème social de la pédophilie ne sera pas atténué en permettant aux hommes de simuler les crimes qu’ils ont envie de commettre.

. Le Courrier international - La Saison des femmes : quand les Indiennes nous parlent de sexe
Sous le titre original de Parched (Assoiffées), la réalisatrice Leena Yadav a subtilement tissé la trame de trois destins de femmes d’un même village persécutées par leur mari ou leur patron. La Saison des femmes développe trois histoires parallèles : celle d’une jeune veuve contrainte de chasser son fils alcoolique de sa maison parce qu’il refuse d’honorer sa jeune épouse ; celle de sa meilleure amie accusée à tort d’être stérile par un mari qui la bat ; et enfin celle d’une amie commune, danseuse strip-teaseuse qui se prostitue pour le compte d’un proxénète tordu. Toutes trois se rebelleront avec succès contre le patriarcat qu’on veut leur imposer.

. TF1 Monde - À 19 ans, elle brave les traditions et dirige un orchestre de femmes en Afghanistan
Negin Khpalwak, 19 ans, originaire de Kunar dans l’Est de l’Afghanistan aime la musique. Mais peu de gens de son âge ont lutté avec autant d’acharnement pour poursuivre leur passion face à l’hostilité des traditions familiales et des menaces. Jouer d’un instrument a été interdit au cours de la période de domination des talibans, et même aujourd’hui, beaucoup de musulmans conservateurs y sont opposés. Pourtant, Negin dirige l’orchestre de Zohra, composé de 35 femmes à l’Institut national de musique de Kaboul. Vidéo.

. Le Devoir - Changer le monde (trois vers à la fois)
On savait déjà que certains professeurs employaient le slam comme cheval de Troie afin de doucement rouler l’idée de la poésie jusque dans le cœur et la tête des ados s’évachant devant eux, et ça tombait sous le sens. Il y a dans le slam une sorte de logorrhée propre à cet âge généreux en afflux d’hormones. On savait moins, ou pas du tout, que le tout petit haïku peut servir les mêmes nobles et ambitieux objectifs.

. Journal de Québec - Ados et amours violents
Une adolescente sur cinq au Québec a vécu de la violence sexuelle de la part de son amoureux, révèle l’une des plus vastes études jamais réalisées sur le sujet. Environ 15 % des jeunes filles ont avoué avoir reçu des attouchements non désirés de leur part de leur partenaire, alors 7 % ont carrément subi une relation sexuelle alors qu’elles ne le voulaient pas. C’est ce que révèle une étude sur le parcours amoureux des adolescents réalisée auprès de 8000 jeunes âgés de 14 à 18 ans par une équipe de chercheurs de l’UQAM.

. Le Devoir - Aide médicale à mourir. Prudence mal dosée
Le gouvernement fédéral a écarté les propositions les plus controversées du comité parlementaire spécial sur l’aide médicale à mourir, préférant avec justesse prendre le temps de les approfondir. Il a toutefois fait preuve d’un excès de prudence en excluant les malades graves qui ne sont pas près de mourir. Le projet de loi C-14 colle dans l’ensemble à la décision de la Cour suprême, mais il s’en écarte quand il ajoute que l’état de la personne doit connaître "un déclin avancé et irréversible de ses capacités" et il faut que "sa mort naturelle [soit] raisonnablement prévisible compte tenu de l’ensemble de sa situation médicale". Contestations judiciaires prévisibles.

. TRADFEM - Les hommes hétérosexuels sont-ils aussi victimes de violence conjugale ?
La présente étude énumère et examine les différents résultats obtenus sur le rôle des femmes en tant qu’auteures de VEPI (Violence Envers un Partenaire Intime). Les raisons de ces conclusions variées sont examinées, ainsi que les implications des recherches concluant à une symétrie de genre dans la VEPI. Ce survol des recherches scientifiques conclut que la VEPI est genrée ; que ses auteurs sont plus souvent des hommes et que ses victimes sont plus souvent des femmes. Il est important d’examiner les types de violence signalés, mais aussi les conséquences de cette violence.

. Le Devoir - Les partis d’opposition demandent réparation au nom des femmes du Québec
L’élue péquiste Carole Poirier a dénoncé sans retenue vendredi la "politique économique et sociale ouvertement antifemmes" du gouvernement libéral. "Ne jouons pas sur les mots : depuis deux ans, ce gouvernement s’emploie à mettre en oeuvre des actes de violence et de discrimination sexistes, qui peuvent être physiques, psychologiques, verbaux, économiques, sexuels, sociaux et politiques", a-t-elle lancé rapidement après le coup d’envoi de l’étude des crédits dévolus à la Condition féminine.

. Cheek Magazine - Nuit Debout : Quelle place pour les féministes dans le mouvement ?
Une société égalitaire doit aussi l’être entre les sexes. Place de la République, entre canettes de bière et sandwiches merguez, tous les participants à Nuit Debout s’accordent à le dire. Ça, et toutes les autres idées plus ou moins révolutionnaires qui émergent de ce think tank à ciel ouvert. Depuis le 31 mars, des assemblées générales ont lieu tous les jours et réunissent des centaines de personnes. Tous ceux qui ont quelque chose à dire prennent le micro et participent à la création de la “constitution sociale”.

. Radio-Canada - Le Canada riche, mais inégalitaire pour les enfants, selon l’UNICEF
Le Canada est l’une des sociétés riches les plus inégalitaires pour les enfants, affirme le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), à l’occasion de la publication de nouveau rapport comparant leur situation dans les grands pays occidentaux. Le Bilan Innocenti 13 : Équité pour les enfants classe le Canada au 26e rang sur 35 pays dans les quatre principaux domaines utilisés pour comparer le bien-être des enfants, soit le revenu, l’éducation, la santé et la satisfaction à l’égard de la vie. Le Canada compte en fait "parmi les quelques pays où l’égalité a nettement reculé au cours des dernières années", aux côtés de la France, de l’Islande et de la Suède. Les dividendes n’ont pas été répartis équitablement, dit-elle, et "peu de progrès, voire aucun", a été réalisé depuis 10 ans.

. Marianne - Quand un ministre ultraorthodoxe refuse de lui serrer la main, Marisol Touraine ne bronche pas
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, est une féministe à géographie variable. Alors qu’elle défend en France la cause des femmes, elle a choisi de se taire en Israël où son homologue, juif ultraorthodoxe, a refusé de lui serrer la main lors d’un voyage officiel le 31 mars dernier. Motif ? Parce qu’elle est une femme, bien sûr ! Elle avait été prévenue de ce protocole. Elle choisit de passer complètement sous silence cette déconvenue et affiche au contraire, sur Twitter, une photo des "échanges fructueux" qu’elle affirme avoir eus avec monsieur Litzman.

. La Presse - Prostitution juvénile - Opération historique contre des clients à Laval
Dans la foulée des récentes fugues d’adolescentes happées par l’univers de la prostitution juvénile, la police de Laval a dévoilé hier une opération historique contre une dizaine d’hommes qui seront accusés d’avoir sollicité les services sexuels de mineures. Et cette première vague d’arrestations n’est qu’un début, préviennent les enquêteurs. Un vérificateur spécial nommé par Québec a déterminé le mois dernier que les fugues étaient en hausse dans toute la province et conclu qu’il fallait en faire une "priorité", en commençant par les adolescentes contrôlées par des proxénètes.

. Sans compromis - Une entrevue avec Simone de Beauvoir occultée pendant 27 ans
Il y a 30 ans, le 14 avril 1986, mourait Simone de Beauvoir. Quelques semaines plus tard, Radio-Canada diffusait pour la première fois une entrevue exceptionnelle avec elle, réalisée en 1959 à Paris par le journaliste Wilfrid Lemoyne pour l’émission Premier Plan. Mais l’entrevue n’a jamais été diffusée à cette époque pour cause de censure religieuse. La première diffusion eut donc lieu le 25 mai 1986 et fut précédée d’une entrevue de Wilfrid Lemoyne par Normand Harvey pour expliquer les circonstances de cette longue occultation. Lire aussi sur Sisyphe.

. Le Devoir - Les femmes, ces machines à fabriquer des djihadistes
Sans faire de bruit, la machine de guerre du groupe armé État islamique (EI) a mis en place une stratégie redoutable pour recruter des femmes en Occident, y compris au Québec. Ces combattantes servent principalement à faire des enfants, appelés à devenir à leur tour des soldats. Elles travaillent aussi au recrutement de nouvelles adeptes du djihad.

. Le Vif - Une chef de district au Malawi annule 850 mariages précoces et renvoie les jeunes filles à l’école
Pionnière dans la lutte pour les droits de la femme et des enfants au Malawi, Theresa Kachindamoto a ordonné aux 50 fonctionnaires du district de conclure un accord destiné à bannir le mariage précoce de Dedza. "Que vous le vouliez ou non, je vais mettre fin à ces mariages", a raconté la chef de district à la chaîne d’informations arabe Al Jazeera. Elle a suspendu les fonctionnaires qui refusaient d’obtempérer jusqu’à ce qu’ils annulent les mariages.

. La Presse - Widia Larivière : il faut parler des Autochtones vivants
"Il faudrait peut-être commencer aussi à s’intéresser aux femmes autochtones pendant qu’elles sont en vie", lance Widia Larivière, Algonquine ayant grandi à Québec, coordonnatrice de l’aile jeunesse de Femmes autochtones du Québec et visage médiatique de la branche provinciale d’Idle No More. Voilà un des provocants leitmotiv de la militante, renvoyant les médias québécois à leur fascination parfois morbide pour la misère digne du tiers-monde et la violence à glacer le sang qui tissent le quotidien de trop d’Autochtones. "Chez Femmes autochtones du Québec, ça fait 40 ans que des femmes luttent contre la discrimination et les inégalités, sans trop qu’on les écoute."

. Le Devoir - 30 ans après son décès - La liberté sexuelle de Simone de Beauvoir
À l’intersection de la vie et de l’oeuvre de Beauvoir, la liberté sexuelle nous apparut alors le concept tout désigné pour mesurer toute l’actualité de sa pensée et de sa vie pour nous aujourd’hui. Des Simone, il en faut encore malheureusement et il en manque. Anticipant avec Le Deuxième sexe ce qui pouvait advenir de la liberté sexuelle féminine (qu’elle écarta de la liberté reproductive au nom de la liberté érotique), Beauvoir a révolutionné l’histoire, la vie et la sexualité des femmes.

. Châtelaine - Est-ce qu’avoir un utérus est discriminant au travail ?
Des femmes sont congédiées ou perdent leurs avantages au travail, car elles veulent avoir des enfants ou reviennent de congé de maternité. Pourquoi ne dénonce-t-on pas systématiquement ce type de discrimination ? Il me semble qu’il y a deux problèmes ici. D’abord la discrimination comme telle et le fait que les femmes soient mal outillées pour y faire face. Ensuite, leur perception vis-à-vis de cette discrimination, comme si elle faisait partie des "difficultés" courantes et inévitables de la réalité de devenir mère.

. France 3 - Une universitaire toulousaine raconte le sexisme envers les femmes journalistes politiques
Dans 8 femmes sur un plateau, Marlène Coulomb-Gully, professeure à l’université Jean-Jaurès de Toulouse, raconte les histoires extraordinaires vécues par des femmes journalistes sur les chaînes de télé et le sexisme ordinaire du monde des médias. Comment Danièle Breem, une des premières journalistes politiques femmes, se faisait uriner sur les pieds par ses collègues quand elle lisait ses papiers à l’antenne ? Comment Anne Sinclair s’est-elle retrouvée à cirer les chaussures de Jean-François Khan avant un débat ? Pourquoi Michèle Cotta signait-elle ses premiers papiers sous un faux nom et devait-elle les déposer de nuit au journal Combat ? Comment L’Express a composé des bataillons de charme avec de jeunes et belles journalistes envoyées soutirer des informations aux hommes politiques ?

. Le Devoir - Proxénètes - Le projet de loi sur la traite des personnes pourrait être réécrit
Le gouvernement libéral confirme qu’il évalue la possibilité de réécrire le projet de loi sur la traite et l’exploitation des personnes, qui avait pourtant eu l’aval des Communes et du Sénat. Le projet de loi C-452 renverse le fardeau de la preuve vers l’exploiteur et permet que puissent être confisqués les biens issus de la criminalité de celui qui est reconnu coupable d’exploitation et traite de personnes. Il permet également les peines consécutives, donc des sentences potentiellement plus lourdes.

. Prochoix - La grande voix de Maya Surduts s’est éteinte
Une voix, rauque et forte, du féminisme vient de s’éteindre. Maya Surduts, qui incarnait la CADAC (Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception) depuis plus de vingt ans, vient de nous quitter. Née à Riga, d’un père physicien et communiste, elle faisait partie de ces émigrés arrivés en France en 1938. Le féminisme devient sa révolution, son inspiration contre toutes les dominations, et ne la quittera plus. Au point de devenir l’une des figures incontournable du féminisme institutionnel.

. Le Huffington Post Québec - Les enfants, premières victimes de Boko Haram
Deux ans après l’enlèvement très médiatisé des 276 écolières de Chibok, dans le nord du Nigeria, par les islamistes de Boko Haram, on est toujours sans nouvelles de la plupart des captives. Pire encore, des centaines d’autres femmes et enfants partagent leur sort. Selon Amnistie internationale, environ 2000 femmes et enfants ont été kidnappés dans des enlèvements de masse depuis 2012. Même si on ne sait pas ce qui est advenu de la majorité des jeunes filles enlevées le 14 avril 2014, on en sait par contre un peu plus sur le sort des otages. L’année dernière, le nombre d’attaques-suicides perpétrées par Boko Haram a fortement augmenté. L’utilisation d’enfants dans ces attentats a été multipliée par 11.

. Radio-Canada - Avortement sélectif des filles au sein de la communauté indo-canadienne
Les Canadiennes d’origine indienne de l’Ontario qui ont au moins deux enfants donnent naissance à plus de garçons. Les avortements sélectifs expliquent en majeure partie cette conclusion. Les Ontariennes qui sont nées au pays ont accouché d’environ 105 garçons pour chaque groupe de 100 filles de 1993 à 2012, ce qui est cohérent avec la moyenne dans le reste du monde. Mais chez les immigrantes indiennes ayant au moins deux enfants, ce rapport passe à 138 garçons pour 100 filles. Si elles avaient déjà trois enfants, elles ont donné naissance à 166 garçons pour 100 filles. Ce rapport grimpe à 326 garçons pour 100 filles chez les mères d’origine indienne de deux filles qui ont subi un avortement à leur troisième grossesse et 409 garçons pour 100 filles si la femme s’est fait avorter plus d’une fois.

. La Presse - La stratégie, château fort masculin ?
Dans les cours que donne l’Association Échecs et Maths à Montréal, les filles composent le tiers des participants, mais dans le volet compétitif, cette proportion chute. « Dans les tournois, on compte seulement entre 5 % et 10 % de joueuses », calcule Larry Bevand, cofondateur et directeur général de l’Association. Est-ce parce que, globalement, elles sont moins talentueuses ? « Absolument pas ! s’exclame M. Bevand. Les filles aiment aller aux cours, et faire les exercices. Elles sont très bonnes. Autant que les garçons. C’est quand arrive le temps de la compétition que ça les intéresse moins. »

. Le Devoir - La fée, sa vie, le temps, sa soif d’images
Elle a été marquée au fer rouge du scandale qui a entouré, en 1978, la création de sa pièce de théâtre Les fées ont soif. Un tumulte dont on se remet difficilement dans une carrière littéraire, de ceux qui font de vous, quoique vous écriviez ensuite, la femme d’un seul texte. Ce qui n’a pas empêché Denise Boucher de continuer à pousser son crayon. À 80 ans bien sonnés, elle publie Boîte d’images (L’Hexagone), un septième recueil, fait de poèmes écrits au fil du temps, à différentes époques.

. Slate Afrique - Le voile, un symbole de 3.000 ans de machisme religieux
Depuis des années, tout le monde parle du voile, de plus en plus de personnes portent le voile, pas seulement à Bamako ou au Caire, mais aussi à Londres, Paris ou New York. Symbole religieux ou signe religieux ? Que signifie ce carré de tissus qui met la planète en émoi ? Intrigué par autant de questions, j’ai décidé de consacrer quelques semaines de mes vacances à compulser les livres d’histoire religieuse pour remonter aux racines du signe, pour ne pas dire du mal. Et là, en remontant au plus loin des traces écrites des civilisations antiques, en fouillant dans les annales des histoires sumériennes, j’ai découvert avec stupéfaction que le voile découle à l’origine d’une illusion optique.

. La Presse - La victoire de Rosen Hicher
La loi votée cette semaine par l’Assemblée nationale française et qui pénalise les clients des prostituées, c’est un peu, beaucoup la victoire de Rosen Hicher. Cette ancienne prostituée incarne depuis plusieurs années la bataille pour le renversement du fardeau de culpabilité de celles qui vendent leurs services sexuels vers ceux qui les achètent. Le but ultime des lois cotre la prostitution, c’est justement d’aider les prostituées à changer de vie.

. Le Devoir - "Ennemie de l’État, amie des ouvriers"
Elle est toute menue, Kalpona Akter. Mais elle a une grande influence dans ce pays où plus de la moitié des sept millions d’habitants gagnent leur vie grâce à l’industrie du textile. Elle dérange les riches et puissants : en 2010, elle a été arrêtée, détenue et décrite comme une « ennemie de l’État » après de violentes manifestations pour les droits des ouvriers. Cette militante de 39 ans dirige le Centre de solidarité des travailleurs du Bangladesh (Bangladesh Center for Worker Solidarity). Kalpona Akter sait de quoi elle parle : elle a elle-même travaillé dans une usine de textile à l’âge de 12 ans.

. Le Journal de Montréal - Pakistan. Les premières policières dans les zones tribales sont chrétiennes
La police dans les zones tribales du Nord-ouest pakistanais, une région conservatrice bordant l’Afghanistan, a pour la première fois recruté des femmes. Et ce sont des chrétiennes qui ont été choisies. Dans ces zones tribales lourdement infiltrées par des groupes jihadistes, et où les femmes sont le plus souvent confinées aux tâches ménagères, aucune musulmane n’a postulé. La police pakistanaise emploie déjà de nombreuses femmes, mais pas dans les sept zones tribales du Nord-Ouest. "Nous pensons qu’il s’agit d’un premier pas, car nous espérons que plus de femmes postuleront à ces postes, chrétiennes et musulmanes", a souligné un responsable.

. YouTube - Pour que nous puissions VIVRE - Natasha Kanapé Fontaine
Une autre tragédie dans la communauté autochtone de Lac-Simon, en Abitibi. Une autre mort. Un poème écrit dans l’urgence. "Nous avons marché durant des siècles. Nous avons marché durant des millénaires. Nous portons en nos veines le sang de notre terre. Et lorsque notre sang retourne à la terre, c’est toute l’écorce du territoire qui tremble. C’est tous nos ventres qui s’ouvrent. C’est tous nos ancêtres qui crient depuis des siècles. Qui nous rappellent qu’ils sont morts pour que nous puissions vivre, et puissions faire vivre cette terre."

. TV5 - Dans les mots de Marguerite "Duras et elles", exposition inspirée
Les toiles de Betty Clavel et les photographies de Véronique Durruty sont toutes empreintes des textes de Marguerite Duras, écrivaine française et cinéaste disparue en mars 1996, voilà tout juste 20 ans. L’exposition "Duras et elles", qu’elles ont voulue commune, est accueillie dans le vaste espace de la galerie "Impressions" (Paris, 3è arrondissement), spécialisée sur l’Asie. Elle fait se répondre peinture et photographie autour de l’Indochine de la romancière, si prégnante dans son oeuvre : une invitation à lire et à ressentir Duras, l’auteure de "Hiroshima mon amour" ou de "L’amant".

. Le Courrier international - Le Mississippi légalise la discrimination envers les homosexuels
Les commerces de l’État du Mississippi pourront désormais refuser de servir des couples homosexuels. Mardi 5 avril, le gouverneur de l’Etat américain, Phil Bryant, a promulgué cette loi déjà très décriée dans un but de protection des “libertés religieuses et des convictions sincères” de chacun. Cette nouvelle loi établit également que “le genre d’une personne est déterminé par l’anatomie et la génétique d’une personne à sa naissance”, et va plus loin en donnant la possibilité aux commerces de “déterminer qui peut aller dans les toilettes, les cabines d’essayage et les vestiaires”.

. Le Monde - La pénurie de crèches pousse à bout les Japonais
La fronde a démarré par un simple message anonyme posté sur un blog. "Impossible d’avoir une place en crèche ! Crève, Japon !" Une manifestation a d’abord été organisée début mars. Dans le centre de Tokyo, 36% des demandes de places en crèche ne seraient pas honorées. La situation est telle que le ministre des affaires sociales, Yasuhisa Shiozaki, a dû présenter un plan d’urgence. L’imbroglio a mis en porte-à-faux le premier ministre, qui claironne depuis son retour au pouvoir en décembre 2012 sa volonté de faciliter l’emploi des femmes.

. L’Actualité - L’Affaire Turcotte
Sept années après les tragiques événements, bien des gens peinent à comprendre comment un médecin jusque-là sans histoire a pu tuer ses deux enfants de trois et cinq ans… Dans le livre L’affaire Turcotte, la journaliste Catherine Dubé reconstitue trois ans d’enquête. De ses dizaines d’entrevues avec des juristes et des psychiatres, de sa lecture de centaines de pages de documents, de ses heures en cours de justice ou interviewant la mère des victimes, elle tire un document troublant de vérité sur un drame qui hantera longtemps notre mémoire collective. Et qui pourrait bien connaître un nouveau chapitre, puisque Guy Turcotte a porté en appel le verdict de culpabilité de son deuxième procès.

. Les Glorieuses - Les femmes puissantes font-elles peur aux hommes ?
Je me souviens d’un professeur d’économie qui nous suggérait de trouver notre compagnon pendant nos études universitaires. Après, disait-il, ce sera impossible. Pourquoi ? Car les femmes diplômées rebutent. Nous connaissons tous une personne géniale, intelligente, magnifique, drôle, qui a une carrière à faire pâlir Hillary Clinton (si c’est possible) et qui cherche un partenaire sans le trouver. Les critiques ne se font pas attendre : tu es trop centrée sur ton travail, tu ne sors pas assez, tu es trop indépendante, tu n’as pas l’air d’avoir "besoin" d’un partenaire. Ces remarques sont omniprésentes dans les journaux féminins.

. Le Devoir – La surprenante ignorance de Georges Leroux
Dans son livre, le philosophe présente une défense complaisante et naïve du cours ECR, ignorant la manière dont il est enseigné. On a beau chercher dans les 350 pages de cette brique un quelconque questionnement sur les orientations du cours ou une quelconque remise en question des contenus, on n’en trouve aucun. Tous les écrits de M. Leroux sur le cours ECR pèchent par une approche intellectualiste dont les ancrages avec les contenus ne vont pas au-delà des pieux énoncés du « vivre-ensemble » et de la « pratique du dialogue ». Ses considérations philosophiques demeurent totalement décrochées des contenus d’enseignement et à mille lieues de la réalité de la classe.

. TV5 - Maison Blanche : les hommes, défi d’Hillary Clinton pour briser le plafond de verre
Hillary Clinton a en novembre la meilleure chance de l’histoire américaine de briser un plafond de verre hautement symbolique, en devenant la première femme à entrer à la Maison Blanche. Mais les hommes vont-ils l’en empêcher ? Sur le papier, peu de candidats ont été, depuis des générations, aussi qualifiés que ne l’est Hillary Clinton pour la fonction suprême : elle a été deux fois sénatrice, deux fois Première dame et secrétaire d’État de Barack Obama. Elle était déjà dans la vie publique, et connue internationalement, avant même que naissent les jeunes Américains qui voteront pour la première fois cette année. Mais même si elle semble quasi-assurée d’être la candidate du parti démocrate à l’élection présidentielle de novembre, Hillary Clinton n’arrive pas à convaincre les hommes blancs.

. Le Devoir - La France franchit le pas de la pénalisation des clients
La France a rejoint mercredi le camp des pays européens sanctionnant les clients de prostituées. En vertu d’un texte auquel les députés ont donné leur feu vert définitif, les contrevenants à l’interdiction de "l’achat d’actes sexuels" seront à l’avenir passibles d’une amende de 1 500 euros (2 250 dollars canadiens), pouvant grimper à 3 700 euros (5 550 dollars canadiens) en cas de récidive. Une peine complémentaire, elle aussi inédite, pourra être prononcée, sous la forme d’un stage de sensibilisation aux conditions de la prostitution. La France n’est que le cinquième pays à franchir le cap d’une législation sanctionnant les clients de prostituées, après la Suède, pionnière dès 1999, la Norvège, l’Islande et le Royaume-Uni.

. Radio-Canada - Quand des policiers québécois en mission font des bébés en Haïti
Plusieurs policiers québécois ont commis des inconduites sexuelles alors qu’ils étaient en mission pour l’ONU en Haïti. Radio-Canada a appris que certains d’entre eux ont même conçu des enfants avec des Haïtiennes au cours de leur mission. Depuis 2010, les policiers déployés dans les missions de paix ont eu une vingtaine d’enfants un peu partout dans le monde ; 15 d’entre eux ont vu le jour en Haïti. En agissant de la sorte, les policiers de l’ONU ont plongé un peu plus les femmes haïtiennes dans la pauvreté, selon Marie-Yolaine Gilles.

. La Presse - Des mois de tergiversations
Un groupe de 127 membres de l’UQAM s’inquiète de la suppression du poste d’intervenante auprès des victimes d’agressions sexuelles créé dans la foulée du mouvement #AgressionNonDénoncée. Les signataires déplorent l’absence de sanctions ou l’application de sanctions trop légères en regard de la gravité du geste reproché – « et ce, malgré certaines recommandations émises par des enquêtrices, enquêteurs externes ou par des représentants du Bureau d’intervention et de prévention du harcèlement ». Ils dénoncent aussi ce qu’ils voient comme un « sabotage » des travaux de révision de la politique sur le harcèlement (la politique 16). Entrepris en mai 2014, ces travaux n’ont encore mené à rien de concret.

. Le Monde - À la BNF, une militante de la culture pour tous
"Sincère et droite". C’est ainsi que Stéphane Martin, le président du Musée du quai Branly, définit Laurence Engel, nommée ce mercredi 6 avril en conseil des ministres à la présidence de la Bibliothèque nationale de France (BNF). Première femme à ce poste, l a nomination de Laurence Engel a rendu anonymes ceux qui s’insurgeaient ces derniers jours contre la désignation possible "d’une technocrate à la tête d’une institution qui nécessite une autorité intellectuelle".

. Le Huffington Post France - Pourquoi la France s’apprête à pénaliser les clients de prostituées
Ce mercredi 6 avril 2016, la France doit adopter une politique publique de lutte contre la prostitution inspirée du modèle dit "nordique" qui nous semble souvent décrié, peu compris voire caricaturé, et dont nous aimerions éclaircir ici les tenants et les aboutissants. La proposition de loi socialiste renforçant la lutte contre la prostitution comprend ainsi - entre autres - un volet de pénalisation des clients, qui seront désormais soumis au paiement d’une amende. Ce faisant, le législateur a entendu les voix des personnes prostituées qui témoignent de la torture que représente l’imposition de plusieurs pénétrations sexuelles non désirées par jour ; torture physique et mentale désormais attestée par des études traumatologiques.

. Le Devoir - Femmes autochtones - Le mandat du SPVM élargi à tout le territoire québécois
Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pourra désormais enquêter sur toutes les plaintes criminelles de femmes autochtones contre tous les corps policiers du Québec, partout dans la province, a annoncé le gouvernement québécois. Québec ajoute aussi une ressource pour les femmes autochtones qui veulent dénoncer des policiers : une nouvelle ligne téléphonique sera à leur disposition. Elle sera gérée par l’organisme Services parajudiciaires autochtones du Québec, qui reçoit aussi pour mandat de les accompagner dans leur processus de dénonciation auprès du SPVM.

. Libération - Se mettre du côté de celles qui n’ont pas le choix
Le port du voile et la « mode islamique » doivent pouvoir être critiqués. Si pour certaines, c’est un acte volontaire, il peut aussi signifier pour d’autres enfermement et ségrégation entre les sexes. Pourquoi ne pas s’y mettre puisqu’il y a un marché de la burqa à fleurs et du tchador à carreau ? Et c’est là que la mode versus loi du marché rejoint des propos, des textes, des injonctions concernant les femmes musulmanes ou d’origine musulmane qui ne portent pas le foulard. Elles sont sans pudeur, dit tel imam, elles sont des violées potentielles, affirme un autre.

. Le Devoir - Rita Lafontaine 1939-2016 - Une voix, un ton, un accent
Née en 1939 à Trois-Rivières, autodidacte, elle a été la muse du dramaturge Michel Tremblay et du metteur en scène André Brassard depuis la création de la célébrissime pièce Les belles-soeurs en 1968. "Rita Lafontaine ? Une voix ! Un ton ! Un accent !" répond et résume le professeur de théâtre Hervé Guay, en parlant de ce qui distinguait la grande, la très grande interprète qui vient de disparaître à Montréal. "Rita Lafontaine, dit-il, ce n’est pas une actrice physique, même si elle bouge bien : c’est d’abord et avant tout une voix, la voix, l’accent et l’intonation des premiers personnages de Michel Tremblay, ces femmes frustrées, ces femmes en colère des grandes pièces des années 1960-1970, dont Les belles-soeurs."

. Radio-Canada - La comédienne Rita Lafontaine s’éteint à 76 ans
Née le 8 juin 1939 à Trois-Rivières, elle a commencé sa carrière au théâtre avec le dramaturge Michel Tremblay. Elle a notamment été de la première distribution de sa pièce Les Belles-Sœurs, en 1968. Elle a par la suite tenu plusieurs rôles principaux dans ses œuvres. Rita Lafontaine a également interprété des rôles au cinéma. Au petit écran, elle s’est illustrée dans plusieurs téléromans. Sous son initiative, le programme de certificat en Interprétation théâtrale a été créé en 2010 à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

. Le Huffington Post Québec - Un comité proposera des noms de femmes pour les prochains billets de banque
Le gouverneur de la Banque du Canada a instauré un comité de sept membres qui sera chargé de rédiger une liste de femmes canadiennes "emblématiques" qui pourraient apparaître sur les prochains billets de banque. Le comité est formé de l’écrivaine Gurjinder Basran, du jeune militant Michael Redhead Champagne, de la professeure émérite en histoire Margaret Conrad, de la professeure en sociologie Francine Descarries, de la championne du monde en athlétisme Perdita Felicien, de l’historienne Merna Forster, ainsi que du recteur et vice-chancelier de l’Université Laurentienne Dominic Giroux.

. Le Figaro - Hôtesses d’Air France, burkini, transports séparés : accommodements raisonnables ou islamisation ?
Le 16 mars dernier, se tenait un dîner d’étudiants comme tant d’autres à la London School Economics. À un petit détail près : filles et garçons étaient placés à des tables séparées, chaque groupe étant, en outre, isolé du regard de l’autre par un panneau géant. Deux numéros de téléphone distincts avaient même été mis en place pour réserver les billets d’entrée. Au Royaume-Uni, la ségrégation sexuelle initiée dans le cadre de rassemblements musulmans n’est pas exceptionnelle. Les manifestations ostentatoires de l’islam se multiplient dans l’espace public. Les politiques et la société doivent prendre position.

. Radio-Canada - Congédiement en raison de la grossesse : le nombre de plaintes en hausse
La grossesse et les congés de maternité continuent d’être un motif de discrimination envers les femmes, sur le marché du travail. En 10 ans, le nombre de Québécoises enceintes ou nouvellement mères qui ont déposé une plainte aux normes du travail pour cause de congédiement ou de représailles a bondi de 41%. Si l’augmentation des plaintes est considérable, les chiffres officiels ne sont peut-être que la pointe de l’iceberg. Beaucoup de femmes n’osent toujours pas porter plainte. Dès qu’un dossier est ouvert à la CNESST, il revient à l’employeur de démontrer que le congédiement ou les représailles ne sont pas dus à la grossesse.

. Libération - Piège grossier
Pourquoi avoir voulu à toute force imposer ce mot ambigu, « islamophobie », dont chacun voit bien qu’il porte en lui un piège grossier ? Si tous ceux qui n’aiment pas l’islam sont catalogués comme racistes, l’antiracisme est détourné de son objet. Il se mue en défense de la religion. Le racisme anti-Noirs et antimusulman, dit-on, serait lié à un « impensé postcolonial » hérité du passé et qui affecterait peu ou prou l’ensemble de la société française. Ainsi tout Français, serait-il antiraciste, progressiste, anticolonialiste ou même musulman lui-même, serait sujet à cette mentalité inconsciente. Cette théorie essentialise la culture française, qualifiée de « postcoloniale » par nature, permet d’accuser de racisme à peu près n’importe quel acteur public, dès lors qu’il critique une religion.

. TV5 Monde - Des mères sans frontières dans la lutte contre le jihadisme
La traque des jihadistes mobilise les forces de sécurité et les services du renseignement du monde entier mais aussi celles qui les connaissent plus intimement : leurs mamans. C’est une "compétition directe" qui se joue entre les mères de famille et les "recruteurs qui dispensent leur influence toxique dans les mosquées lorsque les enfants deviennent adolescents", analyse Edit Schlaffer, fondatrice en 2002 de l’ONG Women without Borders (Femmes sans frontières, WWB), basée à Vienne.

. Radio-Canada - La Belgique aura sa charte des valeurs
Le gouvernement belge a approuvé un projet de déclaration sur les droits et devoirs des nouveaux arrivants proposé par le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Theo Francken. Une démarche qui rappelle certains aspects du projet de charte des valeurs du Québec. L’égalité entre les hommes et les femmes est réaffirmée à plusieurs reprises dans le document. Une mention spécifique est faite sur la prohibition des mariages forcés ainsi que sur la violence ou les menaces de violence envers les conjoints et les enfants.

. Le Devoir - Austérité - Les centres de femmes sonnent l’alarme
Dans la foulée des décisions prises par le gouvernement de Philippe Couillard depuis son arrivée au pouvoir, l’R des centres de femmes du Québec, qui se décrit comme le plus « grand réseau féministe d’action communautaire autonome », a senti le besoin de sonder le terrain. Au cours de la dernière année, ce réseau a interrogé quelques centaines de femmes qui fréquentent les 90 centres répartis à travers le Québec et celles qui ont participé à différents ateliers pour savoir comment les décisions politiques récentes influent sur leur quotidien. Leurs réponses et témoignages sont compilés dans le document rendu public dimanche.

. Radio-Canada - Les femmes de l’Estrie rendent hommage à Claire Kirkland-Casgrain
Le legs de Claire Kirkland-Casgrain s’étend même jusqu’aux jeunes générations. "Elle est un symbole qui devrait rallier toutes les femmes, de toutes les générations. Elle a su mettre fin à leur invisibilité. Elle a réintégré les femmes dans le grand récit collectif à travers l’histoire, la politique, le système judiciaire", affirme Myriam Gagné, étudiante en histoire.

. RTS - Les femmes politiques souvent victimes de violentes menaces
Les femmes sont faiblement représentées en politique, mais celles qui sont au pouvoir reçoivent parfois des coups d’une violence inouïe, en particulier via les réseaux sociaux. Des menaces qui peuvent perdurer aussi après leurs mandats. "On m’a écrit des lettres dans lesquelles il était écrit : ’sale pute, on va te faire la peau pendant la nuit’. Et dans l’enveloppe, un petit cercueil dessiné... Quand vous vous asseyez vers la fenêtre, vous avez quand même un petit moment de doute", témoigne Michèle Künzler.

. Le Devoir - Les vies de Vi
C’est par sa petite musique intime, découverte dans Ru (Libre Expression, 2009), que Kim Thúy s’est tracé un chemin jusqu’au coeur des lecteurs, ceux d’ici comme d’ailleurs. Sa mélodie douce, qu’on sait désormais être son style, se retrouve dans Vi, qui accostera en librairie mercredi. Avec ce quatrième livre, Thúy creuse son sillon et revient avec de nouvelles chroniques d’apprentissage, ses histoires migratoires mi-vietnamiennes, mi-nomades, qu’elle sculpte, semble-t-il, de tout bois. Kim Thúy a ce don, presque un tic, de trouver des diamants même dans la saleté, de magnifier les détails et les fractions de seconde de beauté, de poétiser le presque rien.

. Jeune Afrique - Tunisie : le boom de la fécondation in vitro
Embryonnaire au milieu des années 1990, l’offre est devenue abondante, pléthorique même. Il existe maintenant une douzaine de centres d’assistance à la procréation dans le secteur privé, avec une forte concentration dans la capitale et sa banlieue, et deux centres publics, à l’hôpital Aziza Othmana (Tunis) et au CHU de Sousse. Les patients viennent de tous les horizons. "Les personnes les plus modestes sont prêtes à faire d’énormes sacrifices pour avoir des enfants", note le Dr Raoudha Zouari, la biologiste du centre, qui fut, elle aussi, au point de départ de l’aventure en 1993. L’infertilité, vécue comme un drame, serait à l’origine d’un divorce sur cinq en Tunisie.

. TV5 - Foot : cinq championnes du monde américaines attaquent leur fédération de foot pour discrimination salariale
Cinq championnes du monde américaines attaquent leur Fédération de foot en justice pour discrimination salariale, dénonçant l’écart de traitements avec leurs collègues hommes et mettant en avant le palmarès inégalé de leur équipe. "Nous avons prouvé ce que nous valions au fil des années", a commenté sur la chaîne NBC Carli Lloyd, milieu de terrain élue meilleure joueuse de la Coupe du monde 2015. "Nous sortons d’une victoire en Coupe du monde." Les femmes reçoivent 30.000 dollars de primes lorsqu’elles sont sélectionnées pour une Coupe du monde, contre 68.750 dollars pour les hommes dans le même cas de figure.

. Radio-Canada - La mort m’a dit, un touchant documentaire de Marcia Pilote
Comment se préparer à mourir ? C’est la question que pose l’animatrice Marcia Pilote à son amie d’enfance Anne-Marie Séguin dans le documentaire La mort m’a dit. Âgée de 51 ans et mère de quatre enfants, Anne-Marie Séguin est atteinte d’un cancer incurable. Les médecins lui ont annoncé en 2015 qu’elle n’avait plus que quelques mois à vivre, six tout au plus. Marcia Pilote a décidé de la suivre dans cette fin de vie surprenante, pour apprendre à apprivoiser la mort.

. La Presse - Les femmes de l’Île-du-Prince-Édouard auront accès à l’avortement
L’Île-du-Prince-Édouard fournira bientôt un service d’interruption volontaire de grossesse sur son territoire, emboîtant ainsi le pas aux neuf autres provinces du pays. Le gouvernement libéral provincial a annoncé qu’il ne s’opposerait pas à une poursuite déposée par le groupe Abortion Access Now devant la Cour suprême de l’Île-du-Prince-Édouard. L’organisme estime qu’en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés, la province a l’obligation de fournir un service d’avortement sécuritaire.

. Radio-Canada - Après Val-d’Or, d’autres femmes autochtones brisent le silence
Des femmes autochtones de plusieurs régions du Québec osent aujourd’hui dénoncer les abus sexuels de policiers dont elles ont été victimes, comme l’ont fait l’automne dernier leurs soeurs de Val-d’Or. Ces témoignages démontrent que ces agressions existent depuis longtemps et qu’il est toujours aussi difficile de porter plainte. Peu de femmes osent porter plainte, de peur de ne pas être crues. A fortiori, lorsqu’il s’agit d’agressions sexuelles commises par des policiers, celles qui ont cherché l’aide d’avocats se sont butées à un refus : qui va-t-on croire, l’Autochtone ou le policier ? C’est la parole de l’un contre celle de l’autre, leur dit-on.

øøø

<--- Consultez les fils de presse des années et des mois antérieurs à gauche dans cette page.

Mis en ligne sur Sisyphe, avril 2016


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2016
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin