| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mars 2013

Fil de presse, mars 2013

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources. Les liens des mois précédents demeurent en archives et on peut les consulter n’importe quand.

Mars 2013



. Ministère des Droits des femmes (France) - La ministre définit les éléments d’une politique abolitionniste
Ce jeudi 28 mars, le Sénat a adopté la proposition de loi abrogeant dans le code pénal l’article qui punissait le délit de racolage public. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, porte-parole du gouvernement, est intervenue en séance pour définir les éléments de la politique abolitionniste de la France en matière de prostitution. « Une politique abolitionniste repose sur deux piliers : la fermeté pénale et l’insertion sociale. Cela a des conséquences très concrètes, que nous devons aborder sans posture moralisante et avec pragmatisme. On ne règlera aucun problème en passant les menottes aux personnes prostituées. Et on provoque de nombreux drames en éloignant les personnes prostituées des structures d’accompagnement. À cette tribune, je dis cependant aujourd’hui les choses en toute clarté. La France n’est pas un pays d’accueil de la prostitution. Nos portes doivent rester fermées au vent mauvais des trafics et de la traite. »

. Le Devoir - L’Église catholique est-elle encore chrétienne ?
Déçu parce que l’Église catholique de partout à travers le monde, en ne se dissociant pas clairement des prises de position rétrogrades du Vatican, cautionne la mise en oeuvre d’une violence symbolique qui fait des ravages dans le secret des consciences et qui détruit des vies. Pensons au mépris et à la méconnaissance à l’égard du vécu et de la réalité des femmes. Pensons à la condamnation, incompréhensible à notre époque en tenant compte de la recherche scientifique sur ce sujet, de l’homosexualité. Et comment ne pas faire de liens entre ce refus obstiné et maladif de la sexualité comme expression de la tendresse, de la liberté et de la créativité humaine et cette pathologie collective de la pédophilie qui ronge l’Église catholique sous tous les cieux et dans toutes les contrées ?

. Sexisme, Féminisme et Gauche - Comment gérer une situation de violences sexuelles à gauche ?
Dire que la gauche a un problème dans sa façon de traiter les violences sexuelles ne signifie pas que ce n’est pas le cas de tous les autres. Il y a, cependant, un refus obstiné, qui est propre à la gauche et aux progressistes de manière plus générale, de reconnaître et de traiter la culture du viol. Cela a précisément à voir avec l’idée que, parce qu’on est progressiste, parce qu’on lutte pour la justice sociale et l’égalité, parce qu’on est "du bon côté", on est en quelque sorte exempts d’être tenu pour personnellement responsable quand il s’agit de problèmes de race, de relation entre hommes et femmes ou de violence sexuelle. La véritable gauche anticapitaliste ne se réalisera jamais pleinement si elle continue à reproduire des travers sexistes, en totale contradiction avec sa théorie féministe.

. Slate Afrique - Dans l’Égypte antique, la femme était l’égale de l’homme
Les Égyptiennes ont aboli la hiérarchie des sexes pendant une brève période. Cela ne veut pas dire que les femmes agissaient comme elles l’entendaient, nuance la chercheuse Joann Fletcher. Elles étaient très souvent réduites à leur position de mère ou d’épouse. Mais toutes n’étaient pas réduites à être femmes au foyer. Des Égyptiennes pouvaient travailler dans la sphère publique au même titre que les hommes. Agricultrices, vendeuses, juges, elles avaient prise sur leur destin. Une chose rare à l’époque antique.

. Prostitution et société - Suisse : Pas touche aux "clients" de prostituées mineures !
Prostituée à seize ans ? C’est chose courante en Suisse, avec la bénédiction des autorités. On aurait pu penser qu’une telle aberration au cœur de l’Europe, dans un pays montré en exemple pour ses salons prétendument propres, ne pourrait durer plus longtemps. Erreur : le Grand Conseil du canton de Vaud a renoncé le 12 février 2013 à une législation provisoire voulue par la gauche qui prévoyait de condamner les "clients" des prostituéEs mineurEs à une amende importante.

. Les efFRONTé-e-s - Assistanat sexuel : halte à la marchandisation de la sexualité !
Les efFRONTé-e-s expriment leur totale opposition à cet assistanat. Dans une société qui légitime et banalise l’assistanat sexuel, de plus en plus infirmières et autres aides à domiciles risquent d’être sollicitées pour réaliser ces pratiques face à la détresse de leurs patients. Or l’un des acquis majeurs de la lutte des femmes pour leurs droits a été de ne plus être sexuellement corvéables dans le cadre de l’emploi. Une fois le droit à la sexualité pérennisée, cette revendication aura toute légitimité de s‘étendre à tous ceux qui souffrent de solitude, de vieillesse, de maladie, aux sortants de prison, aux grabataires sur leur lit d’hôpital qui pourront expliquer en quoi leur situation (sociale, économique, psychologique et autre) est un frein à une vie sexuelle autonome.

. Métropolitiques.eu - "Les femmes font mauvais usage de la démocratie". Visibilités des jeunes Afghanes et paniques morales dans Kaboul post Talibans
Les premières années de la "reconstruction" ont été marquées par la réapparition des femmes dans la vie publique. Un ministère des Affaires féminines a été ouvert, des quotas ont été instaurés au sein du parlement et des conseils de province, des présentatrices sont apparues sur les plateaux de télévision, les organisations non gouvernementales de femmes ont fleuri et les jeunes filles ont repris le chemin de l’école et de l’université. Ces réformes auraient pu créer un appel d’air en encourageant la gent féminine à prendre part de façon plus systématique à la vie publique, mais le manque de légitimité de la classe politique au pouvoir a décrédibilisé ce mouvement. La promotion des droits des femmes a rapidement été interprétée comme une tentative de "l’Occident" d’imposer une forme d’ingénierie sociale contraire à la "culture" et à la "tradition".

. Radio-Canada - Briser le silence au sujet de la maltraitance envers les aînés
Québec lance une campagne de sensibilisation pour contrer la maltraitance envers les aînés. Les différentes publicités invitent les victimes et leurs proches à dénoncer les situations d’abus et de sévices en joignant la ligne téléphonique d’aide aux aînés. La maltraitance envers les aînés est un phénomène encore tabou et peu connu, mais bien réel, selon le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Réjean Hébert. Les victimes sont le plus souvent des femmes âgées de 70 à 89 ans qui subissent, dans plus de la moitié des cas, les sévices d’un membre de leur famille.

. Le Devoir - Aide sociale - Critiques sévères au projet de la ministre Maltais
Irréalistes et inadéquats. Dans leur facture actuelle, les changements proposés à l’aide sociale par la ministre Agnès Maltais risquent d’aggraver la situation fragile des prestataires de 55 ans et des toxicomanes. Voilà ce qu’a confié au Devoir la protectrice du citoyen Raymonde Saint-Germain, après analyse du Règlement modifiant le Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles. Dans une lettre expédiée à la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale Agnès Maltais, la protectrice demande de surseoir, dans sa forme actuelle, à deux volets de son controversé projet : celui repoussant de 55 à 58 ans l’âge lié au versement d’une allocation pour contrainte à l’emploi, et celui établissant des limites à la compensation des frais de séjour pour services en toxicomanie.

. Le Monde - L’Équateur envisage une peine plus lourde pour les "féminicides"
L’Équateur envisage d’appliquer une peine spéciale pouvant aller jusqu’à 35 ans de prison pour les "féminicides", les assassinats de femme accompagnés de sévices, a annoncé mercredi 27 mars le ministre de l’intérieur José Serrano. Un meurtre est passible de 25 ans de réclusion selon le code pénal équatorien, mais le ministre a justifié l’établissement d’un châtiment plus sévère en invoquant le "caractère spécial" de ce type de crime. Ce durcissement de la législation entrerait dans le cadre du "plan d’éradication de la violence contre les femmes" mené par le gouvernement.

. Sisyphe (archives) - Voile - Le courage de dire non
Je récuse l’idée qu’il faudrait porter le voile pour être une bonne musulmane. Je récuse l’idée qu’il permettrait d’être plus libre et plus respectée - c’est un piège. Je dénonce l’instrumentalisation de ces femmes par les partis politiques intégristes qui ont bien compris l’impact médiatique d’une "voilée" à la télévision. Ne nous y trompons pas, elles leur servent de caution. Elles ne représentent pas l’islam et les musulmans. Le voile signifie beaucoup de choses, mais ce qu’il signifie le moins, c’est un acte de foi spirituel. La première des raisons pour lesquelles des jeunes femmes le portent aujourd’hui en France est politique, et c’est la plus dangereuse. Ce voile ostentatoire cache des positions idéologiques réactionnaires : contre l’émancipation des femmes, contre la libération des individus, contre les autres cultures.

. Abolition 2012 - Abolition du système prostitueur. Ensemble, construisons une société sans prostitution
"Le collectif Abolition 2012 - 53 associations féministes - organise le 13 avril, de 13h30 à 18h, un événement à la Machine du Moulin Rouge à Paris pour construire ensemble une société sans prostitution et obtenir l’adoption d’une loi d’abolition du système prostitueur. De nombreuses personnalités de la société civile viendront exprimer pourquoi, comme nous, elles pensent que l’abolition, c’est la seule solution, pour mettre fin à cette violence qu’est la prostitution !"Inscription nécessaire : http://bit.ly/YImfNA

. Le Devoir - Chili - Michelle Bachelet pourrait briguer la présidence
L’ex-présidente du Chili, Michelle Bachelet, est arrivée mercredi à Santiago après avoir démissionné de ses fonctions à la tête de l’ONU Femmes et pourrait bientôt annoncer sa candidature aux élections présidentielles de novembre 2013. Bien qu’elle n’ait pas clairement indiqué si elle ferait acte de candidature aux élections de novembre, son retour au Chili semble augurer d’une annonce imminente. Si Mme Bachelet se présente à la présidentielle, elle devra dans un premier temps affronter trois autres candidats de gauche lors de primaires en juin pour lesquelles elle apparaît d’ores et déjà comme la grande favorite.

. Les Nouvelles/News - L’égalité des droits pour les domestiques au Brésil
C’est un petit bouleversement sociétal au Brésil. Le Sénat a approuvé à l’unanimité une proposition d’amendement de la constitution (PEC) qui renforce les droits des travailleurs domestiques. Le texte doit être adopté par la Chambre des représentants le 2 avril. Le texte, également appelé « PEC Benedita da Silva », du nom d’une ancienne femme de chambre aujourd’hui députée qui a bataillé pour son adoption, permettra à ces employées de maison de bénéficier des mêmes règles du droit du travail que dans les autres métiers.

. Slate.fr - Interdire le mariage gay nuit aux enfants
L’American Academy of Pediatrics, le groupe de pédiatres le plus influent des Etats-Unis, s’est prononcé le 21 mars en faveur du mariage pour tous et affirme que pour les enfants, un ménage de deux parents est bénéfique, peu importe l’orientation sexuelle ou le genre des parents, rapporte l’Associated Press. Dans une étude publiée en ligne, l’académie indique que les enfants réussissent aussi bien dans les familles homosexuelles que dans les familles hétérosexuelles et que l’important est qu’ils soient élevés dans un environnement globalement stimulant. Empêcher les couples de même sexe de se marier "amplifie le stress des familles, ce qui affecte la santé et le bien-être de tous les membre du ménage".

. Le Devoir - Le racisme des Frères musulmans - De l’abject
Quinze jours après la libération d’un imam saoudien qui avait violé et tué sa fille de cinq ans en novembre dernier, voilà que d’Égypte nous parvient un écho très violent, très sanglant : une augmentation très prononcée des viols depuis la chute d’Hosni Moubarak il y a deux ans. Avec, en prime à l’abject, la caution des Frères musulmans. Voici ce que pense un général de la police du Caire : "[…] la fille suscite à 100% son propre viol lorsqu’elle se met elle-même dans de telles conditions." Les conditions en question étaient celles-ci : ces femmes étaient avec des hommes qui contestaient les Frères. Selon un député islamiste, les femmes ont le "culot" de demander la protection du ministère de l’Intérieur alors qu’elles manifestent contre les Frères.

. L’Assemblée des Femmes - L’Essonne se ravise sur l’assistance sexuelle : une victoire féministe
L’Assemblée des Femmes salue le retrait du schéma départemental en faveur des personnes handicapées des dispositions visant à mettre en place « un statut d’assistant sexuel » en Essonne. Cette marche arrière montre que la mobilisation des associations féministes et des élu-e-s essonnien-e-s a su faire prendre conscience des risques liés à une telle mesure.

. L’Express - Fred et Marie, le spot qui dénonce les pervers narcissiques
C’est l’histoire de Fred et Marie. Elle était belle, l’histoire. "Mon Fred", "Ma Marie", tout ça. Et puis un très sale truc les a rongés, tous les trois, Fred, Marie et l’histoire. Jusqu’à ce que tout vire au cauchemar. Le très sale truc, c’est que Fred est devenu le propriétaire de Marie, de sa vie, de son corps, de son apparence, de ses mots, de ses goûts. Il a fini par tout imposer, tout décider, tout contrôler. Le comportement typique d’un "pervers narcissique", pour reprendre l’expression en vogue. Campagne de prévention contre la violence psychologique dans le couple.

. Le Conseil du statut de la femme - Une mixité en chantier – Les femmes dans les métiers de la construction. Avis du Conseil du statut de la femme
Le Conseil du statut de la femme recommande de retirer les permis des entrepreneurs en construction condamnés pour harcèlement sexuel ou discrimination à l’endroit de travailleuses sur leur chantier. Malgré leur intérêt pour ces emplois bien payés, les femmes ne représentent que 1,3% des travailleurs de la construction notamment en raison du harcèlement, de l’intimidation et de la discrimination que nombre d’entre elles subissent sur les chantiers. Elles sont moins payées que les hommes. Les mesures incitatives n’ayant pas fonctionné, le gouvernement doit exiger que les entrepreneurs qui obtiennent des contrats publics embauchent un minimum de 3% de femmes sur leurs chantiers, soit l’équivalent de la moyenne canadienne, d’ici trois ans.

. Le Nouvel Observateur - L’assistance sexuelle pour les handicapés, cheval de Troie du système prostitutionnel
Les hérauts du projet arguent que les personnes handicapées doivent, au même titre que les valides, avoir accès à la sexualité. Sauf qu’en vrai toute personne rencontre des difficultés à avoir des relations sexuelles, sinon on n’entendrait pas si souvent chanter la rengaine de "la misère sexuelle" qui concerne invariablement tous les hommes et justifierait l’existence de la prostitution. C’est même pour cette raison que les sociétés patriarcales maintiennent le "système prostitueur", afin d’octroyer le droit à tous les hommes un accès libre aux corps, et de contourner la condition essentielle du consentement et du désir mutuel. Si désir il y a, il faut l’assouvir à tout prix, mais qui devra l’assouvir ? Si on érige un droit à la sexualité, il faut bien que des personnes remplissent le devoir de le combler. Quelles personnes ? Et que fait-on de leur désir à elles ?

. Le Journal de Montréal - La vie en exil de Fatima
Cela fait maintenant deux ans que Fatima se cache de sa famille parce qu’elle veut rester en vie. L’adolescente s’est sauvée de sa maison à l’âge de 16 ans, après avoir été emprisonnée et battue pendant plusieurs mois parce qu’elle se rebellait contre la stricte surveillance que lui imposaient sa mère et son frère. Comme dans le cas des sœurs Shafia, Fatima a été victime de violence pour des raisons d’honneur. Comme pour les trois sœurs assassinées en 2009, deux signalements effectués à la DPJ par la direction de son école ont été rejetés.

. Le Devoir - Médicaments : des pouvoirs accrus pour les infirmières
Après les pharmaciens, les infirmières : Québec a annoncé lundi des mesures qui accorderont à ces dernières une très grande autonomie pour le suivi et le traitement des patients atteint de quatre maladies soit le diabète, l’hypertension, le cholestérol élevé et les troubles de la coagulation sanguine. D’autres conditions suivront. C’est par l’entremise d’ordonnances collectives nationales que cette petite révolution s’opérera. Elles permettront aux infirmières, après le diagnostic posé par le médecin, d’assurer le suivi des patients et de réagir aux résultats de laboratoire en adaptant les médications. L’accès devrait s’en trouver facilité, alors que les médecins pourront voir davantage de patients.

. PC INpact - Les femmes qui ont marqué l’Histoire de l’informatique
Les femmes en informatique ne sont pas forcément un sujet tabou, mais bizarrement très peu mis en avant. Certaines d’entre elles ont pourtant écrit l’Histoire de l’informatique, et d’autres sont en ce moment même à la tête d’organisations ou de sociétés de grande importance. Les femmes qui ont écrit l’Histoire de l’informatique, les femmes importantes d’aujourd’hui, c’est-à-dire celles qui occupent des postes très importants (PDG, etc.) ou qui peuvent prétendre à de tels postes d’ici quelques années.

. Le Monde - Signes religieux : les Français favorables à un renforcement de la loi
Une large majorité de Français serait favorable à un renforcement de la loi interdisant le port de signes religieux ostensibles dans les lieux où l’on s’occupe d’enfants ou les entreprises privées, selon un sondage BVA pour I-Télé. Au total, 86% des personnes sondées seraient favorables à une loi interdisant le port visible de tout signe d’appartenance religieuse ou politique dans les lieux où l’on s’occupe d’enfants (écoles, crèches, de droit privé ou public), 12% y étant opposés. Les personnes sondées sont encore 83 % à se prononcer pour une loi étendant cette interdiction aux entreprises privées, 16% y étant opposées.

. ONU - Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves
Pendant plus de 400 ans, plus de 15 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été victimes de la dramatique traite transatlantique des esclaves, l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire humaine. La Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves est célébrée chaque année le 25 mars pour rendre hommage à ceux qui ont souffert et sont morts aux mains du système de l’esclavage, et pour sensibiliser le public aux dangers actuels du racisme et des préjugés.

. Le Soleil - Une Québécoise pourrait remporter le titre de la meilleure sommelière au monde
Selon le sommelier François Chartier, la Québécoise Véronique Rivest détient de réelles chances de se rendre en finale de la compétition qui se déroulera à Tokyo, au Japon, à partir de mardi. Et une fois dans le peloton de tête, tous les espoirs sont permis pour celle qui détient le titre de Meilleur Sommelier des Amériques. Une succession de tests écrits, de dégustations à l’aveugle et d’épreuves de services serviront à départager les concurrents.

. La Presse - L’heure du vrai débat sur les conjoints de fait
D’ici quelques semaines, le ministre de la Justice doit mettre sur pied un comité qui reverra de fond en comble les règles entourant le droit familial au Québec. Inutile de se mettre la tête dans le sable, le cadre juridique qui date d’il y a 30 ans est désuet. Rapiécé au fil des ans, il ne reflète plus la réalité des familles québécoises. Aujourd’hui, 38% des couples vivent en union de fait. Et 60% des enfants naissent de parents qui ne sont pas mariés. En cas de rupture ou de décès, ces familles ne sont pas protégées. Mais beaucoup n’en savent rien.

. Le Soleil - Corno sous les projecteurs
La peintre Corno ne laisse personne indifférent. Les toiles de la Québécoise se vendent - à prix d’or - partout dans le monde, mais la critique d’ici la descend en flammes : clichée et commerciale. Peu importe qu’on l’aime ou qu’on la déteste, son parcours force l’admiration. S’installer à New York, à 40 ans, pour repartir à zéro... Entrevue avec la flamboyante artiste à l’occasion de la sortie de Corno, le documentaire de Guy Édoin.

. Châtelaine - Avortement : c’est leur histoire
Le sujet, explosif, est encore tabou dans notre société. C’est ce qu’ont constaté les blogueuses Geneviève Pettersen et Julie Artacho, qui ont voulu provoquer une discussion sur le sujet. Elles ont demandé à quatre personnalités - Marie Plourde, Louise Latraverse, Paule Baillargeon et Claudie Larochelle - ayant déjà subi une IVG de raconter leur histoire. Car la meilleure façon de briser un tabou, c’est encore d’en parler.

. Sisyphe (archives) - Symboles religieux à l’école - Droit à la différence et non pas différence des droits
Je crois que l’obligation d’accommodements raisonnables doit être considérée comme un chemin à deux voies. Les membres des communautés culturelles et religieuses devraient être, eux aussi, appelés à trouver des accommodements raisonnables pour respecter les règles établies par les institutions sociales. Sans renier les principes définis dans les chartes (québécoise et canadienne) des droits et libertés, il conviendrait d’y insérer une définition plus précise de ce qu’on entend par "libertés religieuses".

. Marianne - Pourquoi Marianne soutient l’appel pour une nouvelle loi sur les signes religieux
On apprend ainsi avec stupéfaction que, dans l’affaire Baby Loup, les magistrats de la Cour de cassation, qui ne devraient juger que sur la base du droit français, se sont crus obligés de recueillir l’avis d’un expert de l’islam proche-oriental… Plus grave, la formulation de leur jugement invoquant une "discrimination en raison des convictions religieuses" a pour effet de valider officiellement le voile comme prescription religieuse. On se souvient que, lorsque l’affaire de Creil a éclaté en 1989, on parlait généralement du "foulard dit islamique". De polémique en procès, un quart de siècle après il est quasiment admis que le voile est l’attribut de la vraie musulmane, ce qui constitue autant une offense qu’une intimidation vis-à-vis de toutes celles qui ne le portent pas.

. La Gazette des femmes - Le Conseil du statut de la femme il y a 40 ans. Entrevue avec la première présidente du CSF
C’est à l’occasion du 40e anniversaire du Conseil du statut de la femme que l’équipe de la Gazette des femmes a réalisé cette capsule vidéo fort émouvante. Reprenant, en la modifiant légèrement, la formule des conversations intergénérationnelles si particulière à la série D’elles à nous…, voici qu’un échange riche et profond nous est offert. Celui que l’actuelle présidente du Conseil, Julie Miville-Dechêne, a eu la chance d’avoir avec la toute première présidente de l’organisme, Laurette Champigny-Robillard.

. AVFT - Honte sur la "Justice" - Dix minutes d’audience pour quatre ans de procédure
Lenteur, erreur de procédure : un médecin déjà condamné pour des violences sexuelles meurt (judiciairement) innocent des violences commises à l’encontre de Mme F. L’AVFT lance un appel à soutien.

. Libération - "Après le porno chic, halte à la prostitution chic
Une grande marque de luxe, Louis Vuitton, a présenté sa collection automne-hiver (vidéo et défilé) en idéalisant la prostitution. Le luxe, domaine exemplaire de transmission des savoir-faire d’exception, est-il condamné pour satisfaire à l’air du temps à dépasser toutes les frontières de l’éthique jusqu’à nous écœurer ? Un produit de luxe doit-il se laisser assimiler au deuxième business mafieux le plus rentable après le trafic de drogue ?

. Le Devoir - Budget Flaherty - Les gros sabots
Dans le cas de la formation de la main-d’oeuvre, le Québec a ainsi orienté ses programmes en fonction des besoins des petites et moyennes entreprises et des personnes désireuses de revenir sur le marché du travail, cela en lien avec ses politiques de développement économique. Cette stratégie est partagée par l’ensemble des partenaires du marché du travail, tant le patronat que les syndicats. Or, voilà qu’Ottawa, qui ne détient aucune expertise, décide que désormais, la priorité ira aux besoins des grandes entreprises, à qui il reviendra d’entreprendre des programmes. On ne peut concevoir politiques plus contre-productives.

. Le Journal des Alternatives - Le plus grand des maux et le pire des crimes
La ministre Agnès Maltais a motivé sa réforme de l’aide sociale par son désir de « renforcer l’incitation au travail ». Il serait donc légitime que le gouvernement favorise l’insertion au marché du travail de ceux qui en sont exclus, leur permettant ainsi de s’extraire de la pauvreté. Cependant, la nouvelle réglementation ne favorise d’aucune manière « l’incitation au travail » – bien au contraire. Nous nous opposons donc fermement contre cette réforme qui se base sur trois erreurs : morale, politique et économique.

. Sisyphe (archives) - La théorie "queer" et la violence contre les femmes
Je parlerai ici de la manière dont les théories queer et postmoderne ont influencé la capacité des féministes et des lesbiennes de s’organiser pour contrer et même reconnaître la violence exercée envers les femmes. Dans ces deux théories, basées sur l’individualisme libéral, de nombreuses formes de violence sont renommées « transgression », « choix » ou "représentation". Je me concentrerai sur trois formes de violence : la prostitution comme moyen pour les hommes d’abuser des femmes, les opérations transsexuelles et l’industrie des « modifications corporelles ».

. Le Devoir - Nathalie Bondil dans la liste des candidats pour diriger le Louvre
La flamboyante directrice du Musée des beaux-arts de Montréal, Nathalie Bondil, s’est retrouvée sur la courte liste des candidats potentiels pour diriger le Musée du Louvre, première institution culturelle de France. Mais jeudi, la directrice des communications au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), Danielle Champagne, a confirmé que Mme Bondil, surprise de voir son nom associé à la course à la direction du Louvre, avait bel et bien l’intention de rester à Montréal. « Bien qu’elle en soit très flattée, elle n’a jamais sollicité ce poste et n’a pas l’intention de quitter le musée », a-t-elle fait savoir.

. La Presse - Pas de débat sur l’avortement sélectif à la Chambre des communes
La motion non contraignante d’un député conservateur invitant le Parlement à condamner l’avortement sélectif basé sur le sexe de l’enfant à naître a été court-circuitée. Le sous-comité des affaires émanant des députés de la Chambre des communes a jugé que la proposition de Mark Warawa ne pouvait être soumise au vote. Cette décision signifie que la motion ne sera même pas débattue, ce qui évitera au premier ministre Stephen Harper de devoir composer avec une autre embarrassante division de son caucus sur un dossier que son gouvernement a promis de ne pas rouvrir.

. AVAAZ - L’horreur au paradis
C’est difficile à croire : aux Maldives, une adolescente de 15 ans victime de viols répétés vient d’être condamnée à 100 coups de fouets en public. Arrêtons cette folie en appuyant là où ça fait mal pour le gouvernement des Maldives : les recettes touristique. Le beau-père de la jeune fille est accusé de l’avoir violée pendant des années et d’avoir tué le bébé qu’elle portait. Aujourd’hui, les tribunaux disent qu’elle doit être fouettée pour « relations sexuelles hors mariage » !

. Regards de femmes - L’arrêt de cassation Baby-loup : Halte au harcèlement religieux dans les entreprises et associations !
Il est affirmé par la salariée provocatrice elle-même que le port ostentatoire du voile est une proclamation religieuse. Est-il disproportionné au regard du respect des usagers (enfants et parents) et des collègues de travail, ainsi que de l’association, de demander à la salariée de ne pas exhiber ses opinions de façon permanente et insolente dans le temps de l’exécution du contrat de travail, au point de consacrer d’évidence ses efforts à cette exhibition plutôt qu’à leurs missions ?

. Huffington Post Québec - Les médecins refusent de toucher à leurs salaires et avantages : Québec devra couper 100 millions$
Le gouvernement Marois n’a pas réussi à obtenir de concessions salariales des médecins : Québec devra s’arranger autrement pour se faire un « coussin » de 100 millions $ dans le réseau de la santé. Le gouvernement voulait étaler sur deux années de plus des dispositions de l’entente salariale signée par les libéraux avec les deux fédérations médicales, dans un effort en vue d’atteindre le déficit zéro en 2013-2014. Les pourparlers ont toutefois achoppé, selon le ministre de la Santé, Réjean Hébert.

. Osez le féminisme ! - CP : Non à l’assistance sexuelle ! Réaction suite aux propos tenus par Jérôme Guedj !
Osez le féminisme ! s’élève contre les propos tenus par Jérôme Guedj, président du conseil général de l’Essonne, dans le Parisien (édition du 21 mars), qui évoque l’idée de faire de l’assistance sexuelle un "service public" dans son département. Nous rappelons que l’assistance sexuelle est une forme de prostitution, et que la prostitution est toujours une violence faite aux femmes.

. Le Devoir - Conjoints de fait – Eric et Lola n’ont pas éclairé les Québécois
Tout le tapage médiatique fait autour de la cause d’Eric et Lola n’a pas eu d’impact sur ce que les Québécois connaissent des conséquences du choix de vivre leur vie de couple en union libre. Le 25 janvier dernier, la Cour suprême concluait que le Code civil du Québec était discriminatoire envers les conjoints de fait parce qu’il ne leur accorde pas les mêmes droits qu’aux couples mariés (pension alimentaire et partage du patrimoine familial). Mais la décision — très divisée — maintenait le statu quo, parce que la Cour n’a pas jugé anticonstitutionnel le caractère discriminatoire du code québécois. N’empêche : la juge en chef, Beverley McLachlin, renvoyait clairement Québec à ses devoirs en signifiant que seul le législateur peut intervenir pour modifier la discrimination observée. Pressé de revoir son droit familial, le gouvernement Marois s’était dit ouvert à l’idée.

. Marianne - Crèche Babyloup. Liberté religieuse ou liberté de l’asservissement religieux ?
La cour de Cassation s’est prononcée en faveur du droit d’une salariée de la crèche Babyloup à porter le voile. Au nom de la "liberté religieuse". Comment la liberté peut-elle être compatible avec un symbole de l’asservissement ? Cette histoire de voile islamique. Cet incroyable enfumage né du désert saoudien et des fausses adorations wahhabites, fortifié côté chiite - pas de jaloux !- par l’édiction du linceul obligatoire par Khomeiny en Iran en 1980. Il vient de faire de nouveaux adeptes- on se pince - à la Cour de Cassation de notre République !

. Le Monde - La haine des femmes ébranle la Suède
Une fois encore, la Suède est secouée par un débat où les femmes sont attaquées et traînées dans la boue. Vu de l’étranger, on s’étonne : comment ce pays que l’on croit champion du monde de l’égalité hommes-femmes - ce qu’il est par ailleurs - peut-il être le champ d’une telle bataille ? Les attentats commis par Breivik en 2011 contre des jeunes sociaux-démocrates norvégiens, "traîtres" en puissance et "marxistes culturels", ont marqué beaucoup d’esprits. Le ton et la terminologie sont souvent les mêmes, notamment contre ces féministes qui ont "castré" les Suédois, l’une des obsessions de Breivik.

. ONU - Le 20 mars 2013, la première Journée mondiale du bonheur
C’est l’Assemblée générale de l’ONU qui a décidé, par une résolution adoptée le 12 juillet 2012, d’intégrer ce nouvel événement dans le calendrier déjà bien chargé des « journées internationales » (le 20 mars est aussi celle de la Francophonie). Le concept, au premier abord, incite à la moquerie. Pourra-t-on être malheureux en cette Journée du bonheur ? Mais en dépassant l’ironie, on peut y trouver un vrai motif de réflexion. Car si l’ONU insiste sur « l’importance de la recherche du bonheur et du bien- être », c’est d’abord pour souligner qu’elle doit guider les politiques publiques.

. Ex-Rue Frontenac - Partie en congé de maternité, elle se dit victime d’un congédiement déguisé
Une représentante en investissements institutionnels de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) soutient avoir été victime de discrimination et d’un congédiement déguisé au retour d’un congé de maternité. Elle réclame 1,45 M$ à son ex-employeur. Kim Bettez a déposé une poursuite en Cour supérieure pour tenter de récupérer des bonis de 600 000 $ dont elle dit avoir été privée sur trois ans contrairement à ses collègues masculins. Le représentant de Mme Bettez, Me Mark E. Turcot, soutient dans la requête que sa cliente a fait l’objet d’un congédiement déguisé et qu’elle a subi une discrimination salariale évidente.

. La Gazette des femmes - Susana Villarán — Au secours de Lima
Étalement urbain exponentiel, transport en commun défaillant, corruption, violence : Lima, la capitale du Pérou, pose des défis de gestion colossaux. Qu’à cela ne tienne, sa mairesse, Susana Villarán, se retrousse les manches et agit, même si sa légitimité est mise en doute. Avec 8,5 millions d’habitants, Lima est la plus grande ville au monde gérée par une femme. À la tête de la capitale du Pérou depuis janvier 2011, Susana Villarán n’en est pas à ses premières armes en politique.

. Sisyphe (archives) - Philippe Couillard et Stella - Aider les femmes prostituées ou promouvoir la prostitution ?
En accordant ce prix à un groupe qui fait la promotion du "travail du sexe", le gouvernement du Québec semble donner son aval à la libéralisation de la prostitution, feignant de croire qu’il s’agit, dans la majorité des cas, d’un libre choix, comme si la coercition du milieu, les rapports sexuels de domination, les conditions affectives, sociales et économiques des personnes concernées ne jouaient aucun rôle dans leur décision de vendre leur corps. Je ne saurais faire confiance à un gouvernement ni à un ministre de la Santé qui accordent une reconnaissance publique à un groupe qui fait la promotion de la prostitution et du proxénétisme.

. Bruno Lalonde - Hôtel Jolicoeur
L’auteur commente la sortie prochaine du livre "esthétisant" sur l’Hôtel Jolicoeur, une maison de passe "sordide", dit-il. Il vit sur la rue Ontario, où était situé cet hôtel fermé il y a deux ans. Il se pose maintes questions et décrit des drames qui se sont déroulés à cet hôtel administré par des motards criminalisés. C’est un homme en colère qui se lève contre l’utilisation de la souffrance et de la misère à des fins esthétiques. Vidéo à voir sur Youtube.

. Nouvelles Université de Montréal - On ne peut être père à n’importe quel âge !
Une étude récente publiée dans la revue Nature, réalisée sur le génome de 78 trios père-mère-enfant, démontre que les risques d’autisme et de schizophrénie augmentent avec l’âge du père à la conception, quel que soit celui de la mère. La raison ? Le vieillissement des spermatozoïdes. « La division des spermatozoïdes qui survient avec l’âge cumule des mutations génétiques spontanées qui peuvent engendrer diverses maladies chez la progéniture, explique le professeur Kouassi. Ces mutations spontanées sont à la base de la diversité de l’espèce, mais elles peuvent aussi avoir des effets délétères. »

. Site de Marie-Victoire Louis - La femme
Lettre de Victor Hugo à M. Léon Richer, Rédacteur en chef de l’Avenir des femmes, Paris, 8 juin 1872. Il est douloureux de le dire, écrit Victor Hugo : dans la civilisation actuelle, il y a une esclave. La loi a des euphémismes : ce que j’appelle une esclave, elle l’appelle une mineure ; cette mineure selon la loi, cette esclave selon la réalité, c’est la femme. L’homme a chargé inégalement les deux plateaux du Code, dont l’équilibre importe à la conscience humaine ; l’homme a fait verser tous les droits de son côté et tous les devoirs du côté de la femme. De là un trouble profond. De là, la servitude de la femme. Si vous ne connaissez pas la section "Textes féministes historiques" du site de Marie-Victoire Louis, allez y découvrir des trésors.

. Assemblée nationale du Québec - Pétition :
Abandon des coupes annoncées à l’aide sociale

CONSIDÉRANT QUE le projet de règlement, publié dans la Gazette officielle du Québec du 27 février dernier, aurait pour effets de réduire les prestations d’aide sociale versées aux personnes âgées de 55 à 58 ans et aux couples avec enfants de moins de 5 ans, ainsi que de diminuer l’accessibilité aux services en toxicomanie avec hébergement ; CONSIDÉRANT QUE le niveau des prestations d’aide sociale est déjà insuffisant pour permettre de couvrir adéquatement les besoins de base de ces personnes et familles ; Suite et signez la pétition.

. Le Devoir - Un pape des pauvres dans une Église riche
Mais qu’en sera-t-il de "l’option préférentielle pour les pauvres" réitérée par le pape ? L’expression n’est pas nouvelle, mais en quoi au juste consiste-t-elle ? "Apostropher les profiteurs et prêcher la docilité aux opprimés", selon le mot d’un Horacio Verbitsky ? Rendre les pauvres dépendants d’une maigre charité chronique ? Aller leur apprendre à se libérer, mais quitter le bidonville et les laisser seuls le jour où la répression vient les frapper ? Bonne question pour le pape jésuite. Mais sans doute aussi pour nombre d’autres cardinaux, dont les Églises ne manquent pas de pauvres.

. Sisyphe (archives) - Pourquoi des organisations nient-elles la responsabilité de l’islam dans les violences faites aux femmes ?
Aujourd’hui, l’égalité entre les hommes et les femmes est encore un combat à mener, et la lutte contre les violences faites aux femmes occupe une place prioritaire dans les campagnes menées par les associations de défenses des droits des femmes. On y dénonce les viols et les mariages forcés, mais, combien de ces associations accusent l’islamisme d’être un facteur de violence envers les femmes, combien sont-elles à fustiger les imams prosélytes et à réclamer l’interdiction du voile symbole de soumission ?

. Voir - Dévier de la norme est révolutionnaire
Des automates qui considèrent normal de se trainer ainsi péniblement tous les matins vers un boulot qui leur plait plus ou moins. Étudier pour avoir une "job" pour consommer pour épargner pour prendre sa retraite pour mourir. Normal. Le système économique est une machine à imposer la normalité aux humains. Si nous ne suivions pas certaines normes, comme travailleurs ou comme consommateurs, la machine cesserait de fonctionner.

. Le Monde - Le Groenland porte une femme au pouvoir pour la première fois
Aleqa Hammond, née en 1965 dans un village isolé et dont le père s’est noyé en chassant la baleine alors qu’elle était encore une enfant, estime qu’il faut chercher à augmenter les recettes publiques provenant des ressources naturelles (pétrole, gaz, or, diamant, uranium, zinc, plomb). Elle souhaite également que les compagnies minières soient taxées dès leur implantation au Groenland.
Kuupik Kleist propose lui de ne les taxer que lorsqu’elles commencent à dégager des bénéfices.

. Les Nouvelles/News - L’opinion, une affaire d’hommes
Une nouvelle campagne de publicité pour la radio RMC rappelle que ce sont des hommes exclusivement qui disent aux femmes - et aux autres hommes - ce qu’il faut penser. RMC, « la radio d’opinions », « c’est là que ça se passe » nous dit l’affiche. Une affiche sur laquelle s’alignent face à vous, air pénétré, des présentateurs-animateurs, chroniqueurs politiques et journalistes sportifs...

. Sisyphe (archives) - Nicole Brossard et Lisette Girouard : nouvelle anthologie de la poésie des femmes au Québec
Cette anthologie, réunissant plus de cinq cents poèmes de cent trente-huit poètes, pose un regard différent sur notre réalité depuis Marie de l’Incarnation (1677) jusqu’à nos jours. Des voix de femmes qui refusent d’exister dans l’art uniquement comme muses et qui, à l’instar des hommes poètes, disent leur propre manière de sentir, penser, rêver, aimer, vivre et mourir.

. Le Devoir - Religions
Il y avait beaucoup de cela aussi dans l’ahurissante couverture de l’élection du pape : la possibilité de proximité. Mieux encore que quelques instants d’un concert rock mettant en vedette le porte-parole de Jésus dans les années 80 : le pape serait peut-être un des nôtres. Un pape qui viendrait d’ici. Qu’importe s’il pense que les femmes devraient retourner à leurs chaudrons s’il vient d’ici, qu’il joue au hockey et qu’il pourrait bien devenir le plus célèbre représentant religieux au monde !

. Genre ! - Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier
Cet article a l’ambition impossible de proposer un panorama assez complet des différentes formes de sexisme sévissant dans les communautés geeks ; le sujet étant extrêmement vaste et protéiforme, l’article est massif en conséquence. Il comprend beaucoup d’exemples tirés du milieu gamer, étant donné que c’est celui que je connais le mieux de par mon travail et mes loisirs, cependant il est essentiel de comprendre que les mécanismes à l’œuvre sont les mêmes dans les communautés voisines – comics, hacking, programmation, JdR, Logiciel Libre… – communément regroupées sous l’appellation »geek ». Installez-vous confortablement, on en a pour un moment.

. Quoi info - Apprendre à écrire ne sera plus obligatoire dans les écoles de 45 États américains
À l’heure ou nous envoyons des mails, textos ou messages tchats au détriment de belles lettres manuscrites, est-il toujours légitime d’apprendre à écrire à l’école ? La question peut surprendre. Pourtant aux États-Unis, elle a déjà été tranchée : d’ici 2014, l’écriture manuscrite sera un enseignement optionnel dans 45 États américains. À la place, sera privilégié l’apprentissage de … Word.

. Le Devoir - L’aide sociale a un visage
La femme de 54 ans raconte ce qu’elle aimerait qu’on décrive plus souvent : cette pauvreté qui détruit ceux qui la vivent. « Les assistés sociaux, c’est souvent des gens déprimés, qui ont vécu des choses difficiles, des abus, de la violence, des maladies physiques, de la toxicomanie. Plusieurs ont des maladies mentales, ils sont dans la rue, ils vivent d’immenses dépendances affectives, ils ont besoin de tendresse. Il y en a qui n’ont même plus l’énergie de prendre soin d’eux, et ceux-là, je vous le dis, ils sentent pas bon. Qui voudra les employer ? Pourquoi on le dit pas, ça ? Il y a des gens qui ont des maladies physiques qui les font tellement souffrir qu’ils finissent par avoir des problèmes de santé mentale. Mais le pire, c’est la solitude. Ce monde-là est seul, parce que les gens les fuient. Comme si la pauvreté ça pouvait s’attraper. »

. Le blog politique d’Alexis Corbière - Extra Omnes ! (Toujours sur le nouveau pape)
Petit jeu. Qui a dit : « L’ordre naturel et les faits nous enseignent que l’homme est l’être politique par excellence. Les écritures nous démontrent que la femme toujours est en appui de l’homme pensant et faisant mais rien de plus que cela. » ? Réponse : Jorge Mario Bergoglio, désormais connu mondialement sous le nom de Pape François.

. France TV Info - Droits des femmes : les 193 pays de l’ONU adoptent une déclaration historique
A l’issue de près de deux semaines de négociations à New York entre les 193 États membres de l’ONU, l’Iran, la Libye, le Soudan et d’autres pays musulmans à l’origine très réticents ont accepté d’inclure dans cette déclaration un paragraphe soulignant que la violence contre les femmes et les filles ne pouvait se justifier "par aucune coutume, tradition ou considérations religieuses".

. Le Devoir - Madeleine Gagnon en pleine lumière
Dans ce livre, son plus beau, le plus limpide, le plus fluide de cette poète, essayiste et romancière maintes fois récompensée pour ses écrits, c’est trois quarts de siècle que l’on voit défiler. Le dehors et le dedans y sont entremêlés, le monde des idées et celui des sentiments se répondent en écho.

. Media Co-op - Anatomie d’un lobby pro-prostitution - Étude de cas : le STRASS, en France
Militant-e-s, enseignant-e-s et chercheur-e-s en Belgique, Suisse, France et au Québec, nous formons un groupe de travail informel sur la prostitution depuis quelques années. Pour cette première publication militante, nous souhaitons partager avec le grand public notre analyse d’un intervenant significatif de la francophonie, le STRASS, le "syndicat" du “travail sexuel" en France. Comme nous espérons le montrer, le STRASS nous apparaît moins comme un syndicat que comme un lobby défendant ses intérêts commerciaux.

. Éditions Sisyphe (archives) - Jeunes couples en quête d’égalité
Les jeunes couples modernes vivent-ils des valeurs différentes de celles de leurs aînés et innovent-ils dans leur quête de l’égalité entre partenaires ? Dans quelle mesure réussissent-ils, en tant qu’individus et parents au sein des nouvelles familles, à rompre avec les modèles traditionnels de rapports de sexe ?

. Voir - « Pourquoi tant de gens si fâchés » ? Réponse à Marie-Claude Lortie
Effectivement, ce n’est pas la gratuité scolaire qui ramènera la paix sociale. Comment peut-on parler de “paix sociale” dans une société qui s’acharne jour après jour à couper dans notre (mince) filet de sécurité pour mieux faire rouler l’économie ? Une société où l’on préfère investir dans les sables bitumineux plutôt que dans les énergies renouvelables, dans la Défense nationale plutôt que dans la sécurité sociale et dans la colonisation du Nord plutôt que dans l’éducation ?

. Le Devoir - Place au « McSexe » ?
Voilà dix ans que la Maison de Marthe aide les femmes à se sortir de la prostitution. Selon la directrice, la situation de ces femmes s’est détériorée. « Depuis les six, sept dernières années, il y a eu une banalisation du phénomène de la prostitution. […] Les jeunes sont de plus en plus facilement prostituables », explique-t-elle.

. Les Nouvelles/News - "Parce que ce sont que des femmes, on en fait tout un plat"
Toutes les têtes d’affiches des municipales à Paris sont des femmes et se revendiquent féministes. Une situation à double tranchant.

. L’Express - "La violence contre les femmes est la violation la plus courante des droits fondamentaux"
Entre un confrère subjugué par la nudité de la femme, se félicitant que "la nudité soit, pour une fois, utilisée pour exprimer de respectables revendications", lâchant cette blague de machiste primaire "belle et rebelle mieux que moche et remoche", et un philosophe qui affirme que "les violences ne sont pas aussi nombreuses qu’on le dit", nous étions là face à une caricature de l’objétisation, du déni, de la banalisation des souffrances subis par les femmes.

. Sisyphe (archives) - Dis-moi, « le genre », ça veut dire quoi ?
J’ai cherché à voir comment ce mot était actuellement employé, essentiellement dans le domaine des recherches en sciences sociales, mais aussi dans le domaine politique, les deux n’étant pas - en l’occurrence - dissociables.

. Le Devoir - Ce rire qui nous tue
Certaines remarques du cru peuvent faire sourire, mais l’auditoire explose du rire de l’idiot. Sur scène, on crie un désespoir à faire rire jaune, mais la salle se tape les cuisses. Et du rire gras, on passe au rire nerveux pour repousser rapidement toute gravité qui pourrait éveiller une empathie, une compassion, voire un début d’introspection. Peur d’un engagement émotif, fût-ce le temps d’une pièce.

. La Presse - Garder le pied sur l’accélérateur
Si vous vous intéressez un peu à la technologie, au féminisme, à la place des femmes dans les postes de pouvoir ou à tous ces sujets, vous aurez sûrement entendu parler du livre Lean In, publié il y a deux jours par Sheryl Sandberg, numéro 2 chez Facebook, livre né après le succès de cette présentation à TED.

. Slate (France) - Le pape François et la dictature argentine : un nouveau scandale menace le Vatican
Plusieurs journalistes et chercheurs argentins l’accusent d’avoir collaboré avec les militaires, notamment d’avoir facilité le kidnapping de deux prêtres et d’avoir fermé les yeux sur l’enlèvement d’enfants de dissidents pendant la dictature de Videla.

. Détails et dédales - La liberté de zapper
Cet argument de la liberté de zapper, je le lis et l’entends partout depuis longtemps. Il devient la porte de sortie à toute interrogation ou critique du travail des médias et ce sont souvent les artisans eux-mêmes qui nous le servent. Il m’a semblé que le moment était venu d’expliquer un peu plus en détail en quoi cet argument pose problème puisqu’il réussit le tour de force d’alléger les médias de leur poids social et de poser le lecteur/auditeur en consommateur d’un produit d’information plutôt qu’en citoyen actif et responsable.

. Sisyphe (archives) - Fantine ou la liberté de se prostituer ?
Toutes sont contraintes. Parfois par amour, souvent par la misère, le chaos politique ou économique, la désaffiliation sociale, l’inaccessibilité du marché du travail légitime. Adolescentes fugueuses ou sans repères qui se prostituent pour un sandwich ou un toit, toxicomanes dépendantes ou sans papier. Toutes ou presque ont subi des déterminismes sociaux implacables.

. Les Nouvelles/News - Mais qui veut allumer la guerre des sexes ?
Une poignée d’éditeurs annonce, comme une menace, la victoire des femmes sur les hommes. Pourtant tellement improbable... Qu’importe, la misogynie fait vendre. « Femmes, l’arme du sexe » jette à sa une L’Express de ce jeudi. « La guerre des sexes est terminée : les femmes l’ont gagnée ! » titrait sans nuance Le Point pour annoncer la sortie prochaine, en français, du livre de la féministe américaine Hanna Rosin The End of Men. Un livre bien plus nuancé en réalité. Mais qu’importe. Tremblez, Messieurs, réagissez vite, votre fin est proche, disent de façon à peine subliminale ces éditeurs.

. Monde diplomatique - Femen partout, féminisme nulle part
On a pu voir sur France 2, le 5 mars, un documentaire consacré au collectif d’origine ukrainienne implanté en France depuis un peu plus d’un an, et un autre intitulé Aliaa, la révolutionnaire nue sur Public Sénat pour le 8 mars, Journée internationale des femmes.Tant pis pour les milliers de femmes qui ont le mauvais goût de lutter pour leurs droits tout habillées, et d’offrir un spectacle moins conforme aux critères dominants de jeunesse, de minceur, de beauté et de fermeté. « Le féminisme, c’est ces femmes qui ont défilé dans les rues du Caire, pas les Femen ! Et sur ces femmes-là, je vois peu de documentaires TV. »

. Urbania - C’est pas si beau dans le miroir
On se pensait ben bon, les Québécois, mais depuis quelques jours, c’est comme si on avait le vrai portrait. Il y a des moments comme ça. Des moments où tout ce que l’on fait semble vouloir nous mettre les yeux en face des trous, et les trous bien devant le miroir. La semaine passée, on pensait que c’était pas vraiment nécessaire, une campagne où on voit des homosexuels se donner des petits becs. On pensait qu’on était ouverts, tolérants. Et finalement, on a réalisé que même pas à Chibougamau, même parmi nos amis, ça passe encore croche, des petits becs, quand c’est pas entre hétéros consentants.

. Slate (France) - Le viol, le quotidien des Indiennes d’Amérique
« Je suis littéralement née dans la violence. » Lisa Brunner vit à White Earth Nation, la plus grande réserve indienne du Minnesota. La moitié des femmes de son peuple a un jour été violée, frappée ou traquée, rapporte Al Jazeera. Une Amérindienne sur trois sera violée dans sa vie. Les violences domestiques sont le fait des Amérindiens, mais 86% des viols et agressions sexuelles contre les Amérindiennes sont commis par des non-autochtones.

. Gazette des femmes - L’égalité à la suédoise
La Suède figure dans le peloton de tête en matière d’égalité des genres. Elle occupe notamment le troisième rang mondial du point de vue de la représentation des femmes en politique, selon les chiffres de l’Union interparlementaire. Et figure parmi les pays où l’indice des inégalités, en général, est le moins élevé. Selon Drude Dahlerup, les féministes des pays scandinaves, tant des partis de gauche que des partis de droite, peuvent travailler à défendre des politiques égalitaires. Pourtant, dans cette contrée proche du paradis égalitaire, les femmes occupent encore la majorité des métiers dits traditionnels : infirmières, institutrices, pourvoyeuses de soins aux enfants et aux aînés. Pourquoi donc ?

. Huffington Post (France) - Féminisme aux États-Unis : Hanna Rosin, Sheryl Sandberg et Marissa Mayer ou la bonne, la brute et la truande
Tout n’est pas rose dans l’autre pays du féminisme. Fortes des acquis de la première révolution sexuelle, les femmes ont bien trouvé une place dans la société américaine. Toute leur place ? Non, à l’image de ces trois femmes qui illustrent les espoirs et les limites du féminisme américain aujourd’hui.

. Le Devoir - Le pape plein écran
La passion débridée du médiatique pour le pape, celui qui s’en va et celui qui s’en vient, semble tomber sous ce cas de figure d’une sorte de survivance anachronique. Et Le Devoir ne fait pas exception avec ses manchettes et ses dossiers. « Je ne réussis pas encore à m’expliquer cet engouement, confie la professeure. Le bulletin national de Radio-Canada ouvre constamment sur cette histoire. Céline Galipeau a été dépêchée à Rome pour suivre en direct le départ en hélicoptère du pape. […] Pourquoi est-ce encore un choix important du côté des médias ?

. Métro - Survivre à une attaque à l’acide
Les attaques à l’acide constituent la forme la plus répugnante de violence imaginée par l’être humain. Au Pakistan, une entrepreneure inspirée et une communauté de femmes ayant survécu à ce type d’agression redonnent espoir aux victimes. Bushra devrait être morte. Un jour, après huit ans de mariage et trois enfants, son mari, avec l’aide de sa mère et d’un autre membre de sa famille, l’a ligotée et a versé sur elle de l’acide. Puis, ils lui ont noué une écharpe autour du cou, l’ont pendue au plafond de leur maison et l’ont laissée là pour qu’elle meure devant ses deux plus jeunes enfants. Pour s’assurer que Bushra périsse, ils ont même mis le feu à la maison. Pourquoi une telle barbarie ? Bushra était allée visiter sa famille et était rentrée en ramenant de luxueux cadeaux à sa belle-famille, plutôt que de l’argent. Personne ne lui avait dit qu’elle devait ramener de l’argent.

. Le Devoir - Les contradictions de Madame Casgrain
Thérèse Casgrain est surtout connue pour son implication dans la cause des femmes. C’est beaucoup grâce à sa ténacité, à ses contacts dans le milieu politique, au respect qu’elle savait inspirer et à sa capacité de persuasion que les femmes du Québec ont obtenu le droit de suffrage en 1940. Après avoir tout essayé (des années de pèlerinages annuels à Québec, des lettres écrites à des gens influents, des interventions à la radio), Casgrain a réussi en 1938 à faire inscrire le suffrage féminin au programme du Parti libéral. C’est elle aussi qui, grâce à une de ses interventions en coulisses, a permis aux Québécoises de recevoir leur chèque d’allocations familiales à leur nom à partir de 1945 (le chèque devait être libellé au nom du père seulement dans la province de Québec). Elle a aussi milité activement pour l’amélioration de la condition juridique des femmes mariées et participé à la fondation de la Fédération des femmes du Québec.

. Radio-Canada - Port du hijab au soccer : Djemila Benhabib s’attriste de la décision
Pour Mme Benhabib, cette décision fait régresser la cause des droits des femmes. « C’est encore une fois un compromis que l’on fait sur le dos des femmes, sur le dos de leur liberté et de leur corps. Vous savez, c’est magnifique de pouvoir se mouvoir librement [...] et ce n’est pas vrai qu’on le fait librement quand on a un voile sur la tête », soutient-elle. De son côté, le Conseil du statut de la femme a laissé savoir par courriel qu’il ne prenait pas de position sur cette question.

. L’Express - Tunisie : un député d’Ennahda qualifie l’excision de chirurgie "esthétique"
Des propos prêtés à un député de la frange dure du parti islamiste Ennahda font polémique en Tunisie. Selon le journal "Le Maghreb" publié dimanche, Habib Ellouze aurait prononcé des propos très controversés sur l’excision. "Dans les régions (d’Afrique) où il fait chaud, les gens sont contraints d’exciser les filles à titre de thérapie car dans ces régions, les clitoris sont trop grands et gênent l’époux", a-t-il dit.

. Sisyphe (archives) - La lettre aérienne - De radical à intégrales
Si le patriarcat est parvenu à ne pas faire exister ce qui existe, il nous sera sans doute possible de faire exister ce qui existe. Encore pour cela faut-il la vouloir en nos mots très réelle cette femme intégrale que nous sommes, cette idée de nous qui comme une certitude vitale serait notre penchant naturel à donner un sens à ce que nous sommes.

. Indépendantes - Où en est notre nation,50 ans plus tard ?
Le discours et l’action indépendantistes ont aussi fait peur à la petite bourgeoisie nationaliste canadienne-française. C’est pour contrer sa propre peur que celle-ci a donné naissance à l’idée de souveraineté-association. Changement d’objectif traduit et soutenu par un changement de mot. Car de toutes les peurs, la plus paralysante est celle des mots. C’est cette peur qui depuis plus de quarante ans fait dévier le peuple québécois du chemin de son indépendance politique, car autant que de permettre la compréhension de ce qui est directement en cause, le mot juste permet de formuler clairement les enjeux et de situer le lieu exact du combat.

. Le Journal des Alternatives - Humiliés et offensés - Lettre ouverte au gouvernement Marois
Le projet de règlement prévoit ainsi réduire les prestations d’aide sociale des 55 à 58 ans, des familles avec enfants de moins de 5 ans et des bénéficiaires de services en toxicomanie. Ce choix du gouvernement, car il s’agit bien d’un choix, et non d’une obligation imposée par le dieu tout puissant des contraintes économiques, vous déshonore et nous avilit tous. Il nous abaisse, car il demande à chacun d’entre nous de tolérer l’inadmissible : l’humiliation des plus pauvres de notre société par les institutions mêmes qui doivent les protéger.

. Le Devoir - Vivement des candidatures de femmes au poste de maire de Montréal
Les femmes présentent plusieurs avantages, et particulièrement dans la situation actuelle : en effet, elles ne font pas partie de ceux qui dirigent la collusion et la corruption ou qui en profitent ; elles font partie de la solution. Des suggestions ? Déjà, il y a Louise Harel, qui a toute l’expérience nécessaire et qui bénéficie d’une grande réputation d’honnêteté. Il y a Chantal Rouleau, la première parmi les élus municipaux à avoir alerté le public sur la présence de la mafia dans les contrats de construction municipaux ; Annie Samson et, chez les plus jeunes, Elsie Lefebvre. Il y a des gestionnaires impeccables et visionnaires qui ont fait leurs preuves dans des dossiers montréalais très importants : Lise Bissonnette, Isabelle Hudon, Louise Roy. De plus, toutes ces femmes ont un intérêt marqué pour les arts et la culture, la promotion des femmes, l’aide aux démunis et la mise en valeur de l’environnement.

. La Presse - Qui a besoin du féminisme ?
Si vous voulez savoir ce qui pousse de nos jours des jeunes à se dire féministes, allez jeter un coup d’oeil à la campagne « Who Needs Feminism ? ». Cette campagne d’éducation populaire a été lancée au printemps dernier par 16 étudiantes de l’Université Duke, en Caroline-du-Nord, après qu’elles eurent constaté à quel point le féminisme était mal perçu. L’idée de la campagne « Who Needs Feminism ? » est ainsi née d’une volonté de dissiper les malentendus entourant le féminisme. De jeunes femmes et de jeunes hommes ont été invités à être photographiés, portant fièrement une pancarte sur laquelle ils avaient écrit la raison pour laquelle ils ont besoin du féminisme.

. Médiapart -Le sexisme, une discipline sportive officielle ?
En ce 8 mars 2013, la Journée internationale des droits des femmes vient conclure une semaine tristement marquée par un déferlement de sexisme et de lesbophobie envers les femmes sportives. Les propos sexistes à l’endroit des sportives s’inscrivent dans une longue série d’actes et de propos stigmatisants s’évertuant à réassigner les sportives aux normes de la féminité, faisant passer au second plan leurs performances.

. Le Devoir - La bataille des corvées
Les mères en font-elles trop ? Les pères en font-ils assez ? Malgré les progrès de l’égalité au Québec, le partage des tâches domestiques et de la gestion du foyer demeure un irritant majeur pour beaucoup de femmes, surtout quand les enfants entrent dans le décor. L’égalité dans le partage des tâches est-elle possible ? En 25 ans, les jeunes mères ont perdu 1 heure et demie de temps libre par jour.

. Profencampagne - Journée de la femme... Un étrange oubli... Et Pauline Kergomard ?...
On ne mesure pas de nos jours, les trésors de courage, d’intelligence, de détermination qu’il fallut à cette femme de la fin du 19e siècle et du début du 20e pour s’imposer dans un monde très largement masculin, voire patriarcal. Première femme élue en 1886 au Conseil supérieur de l’instruction publique, elle y siège à la tribune comme la représentante du corps des institutrices. Elle défend l’inspection primaire féminine créée en 1889 avec des compétences limitées, et réclame pour les deux sexes l’égalité de l’enseignement et des droits juridiques, en vantant les mérites de la coéducation, le partage des responsabilités au sein du couple. Elle écrit dans le journal La Fronde fondé en 1897 par Marguerite Durand et entièrement fait par des femmes.

. BilbliObs - Une poétesse tibétaine privée de son « Prix international Femme de courage »
Tsering Woeser a fait savoir, selon le « Huffington Post », qu’elle ne pourrait pas se rendre à la cérémonie et recevoir son prix : la police de Pékin aurait refusé sa demande de passeport, Woeser étant considérée comme une menace pour la sécurité d’Etat. C’est en tout cas ce qu’ils lui ont dit.

. Huffington Post Québec - Le site Les féministes donne la parole aux femmes
Deux amies ont décidé d’unir leurs forces en créant un site Internet où les femmes sont appelées à faire un « coming out » collectif virtuel en faveur du féminisme. Une initiative spontanée qui connaît un engouement sur la Toile, à la surprise des initiatrices du projet. Appelé « Les féministes », le site a été officiellement lancé cette semaine. Le but : donner la chance à des femmes de toutes les générations de s’exprimer en faveur du féminisme. Une démarche qui fait boule de neige dans les médias sociaux, entre autres.

. Le Monde - Un féminisme islamique ?
Le féminisme islamique présente-t-il une voie authentique de la lutte des femmes musulmanes pour l’accès aux droits ? Elève-t-il un double étendard contre les visions racistes qui propagent la haine de l’islam et celles qui répandent des interprétations misogynes et rétrogrades ? Ou bien au contraire va-t-il dans le sens de l’idéologisation de l’islam et rentre par ce biais dans la même voie que l’islamisme ? Ne propage-t-il pas les mêmes leurres que l’islamisme ?

. Le Devoir - Féminisme - Tout partager !
De toute évidence, renverser la vapeur est un défi énorme, nécessaire, mais il doit être considéré à sa juste mesure : un enjeu social, pas un problème personnel. Hélas, l’analyse du lien entre le privé et le politique a moins la cote de nos jours. Nos sociétés sont plus conservatrices et le discours ambiant est à l’avenant : tant qu’à courir, mesdames, pourquoi ne pas rentrer à la maison ? Enfin, à mi-temps. C’est bien mieux pour vous et pour les enfants, non ?

. La Presse - L’influence au féminin
Fondatrice de l’Institut de la diversité et vice-présidente recherche et innovation à l’Université Ryerson, Wendy Cukier étudie la représentation de la diversité dans les lieux de pouvoir. Elle constate que les femmes commencent seulement à utiliser leur influence de la même manière que les hommes. « De plus en plus, elles recrutent, soutiennent d’autres femmes et font du coaching auprès d’elles afin qu’elles grimpent à leur tour dans la hiérarchie », note-t-elle.

. Voir - Finalement, moi aussi, j’ai besoin du féminisme…
J’avais 13 ans quand j’ai compris qu’il y a une différence entre les sexes. L’adolescence m’est rentrée dedans comme un coup de batte de baseball en pleine face. J’avais 13 ans quand j’ai aussi compris que je n’étais pas la seule, qu’une femme sur trois, mais aussi un homme sur six, serait victime d’agression à caractère sexuel au courant de sa vie. J’ai réagi à ma manière. Sans pouvoir en parler, car j’avais appris à être sans faille. J’ai arrêté de manger, aussi, d’abord parce que je ne pouvais plus rien avaler du monde extérieur, ensuite par refus que mon corps devienne celui d’une femme. J’ai intériorisé toute la violence et basculé dans une résistance à me définir par rapport à une quelconque identité sexuelle. Si le monde m’apparaissait comme une perpétuelle agression, ce n’était pas une question de sexe, c’était une question de relations de pouvoir.

. ONF -
Statu quo ? Le combat inachevé du féminisme au Canada_Le féminisme a façonné notre société. Mais jusqu’où nous a-t-il conduits et quelle en est la pertinence aujourd’hui ? Statu quo ? examine des enjeux majeurs tels la violence faite aux femmes, l’accès à l’avortement, les services de garde universels, et s’interroge sur les progrès réalisés quant à ces questions. Il propose des réponses provocantes et parfois choquantes. Mine de documents d’archives dynamiques et de saisissantes histoires contemporaines, Statu quo ? est un film essentiel.

. Jeune Afrique - Égypte : les femmes se révoltent face au "terrorisme sexuel"
Le harcèlement des femmes dans les rues d’Égypte à coups de remarques obscènes, voire d’attouchements, n’est pas nouveau. Mais depuis la révolte qui a renversé Hosni Moubarak il y a deux ans, des manifestantes sur la place al-Tahrir et ses environs, dans le centre du Caire, sont régulièrement attaquées par des groupes d’hommes organisés. Parfois armés de couteaux, ils dénudent la femme avant de procéder à de violents attouchements et de la pénétrer avec leurs doigts.

. Le Devoir - Journée internationale des femmes - Le combat féministe est encore nécessaire
Pour plusieurs de nos concitoyens, il semblerait que le combat féministe a porté ses fruits et que le temps est venu de passer à autre chose. Certains vont même jusqu’à prétendre que les revendications féministes sont allées trop loin et qu’elles mettent en péril le développement des garçons et l’équilibre psychologique des hommes.

. Le Magazine littéraire - Écrivains et chroniqueurs : où sont les femmes ?
À l’orée des grand discours autour du sexisme, et plus spécialement ici de l’intégration des femmes dans le cercle littéraire, Vida (Woman in literary arts), une organisation américaine explorant les perceptions critiques et culturelles des productions littéraires des femmes, a délivré lundi dernier (4 mars), les résultats d’une étude montrant l’immense écart qui règne entre hommes et femmes en littérature, que ce soit du côté des romanciers, que des critiques.

. Le Devoir - <a href=ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/372693/un-kiwi-et-des-femmesUn kiwi et des femmes
Si je souhaitais offrir ce Sénégalais sympa aux femmes en cette journée qui leur est dédiée, c’est qu’il apporte une lecture bien différente de nos différences et de nos différends puisqu’il nous fréquente depuis 21 ans, a marié une Matanoise dans la plus pure tradition sénégalaise et a fabriqué des enfants métissés. « Mon fils me dit : “Papa, toi, tu es Africain, moi, je suis Québécois.” Ça fait seulement six ans qu’il vit ici ! Les sociétés multiculturelles qui ont réussi, c’est quand les racines se chicanent mais que les feuilles se retrouvent dans le ciel. »

. La Presse - Le palmarès des Québécoises d’influence
Le 12 décembre dernier, un jury composé de cinq personnes s’est réuni pour établir la liste de celles qui auraient l’honneur de figurer au palmarès des femmes d’influence de La Presse. Inspiré par l’élection récente de Pauline Marois qui est devenue la première femme de l’histoire du Québec à accéder au poste de premier ministre, ce palmarès vise à reconnaître l’influence de femmes qui marquent actuellement la société québécoise.

. Huffington Post France - Les carrières ont-elles un sexe ?
Le choix du premier emploi, les premiers pas dans l’entreprise, la gestion d’une promotion ou l’annonce d’une grossesse... Les jeunes femmes et hommes diplômés d’écoles de commerce envisagent de façon très différente ces moments importants de leur future carrière professionnelle.

. Libertaire - Gang Bang La pornographie, bagne sexuel industriel
Les témoignages non officiels des coulisses de l’industrie du sexe sont rares. Un film, présenté par une association au parlement suédois dans le cadre d’une réflexion sur la liberté d’expression et la pornographie, rassemble des confidences édifiantes d’actrices, de policiers, de producteurs. "Shocking Truth" est son nom. Attention : visionnage violent. Et vraie colère.

. Le Devoir - Aide sociale - Des modifications qui nuiront au retour à l’emploi
Le gouvernement semble avoir décidé de changer les règles entourant les prestations d’aide sociale. Il ne s’agirait pas ici d’un choix budgétaire, mais plutôt d’un choix philosophique, d’une décision pour renforcer l’incitation au travail. Il faudrait briser le cycle de l’inaction et de la pauvreté en poussant les plus pauvres vers le marché du travail. Pourtant, nos recherches récentes sur la question montrent que l’avenue empruntée par le gouvernement mène à une impasse.

. Le féminin l’emporte - Les Chiennes de garde ont élu le Macho de l’année !
le 5e macho à recevoir ainsi les déshonneurs féministes est Pierre Blazy, ténor du Barreau bordelais, qui a déclaré à l’occasion de l’élection d’Anne Cadiot-Feidt comme bâtonnière au barreau de Bordeaux : « … Et surtout au pénal, il faut avoir les épaules très larges. Est-ce qu’une femme a les capacités pour le faire ?... Je ne veux pas critiquer, mais vous n’avez pas d’avocates qui soient des avocates de renom, connues comme de grandes pénalistes, ça n’existe pas... est-ce qu’une femme a les capacités pour supporter le poids de toutes ces affaires ? »

. Huffington Post France - SOS Papa : et si la guerre des sexes, c’était eux ?
La principale revendication de cette association, on la connait : le système judiciaire français serait profondément sexiste et inéquitable, accordant 80% des gardes d’enfants à la mère en cas de séparation ou de divorce, au dépends de pères aimants et désarmés. Il faudrait donc revenir sur cette injustice, dont Serge Charnay aurait été un exemple criant. Seulement voilà, non seulement le portrait de ce pauvre petit papa s’est bien vite assombri, mais la quasi-totalité des chiffres et faits énoncés par l’association sont faux, ou détournés.

. Les éditions Sisyphe - Le féminin au cinéma
De consultation facile, Le féminin au cinéma présente cent films de différents pays, réalisés par des femmes ou par des hommes, et qui offrent un point de vue original sur les femmes. Des films qui scrutent les ambitions, les valeurs ou les révoltes des femmes, racontent leurs combats ou les interprètent, sculptent un art du mieux vivre la mixité dans nos sociétés ou débrident les stéréotypes, et souvent nous dérident.
. Voir - Mettre fin à l’aide sociale
Il faut mettre un terme à l’aide sociale aux entreprises, à leur financement public débouchant sur la privatisation des profits qu’on leur permet, ainsi qu’aux privilèges accordés aux banques et institutions financières. Il faut mettre fin à la criminalité en col blanc de ces assistés sociaux, faire payer leur juste part d’impôts aux entreprises et aux personnes très riches qui n’en paient guère, voire pas du tout, sans oublier dans la foulée d’augmenter le taux d’imposition du gain en capital (qui n’est pas imposable à 100% comme un revenu salarial, mais seulement à 50%) et d’abolir les abris fiscaux. Cela ne se fera pas.

. Les féministes -<a href=http://lesfeministes.com// Les féministes
Chaque année, lors des célébrations entourant la journée internationale des femmes, le constat est le même. On remarque la marginalisation du féminisme. Pourtant, autour de nous, il semble exister une diversité réelle d’individus qui se s’identifient à ce mouvement de revendications. Qui sont ces femmes qui osent s’afficher féministes ? Voici une trentaine d’entre elles qui sont fières de porter le chapeau. En 2013, leur engagement et leur prise de positions semblent tout aussi pertinents...

. Blogue de Christine Le Doaré - À condition de marier les FEMEN aux féministes radicales !
Les FEMEN ne s’intéressent pas à l’égalité entre les sexes, ne luttent pas contre le sexisme "ordinaire" car selon elle, qu’il s’agisse des différences de salaire ou de la répartition des tâches domestiques : « Ce sont des questions secondaires ». Si le féminisme c’est faire des pompes et avoir des seins présentables, je me demande avec inquiétude si demain, les brindilles un peu plates, les féministes qui ont pris un peu d’âge, celles qui se déplacent en fauteuil roulant, etc. vont pouvoir le rester ou si elles sont désormais bonnes à recycler ?!

. L’Actualité - La souricière
Avoir donné beaucoup pour recevoir peu en échange… J’en ai une petite idée parce que dans les années qui ont précédé sa mort, justement à l’âge de 58 ans, ma mère fut obligée, par des circonstances de vie totalement hors de son contrôle, de se retrouver sur l’aide sociale. À l’époque, étant moi-même aux études, travaillant à temps partiel et endettée par mes prêts étudiants, je ne pouvais même pas l’aider financièrement. Humiliée, isolée socialement et obligée de faire des miracles avec rien, ma mère aura également croupi des années sur une liste d’attente pour un HLM. En fait, elle est morte sur la liste d’attente…

. Sisyphe (archives) - Féministes de mères en filles
Pas évident de savoir par où commencer... Mais d’abord, qu’est-ce que le féminisme ? Juste un autre mot en isme ? Le féminisme, pour moi, c’est d’abord une vision du monde, un monde dans lequel hommes et femmes sont égaux, en droits, mais aussi en dignité et en réalité. C’est une vision humaniste, démocratique, qui souhaite dépasser des millénaires de culture et de civilisation qui ont infériorisé les femmes, en ont fait la propriété des hommes et qui les ont fait vivre en marge de la société.

. Voir - Leçon d’économie à Agnès Maltais
Le régime d’aide sociale est le soutien de dernier recours que notre collectivité offre à nos concitoyens. La ministre Maltais, non contente de faire preuve d’une ignorance crasse de certains principes économiques élémentaires ajoute l’insulte à l’injure en adoptant une posture idéologique et morale indigne d’une formation politique s’affichant à la défense des plus fragiles d’entre nous. Laquelle situation peut tous nous menacer, un jour ou l’autre. Y compris madame la ministre.

. La Presse - Les femmes au cinéma : absentes ou objets
Elles sont caissières, ménagères, serveuses, enseignantes ou bibliothécaires. Elles sont aussi prostituées ou danseuses nues. Mais rarement les femmes à l’écran dans les films québécois réalisés par des hommes sont voyageuses, aventurières, pionnières, visionnaires ou héroïnes. Aux acteurs, les grands rôles ; aux actrices, les personnages secondaires.

. Le Devoir - Grâce aux quotas, 20% des parlementaires sont des femmes
La moyenne mondiale des femmes dans les parlements s’établissait à 20,3% fin 2012 contre 19,5% un an plus tôt. « Depuis que les parlements existent, c’est la première fois dans l’histoire qu’il y a une femme pour quatre hommes », a souligné Anders Johnsson, président de l’UIP qui regroupe 162 parlements nationaux. Avec 31,6% de femmes au Parlement, l’Algérie est le premier pays arabe à franchir le seuil des 30% de femmes élues. M. Johnsson estime qu’une « masse critique de 30% » est nécessaire pour que les femmes influencent le processus législatif.

. À dire d’elles - Subversive, la nudité ?
Là où nous ne sommes pas contraintes de nous voiler, les femmes sont mises à nu et également étêtées. Je l’ai dit suffisamment souvent ici. C’est inouï ce que dans les sociétés occidentales on montre, partout, les femmes, exclusivement nues, et exceptionnellement seulement munies de têtes, donc vivantes. Mais si elles ont des têtes, leur nudité au milieu d’hommes vêtus les met à leur merci.

. Le Devoir - Violences faites aux femmes - Certains pays freinent les efforts de l’ONU
Le Vatican, l’Iran et la Russie tentent de freiner les efforts pour lutter contre les violences faites aux femmes, à l’occasion d’une conférence de l’ONU sur ce sujet qui a commencé ses travaux lundi. Plus de 6000 représentants de la société civile sont inscrits à cette session annuelle de la Commission de l’ONU sur le statut de la femme.

. France 24 - Le Hamas interdit le marathon de Gaza aux femmes, la course annulée
En réponse au refus du Hamas de laisser participer les femmes au marathon de Gaza, l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens a tout simplement décidé d’annuler la course. L’épreuve devait se dérouler le 10 avril prochain. Le Hamas a confirmé son interdiction. "Nous regrettons la décision d’annuler le marathon, mais nous ne voulons pas que les hommes et les femmes courent ensemble", a justifié Abdessalam Siyyam, le secrétaire du cabinet du gouvernement du Hamas, en citant les lois islamiques. "Nous ne voulons pas que des femmes courent en étant découvertes".

. Le Mouvement du Nid - À Marseille, une journée de formation percutante avec ZeroMacho et le Mouvement du Nid
À l’heure où s’ajoutent aux visages traditionnels de la prostitution de nouvelles formes d’exploitation sexuelle - racolage par internet, dans le monde étudiant, multiplication des réseaux criminels... le Mouvement du Nid propose des temps d’information et de réflexion pour déconstruire les clichés, les stéréotypes et la complaisance qui sévissent à propos du système prostitueur. La journée du 16 mars 2013 est co-organisée avec ZeroMacho, les hommes qui ne sont pas clients !

. Métro Word News - Les Irakiennes réduites à l’état de génitrices après la guerre
ll y a 20 ans, les Irakiennes s’habillaient comme elles l’entendaient, conduisaient des voitures et gagnaient de l’argent. Pour tout ce qui touchait les droits des femmes, l’Irak était alors le pays le plus progressiste du Moyen-Orient. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. « Depuis le début de la guerre, il y a 10 ans, l’Irak a glissé vers le fondamentalisme islamiste, et les femmes en payent le prix, déclare Yanar Mohammed, présidente de l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OLFI).

. News of Tunisia - Les femmes syriennes mises aux enchères en Jordanie et en Turquie
La Syrie n’en fini plus d’être martyrisée par les hordes barbares d’intégristes qui ont afflué et continuent de le faire de la plupart des pays musulmans. Cette guerre sert aussi à humilier le vaillant peuple syrien, à se servir de ses femmes et de ses filles pour assouvir les bas instincts de la secte des assassins. Ces femmes et ces filles sont kidnappées, violées et ensuite égorgées. Dans les camps de réfugiés de Jordanie et de Turquie, peuplés selon l’ONU de 75% de femmes et d’enfants, ce sont les cheikhs arabes des pays du Golfe qui viennent acheter des femmes syriennes aux enchères.

. Sisyphe (archives) - La mode hypersexualisée
Mariette Julien nous invite à jeter un regard nouveau sur ce phénomène en l’abordant sous plusieurs angles : esthétique, historique, sociologique et philosophique. On peut la définir comme une esthétique de l’apparence qui met l’accent sur la sexualité.

. Le Monde - Virus du sida : guérison "fonctionnelle" d’un enfant contaminé à la naissance
Le virus n’a pas été complètement éradiqué mais sa présence est tellement faible que le système immunitaire de l’organisme peut le contrôler sans traitement antirétroviral, ont expliqué les scientifiques et médecins lors de la 20e conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes réunie ce week-end à Atlanta (Géorgie). Il a été déclaré guéri après une greffe de moelle osseuse d’un donneur présentant une mutation génétique rare empêchant le virus de pénétrer dans les cellules. Cette greffe visait à traiter une leucémie.

. La Presse - "Bien avant Danica, il y a eu Hélène !
Son nom fait rarement surface lorsqu’il s’agit d’évoquer les meilleurs pilotes automobiles féminins de l’histoire. Dommage, elle fut pourtant l’une des meilleures. Elle s’appelait Mariette Hélène Delangle, mais courait sous le nom de Hellé Nice. Elle a été mannequin et danseuse nue avant de faire fortune grâce à la course automobile. Son amoureux de l’époque l’a quittée, emportant avec lui sa fortune. Elle est morte sans le sou à 84 ans.

. Les Nouvelles/News - Lutter contre les violences de genre, un objectif de développement
À Copenhague, la question de la violence contre les femmes et les filles – le sujet principal de la CSW 57 – était au centre des discussions. Une question que les Objectifs du millénaire pour le développement ne prennent pas en compte à ce jour. « Sept femmes sur dix risquent d’être confrontées à la violence au cours de leur vie », souligne Lakshmi Puri, pour qui « l’omission de la violence contre les femmes dans le cadre des OMD a été une grave lacune ».« On considère trop souvent la culture comme un contexte statique, uniforme, inamovible. Mais rien n’est plus faux. La culture est dynamique, diverse et créative. » Et la responsable d’ONU Femmes d’insister : « Il existe une reconnaissance internationale du fait qu’aucune coutume, tradition ou pratique ne peut justifier la moindre forme de violence contre les femmes ».

. Les Chihuahuas de la démocratie - Les paradoxes de deux hédonistes nostalgiques
Combien de pages à noircir, de iPad à surcharger pour analyser les contours sinueux de nos charmantes bêtes médiatiques telles Richard Martineau ou Lise Ravary ? Le choix de nos deux Don Quichotte de « la droite pragmatique » vise à exposer une tendance observée dans nos médias : celle de se référer au temps passé lorsqu’il avantage leur conception du monde. Par contre, leurs souvenirs de bonheur intimiste ne s’harmonisent que très rarement avec leur vision extrêmement négative des valeurs et idéaux collectifs qui ont été portés par les générations précédentes. Je me suis risqué à poser un regard attentif sur certains de leurs derniers chefs-d’œuvre littéraires.

. Le Devoir - "Je n’échapperai personne"
Vos mesures, madame Maltais, sont vertueuses, mais la vie ne l’est pas. Dans leurs applications et malgré les possibles bonnes intentions, elles engendreront des drames. Qu’arrivera-t-il aux personnes qui échoueront, malgré leur bonne volonté ? Et qu’entend-on par « bonne volonté » ? Perdront-ils 129$ par mois alors qu’ils en ont à peine 700$ pour vivre ? Je n’ose l’imaginer. Si c’est le cas, ne vous surprenez pas de constater un accroissement du travail au noir, de la délinquance et de l’illégalité.

. Journal de Québec - Quand une fille ne vaut pas grand-chose
Zakia est allée magasiner sans avertir son père, Afghan d’origine. Sa punition : une volée de coups de poing, de coups de bâton et des menaces avec un couteau, a-t-elle raconté aux policiers. La jeune femme de 18_ans a dû sauter du deuxième étage pour s’enfuir de son père, qui ne considère pas ses huit filles comme de vrais enfants.

. Femmes pour le dire, Femmes pour agir - Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République
Personnes handicapées, sexualité, socialisation, droits, prostitution ! Des associations de personnes handicapées réclament le recours à l’"assistance sexuelle" en argumentant de la difficulté pour certaines personnes handicapées, de pouvoir satisfaire leurs "besoins sexuels". Leur raisonnement repose sur l’affirmation que la sexualité est un "droit humain fondamental". Or la sexualité ne relève pas du domaine du "droit". La sexualité relève de la vie intime et ne peut être soumise à un contrat.

. La Presse - blank">Le manque de culture numérique, un risque pour la vie privée
Malgré leur position de tête en tant que plus grands utilisateurs de l’Internet au monde, les Canadiens ont étonnamment peu de culture numérique, ce qui met leur vie privée sur le net à risque, observe la Commissaire à la protection de la vie privée du Canada.

. Journal Métro - Marches contre la violence faite aux enfants
Des citoyens ont marché samedi dans les rues de Drummondville, Laval, Saint-Jérôme, Sherbrooke et Montréal pour dénoncer la violence faite aux enfants. En toile de fond, les marcheurs avaient en tête de nombreux cas célèbres d’infanticides qui ont tristement marqué l’histoire récente du Québec. Les marcheurs ont souligné la mémoire de ces enfants tout en réclamant des lois plus sévères envers ceux qui commettent de tels actes et une révision de la possibilité de ne pas être tenu criminellement responsable de leurs actes pour cause de troubles mentaux.

. Voir - L’appel humain
Devant les cris et la fureur du monde, j’ai souvent cherché à me réfugier dans la fuite et le silence. C’est Camus qui m’a apaisé, adolescent, en me faisant comprendre que l’absurde constituait l’essentiel de notre condition humaine, l’absurde qui « naît de cette confrontation entre l’appel humain et le silence déraisonnable du monde ». Ce silence assourdissant de violence. Sisyphe est heureux parce qu’il regarde, en bas de la colline, ses semblables et les invite à la sérénité. À vivre l’absurde dans sa grandeur. Seule la vie commune peut résoudre cette aporie existentielle. Un Sisyphe solitaire devrait abandonner son rocher et se suicider. La sensibilité de Sisyphe à ses semblables donne un sens minimal à sa vie.

. Le Devoir - Beautés espérées
Mariette Julien, coauteure de L’éthique de la mode féminine (PUF, 2010), allonge les critères proposés et imposés par les médias pour formater le corps idéal. Cette leçon vaut alors pour la plupart des médias et des émissions et pas seulement les productions culturelles où la tendance s’affiche peut-être avec un peu plus de force. « Dans notre société de consommation, chacun juge le produit à son emballage, dit la pro du paraître. Le philosophe Jean Beaudrillard remarquait déjà que les rapports aux choses sont maintenant transposés aux êtres.

. Le Devoir - Programme de procréation assistée - Fertile en coûts
Puisque les coûts de la FIV sont désormais assumés par l’État, les couples qui, ordinairement, auraient commencé par tenter d’autres méthodes, telle l’insémination artificielle, sont peut-être conduits plus rapidement à tenter une FIV ? Impossible de le savoir, le registre promis n’a jamais été constitué. Au reste, le rapport entre le privé et le public est-il sain dans ce programme ? L’État a ouvert des cliniques publiques de PA. Les coûts d’une FIV y sont-ils moins chers qu’au privé ? Le ministère s’avère assez opaque en cette matière. Qu’en pense le ministre Réjean Hébert ?

. Brisons le mythe - L’instrumentalisation des femmes dans l’islam
En islam, une femme ne peut pas disposer librement de son corps. Traditionnellement, en droit musulman, elle est mineure à vie et passe sucessivement de la tutelle de son père à la tutelle de son mari. Quoique les textes fondateurs de l’islam ne recommandent pas des mutilations sexuelles génitales féminines comme l’excision et l’infibulation, ces pratiques sont généralisées dans plusieurs pays musulmans et visent à décourager et empêcher les filles célibataires d’avoir des relations sexuelles, un acte formellement interdit par l’islam.

. Le Devoir - Québec coupe en catimini dans l’aide sociale
Ni vu ni connu, sans le moindre signe précurseur autre que quelques paragraphes publiés dans la Gazette officielle, le gouvernement Marois coupe chez les moins nantis : il réduit les prestations d’aide sociale des 55 à 58 ans, des familles avec enfants de moins de 5 ans et des bénéficiaires de services en toxicomanie. La décision de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale Agnès Maltais, destinée selon Québec à « renforcer l’incitation au travail », propose en effet de revoir les règles d’admissibilité à l’allocation de 129$ par mois versée pour « contraintes temporaires » en raison de l’âge ou de la garde d’un enfant d’âge préscolaire. On pointe aussi une prestation spéciale pour frais de séjour versée à des gens bénéficiant de services en toxicomanie avec hébergement.

. Sisyphe (archives) - Pornographie : "Ça fait mal, tellement mal" ou pourquoi certaines femmes ne veulent pas savoir
Après trois heures de travail intense, l’atelier que j’anime sur la pornographie en est à ses derniers instants. Les 40 participantes travaillent toutes à un centre d’aide à des survivantes de violences conjugales et de viol. Ce sont les femmes qui travaillent en première ligne, celles qui répondent à la ligne téléphonique de crise, 24 heures sur 24, et qui soutiennent les victimes en intervention personnalisée. Ces femmes ont tout vu, tout entendu.

. La Presse - Pornographie juvénile : le mal en photos
Pouvez-vous croire que mercredi, à l’Université de Lethbridge, un ancien conseiller proche du premier ministre Stephen Harper, aujourd’hui professeur à l’Université de Calgary, a dit qu’il avait des doutes sérieux sur la nécessité de mettre en prison les gens qui consomment de la pornographie juvénile ? Selon lui, que ces êtres ignobles aiment regarder des images de garçonnets en train d’être violés par des hommes âgés ou des fillettes de 5 ou 6 ans en positions tellement suggestives qu’on ne les décrira pas dans ce journal n’est pas un crime, mais une question de goût. « Taste in pictures », a-t-il dit.

. Génération nationale - Le féminisme voilé
« Qui a peur de Leila ? » C’est le titre d’une chronique de Marie-Claude Lortie, parue dernièrement dans La Presse. Cette chronique nous rapportait qu’une féministe musulmane avait été exclue, par ses propres pairs, des tables de discussion à la Fédération des femmes du Québec (FFQ). Pour quelle raison ? D’origine algérienne, Leila Lesbet avait été remarquée en raison de ses prises de position défavorables à la permission du port du voile.

. Le Monde - Dur à avaler
Qu’il y ait des meufs dans le 6e arrondissement de Paris qui s’agitent volontiers sur les queues qui peuvent leur rapporter de l’argent : rien de neuf. S’il ne s’agissait que de désir, elles sortiraient de leur quartier. Qu’on vienne demander encore un effort aux citoyens, la classe moyenne aura bien quelques euros à débourser pour l’Obs, pour Libé et pour Stock - le gogo, on le sait, s’attrape bien par la libido : rien de neuf. On ne donne jamais assez aux riches. La sensation pénible d’assister à la débâcle d’une cour en folie, toujours rien de neuf. L’ironie du sort, qui veut que l’homme mis en scène soit celui qui dirigea longtemps l’organisation qui a orchestré la dette, ce trait qu’on veut tirer sur toute utopie en hypothéquant nos futurs, n’a rien de neuf non plus.

. Slate.fr - C’est l’espoir, et non l’indignation, qui change le mondeLa politique de l’indignation mène à une impasse. Son caractère inoffensif pour le système en place explique le concert de louanges, plus ou moins hypocrites, qui a salué la disparition de Stéphane Hessel. Qu’on se comprenne bien. Le vieil homme indigné était admirable. Il avait notamment eu le courage de dénoncer certains agissements condamnables d’Israël, ce qui lui avait valu des accusations fort injustes. Hessel lui-même avait invité ses lecteurs à s’engager dans des actions concrètes qui permettent de passer du stade de l’indignation à celui de la réalisation. Ce message a toutefois eu nettement moins d’écho que son cri de colère.

. Terrafemina - E-Darling, Renaud Revel, Alessandra Sublet, Yoni : le machomètre de la semaine
Quand viendra enfin cette semaine où, émues, nous nous rendrons compte que la matière première du machomètre a disparu ? Ce ne sera malheureusement pas encore pour celle-ci, qui nous a donné du fil à retordre tant les postulante(e)s étaient nombreux. Voici donc le résultat de notre sélection, ou le top 5 des petits et grands hits sexistes de la semaine.

. Le Devoir - Pas de relâche pour les poux
Lorsque je regarde les travaux de la commission, j’intervertis les rôles. La juge Charbonneau représente la maman qui va administrer le shampooing à la pyréthrine, le traitement poison. Les procureurs tiennent plutôt le rôle de peignes fins et les témoins, de poux. Sans parler des lentes, tous ces aspirants-poux que nous ne verrons jamais mais qui s’accrochent au système capillaire.

. À dire d’elles - Le cinépatriarcat à l’oeuvre
Au moins, pendant toute la première partie du film « Ouf », la famille, les psys, les amis, lui disent que son comportement est inadmissible (maissans l’identifier comme de la violence conjugale). Dans la deuxième partie du film, il n’est plus question de cela. Une fois réhospitalisé, après quelques jours dans cet hôpital, il semble calmé. Sa psy lui conseille d’être « chevaleresque » s’il veut reconquérir sa femme.

. Sisyphe (archives) - Fanny Mendelssohn ou le génie créateur bridé
Fanny Mendelssohn a vécu le drame de se voir offrir les meilleurs outils pour polir un instrument qu’elle n’a pu utiliser qu’en sourdine. Elle s’est heurtée, dès son adolescence prometteuse, aux rigueurs inflexibles d’une famille encore fortement imprégnée de préceptes judaïques beaucoup moins libéraux pour la femme que ne l’étaient ceux de Luther. Les hommes qui l’entouraient étaient également de grands bourgeois qui ne pouvaient concevoir qu’une femme ait des activités professionnelles. Donnons le dernier mot à son père, qui résume parfaitement sa situation :« Si elle avait été un homme, elle aurait pu avoir une belle carrière ».

. Prostitution et société - La misère sexuelle est une excuse ; il s’agit en réalité de misère relationnelle...
L’instinct fait référence à quelque chose de biologique. L’araignée tisse sa toile, personne ne le lui a appris, c’est biologique. Le désir sexuel, ce n’est pas ça : chez l’humain, il y a un apprentissage de la sexualité. Pour établir une relation harmonieuse avec l’autre, il faut avoir appris. Or, bien souvent, les hommes n’ont pas les clés, ils n’ont pas appris. Ils n’ont de la sexualité que la dimension masturbatoire et ignorent tout de la sexualité relationnelle, tournée vers l’autre. Pour moi, le recours aux prostituées tient plus de l’attitude compulsive que du besoin irrépressible.
.

- Fil de presse, janvier 2013
- Fil de presse, février 2013
- Fil de presse, mars 2013


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe



Plan-Liens Forum

  • Fil de presse, mars 2013
    (1/1) 2 mars 2013 , par 8mars.info





  • Fil de presse, mars 2013
    2 mars 2013 , par 8mars.info   [retour au début des forums]

    Ne ratez pas la mise à jour du site dédié à l’histoire du « 8 mars, journée des femmes » :

    http://8mars.info

    En ligne depuis 10 ans, ce site militant a pour but d’informer sur cette journée et d’en transmettre l’histoire. Cette nouvelle version a la particularité d’être très accessible (tablette, smartphone, etc.). Elle se veut aussi plus actuelle et plus engagée, notamment avec une page dédiée aux actions à mener ce jour là.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2013
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin