| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 1er décembre 2014

Fil de presse, décembre 2014

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources.

Décembre 2014


. La Fondation Scelles - Aux origines de la Fondation Scelles : Jean Scelles, le visionnaire
La Fondation Scelles fête son vingtième anniversaire. A cette occasion, retour sur la figure de son fondateur, Jean Scelles et, plus précisément sur son combat contre l’exploitation sexuelle en France et dans le monde. es paroles de Jean Scelles sont d’une étonnante modernité : "(Le client) achète une femme-objet et se croit irresponsable de la prostitution de celle-ci. (...) Or, de toute évidence, c’est bien le client qui crée la prostitution et tous les trafics que celle-ci implique : c’est le fond du problème". Ces phrases ont été rédigées en 1974. Les politiques de 2014 doivent les entendre. Lire aussi : "20 ans d’engagement : bilan et perspectives".

. La Presse - Une procureure de la Couronne à la tête du Bureau des enquêtes indépendantes
C’est une procureure de la Couronne d’expérience qui a consacré sa carrière à lutter contre le crime organisé, Me Madeleine Giauque, qui a été choisie pour diriger le Bureau des enquêtes indépendantes. Longtemps réclamé par différents groupes de la société civile et de défense des droits, le Bureau des enquêtes indépendantes aura la responsabilité d’investiguer lorsqu’une intervention policière cause la mort d’un citoyen ou lui inflige des blessures graves. Me Giauque quitte ainsi ses fonctions de procureure en chef du Bureau de lutte au crime organisé.

. Change.org - Stop au viol comme arme de guerre : Pour un Tribunal Pénal International pour la République Démocratique du Congo
Qui n’a pas entendu parler du traitement inhumain que subissent les femmes dans les zones de combats en République démocratique du Congo, où les femmes sont prises comme champ de bataille et le viol une véritable arme de guerre ? Les solutions proposées depuis quinze années, loin de soulager la détresse de ces femmes, se sont avérées être de "fausses-bonnes" solutions qui ont accentué, au point de normaliser, cette barbarie. On peut signer cette pétition.

. L’Actualité - Victoire de Stéphanie Raymond contre la machine militaire
Trois ans après avoir accusé un supérieur de son régiment de l’avoir agressée sexuellement, l’ex-caporale Stéphanie Raymond remporte son bras de fer contre la machine militaire. Et sa victoire est éclatante. La jeune femme de Lévis se battait afin d’obtenir réparation pour les torts qu’elle a subis en guise de représailles, estime-t-elle, pour avoir dénoncé un adjudant de son unité (acquitté depuis). À partir du moment où elle a porté plainte, début 2012, ses chefs lui ont rendu la vie de plus en plus misérable, jusqu’à ce qu’elle soit congédiée des Forces canadiennes, fin 2013, dans le déshonneur. Le chef d’état-major de la défense, Tom Lawson, vient de lui donner gain de cause sur toute la ligne.

. CSN Refusons l’austérité - L’austérité détruit la condition féminine
Depuis de nombreuses années, les femmes québécoises luttent pour défendre leurs droits, pour sortir du rôle traditionnel dans lequel elles ont été trop longtemps emprisonnées, pour faire reconnaître la valeur de leur travail et de leur contribution à la société. Les politiques des libéraux impliquent un retour en arrière certain pour les femmes. Les conséquences des politiques d’austérité sur l’organisation de la vie professionnelle, familiale et citoyenne vont bouleverser le quotidien des femmes.

. Mezetulle Blog-revue - Une France intolérante et obsédée par les religions : deux mythes
Un sondage et un rapport récents permettent de prendre quelque distance envers deux mythes complaisamment répandus : celui d’une France où le fait religieux serait une norme sociale jouissant d’une appréciable notoriété, celui d’une France intolérante ou, plus particulièrement, "islamophobe". Quant à la prétendue "islamophobie", elle est bien plus à mettre sur le compte de l’indifférence d’un grand nombre de Français à toute religion que sur une hostilité particulière qui peut certes exister.

. Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes - Répertoire sur les violences basées sur l’honneur. Comprendre et agir
Ce répertoire a une visée pratique double. Il est un premier outil de base sur les VBH, qui ne prétend pas être exhaustif, mais favorisera du côté des intervenant-e-s des différents secteurs, une meilleure compréhension, prévention et intervention, dans l’état actuel d’avancement du travail au Québec et permettre aux victimes potentielles de mieux identifier et connaître les ressources existantes. Approche résolument universaliste, antiraciste et féministe. Pour nous, nommer les choses, permet d’agir et nous avons le souci constant d’éviter la stigmatisation de tout groupe ou communauté, sans céder au relativisme culturel.

. Huffington Post France - Femme travestie en homme et morte il y a 75 ans, Madeleine Pelletier était la première interne en psychiatrie
"Un chapeau melon, un costume d’homme et une canne." Ce n’est pas un homme d’affaires que décrit Hélène Soumet dans son livre Les travesties de l’histoire, mais une femme qui, il y a 75 ans, le 19 décembre 1939, mourrait dans l’indifférence, internée dans un asile après avoir été accusée de pratiquer des avortements. Cette femme, travestie comme l’indique le titre de ce livre, était pourtant loin d’être méconnue à son époque. Et pour cause, elle était la première femme interne en psychiatrie.

. TV5 - À Noël, on peut lutter contre les jouets sexistes
Dans les rayons des supermarchés français, la séparation « jouets pour filles » et « jouets pour garçons » est toujours bien marquée, surtout en période de fêtes. Cette année encore des féministes manifestaient devant et dans un magasin de jouets, pour alerter les clients sur les effets néfastes du marketing genré. Quelques jours avant que la sénatrice centriste Chantal Jouanno publie un rapport sur les stéréotypes dans les jeux. Dix propositions pour faire des jouets, "une première initiation à l’égalité".

. La Gazette des femmes - Tenaces Tunisiennes
Sur l’avenue Habib-Bourguiba, au cœur de Tunis, jeunes hommes et jeunes femmes défilent joyeusement sous le soleil de novembre. Cette jeunesse pressée et bavarde croise des hommes en jebba et des femmes totalement ou partiellement voilées. Au lendemain des élections législatives du 28 octobre, qui ont retiré la majorité au parti islamiste Ennahdha, la sérénité semble au rendez-vous sur cette avenue mythique. Mais rien n’est acquis, disent les militantes rencontrées. Depuis le Printemps arabe (ou Révolution du jasmin), qui a chassé Ben Ali du pouvoir en 2011, l’égalité des femmes, pourtant décrétée dans les années 1950 par le président Bourguiba, montre une certaine fragilité.

. Le Devoir - Donner sa voix à la pauvreté
On l’appelle la « maman mystère » de Rosemont. Jeune trentenaire, mère de deux enfants, les pieds accrochés dans la pauvreté depuis trop longtemps. Au point où cette année, ses enfants ont mis sur leur liste de cadeaux de Noël des choses comme des cartes cadeau de restaurant ou de pharmacie. Des choses qui ont fait pleurer leur mère.Aussi longue lettre de « mère mystère » publiée il y a deux semaines sur la page Facebook d’un groupe de parents du quartier Rosemont, à Montréal. Une lettre-choc, finement écrite.

. Cheek Magazine - Pauline Chabbert, cette trentenaire qui débusque les inégalités hommes-femmes partout où elle passe
Responsable pendant cinq ans des questions “genre et développement” au ministère des Affaires étrangères français, cette jeune femme de 30 ans, désormais experte des questions de genre et d’égalité femmes-hommes, a créé sa propre société de conseil en matière d’égalité, Autrement conseil, en 2013. ”L’engagement de Pauline Chabbert ne s’arrête pas là : elle est également vice-présidente en charge du plaidoyer du comité ONU femmes en France et elle a même fait un passage en politique en se présentant sur la liste européenne Féministes pour une Europe solidaire.

. Viraj - Le Sexting à l’adolescence - Capsule 13 ViRAJ 20 ans
Le sexting, l’envoi ou la réception de textes ou de photos sexuellement explicites par l’entremise de cellulaires ou autres médiums électroniques, suscite bien des questions et on n’a pas fini d’en parler. Les intervenants jeunesse intéressés à discuter de relations interpersonnelles harmonieuses et sans violence doivent donc être davantage informés sur ce phénomène et pouvoir prendre position face aux adolescents.

. Le Comptoir - Marie-Jo Bonnet : "Les homos sont devenus des hétéros libéraux"
Je crois que la situation a empiré depuis l’année dernière dans le mouvement LGBT et dans l’état d’esprit des faux progressistes. On s’aperçoit que ces faux progressistes — c’est-à-dire tout ce courant LGBT favorable au mariage, un mariage qu’on pourrait qualifier de "bourgeois", de "conventionnel", du "XIXe siècle" — sont devenus en outre sectaires. Ils se permettent de qualifier leurs opposants d’homophobes, de réacs, de cathos de droite… Ça leur permet de ne pas entendre les critiques qui viennent de la gauche. Je pense notamment à toutes mes amies féministes et lesbiennes, qui sont contre le mariage et qui n’ont pas pu s’exprimer.

. La Presse - Boko Haram enlève des dizaines de femmes et enfants
« Après avoir tué nos jeunes, les insurgés ont emmené nos femmes et nos filles », a dit un habitant, Mukhtar Buba, qui a fui Gumsuri pour se réfugier à Maiduguri. Si l’enlèvement de Chibok - dont 219 filles sont toujours otages de Boko Haram - avait marqué les esprits, en raison de la mobilisation internationale autour de la campagne #BringBackOurGirls (Ramenez nos filles) sur les réseaux sociaux, le kidnapping de femmes par les islamistes est relativement fréquent dans cette région du Nigeria. Ces femmes et jeunes filles servent d’esclaves sexuelles, font la cuisine et les tâches ménagères dans les camps de Boko Haram, et elles sont aussi utilisées en première ligne dans les combats, selon un récent rapport de Human Rights Watch.

. La Croix - Décès de Théo Colborn, la théoricienne des perturbateurs endocriniens
À l’origine de la notion de « perturbateur endocrinien », la zoologiste-épidémiologiste américaine Théo Colborn, professeure d’université, vient de mourir à l’âge de 87 ans. Théo Colborn a été intriguée par le fait que beaucoup d’animaux vivant près des Grands Lacs canado-américains présentaient des troubles physiologiques et/ou comportementaux, nouveaux et typiques. Des jeunes nés avec des malformations congénitales, des poissons présentant des troubles de la thyroïde, des oiseaux incapables de se défendre contre leurs prédateurs.

. Les Nouvelles/News - "Un jour noir au terme d’une année sinistre pour les enfants dans le monde"
Mardi 16 décembre 132 écoliers ont été tués au Pakistan, 15 écolières au Yémen. Mais « nous ne céderons jamais », lance Malala Yousafzai qui avait elle-même été visée par les talibans et vient de recevoir le Prix Nobel de la Paix pour son combat pour la scolarisation des enfants - des jeunes filles en particulier.

. Irréductiblement féministe - Avec le féminisme, abolir la haine
Au 21ème siècle, munis comme nous le sommes d’un formidable arsenal juridique et de politiques de lutte contre les discriminations, exposés à nombre de productions intellectuelles et culturelles, ces sentiments de détestation de l’autre, fondés sur une hiérarchisation des différences humaines, devraient avoir disparu. N’est-il pas étonnant que la discrimination liée au sexe, relative donc à une moitié de l’humanité et transverse à toutes les autres (car il y a des femmes de toutes les origines, de toutes les religions, des femmes handicapées, âgées, etc.) soit considérée depuis toujours, comme relevant de la lutte contre les discriminations subies par des minorités visibles ? Et que cette discrimination soit la moins réprimée.

. Groupe Femmes, Politique et Démocratie - 15 années d’actions...
Le 29 novembre dernier avait lieu à l’Hôtel Château Laurier à Québec le cocktail-hommage du 15e anniversaire du GFPD. Le moment était tout indiqué pour réunir ses membres fondatrices-fondateur, nos fidèles alliés, des membres du CA, les employées, des ex-employées, et, bien sûr, les congressistes (texte et photos). Peut-être qu’après avoir misé sur la formation des candidates avant leur plongeon, faudrait-il maintenant offrir à celles qui sont parvenues à se faire élire un suivi, tel qu’il en existe dans certains domaines d’expertise ?

. Le Devoir - Censurons Voltaire, tant qu’à y être
Comme tout système de pensée, dans une démocratie qui n’est plus censée reconnaître de vérités ou de dogmes officiels, la croyance religieuse s’expose à la critique, y compris aux critiques les plus radicales. On ne voit pas bien au nom de quoi (à part une primauté des doctrines religieuses sur toute autre forme de discours) il pourrait en être autrement.

. Les Nouvelles/News - Data2X, des données genrées pour agir
L’initiative Data2X, soutenue notamment par Hillary Clinton, développe ses partenariats pour mieux prendre en compte les statistiques genrées, gender data, dans les politiques publiques à l’échelle mondiale. De nouveaux partenariats sont engagés afin de mieux cerner les statistiques sur le travail des femmes, l’accès aux services bancaires, le bien-être et la pauvreté des femmes, ou encore les données d’état-civil.

. Basta Mag - Féminicide. Ces assassinats massifs de femmes amérindiennes que le Canada refuse de voir
C’est un drame quasi ignoré, un angle-mort de la société canadienne. Celui des femmes autochtones, qui meurent ou disparaissent, victimes de la vulnérabilité sociale de leur communauté, de la frustration des hommes et de l’héritage colonial. En 30 ans, elles sont 1181 à avoir disparu. Cette histoire, Emmanuelle Walter, une journaliste française installée au Québec, a décidé de la raconter en retraçant le parcours de deux adolescentes disparues en 2008. Dans son livre Sœurs volées, elle décrit la souffrance, la misère et la vulnérabilité des Amérindiennes, et pointe du doigt les tentatives de « destruction » de la communauté autochtone menées pendant plus de 150 ans.

. Le Huffington Post Québec - À mon fils : pourquoi ces hommes sont-ils en colère ?
Dans un billet publié récemment, je dénonçais la violence des hommes à l’endroit des femmes, qui constitue une barrière importante à l’atteinte de l’égalité entre les sexes. Des hommes, qui étaient très en colère, ont répondu en remettant en question mon analyse, mon intelligence et mon intégrité. Certains m’ont aussi demandé si j’étais un homme, voyant mon propos comme un acte de trahison à l’égard de la gent masculine. Pourquoi ces hommes sont-ils en colère ? C’est essentiellement parce que, en dénonçant la violence des hommes à l’endroit des femmes et en affirmant que les hommes doivent remettre en question leurs attitudes et leurs comportements, on ébranle le statu quo, où les hommes sont souvent favorisés au détriment des femmes. On menace donc leurs privilèges masculins.

. TV5 - Femmes mules au Maroc : un quotidien toujours difficile
Des milliers de femmes traversent chaque jour la frontière entre le Maroc et l’Espagne, transportant des dizaines de kilos de marchandises exonérées de taxe. On les appelle les « femmes mules ». Ce métier de mule, est exercé à 80% par des femmes. « Ce sont souvent des femmes seules qui transportent les marchandises, car leur statut de mère célibataire est dénigré dans la société. C’est un moyen pour elles de gagner de l’argent et de nourrir leur famille. »

. Je suis féministe - Les intouchables
Le sport au Québec, c’est important. Rien qu’à voir les deux jours de chapelle ardente au centre Bell et la tenue de funérailles nationales pour le joueur de hockey du club Canadien Jean Béliveau (seulement 11 personnalités québécoises à ce jour y ont eu droit), on comprends que c’est gros, très gros. C’est pas mêlant, si monsieur Béliveau était mort, disons, le jeudi au lieu du mardi, ça aurait peut-être éclipsé la commémoration du drame de polytechnique…Dans le fond, je me demande ce qui est pire, une société peu sensible à la violence faite aux femmes ou foncièrement anti-intellectuelle, dont les héros sont des sportifs ? Pas de problème, au Québec, on a la chance d’avoir les deux.

. Les Nouvelles/News - Agnès Varda plaide pour les réalisatrices
La cinéaste Agnès Varda, 86 ans, a été récompensée le 13 décembre par l’Académie Européenne du Cinéma, European Film Academy, pour l’ensemble de sa carrière. En août, c’est le festival de Locarno qui lui décernait une récompense similaire. « J’ai toujours essayé d’être une féministe joyeuse », a déclaré la cinéaste à Riga, en Lettonie, où elle recevait sa récompense à l’occasion des European Film Awards. Mais elle en a aussi profité pour déplorer que si peu de femmes aient leur place dans le monde du cinéma. « C’est très agréable de recevoir cette récompense, mais quand je vois les autres nommés, j’ai le sentiment qu’il n’y a pas assez de femmes ».

. Sympatico - Avons-nous tiré les leçons de la tragédie Shafia ?
Non, vous n’êtes pas les seuls rassurez-vous, loin de là, à avoir éprouvé un sentiment de malaise confus qui oscille entre colère sourde et résignation rageuse après avoir visionné le documentaire Dans l’ombre des Shafia, sur Canal D, dimanche dernier, surtout, lorsque la rage de vivre et d’aimer parvenaient sans cesse à nos oreilles endurcies dans ce tourbillon infernal de cruauté. L’idée que des femmes suivent, chez-nous, des chemins opposés, en fonction de leurs origines est quelque part le signe de notre échec. Car peut-on accepter qu’une partie de notre société fasse marche arrière et que l’autre fasse marche avant ?

. La Presse - L’effet boomerang du fanatisme
Dans les capsules d’information sexuelle qu’elle diffuse sur YouTube, Alyaa Gad aborde des sujets aussi délicats que la forme et la grandeur du pénis, l’excision, les périls de la nuit de noces, la masturbation et l’impuissance. Sa chaîne d’information médicale joint 120 000 personnes et a généré 30 millions de clics en Égypte, mais aussi en Arabie saoudite, au Maroc et en Irak. En lançant #whywerejectimplementingsharia (pourquoi nous rejetons l’application de la charia) sur Twitter, il y a trois semaines, elle a fait une entrée remarquée dans l’univers des grands médias occidentaux.

. Hypathie Blog féministe et anti-spéciste - Witchburning - Bûchers de sorcières
À l’heure où les religions obscurantistes reviennent à fond la caisse, alors qu’on les croyait affaiblies pour longtemps, et où elles sont présentées comme humanistes (voir tous les journaux de France 2 et TF1 qui font régulièrement la propagande du Pape actuel, Jorge Mario Bergoglio), il est utile de rappeler que rien n’a changé. L’Église de Rome, à travers les discours de son pontife, glisse dans ses phrases doucereuses, prêchant la charité et l’amour du prochain, que les femmes sont complémentaires de l’homme et que leur corps appartient à ces derniers, ou au moins à l’humanité entière, mais pas aux femmes elles-mêmes.

. NRGUI - Les noces barbares de Daech
Elles seraient 4000 femmes yézidies enlevées, violées et réduites en esclavage par les djihadistes de l’État islamique. "Nous préférons mourir", supplient-elles. À travers le combiné, Vian Dakhil a entendu, pétrifiée, des hurlements, des coups de feu, des sanglots, des menaces. Elle a compris qu’un massacre à grande échelle se produisait. Que les hommes étaient exécutés et les femmes capturées, triées par âge et emportées dans des bus vers des destinations inconnues.

. Planète Enfants - APPRENDRE, COMPRENDRE, AGIR : Éducation et protection des femmes et des enfants
Planète Enfants est fière d’annoncer que son partenaire Shakti Samuha a reçu une mention spéciale à l’occasion du prix 2014 des Droits de l’Homme de la République française, décernée par la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme. Cette mention récompense notre projet commun « Apprendre, Comprendre, Agir » grâce auquel Shakti Samuha et Planète Enfants aident les communautés népalaises à protéger leurs enfants de la traite.

. Le Devoir - La prostitution, un crime contre la personne
La Presse canadienne titrait samedi que « plus de 60 groupes s’opposent à la nouvelle loi » sur la prostitution et demandent que les provinces ne l’appliquent pas tout en réclamant la légalisation de la prostitution. Alors que les médias relaient la nouvelle, il importe de rappeler quelques faits. De très nombreux groupes appuient la criminalisation de l’achat des services sexuels et du proxénétisme contenue dans la nouvelle loi. C’est le cas de la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) et des quelque 50 groupes qui en sont membres, dont plusieurs centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) et maisons d’hébergement, tous bien au fait de l’impact de la prostitution sur la vie des femmes.

. Les Nouvelles/News - Mais où sont passées les 100 mariées ?
Plus de 100 Vietnamiennes mariées à des Chinois ont disparu. L’achat d’épouses est devenu une tradition dans plusieurs régions de Chine, où les femmes manquent à l’appel. La politique de l’enfant unique et les normes sociales accordant la préférence à l’héritier mâle favorisent la sélection prénatale des garçons.

. Ressources Prostitution - À Toronto, le magazine NOW annonce son intention de continuer à tirer des revenus publicitaires de l’industrie de la prostitution
Dans une touchante lettre d’amour adressée au capitalisme, Alice Klein, directrice de NOW, une publication gratuite dont la survie dépend, en grande partie, des recettes de la pub de l’industrie de la prostitution, proclame que son magazine va foncer hardiment là où tout le monde est allé avant lui et continuer à tirer profit de l’exploitation et de l’objectification de corps féminins. La nouvelle loi canadienne en matière de prostitution, qui est entrée en vigueur le 6 décembre, interdit la publicité achetée par des tiers pour des services sexuels.

. Radio-Canada - D’ex-hassidiques de New York exigent l’instruction publique obligatoire pour les écoles religieuses
Le groupe Young Advocates for Fair Education (YAFFED) a retenu à cette fin les services d’un célèbre avocat New-Yorkais spécialistes des libertés civiles, Norman Siegel. Dans une lettre adressée lundi au gouverneur de l’État, au procureur en chef et au maire de new York, l’avocat des ex-hassidiques rappelle à ces instances qu’il est de leur devoir d’assurer une éducation séculière minimale aux enfants du territoire et dénonce le fait que, malgré une loi très claire, personne n’est intervenu pour s’assurer que des milliers d’enfants hassidiques qui étudient dans des écoles religieuses traditionnelles aient accès à des cours d’anglais, de mathématique ou d’histoire. L’organisation new-yorkaise compte déposer un recours collectif en janvier si les autorités ne lui donnent pas l’assurance de régler le problème.

. Le Devoir - Protéger les religions plutôt que les individus ?
La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) vient de demander au gouvernement d’amender la Charte des droits et libertés afin d’interdire « les propos haineux qui ciblent les membres de groupes en raison notamment de leur sexe, leur orientation sexuelle, leur origine ethnique, leur race ou leur religion ». La religion ne peut être traitée comme le handicap, l’appartenance ethnique ou le sexe. Ces éléments biologiques sont des réalités objectives, alors que la religion relève de l’adhésion volontaire à un système de valeurs et de croyances.

. La Presse - Les familles des Autochtones assassinées doivent être entendues, dit l’APN
Le douloureux dossier des femmes autochtones assassinées ou disparues avait dominé la première journée de l’assemblée générale de l’Assemblée des Premières Nations, mardi, avec le cri du coeur lancé par Rinelle Harper, âgée de 16 ans, qui a survécu presque par miracle à une violente agression sexuelle et physique, le mois dernier à Winnipeg. Selon un récent rapport de la Gendarmerie royale du Canada, le nombre de femmes autochtones assassinées ou disparues atteint maintenant 1181 au pays, et 16% des Canadiennes victimes d’homicides sont des Autochtones, alors qu’elles ne représentent pourtant que 4,3% de la population totale.

. Le Devoir - Nous, omnipraticiens, sommes très inquiets
En tant que médecins omnipraticiens, nous sommes inquiets depuis le dépôt de votre projet de loi 20. Pour justifier celui-ci, vous manipulez les statistiques en faisant fi des congés de maternité, des préretraites, de l’enseignement et du travail administratif dans le calcul du nombre de jours travaillés par les omnipraticiens. Voici des solutions qui pourraient améliorer l’accès à des soins de première ligne de qualité et améliorer son efficacité : favoriser le travail interdisciplinaire entre autres en augmentant le nombre d’infirmières praticiennes ; améliorer le ratio infirmières/médecin dans les cliniques de première ligne ; etc

. Les Nouvelles/News - Économie, littérature, même invisibilité des femmes
Comment les femmes voient-elles le monde ? Peu nous chaut, semblent dire des magazines économiques et littéraires. Sur "les 20 livres qui ont changé votre vie" seulement deux sont écrits par des femmes : le Journal d’Anne Franck et Harry Potter. Bien sûr c’est un vote du public. Mais si les femmes qui écrivent étaient plus visibles, plus facilement éditées et moins caricaturées, les fidèles de l’émission "La grande librairie" de France 5 auraient découvert leur talent, les auraient aimées avant ce vote…

. Entre les lignes entre les mots - Le monde n’est pas une marchandise ! Les femmes non plus !
La Marche Mondiale des Femmes au Sommet des Peuples pour la justice sociale et environnementale : contre la marchandisation de la vie, en défendant les biens communs ! Nous continuerons de lutter contre le capitalisme vert tout en affirmant les alternatives des femmes ! Le Sommet des Peuples aura lieu de façon simultanée à la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable, appelée Río+20, qui sera tenue 20 ans après l’Eco 92.

. La Presse - Une autre accusatrice de Bill Cosby sort de l’ombre
Comme une vingtaine de femmes avant elle, Beverly Johnson, une jeune mannequin qui essayait de faire ses preuves dans le milieu du cinéma dans les années 1980, avait rencontré la star de télévision dans l’espoir d’obtenir son aide. Beverly Johnson explique avoir longtemps "gardé le secret" pensant que "cela ne lui était arrivé qu’à (elle) et en être d’une certaine façon responsable". Elle ajoute avoir décidé de ne sortir de l’ombre qu’après avoir entendu "tant de femmes partager des récits similaires".

. La Presse - Miroir, miroir...
Il y a un vieil adage qui dit que l’important dans la vie, c’est de vivre vite, de mourir jeune et de laisser un joli cadavre. On peut retrouver tous ces éléments, l’ironie en moins, dans Beauté fatale, documentaire de Léa Clermont-Dion présenté hier soir sur les ondes de Télé-Québec et dont la deuxième partie sera diffusée ce soir (11 décembre). La plus grande leçon de ce film, c’est peut-être à quel point les femmes sont paradoxales dès qu’il est question de beauté et d’apparence physique. Et que le meilleur remède à nos nombreux paradoxes, c’est de commencer par en être conscientes et par les accepter.

. La Gazette des femmes - Détournement majeur
Dans son essai Aimer, enseigner (Prix du gouverneur général 2013), Yvon Rivard jette un pavé dans la mare de l’université. Vibrant plaidoyer pour l’exigeant métier de prof, son ouvrage est aussi une charge à fond de train contre ceux qui abusent de leur pouvoir en ayant des relations sexuelles avec leurs étudiantes. Au-delà des effets dévastateurs sur les jeunes femmes, le romancier et professeur émérite de l’Université McGill voit là une faillite du système d’éducation supérieure. Un système où les professeurs ont abdiqué leurs responsabilités et renoncé à leur rôle de guide moral.

. L’Actualité - Le Parlement se dote d’une politique de prévention du harcèlement
Les employés du Parlement peuvent désormais se référer à une politique visant à contrer le harcèlement. La politique englobe notamment la prévention, les mécanismes de présentation de plaintes et les enquêtes — et elle entre en vigueur « immédiatement », a précisé dans un communiqué le bureau du président de la Chambre des communes, Andrew Scheer. Elle s’applique aux députés et agents supérieurs de la Chambre « en tant qu’employeurs et leurs employés » ainsi qu’aux employés des bureaux de recherche.

. Le Devoir - Vibrant hommage à Françoise Sullivan
Elle a dansé, sculpté, peint, et continue de peindre à près de 90 ans. Mercredi, Françoise Sullivan a reçu des éloges de toute une communauté lors du 3e Gala des arts visuels. Après une pause d’un an, l’événement destiné à célébrer le meilleur de la création au Québec a repris vie grâce à une première collaboration entre l’Association des galeries d’art contemporain, le Regroupement des artistes en arts visuels et le Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec.

. Le blogue de Léa Clermont-Dion - À 8 ans, préfère-t-on être belle ou gentille ?
On la surnomme la « plus belle fille au monde ». Et elle n’a que 9 ans. La jeune Russe, Kristina Pimenova, est suivie par deux millions de personnes sur Facebook et près de 320 000 abonnés sur Instagram. Ce « super modèle » nous fera aussi réfléchir sur la façon dont éduque nos enfants. Cette actualité pose plusieurs questions fondamentales ; la représentation du culte de la jeunesse, ce modèle de beauté transmis par le modèle de la mode, l’éducation…

. Y des femmes de Montréal - Nouveau service pour les proches aidantes d’aînés
Le Y des femmes de Montréal annonce le lancement de son service de Soutien aux proches aidantes. Financé par l’APPUI Montréal, ce service se veut une réponse adaptée aux besoins des proches aidantes d’aînés du territoire. Les services offerts sont : le soutien psychosocial ; l’information juridique ; des conférences mensuelles ; des activités de détente et un service de répit.

. Le Devoir - Prostitution : inconfortablement d’accord avec le gouvernement Harper
Jamais je ne voterai pour les conservateurs, jamais je n’ai adhéré à une seule de leurs idées. Comme bien des féministes de gauche, je me trouve dans l’inconfortable situation de me réjouir d’un projet de loi provenant d’un gouvernement que je méprise. La loi C-36 reconnaît que la prostitution est une pratique érigée en système, contrôlé par une industrie violente, et amène l’idée que nous pouvons limiter sa portée et viser son affaiblissement.

. Les Nouvelles/News - Inégalités hommes/femmes et stéréotypes au crible des démographes
De l’école jusqu’au au lit, l’INED dresse un panorama des inégalités de genre. Qui sont surtout à l’oeuvre dans les représentations sociales. « C’est la remise en cause des stéréotypes qui permettra de se rapprocher de l’égalité », conclut l’étude. « Les inégalités de genre sous l’oeil des démographes ». C’est le titre de la dernière publication de l’Institut national des études démographiques (INED). Cette étude reprend des travaux publiés ces dernières années et brosse un tableau complet des avancées, depuis 40 ans, et du chemin qu’il reste à parcourir en matière d’égalité entre hommes et femmes. De quoi conclure que « l’égalité, bien que présente dans les discours, reste un horizon lointain ».

. Le Devoir - Les visages de Gabrielle Roy
C’est bien la vie de la petite institutrice manitobaine devenue romancière célèbre et adulée qui défile comme dans un film tout au long de cet album souvenir (Album Gabrielle Roy). Sa vie, depuis sa naissance à Saint-Boniface en 1909, mais éclairée par l’aura de son oeuvre, dont il nous prend le goût de la lire ou de la relire. Peu de textes. Quelques commentaires ici et là pour servir de points de repère suffisent. Parlent d’eux-mêmes les quelque 160 documents d’archives, extraits de manuscrits, illustrations de toutes sortes, dont surtout des photos, plusieurs inédites.

. Huffington Post France - Où sont les violeurs ?
Le traitement médiatique du viol a ceci d’étonnant qu’il décrit toujours l’agresseur et la victime avec un champ lexical similaire. Pour la victime, nous avons jeune, pauvre au sens de "à plaindre", seule parfois, et souvent un détail physique accablant du type "elle avait les cheveux longs (la salope)" (blonde, au 36 quai des Orfèvres ; jolie, dans le métro de Lille). Le violeur a toujours une bonne excuse, lui. Il avait bu, M. le juge. Il venait de se disputer avec son amie et il n’avait pas de travail, monsieur le juge. Bref, elle, avant d’être une victime, était déjà marquée du sceau de l’infamie ; et lui avant d’être un agresseur était déjà le "good guy" qu’il redeviendra après quelques heures de travaux d’intérêt général.

. Les Nouvelles/News - Nobel de la Paix : ces autres jeunes battantes auprès de Malala Yousafzai
Les Pakistanaises Shazia Ramzan, Kainat Riaz et Kainat Soomro, la Syrienne Mezon Rakan Almellehan et la Nigériane Amina Yusuf accompagnent Malala Yousafzai à Oslo, pour la remise du Prix Nobel de la Paix mercredi 10 décembre. Son message sera celui qu’elle répète inlassablement : faisons en sorte de voir bientôt le jour où plus aucun enfant ne sera privé d’éducation.

. Huffington Post Québec - #AgressionNonDénoncée : qu’en reste-t-il un mois plus tard ?
L’anniversaire de la tragédie de Polytechnique remet en lumière chaque année la question des violences faites aux femmes. Cette fois, il survient dans une actualité chargée en matière de violence sexuelle qui a engendré un déferlement de témoignages sous le mot-clic #AgressionNonDénoncée. La vague annonçait-elle une lame de fond ?

. Le Devoir - Les radicaux libres
Somme toute, Leitão fait mieux que Thatcher ! Les groupes populaires en frémissent. Les centres pour la petite enfance s’arrachent les cheveux autant que les écoles et les universités. L’agriculture ne compte pas plus désormais que la culture ou la santé. En première ligne des sacrifiés de cette austérité gonflée à l’hélium idéologique, on trouve des femmes. Même des ténors libéraux hurlent sous pareille douche froide. Mais ces reculs n’empêchent pas les paradis fiscaux de continuer de dorer l’argent volé sous prétexte que la mondialisation fait loi.

. Ressources Prostitution - Hé, les médias. Faites votre travail ! Signé : le féminisme.
L’agence Presse Canadienne a publié aujourd’hui un bien étrange entrefilet. La journaliste Stephanie Levitz a écrit que les « travailleuses du sexe » estiment qu’il est « ‘malade et tordu’ que la nouvelle loi canadienne sur la prostitution, si contestée, entre en vigueur lors d’une journée consacrée à l’éradication de la violence contre les femmes ». Cette journée est le 6 décembre, l’anniversaire du massacre de l’École polytechnique de Montréal et la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

. Sisyphe - Monsieur Couillard, agissez en faveur de la laïcité !
Nous vous écrivons, Québécoises et Québécois de toutes origines et de toutes tendances politiques, pour vous demander d’agir en faveur de la laïcité. Vous avez mis un coup d’arrêt au projet de Charte de la laïcité, nous promettant du même souffle un autre projet. Or, huit mois après votre élection, il n’y a aucun projet sur la table. Notre propos est simple : nous souhaitons que le principe de laïcité soit formellement inscrit dans une loi. Nous voulons que ce principe de séparation des religions et de l’État soit établi une fois pour toutes avec une garantie constitutionnelle, comme cela a été fait avec le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes.

. La Presse Plus - J’aurais pu être elles. Elles auraient pu être moi
Le 6 décembre 1989, j’avais 19 ans. J’étudiais pour mon premier examen de première session universitaire, un peu stressée mais me sentant tellement en vie, forte de cette nouvelle autonomie, forte de ce choix d’étudier ce que je voulais, forte de cette certitude que pour les gens de ma génération, hommes ou femmes, tout était possible. Le 6 décembre 1989, 14 jeunes femmes poursuivaient leurs études, remplies d’énergie, d’intelligence, de talent et d’espoir. Elles poursuivaient le chemin qui devait les mener à la vie professionnelle qu’elles avaient choisie.

. Le Huffington Post Québec - Des cérémonies commémorent la tragédie de Polytechnique (PHOTOS)
Plusieurs cérémonies ont eu lieu samedi pour souligner le 25e anniversaire de la tragédie de l’École polytechnique. À Montréal, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées au chalet du Mont-Royal pour rendre un vibrant hommage aux 14 victimes tuées le 6 décembre 1989. Des citoyens ainsi que plusieurs proches des victimes, survivants, politiciens et personnalités publiques s’étaient donné rendez-vous à cet endroit, au terme d’une marche silencieuse aux flambeaux.

. Entre les lignes entre les mots - Un cri, un chant, des voix
Ce livre choral retrace le parcours d’une artiste qui a voulu faire de son œuvre un lieu de mémoires vivantes. Autour d’installations commémoratives, elle est allée à la rencontre des femmes, les invitant à ne pas se taire, à se souvenir. À l’occasion du 25e anniversaire, plusieurs écrivaines, militantes et proches des victimes ont également été conviées à réfléchir au sens de cette tragédie. Généreux en mots et en images, un cri un chant des voix ouvre un espace de guérison et de réappropriation à la fois intime et collectif.

. Le Devoir - Ce qu’il reste à dire
Le temps panse les blessures, dit-on, mais le temps a été incapable, jusqu’à maintenant, d’effacer la peine, le désarroi et aussi la colère suscités par la tuerie de Polytechnique. L’acte sauvage qui a coûté la vie à 14 jeunes femmes a créé un traumatisme sans précédent au Québec. Même la Crise d’octobre n’a pas semé la même paralysie. La preuve ? Il a fallu attendre 20 ans pour que nous puissions regarder la tragédie dans le blanc des yeux, se pencher sur ce qui s’était passé et, surtout, se demander pourquoi.

. La Presse - 25 ans après Poly
Il y a 25 ans, jour pour jour, nous avons appris qu’un homme avait tué 14 femmes à l’École Polytechnique. Je m’en souviens comme si c’était hier. La neige fondante, les blessés, les ambulances, les étudiants sous le choc, le périmètre clos par les policiers qui croyaient, au début, que c’était une prise d’otages, les mêmes policiers qui ne pouvaient rien nous dire, notamment parce que leur porte-parole était nul autre que le père d’une des victimes.

. Comité de commémoration - Horaire des activités de commémoration
14 h – Cérémonie sur la Place du 6 décembre 1989, à l’angle de la rue Decelles et du chemin de la Reine-Marie.
15 h – Départ de la Marche aux flambeaux, de la Place du 6 décembre 1989 jusqu’au Chalet du Mont-Royal, en traversant le cimetière Notre-Dame-Des-Neiges. Les participants seront escortés par la Cavalerie du Service de Police de la Ville de Montréal.
16 h 30 – Vigile « Se souvenir d’elles » au Chalet du Mont-Royal.

. L’Actualité - Les leçons de Polytechnique
Michael Kimmel n’est pas le premier à s’intéresser au désarroi des hommes. Mais ce que les autres analystes oublient souvent de mentionner, c’est la position de privilège à partir de laquelle ce désarroi s’exprime. Un privilège tenu pour acquis, comme faisant partie de l’ordre naturel des choses. Un privilège qui s’écroule. La colère de l’homme blanc que Michael Kimmel a observée, ce n’est pas la frustration des démunis. C’est l’indignation outrée de celui qu’on prive de son dû ; qui s’attend à ce que ce poste, cette admission à l’École polytechnique, cette place dans la société, ce pouvoir, ces rapports sexuels avec de jolies filles lui reviennent de droit.

. Le Devoir - 6 décembre, 14 femmes, 25 ans
Vingt-cinq ans plus tard, nous n’oublions pas. C’est une obligation morale, une nécessité. Quatorze jeunes femmes assassinées en bloc, dans un lieu où par leur seule présence, elles battaient en brèche mille ans d’histoire, sont devenues le symbole exceptionnel d’une réalité terriblement ordinaire : celle de la violence faite aux femmes et de la misogynie.

. Sisyphe - Le lieu privilégié de l’attentat
À l’enfant bien vivante
glissée dans ses pensées
ce lundi sans détours
qui marche vers la terre
où elle sera déposée dimanche (Louky Bersianik)

. Sympatico - Polytechnique, 25 ans plus tard
Il y a 25 ans que la tragédie de Polytechnique a eu lieu. Là, quelque part dans les couloirs et les salles de cours d’une grande école d’ingénieurs. Là, sur le chemin de la connaissance. Là, où des femmes, des scientifiques, des chercheurs en herbe, jonglaient avec des équations, participaient déjà à l’innovation, disséquaient le monde étape par étape, de l’infinitésimal à l’infini tout court

. Le Devoir - Polytechnique, il y a 25 ans : ce qui reste
Je ne sais pas pourquoi les commémorations du massacre de Polytechnique me touchent autant. Le 6 décembre 1989, je n’étais pas née. Je n’ai pas assisté à l’horreur du moment ni ressenti l’onde de choc après. Pourtant, chaque année, lorsqu’on commémore la tragédie, j’écoute et lis attentivement les témoignages de survivantes ou des proches des victimes et ressens le même vertige. Une douleur sourde me prend à la gorge. Les mots manquent.

. Ressources Prostitution - C-36, Zéromacho Québec demande l’application de la loi
Dans le contexte de l’entrée en vigueur de la loi C-36 le 6 décembre 2014, le collectif québécois de Zéromacho demande sa mise en application au Québec. La loi C-36, adoptée le 6 octobre dernier, modifie le code criminel sur plusieurs points : elle reconnaît en préambule « l’exploitation inhérente à la prostitution » ; elle introduit la criminalisation des clients-prostitueurs ; elle rétablit celle des proxénètes et des entremetteurs, notamment les médias (traditionnels ou numériques) qui gagnent de l’argent en diffusant des publicités pour de la prostitution ; elle décriminalise le racolage, sauf à proximité de garderies, d’écoles ou de terrains de jeux.

. Le Devoir - C’est à nous tous et toutes de garder la mémoire vivante
Message de solidarité lu à l’Assemblée nationale par 31 des 33 membres du Cercle des femmes parlementaires, dans le cadre de l’adoption d’une motion à l’occasion des 25 ans de la tuerie de Polytechnique. Il y a 25 ans, le 6 décembre 1989, la nuit et la neige tombaient sur Montréal, quand les premiers coups de feu ont déchiré les murs de l’École polytechnique. À la veille des examens, dans les salles de cours et les corridors grouillant de vie, la mort s’est invitée, munie d’une carabine semi-automatique. À voir et à écouter sur Youtube.

. Le Soleil - L’horreur des Shafia en documentaire
L’affaire nous a tous ébranlés en 2009 : trois jeunes soeurs d’origine afghane et la première épouse de leur père retrouvées mortes noyées dans une voiture, au fond de l’écluse de Kingston Mills, en Ontario. Le documentaire Dans l’ombre des Shafia reprend le fil des événements, un récit qui donne froid dans le dos.

. Le Journal de Montréal - RDI et LCN s’unissent pour la commémoration des 25 ans de la tragédie de Polytechnique
Samedi, la commémoration débutera à 14 h avec une cérémonie à la place du 6 décembre 1989. Puis, à 15 h, une marche au flambeau, qui partira du cimetière Notre-Dame-des-Neiges, se rendra jusqu’au Chalet du Mont-Royal, où Anne-Marie Dussault et Pierre Bruneau animeront une vigile en hommage aux 14 victimes. Ils donneront la parole aux hommes ou aux femmes qui ont été acteurs ou témoins du drame. La mise en scène est assurée par Mouffe. « Il y aura des moments de grande solennité notamment grâce à la contribution de Moment Factory, mentionne Anne-Marie Dussault. Je vous en parle et j’ai des frissons. »

. Le Devoir - Guy Turcotte : la Cour d’appel confirme la remise en liberté
Guy Turcotte pourra demeurer en liberté en attendant son deuxième procès pour le meurtre de ses deux enfants : la Cour d’appel vient de rejeter la demande de la Couronne, qui voulait qu’il demeure incarcéré. En septembre dernier, le juge André Vincent, de la Cour supérieure, a autorisé la remise en liberté de l’ex-cardiologue, jugeant qu’il ne représentait plus un danger pour son ex-conjointe et pour la société en général. De plus, selon lui, un « public raisonnablement informé » des tenants et des aboutissants de la cause ne serait pas choqué par cette décision.

. Radio-Canada - Triple meurtre : la mère tentait d’échapper à un mari violent avec ses deux enfants
La mère de famille tuée samedi dernier, avec ses deux garçons, s’était réfugiée avec eux l’an dernier dans un centre d’aide aux femmes violentées durant plusieurs semaines. La directrice du refuge, Roz Roach, raconte que Zahra Abdille avait fui son époux et tentait d’obtenir la garde de leurs deux enfants. La femme de 43 ans et ses fils, âgés de 13 ans et de 8 ans, ont été trouvés morts samedi dans leur appartement de l’est de la ville.

. Métro - Polytechnique : les propos de MacKay font réagir
Pour la seconde fois en l’espace de quelques heures, un ministre conservateur a fait bondir l’opposition à Ottawa en raison de propos jugés inappropriés sur la tuerie de l’École polytechnique. Le ministre de la Justice, Peter MacKay, a déclaré mardi en Chambre qu’on ne saurait possiblement jamais pourquoi le tireur Marc Lépine a abattu 14 femmes le 6 décembre 1989. Il a soutenu que « nous pourrions ne jamais comprendre ce qui s’est passé, pourquoi cela s’est passé, pourquoi ces femmes ont été ciblées dans cet horrible acte de violence ».

. Le Devoir - 25e de Polytechnique. Un 6 décembre tourné vers le ciel
Les activités de commémoration du 6 décembre 1989, qui rallieront des personnalités de tous les horizons politiques, culmineront dans une cérémonie à forte charge symbolique tournée vers le ciel de Montréal. En effet, le point culminant de cette journée de commémoration sera la minute de silence observée lors de la vigile en mémoire des 14 victimes de la tragédie en fin d’après-midi, un moment de recueillement que soulignera avec force dans le ciel de Montréal la firme de conception visuelle Moment Factory. L’allégorie aura un fort impact dans le ciel de Montréal et rendra visible à des kilomètres à la ronde ce moment clé des commémorations.

. Le Huffington Post Québec - Jeux sado-maso : questions autour du consentement
Commençons par le commencement : en matière de sexualité comme en toute autre, un consentement n’est jamais bétonné. Il se renouvelle au fur et à mesure du déroulement d’une activité commune ou d’un partage. Faisons une analogie toute simple. Si vous m’invitez à manger chez vous et que j’accepte, je consens à partager un repas avec vous. Cela ne vous autorise pas à me faire manger n’importe quoi. Je ne suis pas tenue de manger ce dont je n’ai pas envie, ni des quantités gigantesques, ni des aliments que je n’aime pas ou qui ne me conviennent pas.

. Le Soleil - Quête d’égalité
L’oubli serait le pire ennemi. Effacer de nos mémoires le fait que, un soir noir de décembre, un homme a tué 14 femmes, juste parce qu’elles étaient des femmes, c’est ouvrir la porte aux reculs. La tuerie n’a pas seulement provoqué stupeur, tristesse et incompréhension. Il a fallu du temps avant de reconnaître - et d’être capable de dire - que le geste posé par Marc Lépine était misogyne et antiféministe.

. Gazette des femmes - Députées kurdes – l’égalité comme combat
Au sein d’une société encore conservatrice, les femmes se battent pour avoir leur mot à dire sur les plans législatif et exécutif. Grâce à la mise en place d’un quota, elles occupent aujourd’hui 30 % des sièges du Parlement. « Il faut toujours lutter quand on est une femme, ce n’est jamais facile, quel que soit le travail, explique Vala Ibrahim dans son bureau au Parlement, basé à Erbil, la capitale du Kurdistan.

. Les Nouvelles/News - Femmes en politique, "portion congrue" et "burqas qui ne se voient pas"
Chacune à leur manière deux élues UMP dénoncent les entraves à la parité. Des hommes au pouvoir qui s’accrochent à leurs sièges. Le système politique « n’est pas conçu pour laisser facilement la place aux femmes », assure Nathalie Kosciusko-Morizet. La présidente du groupe UMP à la mairie de Paris explique : « Lors des investitures à l’UMP pour les sénatoriales de septembre dernier, nous avons été plusieurs femmes à protester, au bureau politique, contre la portion congrue laissée aux femmes. Ce n’était pas normal. Il faut inscrire un travail dans la durée ».

. Huffington Post Québec - Plan Nord au féminin
Le développement et ses retombées douloureuses font d’autant plus mal aux femmes de la Côte-Nord, qui sont les premières à en subir les contrecoups. Et la situation ne risque pas de s’améliorer avec les fermetures des mines de la région combinées aux mesures d’austérité du gouvernement Couillard. Faibles revenus, alcoolisme, violence conjugale, agressions sexuelles en hausse, problèmes de santé, etc. En chiffres, la situation des femmes de la Côte-Nord.

. Le Devoir - « Le tueur n’est pas un jeune homme »
Imaginons ce que serait le Québec d’aujourd’hui si les autorités de l’époque avaient mis autant d’empressement à reconnaître le caractère misogyne du massacre de Polytechnique — à le comprendre et à le combattre — qu’a mis récemment le gouvernement fédéral à qualifier de « terroriste » le geste fou du « loup solitaire » du parlement, s’attirant ainsi la sympathie et la solidarité instantanées du monde entier. Lorsqu’il y a 25 ans, nous réclamions une enquête publique pour faire la lumière sur la tragédie de Polytechnique, les autorités — relayées par la nébuleuse médiatique et une bonne partie de la population — ont opposé une fin de non-recevoir pour ne pas raviver chez les proches des victimes des souvenirs pénibles. Il s’agissait de l’acte isolé d’un fou et il fallait que les « féministes » cessent d’y voir un geste politique.

. La Presse - Lettre à mon fils
J’avais 15 ans le 6 décembre 1989. Ce jour-là, un homme armé qui disait détester les féministes entrait à l’École polytechnique. Il a abattu 14 jeunes femmes avant de s’enlever la vie. J’avais 15 ans. Mais ce jour-là, j’ai vieilli d’un coup. Je me revois écoutant les nouvelles, les yeux gonflés d’horreur. Je revois Nathalie Provost, une des survivantes, sur son lit d’hôpital, une blessure au-dessus de l’œil, qui lance à la caméra : « Je veux que toutes les filles qui se sont déjà dit qu’elles aimeraient peut-être aller en génie… Qu’elles n’arrêtent pas à cause de ce qui est arrivé mercredi. »

. Huffington Post Québec - Plan Nord et prostitution : la ruée vers l’or à l’abri des regards sur la Côte-Nord du Québec
L’engouement des activités minières et ses travailleurs temporaires attirent les filles en solo qui choisissent de conduire ou de prendre l’avion pour ensuite s’enfermer dans une chambre de motel pendant quelques jours. Le temps de se faire une passe de cash. Le Regroupement des femmes de la Côte-Nord entend fréquemment ce genre d’histoire. « Il y a des filles, parfois très jeunes, qui fuguent ou qui disparaissent pour se faire un coup d’argent », confirme Marilène Gill, la coordonnatrice aux communications.

. Le Devoir - Services de garde et milieux défavorisés : une situation complexe
Il y a des raisons de s’inquiéter de la trop faible fréquentation des services de garde par les enfants issus d’un milieu défavorisé. Comment expliquer cette plus faible fréquentation ? Il y a un problème d’accès aux services de garde subventionnés pour les enfants issus d’un milieu défavorisé. Trois facteurs sont particulièrement importants. Le premier est le manque de places. Le deuxième facteur est le type d’emploi occupé par les ménages à faible revenu. Le troisième facteur est culturel.

. Sans compromis - Crime machiste – l’hommage rendu à Tugce Albayrak et à son courage en Allemagne
Féminicide : Les allemands rendent hommage à une héroïne, une jeune femme battue à mort pour avoir empêché trois hommes de harceler deux adolescentes dans les toilettes d’un fast-food. Un des hommes l’a rejoint ensuite à sa voiture et l’a tabassée à coups de batte : plongée dans un coma irréversible, les appareils ont été débranchés le jour de son 23ème anniversaire. Les crimes sexistes tuent tous les jours.

. La Presse - Un viol à l’université de Thomas Jefferson
L’histoire de Jackie révulse aussi l’ensemble des États-Unis, car elle semble réunir tous les pires aspects de l’épidémie de viols qui sévit sur les campus américains, où une étudiante sur cinq a été agressée sexuellement, selon une étude de la Maison-Blanche. À commencer par ce réflexe qui pousse les pairs et les administrateurs universitaires à attacher une plus grande importance à la protection de la réputation de leur institution qu’à la recherche de la justice.

Autres fils de presse de l’année 2014

- Fil de presse, janvier 2014
- Fil de presse, février 2014.
- Fil de presse, mars 2014.
- Fil de presse, avril 2014.
- Fil de presse, mai 2014.
- Fil de presse, juin 2014.
- Pas de Fil de presse en juillet. Vacances de Sisyphe.
- Fil de presse, août 2014.
- Fil de presse, septembre 2014.
- Fil de presse, octobre 2014.
- Fil de presse, novembre 2014.

- Voir aussi les fils de presse des années antérieures à gauche dans cette page.

Mis en ligne sur Sisyphe, décembre 2014


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2014
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin