| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






octobre 2012

Fil de presse, octobre 2012

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens d’articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources. Les liens demeurent en archives et on peut les consulter n’importe quand.

Octobre 2012


. Sisyphe (Archives) - Pour éviter de se noyer dans la (troisième) vague : réflexions sur l’histoire et l’actualité du féminisme radical
Dans ce texte, nous avançons qu’une typologie pensée en termes de vagues réduit, dévalorise et évacue la complexité ainsi que la diversité des idées qui parcourent l’histoire et l’actualité du mouvement féministe. À partir d’un point de vue féministe radical, nous souhaitons mettre en lumière quelques lacunes, problèmes et conséquences mis en évidence dans la promotion d’un « nouveau » féminisme, dit de « troisième vague », qui masque les discussions qui ont eu lieu et ont toujours cours entre féministes, de même que leurs divers apports à ce mouvement hétérogène.

. Sciences et Avenir - Neurosexisme : la guerre est déclarée
Dans son numéro de février 2012 (en vente dès le 26 janvier), Sciences et Avenir fait le point sur une rafale d’articles et de livres qui mettent à mal l’idée que nos cerveaux sont sexués. Langage, mémoire, raisonnement, perception, motricité… La majeure partie des études révèle des aptitudes globalement équivalentes chez les garçons et les filles. Et plus les échantillons analysés sont grands, plus les différences s’estompent : les variations entre les cerveaux d’individus du même sexe sont bien plus importantes que celles existants entre hommes et femmes !

. Courrier international - Ma virginité, c’est mon affaire
Nahal est d’Egypte. Elle tient une pancarte sur laquelle elle a écrit : “Je suis avec l’intifada des femmes dans le monde arabe parce que cette société préfère une femme voilée à une femme éduquée.” Farah, de Tunisie, a inscrit sur sa pancarte : “Je suis avec l’intifada des femmes dans le monde arabe parce que je ne veux pas que ma fille soit violée.” Dima, de Palestine, déplore que la femme soit “toujours considérée comme une personne mentalement déficiente, sans droits, qui doit satisfaire les désirs de l’homme”. Loulou, de Jordanie, revendique “le droit de marcher dans la rue la tête haute et sans avoir peur”. Hala, d’Arabie Saoudite, veut être “une femme et non pas une intouchable”.

. Coalition Solidarité Santé - Le gouvernement peut et doit abolir la taxe santé !
Avec la réouverture de l’Assemblée nationale, la Coalition solidarité santé s’attend à ce que le nouveau gouvernement prenne les moyens pour tenir sa promesse d’abolir la taxe santé. Le gouvernement, et particulièrement l’opposition, ne doivent pas oublier que 70% des québécois, lors d’un sondage CROP/L’Actualité du printemps dernier, s’étaient dits favorables à l’abolition de cette taxe santé et son remplacement par un relèvement des impôts pour les revenus de plus de 130 000$.

. La Presse - Harcèlement et discrimination sur les chantiers de construction
Jambes écartées et sexe à l’air. Le trait de crayon semble enfantin, mais le dessin est vulgaire. En grosses lettres, son auteur lui a donné un titre : « Karyne ». Karyne Prégent, charpentière et menuisière, était la seule femme du chantier de construction quand elle a trouvé, collé sur la porte des seules toilettes du chantier, ce portrait si cru d’elle. Les travailleuses de la construction doivent non seulement se battre contre la discrimination systémique à l’embauche, mais survivre au harcèlement psychologique et sexuel dont elles sont victimes, dans l’indifférence parfois générale. Rapport du Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT) intitulé "Quand la détermination ne suffit pas : la situation des travailleuses de la construction au Québec".

. CSQ - Mythes et réalités sur la "complainte fiscale" des riches
Face à la proposition de remplacer la taxe santé inéquitable par une augmentation de la contribution fiscale des citoyens les plus riches, les porte-parole du patronat, les commentateurs de droite et les valets de la classe dominante ont manifesté une opposition ferme. Il n’aura pas fallu un mois pour que le gouvernement minoritaire du Parti québécois (PQ) capitule presque entièrement. Dans l’attente d’une nouvelle initiative visant à augmenter la progressivité du régime fiscal québécois, nous vous présentons un petit guide d’autodéfense afin de répondre à certains arguments démagogiques et mensongers qui ont été véhiculés sur la place publique et répétés ad nauseam.

. Être humain avant d’être femme - Poilue ?
Salle de travail dans une bibliothèque universitaire. Une jeune femme en débardeur travaille, elle a des écouteurs sur les oreilles. Un groupe d’étudiant vient s’installer à côté d’elle, au bout de cinq minutes des chuchotements et des ricanements se font entendre. "Hey mais qu’est-ce que tu as à fixer cette nana comme ça ? demande une jolie blonde à son copain. Ben regarde, elle a des poils sous les bras. Hein ? Ah ouais, et en plus elle est en débardeur.

. Les Nouvelles/News - La révolte numérique des femmes arabes
Depuis tout juste un an, une page Facebook témoigne du "soulèvement des femmes dans le monde arabe". Cette page, lancée par la Libanaise Yalda Younès, est une plate-forme pour dire « non à la violence contre les femmes, non à leur soumission aux hommes, non à leur condition de citoyennes de seconde zone ». Du Maroc, du Liban, d’Égypte, de Palestine, de Syrie... de tous les pays du monde arabe, des centaines de femmes y publient depuis un an leurs témoignages, coups de gueule ou créations graphiques.

. Châtelaine - L’amitié au microscope
Un investissement rentable : les copains sont essentiels pour rester en bonne santé physique et mentale, révèlent quantité d’études récentes. Quitte à s’en fabriquer un imaginaire en cas d’isolement extrême, tel le héros du film Cast Away (Seul au monde), joué par Tom Hanks, qui, naufragé sur une île déserte, baptise un ballon de volleyball Wilson et s’en fait un confident... C’est qu’avoir peu de liens sociaux augmente le risque de mort prématurée autant qu’être trop gros ou fumer, ont analysé des chercheurs américains à partir de données provenant de 300 000 personnes. Le rôle d’un ami serait même plus déterminant que celui d’un amoureux et de parents dans le combat contre la maladie, avancent des chercheurs.

. Indépendantes - France Théoret, lauréate…
Le ministre de la Culture et des Communications, Monsieur Maka Kotto, a annoncé aujourd’hui, ce 29 octobre 2012, que madame France Théoret est la lauréate du prix Athanase David 2012, prestigieux prix littéraire remis à une écrivaine ou un écrivain pour l’ensemble de son œuvre. C’est l’importance accordée à la vie concrète dans l’élaboration de l’œuvre qui lui confère son caractère existentiel. L’émouvant approfondissement dans ses romans d’une expérience très forte du négatif et de l’expérience tout aussi forte d’une lutte vivifiante pour apparaître dans le monde comme présence unique.

. L’Actualité - Le coeur n’a pas toujours raison
Depuis 2008, Obama a perdu autant de plumes que Harper en a gagné, et pas seulement sur le plan de l’économie. Pendant que le président perdait la mainmise sur une partie des leviers du pouvoir à Washington, les conservateurs de Harper réussissaient l’opération contraire. Quatre ans plus tard, l’admiration que vouent encore tant de Canadiens à Obama tient plus de l’affection résiduelle que de l’amour aveugle qu’avait souvent inspiré son arrivée au pouvoir. Au Canada, les candidats républicains ont rarement la cote. En relisant les articles dithyrambiques qui se sont écrits sur Obama au Canada il y a quatre ans, on ne peut pas ne pas avoir à l’esprit certains des textes qui s’écrivent actuellement sur la candidature de Justin Trudeau à la direction du PLC.

. Afeas - Traite des personnes/prostitution
Lors du congrès d’août dernier, les membres Afeas adoptaient plusieurs positions concernant la prostitution. Elles réclament, entre autres, l’adoption de lois interdisant la prostitution, la criminalisation des clientes et clients de la prostitution, des politiques sociales pour aider les personnes désireuses de quitter le milieu de la prostitution et des programmes d’éducation sexuelle à l’école qui valorisent une sexualité saine et égalitaire. Pour lire le recueil des propositions adoptées lors de ce congrès, visiter le site internet de l’Afeas, www.afeas.qc.ca, section des publications, positions/mémoires.

. OIIQ - Mme Lucie Tremblay élue à la présidence de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
Mme Tremblay a complété un DEC en soins infirmiers au Collège Montmorency, est bachelière en sciences et titulaire d’une maîtrise en sciences de l’administration de la santé de l’Université de Montréal (1993). Elle a obtenu également le titre de gestionnaire agréé des services de santé du Collège canadien des leaders en santé en septembre 2003. Elle est récipiendaire de nombreux prix et distinctions, dont le prix Florence en excellence des soins, décerné par l’OIIQ en 2008.

. Détails et dédales - De la bien-pensance actuelle
Plus qu’il y a vingt-cinq ans, beaucoup plus qu’il y a cinquante ans, nous sommes préoccupés d’égalité, de respect de la diversité et, plus récemment, de contrer la fameuse intimidation. Nous sommes plus sensibles à la propagation des clichés et des stéréotypes. Pourtant, il me semble que le changement qui explique surtout ce qu’on qualifie de bien-pensance, c’est notre rapport au langage. L’idée que le langage n’est pas qu’un outil, mais aussi un vecteur de sens (qu’il est performatif), a fait son chemin dans les sciences humaines, mais aussi dans la société.

. Sisyphe (Archives) - On sort radicalement du néolibéralisme ou on y reste
Pourquoi la rupture avec le néolibéralisme s’avère-t-elle si difficile ? La réponse, c’est que personne n’aime mener un bateau vers des zones de haut risque, et que tous essaient de l’éviter. Ou bien que la sortie du néolibéralisme ne peut pas s’effectuer sans une crise sociale, politique, culturelle et économique profonde. On ne sort pas graduellement du néolibéralisme, on en sort radicalement ou on y reste. Cet article décrit la situation en Amérique du Sud, mais le même modèle se retrouve avec quelques variantes au sein de toutes les sociétés néolibérales.

. Les Nouvelles/News - Lepage, Voynet, Royal... et NKM réclament la transparence sur les OGM
Les rats d’Éric Séralini n’ont pas fini de faire des vagues. Trois anciennes ministres de l’Environnement s’appuient sur cette étude pour demander, dans une lettre ouverte, une totale transparence sur les OGM. Corinne Lepage, Dominique Voynet et Ségolène Royal ont rapidement été rejointes dans leur démarche par une autre ex-ministre, Nathalie Kosciusko-Morizet. Le maïs transgénique NK603, associé à l’herbicide Roundup, ont provoqué des tumeurs cancéreuses chez les rats observés par Éric Séralini dans son étude, la première menée sur une longue durée.

. Le Devoir - Lettre ouverte à Pauline Marois - Reconstruisons notre État social
Le démantèlement de l’État social nous conduit vers un État minimal qui abandonne complètement son rôle de protecteur du bien commun. Déjà, nous avons dû intervenir contre la bilinguisation de la fonction publique parce que l’État garant de la langue commune regardait ailleurs. Nous avons également dû intervenir pour revendiquer une charte de la laïcité afin de préserver la neutralité de l’État parce qu’elle est la seule garantie de l’harmonie sociale et de l’inclusion de tous.

. Le planning familial - Le remboursement de l’IVG à 100% pour toutes les femmes voté à l’Assemblée
Les députés ont voté vendredi le remboursement à 100% des interruptions volontaires de grossesse (IVG) par l’assurance maladie à toutes les femmes à partir de 2013, une revendication ancienne de nombreuses associations et une promesse de campagne de François Hollande. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a affirmé qu’il s’agissait d’un "choix de santé publique" et rappelé qu’un avortement n’était "jamais un acte anodin" pour une femme. Actuellement, un avortement coûte, selon la méthode (médicament ou intervention chirurgicale) et selon le lieu (hôpital ou cabinet médical), entre 200 et 450 euros.

. Slate Afrique - Le voile, un symbole de 3.000 ans de machisme religieux
À Rome ou à Jérusalem, on ne lapide pas ceux qui ont oublié leur croix ou leur étoile de David, en revanche, de Téhéran à Khartoum, de Kaboul à Casablanca, chaque jour des femmes sont violées, vitriolées, assassinées, fouettées ou licenciées parce qu’elles ne se sont pas couvert le visage et le corps. Le hijab est l’effacement et l’abolition virtuels de la femme. Tout son corps est perçu comme une partie honteuse. Le hijab joue la fonction que lui a assigné Paul, il y a deux mille ans : signifier à la femme en public qu’elle est un être inférieur, bonne à museler. Derrière chaque voile, il y a trois mille ans de haine envers la femme qui nous regarde.

. Huffington Post France - Ces psychanalystes qui nient l’inceste
Pendant des années, Freud a pensé que ses patientes avaient été victimes d’abus sexuels pendant leur enfance. Devenues femmes, elles enduraient les séquelles de ce traumatisme. Nous savons depuis les années 1980 que ce n’est pas seulement une hypothèse, mais une triste réalité qui affecte la vie de très nombreux enfants. Puis, quelque part entre 1897 et 1903, Freud a changé d’avis. Ces abus, affirmait-il, n’ont pas eu lieu et ne sont que le fruit de l’imagination, des "pulsions", de fantasmes d’abus traduisant un désir inconscient. Ainsi, l’adulte était innocent, disait-il. Ce revirement a permis à Freud de sortir de son isolement professionnel et de connaître la gloire.

. La Dépêche.fr - "La garde alternée fait des ravages"
Pédopsychiatre dans la banlieue toulousaine, Eugénie Izard a participé à l’ouvrage du dr Maurice Berger, chef de file des opposants à la garde alternée. Comme son confrère, elle juge ce système trop rigide et néfaste, surtout pour les jeunes enfants. Chez les moins de 3 ans, ce sont des angoisses de séparation qui se traduisent par des hurlements, des pleurs, des insomnies, des enfants déprimés.

. Gazette des femmes - Et tombent les filles
Les gangs de rue recrutent leurs futures prostituées jusque dans les écoles primaires. Pour s’attaquer à ce fléau, le Y des femmes de Montréal a conçu un programme de sensibilisation, incluant un documentaire qui donne la parole aux jeunes qui règnent dans la rue.

. Le Nouvel Observateur - Le prix Sakharov du Parlement européen décerné à deux opposants iraniens
Le cinéaste iranien Jafar Panahi i et sa compatriote l’avocate Nasrin Sotoudeh, condamnés à de lourdes peines dans leur pays, ont été désignés vendredi lauréats du Prix Sakharov du Parlement européen, une distinction qui survient alors que l’Union européenne vient de renforcer ses sanctions contre Téhéran. "Nous voulons par ce choix exprimer notre admiration pour une femme et un homme qui résistent à l’intimidation dont sont victimes les Iraniens", a expliqué l’élu allemand, observant que les lauréats ont "placé au-dessus de leur sécurité personnelle le sort de leur pays".

. Blogue de Pol Pelletier - Je suis une révolution !
La célèbre féministe, écrivaine, pédagogue et néo-clown a annoncé aujourd’hui qu’elle occupera une église catholique désacralisée à Montréal pendant un mois. Du 14 novembre au 10 décembre 2012, dans l’église Sainte-Brigide-de-Kildare, immense et vide, Pol Pelletier présentera des spectacles et des événements étonnants, matins et soirs, sans subventions et de manière complètement indépendante.

. Le Devoir - Un sommet sur la culture ?
Pour nos membres, l’heure est au questionnement. Comment réussir à inciter les retraités jeunes et moins jeunes à se regrouper pour transmettre leur savoir et promouvoir la culture sous toutes ses formes : littérature, arts et sciences ? Comment réussir à les inviter à devenir des porteurs et des défenseurs de notre patrimoine culturel laïque et religieux ?

. La Presse - Véronique Rivest, meilleure sommelière des Amériques 2012
Après 15 années d’études et de concours, la sommelière Véronique Rivest réalise enfin son rêve. En tout, 19 experts provenant de neuf pays du continent ont participé aux épreuves de cette compétition qui se déroulait les 23 et 24 octobre au Brésil. Son titre en poche, Véronique Rivest représentera les Amériques et le Canada lors du prochain concours mondial qui se tiendra au Japon en mars prochain.

. Terriennes - Kadhafi : dans le harem de l’ogre
“Ne bouge pas sale putain !” Il m’a donné des coups, m’a écrasé les seins, et puis ayant relevé ma robe, et immobilisé mes bras, il m’a violemment pénétrée. Je n’oublierai jamais. Il profanait mon corps mais c’est mon âme qu’il a transpercée d’un coup de poignard. La lame n’est jamais ressortie.” Soraya avait quinze ans la première fois que Kadhafi l’a violée, elle voulait être dentiste, une vie gâchée. En visite dans son école à Syrte, le guide l’avait désignée d’une main sur la tête, dont la signification était connue de tous : “celle-là, je la veux“.

. La Libre Belgique - Prostitution forcée : petits risques, très gros profits
Derrière les frasques de Dodo-la-Saumure, qui font parfois sourire ou hausser les épaules, "il y a des jeunes femmes violées et droguées". Ainsi s’exprime Yves Charpenel, premier avocat général à la Cour de cassation de Paris, pour montrer que ce dossier qualifié de libertinage recouvre une réalité plus crue : la prostitution forcée. La proportion de ce qu’on appelle la prostitution "consentie" ou "tranquille", qui est le fait de femmes (le plus souvent) françaises travaillant pour leur propre compte, se résume à la portion congrue. Et la prostitution forcée, largement dominante, "c’est à la fois un marché et un crime".

. Sisyphe (Archives) - Fantine ou la liberté de se prostituer ?
La prostitution n’étant jamais librement choisie et ne pouvant s’affranchir de la violence, prétendre qu’il faudrait la professionnaliser relève par conséquent de l’escroquerie intellectuelle la plus absolue. De plus, professionnaliser une minorité d’entre elles aboutirait à rendre hors la loi toutes celles qui ne pourraient ou ne voudraient prétendre à la professionnalisation. Donc à les criminaliser et notamment les plus vulnérables et les plus misérables d’entre elles. Reconnaître la prostitution implique de reconnaître également le proxénétisme, de banaliser l’esclavage et ne peut qu’encourager la traite.

. Féministes radicales - Partir à la première gifle ? conseil d’agresseur
Les hommes en tant que caste dominante forgent les lois qui les protègent et les sanctionnent ; ils ont la violence pour arme légitime. Ils passent donc à la violence physique quand le terrain est totalement préparé pour assurer leur impunité. Soit cette violence est officiellement promue et légale. C’est le cas des Codes religieux et pornographiques qui définissent la violence comme l’usage viril normal et nécessaire de la sous-caste femelle. Soit la violence est officiellement condamnée sous certaines formes. C’est le cas des Codes « démocratiques ».

. Huffington Post.fr - Les meilleurs et pires pays pour vivre quand on est une femme
Un rapport, sorti par le Forum économique mondial cette semaine, s’intéresse aux conditions de vie des femmes dans le monde. Ce rapport, classant 135 pays (qui concentrent 90% de la population mondiale), regroupe 14 indicateurs basés sur l’écart entre les hommes et les femmes dans quatre domaines-clés : le travail, l’éducation, la santé, la politique.

. Détails et dédales - Louis Morissette : courrier recommandé
Juste pour vous, voici en vrac quelques questions que soulèvent l’affaire Wagner-Thibert.
Y a-t-il une responsabilité sociale de l’humour ? Mais qu’est-ce que c’est finalement, l’intimidation ? Est-ce que ça peut se produire sur scène ou à la télévision ? L’intimidation se définit-elle par le ressenti de la « victime » ou par les intentions du supposé « intimidateur » ? Quelle est la limite de la liberté d’expression ? Doit-il y en avoir une ?

. Sisyphe (Archives) - Prostitution et déni – Le mythe de la prostituée heureuse
Quiconque veut survivre à une telle réalité doit vivre dans le déni. Je pense qu’il est naturel et parfaitement compréhensible que la plupart des femmes intégrées au commerce du sexe clament qu’elles sont heureuses, qu’elles ont du pouvoir, que c’est leur choix d’être là – et que personne ne devrait les juger. C’est une réaction naturelle à la vie dans un enfer sans issue, une tentative de s’y adapter et une manière de penser que tout est entièrement notre faute.

. La Presse - J’allaite, moi non plus
En matière d’allaitement, les femmes ont-elles le libre choix ? Cette question s’est imposée à la suite de ma chronique sur la campagne pro-allaitement « glamour » et irréaliste de la Santé publique. J’y disais que le véritable tabou pour une jeune mère aujourd’hui est d’avouer qu’elle n’allaite pas. Cela m’a valu des dizaines de témoignages, parfois très troublants, de femmes qui dénoncent l’acharnement et les discours culpabilisants pro-allaitement.

. À dire d’elle - Le féminisme n’est pas un « isme » comme les autres
Qui d’entre nous ne s’est pas posé la question suivante : pourquoi le mot féminisme fait-il si peur ? Alors pour essayer d’y voir clair, j’ai eu envie de retourner aux sources, et de parler des recherches des anthropologues. En tête, Françoise Héritier et sa "valence différentielle des sexes".

. La Presse - Des médailles pour des militantes pro-vie condamnées à la prison
Un député conservateur a défendu mardi sa décision de décerner une médaille royale à deux militantes antiavortement condamnées à des peines de prison. Mme Wagner se trouve derrière les barreaux. Elle a été arrêtée pour avoir défié une ordonnance du tribunal en faisant irruption dans une clinique d’avortement pour parler à des patientes. Mme Gibbons a passé une dizaine d’années en prison pour des crimes semblables au cours des dernières années.

. Le Centre des femmes de Saint-Laurent - Offre d’emploi - Agente de mobilisation
Dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) mis sur pied par la Direction de la santé publique (DSP), le Centre des femmes de Saint-Laurent a obtenu une aide financière pour la réalisation d’un projet intitulé « Diverses, mais solidaires pour la santé de nos seins ». Celui-ci vise la production et la diffusion d’un vidéo imagé qui sera utilisé comme médium de sensibilisation et de vulgarisation en vue de mieux faire connaître le PQDCS aux femmes de 50 à 69 ans issues des communautés culturelles, difficilement accessibles en raison de leur isolement, leur faible niveau de scolarité, ne parlant ni français ni anglais.

. Le Devoir - Rémunération des femmes : la juste valeur
Le lancement du livre de Monique Jérôme-Forget, Les femmes au secours de l’économie, a offert une tribune de choix pour débattre de la place des femmes sur le marché du travail. Mme Jérôme-Forget y déplore la faible représentativité des femmes dans les hautes sphères de l’économie et avance des arguments financiers pour convaincre les acteurs des secteurs public et privé de l’urgence de s’attaquer au problème. On ne peut que saluer l’audace de cette ancienne ministre qui, par sa notoriété et son franc-parler, donne une voix à des revendications féministes souvent entendues sur d’autres tribunes.

. Le Nouvel Observateur - Najat Vallaud-Belkacem a raison : oui, il faut pénaliser les clients des prostituées
Combattre une prostitution "vieille comme le monde" n’est pas une chimère, c’est notre responsabilité citoyenne ! Nous devrions tolérer la prostitution de plus de 40 millions de personnes dans le monde, sous le prétexte qu’elle se perpétue depuis la nuit des temps et que nous ne pourrions pas, à ce titre, la faire disparaître. Selon ce même raisonnement, nous devrions donc accepter la pauvreté et la violence, puisqu’elles ont toujours existé. La prostitution, comme la pauvreté, comme la violence, ne sont pas des fatalités.

. Le Devoir - La Rue des femmes - Des besoins toujours plus grands
L’organisme La Rue des femmes a accueilli l’an dernier plus de 500 femmes en état d’itinérance. La Rue des femmes fait davantage que de fournir un toit, de la nourriture et des vêtements aux femmes en état d’itinérance. L’organisme les soigne pour qu’elles puissent guérir et retrouver une certaine autonomie. Puisque les besoins sont plus grands que sa capacité d’accueil actuelle, La Rue des femmes souhaite ouvrir une troisième maison l’an prochain. Une femme qui se retrouve à vivre dans la rue a généralement vécu l’invivable.

. Huffington Post (Québec) Toutes des folles
Un groupe sexiste et misogyne s’est distingué ces jours-ci par le biais d’une page Facebook nommée TDF, Toutes des Folles. La page rassemble quelques centaines d’individus autour de la détestation électronique de l’ensemble du genre féminin. L’activité de ce regroupement se concrétise par la distribution d’autocollants TDF, mais surtout par la propagation d’insultes et de propos outrageants allant jusqu’à l’appel au viol, voire au meurtre. Des propos sans équivoque, au point d’en inquiéter le Conseil du statut de la femme.

. La Presse - Hochelaga-Maisonneuve : des appartements pour les prostituées dès 2013
D’après l’arrondissement, 45 prostituées ont opéré l’été dernier sur une base régulière dans les rues d’Hochelaga-Maisonneuve. Cette pratique a apporté son lot d’incidents : bruit nocturne, harcèlement sexuel dans les ruelles, condoms trouvés dans les jardins... « La leçon qu’on a tirée, c’est que ce n’est pas la prostitution en tant que telle qui pose problème, mais plutôt l’insécurité qui l’accompagne », a indiqué le conseiller municipal d’Hochelaga, Laurent Blanchard. L’objectif étant de ramener la quiétude pour les résidants, l’arrondissement a promis d’adopter une attitude de « collaboration » plutôt que de « répression » vis-à-vis des prostituées pour venir à bout du problème.

. La Croix - Les femmes pauvres, premières victimes des violences conjugales
Les campagnes de sensibilisation se succèdent, et pourtant les violences conjugales ne fléchissent pas. En moyenne, une femme décède tous les trois jours sous les coups de son conjoint. 540 000 victimes déclarées, mais seulement 10 065 condamnations. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la part des femmes se disant victimes de violences conjugales se monte à 36 ‰ pour celles appartenant au 10 % de ménages ayant les revenus les plus faibles, contre 8,3 ‰ pour celles appartenant aux 10 % de foyers ayant les revenus les plus élevés. En clair, les femmes les plus pauvres se déclarent quatre fois plus victimes que les plus aisées.

. La Presse - Les gens intelligents sont parfois très cons
Paul Frampton est un des physiciens des particules les plus éminents aux États-Unis. Un super cerveau scientifique, prof en Caroline-du-Nord, conseiller scientifique de haut niveau, un type qui fréquente des Prix Nobel et pour qui les bosons n’ont pas de secret. Le professeur Frampton est présentement détenu en Argentine pour importation de 2 kg de cocaïne.
Qu’allait-il faire à Buenos Aires avec 2 kg de coke ? Il allait rencontrer Denise Milani, Miss Bikini Monde 2007.

. Revue Relations - Que vive la langue !
Socle de l’expressivité humaine, la langue renvoie à la dimension symbolique de l’existence et ne peut être réduite à un simple outil de communication. Plus précisément, quelle relation entretiennent langue et culture, au sens anthropologique du terme ? Quelle est la situation actuelle du français au Québec ? Comment est-il enseigné à nos enfants ? Quels défis soulève l’intégration des nouveaux arrivants ? Et comment faire du français la langue publique commune ? Ce dossier aborde aussi la portée identitaire de la langue et la question de sa présence dans l’espace public en donnant la parole à une artiste.

. La Presse - La bombe Malavoy
Elle vous énerve tant que cela, la valse-hésitation du gouvernement Marois ? Bon, il y a eu l’abolition et le rétablissement de la taxe santé, mais à part ça ? Le moratoire sur le gaz de schiste, j’étais très, très content. L’annulation de la loi contre les manifs, youpi. L’idée de limiter à 100$ par année la contribution à un parti politique, je suis pour. L’abolition de la hausse des droits de scolarité, c’est bien aussi parce que c’était promis. Le désengagement du prêt pour la mine d’amiante, parfait. La fermeture de Gentilly-2, on nous montre le désarroi compréhensible des gens de la région, mais on devrait aussi dire que la population en général est largement en faveur, bref, après deux mois, je n’en attendais pas tant de Mme Marois, que j’avais trouvée plutôt louvoyante en campagne. La voilà élue et la voilà qui fonce. À gauche toute à part ça...

. Sisyphe (Archives) - Tueries de masse au masculin, victimes au féminin
Les tueries sanglantes se succèdent à un rythme croissant dans le monde. On tente d’expliquer ces terribles drames par les échecs professionnels ou sentimentaux de même que par la folie présumée de leurs auteurs. On envisage également un lien entre ces tueries et la disponibilité des armes à feu, des films et des jeux vidéo violents. Cependant, on ne pose que rarement le regard sur les victimes, comme si les cibles des tueurs n’expliquaient guère leurs motivations. En outre, on ignore généralement que la majorité des victimes de ces tueries sont des femmes et des filles, tandis que les tueurs sont des hommes.

. Le Devoir - Gouvernement Marois - Assumer ses idées
Ce qu’il y a de plus regrettable, en ces premiers jours de pouvoir du gouvernement Marois, ce sont moins les revirements, reculs ou précisions, dont nous sommes devenus coutumiers, mais ce sur quoi ils portent. Comme si on brûlait un à un, et à la légère, des enjeux de fond. Dans l’affaire des garderies et de la loi 101, ce n’est pas une mécanique d’accès à un service qui est en jeu, c’est la bilinguisation de Montréal. Quel signal donne-t-on aux immigrants qui y débarquent (et que peu d’entre eux quitteront pour le reste du Québec) qu’ici, c’est en français que ça doit se passer ?

. Global Voices - Journée Ada Lovelace : en hommage au génie des femmes
La journée Ada Lovelace, célébrée le 16 octobre de chaque année, rend hommage aux femmes au niveau international, à celles dont les travaux ne sont pas reconnus mais qui contribuent de façon extraordinaire aux domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques – les femmes dont les compétences sont urgemment demandées pour le développement et l’avenir du monde.

. Osez le féminisme 31 - #contreleviol, interview de Nataly Breda d’Osez le féminisme 31
Suite au verdict de Créteil (affaire des viols collectifs) le collectif « Féministes en Mouvement » a lancé un appel de mobilisation contre le viol (#contreleviol). Nataly Breda, porte-parole d’Osez Le Féminisme 31, répond aux questions du Comptoir de l’Info sur Télé Toulouse.

. Télérama - La journaliste de France 24 agressée place Tahrir témoigne
Encore une journaliste agressée sexuellement place Tahrir. Après une Américaine de CBS, en février 2011, une Française de France 3 en novembre 2011, c’est une reporter de France 24 qui a été violentée lors d’un direct, vendredi 19 octobre. Nous l’avons jointe au téléphone, elle témoigne.
"Je suis en Egypte depuis février 2011. Le harcèlement sexuel est permanent ici. C’est un fléau. Dans la rue, il faut faire très attention, les mains sont baladeuses. J’ai vu des femmes voilées agressées par des policiers."

. Têtu/Têtue - Marie-Claire Blais, le monument secret de la littérature lesbienne
"Génie", "comparable à Marcel Proust", "candidate au prix Nobel". Depuis ses débuts, les commentaires qui accompagnent la sortie des livres de Marie-Claire Blais dans le monde francophone rivalisent d’éloges, au grand dam de l’intéressée. Fuyant les mondanités, le regard presque caché derrière une ample chevelure bouclée, la voix douce, craintive, l’écrivaine n’a pas la réputation d’être une bonne cliente pour les journalistes, accordant les interviews au compte-gouttes.

. Rue89 - Emma : "Escort, c’est pute, et ce n’est pas fun"
Les clients ont un besoin physique qu’ils viennent soulager, vraiment. Comme de manger ou d’aller pisser. Après, certains ont besoin de parler, d’être écoutés, de passer un moment “hors sexuel”. Ils voudraient qu’on pense que ce ne sont pas des salauds. J’ai du mépris pour tous. Les mecs qui ont recours à des prostituées se comportent mal, ils m’ont maltraitée, et en même temps ceux qui voulaient de la tendresse et faisaient semblant de t’en donner, c’est ceux que je déteste le plus. Ils voulaient se donner bonne conscience.

. Au Fait - Union africaine - Un nouveau départ sous la férule d’une Sud-africaine
La Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma a été officiellement investie, lundi, présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), devenant la première femme à occuper ce poste-clé de l’organisation panafricaine. Son arrivée suscite l’espoir de voir le continent renforcer son unité. Nkosazana Dlamini-Zuma, âgée de 63 ans, est réputée femme à poigne, aux convictions panafricaines forgées par des années de militantisme contre l’apartheid.

. Radio-Canada - La cyberintimidation à l’école prend de l’ampleur, selon la CSQ
C’est du moins la perception qu’en ont les enseignants et autres employés du réseau de l’éducation, perception exprimée dans un sondage rendu public jeudi par la Centrale des syndicats du Québec (CSQ). Les filles semblent davantage victimes que les garçons de la cyberintimidation. Près des trois quarts des répondants signalent des instances de cyberintimidation visant des filles, comparativement à 40% qui signalent la même chose touchant des garçons.

. Huffington Post Québec - Politique québécoise. Contre tout
C’est tout à fait particulier de voir aller les membres et partisans du Parti libéral et de la Coalition Avenir Québec depuis l’élection du Parti Québécois le 4 septembre dernier. Ceux mêmes qui dénonçaient haut et fort le supposé immobilisme du PQ, qui à leurs dires voulait gouverner à coups de moratoires, font en fait tout en leur possible pour que le gouvernement fasse du sur-place et que le Québec cesse d’avancer, et même recule à de nombreux égards. Notamment par peur de l’inconnu et de l’innovation.

. Féministes radicales - Qui recourt à la prostitution ? Les victimes ou les agresseurs ?
Dire « Les femmes se prostituent pour l’argent » semble être un truisme. Il est évident pour tous d’expliquer la prostitution du côté des femmes par le calcul économique. Il suffit d’ajouter la motivation du proxénète (elle aussi économique bien-sûr) et du bien-nommé « client » (elle aussi pragmatique = 0 tracas, 0 blabla, assurance sexe), et voici un système qui rassemble les intérêts de tout le monde. A croire qu’il n’y a aucune arnaque. Comment laisser penser que la prostitution est une solution économique pour les femmes ? Qui à part les proxénètes et les quelques vitrines lobbyistes alibis sont capables de croire que les femmes vivent de cet argent qui circule en masse dans ce système ?

. Sisyphe (Archives) - Les concepts de syndrome d’aliénation parentale (SAP) et d’enfants aliénés (EA) : sources d’erreur dans les conflits de garde d’enfants
Cette étude se concentre sur les évolutions issues du Syndrome d’Aliénation Parentale en matière de droit de garde des enfants. Théorie inventée en 1985, le SAP a été massivement utilisé (parfois sous l’appellation d’Aliénation Parentale) malgré son manque de fondements scientifiques. Cet article met en lumière les problèmes théoriques et pratiques liés au SAP, aborde, toujours sur les plans théorique et pratique, des études plus récentes concernant la notion d’Enfants Aliénés (EA) et conclut sur des recommandations à l’adresse des avocats et des juges qui sont amenés à se prononcer sur ces nouvelles théories et de celles qui suivront

. Radio-Canada - Le travail du sexe... Un enseignant en philosophie, Jérémie McEwen, a vu le film québécois L’Imposture, qui donne la parole à 12 femmes prostituées ou ex-prostituées. Il dit : "J’ai longtemps pensé que la prostitution pouvait se faire dans la liberté et le consentement mutuel. Le documentaire L’Imposture signé Ève Lamont m’a concaincu du contraire." Ce film est diffusé sur DVD par l’Office national du film du Canada. Fiche technique.

. Le Monde - Quand journalisme rime avec féminisme
Organisé par l’Association des amis de Colette, le premier festival international des écrits de femmes s’est tenu les 13 et 14 octobre dans le village natal de la romancière. Placé sous le thème des Femmes journalistes, la première journée permit au public venu nombreux au château-musée Colette de découvrir au fil des interventions des universitaires et essayistes, le parcours mouvementé des femmes dans l’histoire d’une profession par trop masculine et leur combat plume en main.

. Hebdos régionaux Montérégie - L’AFEAS milite pour faire du 8 décembre la journée contre l’intimidation
Les villes de Chambly et Carignan ont décrété le 8 décembre journée contre l’intimidation. L’Association féminine d’éducation et d’action sociale (AFEAS) Chambly-Carignan est à l’origine de cette demande. Pour souligner l’événement, plus de 2000 signets seront distribués dans la région pour rappeler l’importance de lutter contre l’intimidation.

. CSN Construction/CNW Telbec - Négociation dans la construction : la reconnaissance des droits des femmes doit être traitée prioritairement, estime la CSN-Construction
La toute première rencontre réunissant des travailleuses de la construction a été un succès à tous les points de vue ! Une cinquantaine de femmes provenant des quatre coins du Québec s’est réunie, à l’initiative de la CSN-Construction, pour former le tout premier réseau des travailleuses de la construction. L’un de ses objectifs sera de profiter de la prochaine négociation collective pour améliorer de façon importante les conditions qui favoriseront l’embauche des femmes dans la construction et permettre qu’elles travaillent plus longtemps.

. Le Devoir - Pauline à l’Élysée
Je m’en confesse. Quand j’ai vu Pauline Marois s’avancer, le sourire aux lèvres, sur le perron de l’Élysée, tendant les mains au président François Hollande, j’ai eu une petite larme au coin de l’oeil. J’ai trouvé que c’était un bien beau moment pour toutes les Québécoises. La route a été longue et combien difficile souvent, mais la présence de Mme Marois sur le perron des photos officielles nous faisait réaliser que quoi qu’il arrive, ce moment demeurerait à jamais et que l’Histoire en témoignerait. Et dans ma tête, je me suis dit : « Tu vois, Marie-Louise, on l’a fait. »

. JOL - Le rapport choc sur la prostitution dans le monde
Pour la première fois, un rapport fait le point sur la prostitution dans le monde et les faits sont dramatiques : 40 à 42 millions de personnes se prostitueraient. Derrière ce drame humain qui concerne souvent des jeunes filles mineures, la Fondation Scelles révèle les nouvelles méthodes de recrutement des proxénètes et dénonce la « société de la prostitution » qui se développe autour des grands évènements sportifs notamment.

. Huffington Post Québec - Une responsable du Tea Party affirme que donner le droit de vote aux femmes était une mauvaise idée
Une cheffe de file du Tea Party dans le Mississippi regrette le jour où les femmes ont obtenu le droit de votes. Les femmes, explique Janis Lane, sont tout simplement trop instables émotionnellement et indignes de confiance. Selon elle, ses consoeurs ne devraient pas être autorisées à glisser leur bulletin dans l’urne lors de la prochaine election présidentielle, ni à aucune autre élection. Mais elle, elle ira voter...

. Radio-Canada - Des organismes d’aide aux itinérants interpellés par la mort de Joëlle Tshernish Brisson
La mort de Joëlle Tshernish Brisson, retrouvée sans vie la semaine dernière dans un stationnement du quartier Saint-Roch, sème la consternation et interpelle des organismes d’aide aux itinérants.Joëlle Tshernish Brisson, 31 ans, participait au projet LUNE, qui a pour objectif d’aider les travailleuses du sexe et les toxicomanes à améliorer leurs conditions de vie. Selon le PIPQ, la mort de la jeune femme, qui demeure encore inexpliquée, met en lumière l’urgence de mettre sur pied une maison d’hébergement pour les femmes de la rue.

. Féministes radicales - 50 shits of Grey – Le pornolibéralisme à l’oeuvre
En ce jour où j’apprends dans le même journal TV (France 2) qu’Amanda Todd s’est suicidée suite au harcèlement dit « sexuel » subi et que 50 shits of Gray a fait 32 millions de ventes (surtout féminines) aux états unis, 15 millions au Royaume-Uni et qu’on attend une déferlante en France de ce torchon sadomasochiste pornographique...

. CDEACF - Mois de l’histoire des femmes à Montréal : Femmes au pouvoir et femmes militantes d’hier à aujourd’hui
Dans le cadre de la célébration du 4ième Mois de l’histoire des femmes à Montréal, le CDEACF a choisi de souligner l’événement avec un dossier spécial sur les femmes au pouvoir et les femmes militantes qui ont marqué l’histoire de Montréal d’hier à aujourd’hui. La liste est longue, en effet, beaucoup de femmes ont contribué à l’avancement des droits des femmes à Montréal et au Québec.

. Le Devoir - Perspectives - L’influence féminine
Après la présence des femmes, leur influence. Cette semaine, Monique Jérôme-Forget, à l’instar de Monique Leroux, a fait valoir que la question de la représentativité des femmes dans les grands centres décisionnels de l’économie est certes pertinente, mais qu’il y a plus. Si on voit un nombre accru de femmes occuper des fonctions de première ligne, elles sont encore peu nombreuses à exercer des fonctions d’influence et de direction.

. Gazette des femmes - Le Nord des femmes
Le Conseil du statut de la femme rend aujourd’hui public l’avis Les femmes et le Plan Nord : pour un développement nordique égalitaire. Le document regroupe une série de recommandations visant à optimiser le potentiel du projet de développement du Nord québécois, afin qu’il profite à l’ensemble de la société québécoise par une plus grande égalité entre les hommes et les femmes.

. Les Nouvelles/News - Nobel unisexe
Plus globalement, cette édition 2012 n’aura vu aucune femme recevoir un prix Nobel. Comme en 2010... et comme cela a été le cas 75 fois depuis les premiers Nobel en 1901. L’an dernier, elles étaient 3 à se partager le Nobel de la Paix. Dans tous les autres domaines le comité Nobel avait été décerné à des hommes. Il faut remonter à 2009 pour voir des femmes distinguées dans plusieurs domaines.

. Libération - « La nudité produit de la norme »
Il n’y a pas d’expérience de groupes humains qui vivent nus, sans scarifications, tatouages, parures. Inscrire sur son corps la marque du groupe, c’est cela l’état naturel de l’homme. Vivre tout nu dans son coin, sans vêtements qui sont chez nous la première marque de codification sociale, c’est une invention de l’Occident moderne. La distinction entre naturel et artificiel n’a pas vraiment de sens. En fait, la nudité comprend une part de relativité.

. Les Nouvelles/News - Clinton/Bachelet : lever les barrières pour les femmes en Amérique latine
Deux femmes de pouvoir pour parler d’une même voix. La ministre US des Affaires étrangères et la directrice générale d’ONU femmes ont souligné, mardi 16 octobre à Lima, la nécessité morale autant que la logique économique de l’égalité entre les femmes et les hommes. Hillary Clinton et Michelle Bachelet participaient, aux côtés du président péruvien Ollanta Humala, à une conférence consacrée aux "Femmes comme moteurs de croissance et de développement".

. Sisyphe (Archives) - Les revendications des femmes feraient de l’ombre aux problèmes des hommes
L’auteure répond à la chronique de Julie Lemieux publiée ce matin dans le journal "Le Soleil" (Québec). Y a-t-il encore des féministes qui doutent que le discours masculiniste sur les "pauvres hommes" ait fait son chemin dans les médias ? Même des femmes, peut-être apeurées par la perspective d’être soupçonnées de haïr les hommes, reprennent ce discours.

. Les Chihuahuas de la démocratie - Les incohérences de Sophie Durocher
Il est donc tout à fait louable, de la part de la chroniqueuse, blogueuse et animatrice, de se servir de ses tribunes pour aborder ces questions, sensibiliser le public au sort de ces millions de femmes sur la planète qui doivent lutter souvent au péril de leur vie pour leurs droits. Mais là où j’ai un problème avec le discours de Sophie Durocher, c’est lorsqu’elle livre sa lecture de la situation des femmes d’ici.

. Le Monde - HARCÈLEMENT – Le Canada bouleversé par le suicide d’une adolescente
Amanda Todd, 15 ans, s’est suicidée chez elle à Vancouver, mercredi dernier. Cinq semaines plus tôt, elle avait mis en ligne sur YouTube une vidéo dans laquelle elle évoquait trois ans de harcèlement, qui l’ont menée à abuser de drogues et d’alcool. Elle disait avoir été conduite par un inconnu, à 12 ans, à montrer sa poitrine devant une webcam. L’inconnu avait diffusé ces images parmi ses amis. Un an plus tard, il les avait publiées sur une page Facebook dédiée, que ses proches et connaissances de collège avaient été invités à rejoindre. Amanda Todd racontait avoir changé plusieurs fois d’école, avoir été chaque fois rattrapée par cet homme, qui diffusait de nouveau les images.

. France-Soir - Proxénétisme - Le patron de la mosquée d’Orange accusé de “traite humaine”
Après une enquête difficile, Abdeslam Bahiad, 54 ans, président de la société qui gère la principale mosquée d’Orange, est « tombé » mardi ainsi que trois de ses fils et de nombreuses autres personnes, touts placés en garde à vue. Il lui est reproché d’avoir, en profitant de la détresse de certaines, organisé un vaste réseau de prostitution de jeunes Marocaines de 14 à 25 ans.

. Elle - Dix millions de mariages forcés chaque année dans le monde
Huit ans et déjà épouse… Au Yemen, Tehani a été mariée de force avec un homme de 27 ans. Chaque année, à travers le monde, elles sont dix millions de jeunes filles à subir cet outrage. Les chiffres de l’Organisation des Nations Unies sont accablants. Le 11 octobre dernier, lors de la Journée mondiale des filles, l’ONU a dénoncé cette pratique encore trop répandue.

. Le Journal de Montréal - À qui profite vraiment l’aubaine fiscale sur les gains en capital et sur les dividendes
Il est vrai de dire qu’au Québec et au Canada environ 12% des contribuables déclarent des gains en capital dans leur rapport d’impôt chaque année et il est aussi juste de mentionner que la déjà "passée date" modeste hausse de l’impôt sur le gain en capital aurait affecté seulement 4% des contribuables.

. La Presse - Des femmes, encore
Elles ont de 30 à 66 ans. Elles sourient pour la plupart. Certaines rient à gorge déployée. Leur regard est parfois difficile à soutenir. Surtout quand l’oeil ne peut qu’aller vagabonder là où se joue tout le drame des photos. Sur ces cicatrices. Sur ces espaces de peau vides. Ce sont les femmes photographiées par Phil Carpenter, ces êtres touchés par le cancer du sein qui ont été obligés de subir une ou deux mastectomies. Octobre, mois de sensibilisation au cancer du sein.

. Les NouvellesNews - Partager le pouvoir, vaste programme...
Comment déconstruire une culture universellement marquée par la domination masculine et harmoniser les cultures féminines et masculines ? Intellectuels, chercheurs, praticiens, chefs d’entreprise, médecins s’expriment sur les nouveaux équilibres (fragiles) qui se constituent sous nos yeux dans les domaines privés, publics et professionnels. Sous la pression de l’émancipation (lente) des femmes et de leurs revendications (fortes).

. La Presse - Ados et homos : l’enfer, c’est l’école
Injures répétées, rejet, coups ou attouchements. Pour les jeunes homosexuels, l’école peut être un véritable calvaire. Afin de lutter contre ce fléau, l’organisme Jer’s Vision, qui milite pour la diversité sexuelle en milieu scolaire, organise la conférence « Ose te démarquer » vendredi, à Ottawa. L’article se penche sur ce problème qu’est l’intimidation homophobe en milieu scolaire, sur ses conséquences et sur ceux qui la combattent.

. Huffington Post France - L’homoparentalité divise la planète psy
Les réticences exprimées à l’encontre des familles homoparentales révèlent bien autre chose, à savoir le lien complexe qui lie depuis son origine la psychanalyse à l’homosexualité. La psychanalyse ne s’est jamais totalement dégagée d’un discours considérant l’homosexualité comme une tare, une dégénérescence, caractérisant une "espèce" ou une "race" toujours suspecte, toujours maudite, toujours réprouvée. Une véritable homophobie psychanalytique uniformise les personnes concernées autour du déni de la différence des sexes.

. Le Nouvel Observateur - Le Plus - Clichés sexuels culturels : comment les combattre au mieux
Les poupées aux filles et les jeux de construction aux garçons ? Les femmes infirmières et les hommes médecins ? Les conditionnements sociaux et culturels sont profondément ancrés dans les mentalités. L’être humain est constitué d’une pincée d’ingrédients de nature, que l’on croit immuables et d’une pelletée d’ingrédients de culture que l’on suppose faciles à transformer. Et pourtant, il a été bien plus facile de soulager la femme de l’allaitement que d’apprendre à l’homme à donner le biberon. Bien plus facile aussi de la délivrer des symptômes de la ménopause que de transmettre l’idée qu’elle reste une femme à part entière après la fin de la fécondité.

. Le Devoir - Pakistan des talibans - Malala n’est pas seule à risquer le pire
L’organisation internationale Plan, qui fait campagne depuis longtemps pour le droit des enfants à l’éducation, souligne quel péril attend encore l’accès des filles à l’école. Son porte-parole, Stuart Coles, note que Malala aura été un exemple parmi d’autres des problèmes que bien des filles affrontent à travers le monde. « L’événement est incroyablement triste et tragique, dit-il, mais c’est un rappel, en réalité, des dangers et des risques auxquels les filles font face quand elles font campagne pour les droits et le droit à l’éducation dans certaines parties du monde. » Dans trop de sociétés, l’égalité des femmes est encore vue comme une menace aux pouvoirs traditionnels.

. Radio-Canada - Les crimes impliquant des armes à feu coûtent cher aux Canadiens
Les crimes impliquant des armes coûtent plus de 3 milliards de dollars par année aux Canadiens, soit environ 93 $ par habitant, selon une étude interne du ministère de la Justice qui pourrait relancer le débat sur le contrôle des armes. Le rapport publié récemment comprend tous les crimes commis avec des armes à feu en 2008, et les coûts engendrés par ceux-ci, comme ceux reliés aux services de police, aux procès et même aux frais funéraires.

. Laïcité - Pour en finir avec le Concordat
Hypatie une personnalité, à son époque (370 – 415 de notre ère), supérieure à tout autre, cette femme de culture grecque, passionnée d’algèbre, de géométrie et d’astronomie, titulaire d’une chaire de philosophie, aura consacré ainsi toute sa vie à la pensée philosophique dans une société d’Alexandrie, dont l’élite intellectuelle est persécutée ou subissant jour après jour, l’esprit de secte, l’absolutisme, le délire d’intégristes religieux adeptes des monothéismes, d’une d’intolérance sans égale.

. Sisyphe (Archives) - La violence contre les femmes : une pandémie mondiale
La violence contre les femmes, une pandémie mondiale ? Comme la grippe H1N1 ? Comme dans le film « Contagion » ? Pas du tout. Pensez à votre réponse instinctive à l’idée d’une catastrophe biologique qui terroriserait le monde entier – voilà ce que devrait être votre réaction au niveau normalisé de violence contre les femmes dans le monde. Parce que, pour dire les choses clairement : les femmes ne sont pas un groupe d’intérêts particulier et la lutte pour la capacité de vivre sans violence n’est pas un simple projet personnel.



. La Presse - L’Iran : la nuit, le jour
Ayatollahs enturbannés, slogans antiaméricains, femmes couvertes d’un tchador plus noir que noir : la seule évocation de l’Iran fait naître une nuée d’images dans la tête de la plupart des gens. L’Iran, c’est bien sûr un peu tout ça, mais c’est aussi un des pays les plus jeunes du monde où l’on trouve une vie nocturne surprenante, de la mode, de la culture, de la drogue et des fêtes légendaires. L’Iran, c’est à la fois le jour et la nuit. Dans ce pays de 80 millions d’âmes, aucun endroit ne permet de saisir les contrastes aussi bien que Téhéran, coeur politique et économique de la République islamique.

. ONU femmes - Un acte de courage : les jeunes Éthiopiennes se prononcent contre les mariages arrangés. L’histoire de Fetura Mohammed
Dans le quartier Kombolcha du village de Genda Oromo, en Éthiopie, Fetura Mohammed, une adolescente de 14 ans, a été consternée d’apprendre que son père avait arrangé son mariage avec un homme plus âgé. « J’ai été choquée d’apprendre ce qu’il envisageait de faire car j’avais l’intention de finir mes études et d’avoir mon propre travail avant de me marier ».

. Slate.fr - Le monde arabe hait les femmes
Excision, violences domestiques, négation des droits civiques… Certains vous diront que c’est notre « culture » et notre « religion » de faire ceci ou cela aux femmes. Sachez bien que celui qui en a décidé ainsi n’a jamais été une femme. Voulez-vous savoir à quel point l’Arabie saoudite déteste les femmes ? Au point que 15 filles sont mortes dans l’incendie de leur école à la Mecque en 2002, quand la « police des mœurs » les a empêchées de fuir le bâtiment en feu — et empêché les pompiers de les secourir — parce qu’elles ne portaient pas les voiles et les manteaux obligatoires en public.

. Vigile.net - Le CP a fait 2,2 milliards de profits en 3 ans et n’a payé aucun impôt
Alors que le prof Marceau se casse le ciboulot pour trouver le milliard de la taxe santé à Bachand, le prof Lauzon nous apprend que 14 grandes sociétés canadiennes n’ont pas payé une cenne noire d’impot entre 2009 et 2011. En tout, 14 des 99 plus grosses cies canadiennes, qui ont fait des profits de 12 315 900 000 $ entre 2009 et 2011, ont non seulement pas payé une cenne d’impôts, mais elles ont reçu des remboursements totalisant 240 millions ! On les paie, avec nos taxes, pour faire des profits !

. Féministes en mouvements - Après le verdict de Créteil, nous exigeons une réponse politique ! #contreleviol
Lettre ouverte à François Hollande, Président de la République : Le verdict du procès du Tribunal de Créteil a créé, en France, une incompréhension. Ce verdict est catastrophique : Il semble dire aux victimes, porter plainte ne sert à rien, et aux violeurs, vous ne serez pas condamnés ou si peu ! Les médias continuent à tenir des propos inadmissibles en parlant de "tournantes", de "viols en réunion", au lieu de dire "viols collectifs" qui sont des crimes.

. La Presse - Commission Bouchard-Talylor : le site internet fermé
Après avoir nourri les débats publics, la commission Bouchard-Taylor a connu une petite mort au printemps dernier, quand le site internet gouvernemental qui l’hébergeait a discrètement été mis hors service. En plus du rapport de la Commission elle-même, le site hébergeait une douzaine de rapports qu’elle avait commandés ainsi que les mémoires qu’elle a reçus des citoyens.

. Pas de justice, pas de paix - Viols : les chiffres
Pourquoi parler de 70 000 femmes qui ne portent pas plainte ? Voici en détail les explications du calcul et les sources de ce chiffre de 70 000 plaintes que le manifeste reprend, qui est une estimation moyenne, à partir des chiffres disponibles, plutôt située en fourchette basse. Les chiffres les plus fermes sont ceux du nombre de condamnations et du nombre de plaintes déposées.

. Médiapart - Deux femmes sauvent le Forum Mondial de la Démocratie
Sans la Prix Nobel 2011 Tawakkol Karman et son magnifique discours d’ouverture du Forum et sans la Prix Nord-Sud 2004, l’écrivaine égyptienne Nawal El Saadawi, le premier Forum Mondial de la Démocratie aurait pu devenir un bide. Et si la grande majorité des participants a demandé à la fin de ce Forum une nouvelle édition améliorée en 2013, ce n’est pas grâce à l’engagement des organisateurs, mais grâce à l’attitude de ces deux femmes qui luttent, chaqu’une à sa manière, pour la démocratie dans leur pays et dans le monde.

. Le Devoir - Matricule 728 – Un cas isolé ou qu’on tente d’isoler ?
Ironie du sort. Le mouvement étudiant a été la cible de plus de 3400 arrestations, sans compter des dizaines de blessures graves et des insultes. Les autorités n’ont présenté aucune excuse, ni rapporté aucune sanction. Or voilà que l’agente 728 Stéfanie Trudeau est réprimandée pour un geste qui n’a rien à voir avec la grève étudiante. En apparence.

. Le Nouvel Observateur - Procès des "tournantes" : le parquet fait appel
Le ministère public a décidé d’interjeter appel des condamnations et de certains acquittements prononcés à l’issue du procès des tournantes de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), a indiqué vendredi 12 octobre la procureure de Créteil, Nathalie Becache. "Le verdict est trop éloigné du réquisitoire de l’avocate générale, à la fois sur les peines prononcées et sur certains acquittements. Il ne correspond pas au déroulement des crimes et à leur appréciation", a-t-elle déclaré.

. Le Journal Métro - Controverse sur l’avortement en Ontario
Le gouvernement libéral minoritaire de l’Ontario accuse l’opposition conservatrice de chercher à relancer le débat sur l’avortement, après que trois députés conservateurs aient parrainé une conférence de presse à l’Assemblée législative pour s’opposer au financement public des interruptions de grossesse. L’organisme Campaign Life a annoncé qu’il compte organiser des manifestations devant les bureaux d’au moins 41 députés provinciaux, samedi, pour demander la fin du remboursement des avortements en vertu du Régime d’assurance-maladie de l’Ontario.

. Huffington Post France - Le combat de Malala est le nôtre
- De nombreux sites dans le monde, des chutes du Niagara au London Eye, se sont parés de rose jeudi pour marquer la première Journée internationale de la Jeune Fille. Mais il y a une autre raison pour laquelle le monde devrait porter du rose : montrer son soutien à Malala Yousafzai, jeune pakistanaise sur qui les talibans ont tiré parce qu’elle avait demandé qu’elle et d’autres filles puissent aller à l’école.

. Le Devoir - Le troc chic
Comme vous, j’imagine, j’aime l’idée du troc. Elle fait bohème, romantique, un peu fin du monde (ou début de, si l’on est optimiste), limite simplicité volontaire, l’astuce économique au service de la débrouille communautaire. Troquer, c’est dire merde à l’argent et au capitalisme.

. À dire d’elles - Après Créteil : des viols collectifs sans violeurs ?
L’indignation et la rage sont générales depuis hier parmi les associations féministes, et pour les victimes de viol. Un rassemblement aura lieu devant le ministère de la justice lundi 15 octobre à 18h30. Il va aussi falloir que nous réfléchissions à comment aller plus loin. Trouver de nouvelles formes de lutte pour que l’injustice faite aux femmes victimes de violences cesse.

. Détails et dédales - Corps et pixels (Première partie)
Simon Jodoin, rédacteur en chef du Voir, a fait une expérience d’un mois. En se privant de médias sociaux, il a voulu tester son rapport à l’information. Je mets en contexte parce que Simon n’aime pas quand j’assimile son expérience à une désintoxication. Il a bien raison. Là où il se trompe, c’est de soutenir que son expérience ne concerne que le rapport à l’information. La meilleure preuve c’est que son texte parle d’une paresse corporelle qui va bien plus loin que le rapport à l’information.

. Le Monde - Le calvaire de Nina, victime de viols collectifs dans sa cité
Dix ? Vingt-cinq ? Une cinquantaine ? Nina ignore combien de garçons l’ont violée quotidiennement pendant six mois de l’année 1999 dans sa cité de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne). Elle avait alors 16 ans. "Des fois, il y avait tellement de monde que tout le monde ne pouvait pas passer", a résumé un de ses agresseurs présumés pendant l’instruction.

. Le Devoir - Le beau et le faux
Ce que vous n’avez pas aimé ? Qu’on prétende qu’allaiter, c’est glamour, et qu’on habille ce geste avec des paillettes pour faire oublier les pantoufles, la ratine et la routine. L’allaitement, dites-vous, c’est juste pas ça. La beauté non plus, d’ailleurs.

. Blogue de Christine Le Doaré - Aux assises de Créteil, scandaleuse indulgence pour les violeurs
Aux assises de Créteil, le procès des viols collectifs commis sur deux mineures, dans des cités de Fontenay-sous-Bois, entre 1999 et 2001, s’achève sur un verdict inique et scandaleux, aussi obligeant envers les accusés qu’inadmissible pour les victimes.

. Huffington Post France - ÉGALITÉ HOMMES-FEMMES - "Emporwement" à la française
En période de crise, les inégalités de sexe ne sont pas à prendre à la légère, et dans les quartiers populaires, comme ailleurs, et peut-être plus qu’ailleurs, l’accession des femmes à plus d’égalité est non seulement une exigence républicaine, une question de justice sociale, mais aussi une opportunité de progrès de cohésion pour tous, un impératif économique : l’égalité femmes - hommes est vectrice de croissance et de progrès.

. Médiapart - Pour mieux penser la prostitution : quelques outils et quelques chiffres qui peuvent être utiles
En réponse aux pro-prostitution qui se présentent comme garants de la liberté et du progressisme et qui nous présentent, nous, associations abolitionnistes, comme des groupuscules rétrogrades, réactionnaires obnibulés par une moralisation de la société et une volonté de contrôler la vie sexuelle des autres. Rappelons tout d’abord ce qu’est l’abolition.

. Les Nouvelles/News - Ces Unes qui détestent les femmes
Et pour ceux qui n’auraient pas compris le message, en sous-titre : "Rivales, ennemies, fausses alliées..." On y voit pêle-mêle la compagne du Président, des élues, des ministres ou anciennes ministres et la Chancelière allemande. Prière de comprendre que ce ne sont pas les décisions ou les prises de positions de ces responsables politiques qui bloquent l’action du chef de l’État mais le simple fait qu’elles soient des femmes. Quand on juge les personnes sur ce qu’elles sont et non sur ce qu’elles font, ça sent mauvais...

. Sisyphe (Archives) - Centenaire de Simone de Beauvoir - Éloges et critiques
C’est en 1949 que paraît la somme remarquable de plus de mille pages qu’est Le Deuxième Sexe (1). Ce livre subversif a déclenché la rage des conservateurs et des misogynes et le clergé l’a mis à l’Index au Québec. Alors que, dans la première partie, l’auteure analyse la situation des femmes sous l’angle de la biologie, de la psychanalyse et du matérialisme historique, c’est la deuxième partie, consacrée à la sexualité féminine qui a suscité les attaques les plus virulentes. Certains lecteurs ont même réclamé l’interdiction du livre pour obscénité. Ce n’est évidemment pas les crimes commis envers les femmes tout au long de l’histoire qui ont provoqué le scandale, mais le fait de parler du sujet tabou que constitue leur sexualité !

. Le Devoir - Des chiffres et des femmes
Avec les années, j’en suis venue à penser qu’il y avait une sorte d’absence d’empathie envers les femmes qui se sentent jugées, culpabilisées et pressurisées. Et malheureusement, ce constat touche non seulement les décideurs dans le milieu de la santé, mais plus triste encore, je le vois parmi les rangs mêmes de mes consoeurs militantes.

. Les Nouvelles/News - Le coup de gueule de la Première ministre australienne contre le sexisme
Julia Gillard, première femme à diriger un gouvernement en Australie (depuis juin 2010), a qualifié l’offensive de Tony Abbott « d’hypocrite », l’appelant lui-même à démissionner. Car elle accuse l’opposition d’user « chaque jour » d’attaques sexistes à son égard. Et Julia Gillard d’énumérer les faits d’armes du leader libéral, qui avait par exemple déclaré que « les hommes sont plus adaptés pour exercer l’autorité », ou se demandait si c’était vraiment une mauvaise chose que les hommes soient davantage présents dans les milieux de pouvoir.

. À dire d’elles - Dialem : mots pour maux
Ses textes, à la fois forts et poétiques, ont suscité une attention soutenue de la part du public, exigeant du festival. Il faut dire que Dialem ne mâche pas ses mots. Elle décrit avec beaucoup de justesse et de vérité le quotidien de nombreuses femmes victimes, la difficulté pour elles de parler, témoigner, être entendues,

. Elle.fr - Au nom de Malala, 14 ans, cible des talibans
L’assassin n’a voulu laisser aucune chance à Malala, inlassable avocate des droits des petites filles pour l’accès à la scolarité et à l’éducation. Pour faire taire à jamais cette fille d’un directeur d’école pour filles dans la région, qui depuis l’âge de 11 ans ose défier leur idéologie arbitraire, avec un courage inouï.

. Collectif pour un Québec sans pauvreté - Six idées qui changent le monde
Le Québec est confronté à de nombreux défis. Parmi ceux‐ci il y a l’élimination de la pauvreté, qui n’est pas le moindre. Dix ans après l’adoption unanime de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale par l’Assemblée nationale du Québec, le Collectif estime qu’un temps de réflexion collective est nécessaire pour favoriser l’émergence de nouvelles avenues dans le domaine de la lutte à la pauvreté et aux inégalités. C’est pourquoi il a invité un groupe de conférenciers et conférencières de renom à venir présenter, en moins de 20 minutes chacun-e, leurs idées pour transformer la société. Le 14 octobre Gesù.

. AVAAZ.org - Une femme puissante menace l’avenir de millions d’autres
Mais si nous nous indignons tous maintenant, nous pourrons secourir la “Banque du peuple”, qui est une inspiration pour le monde entier. La Grameen Bank a permis de sortir des millions de femmes de la pauvreté, en leur accordant des petits prêts pour acheter le bétail ou l’équipement nécessaires pour monter leur commerce. Mais la Première Ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, a renvoyé son fondateur Mohamed Yunus, prix Nobel de la paix, et elle veut prendre le contrôle de la banque pour faire taire un adversaire politique.

. Site de Brigitte Bianco - Et pleurent les talons aiguilles
Témoignage dur et sans concession. Une enfant complexée, humiliée par les sarcasmes des élèves de son collège se jette dans la gueule du loup, quand elle rencontre un petit voyou qui l’entraîne dans une descente aux enfers impitoyable. Prostitution, drogue, sadomasochisme, pornographie et mauvais traitements. Rien ne lui sera épargné. Pour garder son fils elle supportera l’innommable.

. Rue89 - Art contemporain : Bertille Bak, si jeune, dans un si grand musée
Deux communautés se partagent l’étage supérieur du musée d’art moderne de la Ville de Paris (MAMVP), avenue du président Wilson. D’un côté les sœurs d’un couvent parisien, de l’autre un camp de Tziganes à Ivry-sur-Seine. Bertille Bak a choisi de partager leur quotidien pour réaliser des œuvres diverses : vidéos, objets, dessins...

. Axedumad - Les Québécoises, une majorité silencieuse à séduire
Lorsqu’on souhaite obtenir des informations sur l’« électorat féminin » sur un moteur de recherche, on constate que ce dernier peut être « courtisé », « séduit », « dragué », « charmé » ou « conquis ». Cette catégorie politique est donc considérée comme malléable et influençable ; on ne la convainc pas, on tente plutôt de la prendre par les sentiments. En revanche, pour une même recherche, l’électorat masculin existe comme tendance qu’on observe et qu’on commente dans divers articles et ouvrages scientifiques, plutôt que comme catégorie sociale. Ce traitement différé par le langage en dit long sur le poids politique qu’on accorde à chacun de sexes.

. Le Devoir - La femme tunisienne… - L’apartheid
Cela s’est passé en septembre. Au début du mois, une Tunisienne violée a été accusée d’avoir aguiché les mercenaires du viol. Plus tard, entre la Suède et l’Arabie saoudite, toutes les présences féminines ont été gommées du catalogue IKEA par des censeurs suédois. À la fin du mois, 1000 Nigérianes ont été parquées dans les environs de l’aéroport de Jeddah parce qu’elles comptaient faire le pèlerinage de la Mecque sans présence masculine.

. Labrys - L’intersectionnalité : féminisme enrichi ou cheval de Troie ?
L’intersectionnalité, qui articule le genre à d’autres structures d’oppression, notamment la "race", la classe ou l’orientation sexuelle, expose les inégalités qui hiérarchisent les femmes entre elles, y compris au sein des groupes féministes. Elle nous somme avec raison d’élargir nos analyses pour y inclure celles qui ne s’identifient pas à la femme blanche, soi-disant "universelle". Il ne faudrait pas pour autant secondariser la lutte contre le sexisme et les inégalités liées au genre. Le mouvement féministe, comme les femmes avant qu’il existe, devrait-il s’oublier au profit d’autres causes, jugées plus "légitimes" ? La question, posée par Virginia Woolf dans Trois guinées, reste brûlante d’actualité.

. La Presse - La Paryse : la vie comme un restaurant
Depuis plus de 30 ans, on s’y presse à toute heure du jour pour manger un hamburger, mais bientôt, il ne restera que des gourmands déçus : le restaurant montréalais La Paryse ferme ses portes. Mais la propriétaire projette d’ouvrir une autre Paryse dans un autre lieu. Une belle réalisation d’une femme généreuse, qui a été travailleuse de rue avant d’ouvrir un restaurant.

. Sisyphe (Archives) - Le dialogue des sexes : Sisyphe heureuse ?
Qu’est-ce vraiment, et aujourd’hui, que le « féminisme » ? Il est plus approprié de parler de féminismes : de périféminisme (les précurseures), de féminisme réformiste (de l’égalité des droits et des libertés, de la parité et de l’équité), de féminisme radical (dit de la différence et de l’autonomie : matérialiste, de la spécificité, lesbien, essentialiste et culturel) et, aujourd’hui, de féminisme de la pluralité (métaféministe, postmoderne, écoféministe, pacifiste et altermondialiste).

. Le Monde - La rue, fief des mâles
Sur le trottoir ou dans le métro, on croise des vieux, des jeunes, des hommes, des femmes. A première vue, l’espace public est mixte. A première vue seulement. Car l’espace urbain demeure un espace où les déséquilibres entre les deux sexes restent profonds. De jour, ça se voit peu. Et pourtant l’Insee a montré que les femmes se déplacent bien plus que les hommes, et elles le font à pied quand les hommes roulent en voiture.

. Slate.fr - Couvade : il est enceinte, lui aussi
Phase de grande transformation à la fois physique et psychologique, la grossesse est aussi un moment charnière dans la vie d’un homme. Si, chez la plupart de ces messieurs, la grossesse (de leur femme) se déroule sans histoires, chez d’autres, elle est vécue très intensément, au point de déboucher sur un phénomène étrange qu’on appelle la couvade.

. Partagider.fr - Violences envers les femmes au Costa Rica et au Guatemala
Michèle Vianès, présidente de Regards de Femmes a été invitée par les Ambassades de France et d’Allemagne au Costa Rica du 6 au 11 aout, dans le cadre du 50ème anniversaire des accords de l’Elysée, puis par l’Ambassade de France du Guatemala, du 12 au 15 aout, pour participer à plusieurs colloques et réunions concernant la lutte contre les violences envers les femmes. Ce sont les 2 seuls pays d’Amérique centrale où des lois contre les fémicides ont été prises. En 2007 au Costa Rica, en 2008 au Guatemala.

. TV5 Monde - Sister Fa, la puissance du hip hop contre l’excision
Au Sénégal, le hip hop peut servir à faire tomber un président de la République. Mais pas seulement. La rappeuse Sister Fa a décidé de donner de la voix pour mettre fin à l’excision dans son pays. Invitée en septembre 2012 au festival de films de femmes "Elles tournent" à Bruxelles, elle a présenté le documentaire qui retrace sa vie et son engagement. Témoignage.

. Les Sceptiques du Québec - La laïcité québécoise - Un projet inachevé et menacé
Louise Mailloux, philosophe : conférence du samedi 13 octobre 2012 - 19 heures à Montréal. Aux dernières élections, les intentions du Parti québécois de vouloir aller de l’avant en matière de laïcité ont provoqué de vives réactions chez les religieux. L’opposition à son projet de Charte de la laïcité lui a même valu d’être taxé de xénophobe et de raciste. Le PQ minoritaire pourra-t-il faire avancer ce dossier auquel s’opposent le Parti libéral et Québec solidaire tout comme la droite morale militant au sein de la Coalition avenir Québec ? Dieu serait-il en train de gagner la partie ?

. Psychomedia - La désinformation : pourquoi elle fonctionne et comment la contrer
Alors que les exemples de désinformation ne manquent pas, notamment sur la scène politique, le chercheur en psychologie Stephan Lewandowsky de l’Université of Western Australia et ses collègues décrivent, dans un article paru dans la revue Psychological Science in the Public Interest, les facteurs cognitifs qui font que certaines personnes adhèrent si fortement à certains éléments de désinformation et ils identifient certaines techniques qui peuvent être efficaces pour contrecarrer les croyances erronées.

. À dire d’elles - FEMEN : Cessons de nous déshumaniser !
Pour que les choses soient claires : il s’agit seulement de mettre au jour les stratégies de backlash et de la société pornographique, qui s’immiscent jusque dans nos luttes. Que peuvent attaquer ces femmes en se rendant nues aux journalistes ? Certainement pas les industries du viol, pas même les institutions patriarcales et militaires, ni les agresseurs et criminels qui marchent de concert sur des millions de mortes.

. La Presse - Allaiter n’est pas glamour
« Allaiter, c’est glamour », nous dit Mahée Paiement dans une pub ridicule de l’Agence de santé et des services sociaux de Montréal. On y voit la comédienne allaiter en robe de soirée sexy, coiffée, maquillée et en talons hauts. Loin d’encourager des femmes à allaiter, cette publicité ne fait qu’accentuer de façon insidieuse les pressions que subissent déjà les femmes dans leur course effrénée vers la perfection.

. Le Devoir - Au milieu de la dèche : la beauté
Ils traquent des perles au milieu de la déchéance, la beauté au fin fond de la dèche. À leur passage les langues se délient. Les esprits, même les plus troublés, s’animent, les intelligences s’éveillent. Depuis quatre mois, la caravane d’Exeko, qui distribue des livres, des cahiers et des crayons aux itinérants de Montréal, et plus particulièrement aux itinérants autochtones, sillonne les rues de Montréal, pour faire jaillir la participation culturelle de ces exclus de la société. Avec des résultats franchement étonnants.

. Détails et dédales - L’obsession jeune
À quoi bon écouter les jeunes, si c’est pour les laisser tenir des propos généralistes que vous pourriez entendre dans n’importe quel vox pop. Quand je parle, je parle comme personne de ma génération, comme femme, comme Québécoise qui vit à Ottawa. Mais je ne parle jamais au nom d’un de ces groupes-là, même s’ils m’habitent tous.

. Paris Match - Suicide : ces Suisses qui vous aident à mourir
Michèle Causse, écrivaine et militante lesbienne, qui a voulu que sa mort soit filmée, décide de s’éteindre le jour de son anniversaire, avec l’aide d’une accompagnatrice de l’association Dignitas en Suisse. « C’est parce que j’aime la vie que je ne veux pas d’une vie informe. Je perds les mots, la mémoire. Pour un écrivain, ça n’est pas possible. »

. Le Devoir - Djemila Benhabib remporte le Prix international de la laïcité
L’auteure, militante et candidate péquiste défaite Djemila Benhabib voit son combat pour la sécularité de l’État récompensé : elle recevra lundi à la mairie de Paris, devant un parterre anticipé de 500 personnes, le Prix international de la laïcité (abonné-es). Lire : ici.

. À dire d’elles - Les festivals se suivent…se ressemblent-ils ?
Un festival pluridisciplinaire, qui du coup s’interroge sur la forme à donner à la représentation des femmes, pour la libérer des violences masculines et sexistes. Des violences qui sont fruit de la guerre contre les femmes et nécessitent une lutte et une réflexion permanente.

. Sisyphe (Archives) - Elle est libre
Elle est à la maison, cherche un emploi, devrait être à la retraite
Elle est jaune, elle est noire, elle est blanche, elle est crème
Elle n’a jamais fait de mal à personne
Elle vit.

. Le Devoir - Le niveau de vie
Différentes signatures qui expriment le même mépris pour les petits salariés et les bénéficiaires de l’État, enrobé dans la fatuité de ceux qui, à les entendre, font tourner le monde presque contre son gré.

. Le Figaro - Iran : le bazar en grève
Signe d’un mécontentement qui continue à couver depuis la vague de répression de la « révolte verte » de juin 2009, des commerçants ont gardé leurs rideaux baissés et les plus courageux se sont rassemblés dans les allées pour protester. Comme en témoigne la vidéo ci-dessous, où les slogans - "A bas ce gouvernement qui trompe le peuple !", "N’ayez pas peur ! Nous sommes tous ensemble !" - et les t.shirts verts rappellent les manifestations de l’été 2009...

. La Presse - Le rose n’apprend pas
Il y a à peine six mois, la cinéaste Léa Pool a lancé L’industrie du ruban rose, documentaire percutant et très critique sur la cause chérie du cancer du sein, qui récolte des millions par année. Elle y dénonce la récupération de cette cause par les grandes entreprises qui y adhèrent pour redorer leur image et qui, en fin de compte, font des profits sur le dos de la maladie.

. Site Najat Vallaud-Belkacem - Il y a 10 ans, Sohane Benziane mourait brûlée vive à Vitry-sur-Seine
Ce triste anniversaire est l’occasion de rappeler que les violences sexistes et sexuelles envers les femmes brisent des milliers de vies chaque année dans notre pays. Sohane n’est pas morte à cause d’une soi-disant « querelle d’amoureux », ou comme on le dit pour d’autres crimes, d’un « différend familial ». Elle est morte car elle a refusé de se soumettre. Car elle a bravé l’interdit qui pesait sur elle en tant que femme.

. Huffington Post Québec - Nos impôts ? Une aubaine !
Les impôts, c’est la force de l’achat groupé, c’est le Groupon des services collectifs ! Le plus beau dans tout cela : je fais plus d’argent, je paie plus, j’en fais moins, je paie moins. Toujours pour le même panier de services. Quelle entreprise au monde nous offre un deal pareil ? Il s’en trouve pour nous dire que c’est encore trop cher et que nous devrions baisser nos impôts, vider notre panier de service, et payer uniquement les services dont nous avons besoin à l’usage.

. Le blogue de la présidente du CSF - Le mythe du déclin des hommes
Les avancées des femmes sont-elles responsables du malheur des hommes ? Dans le New York Times, un article bien documenté de l’auteure Stephanie Coontz déboulonne le mythe à l’effet que les femmes ont tellement pris d’ascendant dans la société, que les hommes, démoralisés, n’y ont plus une place de choix, alors qu’auparavant le seul fait d’être de sexe masculin leur donnait un avantage automatique dans tous les domaines.

. Conseil du statut de la femme - Les hommes détenteurs d’études universitaires touchent des revenus beaucoup plus élevés que les femmes
Le Conseil du statut de la femme a demandé à Statistique Canada de comparer les revenus d’emplois à temps plein des détenteurs d’un baccalauréat ou un certificat d’études universitaires au Québec. Les hommes sont deux fois plus nombreux (33% versus 16%) que les femmes à toucher un revenu annuel d’au moins 80 000$. La compilation confirme également que, sans diplôme, l’écart entre les sexes est encore plus dramatique.

. Radio-Canada - Dans le portefeuille des Québécois les plus riches
Le taux effectif d’impôt de ces contribuables - ce qu’ils ont réellement versé au ministère du Revenu du Québec en 2009 - représentait 15,2% de leurs revenus, pour une moyenne de 78 000 $. Ces contribuables les plus riches profitent de façon importante de certaines déductions, dont celle sur les gains en capital que Québec songe à réduire. En fait, environ 2250 contribuables qui ont enregistré des revenus de 250 000 $ ou plus raflent 52% des déductions pour gains en capital, pour près de 350 millions$ ! Si cela surprend un peu de constater que 167 Québécois parmi les plus riches ont reçu des prestations d’assurance-chômage, il est stupéfiant de voir qu’il y en a une douzaine qui ont reçu des prestations d’aide sociale.

. Le Monde - "Il n’y a pas d’être plus fictif ou fictionnel qu’elle"
L’écrivain Dominique Noguez soutient que le style de Marguerite Duras ne comporte aucun calcul. Les figures de style et les tournures qui ont fait sa marque sont spontanées et en germe dans ses premiers écrits. Il explique également comment elle est devenue "rapidement elle-même un personnage de ses propres fictions". Cet entretien est tiré du numéro Hors-Série du Monde consacré à Marguerite Duras, en vente dans les kiosques.

. Châtelaine - Cancers féminins : l’avenir est plus rose
Il y a 15 ans, 75% des femmes atteintes d’un cancer du sein survivaient 5 ans. Aujourd’hui, ce taux est de 90 %. "C’est de moins en moins une maladie mortelle", dit Alain Nepveu, de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Alors on commence à se soucier des séquelles provoquées par des traitements comme la chimiothérapie. Voir aussi les autres articles du dossier.

. L’Actualité - Avortement et la ministre Ambrose : ne comptez pas sur une démission
Le problème est qu’on ignore ce que sont les convictions de la ministre. Est-elle contre le libre choix de façon aussi absolue que certains de ses collègues ? On ne croit pas, mais on ne le sait pas. Favorise-t-elle la mise en place de certaines limites pour les avortements en fin de grossesse ou motivés par un désir de sélection du sexe de l’enfant ? On ne le sait pas davantage parce qu’elle ne s’est pas expliquée. Or, ce devrait être un devoir de sa part étant donné la position qu’elle occupe.

. IPS - FEMMES-CUBA : La créativité féminine face aux catastrophes naturelles
Dans leurs maisons, les femmes cubaines trouvent des stratégies pour minimiser le danger et les pertes lors des catastrophes naturelles comme les ouragans. Isabel Moya, une experte des questions de genre, affirme que les femmes ont des talents particuliers en termes d’organisation et de renforcement des capacités de leurs communautés lors des événements extrêmes. Selon Moya, les filles sont éduquées sur "la culture de la prise en charge, une capacité qui est transformée plus tard par les femmes en une forte implication du quartier.

. Les Nouvelles/News - Ikea efface les femmes en Arabie Saoudite
"Les catalogues Ikea sont identiques dans tous les pays... à une exception près", observe le journal gratuit Metro en Suède dans son édition du 1er octobre. Une exception de taille : aucune image de femme ne figure dans le catalogue destiné à l’Arabie Saoudite. Par la magie du traitement d’image, la mère qui se brosse les dents à côté de son fils a disparu de la salle de bains – et son image du miroir. Sur une autre page les femmes ont déserté la table de la salle à manger. Même la designer Clara Gausch, la seule femme parmi les quatre concepteurs de la nouvelle collection, a disparu du catalogue.

- Fil de presse, novembre 2012
- 
Fil de presse, octobre 2012
- 
Fil de presse, septembre 2012
- 
Fil de presse, août 2012
- 
Fil de presse, juillet 2012
- 
Fil de presse, juin 2012
- 
Fil de presse, mai 2012
- 
Fil de presse, avril 2012
- 
Fil de presse, mars 2012
- Fil de presse, février 2012
- Fil de presse, janvier 2012

Mis en ligne sur Sisyphe, octobre 2012


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2012
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin