| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 1er août 2017

Fil de presse, août 2017

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse, septembre 2017
Juillet 2017 - Bonnes vacances et belles lectures !
Fil de presse, juin 2017
Fil de presse, mai 2017
Fil de presse, avril 2017
Fil de presse, mars 2017
Infolettre de Sisyphe, mars 2017
Fil de presse, février 2017
Fil de presse, janvier 2017
Fil de presse de Sisyphe, décembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, novembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, octobre 2016
Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse sur les femmes, leurs droits, ce qui les intéresse. Ces articles proviennent de sources médiatiques diverses en ligne. Les opinions exprimées dans ces articles n’engagent que leurs auteur-es. Le fil de presse demeure en ligne à titre de ressource documentaire. On peut consulter les précédents à gauche dans cette page.

Août 2017


. Le Nouvel Observateur - Sexe, islam, féminisme… grand entretien avec Leïla Slimani
Inutile de lui demander pourquoi elle a refusé le poste de ministre de la Culture quand Emmanuel Macron le lui a proposé : Leïla Slimani n’a aucun commentaire à faire sur le sujet. À 35 ans, cette brillante écrivaine franco-marocaine sort d’une année plutôt remplie, qui a fait d’elle une star. Elle a remporté le prix Goncourt fin 2016, voyagé un peu partout, répondu à toutes sortes de questions, déménagé, accouché au printemps d’un deuxième enfant – une fille. Elle publie en septembre prochain Sexe et Mensonges et Paroles d’honneur, soit un essai et un roman graphique sur "la vie sexuelle au Maroc", qui montrent comment des lois hypocrites entretiennent le machisme, l’homophobie, le conservatisme religieux et les inégalités sociales. "L’OBS" consacre à Leïla Slimani un dossier de douze pages.

. Le Devoir - Les grandes absentes de la partielle dans Louis-Hébert
Quatre candidatures dans Louis-Hébert et quatre hommes sur les rangs. Alors que les partis politiques multiplient les promesses d’atteindre la parité parmi leur bassin de candidats, cette élection partielle représente "une occasion ratée" de passer de la parole aux actes, croit le Groupe Femmes, Politique et Démocratie. "C’était la même chose à l’élection générale de 2014 dans cette circonscription, rappelle en entretien Esther Lapointe, directrice générale de l’organisme qui vise une plus grande participation des femmes à la vie politique. Pourquoi est-ce qu’on semble incapable d’aller chercher une femme ? se demande-t-elle. Est-ce que c’est un choix stratégique ?"

. Artémise - "Silence public, Terreur privée" par Dorothy Allison
C’est une chose pour moi de confronter ma propre peur à celle de femmes qui me sont différentes – qu’il s’agisse de femmes de couleur, de femmes de classe moyenne ou de femmes hétérosexuelles – mais s’en est une autre d’exiger de nous, féministes, de repartir à zéro sur la base de cette compréhension. Bien que ce soit exactement ce que je veuille faire. Je veux tout recommencer à zéro en disant qu’en tant que femmes nous ne nous connaissons pas suffisamment assez les unes les autres, ni nos peurs, ni nos désirs, ni les nombreuses façons dont cette société agit contre nous. Si nous n’avons pas l’intention de sacrifier une partie de nous-mêmes ou de notre communauté, nous devrons traverser toutes les souffrances de la lutte uniquement accrochées au fil fragile de la confiance, la confiance qui nous permettra de nous en sortir entières et indemnes.

. Exponaute - Comprendre la vie des femmes au Moyen-Âge par le prisme de l’enluminure
Au Getty Center de Los Angeles, se tient actuellement une étonnante exposition se concentrant sur la période médiévale dans le monde occidental. Ou plus particulièrement, sur la place de la femme dans la société médiévale. Et cette exploration à travers les âges se fait via un medium bien particulier et pourtant éloquent, puisqu’il s’agit de celui des enluminures ! Leur représentation dans d’anciens manuscrits peut-elle nous éclairer sur leur rôle social et politique ? En admirant ces pages aux couleurs exceptionnellement conservées malgré le temps qui passe, en détaillant les robes et bijoux portés par les dames, en scrutant les décors somptueux entourant les demoiselles, on en apprend néanmoins beaucoup sur la perception de la femme du Moyen-Âge par la société médiévale. L’obéissance et la maternité sont représentées comme des qualités indispensables, des thèmes renforcés par l’utilisation de "Livres des Heures" de petits formats que les femmes emportaient partout avec elle et qui servait à renforcer leur soumission religieuse comme à leur mari.

. Mediapart - Contre les arguments qui affirment que les inégalités de genre sont naturelles
Certain-e-s admettent l’existence d’inégalités entre les genres (difficilement niables à certains niveaux, notamment s’agissant des violences, de la politique, de l’économie…) mais nient leur caractère injuste : les femmes et les hommes seraient dans des situation différentes, simplement parce qu’ils-elles sont naturellement différent-e-s. La Femme et L’Homme seraient (biologiquement) promis à un certain destin. Quelques réponses aux arguments les plus souvent avancés au soutient de cette thèse que l’on aimerait d’un autre siècle.

. Le Figaro - Égalité hommes-femmes en entreprise : les amendes seront bientôt prélevées directement
La secrétaire d’État à l’égalité entre les hommes et les femmes, Marlène Schiappa, a annoncé préparer un "dispositif" afin de "prélever directement les amendes dans les entreprises" ne respectant pas l’égalité salariale. Jusqu’à présent, et ce depuis la loi d’août 2014, les entreprises de plus de 50 personnes doivent dresser un diagnostic et réaliser un plan d’action pour tendre vers l’égalité entre les hommes et les femmes. Dans le cas contraire, les sociétés s’exposent à des pénalités financières, fixées au maximum à 1% de la masse salariale et aussi à l’interdiction de déposer une candidature pour des marchés publics.

. Ballast - L’abécédaire de Louise Michel
L’institutrice et poétesse Louise Michel disparut en 1905, année de la séparation des Églises et de l’État et de la première phase de la révolution russe. Celle que la presse surnomma "la grande druidesse de l’anarchie" » fut l’une des figures de la Commune de Paris. Elle fut libertaire et n’en était pas moins, pour reprendre les mots de l’un de ses biographes, "ouverte à toutes les tendances du socialisme révolutionnaire1". Elle fut féministe et insistait sur la nécessité de lier le combat pour l’égalité entre les sexes à celui du prolétariat tout entier. "Si l’égalité entre les deux sexes était reconnue, ce serait une fameuse brèche dans la bêtise humaine". Elle fut ardente défenseuse des animaux. Elle fut bien souvent minoritaire et continuait d’en appeler à "la vile multitude" : le peuple, la masse des déshérités, ceux qui font face à la "gueule des canons" et aux "appétits des parasites".

. La Presse - Cours d’éthique et culture religieuse. Il faut mettre fin à l’image stéréotypée des musulmanes
Dans le cadre du projet de loi 62 sur la neutralité de l’État, le débat sur le voile intégral refait surface. En tant que Québécois-es de culture musulmane, nous soutenons pleinement l’initiative de légiférer sur le sujet. L’obligation du visage découvert au sein des institutions de l’État découle du bon sens, et ne peut en aucun cas représenter une discrimination à l’égard des femmes musulmanes. Le voile intégral relève de versions sectaires de l’islam et Mahomet lui-même l’avait interdit pour le pèlerinage à La Mecque. C’est un vêtement dégradant qui porte atteinte à la dignité des femmes. Mais bien plus que de l’interdire, il faudrait surtout contrer l’idéologie qui le sous-tend, ce qui ne semble pas dans l’agenda du ministère de l’Éducation.

. Le Huffington Post Québec - 5e anniversaire de l’attentat au Métropolis : Pauline Marois se souvient
Le 4 septembre 2012, plus de 70 ans après l’obtention au Québec du droit de vote des femmes, les Québécois ont élu une première femme à la tête de la province. Ce qui devait être un "moment de joie et de plaisir" pour Pauline Marois lui a alors été dérobé, quand un attentat politique la visant a fait un mort et un blessé grave. "Ce n’est pas eux qu’on voulait attaquer. C’était moi. C’était moi, la cible." La politicienne de 68 ans ajoute qu’après le drame, elle n’a jamais voulu capitaliser sur cet événement afin de ne pas attiser les tensions avec la communauté anglophone. Dans cette longue entrevue, Pauline Marois commente le contexte de l’époque et les politiques de son gouvernement.

. Au féminin - Royaume-Uni : un député propose des rames de métro réservées aux femmes et crée la polémique
À la suite de l’augmentation importante du nombre de cas de harcèlement sexuel dans les transports en commun - en l’espace de 5 ans seulement, le nombre de plaintes pour harcèlement sexuel dans les transports en commun aurait doublé dans le pays -, un député britannique propose l’aménagement de rames de métro réservées aux femmes. Si cette idée part d’une bonne volonté, de nombreuses femmes politiques et associations féministes dénoncent une mesure qui irait à l’encontre de leurs libertés. Nombreux sont ceux qui pensent que cette mesure anti-harcèlement ferait plus de mal aux femmes que de bien. Ainsi, Laura Bates, écrivaine féministe : "Ca envoie le message (délibérément ou non) que les hommes harcèleront et abuseront toujours des femmes et que donc, l’unique solution est de restreindre leurs libertés afin d’assurer leur propre sécurité".

. Le Devoir - Égalité filles-garçons - Petit guide pour éviter les stéréotypes sexistes en classe
Les stéréotypes sexuels ont la vie dure et influent — consciemment ou non — sur les interactions entre le personnel enseignant et les élèves. Malheureusement, cela nuit au développement du plein potentiel de ces derniers. Pire, ces attitudes peuvent parfois contribuer au décrochage scolaire. Pas un, mais bien deux organismes québécois ont recensé ces dernières années l’abondante littérature scientifique existante à propos des stéréotypes sexistes en milieu scolaire. D’abord, le Réseau réussite Montréal, un regroupement piloté conjointement par trente-trois organismes, et le Conseil du statut de la femme. Extrêmement documentés, les deux rapports s’appuient sur de nombreuses recherches.

. Libération - HLM, déménagements gratuits, médiatrices : comment les autres pays luttent-ils contre les violences conjugales ?
Au début de l’été, Libération publiait une longue enquête sur les violences conjugales. A partir d’articles de presse locale et nationale, l’article documentait les cas de 220 femmes tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint ces trois dernières années, dans l’indifférence. Y étaient notamment évoquées les solutions mises en place pour faire diminuer le nombre de ces décès. Parmi ces solutions, la mesure d’accompagnement protégé (MAP), qui vise à éviter le passage à l’acte du conjoint violent en encadrant le droit de visite du père sur ses enfants. Le dispositif, expérimenté pour l’instant en Seine-Saint-Denis, a été importé de Suède. Et ailleurs, comment nos voisins tentent-ils d’endiguer le phénomène des violences conjugales ? Des mobilisations militantes aux initiatives individuelles en passant par les politiques publiques, quelques actions qui pourraient inspirer associations et pouvoirs publics français.

. Le Figaro - "Face à l’islamisme, certains reproduisent les erreurs de leurs aînés face au nazisme"
Négation ou sous-évaluation de la menace, minimisation des attaques, compassion et incantations pacifistes bêlantes, voire victimisation des auteurs d’attentats ayant prétendument subi les humiliations non plus du traité de Versailles mais de la colonisation, de l’exclusion, de la stigmatisation, et bien sûr de "l’islamophobie". Il existe une stratégie de conquête de l’islamisme qui passe autant par un entrisme au sein des sociétés occidentales que par des actions violentes. La mouvance politique islamiste travaille à tous les niveaux : social, idéologique, religieux, politique, terroriste, guerrier, en occident après avoir progressé au Maghreb et au Moyen-Orient, puis en Afrique et en Asie.

. ChEEk Magazine - Trois femmes qui ont marqué la Révolution française
“Tant que les femmes ne s’en mêlent pas, il n’y a pas de véritable révolution !”, disait Mirabeau. Les femmes, ces grandes oubliées de la Révolution française, le sont aussi de notre histoire. En 1789, elles n’ont pas leur place dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, et aujourd’hui encore, on parle peu d’elles dans les manuels scolaires. Et pourtant, les 5 et 6 octobre 1789, elles sont les premières à envahir Versailles, canons et armes de fortune en mains, pour ramener le roi à Paris. C’est ce que rappelle Secrets d’Histoire consacré aux femmes de la Révolution disponible en reprise. Qui étaient-elles, quels étaient les combats et les idées de ces révolutionnaires emprisonnées et guillotinées par les révolutionnaires eux-mêmes ?

. TV5 - Chine : inquiétude autour du sort de Liu Xia, veuve du Prix Nobel chinois Liu Xiaobo
La veuve du Prix Nobel de la paix 2010 continue de subir les humiliations et reste gardée au secret par les autorités chinoises. Liu Xia, dont la santé est déclinante, n’a pourtant jamais été condamnée. Au fait, de quoi donc est accusée Liu Xia ? De rien. Elle n’a jamais été condamnée. Cette femme de 56 ans, poétesse et photographe, est maintenue en résidence surveillée depuis 2009 parce que son mari, Liu Xiaobo, Prix Nobel de la Paix 2010, avait corédigé un manifeste, la Charte 08, prônant notamment des élections libres.

. Révolution féministe - Le mythe de la pulsion sexuelle incontrôlable
L’argument de la pulsion sexuelle incontrôlable est un cliché central du discours de justification et d’excuse des violences masculines. Affirmer que les pulsions sexuelles masculines sont incontrôlables, c’est d’abord poser un énoncé paradoxal : c’est suggérer à la fois que ces pulsions sexuelles sont hautement dangereuses, asociales, voire criminelles et pourtant qu’elles ne peuvent pas/doivent pas être réprimées : c’est mal, mais on ne peut rien y faire, boys will be boys. Pas question donc de vraiment punir le viol, l’inceste et la pédophilie, tout au plus peut-on canaliser ces « pulsions » vers la prostitution qui, dans le discours patriarcal traditionnel, existerait justement pour préserver les femmes et les enfants du viol. En tout cas, il n’existe aucun autre crime—meurtre, vol, etc. – dont le discours dominant dit : c’est un crime qui ne doit pas être puni, c’est un "crime acceptable".

. La Gazette des femmes - Attention, ta mère t’endoctrine !
Les mères féministes sont des emmerdeuses (enfin, c’est ce que plusieurs affirment). Imaginez : elles endoctrinent leurs filles avec des idées aussi saugrenues que l’égalité, la liberté et la justice sociale. D’où vient ce désir profond de mettre du sable dans l’engrenage bien huilé d’un système qui fonctionne pourtant merveilleusement bien ? C’est probablement la faute de leurs mères. Si ma mère n’était pas l’une de ces femmes qui "parlent féministe", elle incarnait tout de même des valeurs propres à une certaine frange du féminisme. Les circonstances de sa trajectoire ont un peu forcé les choses, mais n’en déplaise à la principale intéressée, ce sont SES valeurs qui sont devenues les ancrages de mon féminisme.

. Marie-Claire - Malala Yousafzai, une vie hors du commun
Ils voulaient l’empêcher d’aller à l’école, elle vient d’être acceptée à l’université d’Oxford. Prix Nobel de la Paix 2014, militante pour l’éducation des jeunes filles et symbole de résistance. Malala Yousafzai est une jeune fille qui a grandi dans la vallée du Swat, une région au nord du Pakistan oppressée par les talibans. Dès son plus son âge, Malala prend conscience des injustices dont elle, comme des milliers de jeunes Pakistanaises, sont victimes. À seulement 11 ans, elle s’engage en faveur de l’éducation. Menacée de mort à plusieurs reprises, Malala est victime d’une tentative d’assassinat le 9 octobre 2012. Son engagement en faveur du droit à l’éducation des jeunes filles dérange. "Les extrémistes ont peur des livres et des stylos. La puissance de l’éducation leur fait peur. Ils ont peur des femmes. La puissance de la voix des femmes leur fait peur", déclara-t-elle plus tard.

. Le Devoir - Où sont les femmes dans les mouvements radicaux ?
À Charlottesville, en Virginie, on n’a vu que des hommes, jeunes et vieux, des « angry white men », que des Blancs en colère, qui l’ont fait savoir en défilant aux flambeaux, comme aux nuits enténébrées de Nuremberg. À Barcelone, la cellule islamiste responsable des récents attentats ne comptait que de très jeunes hommes, à peine sortis de l’adolescence. À Québec, les manifestations de La Meute ou de l’Antifa comptaient bien quelques militantes, mais en minorité. "En première ligne, les femmes n’ont pas une place très importante, parce que ces groupes défendent souvent une idéologie misogyne,dit-il. Les groupes d’extrême droite restent dans une lecture naturaliste du monde, où il y a une division des races et des sexes. C’est rarement explicité de manière aussi directe, mais la vision du monde de ces groupes demeure très masculine et les femmes n’occupent que peu de place en première ligne." Il ne faut pas non plus tomber dans l’angélisme en épousant la même lecture naturaliste de la division des tâches. À Charlottesville, c’est bien une manifestante qui est morte heurtée par une voiture-bélier.

. Orient XXI - Irak. Viols en temps de guerre
Des témoignages de viols commis par l’organisation de l’État islamique en Irak commencent timidement à apparaître, à l’instar de ceux d’Aida et de Nahed. Le silence qui prédomine cependant très largement empêche d’évaluer le nombre de victimes des deux sexes — notamment sunnites — de ces viols de guerre, et la mise en place de services d’aide aux victimes. « Aucune communauté n’a été épargnée par la violence du groupe État islamique en Irak » : c’est ce que soutient dès 2015 Suki Nagra, responsable de la mission d’enquête de l’ONU sur l’Irak. Parmi les exactions commises par l’organisation de l’État islamique (OEI), les femmes interrogées témoignent notamment de violences sexuelles. Toutefois, il reste difficile de quantifier la nature ou l’ampleur de ces actes car le silence des victimes, alimenté par la honte et la peur de décevoir leurs familles et leurs proches, crée une zone d’ombre autour de la question.

. Les Nouvelles/News - Cache ta bobine
Toujours pas de happy end dans la série femmes à l’écran. Le dernier classement du magazine Forbes fait apparaître que les 10 acteurs les mieux payés gagnent près de trois fois plus que le top des 10 actrices. Et on ne peut pas se consoler en le comparant au classement de l’an dernier : l’écart s’est creusé, il était alors (seulement !) du simple au double. Bien sûr les intéressées ne sont pas à plaindre au vu des sommes empochées. Mais ce classement est symptomatique de la place des femmes dans la culture et dans la société. Si les écarts de rémunération sont si grands, c’est surtout parce qu’il y a très peu de rôles payants pour les femmes. Elles tiennent les seconds rôles ou rôles subalternes. Le test de Bechdel cherche les films qui remplissent trois caractéristiques : au moins deux personnages féminins, qui parlent ensemble, et d’autre chose que d’un homme. Eh bien ces films sont rares ; très rares.

. La Presse - Agressions sexuelles : "Il ne faut pas avoir peur de dénoncer"
"Il ne faut pas avoir peur de dénoncer ", lance fermement Josée Daigneault, en sortant de la salle d’audience. Sa fille Erika jubile à ses côtés. "C’est le plus beau jour de ma vie !", s’extasie-t-elle. Un long chemin de croix a pris fin hier matin pour Josée Daigneault. Son bourreau, son ancien beau-père Roger Brousseau, a été condamné à neuf ans de pénitencier pour une série de crimes sexuels scabreux, parfois à caractère zoophile, contre elle et deux autres enfants. "J’étais écoeurée de me cacher ! Je me suis cachée pendant 18 ans ! ", s’exclame Josée Daigneault. La femme de 38 ans est maintenant libérée. Libérée du poids du secret et de la honte.

. Agora Vox - Le Syndrome d’Aliénation parentale : une infection opportuniste
Syndrome d’Aliénation Parentale. Voilà un concept complètement ridicule si on y regarde un peu : inventé par un fou mythomane, ne reposant sur aucune étude sérieuse, diabolisant les femmes comme au Moyen-Âge, entérinant une vision persécutive/paranoïaque des rapports humains… et pourtant, il a colonisé tous les tribunaux aux affaires familiales ! Et, à force de caricatures, d’erreurs manifestes, d’approximations, d’abus, il est en train de tuer la justice et les systèmes de protection de l’enfance. Rien moins. Et déjà, il est illusoire de vouloir s’en débarrasser en le traitant comme un phénomène isolé : comme l’acarien, le SAP est résistant car simplissime et perfide : comme tout bon parasite, il survivra toujours quelque part, et à toute occasion se multipliera à nouveau, essaimera, et reviendra plus fort.

. Le Figaro - Céline Pina : "L’État doit dénoncer clairement l’association Lallab, laboratoire de l’islamisme"
L’association "Lallab", qui se présente elle-même comme "une association dont le but est de faire entendre les voix des femmes musulmanes qui sont au coeur d’oppressions racistes et sexistes", fait en réalité partie de ces associations que sécrète l’islamisme et qui sont les façades respectables de la diffusion de son idéologie inégalitaire, obscurantiste et mortifère. Proche des frères musulmans et des indigénistes, cette association qui prône un féminisme islamiste est opposée à la loi de 2004 contre le voile et n’a de cesse de conspuer le féminisme blanc. L’adjectif "blanc" a ici pour objet de dévaloriser la dimension universelle de ce combat mais il démontre surtout à quel point la race est l’obsession de toute cette mouvance.

. Le Journal de Montréal - Petite histoire du monument en hommage aux femmes en politique
Depuis son installation sur la façade sud de l’Assemblée nationale, sur la Grande Allée à Québec, le 5 décembre 2012, le monument en hommage aux femmes en politique attire les visiteurs. Et ça vaut le détour. J’avais été chargée (N.B. c’est F. Houda-Pepin qui écrit) de présider le comité de mise en œuvre des travaux menant à la réalisation de ce magnifique projet. L’annonce en avait été faite, le 24 avril 2010, par le président de l’Assemblée, Yvon Vallières, dans le cadre du 70e anniversaire du droit de vote et d’éligibilité des femmes, accordé aux Québécoises par le premier ministre Adélard Godbout, en 1940. Le monument en hommage aux femmes en politique est là pour nous rappeler cette page oubliée de notre histoire, celle des pionnières qui ont contribué à façonner notre démocratie et qui continuent de nous inspirer.

. Les Terriennes TV5 - #WhereIsMyName : le nom absent des femmes afghanes
On les considère comme "les soeurs de…", "les filles de…", "les femmes de…". Jamais, en dehors de la cellule familiale, le prénom et le nom des Afghanes ne sont dévoilés. Ainsi lorsqu’une femme se marie, son prénom ne figure pas sur le faire-part. Seul le nom de son père et celui de son époux sont mentionnés. De même lorsqu’elle met au monde un bébé, nulle trace de son identité sur le certificat de naissance. Il arrive souvent que les enfants ignorent le patronyme de leur mère même lorsqu’ils ont atteint l’âge adulte. Les prescriptions médicales sont quant à elles établies au nom exclusif du mari. Enfin, jusqu’à sa mort, sur sa propre pierre tombale, son nom demeure absent.

. Radio-Canada - Parce qu’on est en 2016
Les femmes sont en marche, mais elles sont confrontées à des enjeux de plus en plus complexes. Parce qu’on est en 2016, Pénélope McQuade aborde de front ces grandes sujets qui animent le débat féministe actuel, tels que les insultes sexistes sur les réseaux sociaux, le pouvoir ou encore la nudité militante. En 10 émissions, 10 mots et 10 thèmes, l’animatrice explore avec ses invitées, qu’elle reçoit chez-elle, ce qui définit et interpelle les femmes en 2016. Insultes, superhéroïnes, sextivisme : la nudité pour protester, miroir : en combattre la dictature, hystérie : le mot pour réduire la colère des femmes, blindées : se réapproprier le sentiment de sécurité, libido : de la pornographie féministe à l’asexualité, ambition : embrasser le droit des femmes de rêver, connexion : redéfinir l’amitié à l’heure des réseaux sociaux, alliés : ces hommes féministes. Une réalisation de Stéphanie Leclerc.

. Athéologie - Actualités : Un mouvement universaliste et laïque au Maroc
Entre Paris et Rabat, vit et milite une activiste marocaine bien connue : Ibtissame Lachgar, alias Betty. Cofondatrice du Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles (M.A.L.I.) avec la journaliste Zineb El Rhazoui (anciennement au Charlie Hebdo), elle est aussi l’une des premières Marocaines à assumer publiquement son athéisme. Ibtissame défend la communauté LGTBQIA+ et la dépénalisation de l’avortement, de même que des positionnements sociaux et politiques qui font réagir. Psychologue clinicienne de formation, spécialisée en criminologie et victimologie, mais surtout féministe audacieuse et scandaleuse. Le noyau de nos actions concerne la défense des libertés individuelles au Maroc, mais nos pistes d’actions sont multiples : nous nous attaquons et remettons en question l’omniprésence de la religion musulmane (religion d’État) dans l’espace public, nous luttons contre la torture et la peine de mort, nous organisons des actions pro-choix et nous défendons les droits et l’émancipation des femmes et des minorités religieuses.

. La Presse - La vie avait... Ducharme
Réjean Ducharme aimait faire dire à ses personnages que la vie ne se passait pas sur terre, mais dans leur tête. Or, lundi, quelque part à Montréal, à une heure indéterminée, dans un lieu indéfini, la vie s’est carrément retirée de la tête et du corps de Réjean Ducharme, le plus illustre fantôme - et père de nombreux enfantômes - des lettres québécoises, mais aussi son plus grand auteur. À travers la prose de Réjean Ducharme, c’est non seulement un univers singulier et familier qui s’est ouvert à moi, mais aussi l’essence de la littérature québécoise. Il a été ma porte d’entrée sur les auteurs d’ici et ma fenêtre vers la possibilité d’une écriture poétique différente, rebelle, drôle, effrontée et furieusement libre.

. Le Devoir - Violences sexuelles - Hélène David sévira en cas de nonchalance
Les cégeps et universités qui n’en feront pas assez pour lutter contre les violences à caractère sexuel sur les campus risquent de se faire couper les vivres par Québec. C’est du moins l’intention de la ministre de l’Éducation supérieure, Hélène David, qui entend déposer un projet de loi à cet effet "dès le début de l’automne". Dans sa Stratégie d’intervention pour prévenir et contrer les violences à caractère sexuel en enseignement supérieur, la ministre David "suggère très fortement" aux cégeps et aux universités de se doter d’une politique précise pour lutter contre ce fléau. La ministre s’inspirera-t-elle de ce qui se fait aux États-Unis en coupant le financement des établissements récalcitrants ? C’est ce que réclame notamment Québec contre les violences sexuelles, un groupe formé par des étudiantes qui ont vécu des violences sexuelles sur leur campus.

. Irréductiblement féministe - Féminisme, racisme, Lallab etc., la grande confusion
Pour le féminisme politique, il ne s’agit pas seulement de mettre des pansements là où ça fait mal, mais de viser une société humaniste, en évitant de calquer de vieux modèles, marxistes ou autres, qui n’ont aucunement fait leurs preuves. De plus en plus de "féministes" perdent de vue cet objectif, se contentent par exemple pour certaines de se focaliser sur une problématique (le harcèlement de rue, le manspreading…). C’est un piège de se laisser enfermer ainsi, de ne plus prendre de hauteur, de ne plus avoir de vision à long terme ni même de ne plus savoir ce que féminisme veut dire. C’est ainsi que des groupes de femmes comme Lallab peuvent se regrouper autour de problématiques communautaires et/ou religieuses et se prétendre féministes. En réalité, elles ne font que prendre en compte des normes et obligations patriarcales faites aux femmes de leurs communautés et consentir à un "féminisme" adapté.

. Le Nouvel Observateur - L’Inde bannit le divorce par répudiation express chez les musulmans
La Cour suprême indienne a interdit mardi le divorce par répudiation express de la femme autorisé dans la communauté musulmane, une décision emblématique qui touche au cœur de la conception de la laïcité du pays. Le "triple talaq" était l’un des sujets de société les plus débattus de ces dernières années en Inde, touchant à des enjeux publics capitaux comme la liberté de culte et les limites de l’immixtion de l’État dans la vie des minorités religieuses.

. France TV - Chili : le Tribunal constitutionnel valide la dépénalisation de l’avortement thérapeutique
Le Tribunal constitutionnel du Chili a validé la loi dépénalisant l’avortement thérapeutique dans le pays, lundi 21 août. En effet, l’institution a rejeté "les deux recours [déposés par la droite] par six votes contre quatre, au sujet des trois causes d’interruption de grossesse" désormais autorisées, a déclaré Rodrigo Pica, secrétaire général du Tribunal constitutionnel.. Sont concernées les femmes dont la vie est en danger, qui ont été violées ou dont le fœtus est jugé non-viable. Pendant deux ans et demi, la question a suscité un intense débat au Chili. Jusqu’ici, l’IVG n’était autorisé dans aucune circonstance dans le pays .

. TRADFEM - L’argumentation queer en faveur d’une décriminalisation de la prostitution et du proxénétisme
La Sex Workers Alliance of Ireland (Alliance des travailleurs sexuels de l’Irlande) a prétendu tout de go l’an dernier qu’il existait un alignement étroit entre le mouvement pro-choix et la campagne visant à décriminaliser le proxénétisme et l’achat de sexe. Selon la SWAI, les deux concernent l’autonomie du corps. Cet argument est obscène. La prostitution concerne le droit des hommes d’accéder au corps des femmes et de nous considérer et nous traiter comme des marchandises. La campagne féministe pour l’avortement légal est le contraire exact de cette dynamique, en défendant le droit pour chaque femme d’être exempte de l’oppression patriarcale.

. Le Devoir - Marilyse Hamelin plaide pour une révolution de la parentalité
Les femmes au foyer, les hommes au travail : une image du passé, révolue, enterrée, faisant désormais place à un monde égalitaire entre les deux sexes ? "Laissez-moi rire. S’il y a une chose dont je suis convaincue, c’est que je ne verrai pas ça de mon vivant", écrit l’auteure et journaliste indépendante Marilyse Hamelin dans son essai Maternité, la face cachée du sexisme (Leméac, 2017), qui fera son entrée dans les librairies québécoises mercredi. Les femmes ont beau avoir investi massivement le marché du travail ces dernières décennies, aspirant à des carrières aussi prometteuses que leurs concurrents masculins, elles sont toujours victimes de discrimination de la part des employeurs. Salaires, promotions, employabilité, cheminement de carrière : les hommes récoltent la plus grosse part du gâteau, ne leur laissant que quelques miettes.

. Tel Quel Maroc - Analyse sociologique des agressions sexuelles : "Une femme est considérée comme une prostituée dans la rue"
Cet été, plusieurs vidéos d’agressions sexuelles sur des femmes dans l’espace public ont été diffusées. Y en a-t-il plus qu’avant, ou le phénomène est-il seulement plus relayé ? Comment cela renseigne-t-il sur l’évolution de la société marocaine ? Pour l’ancienne présidente de l’AMDH, la violence à l’égard des femmes qui se développe, c’est aussi "le résultat de l’image de la femme dans la société. Malgré tous les plans d’action mis en place par le gouvernement, l’image de la femme est très dégradée dans la société. Il ne faut pas seulement éduquer les enfants et sauver notre école publique qui est en faillite, mais aussi travailler sur l’image de la femme dans les médias. C’est également dans les mosquées qu’il faut agir : les prêches des imams servent trop souvent à faire passer des messages misogynes et violents à l’encontre des femmes". Elle dénonce également une "justice en faillite et une discrimination envers les associations qui œuvrent vraiment dans l’intérêt des droits des femmes".

. Le Conseil des femmes francophones de Belgique - La parité, une supercherie ?
Les femmes représentent plus de 50% de la population et sont toujours sous-représentées en politique et dans les organes décisionnels dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne, en dépit de quelques améliorations dans les États où les gouvernements ont récemment introduit des législations de représentation femmes-hommes ou pris des initiatives afin de progresser dans ce domaine. Pourtant dans un texte publié le 9 juillet, l’homme politique à la retraite Marc Notredame dénonce la parité hommes-femmes sur les listes électorales comme une supercherie, c’est-à-dire une tromperie qui remplace, par un faux, un élément authentique.

. Entre les lignes entre les mots - L’antiféminisme : une des nombreuses entraves à l’avancée des femmes vers la liberté et l’égalité
L’antiféminisme comme "contre-mouvement" social, ceux et celles qui s’opposent au féminisme, cherchent "à ralentir, arrêter, ou faire reculer l’avancée des femmes vers l’égalité et la liberté face aux hommes"… Groupes et actions antiféministes, attaques contre des féministes, démarches juridiques pour bloquer des campagnes publiques de prévention des agressions sexuelles, intimidation, harcèlement, contre-mobilisations, détournement de ressources, etc. "Tout comme un homme exerçant de la violence conjugale, l’agresseur antiféministe poursuit un but, soit de maintenir le contrôle des hommes sur les femmes. Il déploie certaines stratégies pour y parvenir, dont la violence physique, psychologie, verbale, sexuelle, économique".

. Radio-Canada - Violences sexuelles sur les campus : "Non, ça ne marche plus comme ça"
Moins d’un an après les agressions survenues dans une résidence étudiante de l’Université Laval, la ministre de l’Enseignement supérieur présentera aujourd’hui sa stratégie pour lutter contre les violences sexuelles sur les campus. Sa stratégie ciblera les établissements collégiaux et universitaires, qui seront désormais forcés d’adopter une politique de prévention des agressions à caractère sexuel. Le moment choisi pour lancer ce plan d’action n’est pas anodin : les initiations, parfois synonymes de dérapages, débuteront dans les prochaines semaines. Malgré les succès de la campagne SANS OUI C’EST NON !, sur le consentement sexuel, "il faut aller à un niveau supérieur d’intervention", plaide la ministre. Son message est clair : "Il n’y a plus personne qui pourra plaider l’ignorance."

. Les échos France - L’écriture inclusive : et si on s’y mettait tou•te•s ?
C’est le cheval de bataille des féministes depuis que l’Académie française a décrété, il y a trois siècles et demi, que le genre masculin est "le plus noble". Pour les "Immortels", pas question de "féminiser" la langue française. L’écriture égalitaire commence pourtant à se diffuser, en particulier dans les institutions publiques, poussée par le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCE). Ce dernier est à l’origine du Guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe (disponible aussi en librairie). Publié en 2015, réédité fin 2016, il est le fruit de trois ans de travaux. Il formalise une démarche inclusive à l’écrit, à l’oral, dans les images, les vidéos, les colloques.

. Protégez-vous - Perdre ses droits parentaux : une situation rare et exceptionnelle
La déchéance de l’autorité parentale est une mesure grave, radicale et exceptionnelle qui retire à un parent son statut de "titulaire de l’autorité parentale" et, donc, la possibilité pour lui de prendre des décisions concernant la vie de son enfant. En résumé, il n’a plus son mot à dire quant à aucune décision concernant son enfant, que ce soit en matière d’éducation ou de santé, son lieu de résidence, etc. Étant donné les conséquences qu’entraîne la déchéance de l’autorité parentale, seul le tribunal peut la prononcer dans des cas exceptionnels où des "motifs graves" sont prouvés, comme l’abandon, la violence ou encore des abus sexuels, et que la déchéance est dans l’intérêt de l’enfant. Par contre, le parent déchu sera encore tenu à certaines obligations envers l’enfant, tel le versement d’une pension alimentaire.

. Ressources Prostitution - Femmes, Migration et prostitution en Europe : il n’est pas question de "travail du sexe"
Depuis le début de la récente crise humanitaire, presque un million de personnes déplacées ont accédé au statut de réfugié en Europe. Selon le Haut-Commissariat aux Réfugiés (UNHCR) en 2016, plus de 360 000 réfugiés sont arrivés sur les terres européennes pour obtenir une protection juridique. Parmi eux, au moins 115 000 sont des femmes et des jeunes filles. Ce que certains décrivent comme « une crise des réfugiés » est, pour plusieurs raisons, un phénomène qui concerne au plus haut point le féminisme : les femmes et leurs familles choisissent la vie, la liberté et le bien-être par opposition à la mort, l’oppression, et la misère.

. Marianne - En Algérie comme ailleurs, le corps des femmes est politique
En Algérie, que peut bien signifier ce marquage du territoire de la combinaison "halal" avec bonnet de bain intégré ? Que les femmes en "simple" maillot de bain sont impudiques ? Des mécréantes ? Des occidentalisées pour celles qui ne le sont pas déjà ? Surtout ne me dites pas que c’est par "modestie" ou par "piété" que les femmes se verrouillent à double tour. Comment croire que le burkini est une expérience de liberté, d’émancipation et d’élévation vers Allah ? Quel est ce dieu qui réprime l’abandon de la peau à la douceur de l’air, à la fraîcheur de l’eau, au souffle du vent et à la volupté du soleil ? D’où vient cette obsession de vouloir à tout prix couvrir la moitié de l’humanité de la tête au pied ?

. Huffington Post France - Hillary Clinton nous avait prévenus de la menace suprémaciste et raciste que cachait Donald Trump
"C’est un aperçu troublant", prévenait-elle il y a un an... Quelques jours après une violente manifestation suprémaciste à Charlottesville aux États-Unis, Donald Trump n’a probablement jamais été aussi honni par une partie importante de ses compatriotes. Le président américain cultive un flou inquiétant sur ces événements qui ont fait un mort et plusieurs blessés et refuse de dénoncer sans nuance les manifestants suprémacistes blancs, se réfugiant dans un relativisme qui soulève l’indignation et un doute sur le véritable visage du richissime et contesté chef d’État. Une situation explosive, mais qui ne surprend sûrement pas l’une des plus farouches opposantes de Donald Trump. "Dès le départ, Donald Trump a bâti sa campagne sur les préjugés et la paranoïa. Il normalise les groupes haineux et aide une frange radicale à prendre le pouvoir du Parti républicain", déclare Hillary Clinton.

. Voir - Projet de loi 62. Il faut le répéter : la neutralité religieuse n’est pas la laïcité
Il porte sur la neutralité religieuse et non sur la laïcité. Neutralité et laïcité ne sont pas identiques et donnent lieu à des pratiques de gestion différentes du religieux de la part de l’État. La laïcité est généralement définie à l’aide de quatre principes : protection de l’égalité des personnes ; protection de la liberté de conscience et de la liberté de religion ; séparation des religions et de l’État ; neutralité de l’État face aux religions. La neutralité est donc l’une des composantes de la laïcité. La neutralité religieuse est pour sa part définie dans le rapport Bouchard-Taylor comme une "philosophie politique qui interdit à l’État de prendre parti en faveur d’une religion ou d’une vision du monde aux dépens d’une autre." (p. 288) La dernière partie de la définition — « aux dépens d’une autre » — est essentielle et signifie qu’un État peut afficher un parti pris favorable aux religions à condition de n’en exclure ou de n’en privilégier aucune. En dehors du champ de la laïcité, la neutralité religieuse est orpheline et sans grande portée.

. TV5 - Stérilisation forcée des femmes des Premières nations au Canada : la taille optimale d’une famille selon les autorités
Une étude accablante menée et publiée par deux universitaires canadiennes n’en finit pas de faire des vagues outre-Atlantique. Les chercheuses ont rencontré des femmes autochtones de Saskatoon et des environs, forcées de subir la ligature ou le resserrement des trompes après avoir accouché à l’hôpital, pour ne pas dépasser la "taille optimale d’une famille" définie par les services de santé régionaux. C’est une lecture dérangeante et, par cela même, sans doute salutaire. Deux universitaires, l’une avocate et l’autre médecin, ont cherché à savoir ce qui se passait avec certaines parturientes "autochtones" de la Saskatchewan, centre Ouest du Canada, province où vivaient en nombre les peuples des premières nations, bien avant que les Européens ne les colonisent, à l’aide de toutes les armes à leur disposition, dont celle qui consiste à prendre le contrôle du ventre des femmes. Dans cette région, ils représentent toujours 17% de la population, ce que en fait une "minorité" de taille.

. Le Devoir - Natalie Voland, une femme d’affaires qui réinvente la ville
Natalie Voland est arrivée dans le milieu des affaires comme par accident, après la maladie du père, grand propriétaire foncier, soudainement atteint de la maladie de Parkinson. À la tête de GI Quo Vadis, Natalie Voland gère aujourd’hui pas moins de 1,5 million de pieds carrés dans divers immeubles patrimoniaux de la métropole, loués par quelque 500 PME. On dit qu’elle a contribué à créer 3000 emplois en roulant sa bosse dans l’immobilier. Une bête à trois têtes qui cite Mahatma Gandhi sur Twitter, affectionne #beyondbricks comme mot-clic et ne voit rien d’incompatible entre les affaires et le développement durable et social.

. RTBF - Une femme agressée dans le tram à Bruxelles : comment les hommes vont-ils réagir ?
La chaîne Youtube belge "Would you react ?" vient de publier une vidéo particulièrement interpellante sur le harcèlement des femmes. "Interviendrions-nous si une femme se faisait harceler le soir dans le métro ?", demande la vidéo. Filmée en caméra caché, la vidéo dévoile que la grande majorité des hommes témoins de la scène ne réagissent pas du tout. Et ce, même lorsque l’actrice reçoit des insultes et des menaces telles que "soit tu te laisses faire, soit on va te suivre". À vrai dire, la vidéo montre que ce sont principalement les femmes qui ont tendance à réagir.

. Châtelaine - Ces femmes photographes qu’on admire
Afin de souligner la Journée mondiale de la photographie, qui a lieu le 19 août, les membres de l’équipe Châtelaine présente le travail exceptionnel de leurs photographes préférées.

. The Conversion - Craintes ou courtisées, les femmes et la politique africaine
En Afrique subsaharienne, la croissance de la représentation féminine dans les institutions d’État est l’une des plus rapides au monde. Elle résulte notamment de l’introduction de quotas paritaires. Alors qu’en 1960, les femmes ne représentaient que 1% des parlementaires, la moyenne est aujourd’hui de 23,8% pour l’Afrique subsaharienne (avec des variations nationales importantes) et talonne les 27,5% des pays européens. La question se pose de savoir si une représentation accrue des femmes en politique implique nécessairement une redéfinition des rapports de genres dans les institutions de pouvoir.

. Le Devoir - La tragédie sans fin des meurtres de femmes en Turquie
Les journaux turcs rapportent quasiment chaque jour une nouvelle histoire de femme victime d’un homme qu’elle connaissait. En 2016, 328 ont été tuées, selon Stop aux féminicides. Et au cours des cinq premiers mois de 2017, elles étaient déjà 173, contre 137 pendant la même période un an plus tôt, affirme l’organisation. Les hommes cherchent souvent à obtenir une réduction de leur peine en prétextant un moment de démence, ou en affirmant que leur victime les a insultés ou trompés, relèvent les militants de la cause des femmes. Rien qu’à Izmir, troisième ville de Turquie et bastion laïque et progressiste, on recense 118 meurtres de femmes depuis 2010.

. Radio-Canada - Victoire historique pour la seule équipe féminine de baseball Bantam de sa ligue
Les Pink Sox, la seule équipe féminine de baseball Bantam B dans la ligue qui regroupe des équipes de la Mauricie et du Centre-du-Québec, ont remporté la finale mercredi soir au parc Martin-Bergeron. C’est la première fois que l’équipe de filles de cette division remporte la finale et c’est la première fois qu’une équipe féminine participera au championnat provincial Bantam. Les Pink Sox ont battu les Draveurs 1 de Trois-Rivières 14 à 4, en 5 manches. Les 11 filles âgées de 13 à 16 ans ont réussi à dominer la ligue cet été même si elles jouaient contre des garçons qui, à cet âge, sont souvent plus costauds et robustes qu’elles. "C’est toujours motivant de voir des équipes de filles qui battent des équipes de gars et pas nécessairement par un score serré, ça montre que les filles peuvent se rendre loin", déclare Corinne Fréchette, membre de l’équipe.

. Le Devoir - Québec étend la portée de son projet de loi sur la neutralité religieuse
La volonté du gouvernement Couillard en matière de "neutralité religieuse" s’étendra aux élus municipaux, employés des villes, travailleurs, visiteurs et utilisateurs des musées et des transports en commun — qui devront tous se présenter "à visage découvert" pour fournir ou obtenir des services. C’est à tout le moins ce que prévoient les amendements présentés mardi par la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, à l’ouverture de l’étude détaillée du projet de loi 62. Les demandes d’accommodements seront toujours possibles pour un motif religieux, mais seulement si elles respectent des critères essentiellement jurisprudentiels, comme le principe de l’égalité homme-femme ou de la contrainte excessive au bon fonctionnement d’un organisme.

. Entre les lignes entre les mots - Violences sexistes : si les hommes sont le problème, ils font aussi partie de la solution
Au cours des dernières décennies en France, des progrès indéniables ont été réalisés concernant les violences sexistes sur le plan du droit positif. Malgré ces avancées, la société française reste toujours autant saturée par les violences sexistes. Ce qui prouve qu’il ne suffit pas de procéder à une modification des règles juridiques existantes pour que certaines réalités sociales ancestrales intolérables soient aussitôt réduites. La fin des violences sexistes ne pourra être l’œuvre des femmes seules. Ce sont les hommes qui doivent changer.

. Le Nouvel Observateur - "Je choisis librement de me voiler" : les limites du "féminisme religieux"
Le scénario est connu et trouve fréquemment le chemin des plateaux télés. Une femme à la tête couverte, généralement élégante, cultivée et se disant ."féministe", est invitée à témoigner devant un homme politique, un journaliste ou un intellectuel. Ses arguments sont le plus souvent ainsi énoncés : "Je choisis librement de me voiler. Mon droit est bafoué par une société qui décide à ma place que mon voile est un étendard dont je devrais me justifier." Cette femme dit "JE", et pourtant il y a comme un malentendu : y résonne étrangement le "NOUS" de revendications communautaires, la voix de groupes identitaires qui s’abritent derrière l’histoire individuelle.

. La Gazette des femmes - Le célibat, ce problème qui n’en est pas un (ou vive le célibat !)
C’est dérangeant, un.e célibataire endurci.e. Ça ne correspond à rien de connu, ça ne « fitte » dans aucun moule. Parce qu’il y a une injonction du couple. Il FAUT être en couple. Toute ma vie, on m’a appris qu’être une femme seule, c’est triste, voire pathétique. On doit faire quelque chose, ça urge. Pas pour rien que je suis retournée un nombre incalculable de fois sur des Tinder et cie, à reculons : Vous voyez ? J’agis, je me prends en main ! Qu’on me foute la paix. C’est soulageant, quelqu’un qui suit la ligne droite de la vie. Métro, boulot, dodo. Mariage, chien, bébé, BBQ, clôture blanche. Difficile de sortir de cette trajectoire normalisée. Avec le recul, j’ai fini par réaliser qu’il y a un double standard. Mes amis masculins célibataires sont trop hot, au-dessus de leurs affaires et "prennent le temps de choisir". Mes amies ne "pognent" pas, doivent fournir plus d’efforts et agir vite pour mettre un terme à ce célibat honni. Une femme célibataire, ça cache quelque chose. Ça a certainement des plans machiavéliques ou c’est sûrement une maudite folle.

. Radio-Canada - Sortir les femmes de la prostitution en leur offrant un hébergement
Des chercheurs et des intervenants communautaires se sont donné comme mission de trouver des logements aux victimes d’exploitation sexuelle pour les aider à réintégrer la société. Cette initiative baptisée Horizon a récemment vu le jour à Montréal, destination importante pour le tourisme sexuel. Le projet de recherche mené par le professeur Eric Latimer, de l’Université McGill, vise plus particulièrement à définir les besoins en logement des victimes d’exploitation sexuelle. Le projet, inédit au Québec, est financé par le ministère de la Sécurité publique du Canada à hauteur de 180 000$. Bien que des ressources de soutien existent au Québec, aucun service de logement à moyen terme n’est offert pour permettre aux victimes de retrouver leur autonomie. Des services similaires sont pourtant proposés en Ontario, en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Alberta.

. RFI Afrique - Terrorisme : Boko Haram utilise une majorité de femmes pour les attentats-suicide
Des chercheurs ont analysé l’ensemble des attaques-suicides menées par Boko Haram d’avril 2011 à juin 2017. Ils montrent que, pour la première fois de l’histoire, un groupe terroriste utilise majoritairement des femmes dans ce type d’attaques et que, contrairement à certaines idées reçues, le groupe vise plus majoritairement des cibles musulmanes. Boko Haram a adopté cette stratégie d’utiliser des femmes pour ses attentats-suicides moins de deux mois après l’enlèvement des filles de Chibok, les 14 et 15 avril 2014. Jason Warner, co-auteur du rapport, est convaincu que le groupe terroriste "a commencé à avoir recours aux femmes parce qu’ils se sont rendus compte à quel point utiliser les femmes, et en particulier de jeunes filles, que ce soit comme victimes ou auteures de crimes, est une arme puissante pour choquer et répandre la terreur".

. Le Devoir - Décès de Daisy Sweeney, la professeure de piano d’une génération
La musicienne Daisy Sweeney, qui a entre autres enseigné le piano classique à son frère Oscar Peterson ainsi qu’à Oliver Jones, est décédée vendredi à l’âge vénérable de 97 ans. La Montréalaise aura enseigné à son frère Oscar Peterson, à Oliver Jones et à quelque 2000 jeunes. Mais les deux pianistes émérites ne représentent que la partie émergée d’un travail musical et social colossal auprès de jeunes des quartiers Saint-Henri et Notre-Dame-de-Grâce. Musicienne douée mais peu intéressée par les projecteurs, Daisy Sweeney aura été la première professeure de son célèbre frère Oscar Peterson. La famille habitait le quartier ouvrier de Saint-Henri, à Montréal, aussi appelé La Petite-Bourgogne, un lieu où la musicienne aura laissé sa trace. Daisy Sweeney, née en 1920 sous le nom de Daisy Elitha Peterson, a obtenu en 1945 son diplôme en musique à l’Université McGill, où elle a continué de suivre des cours.

. National Geographic - Il y a 4 000 ans, les femmes assyriennes à l’égal des hommes ?
Kültepe en Turquie, continue de dévoiler des trésors étonnants. Les tablettes d’argile laissées par les marchands assyriens, révèlent que les femmes de cette société mésopotamienne avaient la liberté et la capacité d’agir par elles-mêmes. Ces écrits révèlent que les femmes de ces marchands avaient une influence particulière dans la vie quotidienne et religieuse de la cité. “Quand les hommes partaient faire leur négoce en Anatolie, les femmes prenaient la tête du foyer : elles élevaient les enfants, tissaient, vendaient leurs étoffes et passaient des contrats, explique Cécile Michel. Elles étaient autonomes : elles gagnaient leur vie et géraient leur propre pécule.”

. L’Actualité - Plus sexistes depuis Trump ?
Des recherches laissent penser que, depuis l’élection de Donald Trump, la misogynie est en recrudescence dans la société américaine. Il y a des signes que les rapports humains se durcissent aux États-Unis depuis son élection. Les hommes, en particulier, seraient devenus plus agressifs envers les femmes et moins disposés à coopérer avec elles, si on en croit les résultats d’une expérience menée récemment à l’École Wharton, la prestigieuse école de commerce de l’Université de Pennsylvanie, à Philadelphie. Le duel Trump-Clinton a éveillé chez une vaste frange de l’électorat le désir de remettre les femmes à leur place. Ce regain d’agressivité envers les femmes n’est pas l’apanage des conservateurs.

. The Conversation - Jane Austen et Germaine de Staël : le conte de deux auteures
Deux grandes auteures sont mortes en juillet 1817. Élevée dans le cadre stimulant de la société parisienne, Germaine de Staël publia d’importants traités comme De l’influence des passions sur les individus et les nations (1796), De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales (1800), De l’Allemagne (1813) et des romans Delphine (1802) et Corinne ou l’Italie (1807). La première œuvre publiée de Jane Austen, Sense and Sensibility (Raison et sentiments), sortie en 1811, ne portait aucun nom d’auteur sur la page de titre. Il en irait de même pour les autres œuvres qu’elle fit paraître de son vivant.

. De nos entraves - Pour Maryam Mirzakhani
D’abord, je sais qu’il est impudique de parler d’elle. D’en parler ici, à ma manière. En parler tout simplement, je ne fais que ça depuis que la nouvelle m’est tombée dessus, puisque parler de mathématiques, de mathématiciennes et de mathématiciens, c’est justement mon métier. C’est impudique, oui, car à défaut de pouvoir parler d’elle mieux qu’un autre, je ne parlerai que de moi, je le sais. Parce que, soyons honnête, si j’ai pleuré à l’annonce de sa mort, pleuré comme jamais je n’ai pleuré une parfaite inconnue, de tristesse et de rage, n’était-ce pas avant tout pour moi-même ?

. Le Devoir - Un "food truck intellectuel" pour nourrir l’esprit des gens de la rue
Depuis cinq ans, l’organisme montréalais Exeko promène sa camionnette chargée de livres, paires de lunettes, dessins, carnets et crayons. Véritable "caravane philosophique", le projet idAction mobile part à la rencontre des personnes en situation d’itinérance de l’est à l’ouest de la ville. "On brise un peu l’idée de la pyramide de Maslow, dans le sens où c’est tout aussi important de réfléchir que de manger."

<--- Lire les fils de presse précédents.

Mis en ligne sur Sisyphe, août 2017


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2017
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin