| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






jeudi 1er janvier 2015

Fil de presse, janvier 2015

par Sisyphe






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Fil de presse de Sisyphe, décembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, novembre 2016
Fil de presse de Sisyphe, octobre 2016
Fil de presse de Sisyphe, septembre 2016
Infolettre de Sisyphe, août 2016
Fil de presse de Sisyphe, août 2016
Infolettre de Sisyphe, juin 2016
Fil de presse, juin 2016
Fil de presse, mai 2016
Fil de presse, avril 2016
Fil de presse, mars 2016
Semaine du 8 mars 2016 : activités et publications
Infolettre de Sisyphe, mars 2016
Fil de presse, février 2016
Fil de presse, janvier 2016
Infolettre de Sisyphe, janvier 2016
Fil de presse, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, novembre 2015
Fil de presse, novembre 2015
Infolettre de Sisyphe, décembre 2015
Infolettre de Sisyphe, octobre 2015
Fil de presse, octobre 2015
Fil de presse, septembre 2015
Fil de presse, août 2015
Fil de presse, juin 2015
Infolettre de Sisyphe, juin 2015
Fil de presse, mai 2015
Fil de presse, avril 2015
Infolettre de Sisyphe, avril 2015
Fil de presse, mars 2015
Infolettre de mars 2015, Journée internationale des femmes
Infolettre de Sisyphe, février 2015
Fil de presse, février 2015
Infolettre de Sisyphe, spécial "Charlie Hebdo", janvier 2015
Fil de presse, décembre 2014
Infolettre, décembre 2014 - Polytechnique 6 décembre 1989 : nous ne les oublions pas
Infolettre de Sisyphe, novembre 2014
Fil de presse, novembre 2014
Infolettre de Sisyphe, octobre 2014
Fil de presse, octobre 2014
Fil de presse, septembre 2014
Fil de presse, août 2014
Infolettre de Sisyphe, juin 2014
Fil de presse, juin 2014
Fil de presse, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, mai 2014
Infolettre de Sisyphe, avril 2014
Fil de presse de Sisyphe, avril 2014
Infolettre de Sisyphe, mars 2014
Fil de presse, mars 2014
Fil de presse, février 2014
Fil de presse, janvier 2014
Infolettre de Sisyphe, décembre 2013
Fil de presse, décembre 2013
Fil de presse, novembre 2013
Fil de presse, octobre 2013
Fil de presse, septembre 2013
Fil de presse, août 2013
Infolettre de Sisyphe, juin 2013
Fil de presse, juin 2013
Fil de presse, mai 2013
L’Infolettre de Sisyphe, mai 2013
Infolettre de Sisyphe, avril 2013
Fil de presse, avril 2013
Infolettre de Sisyphe, 8 mars 2013
Fil de presse, mars 2013
Fil de presse, février 2013
Infolettre thématique de Sisyphe : femmes, laïcité et droits
Fil de presse, janvier 2013
Infolettre de Sisyphe, décembre 2012
Fil de presse, décembre 2012
Infolettre de Sisyphe, octobre 2012
Fil de presse, novembre 2012
Fil de presse, octobre 2012
Fil de presse, septembre 2012
Fil de presse, août 2012
Fil de presse, juillet 2012
Infolettre de Sisyphe, 13 juin 2012
Fil de presse, juin 2012
Infolettre de Sisyphe, mai 2012 - Conflit étudiant au Québec et autres sujets
Fil de presse, mai 2012
Infolettre de Sisyphe, avril 2012
Fil de presse, avril 2012
L’Infolettre de Sisyphe, mars 2012
Fil de presse, mars 2012
Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, février 2012
L’Infolettre de Sisyphe, janvier 2012
Fil de presse, février 2012
Fil de presse de Sisyphe, janvier 2012
Infolettre de Sisyphe, 30 octobre 2011







Mise à jour quotidienne de liens vers des articles d’actualité et d’analyse provenant de diverses sources.

Janvier 2015


. Radio-Canada - L’imam Hamza Chaoui ne dirigera pas de centre communautaire
La Ville de Montréal n’émettra pas de certificat d’occupation pour permettre les activités d’un centre communautaire musulman dirigé par Hamza Chaoui, un imam fondamentaliste, qualifié "d’agent de radicalisation" par le maire Denis Coderre. "Des informations obtenues auprès des différents organismes responsables de l’occupation de la loi m’ont convaincu qu’il est de mon devoir de maire de ne poser aucun geste de nature administrative ou réglementaire qui aurait pour conséquence d’offrir une tribune à Hamza Chaoui", a dit le maire de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard.

. Le Journal de Montréal - Pourquoi la planète compte-t-elle plus d’hommes que de femmes ?
Depuis le début des années 60, l’écart entre les hommes et les femmes n’a pourtant jamais cessé de se creuser. Selon la Banque mondiale, la population féminine dans chaque pays oscille entre 23 et 55%. Bien que la population d’une majorité de pays soit équilibrée, les pays les plus populeux sont quant à eux déséquilibrés entre hommes et femmes. Les avortements sélectifs selon le genre et l’infanticide des filles sont les premières causes. Dans certains pays comme la Chine et l’Inde, où ces pratiques sont très courantes, l’écart entre les hommes et les femmes se creuse donc dès la naissance.

. La Presse - DSK devant la justice française pour proxénétisme
L’ex-patron du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn, terrassé au sommet de sa carrière par un scandale sexuel à New York, se retrouve lundi devant un tribunal du nord de la France pour proxénétisme aggravé en réunion, une accusation pour laquelle il risque jusqu’à 10 ans de prison. Selon les juges d’instruction français, l’ancien favori socialiste à la présidentielle de 2012 ne pouvait ignorer que les jeunes femmes qu’on lui présentait lors de « parties fines » étaient des prostituées rémunérées.

. Le Devoir - Décès de Collen McCullough, auteure du bestseller Les oiseaux se cachent pour mourir
L’écrivaine australienne, Colleen McCullough, dont le roman Les oiseaux se cachent pour mourir s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde, est morte jeudi à l’âge de 77 ans, a annoncé sa maison d’édition. Colleen McCullough a signé 25 romans, son premier, Tim a inspiré en 1979 un film avec Mel Gibson. Son dernier livre, Bittersweet, est paru en 2013. Colleen McCullough a également mené une brillante carrière de scientifique.

. Sympatico - La censure islamiste ne s’arrête pas à Mahomet…
S’il faut dire les choses comme elles sont, la mouvance islamiste ne se résume pas qu’au terrorisme. Le terrorisme est son résultat extrême, mais il ne réussit pas à cacher son aspect le plus insidieux : le désir de censure. Et le plus beau avec ce désir de censure, c’est qu’il fonctionne actuellement avec l’aide de la peur et de cette idée, grandement médiatisée, que la liberté d’expression se doit d’être responsable pour ne pas heurter les sensibilités. Ainsi, nul besoin de légiférer pour amoindrir la liberté d’expression afin d’accommoder la liberté de religion. Le cas de l’oeuvre de l’artiste Zoulikha Bouabdellah, "Silence", démontre tout à fait la dérive actuelle.

. France TV Info - Le corps des femmes, arme de guerre et de destruction massive
S’approprier le corps de la femme de son ennemi (ou supposé tel) offre de multiples "avantages". Basiquement, une femme sert à "récompenser" le combattant méritant. Mais bien plus profondément, dans des sociétés traditionnelles et patriarcales, outrepasser le tabou absolu de déflorer et violer les femmes signe la faillite de l’homme : l’époux, le père, le frère. Pire, c’est une façon d’implanter l’ennemi au plus profond du corps des femmes quand, pour comble de malheur, le viol aboutit à une grossesse. Plus la femme est cachée, voilée, enfermée dans la famille, préservée avec une virginité valorisée, plus leur viol est une arme de désintégration efficace. Camouflé et confiné, le corps de la femme est annulé, nié et, dans le même temps, l’objet de tous les fantasmes et convoitises.

. La Presse - Un imam radical prêchera aux jeunes Montréalais
Un imam controversé qui prêche que l’islam et la démocratie sont « complètement » incompatibles parce qu’un homosexuel ou un athée peut devenir député ouvrira un « centre communautaire islamique » destiné aux jeunes Montréalais. Hamza Chaoui prône une vision rigoriste de l’islam selon laquelle les femmes doivent avoir un tuteur, les hommes doivent porter la barbe et la musique doit être interdite.

. Rue 89 - Lettre de Madame Churchill : « J’en suis venue à la conclusion qu’il faudrait se débarrasser des femmes »
J’ai été si impressionnée par l’exposé de Sir Almroth Wright, appuyé sur une telle expérience, à la fois scientifique et personnelle, que j’en suis venue à la conclusion qu’il faudrait se débarrasser des femmes. Il nous apprend que dans leur jeunesse, elles ne sont pas équilibrées, que de temps en temps elles souffrent de déraison et d’hypersensibilité, et que leur présence déconcentre et agace les hommes dans leur vie et activités quotidiennes.

. Le Devoir - Louise Mailloux réclame 68 000$ à Dalila Awada
Poursuivie pour diffamation par Dalila Awada, Louise Mailloux non seulement demande que soit retirée cette charge contre elle, mais réplique en réclamant 68 000 $, estimant que c’est elle qui a été diffamée. Dans le document de la défense déposé mercredi et dont Le Devoir a obtenu copie, elle nie ou elle doute de la conformité de certaines allégations de Mme Awada. Selon Mme Mailloux, cette poursuite et la façon dont elle a été reprise sur la place publique et dans les médias ont fait d’elle une persona non grata, ce qui l’a privée de revenus.

. Le Journal de Montréal - Les filles réussissent mieux à l’école que les garçons presque partout dans le monde
Quel que soit le pays où elles vivent et sans égard aux conditions économiques, politiques ou sociales, les filles sont plus performantes que les garçons à l’école. Les chercheurs de l’Université du Missouri, aux États-Unis, soulignent aussi que l’on croit généralement que les garçons ont de meilleurs résultats en sciences et en mathématiques, mais qu’il n’en est rien.

. Les Nouvelles/News - "Contre les extrémismes, l’égalité des sexes au cœur de la laïcité"
Pour Chahla Chafiq, l’extrémisme religieux ou politique s’engouffre dans un vide idéologique et s’alimente de la domination masculine. Pour faire face, il ne faut pas réitérer les erreurs des années 90, prévient l’écrivaine et sociologue d’origine iranienne, auteure notamment de "Islam politique, sexe et genre" et d’une étude sur la radicalisation des jeunes.

. Entre les lignes les mots - Le plus grand groupe lié à la prostitution : les prostitueurs
Claudine Legardinier parle de l’inversion de la charge pénale « en libérant les personnes prostituées des poursuites pour les transférer sur les véritables auteurs de la violence prostitutionnelle, les clients prostitueurs ». Cela en effet contribue à ébranler « l’un des piliers les plus résistants du pouvoir masculin ». Elle parle, entre autres, de la parole des « survivantes », du devoir de répondre de ses actes, de sexualité aux ordres des dominants et du profit, de « consommateur » masculin, de service public proxénète, d’explosion de la traite…

. La FIQ - Les professionnelles en soins ainsi que les enseignantes, les enseignants manifestent pour dénoncer les offres du gouvernement
Le gouvernement du Québec leur a notamment proposé un gel salarial de deux ans et de maigres augmentations de 1% par année pendant trois ans ainsi qu’un report de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans. Ces offres sont considérées comme un affront par la FIQ et la FAE. « Pour le gouvernement, nous ne valons même pas l’inflation. Nous ne pouvons accepter cela. Ce qu’on nous propose contribuera encore une fois à dévaloriser le travail des employées et employés de l’État et à appauvrir les femmes et les hommes qui travaillent au cœur des services publics. »

. La Presse - Ces mots qu’Obama ne veut pas dire
Barack Obama a consacré 250 des quelque 6800 mots de son plus récent discours sur l’état de l’Union à la lutte contre « l’idéologie creuse de l’extrémisme violent » et les « terroristes » qui menacent les États-Unis et leurs alliés. Il n’a parlé ni d’« islamisme radical », ni de « djihadisme », ni d’« extrémistes islamiques ». Le professeur Jeffrey Bale appelle l’Occident à décrire ses principaux ennemis terroristes actuels comme des « djihadistes motivés par une interprétation stricte, littérale et puritaine de l’islam ». Selon lui, les décideurs politiques se trompent en pensant que leurs euphémismes inciteront les musulmans à appuyer « les politiques occidentales, y compris les politiques antiterroristes ».

. Huffington Post - Philippe Couillard craignait de devenir « irrécupérable », il l’est effectivement devenu
Philippe Couillard craignait de devenir irrécupérable ! Ses déclarations des derniers jours montrent qu’il l’est effectivement devenu. Après avoir affirmé sur la scène internationale qu’il était « ridicule » de voir un lien entre la laïcité et la lutte contre l’intégrisme, après s’être entouré de confessionnalistes musulmans comme conseillers dans la mise en place d’un organisme de surveillance de l’intégrisme, voici qu’il déclare qu’il n’a pas de problème avec l’intégrisme religieux « tant que [ça] n’enfreint pas les droits des autres ».

. La Presse - Enracinée ici
Québécoise musulmane enracinée ici, à la fois observatrice et active depuis toujours, Mme Houda-Pepin est un personnage avec un profil rare dans notre société. Si elle accepte de me rencontrer autour d’un café à l’hôtel Delta, c’est pour parler de son plan de lutte contre l’intégrisme et pour la tolérance au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo, et de la commotion générale au sujet de l’islamisme radical. Je lui demande ce qu’elle répond à ceux qui disent que le port du foulard est une question de choix. « Ce sont des signes d’oppression de la femme, répond-elle. Les médias ont intériorisé le discours islamiste... S’il avait fallu qu’on tienne ce discours ici, les Québécoises n’auraient jamais eu le droit de vote. »

. Le Figaro - Femmes évêques : délivre-nous du mâle ?
Ce matin, lundi 26 janvier, l’Église anglicane d’Angleterre ordonne pour la première fois une femme évêque, Libby Lane, en la cathédrale de York. La féminisation du clergé anglican continue cependant de poser des problèmes de fond. L’Église anglicane, qui se veut « partie intégrante de l’Église catholique » (universelle), creuse ainsi le fossé qui la sépare avec l’Église catholique romaine et les Églises orthodoxes, qui ne peuvent pas reconnaître les femmes prêtres et évêques. L’œcuménisme, la recherche de l’unité des chrétiens, bat de l’aile.

. Sympatico - Islamisme et liberté d’expression : la goutte…
S’il y a une guerre à mener, elle ne devrait pas être militaire. La lutte contre les islamistes procharia doit se faire ici comme ailleurs avec des moyens légaux, avec une laïcité qui ne se contente pas d’être symbolique. On doit imperméabiliser la société de l’influence indue des religions, quand elles tentent de prendre la place de nos évolutions sociales, gagnées de chaude lutte, ce avec quoi sont sans doute d’accord tous les croyants, de toutes les confessions, qui sont vraiment venus ici pour vivre en phase avec les libertés qu’elles octroient.

. Agence France-Presse - Dans la « Rue des Survivants »
La « Rue des Survivants » est cette petite ruelle perchée sur une colline de Haïfa dans le nord Israël, où une centaine de rescapés de la Shoah vivent leurs derniers jours.Il s’agit d’un projet unique, à ma connaissance, d’accompagnement de fin de vie pour tout un groupe de rescapés de la Shoah, logés pour une somme symbolique, chacun dans un appartement ou une chambre, les uns près des autres. Dans cette émouvante colocation de la mémoire, témoigner auprès de tous — journalistes, étudiants, soldats, groupes d’étrangers— fait partie des activités du quotidien au même titre que le bridge ou les rendez-vous médicaux.

. Le Soleil - Les musulmans devront accepter l’humour et la laïcité, selon une journaliste
De passage à Montréal lundi, la journaliste Zineb El-Rhazoui, qui n’était pas en France le 7 janvier dernier lors du massacre de la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo où elle travaille, a livré en conférence de presse un plaidoyer en faveur de la laïcité et de la liberté d’expression. Selon elle, si les musulmans veulent être traités comme tous les autres dans leurs sociétés d’accueil, ils doivent justement s’habituer à être traités comme tous les autres.

. Ricochet - Harcèlement à l’université : des services inégaux
À la lueur des événements entourant les dénonciations d’agressions sexuelles dans les universités, il apparait que ces dernières n’offrent pas toutes les même services pour répondre aux victimes qui désirent faire part leur situation aux institutions qu’elles fréquentent. Enquête sur le terrain afin de dresser un portrait des différentes options qu’offrent les universités dans de telles situations, avec leurs avantages et leurs lacunes.

. La Presse - La sécurité, c’est bien, l’éducation, c’est mieux

Il est bien ironique de voir le ministre de l’Éducation Yves Bolduc se dire très préoccupé par les liens possibles entre une école musulmane de Montréal et des organisations islamistes alors que son gouvernement n’hésitait pas à défendre cette même école, en 2010. À l’époque, le fait que l’école Dar Al-Iman (ce qui signifie « Maison de la foi ») soit affiliée à la Muslim Association of Canada (MAC), qui se réclame du mouvement des Frères musulmans, ne semblait nullement déranger Line Beauchamp, ministre de l’Éducation.

. Radio-Canada - Où sont les femmes caricaturistes ?
Au Québec, aucun grand média n’emploie de femmes caricaturistes. Dans le reste du pays, l’auteure et dessinatrice Mira Falardeau, qui s’est penchée sur le sujet, n’en a répertorié qu’une, Susan Dewar, au journal Ottawa Sun. Aux États-Unis, seules quatre plumes féminines sont actives depuis 30 ans. Il y a aussi la caricaturiste pigiste de Vancouver, Ingrid Rice. L’humour, c’est un pouvoir. La résistance du milieu d’hommes est inconsciente. Le problème principal vient des stéréotypes et du type d’humour utilisé pour la caricature. Le stéréotype de la femme, c’est la beauté et la bonté. L’humour, c’est la laideur et les défauts. Ces deux stéréotypes ne vont pas ensemble.

. Slate.fr - Le monde arabe hait les femmes
Excision, violences domestiques, négation des droits civiques… Certains vous diront que c’est notre « culture » et notre « religion » de faire ceci ou cela aux femmes. Sachez bien que celui qui en a décidé ainsi n’a jamais été une femme. Ils ne nous haïssent pas à cause de nos libertés, comme le voudrait le cliché américain usé post-11-Septembre. Nous n’avons pas de libertés parce qu’ils nous haïssent. Oui : ils nous haïssent. Il faut que cela soit dit.

. Marianne - Dieu est laïque
Quitte à déplaire une nouvelle fois, réaffirmons qu’à "Marianne" nous défendons la laïcité, rien que la laïcité, toute la laïcité, et que celle-là ne consiste pas à séparer l’homme de la religion mais à séparer le religieux de l’État et de ses institutions. D’autant que la laïcité peut être la meilleure alliée de la religion. En effet, plus la religion quitte le temps des hommes, plus elle se tourne vers le spirituel, qui est sa vocation première.

. Le Devoir - Artistes et grands partisans de laïcité en appui à « Charlie »
L’hebdomadaire français éprouvé "Charlie Hebdo" peut compter sur des sympathisants québécois. Lundi soir, c’est tout le gratin pro-laïcité du Québec qui rendra hommage à ses artisans à l’occasion d’une soirée-bénéfice tenue au Lion d’Or. Les spectateurs qui accepteront de verser 30$ pour la cause (les profits de la soirée seront versés à la publication) auront droit à des prestations artistiques en tout genre.

. Sympatico - SVP ! Mettons de côté la partisanerie dans le débat sur la laïcité !
Dans le meilleur des mondes, la laïcité devrait être au-dessus des partis politiques. Elle est la clef de voûte de notre édifice démocratique et l’assise indispensable de l’unité de notre nation. L’islam politique ne serait pas devenu ce qu’il est s’il n’y avait pas au départ un fondement idéologique. Le djihad s’est engouffré dans cet abîme. Pour certains, le désir de mourir s’est substitué au désir de vivre.

. Le fil - Hommage aux grandes citoyennes
Des étudiants publient un ouvrage qui souligne le dévouement de 31 femmes qui ont osé dénoncer les injustices sociales. Comment inciter les gens à s’engager dans l’action citoyenne ? En leur présentant des personnes « ordinaires » qui ont réussi à rendre leur société plus libre ou plus équitable. L’ouvrage collectif Citoyennes. Portraits de femmes engagées pour le bien commun dépeint donc la vie et les réalisations de 31 femmes qui peuvent servir de modèles d’engagement social.

. Le Devoir - Attention, fragile
Précisons donc que, contrairement à certains qui se sont plus à condamner le dernier livre de Michel Houellebecq, Soumission (Flammarion), je l’ai lu. La précision n’est pas superflue alors que, depuis un mois, certains médias soufflent sur les braises. Comme Charlie Hebdo il n’y a pas si longtemps, voilà un roman et son auteur traités d’« islamophobes » sur la base de la seule rumeur. Comme si le rôle des journalistes n’était pas de s’attacher d’abord aux faits. Aussi, Odile Tremblay écrit : "Et comment lâcher ce livre remarquable, qui irrite et émerveille tour à tour ? Brillant, pertinent même dans ses conclusions les plus extrêmes, Soumission met le lecteur devant ses échecs." "Nous sommes Houellebecq aussi".

. Jeune Afrique - Gaye Petek : "Une femme Premier ministre, ça n’avait étonné personne en Turquie"
Un président (Recep Tayyip Erdogan) qui estime que "la femme n’est naturellement pas l’égale de l’homme" ; un vice-Premier ministre qui déclare que les femmes ne doivent pas rire en public afin de "conserver leur décence" ; un ministre de la Santé qui leur suggère de se consacrer à leur "métier de mère" plutôt que de mener une carrière professionnelle… Dirigée depuis douze ans par l’AKP (islamo-conservateur), la Turquie héritière de Mustafa Kemal (qui octroya le droit de vote à ses concitoyennes dès 1934) est-elle en train de régresser en matière de droits des femmes ? L’éclairage de la sociologue turque Gaye Petek, membre actif de l’association Eller, basée à Paris, qui se bat contre les violences faites aux femmes, principalement en Turquie.

. Le Devoir - Et les femmes ?
Le roi Abdallah est mort. Son frère Salman, 26e fils d’Abdel Aziz al-Saoud, fondateur de l’Arabie saoudite, va le remplacer. Ici et là, on s’inquiète pour les suites diplomatique et pétrolière des choses en occultant le plus grave : le sort infligé aux femmes et aux travailleurs immigrants. Ici et là, on feint d’ignorer que ce royaume est celui de l’abject. Cela fait des décennies que les femmes saoudiennes subissent un apartheid d’une violence économique, sociale, culturelle et politique inouïe dans l’indifférence quasi générale.

. Littéraires après tout - Les classiques et les femmes
Il y a déjà plusieurs années que je me surprends à répéter, à qui me pose la question, que je n’ai que très peu lu de classiques. Je connais bien l’expression d’incrédulité qui accompagne cet aveu de la part d’une étudiante au doctorat en littérature. Que je vous dise : mon premier cours au baccalauréat en études littéraires s’intitulait « Femmes et littérature ». Outre me révéler que j’étais foncièrement féministe, ce cours m’a appris à lire dans la marge. Des femmes. Ignorées, invisibilisées, censurées, ridiculisées au cours de l’Histoire par l’institution littéraire

. Le Devoir - Notre système de santé aux soins intensifs
À 73 ans, le Dr Turcotte est l’un des rares médecins à s’indigner des excès de notre business médical subventionné et « gratuit ». S’il était ministre de la Santé, il abolirait tous les examens annuels sur des bien portants, toutes les campagnes de vaccination antigrippale, tous les tests de dépistage systématique (le mot est important) de cancer du sein, de la peau, de la prostate ou du côlon. Des tests parfaitement inutiles, selon lui, puisque la courbe de mortalité demeure presque inchangée, tests ou pas. Un ticket modérateur avec ça ? « Oui, et ce devrait être aux médecins de le payer — pas aux patients — pour toutes les demandes futiles et tests inutiles. Le médecin est le seul à détenir l’information. »

. L’école des soignants - L’arbre qui cache la forêt - à propos des fresques pornographiques dans les internats de médecine
Un internat n’est pas un club privé, c’est un bâtiment mis à la disposition de salariés de l’hôpital et où circulent des personnes de sensibilités très différentes. Le mur d’une salle d’internat n’est pas un "lieu d’expression libre" comme l’est un journal, un livre, un film – ou un tableau d’affichage prévu à cet effet. Et, dans un internat, la loi s’applique. Il ne serait pas toléré qu’on y peigne des scènes racistes, pédophiles ou appelant à la haine. Pourquoi est-il toléré qu’on y peigne des fresques pornographiques, des viols ou des orgies ?

. Huffington Post Qc - Laïcité : le passé saoudien de Couillard remis en question
Philippe Couillard a travaillé comme médecin en Arabie saoudite de 1992 à 1996, où il a cofondé le Service de neurochirurgie de Dhahran. Il a également été membre du conseil consultatif international mis sur pied par le ministre de la Santé d’Arabie Saoudite. Stéphane Bédard voulait dénoncer les hésitations de Philippe Couillard à légiférer sur la laïcité. « À chaque occasion, ce n’est pas le bon moment », dit-il. Selon Bernard Drainville : « À cause de son passé en Arabie Saoudite, il devrait très bien comprendre pourquoi ça prend une société où les femmes sont l’égale des hommes, a-t-il ajouté. Je pense qu’il devrait très, très bien comprendre jusqu’où on peut mener l’intégrisme, l’extrémisme religieux ; il a pu l’observer. »

. Terra Femina - C’est quoi un "meninist" ?
Depuis plusieurs jours, le terme « meninist » envahit la toile. Derrière ce néologisme, un mouvement dans lequel des hommes tentent d’organiser la défense de leurs propres droits, par opposition à ceux accordés aux femmes. Ironie : le mot, en réalité bien plus vieux, désignait au départ les alliés du féminisme. Exprimer les difficultés rencontrées par les hommes du 21e siècle, défendre leurs droits face à un féminisme devenu menaçant, s’opposer aux discriminations sexuelles à l’égard des hommes, bref retrouver cet ordre social naturel selon lequel l’homme se place au-dessus de la femme...

. Châtelaine - Mon chat, mon thérapeute
Tout a commencé en 1980, par une enquête sur la survie après un infarctus. En posant des questions à des patients, une chercheuse de l’Université du Maryland a découvert que ceux qui possédaient un ami à quatre pattes vivaient plus longtemps que les autres. Différentes recherches ont suivi. Aujourd’hui, l’American Heart Association reconnaît que les animaux de compagnie peuvent nous aider à réduire nos risques de troubles cardiovasculaires.

. Mezetulle - Communisme, révolution, islamisme
Ce texte de Yolène Dilas-Rocherieux analyse avec lucidité les rapports entre une nouvelle catégorie de « révolutionnaires » et la montée du mouvement totalitaire islamo-fasciste. La lecture « sociale » du terrorisme islamiste, avancée comme argument d’excuse, y révèle son insuffisance et parfois même sa complaisance envers un projet politique criminel. Comment peut-on accepter qu’une régression sans précédent des droits conquis par les peuples puisse passer pour revendication légitime ?

. Radio-Canada - Lutte à l’intégrisme religieux : entrevue avec Fatima Houda-Pepin
Mme Houda-Pepin a souligné que le radicalisme « commence d’abord et avant tout par l’endoctrinement ». Aucune mesure ne peut donner de bons résultats si elle ne s’attaque pas à ce phénomène, a-t-elle affirmée. Elle a également insisté sur la nécessité de s’y attaquer comme un phénomène politique, qui instrumentalise la religion.

. Libération - Viol : « près de 80% des agresseurs sont des proches »
Une nouvelle campagne invite les femmes victimes de viol, dont on estime qu’elles sont 86 000 chaque année, à ne pas se taire, même si c’est un proche qui les a agressées. Une campagne sera diffusée à partir du 27 janvier sur une douzaine de chaînes de télévision, visant à inciter les femmes victimes de viol à ne pas rester murées dans le silence.

. Radio-Canada - Femmes et austérité : les effets se font sentir
Une démarche provinciale a été amorcée à Saguenay, mardi, alors que douze intervenantes se sont réunies à la même table au Centre de femmes Mieux-Être de Jonquière. La coordonnatrice du centre, Josée Gagnon, dit voir de l’inquiétude parmi les femmes qu’elle accompagne. « Des femmes qui sont incertaines par rapport au panier d’épicerie, par rapport à l’augmentation des frais d’électricité », raconte-t-elle. Selon la coordonnatrice du Centre de femmes la Source, Édith Pelletier, le nombre de femmes se présentant à ses bureaux de Saint-Félicien a fait un bond de 15 % depuis novembre. Elle craint maintenant d’être submergée par les demandes du réseau de la santé.

. Le Devoir - Intégrisme religieux. Québec s’engage à intervenir avant la fin de l’année
Le gouvernement Couillard devait présenter un projet de loi regroupant la proclamation de la neutralité religieuse de l’État et des mesures de lutte contre l’intégrisme religieux. Cependant, il a finalement choisi de scinder les deux dossiers. Le projet de loi attendu sur la neutralité religieuse, piloté par la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, aura donc une portée plus restreinte que prévu. Tout le volet de lutte contre l’intégrisme relèvera désormais de la ministre de l’Immigration (K. Weil), qui préside le groupe de travail chargé d’élaborer la stratégie du gouvernement et de dresser la liste des mesures à adopter en vue de prévenir la montée du radicalisme au Québec.

. Métro - Des prêts pour se sortir de la prostitution
Pour aider les femmes à se sortir de la prostitution, la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) offre l’un des seuls programmes de petits prêts, sans intérêt, pour le paiement de charges quotidiennes lors de situation d’urgence. Si ce fonds devient une alternative intéressante en situation d’urgence pour les femmes qui tentent de se sortir de la prostitution, c’est que certains éléments de leur réalité rendent la recherche d’emploi ou le retour aux études ardues.

. L’Actualité - Les écoles religieuses à l’âge de la laïcité
M. Bolduc invite « à la prudence » et refuse de reconnaître les liens établis par le Journal de Montréal entre certaines écoles religieuses subventionnées par Québec et des organisations islamistes soupçonnées de financer des groupes terroristes. M. Bolduc a renvoyé mollement la balle au ministère de la Sécurité publique, expliquant que c’est aux policiers de mener les enquêtes appropriées. C’est pourtant son ministère qui finance l’école Dar Al Iman, les Écoles musulmanes de Montréal et d’autres écoles à vocation religieuse, notamment dans la communauté juive.

. Huffington Post Québec - Places fantômes en garderie : Québec renonce à pénaliser les parents
Les parents n’auront pas à payer d’amende parce que leur enfant n’occupe pas à temps complet une place subventionnée en garderie. Par contre, pour l’instant du moins, les sanctions financières prévues pour les garderies subventionnées et les Centres de la petite enfance (CPE) demeurent. À la suite du tollé général provoqué par sa décision d’imposer des sanctions financières aux parents jugés délinquants, la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, a donc décidé lundi soir de céder, renonçant à son projet controversé.

. Centre d’actualité de l’ONU - Les hommes doivent prendre part à la lutte pour l’égalité des sexes
À l’occasion d’un évènement à New York destiné à promouvoir l’égalité des sexes, plusieurs hauts responsables des Nations Unies ont appelé jeudi les hommes à prendre plus activement part à ce combat. Lancée sous l’impulsion de l’Islande et du Suriname dans le cadre d’une réunion de haut-niveau organisée les 14 et 15 janvier au Siège des Nations Unies, l’initiative « Barbershop Conference » avait pour objectif de changer la façon dont les hommes parlent et expriment leur engagement en faveur de l’égalité des sexes.

. Voir - Des arabo-musulmans et arabo-laïques en appellent à une réforme de l’islam
On retrouve ceux qui affirment que le terrorisme islamiste n’a rien à voir avec l’islam parce que les terroristes poursuivent un projet politique. Ah bon !? Et quel genre de projet politique poursuivent-ils ? Un projet républicain ? Un projet social-démocrate ? Une société sans classe ? Une démocratie directe ? Ce que les terroristes de l’islamisme, du djihad, du wahhabisme et du salafisme veulent instaurer c’est un État islamique fondé sur la charia. C’est un projet politique fondamentalement religieux, fondé sur une lecture intégriste du coran et des hadiths et non sur une lecture du Petit Prince.

. Osez le féminisme - OLF demande au Conseil de l’Ordre des Médecins de réagir suite à la fresque représentant un viol collectif visant la Ministre de la Santé
Les médecins utilisent la représentation d’un viol pour montrer leur mécontentement vis-à-vis d’une Ministre et de sa loi. Les bulles critiquant le projet de loi santé ont été ajoutées sur la fresque, antérieure au débat. Elles sembleraient indiquer que la femme violée, habillée en Wonder Woman, symbolise à leurs yeux la Ministre de la santé. C’est une menace misogyne en sa direction. Le viol est une technique machiste d’anéantissement des femmes.

. Les Nouvelles/News - Extrême richesse et inégalités au menu de Davos
Dans un an, les 1% les plus riches dans le monde posséderont plus que les 99% restants.
C’est ce que calcule l’ONG Oxfam, dans l’étude « Insatiable richesse : toujours plus pour ceux qui ont déjà tout », publiée lundi 19 janvier, en amont du Forum Économique Mondial (WEF) de Davos. L’étude montre que la part du patrimoine mondial détenue par les 1 % les plus riches est passée de 44 % en 2009 à 48 % en 2014, et dépassera les 50 % en 2016. Un million de femmes sont mortes en couches, faute de disposer des services de santé de base.

. Le Devoir - L’humour : contrepoids vital de la religion
Les humoristes et les caricaturistes sont des acteurs de premier plan dans notre société. Par leurs opinions, leurs dessins et leurs discours, ils sont, pour utiliser un lieu commun, les miroirs de la société. Il semble que le Québec échappe aux fortes pressions religieuses, à tout le moins plus qu’en France. Si elle n’est pas modérée, la religion, formée d’institutions multiples, agit comme une chape de plomb qui anéantit la pensée critique individuelle au détriment du dogme, parfois pure invention de ses sbires.

. L’Actualité - Les bienfaits cachés de la guerre au sexisme
Des spécialistes américains en gestion des organisations viennent de publier une étude sur le sujet. Et ils font état d’une découverte étonnante : inciter les gens à se comporter de manière « politiquement correcte » ne nuit pas à leur créativité. Ça la stimule ! Il y a un bémol, cependant. Ces bienfaits ne sont survenus que dans les groupes mixtes (deux garçons, une fille, ou deux filles, un garçon). Dans un marché du travail où, de plus en plus, on est appelé à collaborer avec des personnes différentes de nous, la lutte contre les attitudes discriminatoires n’est donc pas seulement moralement défendable. Elle serait libératrice pour tous… et avantageuse pour les entreprises, qui dépendent de l’innovation pour prospérer.

. Marianne - Laïcité, plus que jamais
Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski n’ont jamais confondu le respect de la liberté de croire, conquis par l’émancipation laïque, et le respect des croyances elles-mêmes. Ils ont su qu’on peut critiquer, voire tourner en dérision une religion, quelle qu’elle soit, et que ce geste n’a rien à voir avec la stigmatisation d’un personne en raison de sa religion. Ils ont pratiqué la laïcité par la liberté de leur art, sans l’affubler d’adjectifs qui attestent une réticence hypocrite. Ni ouverte ni fermée, leur laïcité avait l’évidence nette de leurs dessins créateurs.

. Au féminin - Comment violer et battre des femmes : l’ignoble guide de l’État Islamique
On y apprend que les femmes pouvant être traitées d’esclaves sont les "non-croyantes", autrement dit, toutes celles qui ne seraient pas de confession musulmane, c’est-à-dire, comme explicitement énuméré dans le texte, les chrétiennes, les juives et les polythéistes, mais aussi les Yézidis, cette communauté persécutée par l’EI dont les croyances (monothéistes) trouvent leur source le zoroastrisme, la religion de la Perse antique. Une fois achetées ou attribuées à un "maître" qui peut en posséder plusieurs, celles-ci peuvent être violées à volonté, et battues et punies si elles n’obéissent pas ou si elles tentent de s’enfuir.

. Le Journal de Montréal - Charlie - je suis la laïcité
Le Charlie Hebdo arrive enfin au Québec. Achetez-le. Mais ne le gardez pas dans un tiroir. Promettez-moi une chose. Lisez-le. Ce journal n’est pas seulement un document historique. Il contient — entre les dessins de Mahomet, du pape et de filles à poil — un éditorial incontournable. Un plaidoyer sans appel... pour la laïcité « qui elle seule permet, ironiquement, aux croyants, et aux autres, de vivre en paix. »

. Radio-Canada - L’avant et l’après-Charlie
Écouter ou réécouter (à 18 minutes) la belle entrevue d’Anne-Marie Dusseault avec Patrick Pelloux, urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo. Comment les attentats de Paris ont changé le monde ? L’importance de défendre la laïcité et la culture.

. Journal de Montréal - Pour une politique de lutte à l’intégrisme
L’ex-députée Fatima Houda-Pepin estime que le Québec doit affirmer sans plus tarder la neutralité religieuse de l’État et se doter d’une politique de lutte à l’intégrisme. Selon Mme Houda-Pepin, une loi pour assurer la neutralité religieuse de l’État permettrait de poser le « premier jalon pour le vivre ensemble et l’harmonie au Québec ». Elle affirme que le débat sur la charte était bien mal engagé et ce qu’il faut c’est notamment de modifier la charte des droits et libertés pour y inclure noir sur blanc la neutralité religieuse de l’État.

. Radio-Canada - Un acte de guerre contre Charlie Hebdo. Pourquoi Radio-Canada a diffusé les caricatures de Charlie Hebdo
Notre décision de diffuser les images des caricatures ne constituait pas, comme pour certains médias, un geste de solidarité envers Charlie Hebdo ou une affirmation de notre liberté d’expression. Elle visait à permettre à notre public de se faire une idée indépendante de leur contenu. Même si, comme diffuseur public d’un pays démocratique, nous adhérons à la liberté de presse et d’expression, notre décision de diffuser les caricatures de Charlie Hebdo ne signifie pas que nous en endossons les contenus. Dans tout ce débat, il est important de respecter les choix de chacun. La liberté de presse, c’est aussi le choix de ne pas publier. Imaginons pour un instant les débats qui ont lieu dans les salles de rédaction du monde musulman au sujet de ces caricatures.

. #Projet 97.ca - Qu’est-ce que le #Projet 97 ?
Toute l’année, parlons franchement de harcèlement et d’agressions sexuelles. Parce qu’il faut que les choses changent. 97% des agressions sexuelles au Canada ne font pas fait l’objet d’enquête policière. Parce que les femmes ne portent pas plainte ou changent d’idée après avoir rapporté l’agresssion. Elles n’ont pas envie de participer à une enquête ne de témoigner en cour, des étapes qu’elles voient comme aussi traumatisantes que le crime lui-même. Ou elles craignent d’être jugées par leurs proches. Alors elles choisissent de passer à autre chose. Et les crimes restent impunis. C’est la raison pour laquelle Châtelaine, en collaboration avec L’Actualité, Macleans et d’autres publications des Éditions Rogers, lance Projet97.ca. Un site où, toute l’année nous partagerons infos, ressources et histoires dans l’espoir que les choses changent au Canada. Que le silence cesse.

. Huffington Post Québec - Le revenu minimum garanti : une idée phare pour le 21e siècle
À quoi ressemblerait le Canada si l’on distribuait 10 000 dollars par année à chaque personne adulte ? Que se passerait-il si le gouvernement instaurait un taux d’imposition négatif permettant aux chômeurs et aux bas salariés de gagner de l’argent au lieu d’en payer ? Pourtant, un nombre croissant d’économistes et d’intellectuels affirment qu’une telle politique aurait l’effet inverse. Sans régler tous les problèmes de la société, le revenu minimum garanti (RMG) parviendrait à réduire la pauvreté et jetterait les bases d’une société plus productive.

. Le Devoir - Un remède à la « bureaucratite » aiguë
La clinique SABSA, à Québec, ou les projets des Centres de santé et de services sociaux (CSSS) de la Montagne et du Nord de Lanaudière existent grâce au refus du statu quo par des gens animés par une motivation sans faille, des chevaliers combattant les moulins à vent de la bureaucratie. Quand la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), Régine Laurent, a annoncé le projet de son syndicat de financer des cliniques infirmières de proximité sans médecin, elle ne se doutait pas du chemin qui allait être parcouru quelques mois plus tard.

. Huffington Post Québec - La nouvelle charte de Bernard Drainville
Le député et candidat à la direction du Parti québécois (PQ) Bernard Drainville a dévoilé ce matin les détails de sa nouvelle charte de la laïcité, qu’il désigne comme une charte « plus consensuelle ». La nouvelle charte se démarque notamment de la première mouture par l’ajout d’une clause de droits acquis pour les employés de l’État actuels en ce qui a trait au port de signes religieux. Ainsi, seulement les nouveaux employés de l’État seraient soumis à l’interdiction d’afficher leur religion. Afin de respecter leur tradition d’indépendance, les cégeps, les universités et les municipalités ne seraient pas obligés de se conformer à la politique de neutralité religieuse gouvernementale. Ils devraient toutefois se doter de leur propre politique sur le sujet. Aussi vidéo de la conférence.

. Marie-France - Charlie Hebdo et les femmes en 20 dessins
Alors que le nouveau numéro de Charlie Hebdo est déjà en rupture de stock, nous vous proposons une série de dessins de Charb, Cabu, Luz ou encore Coco sur les femmes. Beaucoup de politiques ont fait la Une de l’hebdomadaire, mais pas seulement… Parmi les dessins que nous avons retrouvés, beaucoup mettent en scène des féministes. Ces dernières années, ce sont surtout les Femen (et leurs seins nus) qui ont occupé les colonnes du journal. Plus généralement, des thèmes comme l’égalité, les violences faites aux femmes ou encore le sexisme étaient aussi abordés.

. Le Devoir - Laïcité - L’attentisme libéral
On sera d’accord avec le premier ministre pour ne pas faire d’amalgame entre des actes terroristes et des manifestations de l’intégrisme comme le code vestimentaire, mais il faut rejeter sa prétention que le débat de la laïcité ne fait pas partie des « vraies affaires », comme il le laissait entendre depuis Londres ce jeudi. La laïcité et les accommodements dits raisonnables sont débattus depuis 10 ans. A-t-il oublié la commission Taylor-Bouchard qui fut suivie du projet de loi 94 du gouvernement Charest, mort au feuilleton, puis du projet de loi 60 du gouvernement Marois ?

. Les Nouvelles/News - Génie naturel : le préjugé qui bloque l’accès des femmes aux sciences
Pourquoi si peu de femmes dans certains champs académiques, comme la physique ou la philosophie ? Une étude observe que ces disciplines mettent l’accent sur le « talent inné », une qualité perçue à tort comme masculine. « Les femmes sont moins présentes dans des disciplines universitaires dont les pratiquants estiment que le talent pur, inné, est la principale clé de la réussite. Et ce, en raison du stéréotype selon lequel les femmes ne possèdent pas ce talent ».

. Sympatico - De la complaisance et de la censure des médias face à l’islam
En réalité, la boucherie de mercredi dernier est l’étape ultime d’un long processus. Parce qu’il faut bien le rappeler, avant le 7 janvier 2015, il y a eu les procès, la destruction des locaux, les accusations d’islamophobie et de racisme et l’appel à l’autodafé de quelques rappeurs. Puis, la mort a frappé en plein cœur de Paris, sur le Boulevard Richard-Lenoir. L’islamo-fascisme est terrifiant, certes. Mais l’antichambre de l’islamo-fascisme l’est tout autant. Du moins, pour ceux qui observent le monde sans voile.

. Le Journal de Montréal - Oui monsieur Couillard, mais...
En novembre, Philippe Couillard annonçait la création d’un groupe de travail formé de leaders de la communauté musulmane pour lutter à la fois contre l’islamisme et l’islamophobie. Comme s’il pouvait y avoir la moindre équivalence entre les deux. J’ai consulté les pages Facebook des membres de ce groupe, curieuse de voir leurs réactions aux attentats de Paris, dont celle de Samira Laouni, musulmane d’obédience khomeiniste et ex-candidate du NPD. En la parcourant, j’avais l’impression que les musulmans étaient les premières victimes des attentats de Paris.

. Les Nouvelles/News - Être aussi Raif Badawi et Souad al-Shammari
Pour avoir osé s’exprimer sur internet, le blogueur Raif Badawi est soumis à la torture en Arabie Saoudite. L’avocate Souad al-Shammari est en prison pour la même simple raison. Raif Badawi a été condamné en tout à 10 ans de prison et 1000 coups de fouets pour « insulte à l’Islam ». La campagne internationale pour la libération de ce prisonnier d’opinion (menée notamment par Amnesty International et par Reporters sans Frontières) prend de l’ampleur. En particulier au Canada, où sont réfugiés sa femme Ensaf Haidar et leurs trois enfants.

. La Presse - L’Espagne renforce la lutte contre la mutilation génitale féminine
Les personnes originaires de pays où se pratique la mutilation génitale féminine (MGF) devront s’engager par écrit à ne pas la faire subir à leurs filles avant de quitter l’Espagne pour s’y rendre en voyage, selon un plan de lutte approuvé mercredi. Plus de 57 000 femmes mutilées vivraient aujourd’hui en Espagne, selon les estimations de la fondation internationale Wassu-UAB, mais il n’existe toutefois pas de registre médical officiel.

. Opinion internationale - Femmes au pouvoir en Amérique latine, l’arbre qui cache la forêt ?
L’Amérique latine est souvent citée en exemple en ce qui concerne l’inclusion des femmes en politique. De nombreuses femmes sont arrivées à des postes clés, ces dernières années. On peut citer, parmi elles, Michelle Bachelet au Chili, Christina de Kirchner en Argentine ou encore Dilma Roussef au Brésil. De nombreux efforts ont été faits pour assurer l’égalité des genres au sein des différents pays du continent. Pourtant les discriminations restent très présentes et la violence vécues par les femmes une réalité bien souvent sous-estimée. Il ne suffit pas simplement d’élire des femmes pour faire changer les mentalités et renverser les rapports de pouvoir entre les genres.

. Libération - « Le féminisme radical » a créé les prêtres pédophiles
Le cardinal américain ultraconservateur Raymond Burke lance une charge totalement délirante contre le féminisme. Figure de la frange la plus conservatrice de l’Église, celui qui, l’année dernière, a été démis de ses fonctions à la tête de la plus haute cour du Vatican par le pape François, estime que « le féminisme radical, qui agresse l’Église et la société depuis les années 1960, a laissé les hommes très marginalisés ». Le féminisme pousse l’Église, selon lui, à « constamment se pencher sur les problèmes des femmes au lieu d’aborder les questions importantes et critiques des hommes » comme « les dons particuliers que Dieu donne aux hommes pour le bien de la société ».

. Le Journal de Montréal - Les "travailleuses du sexe" veulent s’en sortir
Une enquête réalisée auprès de 76 femmes prostituées de la région de Québec démontre que la grande majorité aimerait exercer un nouveau métier ou retourner en formation. On constate la nécessité d’un continuum de soutien, allant de l’intervention de crise, à la formation, l’éducation et l’emploi, en passant par la couverture des besoins de base.

. Le Parisien - Zoom : qui sont les filles de Charlie Hebdo ?
La rédaction s’est féminisée ces dernières années », explique Caroline Fourest, une ancienne collaboratrice, jointe au téléphone. « Charlie est devenu le plus féministe des journaux ! ». Catherine Meurisse, 34 ans, scénariste de bandes dessinées, est arrivée en retard à la conférence fatale de Charlie Hebdo. Corinne Rey, dite « Coco » a ouvert la porte aux terroristes sous la contrainte, réchappée du massacre en se cachant sous un bureau. Sigolene Vinson a été mise en joue et épargnée parce qu’elle était « une femme ». La chroniqueuse Elsa Cayat n’a pas eu cette chance. Elle gisait déjà à terre, assassinée.

. La Presse - Charte de la laïcité : « une clause grand-père » prévaudra
Attentats à Paris ou pas, le Québec doit avancer dans le débat sur la laïcité, a affirmé lundi le candidat à la direction du Parti québécois Bernard Drainville. « On ne doit pas se faire dicter nos débats et nos choix démocratiques par les extrémistes. Les intégristes, ils n’en veulent pas, de la laïcité, a-t-il dit. De repousser un débat comme celui-là et de s’empêcher d’en discuter parce qu’il y a des attentats, c’est comme si on reculait devant eux. Et moi, je refuse de céder un pouce à ces gens-là. »

. Irréductiblement féministe - Je suis féministe, je suis Charlie
« Je Suis Charlie » n’a jamais voulu dire : je valide tout le contenu de Charlie Hebdo, mais je suis pour la liberté de la presse, la critique des religions et leur caricature. Bien sûr, Charlie n’était pas assez féministe, la gauche ne l’est jamais assez, mais son engagement contre le sexisme des religions en faisait un allié incontestable. N’oublions pas que des articles pro-féministes ont été publiés dans le magazine, ni le dessin de Charb en réponse aux 343 salauds ! Les unes sur l’avortement, la fête des mères « Vive la pilule », la GPA (un couple et une esclave), etc. ne nous ont pas échappé non plus et nous savions notamment Charb et Gérard Biar rédacteur en chef, pro-féministes et abolitionnistes de la prostitution.

. Le Devoir - Une commission interaméricaine demande une enquête nationale
Les femmes autochtones du pays sont victimes d’un « schéma de violence et de discrimination » auquel le Canada doit s’attaquer, et ce, en étudiant les causes profondes de ces problèmes à l’échelle nationale, selon la Commission interaméricaine des droits de l’homme. L’agence continentale est la dernière à enjoindre à Ottawa de tenir une enquête nationale sur les femmes autochtones assassinées ou disparues. Les groupes autochtones espéraient que ce nouvel appel convaincrait le gouvernement d’obtempérer, mais le fédéral a rapidement dit non une fois de plus.

. Marianne - Charlie Hebdo : des combattants de la laïcité cible privilégiée des islamo-gauchistes
Pendant des années, "Charlie Hebdo" fut la cible d’associations, d’avocats, de journalistes de la mouvance islamo-gauchiste, et particulièrement du Parti des indigènes de la République qui qualifiait régulièrement le journal d’ "islamophobe". Jeannette Bougrab, ex-secrétaire d’État et compagne de Charb, a directement accusé ces milieux d’avoir mis le feu aux poudres. "On peut être laïc, tolérant et accepter que la religion soit dans un espace, une sphère privée."

. ReSPUBLICA - Rester Charlie
Au moment de l’affaire des caricatures de Mahomet, trop de voix s’étaient fait entendre pour dire que Charlie Hebdo était allé trop loin, qu’il convenait de faire « bon usage » de la liberté d’expression et de ne pas allumer le briquet à proximité de matière explosive. Comme si les musulmans étaient des barils de poudre, régissant mécaniquement à des phénomènes physiques, et non des sujets libres, capables de réfléchir, de se diviser, et de comprendre ce qu’est la liberté d’expression. La liberté d’expression comprend aussi le droit de rire du sacré, c’est-à-dire de désacraliser tout ce que l’on peut fétichiser.

. Voir - Charlie Hebdo : le refus de "nommer la chose" entretient la confusion
Les auteurs de la tuerie se réclament eux-mêmes de l’islam. Et les djihadistes accusent les non djihadistes de ne pas pratiquer le « vrai islam ». À qui appartient-il de dire que leurs gestes sont contraires au « vrai islam » ? Qui peut définir ce qu’est le bon islam et un mauvais islam alors que cette religion n’a aucune autorité théologique pouvant assurer l’adaptation de la doctrine à l’évolution sociale ? Aurait-on par ailleurs oublié que le procès intenté à Charlie Hebdo en 2006 l’a été par la Grande mosquée de Paris, l’Union des organisations islamiques de France et la Ligue islamique mondiale ?

. Les Nouvelles/News - Le prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes célèbre les artistes
Au Musée d’Art moderne de la ville de Paris, en ce triste vendredi 9 janvier 2015, le coeur n’y était pas tout à fait. Mais, comme prévu, le prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes 2015 a été remis au National Museum of Women in the Arts (NMWA) de Washington, D.C. L’histoire de l’art, comme l’Histoire tout court, fait l’impasse sur les femmes (moins de 5% de femmes dans l’Histoire). Pour rendre visibles les artistes, un musée les met à l’honneur. Le NMWA « est toujours le seul musée au monde consacré exclusivement à la reconnaissance du talent créatif féminin ».

. Marie-Claire - Les femmes et les jeunes filles sont les nouvelles armes de Boko haram
La terreur règne au Nigeria. Jusqu’où va aller la secte Boko Haram dans son combat pour imposer un Etat islamique rigoriste ? Alors que plusieurs milliers de personnes ont été tuées dans le Nord Est du pays, les attentats suicide se multiplient et femmes et fillettes sont désormais utilisées comme des armes de destruction. Le 10 janvier, une fillette de 10 ans s’est fait exploser dans un marché bondé de Maiduguri, grande ville du nord-est du Nigeria, tuant 19 personnes.

. La Presse - Charlie et Sherbrooke
L’ouragan sévit toujours. On saura plus tard ce qui a été détruit. Et bien plus tard encore, comment reconstruire. Le sujet est tellement énorme qu’hier je me suis accrochée à une petite pensée précise. Une pensée pour la femme et les enfants de Raif Badawi, le blogueur saoudien qui, pendant que les tueurs de Charlie Hebdo étaient encore barricadés et que la France s’enfonçait dans ses drames, recevait hier matin les 50 premiers coups de fouet d’une sentence immonde.

. Tailspin - Pour mes élèves de Seine Saint-Denis
Ce jeudi, j’ai un silence complet lorsque je m’exprime devant eux. Un silence respectueux, attentif, plein. Voici ce que je leur ai dit. Je veux vous parler de ce qui s’est passé hier. Je vais vous dire ce que je ressens, et après vous me direz ce que vous, vous ressentez. Je vais vous raconter deux ou trois choses personnelles, parce qu’il est vraiment important que vous compreniez que ce que je vous dis est personnel. Je vais vous dire pourquoi je suis extrêmement triste, choquée, et inquiète après ce qui s’est passé hier.

. Le Journal de Montréal - Une experte à Harvard : islam et démocratie ne vont pas de paire
Pour la Somalienne et Néérlandaise Ayaan Hirsi Ali, il n’y a aucun doute : l’islam et la démocratie sont incompatibles. C’est une religion qu’elle connaît bien : née en 1969 elle s’est fait exciser à l’âge de cinq ans. La Somalienne dit constater que l’islam, le christianisme et le judaïsme sont incompatibles avec la démocratie. Sauf, précise-t-elle, que le christianisme et le judaïsme se sont réformés. Ce qui n’est pas le cas de l’islam. Il faut arrêter, dit-elle, de soutenir que la violence des extrêmistes n’a rien à voir avec leur religion, de peur d’offenser les leaders musulmans. Arrêter de séparer les gestes des idéaux qui les inspirent.

. Touscoprod - Les yeux de mon père
Il s’agit de montrer d’une part que les effets de l’inceste sont propres à chaque victime, et ce, même au sein d’une fratrie, et d’autre part que l’inceste du père représente une forme de violence bien spécifique, liée notamment au statut patriarcal au sein de la famille et plus largement au sein de la société. Malgré l’évolution des mentalités, la figure du "pater familias" reste omniprésente dans notre société. Le père vu comme une personne rassurante, prudente, fiable, soucieuse des intérêts de sa famille, en fait un individu intouchable presque déifié. Y porter atteinte serait remettre en cause la cohésion familiale, détrôner un « quasi-roi ».

. Le Devoir - Le séisme d’Haïti, cinq ans plus tard. Un désastre de trop
Haïti a subi plus que sa part de catastrophes naturelles, sans compter les crises politiques. En janvier 2010, ce pays portait encore des traces des ouragans et des déluges qui l’avaient frappé au cours des années précédentes. Il ne manquait plus qu’un séisme majeur pour compléter la longue liste des désastres auxquels il semble abonné. Dossier. Avant le séisme, Haïti était le pays le plus démuni de l’hémisphère occidental. Des progrès ont été réalisés, notamment dans l’accès à l’enseignement primaire. La pauvreté a quelque peu reculé ces dernières années, mais six millions d’Haïtiens vivent encore avec moins de 2,50$ par jour.

. Les Nouvelles/News - Les femmes scientifiques ont la parole
Pour une fois, la parole penche en faveur des femmes. Dans son édition de janvier, la revue scientifique Nature a demandé à « 9 leaders scientifiques » de partager leurs aspirations pour 2015. Et sur ces 9 personnalités du monde des sciences, comme si de rien n’était, ce sont 8 femmes qui s’expriment. Deux semaines plus tôt, ce sont 4 femmes qui figuraient parmi les 10 personnalités scientifiques ayant marqué, selon Nature, l’année 2014.

. Sisyphe et Le Devoir - L’islamisme radical : l’Ailleurs est ici
Les démocrates du monde entier, du Nord et du Sud, toutes religions confondues et sans religion, doivent se mobiliser ensemble contre la violence, contre le fanatisme, contre l’extrémisme, contre le sexisme, contre le radicalisme, contre le djihadisme et contre l’hypocrisie des dirigeants qui banalisent la menace des intégrismes et qui ferment les yeux sur ces enjeux qui minent les fondements mêmes de notre démocratie. Désormais, l’Ailleurs est ici, et il en va de la sauvegarde de nos valeurs communes, de la liberté, de l’égalité et des droits de la personne.

- Mediapart - Publicis et Tefal invitent à la violence conjugale
On y observe donc une femme allongée sous la planche à repasser et menacée d’un fer qui s’apprête à la frapper. Le slogan "respect your clothes" (respectez vos vêtements) nous indique que la femme a mal fait son travail et qu’elle est ainsi punie. Les "créatifs" ont voulu montrer la femme, renversée sur le sol, maintenue par la chemise et la planche qui la prolonge (de la même couleur). C’est donc tout un corps qui l’écrase et lui fait violence. La femme terrorisée, détourne le visage et hurle.

. L’Actualité - N’est pas « Charlie » qui veut
Il aura fallu une tragédie, une boucherie dans la salle de rédaction de Charlie Hebdo pour que nous, des médias, réagissions collectivement. Dix collègues tués, une dizaine de blessés et deux policiers abattus ! Tout ce sang pour nous faire sortir de notre réserve prudente de gens menant une vie confortable. Quand Charlie Hebdo, par solidarité avec le quotidien danois Jyllands Posten, qui les avait commandées, a publié les caricatures de Mahomet en février 2006, bien peu de quotidiens ont emboîté le pas. C’est pourtant à ce moment-là que la solidarité aurait été la plus efficace.

. L’Express - Belgique : un violeur emprisonné depuis 30 ans sera euthanasié le 11 janvier
La demande de mourir de Frank Van Den Bleeken avait été acceptée en septembre dernier. Le prisonnier belge condamné pour plusieurs viols et un meurtre sera euthanasié par injection létale dimanche 11 janvier, à la prison de Bruges. Frank Van Den Bleeken a passé les trente dernières années en prison après de multiples condamnations pour viol et un assassinat. Il se considère lui-même comme une menace pour la société, a refusé sa libération anticipée, mais estimait ses conditions de détention inhumaines.

. Le Devoir - Les infirmières investies de nouveaux pouvoirs
Québec accordera de nouveaux pouvoirs aux infirmières, qui pourront sous peu prescrire certains examens et traitements, notamment en matière de soins de plaie, de contraception et de traitement des infections transmissibles sexuellement. Environ 8000 à 10 000 infirmières pourront assumer ces nouveaux actes, sur les 73 000 membres de l’OIIQ.

. Le Figaro - Elsa Cayat : la psy de Charlie Hebdo assassinée
Douze morts. Une femme. Une femme d’exception comme on dit des morts. Elle, le fut de son vivant. Elsa Cayat, 54 ans, était psychiatre et psychanalyste. Juchée sur des talons vertigineux, la joie aux lèvres, le rire puissant, l’irrévérence comme une conquête, elle avait rejoint Charlie Hebdo, comme on tombe amoureuse, raconte sa tante, dans une lettre ouverte bouleversante.

. Journal Mobiles - Le féminisme au quotidien - Passer de la théorie à la pratique
Mardi le 16 décembre dernier, Solidarité populaire Richelieu-Yamaska conviait la population maskoutaine à l’un de ses déjeuners mensuels au Restaurant Lussier. Selon les travailleuses et les membres du centre, pour vivre le féminisme au quotidien, il est primordial de vivre ce qu’on veut apporter dans la communauté que ce soit en ce qui a trait aux valeurs mises de l’avant dans les processus décisionnels, la visibilité ou encore l’approche d’éducation populaire.

. Les Nouvelles/News - Dix citations (féministes) de femmes inspirantes pour 2015
Mieux vaut se souvenir de ces femmes qui ont pris la parole pour militer pour l’égalité et défendre le féminisme. Elles l’ont dit en 2014, et nous pourrions nous en inspirer pour 2015, que ce soit pour réfléchir ou pour agir. L’égalité n’est pas une option, mêlons-nous de ce qui se passe au-delà des frontières ! » Qui l’a dit ? Anne Hidalgo, la 1ère femme Maire de Paris.

. Le Devoir - Charlie Hebdo et nous - Pour la liberté d’expression, pour rester vivants
Que de mots en ce mercredi noir, que de photos, que de dessins, que de soutien. Mais tout en creux, le vide. Que reste-t-il au juste de la liberté d’expression dans nos pays qui s’en sont fait un repère de civilisation ? La censure des pouvoirs a évolué, empruntant depuis plusieurs années déjà les formes de la mise en demeure.

. Radio-Canada - Une voix anticonformiste s’éteint : Jean-François Nadeau sur la mort de Charb
« Charb n’aurait pas parlé d’une attaque contre la presse », croit Jean-François Nadeau. Il aurait plutôt condamné « une attaque contre une forme différente de pensée ». Le directeur adjoint de l’information du Devoir a réagi sur nos ondes à la mort de Stéphane Charbonnier, l’un des dessinateurs vedettes de Charlie Hebdo, qu’il connaissait bien. Les assaillants ont utilisé « la façon la plus brutale de faire taire quelqu’un, mais de loin la moins intelligente », résume Jean-François Nadeau.

. Le Devoir - Au nom des femmes
Il y a bien la rue Jeanne-Mance, le parc Idola-Saint-Jean, le parc Judith-Jasmin et d’autres lieux rappelant de grandes Montréalaises, mais les femmes demeurent encore sous-représentées dans la toponymie de la métropole. Projet Montréal croit que la Ville devrait faire des efforts supplémentaires pour viser la parité dans les noms de lieux publics. La toponymie montréalaise compte quelque 6000 noms. Or, seulement 6% d’entre eux sont des noms de femmes et 51% des noms d’hommes.

. Ufunk - L’incroyable propagande contre le vote des femmes des années 1900-1914
Toutes les avancées sociales, de l’abolition de l’esclavage à la reconnaissance des droits des femmes, se sont toujours heurtées au conservatisme et aux valeurs traditionnelles. Voici une sélection des cartes postales des années 1900-1914, issues de la propagande contre le droit de vote des femmes et les suffragettes, où le changement est présenté comme une attaque directe contre les valeurs de la famille et la place de l’homme dans la société, renvoyant les maris à la maison pour s’occuper des enfants… Des images vraiment étonnantes et édifiantes issues des collections des professeurs Catherine H. Palczewski et June Purvis.

. Radio-Canada - Carnage au coeur de Paris, Charlie Hebdo visé

Douze personnes - 2 policiers et 10 journalistes - sont mortes et 10 autres ont été blessées mercredi lors d’une attaque à la kalachnikov et au lance-roquette menée par au moins deux hommes cagoulés au siège du journal satirique Charlie Hebdo à Paris. La fusillade a eu lieu dans le hall et devant le siège de l’hebdomadaire. Les auteurs de la fusillade auraient crié « nous avons vengé le prophète » avant de prendre la fuite, ont indiqué des témoins. Les dessinateurs et caricaturistes - connus sous leur nom de plume : Cabu, Charb, Tignous et Wolinski - ont été tués au cours de l’attaque.

. Le Devoir - 2014 : rétrospective féministe
Tout le monde semble s’entendre sur le fait que 2014 aura été une année féministe, ou du moins une année durant laquelle le féminisme aura été visible sur la place publique. Je pourrais me lancer dans une rétrospective et faire le décompte de l’année en nommant les grands moments qui ont marqué les femmes et le féminisme au cours des 12 derniers mois. Mais je n’aime pas les rétrospectives, et surtout pas celles qui mettent en boîte le féminisme.

. L’Encyclopédie de l’Agora - Aimer la vie jusqu’à la poésie
Un entrefilet dans "Le Devoir", une lecture à Radio Ville-Marie, une voix familière qui me dit, sans droit de réplique : fais attention à cette femme, à ce livre, Recommencements. Les choses essentielles ne s’enseignement pas, dit Platon dans la Septième lettre, « elles se donnent à ceux qui, à partir d’une petite indication, sont capables de trouver par eux-mêmes, » elles vont ensuite d’âme à âme, comme les feux qui s’allument dans les collines un soir de fête. C’est par un tel soir de fête que la poésie d’Hélène Dorion m’a été révélée. Et ce feu dans la colline me convenait si bien à ce moment qu’il en a allumé d’autres en moi.

. Ressources Prostitution - "Chaque fois que nous prenons la parole, les féministes ’pro sexe’ font de leur mieux pour nous faire taire"
Nous qui disons la vérité sur l’industrie mondiale du sexe nous trouvons parfois à deux doigts du désespoir, écrasées sous le poids du préjugé populaire en vigueur, ancré qu’il est dans l’ignorance, à la fois volontaire et maligne, et dans l’inconscience, parfois innocente et, quand elle l’est, d’autant plus frustrante. Nous savons que le patriarcat tire bénéfice de l’existence même de l’industrie mondiale du sexe et de l’anéantissement de la vie d’innombrables femmes. Il est donc exaspérant pour nous toutes d’entendre des féministes libérales régurgiter le discours patriarcal qu’elles ont personnellement acheté et qu’elles essaient de nous vendre, celui selon lequel le noir est le blanc, le haut est le bas, et l’emprisonnement est libérateur.

. Huffington Post Québec - Construire la paix sans la religion
Chaim Steinmetz, rabbin de la synagogue Tifereth Beth David Jerusalem à Côte-Saint-Luc, écrivait que « le désir d’universaliser sa propre vision du monde » était la principale cause des conflits politiques dans le monde. M. Steinmetz devrait pourtant savoir que les monothéismes sont des religions intransigeantes qui s’accommodent généralement bien mal de l’ouverture à l’Autre. Malgré certaines qualités théologiques, les religions abrahamiques - et en particulier l’islam - sont des systèmes religieux rigides et exclusivistes qui ne peuvent être admirés pour leur « vocation pacifique ».

. Les Nouvelles/News - Sud-Ouest ne veut pas voir certaines femmes
Cachez ces Prix Nobel et femmes de pouvoir… Selon le quotidien, les rares femmes qui ont marqué 2014 sont une star de téléréalité et une "compagne de". A l’issue d’une année où Anne Hidalgo est devenue Maire de Paris, où Malala Yousafzai a reçu le prix Nobel de la Paix, où l’actrice Emma Watson, ambassadrice d’ONU-Femmes, chargée de promouvoir la campagne ’He For She’ a fait un discours magnifique à l’ONU, où l’Iranienne Maryam Mirzakhani a reçu la Médaille Fields, qu’on appelle parfois le « Prix Nobel des Mathématiques ».

. Le Devoir - L’année du ras-le-bol
Les sociologues des temps futurs expliqueront bien un jour pourquoi, en l’an de grâce 2014, les femmes ont enfin dit tout haut, et en nombre, et dans tous les milieux, ce qui avait été jusque-là vécu en silence, ou limité aux confidences. Émettons néanmoins l’hypothèse que les réseaux sociaux, ceux-là mêmes que l’on dénonce si souvent pour leur superficialité et leur propension à intimider, ont permis de libérer la parole. Surtout, les réseaux sociaux sont le lieu d’un discours sans filtre, et c’est justement ce filtre qui a de tout temps nui aux femmes.

. Huffington Post Québec - Propos sexistes sur Facebook : l’Université Dalhousie suspend 13 étudiants en médecine dentaire
D’après des informations divulguées par le réseau CBC, la page Facebook s’adressant aux étudiants de sexe masculin leur demandait de voter afin de savoir avec quelle étudiante ils aimeraient avoir un rapport sexuel violent et blaguait sur l’utilisation de chloroforme sur les femmes. Le recteur Florizone a qualifié les propos de cette page Facebook de profondément offensants et de complètement inacceptables.

. Le Monde - En RDC, l’hôpital du docteur Mukwege, l’homme qui "répare les femmes", perturbé
Des organisations non gouvernementales du Sud-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, ont demandé aux autorités congolaises de débloquer les comptes de l’hôpital de Panzi, spécialisé depuis une quinzaine d’années dans la prise en charge de femmes victimes de violences sexuelles. Depuis le 31 octobre, l’établissement public, plusieurs fois primé pour son travail auprès de femmes violées, a vu ses comptes saisis par le "pouvoir", un procédé que la direction juge "discriminatoire". Lire aussi : Dans l’est du Congo, les viols comme armes de guerre.

. Le Courrier international - Au pays d’Aung San Suu Kyi, les femmes sont harcelées
Cela arrive régulièrement à Rangoon : une femme qui se rend au travail ou à l’université monte dans un bus bondé et sent soudain un homme se coller contre elle. Souvent, elle est trop effrayée pour lui dire d’arrêter et l’homme poursuit impunément ses attouchements. Face à ce problème bien connu de harcèlement sexuel dans les transports en commun de Rangoon, les autorités locales ont annoncé leur intention de mettre en place d’ici à la fin de l’année un service de bus réservés aux femmes (aux heures de pointe). Mesure controversée.

. Libération - Simone et Simone, nos héroïnes
Nous en France on a eu deux « Simone » combattantes des droits des femmes. Un prénom de l’avant-guerre. Simone de Beauvoir, bien sûr, et son Deuxième Sexe provocateur, publié en 1949, qui lui valut des insultes de ses camarades intellectuels masculins mais restera le livre de référence du XXe siècle des femmes. Et Simone Iff, la combattante de terrain, qui vient de mourir, à 90 ans. Deux « Simone » à notre Panthéon de l’histoire des Françaises. Deux révolutionnaires. J’ai eu la chance de les connaître toutes les deux, femmes fortes et radicales pourtant venues de la bourgeoisie traditionnelle.

- Voir aussi les fils de presse et les infolettres de Sisyphe des années et des mois antérieurs à gauche dans cette page ou dans la rubrique ICI.

Mis en ligne sur Sisyphe, janvier 2015


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Sisyphe


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2015
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin