| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 9 juin 2010

L’intégrisme religieux menace-t-il nos droits ?

par Louise Mailloux, porte-parole du Collectif citoyen pour l’égalité et la laïcité (CCIEL)






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


La religion à l’école n’est pas un remède à la radicalisation
Projet de loi 62 - Une proposition qui ne permet pas de protéger le droit des femmes à l’égalité
Maroc - Interdiction du burkini et offensives islamistes
Burkini, voile : face aux polémiques et aux impasses, il faut relire Simone de Beauvoir
Le burkini est-il le dernier attentat islamiste en France ?
Soirée de solidarité avec Djemila Benhabib, le 12 septembre à Montréal
De l’emploi du terme "islamophobie"
Rimbaud et le burkini
Athlètes voilées aux JO : un petit pas en avant… ou un grand en arrière ?
Soutien à Djemila Benhabib - La liberté d’expression mise à l’épreuve par l’islam politique
Dénuder une Copte, c’est halal !
Lutte à la radicalisation - De la liberté religieuse à l’extrémisme, il n’y a parfois qu’un pas
La liberté d’expression au Québec, un joyau toujours menacé
Les vœux "pieux" des concepteurs du cours Éducation et Culture religieuse (ÉCR)
Sortir du manichéisme. Des roses et du chocolat
Le ministère de l’Immigration refuse d’entendre l’AQNAL à la commission parlementaire sur le projet de loi 77
L’obscurantisme ou les Lumières : le Québec doit choisir
Quel que soit le rôle de l’impérialisme, le groupe armé État islamique est responsable de ses actes
Vous n’avez pas le monopole de la dignité !
L’ennemi, c’est l’islam politique, pas les musulmans
Motion sur l’islamophobie - L’errance de nos élus
Lettre ouverte à Françoise David : "Vous faites des amalgames inacceptables"
Christine Delphy, la supercherie
"One Law for All" demande au gouvernement britannique une enquête sur les tribunaux islamiques
Les beaux malaises face à l’intégrisme
NOUS sommes en train de nous faire massacrer par VOTRE ennemi secondaire !
L’islamisme radical : l’Ailleurs est ici
Après le massacre à Charlie Hebdo, soutenons ceux qui se battent contre la droite religieuse
Plainte à l’ombudsman de Radio-Canada au sujet de l’émission "Enquête" du 27 novembre 2014
Lettre au premier ministre - M. Couillard, un Québec laïque, ça presse !
La laïcité n’est pas derrière mais devant nous et sa défense est plus que nécessaire
La "communauté musulmane" n’existe pas
Soutenons Louise Mailloux ! Protégeons la liberté d’expression
Radio-Canada RDI manipule l’information en faveur de l’islamisme : un exemple
Je croirai les dirigeants islamistes quand...
Des messagères de l’intégrisme islamique
La FIQ prend position en faveur de la Charte de la laïcité québécoise
FFQ et ÉG du féminisme - L’esprit partisan est-il à l’origine d’attaques virulentes contre des féministes ?
Pour une reconnaissance de la laïcité au Québec - Lancement et causerie chez Olivieri
Comment la laïcité peut changer notre monde
Protection de la laïcité : prière de légiférer !
Prédicateurs islamistes à Montréal - Comment pourrais-je me taire ?
Une intégration réussie, c’est l’adhésion à un socle commun enrichi de diversités culturelles
Laïcité et jugement au Saguenay - Pourquoi pas une prière pour Bernard ?
La prière à Saguenay : quelques mensonges du maire Jean Tremblay
Ni Allah, ni Maître. Entrevue avec la réalisatrice Nadia El Fani
Exposition "Et voilà ! Le voile musulman dévoilé !"
Cessons de nommer "islamophobie" et "blasphème" toute critique de l’islam
Gouvernement Harper - Le Bureau des évangéliques
Le nikab, ce cachot pour femmes
Laïcité et diversité - Les angles morts des paradigmes de lecture de la diversité
Les enjeux du refus de la mixité : le contrôle social des femmes
Le niqab au Tribunal : primauté du droit ou de la religion ?
Canada - Le niqab au Tribunal - Une répétition de l’affaire Personne ?
Plaidoyer en faveur des droits universels - L’universalisme menace-t-il la diversité culturelle ?
Pour une perspective laïque et féministe du monde
La laïcité est un outil essentiel qui permet aux femmes de continuer d’avancer
L’innocence de l’Occident ou la liberté d’expression menacée
La laïcité est un facteur d’intégration et d’émancipation
La sexualité dans l’islam : une arme politique
La Coalition Laïcité Québec demande aux candidat-es de se prononcer sur la laïcité
Les participantes aux États généraux sur le féminisme demandent d’agir contre les intégrismes religieux
La oumma couve dans le ventre des femmes
Non à la souveraineté multiculturaliste de Québec solidaire
Le niqab devant les tribunaux - Les raisonnements douteux du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes
Polygamie - La liberté de religion comporte des limites
Charia au Québec - Des propos qui méritent d’être dénoncés
Djemila Benhabib – Une pensée articulée et un ardent plaidoyer contre l’islamisme politique
Paris - L’extrême-droite catholique manifeste contre la christianophobie et les islamistes sont à ses côtés
« Vers l’obscurantisme » islamiste ? La députée Fatima Houda-Pepin s’inquiète pour la Tunisie et, surtout, pour la Libye
Procès de la famille Shafia - La jeune fille de 13 ans était derrière le volant, selon la preuve policière
Une propagandiste de l’islamisme bientôt collaboratrice de Radio-Canada
La laïcité, facteur d’intégration dans la société québécoise
La nécessaire laïcisation de l’éducation au Québec
Affirmer la laïcité, un pas de plus vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes
Le Mouvement laïque québécois et les symboles religieux autres que chrétiens
La laïcité sans compromis quant aux droits des femmes
La police de Toronto banalise les menaces de mort d’une intégriste islamiste contre Tarek Fatah
Lettre pour la pluralité des voix en matière d’islam et POUR la liberté de conscience !
Motion contre le kirpan - Le Québec et le multiculturalisme
Beaucoup de musulmans tentent de masquer des vérités laides : "Oui, l’islam permet au mari de battre sa femme"
Religion dans les garderies au Québec - Le commerce des petites âmes
Les enjeux de la laïcité selon la revue Spirale. Un dossier à consanguinité élevée !
Déclaration du Manifeste des libertés à propos des récents attentats contre des citoyens de confession chrétienne d’Irak et d’Égypte
Les musulmans du Québec
Prix Droits et Libertés - La Commission des droits de la personne erre plus que jamais
Guy Rocher - La laïcité tout court
La laïcité a-t-elle tué l’athéisme ?
"Une femme en colère", de Wassyla Tamzali
Une femme devenue prêtre
Le respect des convictions, fondement de la neutralité de l’État et de la laïcité
S’opposer à Hassan Al-Banna et aux Frères musulmans ne constitue pas du racisme
Vatican - Silences déplorables, condamnations impitoyables
Les adieux au cardinal Ouellet - Le « sacré » peut-il tout excuser ?
L’Afeas prend position pour une Charte de la laïcité, un système de santé public et des soins palliatifs accessibles
Jugement Dugré - Le cours Éthique et culture religieuse devant la Cour supérieure
Phyllis Lambert et Serge Joyal défendent les Frères Musulmans au détriment de la liberté
Jugement sur le cours Éthique et de culture religieuse - Au royaume de la confusion
La protection juridique de la laïcité : essentielle au maintien de la cohésion sociale
Cours Éthique et culture religieuse - L’éthique, la culture et le juge
Cours d’éthique et de culture religieuse - La Cour supérieure du Québec exempte le collège privé Loyola
Colloque Égalité et Laïcité, quelles perspectives ?
Voile intégral en France : un projet de loi d’interdiction totale présenté en mai
Tariq Ramadan et un radicalisme qui ne dit pas son nom
Tariq le terrible
Église catholique - Le mur du silence
Laïcité - Un manifeste tendancieux
Pour un Québec laïque et pluraliste
Laïcité au Québec - Protéger les valeurs fondamentales propres à l’Occident démocratique
Accommodements pour motifs religieux - Où loge l’intolérance ?
Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
Québec - Un féminisme de plus en plus gangrené par le relativisme
L’égalité d’abord, la liberté religieuse ensuite
Le manifeste des pluralistes : un manifeste raciste et antiféministe
La France et la burqa - Une audace à saluer
Manifeste pour le respect du principe de l’égalité entre les hommes et les femmes
Écoles privées - Le retour tranquille de la religion
Féministes en mal de laïcité
Interdiction du voile intégral au Canada - Lettre ouverte à Michael Ignatieff, chef du Parti libéral
Quand religion et égalité des femmes font les manchettes
Tolérance ou laïcité
Laïcité au Québec - Le pluralisme comme incantation
Port des signes religieux dans la fonction publique - En réponse au Manifeste pour un Québec pluraliste : Pour une laïcité active et positive
Laïcité – Le pari risqué de Québec solidaire et de la Fédération des femmes du Québec
Demander une charte de la laïcité, c’est faire appel à la conscience individuelle et collective
La laïcité et le voile... Osons dire les vraies choses
La laïcité est une exigence démocratique
Laïcité et droits des femmes : trois questions à Chahla Chafiq
Appel à soutenir le Bureau Laïque International
La présidente de Regards de femmes, Michèle Vianès, a reçu les insignes de la Légion d’Honneur. Son allocution
Projet de loi 16 - La conquête de l’égalité, un vrai rocher de Sisyphe
Projet de loi 16 - La CSN réclame toujours une charte de la laïcité
Projet de loi 16 - Pour la FTQ, ce projet de loi doit être retiré
Le SFPQ demande au gouvernement de surseoir au projet de loi 16 et d’adopter une charte de la laïcité
 Seule une charte de la laïcité permettra de poser les balises des accommodements raisonnables
Les accommodements religieux et le projet de loi 16
Interview avec Djemila Benhabib
Livre : "Ma Vie à contre-Coran", une femme témoigne sur les islamistes
Les femmes se souviennent du rôle répressif de l’Église au Québec
L’angle politique du débat sur la laïcité
Le féminisme vu par Mgr Louis-Adolphe Paquet en 1919
Laïcité et égalité : quel projet pour le Québec ?
Québec - Signes religieux dans les services publics : "La FFQ ne me représente pas"
Vingt ans de combat contre le voile : 1989-2009
Islamisme radical : soutenir une "victime" favorable à l’obscurantisme fanatique ?
La légitimité du féminisme laïque
L’après-discours d’Obama - Les femmes, boucs émissaires
France - Le Collectif pour la promotion de la laïcité veut faire annuler le décret imposé par Nicolas Sarkozy en faveur du Vatican
Nous avions jadis les mêmes ennemis : le patriarcat et les lois divines
Femmes sous lois musulmanes (WLUML) demande la révocation de la Résolution de l’ONU sur "la diffamation des religions"
"Aucune religion ne prône l’égalité entre les hommes et les femmes" - Talisma Nasreen
Une Église machiste et autoritaire
Lettre au président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec
Dieu existe et il est partout
"Ma vie à contre-coran", de Djemila Benhabib
Quand on préfère les cierges aux lumières...
Défendre les droits des femmes face au fondamentalisme religieux : une exigence démocratique
S’indigner au lieu de se résigner devant le fondamentalisme islamiste
Des religions pour quel dialogue ?
Quand la religion freine l’intégration des femmes
Les valeurs communes du Québec : pour les personnes immigrantes seulement ?
Le rapport Bouchard-Taylor est insensible à l’égalité des sexes
L’autodiscrimination, "jackpot" pour les intégristes
Démocratie et égalité des sexes : fine analyse et synthèse remarquable
Création du réseau À HAUTE VOIX pour interpeller les élus
Pourquoi nous ne souhaitons pas la bienvenue au pape
Fanny Truchelut doit être relaxée
Laïcité et résistances démocratiques
L’idée de Dieu est un "produit des faiblesses humaines", la Bible, "plutôt enfantine" (Albert Einstein)
Le corps des femmes, lieu commun
Y aurait-il des femmes plus aptes à la liberté que d’autres ? Réponse à Françoise David
Rapport Bouchard-Taylor - Un rendez-vous manqué pour les femmes
Laïcité et accommodements raisonnables au Québec
Rapport Bouchard-Taylor - L’art "scientifique" de noyer le poisson
Des féministes dans la fosse aux lionnes de la Commission Bouchard-Taylor
L’égalité entre les femmes et les hommes mise entre parenthèses
Un féminisme non interventionniste face à l’extrémisme religieux
La mort d’Aqsa Parvez, attribuée à son père, est le résultat d’un choc culturel
Les lois officielles et les lois du ciel
Accommodements raisonnables. Droit à la différence et non différence des droits
Accommodements et cultures - La laïcité pour éviter la fragmentation de la société
Religions, femmes et fondamentalismes
"Accommodements raisonnables" - Affirmer nos valeurs fondamentales pour mieux vivre la pluralité
Maintenir notre engagement envers toutes les Aqsa Parvez
Les extrémismes religieux et les droits des femmes
ONU - Vers un délit de "diffamation des religions"
Les accommodements religieux - Conflit de droits ou conflit de lois ?
Du voile et du viol
Laïcité : l’école et les enfants d’abord !
Le marketing du voile islamique
Éloge de la lâcheté - Lettre du Conseil du statut de la femme à "La Presse"
Yolande Geadah reçoit le Prix Condorcet 2007 du Mouvement laïque québécois
Conflit de droits : dilemme pour les juges ou simple mécanique juridique ?
Est-ce de l’islamophobie de critiquer l’intégrisme islamiste ?
Les accommodements raisonnables : quoi, comment, jusqu’où ?
La justice à l’épreuve de la diversité culturelle
Projet de loi 195 sur l’identité québécoise, présenté par Pauline Marois à l’Assemblée nationale du Québec
Lapidation de Ghofrane en France
La laïcité est l’affaire des femmes - Appel contre les résolutions de l’ONU sur la "diffamation des religions"
Synthèse des réflexions sur la question des accommodements raisonnables et les différences
Pourquoi l’ajout du droit à l’égalité entre les femmes et les hommes à la Charte québécoise énerve-t-il tant ?
L’affaire Truchelut - "Tu n’es pas maître dans ta maison quand nous y sommes."
Tolérer l’intolérable au nom de la diversité culturelle est une forme de colonialisme
Ayaan Hirsi Ali : l’errance d’une femme qui a osé parler
50 ans de droits des femmes en Europe : Où sommes-nous arrivées ?
Une comparaison réductrice de Christine Delphy
Les "différences culturelles" peuvent-elles excuser le sexisme ?
Le vote à visage découvert
C’est quoi être accommodant et raisonnable ?
La laïcité est l’affaire des femmes - Appel contre les résolutions de l’ONU sur la "diffamation des religions"
"Accommodements raisonnables" - Affirmer nos valeurs fondamentales pour mieux vivre la pluralité
Commission Bouchard-Taylor - Consultation publique sur les pratiques d’accommodement : citoyens et citoyennes pourront choisir entre plusieurs modes de participation
Accommodements pour obligations religieuses - Pour qui ? Pourquoi ?
Pratiques d’accommodements - La Commission Bouchard-Taylor consultera les citoyens et les citoyennes en septembre prochain
Les droits des femmes devant les fondamentalismes religieux
ONU - Vers un délit de "diffamation des religions"
Démocratie et obligations religieuses - L’impasse ?
Commission de consultation sur les pratiques d’accommodements reliées aux différences culturelles - Cherchez l’erreur
L’anecdote ou le fait de société
Les accommodants
Renforcer le caractère laïc de nos démocraties
Les limites de la tolérance et de l’accommodement







Que le cardinal Marc Ouellet soit contre l’avortement, c’est son droit le plus absolu mais qu’il parte en croisade pour recriminaliser celui-ci et imposer les valeurs de son Église aux femmes devrait nous inquiéter au plus haut point. Que l’islamiste Tariq Ramadan préfère la charia au droit civil n’a rien de bien étonnant mais qu’il vienne à Montréal pour inviter les musulmans à ne pas respecter les lois du pays lorsqu’elles contredisent leur religion, cela devrait nous inquiéter au plus haut point.

On reconnaît l’intégrisme religieux à sa capacité d’instrumentaliser la religion pour se rapprocher du politique et imposer ses valeurs à l’ensemble de la société. Voulant que les lois divines aient préséance sur les lois des hommes. On le présente habituellement comme un courant politique radical, minoritaire et marginal se développant à la périphérie de toute religion. Comme si l’intégrisme religieux était l’excroissance malsaine d’une religion, un élément fortuit et déplorable. Une espèce de tumeur dont la religion pourrait se débarrasser.

Une telle vision des choses permet de croire que la religion est bonne et que seul l’intégrisme religieux est mauvais. Qu’il faut donc respecter les religions mais combattre de toutes nos forces l’intégrisme. Cette distinction est d’ailleurs reprise dans la posture laïque qui éloigne la religion du politique mais la tolère dans la sphère privée en espérant qu’elle y demeure bien occupée à soigner les âmes.

C’est bien mal connaître les religions que de penser qu’elles se contenteront de la prière et croire qu’elles sont aussi inoffensives que les moutons. Les religions ont toujours eu des visées théocratiques et totalitaires et elles ont toujours combattu la démocratie, l’universalisme des droits de l’homme, la liberté de conscience et l’égalité des sexes. C’est d’ailleurs en combattant les religions que ces valeurs ont pu devenir notre héritage le plus précieux.

Intégrisme et religion

L’intégrisme religieux n’est pas la banlieue d’une religion, il en est plutôt le centre-ville. Il prend sa source dans la Torah, la Bible et le Coran, ces écrits que les religions propagent sur la planète depuis des millénaires et dans lesquels on affirme l’inégalité entre le croyant et les infidèles que l’on exhorte à tuer, l’inégalité entre les hommes et les femmes que le récit de la Genèse condamne à l’esclavage et à la soumission dès le début du monde, de même que la condamnation des homosexuel-les.

Ces textes considérés comme sacrés sont les assises des pires discriminations et ils sont une atteinte directe aux droits les plus fondamentaux. Ils sont le cœur et le ferment de tout intégrisme, en plus de formater l’esprit des croyants à devenir une proie facile pour ces militants politiques.

Lorsqu’à ses conférences Tariq Ramadan fait prier toute une salle, il faut comprendre que c’est le même Coran que tout le monde récite. Et ce n’est certes pas Flaubert ou Bug’s Bunny qui ont inspiré la Conférence des évêques catholiques du Canada lorsqu’ils se sont opposés au mariage gai mais bien le Lévitique de la Bible. Ceux qui ont fait sauter les tours jumelles à New-York n’ont fait qu’agir selon les prescriptions du Coran et ceux qui, aux États-Unis, assassinent des médecins pratiquant l’avortement trouvent leur justification dans le « Tu ne tueras point ! » de la Bible. Pourrait-on imaginer un intégriste sans Bible ou sans Coran ? J’en doute fort.

Dans le fond, la question que l’on devrait se poser, c’est : « comment les croyants font-ils pour s’accommoder de ces textes si haineux et si misogynes et ne pas devenir eux-mêmes des intégristes ? » Ceci demeure, il faut l’avouer, un bien grand mystère…

La misogynie de toutes les religions

On aura beau les interpréter ou les remettre dans le contexte autant que l’on voudra, la Bible et le Coran justifient la domination patriarcale et défendent un point de vue qui n’est pas compatible avec l’égalité des sexes. Et quand l’Église devient l’État, la liberté disparaît. La liberté des femmes d’abord, qu’on renvoie à la maison en contrôlant leur corps et leur sexualité comme le souhaitent les conservateurs chrétiens. Chez les musulmans, en les voulant vierges et excisées pour ensuite les faire disparaître sous le niqab ou la burqa, soumises à la loi du père, puis du mari.

Quand l’Église devient l’État, la liberté sexuelle est niée. La chasteté et la virginité des femmes sont glorifiées. Et dans certains pays musulmans, les femmes adultères sont fouettées ou lapidées alors qu’on emprisonne et qu’on pend les homosexuels.

Quand l’Église devient l’État, la liberté de conscience disparaît, l’apostasie est interdite et la liberté d’expression est réprimée par l’interdit du blasphème. Ces pratiques perdurent encore dans l’islam et même en Irlande où l’on vient de restaurer une loi sur le blasphème.

Quand l’Église devient l’État, les guerres de religions deviennent l’expression familière du vivre-ensemble, la liberté d’expression est muselée et les fatwas des imams condamnent à mort des écrivains, des artistes et des intellectuels, la démocratie disparaît et les lois divines servent de fondement à la justice des hommes. Les intégristes religieux s’emparent du pouvoir, la population est prise en otage et les droits humains sont bafoués.

Voilà autant d’atteintes à la liberté chaque fois qu’une religion se rapproche du politique parce qu’elles détestent la vie et que la liberté les effraie.

La séparation de l’État et de la religion

Lorsqu’au XVII ième siècle, John Locke propose dans sa Lettre sur la tolérance de séparer le religieux du politique, c’est parce qu’il avait compris à quel point toute religion porte en elle le germe de l’intolérance et de l’intégrisme, et que la fusion de ces deux univers produit un mélange explosif.

En séparant le religieux du politique pour le confiner à la sphère privée, la laïcité demeure encore la meilleure stratégie pour contrer l’intégrisme et préserver la sécularisation de nos sociétés. Mais il faut aussi reconnaître que cette stratégie a une bien grande faiblesse en laissant intacte la religion et la propagation de ses textes qui alimentent et fécondent l’intégrisme et ne sont rien de moins que des bombes à retardement.

Par sa tolérance exemplaire, qu’aucune religion ne peut égaler, la laïcité nous a habitué-es à respecter toutes les religions en leur donnant la bénédiction sans confession. Avec pour conséquences que nous avons baissé la garde vis-à-vis celles-ci. Autant dire que la laïcité garde bien au chaud le loup dans la bergerie. C’est pourquoi nous devons nous attendre à ce qu’elle subisse sans cesse les assauts des religions. Bien sûr, avec des périodes d’accalmie mais aussi avec des périodes plus troubles comme celles que nous vivons depuis quelques temps.

Je suis fermement convaincue que nous devons continuer à mener le combat laïc mais il faut rompre avec une vision statique de la laïcité qui pourrait nous laisser croire que nous en aurons bientôt fini avec le religieux dans l’espace public. Qu’une Charte, oh combien nécessaire, suffira pour que l’on puisse enfin dormir tranquille. Rien n’est moins sûr. Il y aura toujours des tensions entre le politique et le religieux. Et j’ai bien peur qu’il faille plusieurs autres colloques comme celui-ci. On les fera, c’est tout.

Il faut également rompre avec une vision de la laïcité qui laisse croire qu’il suffit de combattre l’intégrisme pour que nos droits soient protégés. Cela est nécessaire, et c’est même la première chose à faire, mais cela ne suffira pas.

Il faudrait aussi s’atteler à une tâche éducative et mieux faire connaître ces textes fondateurs qui conditionnent la vie de milliers d’individus, les faire connaître à nos jeunes surtout qui n’ont pas vécu l’emprise sociale du religieux, pas plus que les grandes batailles féministes, pour qu’ils comprennent ce qu’ils recèlent de dangereux et combien ils servent tous les intégrismes. Qu’ils abordent ces textes non pas à travers des incantations, des rites et leur folklore, comme dans l’actuel cours d’éthique et de culture religieuse, mais avec un solide esprit critique afin qu’ils soient moins vulnérables au discours tout en sucre des supers croyants, moins vulnérables aux demandes d’accommodement.

Il faut également dans notre esprit, séculariser, désacraliser ces livres qui ne sont pas tombés du ciel et les considérer pour ce qu’ils sont, soit un pan de notre littérature antique en même temps qu’une prodigieuse machine idéologique à dénigrer le sexe et à opprimer les femmes.

Il faut contrer l’intégrisme, le disqualifier de nos institutions publiques, notamment par l’adoption d’une Charte mais aussi réapprendre à se méfier de toutes les religions. Parce que les religions ne disparaîtront pas demain, ni après demain, pour la simple et bonne raison qu’elles nous disent que nous ne mourrons pas et que c’est bien évidemment ce que chacun de nous veut entendre. Et qu’il existe un autre monde avec des vierges pour ces messieurs, où l’alcool coule à flots. De la Budweiser au paradis ! Voilà une recette qui fait des miracles. N’y manque que les chars ! Tout le reste n’est que politique.

L’urgence de défendre la laïcité

Au début du XXième siècle, 50% des habitants de la planète étaient catholiques, protestants, musulmans ou hindous. Au début du XXIième siècle, ce pourcentage atteint 64% et il pourrait approcher les 70% d’ici 15 ans. Ces chiffres sont effarants et montrent que l’histoire ne va pas en ligne droite avec le progrès devant et l’obscurantisme derrière.

Au Québec, comme dans toutes les autres démocraties, la laïcité, la liberté et l’égalité sont aujourd’hui menacées par cette montée de la ferveur religieuse, une ferveur réactionnaire et antiféministe qui se raidit et se radicalise au point où si nous ne réagissons pas maintenant, Dieu pourrait bien gagner la partie.

Rien que cela devrait nous convaincre de l’urgente nécessité à défendre la laïcité. En 2008, le Québec a franchi un pas de plus en complétant la déconfessionnalisation de son système scolaire. Nous devons maintenant aller de l’avant et poursuivre ce travail. D’où la nécessité de se donner une Charte de la laïcité que l’on attend toujours Monsieur Charest, de celle aussi d’interdire le port de du niqab ou de la burqa non pas seulement dans nos institutions et services publics comme le propose l’actuel projet de loi 94, mais de l’interdire partout au Québec.

Comme le disait la très regrettée Hélène Pedneault, il nous faut retrouver notre capacité de s’indigner, celle aussi de se solidariser et d’unir à nouveau toutes les féministes du Québec, femmes et hommes épris de liberté, pour s’opposer massivement à la croisade des islamistes, tout comme à celle d’un monseigneur Ouellet, qui défendent les mêmes valeurs rétrogrades et qui trouve des échos jusqu’au Parlement.

Parce qu’il faut envoyer un message clair à tous ces intégristes qui s’attaquent aux femmes et menacent nos droits. Et même si cette gentille laïcité flatte et chouchoute le loup dans la bergerie, il ne faut surtout pas s’endormir, ne serait-ce que pour voir venir la bête… Tout cela prendra le temps qu’il faudra, mille ans s’il le faut ! Mais soyez assuré-es, que nous allons gagner !

Mis en ligne sur Sisyphe, le 5 juin 2010


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Louise Mailloux, porte-parole du Collectif citoyen pour l’égalité et la laïcité (CCIEL)



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2010
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin