| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 13 novembre 2015


La Marche pour la dignitié
Vous n’avez pas le monopole de la dignité !

par Fatima-Ezzahra Benomar, militante féministe et membre du Front de Gauche






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


La religion à l’école n’est pas un remède à la radicalisation
Projet de loi 62 - Une proposition qui ne permet pas de protéger le droit des femmes à l’égalité
Maroc - Interdiction du burkini et offensives islamistes
Burkini, voile : face aux polémiques et aux impasses, il faut relire Simone de Beauvoir
Le burkini est-il le dernier attentat islamiste en France ?
Soirée de solidarité avec Djemila Benhabib, le 12 septembre à Montréal
De l’emploi du terme "islamophobie"
Rimbaud et le burkini
Athlètes voilées aux JO : un petit pas en avant… ou un grand en arrière ?
Soutien à Djemila Benhabib - La liberté d’expression mise à l’épreuve par l’islam politique
Dénuder une Copte, c’est halal !
Lutte à la radicalisation - De la liberté religieuse à l’extrémisme, il n’y a parfois qu’un pas
La liberté d’expression au Québec, un joyau toujours menacé
Les vœux "pieux" des concepteurs du cours Éducation et Culture religieuse (ÉCR)
Sortir du manichéisme. Des roses et du chocolat
Le ministère de l’Immigration refuse d’entendre l’AQNAL à la commission parlementaire sur le projet de loi 77
L’obscurantisme ou les Lumières : le Québec doit choisir
Quel que soit le rôle de l’impérialisme, le groupe armé État islamique est responsable de ses actes
L’ennemi, c’est l’islam politique, pas les musulmans
Motion sur l’islamophobie - L’errance de nos élus
Lettre ouverte à Françoise David : "Vous faites des amalgames inacceptables"
Christine Delphy, la supercherie
"One Law for All" demande au gouvernement britannique une enquête sur les tribunaux islamiques
Les beaux malaises face à l’intégrisme
NOUS sommes en train de nous faire massacrer par VOTRE ennemi secondaire !
L’islamisme radical : l’Ailleurs est ici
Après le massacre à Charlie Hebdo, soutenons ceux qui se battent contre la droite religieuse
Plainte à l’ombudsman de Radio-Canada au sujet de l’émission "Enquête" du 27 novembre 2014
Lettre au premier ministre - M. Couillard, un Québec laïque, ça presse !
La laïcité n’est pas derrière mais devant nous et sa défense est plus que nécessaire
La "communauté musulmane" n’existe pas
Soutenons Louise Mailloux ! Protégeons la liberté d’expression
Radio-Canada RDI manipule l’information en faveur de l’islamisme : un exemple
Je croirai les dirigeants islamistes quand...
Des messagères de l’intégrisme islamique
La FIQ prend position en faveur de la Charte de la laïcité québécoise
FFQ et ÉG du féminisme - L’esprit partisan est-il à l’origine d’attaques virulentes contre des féministes ?
Pour une reconnaissance de la laïcité au Québec - Lancement et causerie chez Olivieri
Comment la laïcité peut changer notre monde
Protection de la laïcité : prière de légiférer !
Prédicateurs islamistes à Montréal - Comment pourrais-je me taire ?
Une intégration réussie, c’est l’adhésion à un socle commun enrichi de diversités culturelles
Laïcité et jugement au Saguenay - Pourquoi pas une prière pour Bernard ?
La prière à Saguenay : quelques mensonges du maire Jean Tremblay
Ni Allah, ni Maître. Entrevue avec la réalisatrice Nadia El Fani
Exposition "Et voilà ! Le voile musulman dévoilé !"
Cessons de nommer "islamophobie" et "blasphème" toute critique de l’islam
Gouvernement Harper - Le Bureau des évangéliques
Le nikab, ce cachot pour femmes
Laïcité et diversité - Les angles morts des paradigmes de lecture de la diversité
Les enjeux du refus de la mixité : le contrôle social des femmes
Le niqab au Tribunal : primauté du droit ou de la religion ?
Canada - Le niqab au Tribunal - Une répétition de l’affaire Personne ?
Plaidoyer en faveur des droits universels - L’universalisme menace-t-il la diversité culturelle ?
Pour une perspective laïque et féministe du monde
La laïcité est un outil essentiel qui permet aux femmes de continuer d’avancer
L’innocence de l’Occident ou la liberté d’expression menacée
La laïcité est un facteur d’intégration et d’émancipation
La sexualité dans l’islam : une arme politique
La Coalition Laïcité Québec demande aux candidat-es de se prononcer sur la laïcité
Les participantes aux États généraux sur le féminisme demandent d’agir contre les intégrismes religieux
La oumma couve dans le ventre des femmes
Non à la souveraineté multiculturaliste de Québec solidaire
Le niqab devant les tribunaux - Les raisonnements douteux du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes
Polygamie - La liberté de religion comporte des limites
Charia au Québec - Des propos qui méritent d’être dénoncés
Djemila Benhabib – Une pensée articulée et un ardent plaidoyer contre l’islamisme politique
Paris - L’extrême-droite catholique manifeste contre la christianophobie et les islamistes sont à ses côtés
« Vers l’obscurantisme » islamiste ? La députée Fatima Houda-Pepin s’inquiète pour la Tunisie et, surtout, pour la Libye
Procès de la famille Shafia - La jeune fille de 13 ans était derrière le volant, selon la preuve policière
Une propagandiste de l’islamisme bientôt collaboratrice de Radio-Canada
La laïcité, facteur d’intégration dans la société québécoise
La nécessaire laïcisation de l’éducation au Québec
Affirmer la laïcité, un pas de plus vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes
Le Mouvement laïque québécois et les symboles religieux autres que chrétiens
La laïcité sans compromis quant aux droits des femmes
La police de Toronto banalise les menaces de mort d’une intégriste islamiste contre Tarek Fatah
Lettre pour la pluralité des voix en matière d’islam et POUR la liberté de conscience !
Motion contre le kirpan - Le Québec et le multiculturalisme
Beaucoup de musulmans tentent de masquer des vérités laides : "Oui, l’islam permet au mari de battre sa femme"
Religion dans les garderies au Québec - Le commerce des petites âmes
Les enjeux de la laïcité selon la revue Spirale. Un dossier à consanguinité élevée !
Déclaration du Manifeste des libertés à propos des récents attentats contre des citoyens de confession chrétienne d’Irak et d’Égypte
Les musulmans du Québec
Prix Droits et Libertés - La Commission des droits de la personne erre plus que jamais
Guy Rocher - La laïcité tout court
La laïcité a-t-elle tué l’athéisme ?
"Une femme en colère", de Wassyla Tamzali
Une femme devenue prêtre
Le respect des convictions, fondement de la neutralité de l’État et de la laïcité
S’opposer à Hassan Al-Banna et aux Frères musulmans ne constitue pas du racisme
Vatican - Silences déplorables, condamnations impitoyables
Les adieux au cardinal Ouellet - Le « sacré » peut-il tout excuser ?
L’Afeas prend position pour une Charte de la laïcité, un système de santé public et des soins palliatifs accessibles
Jugement Dugré - Le cours Éthique et culture religieuse devant la Cour supérieure
Phyllis Lambert et Serge Joyal défendent les Frères Musulmans au détriment de la liberté
Jugement sur le cours Éthique et de culture religieuse - Au royaume de la confusion
La protection juridique de la laïcité : essentielle au maintien de la cohésion sociale
Cours Éthique et culture religieuse - L’éthique, la culture et le juge
Cours d’éthique et de culture religieuse - La Cour supérieure du Québec exempte le collège privé Loyola
L’intégrisme religieux menace-t-il nos droits ?
Colloque Égalité et Laïcité, quelles perspectives ?
Voile intégral en France : un projet de loi d’interdiction totale présenté en mai
Tariq Ramadan et un radicalisme qui ne dit pas son nom
Tariq le terrible
Église catholique - Le mur du silence
Laïcité - Un manifeste tendancieux
Pour un Québec laïque et pluraliste
Laïcité au Québec - Protéger les valeurs fondamentales propres à l’Occident démocratique
Accommodements pour motifs religieux - Où loge l’intolérance ?
Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
Québec - Un féminisme de plus en plus gangrené par le relativisme
L’égalité d’abord, la liberté religieuse ensuite
Le manifeste des pluralistes : un manifeste raciste et antiféministe
La France et la burqa - Une audace à saluer
Manifeste pour le respect du principe de l’égalité entre les hommes et les femmes
Écoles privées - Le retour tranquille de la religion
Féministes en mal de laïcité
Interdiction du voile intégral au Canada - Lettre ouverte à Michael Ignatieff, chef du Parti libéral
Quand religion et égalité des femmes font les manchettes
Tolérance ou laïcité
Laïcité au Québec - Le pluralisme comme incantation
Port des signes religieux dans la fonction publique - En réponse au Manifeste pour un Québec pluraliste : Pour une laïcité active et positive
Laïcité – Le pari risqué de Québec solidaire et de la Fédération des femmes du Québec
Demander une charte de la laïcité, c’est faire appel à la conscience individuelle et collective
La laïcité et le voile... Osons dire les vraies choses
La laïcité est une exigence démocratique
Laïcité et droits des femmes : trois questions à Chahla Chafiq
Appel à soutenir le Bureau Laïque International
La présidente de Regards de femmes, Michèle Vianès, a reçu les insignes de la Légion d’Honneur. Son allocution
Projet de loi 16 - La conquête de l’égalité, un vrai rocher de Sisyphe
Projet de loi 16 - La CSN réclame toujours une charte de la laïcité
Projet de loi 16 - Pour la FTQ, ce projet de loi doit être retiré
Le SFPQ demande au gouvernement de surseoir au projet de loi 16 et d’adopter une charte de la laïcité
 Seule une charte de la laïcité permettra de poser les balises des accommodements raisonnables
Les accommodements religieux et le projet de loi 16
Interview avec Djemila Benhabib
Livre : "Ma Vie à contre-Coran", une femme témoigne sur les islamistes
Les femmes se souviennent du rôle répressif de l’Église au Québec
L’angle politique du débat sur la laïcité
Le féminisme vu par Mgr Louis-Adolphe Paquet en 1919
Laïcité et égalité : quel projet pour le Québec ?
Québec - Signes religieux dans les services publics : "La FFQ ne me représente pas"
Vingt ans de combat contre le voile : 1989-2009
Islamisme radical : soutenir une "victime" favorable à l’obscurantisme fanatique ?
La légitimité du féminisme laïque
L’après-discours d’Obama - Les femmes, boucs émissaires
France - Le Collectif pour la promotion de la laïcité veut faire annuler le décret imposé par Nicolas Sarkozy en faveur du Vatican
Nous avions jadis les mêmes ennemis : le patriarcat et les lois divines
Femmes sous lois musulmanes (WLUML) demande la révocation de la Résolution de l’ONU sur "la diffamation des religions"
"Aucune religion ne prône l’égalité entre les hommes et les femmes" - Talisma Nasreen
Une Église machiste et autoritaire
Lettre au président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec
Dieu existe et il est partout
"Ma vie à contre-coran", de Djemila Benhabib
Quand on préfère les cierges aux lumières...
Défendre les droits des femmes face au fondamentalisme religieux : une exigence démocratique
S’indigner au lieu de se résigner devant le fondamentalisme islamiste
Des religions pour quel dialogue ?
Quand la religion freine l’intégration des femmes
Les valeurs communes du Québec : pour les personnes immigrantes seulement ?
Le rapport Bouchard-Taylor est insensible à l’égalité des sexes
L’autodiscrimination, "jackpot" pour les intégristes
Démocratie et égalité des sexes : fine analyse et synthèse remarquable
Création du réseau À HAUTE VOIX pour interpeller les élus
Pourquoi nous ne souhaitons pas la bienvenue au pape
Fanny Truchelut doit être relaxée
Laïcité et résistances démocratiques
L’idée de Dieu est un "produit des faiblesses humaines", la Bible, "plutôt enfantine" (Albert Einstein)
Le corps des femmes, lieu commun
Y aurait-il des femmes plus aptes à la liberté que d’autres ? Réponse à Françoise David
Rapport Bouchard-Taylor - Un rendez-vous manqué pour les femmes
Laïcité et accommodements raisonnables au Québec
Rapport Bouchard-Taylor - L’art "scientifique" de noyer le poisson
Des féministes dans la fosse aux lionnes de la Commission Bouchard-Taylor
L’égalité entre les femmes et les hommes mise entre parenthèses
Un féminisme non interventionniste face à l’extrémisme religieux
La mort d’Aqsa Parvez, attribuée à son père, est le résultat d’un choc culturel
Les lois officielles et les lois du ciel
Accommodements raisonnables. Droit à la différence et non différence des droits
Accommodements et cultures - La laïcité pour éviter la fragmentation de la société
Religions, femmes et fondamentalismes
"Accommodements raisonnables" - Affirmer nos valeurs fondamentales pour mieux vivre la pluralité
Maintenir notre engagement envers toutes les Aqsa Parvez
Les extrémismes religieux et les droits des femmes
ONU - Vers un délit de "diffamation des religions"
Les accommodements religieux - Conflit de droits ou conflit de lois ?
Du voile et du viol
Laïcité : l’école et les enfants d’abord !
Le marketing du voile islamique
Éloge de la lâcheté - Lettre du Conseil du statut de la femme à "La Presse"
Yolande Geadah reçoit le Prix Condorcet 2007 du Mouvement laïque québécois
Conflit de droits : dilemme pour les juges ou simple mécanique juridique ?
Est-ce de l’islamophobie de critiquer l’intégrisme islamiste ?
Les accommodements raisonnables : quoi, comment, jusqu’où ?
La justice à l’épreuve de la diversité culturelle
Projet de loi 195 sur l’identité québécoise, présenté par Pauline Marois à l’Assemblée nationale du Québec
Lapidation de Ghofrane en France
La laïcité est l’affaire des femmes - Appel contre les résolutions de l’ONU sur la "diffamation des religions"
Synthèse des réflexions sur la question des accommodements raisonnables et les différences
Pourquoi l’ajout du droit à l’égalité entre les femmes et les hommes à la Charte québécoise énerve-t-il tant ?
L’affaire Truchelut - "Tu n’es pas maître dans ta maison quand nous y sommes."
Tolérer l’intolérable au nom de la diversité culturelle est une forme de colonialisme
Ayaan Hirsi Ali : l’errance d’une femme qui a osé parler
50 ans de droits des femmes en Europe : Où sommes-nous arrivées ?
Une comparaison réductrice de Christine Delphy
Les "différences culturelles" peuvent-elles excuser le sexisme ?
Le vote à visage découvert
C’est quoi être accommodant et raisonnable ?
La laïcité est l’affaire des femmes - Appel contre les résolutions de l’ONU sur la "diffamation des religions"
"Accommodements raisonnables" - Affirmer nos valeurs fondamentales pour mieux vivre la pluralité
Commission Bouchard-Taylor - Consultation publique sur les pratiques d’accommodement : citoyens et citoyennes pourront choisir entre plusieurs modes de participation
Accommodements pour obligations religieuses - Pour qui ? Pourquoi ?
Pratiques d’accommodements - La Commission Bouchard-Taylor consultera les citoyens et les citoyennes en septembre prochain
Les droits des femmes devant les fondamentalismes religieux
ONU - Vers un délit de "diffamation des religions"
Démocratie et obligations religieuses - L’impasse ?
Commission de consultation sur les pratiques d’accommodements reliées aux différences culturelles - Cherchez l’erreur
L’anecdote ou le fait de société
Les accommodants
Renforcer le caractère laïc de nos démocraties
Les limites de la tolérance et de l’accommodement







Note de Sisyphe - L’auteure répond à une critique sur l’absence de plusieurs groupes féministes et antiracistes à la Marche pour la dignité, qui a eu lieu en France en octobre dernier. Elle souligne notamment que cette marche ne faisait pas de place aux luttes anti-patriarcales qui, selon Océane Rose Marie, relèveraient "de l’infantilisation des femmes qui feraient le choix libre". Les lectrices féministes du Québec, qui connaissent pafois des "procès en racisme", noteront que ce type de manifestation s’inscrit dans une approche dite "intersectionnelle" dont la caractéristique principale est de discréditer les luttes féministes et les luttes pour la laïcité, en dressant "les causes" les unes contre les autres.

Femme, féministe et « racisée », selon ce tout nouveau champ lexical que je récuse par ailleurs, j’ai été sidérée par la tribune d’Océane Rose Marie qui déclare tranquillement, dans sa chute, qu’elle pourrait participer sans états d’âme à une manifestation aux côtés de personnes qui ne soutiennent pas le mariage pour tous, tant que le mot d’ordre serait « JUSTICE POUR TOUS ». J’imagine qu’elle faisait référence à l’une des premières signataires de la Marche pour la dignité, Ismahane Chouder, membre de « Participation et Spiritualité Musulmanes », qui a appelé à la « Manif pour tous ».

Le caractère schizophrénique de cette même et unique phrase parle pour lui-même. Car lorsqu’on est contre le mariage pour tous, on est par définition CONTRE LA JUSTICE POUR TOUS. On porte une haine rétrograde de ce qui est différent, au sein d’une manifestation qui prétend dénoncer l’intolérance et le refus de la différence.

Un procès en racisme

Plus gravement, cette tribune fait un procès en racisme à l’encontre de toutes celles et ceux qui ont refusé de participer à la Marche pour la Dignité, que je ne peux admettre en tant que militante pour l’égalité. Le racisme et le sexisme, j’en suis persuadée, ont une même racine et des mécanismes de domination très analogues, c’est bien pour cela que je les combats de la même manière.

J’ai refusé pour ma part de me retrouver dans une manifestation qui oppose les victimes de différentes formes de racisme et de discrimination. Je ne trouve pas anodin que l’appel fustige « l’islamophobie, la négrophobie, la romophobie galopantes », et non l’antisémitisme, le sexisme et l’homophobie. Pour ne rien vous cacher, je n’en suis pas étonnée lorsque je vois parmi les signataires Tariq Ramadan, qui se plaint des piscines mixtes, Médine et sa quenelle Dieudonniste, ou Houria Bouteldja du Parti des indigènes de la République et sa drôle de vision de la laïcité selon laquelle « nous ne connaissions pas ce type de distinction entre le profane et le sacré, la sphère publique et la sphère privée, la foi et la raison. »

Souffrez-le !

Et les luttes contre le patriarcat ?

Surtout, je ne veux pas ignorer l’insistance que met Océane à affirmer que notre lutte anti-patriarcale relève de l’infantilisation des femmes qui feraient le choix libre, et non faussé, d’assumer les codes des dogmes religieux. « Osez me dire en face que ce ne sont pas des femmes autonomes, qu’elles ne pensent pas par elles-mêmes ou qu’elles sont manipulées par je ne sais quel courant extrémiste qui n’existe que dans des fantasmes propres aux délires racistes », s’écrie l’auteure.

Mais alors, à quoi servent les organisations militantes ? Ne sommes-nous pas depuis toujours mobilisées pour dénoncer les divers mécanismes d’aliénation de nos sociétés et de ses individus, en premier lieu des femmes ? Je le déplore, mais oui, beaucoup de femmes ont intériorisé le rapport de domination patriarcal. Au Maroc, mon pays d’origine, elles sont majoritaires à admettre que la loi les spolie de la moitié de leur héritage du fait des textes religieux. Dans tant de pays, au nom d’injonctions religieuses ou traditionnelles, le droit à disposer de leur corps est restreint, voire nié.

En France, il y a moins d’un siècle, elles ne votaient pas, ne travaillaient pas sans l’autorisation d’un mari, n’accédaient pas à l’avortement. Combien s’en émouvaient ? Il a fallu des mouvements, des actions, des réunions non mixtes, d’interminables débats pour mettre des mots sur notre condition, analyser de fond en comble et lutter efficacement contre les diverses stratégies du système patriarcal, des plus brutales aux plus pernicieuses.

Moi-même, j’ai été élevée dans l’idée implicite de mon infériorité, dans la culpabilité d’un corps qu’il faut cacher, dont il faut contrôler les modes d’apparition publique. Il a fallu du temps à ma prise de conscience. Je n’étais pas stupide, mais comme tout être social, j’étais sous l’emprise d’une matrice, instrumentalisée par l’un des systèmes les plus structurés et les plus hégémoniques qui soient. Je n’admets pas que l’on me taxe de raciste car je refuse une nouvelle instrumentalisation de l’aspiration féministe au nom d’un libre arbitre prétendument absolu, si baroque que seules les femmes s’imposeraient l’idée de cacher leur corps.

Le voile, une histoire d’hommes

Pour protester contre les sévères restrictions qui règnent en république islamique d’Iran, des femmes ont décidé de s’afficher sur les réseaux sociaux sans leur voile pourtant obligatoire dans l’espace public.

Replaçons les choses dans leur contexte : le voile n’a originellement rien de religieux ! C’est un usage patriarcal datant de la Mésopotamie, dont le rôle social est de signifier l’illégitimité des femmes à traverser l’espace public qui est l’espace de la politique, de la Cité, des hommes. En France ou en Italie, la plupart de celles qui portaient la voilette dans les années 50 ne la portent plus aujourd’hui, ou du moins, pas leurs filles ni leurs petites-filles. Ne sommes-nous pas heureuses de sortir de tous ces carcans puritains ? L’émancipation des femmes n’est-elle pas une aspiration universelle ?

À ce compte, moi qui suis également militante anticapitaliste, je devrais m’abstenir de contredire les travailleurs qui affirment leur choix de travailler le dimanche, de nuit et de partir à la retraite à 70 ans, de peur de les infantiliser ou d’insulter leur capacité à faire des choix autonomes ? Eh non, en tant que militante, je défends un modèle de société, j’ai un minimum de conscience systémique, et j’assume vouloir les convaincre qu’ils sont exploités au nom d’idéologies réactionnaires. Il en est de même pour ma condamnation intellectuelle du port du voile et de bien d’autres obsessions masculines.

À celles et ceux qui pensent que les femmes sont assez étranges pour s’inventer dans leurs coins ces drôles d’usages dont le corps est, comme par hasard, toujours l’otage (voile, burqa, mutilations, pieds de lotus), je réponds que toutes ces inventions ont émergé d’assemblées non mixtes masculines, au hasard de réunions de dignitaires dont nous étions exclues. Le voile n’est pas une histoire de femmes, c’est une histoire d’hommes ! C’est le reflet du problème fondamental qu’ont historiquement les hommes avec la sexualité féminine, si bien qu’ils ont fait de nos cheveux « le reflet du pubis ». C’est à eux à consulter un psychologue pour soigner leurs névroses, non à nous de nous y adapter !

Manifester à Marche forcée ?

Enfin, l’autrice se plaint qu’aucune association féministe « mainstream » ait défilé avec elle. Mais dans quel piège veut-elle nous attirer à notre corps défendant, nous autres féministes qui déconstruisons une à une nos entraves, pour nous faire manifester à Marche forcée ? Notons d’abord que des collectifs issus des milieux populaires comme « Le collectif des femmes sans voiles d’Aubervilliers » ou « Africa la Courneuve » n’y ont pas été non plus. Sont-elles pour autant opposées au principe de la Dignité ? Bien au contraire. Ni SOS racisme, ni la LDH, ni la Maison des Potes, ni la LICRA n’y ont appelé.

Le Parti de Gauche a précisé qu’il y allait avec son propre appel, du fait de dissension que notre amie Océane aurait tort de mépriser. Car oui, la façon dont on traite la lutte antiraciste fait débat avec le risque évident d’une logique communautariste, identitaire, non-universaliste, et qui finira même par réinstaurer un délit de blasphème avec des termes comme « islamophobie » que je réfute, puisqu’il s’agit étymologiquement non pas d’une peur irrationnelle des musulmans, mais d’une peur irrationnelle de l’islam. Or ma critique de l’islam repose bien sur une approche rationnelle. Pourquoi rejeter ce débat en faisant les gros yeux à tout le monde et en les traitant de racistes ?

Ressaisissons-nous ! La lutte pour l’émancipation des femmes, la révolution sexuelle, la reconnaissance de toutes les formes de sexualités, ce n’est pas de l’histoire ancienne. L’offensive politique des religions est plus que jamais mobilisée contre nos corps et pour reprendre leur contrôle. Les cafés masculins, les intimidations dans l’espace public, les prières publiques de toutes obédiences sont encore une réalité, et elle s’aggrave. Nous avons brûlé les soutiens, nous brûlerons un jour nos voiles, car autour de nous, le torchon brûle encore !

- Le site de l’auteure ici que nous remercions de publier son article sur Sisyphe. Sous-titre de la rédaction de Sisyphe.

- Page Facebook de l’auteure.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 12 novembre 2015


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Fatima-Ezzahra Benomar, militante féministe et membre du Front de Gauche


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2015
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin