| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 7 mars 2010

Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"

par Michèle Sirois, anthropologue, spécialiste en sociologie des religions






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


La religion à l’école n’est pas un remède à la radicalisation
Projet de loi 62 - Une proposition qui ne permet pas de protéger le droit des femmes à l’égalité
Maroc - Interdiction du burkini et offensives islamistes
Burkini, voile : face aux polémiques et aux impasses, il faut relire Simone de Beauvoir
Le burkini est-il le dernier attentat islamiste en France ?
Soirée de solidarité avec Djemila Benhabib, le 12 septembre à Montréal
De l’emploi du terme "islamophobie"
Rimbaud et le burkini
Athlètes voilées aux JO : un petit pas en avant… ou un grand en arrière ?
Soutien à Djemila Benhabib - La liberté d’expression mise à l’épreuve par l’islam politique
Dénuder une Copte, c’est halal !
Lutte à la radicalisation - De la liberté religieuse à l’extrémisme, il n’y a parfois qu’un pas
La liberté d’expression au Québec, un joyau toujours menacé
Les vœux "pieux" des concepteurs du cours Éducation et Culture religieuse (ÉCR)
Sortir du manichéisme. Des roses et du chocolat
Le ministère de l’Immigration refuse d’entendre l’AQNAL à la commission parlementaire sur le projet de loi 77
L’obscurantisme ou les Lumières : le Québec doit choisir
Quel que soit le rôle de l’impérialisme, le groupe armé État islamique est responsable de ses actes
Vous n’avez pas le monopole de la dignité !
L’ennemi, c’est l’islam politique, pas les musulmans
Motion sur l’islamophobie - L’errance de nos élus
Lettre ouverte à Françoise David : "Vous faites des amalgames inacceptables"
Christine Delphy, la supercherie
"One Law for All" demande au gouvernement britannique une enquête sur les tribunaux islamiques
Les beaux malaises face à l’intégrisme
NOUS sommes en train de nous faire massacrer par VOTRE ennemi secondaire !
L’islamisme radical : l’Ailleurs est ici
Après le massacre à Charlie Hebdo, soutenons ceux qui se battent contre la droite religieuse
Plainte à l’ombudsman de Radio-Canada au sujet de l’émission "Enquête" du 27 novembre 2014
Lettre au premier ministre - M. Couillard, un Québec laïque, ça presse !
La laïcité n’est pas derrière mais devant nous et sa défense est plus que nécessaire
La "communauté musulmane" n’existe pas
Soutenons Louise Mailloux ! Protégeons la liberté d’expression
Radio-Canada RDI manipule l’information en faveur de l’islamisme : un exemple
Je croirai les dirigeants islamistes quand...
Des messagères de l’intégrisme islamique
La FIQ prend position en faveur de la Charte de la laïcité québécoise
FFQ et ÉG du féminisme - L’esprit partisan est-il à l’origine d’attaques virulentes contre des féministes ?
Pour une reconnaissance de la laïcité au Québec - Lancement et causerie chez Olivieri
Comment la laïcité peut changer notre monde
Protection de la laïcité : prière de légiférer !
Prédicateurs islamistes à Montréal - Comment pourrais-je me taire ?
Une intégration réussie, c’est l’adhésion à un socle commun enrichi de diversités culturelles
Laïcité et jugement au Saguenay - Pourquoi pas une prière pour Bernard ?
La prière à Saguenay : quelques mensonges du maire Jean Tremblay
Ni Allah, ni Maître. Entrevue avec la réalisatrice Nadia El Fani
Exposition "Et voilà ! Le voile musulman dévoilé !"
Cessons de nommer "islamophobie" et "blasphème" toute critique de l’islam
Gouvernement Harper - Le Bureau des évangéliques
Le nikab, ce cachot pour femmes
Laïcité et diversité - Les angles morts des paradigmes de lecture de la diversité
Les enjeux du refus de la mixité : le contrôle social des femmes
Le niqab au Tribunal : primauté du droit ou de la religion ?
Canada - Le niqab au Tribunal - Une répétition de l’affaire Personne ?
Plaidoyer en faveur des droits universels - L’universalisme menace-t-il la diversité culturelle ?
Pour une perspective laïque et féministe du monde
La laïcité est un outil essentiel qui permet aux femmes de continuer d’avancer
L’innocence de l’Occident ou la liberté d’expression menacée
La laïcité est un facteur d’intégration et d’émancipation
La sexualité dans l’islam : une arme politique
La Coalition Laïcité Québec demande aux candidat-es de se prononcer sur la laïcité
Les participantes aux États généraux sur le féminisme demandent d’agir contre les intégrismes religieux
La oumma couve dans le ventre des femmes
Non à la souveraineté multiculturaliste de Québec solidaire
Le niqab devant les tribunaux - Les raisonnements douteux du Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes
Polygamie - La liberté de religion comporte des limites
Charia au Québec - Des propos qui méritent d’être dénoncés
Djemila Benhabib – Une pensée articulée et un ardent plaidoyer contre l’islamisme politique
Paris - L’extrême-droite catholique manifeste contre la christianophobie et les islamistes sont à ses côtés
« Vers l’obscurantisme » islamiste ? La députée Fatima Houda-Pepin s’inquiète pour la Tunisie et, surtout, pour la Libye
Procès de la famille Shafia - La jeune fille de 13 ans était derrière le volant, selon la preuve policière
Une propagandiste de l’islamisme bientôt collaboratrice de Radio-Canada
La laïcité, facteur d’intégration dans la société québécoise
La nécessaire laïcisation de l’éducation au Québec
Affirmer la laïcité, un pas de plus vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes
Le Mouvement laïque québécois et les symboles religieux autres que chrétiens
La laïcité sans compromis quant aux droits des femmes
La police de Toronto banalise les menaces de mort d’une intégriste islamiste contre Tarek Fatah
Lettre pour la pluralité des voix en matière d’islam et POUR la liberté de conscience !
Motion contre le kirpan - Le Québec et le multiculturalisme
Beaucoup de musulmans tentent de masquer des vérités laides : "Oui, l’islam permet au mari de battre sa femme"
Religion dans les garderies au Québec - Le commerce des petites âmes
Les enjeux de la laïcité selon la revue Spirale. Un dossier à consanguinité élevée !
Déclaration du Manifeste des libertés à propos des récents attentats contre des citoyens de confession chrétienne d’Irak et d’Égypte
Les musulmans du Québec
Prix Droits et Libertés - La Commission des droits de la personne erre plus que jamais
Guy Rocher - La laïcité tout court
La laïcité a-t-elle tué l’athéisme ?
"Une femme en colère", de Wassyla Tamzali
Une femme devenue prêtre
Le respect des convictions, fondement de la neutralité de l’État et de la laïcité
S’opposer à Hassan Al-Banna et aux Frères musulmans ne constitue pas du racisme
Vatican - Silences déplorables, condamnations impitoyables
Les adieux au cardinal Ouellet - Le « sacré » peut-il tout excuser ?
L’Afeas prend position pour une Charte de la laïcité, un système de santé public et des soins palliatifs accessibles
Jugement Dugré - Le cours Éthique et culture religieuse devant la Cour supérieure
Phyllis Lambert et Serge Joyal défendent les Frères Musulmans au détriment de la liberté
Jugement sur le cours Éthique et de culture religieuse - Au royaume de la confusion
La protection juridique de la laïcité : essentielle au maintien de la cohésion sociale
Cours Éthique et culture religieuse - L’éthique, la culture et le juge
Cours d’éthique et de culture religieuse - La Cour supérieure du Québec exempte le collège privé Loyola
L’intégrisme religieux menace-t-il nos droits ?
Colloque Égalité et Laïcité, quelles perspectives ?
Voile intégral en France : un projet de loi d’interdiction totale présenté en mai
Tariq Ramadan et un radicalisme qui ne dit pas son nom
Tariq le terrible
Église catholique - Le mur du silence
Laïcité - Un manifeste tendancieux
Pour un Québec laïque et pluraliste
Laïcité au Québec - Protéger les valeurs fondamentales propres à l’Occident démocratique
Accommodements pour motifs religieux - Où loge l’intolérance ?
Québec - Un féminisme de plus en plus gangrené par le relativisme
L’égalité d’abord, la liberté religieuse ensuite
Le manifeste des pluralistes : un manifeste raciste et antiféministe
La France et la burqa - Une audace à saluer
Manifeste pour le respect du principe de l’égalité entre les hommes et les femmes
Écoles privées - Le retour tranquille de la religion
Féministes en mal de laïcité
Interdiction du voile intégral au Canada - Lettre ouverte à Michael Ignatieff, chef du Parti libéral
Quand religion et égalité des femmes font les manchettes
Tolérance ou laïcité
Laïcité au Québec - Le pluralisme comme incantation
Port des signes religieux dans la fonction publique - En réponse au Manifeste pour un Québec pluraliste : Pour une laïcité active et positive
Laïcité – Le pari risqué de Québec solidaire et de la Fédération des femmes du Québec
Demander une charte de la laïcité, c’est faire appel à la conscience individuelle et collective
La laïcité et le voile... Osons dire les vraies choses
La laïcité est une exigence démocratique
Laïcité et droits des femmes : trois questions à Chahla Chafiq
Appel à soutenir le Bureau Laïque International
La présidente de Regards de femmes, Michèle Vianès, a reçu les insignes de la Légion d’Honneur. Son allocution
Projet de loi 16 - La conquête de l’égalité, un vrai rocher de Sisyphe
Projet de loi 16 - La CSN réclame toujours une charte de la laïcité
Projet de loi 16 - Pour la FTQ, ce projet de loi doit être retiré
Le SFPQ demande au gouvernement de surseoir au projet de loi 16 et d’adopter une charte de la laïcité
 Seule une charte de la laïcité permettra de poser les balises des accommodements raisonnables
Les accommodements religieux et le projet de loi 16
Interview avec Djemila Benhabib
Livre : "Ma Vie à contre-Coran", une femme témoigne sur les islamistes
Les femmes se souviennent du rôle répressif de l’Église au Québec
L’angle politique du débat sur la laïcité
Le féminisme vu par Mgr Louis-Adolphe Paquet en 1919
Laïcité et égalité : quel projet pour le Québec ?
Québec - Signes religieux dans les services publics : "La FFQ ne me représente pas"
Vingt ans de combat contre le voile : 1989-2009
Islamisme radical : soutenir une "victime" favorable à l’obscurantisme fanatique ?
La légitimité du féminisme laïque
L’après-discours d’Obama - Les femmes, boucs émissaires
France - Le Collectif pour la promotion de la laïcité veut faire annuler le décret imposé par Nicolas Sarkozy en faveur du Vatican
Nous avions jadis les mêmes ennemis : le patriarcat et les lois divines
Femmes sous lois musulmanes (WLUML) demande la révocation de la Résolution de l’ONU sur "la diffamation des religions"
"Aucune religion ne prône l’égalité entre les hommes et les femmes" - Talisma Nasreen
Une Église machiste et autoritaire
Lettre au président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec
Dieu existe et il est partout
"Ma vie à contre-coran", de Djemila Benhabib
Quand on préfère les cierges aux lumières...
Défendre les droits des femmes face au fondamentalisme religieux : une exigence démocratique
S’indigner au lieu de se résigner devant le fondamentalisme islamiste
Des religions pour quel dialogue ?
Quand la religion freine l’intégration des femmes
Les valeurs communes du Québec : pour les personnes immigrantes seulement ?
Le rapport Bouchard-Taylor est insensible à l’égalité des sexes
L’autodiscrimination, "jackpot" pour les intégristes
Démocratie et égalité des sexes : fine analyse et synthèse remarquable
Création du réseau À HAUTE VOIX pour interpeller les élus
Pourquoi nous ne souhaitons pas la bienvenue au pape
Fanny Truchelut doit être relaxée
Laïcité et résistances démocratiques
L’idée de Dieu est un "produit des faiblesses humaines", la Bible, "plutôt enfantine" (Albert Einstein)
Le corps des femmes, lieu commun
Y aurait-il des femmes plus aptes à la liberté que d’autres ? Réponse à Françoise David
Rapport Bouchard-Taylor - Un rendez-vous manqué pour les femmes
Laïcité et accommodements raisonnables au Québec
Rapport Bouchard-Taylor - L’art "scientifique" de noyer le poisson
Des féministes dans la fosse aux lionnes de la Commission Bouchard-Taylor
L’égalité entre les femmes et les hommes mise entre parenthèses
Un féminisme non interventionniste face à l’extrémisme religieux
La mort d’Aqsa Parvez, attribuée à son père, est le résultat d’un choc culturel
Les lois officielles et les lois du ciel
Accommodements raisonnables. Droit à la différence et non différence des droits
Accommodements et cultures - La laïcité pour éviter la fragmentation de la société
Religions, femmes et fondamentalismes
"Accommodements raisonnables" - Affirmer nos valeurs fondamentales pour mieux vivre la pluralité
Maintenir notre engagement envers toutes les Aqsa Parvez
Les extrémismes religieux et les droits des femmes
ONU - Vers un délit de "diffamation des religions"
Les accommodements religieux - Conflit de droits ou conflit de lois ?
Du voile et du viol
Laïcité : l’école et les enfants d’abord !
Le marketing du voile islamique
Éloge de la lâcheté - Lettre du Conseil du statut de la femme à "La Presse"
Yolande Geadah reçoit le Prix Condorcet 2007 du Mouvement laïque québécois
Conflit de droits : dilemme pour les juges ou simple mécanique juridique ?
Est-ce de l’islamophobie de critiquer l’intégrisme islamiste ?
Les accommodements raisonnables : quoi, comment, jusqu’où ?
La justice à l’épreuve de la diversité culturelle
Projet de loi 195 sur l’identité québécoise, présenté par Pauline Marois à l’Assemblée nationale du Québec
Lapidation de Ghofrane en France
La laïcité est l’affaire des femmes - Appel contre les résolutions de l’ONU sur la "diffamation des religions"
Synthèse des réflexions sur la question des accommodements raisonnables et les différences
Pourquoi l’ajout du droit à l’égalité entre les femmes et les hommes à la Charte québécoise énerve-t-il tant ?
L’affaire Truchelut - "Tu n’es pas maître dans ta maison quand nous y sommes."
Tolérer l’intolérable au nom de la diversité culturelle est une forme de colonialisme
Ayaan Hirsi Ali : l’errance d’une femme qui a osé parler
50 ans de droits des femmes en Europe : Où sommes-nous arrivées ?
Une comparaison réductrice de Christine Delphy
Les "différences culturelles" peuvent-elles excuser le sexisme ?
Le vote à visage découvert
C’est quoi être accommodant et raisonnable ?
La laïcité est l’affaire des femmes - Appel contre les résolutions de l’ONU sur la "diffamation des religions"
"Accommodements raisonnables" - Affirmer nos valeurs fondamentales pour mieux vivre la pluralité
Commission Bouchard-Taylor - Consultation publique sur les pratiques d’accommodement : citoyens et citoyennes pourront choisir entre plusieurs modes de participation
Accommodements pour obligations religieuses - Pour qui ? Pourquoi ?
Pratiques d’accommodements - La Commission Bouchard-Taylor consultera les citoyens et les citoyennes en septembre prochain
Les droits des femmes devant les fondamentalismes religieux
ONU - Vers un délit de "diffamation des religions"
Démocratie et obligations religieuses - L’impasse ?
Commission de consultation sur les pratiques d’accommodements reliées aux différences culturelles - Cherchez l’erreur
L’anecdote ou le fait de société
Les accommodants
Renforcer le caractère laïc de nos démocraties
Les limites de la tolérance et de l’accommodement







J’apprends que vous allez diffuser le documentaire de Francine Pelletier, "Mes sœurs musulmanes", le 8 mars 2010. Je me questionne sur la pertinence d’un tel documentaire justement la journée qui célèbre les femmes et leur lutte pour l’émancipation. Je m’étonne que vous soyez tombé dans le même piège que la réalisatrice, à savoir la production et la diffusion de propos de femmes qui sont des militantes d’un islam fondamentaliste. Je crois qu’il aurait fallu faire preuve d’un sens critique plus aiguisé pour comprendre qu’il faut aller au-delà du discours du prétendu féminisme dans l’islam. Les sciences humaines nous apprennent que nous devons dépasser les simples affirmations des acteurs sociaux pour comprendre leurs motivations et les enjeux en question.

Le voile n’est pas qu’un simple bout de tissu ; c’est un symbole religieux puissant qui envoie un message dans l’espace public. La banalisation du voile ainsi que le silence sur la mise à l’écart et sur l’infériorisation des femmes constituent un recul par rapport à la lutte des nombreuses féministes, qui avons toujours milité pour la laïcisation de l’État comme un moyen de stopper les forces religieuses réactionnaires anti-femmes, qu’elles soient chrétiennes, juives ou musulmanes, et comme une condition essentielle pour intégrer une population de plus en plus multiculturelle.

Vous n’êtes pas sans savoir que la question du voile est une question explosive et que la majorité de la société québécoise est opposée aux accommodements demandés par une minorité de la communauté musulmane. Je doute sérieusement que le documentaire puisse permettre aux spectateurs et spectatrices de mettre en perspective les propos de ces deux femmes. Pour cela, il aurait fallu que la réalisatrice fasse elle-même œuvre critique et se plonge quelque peu dans le Coran pour pouvoir demander à ces deux femmes comment elles concilient leur « féminisme » avec certains extraits du Coran (1), où les hommes peuvent battre leurs femmes au simple soupçon d’infidélité ou quand elles n’obéissent pas, où les femmes menstruées sont déclarées impures, où l’homme peut répudier sa femme, où le témoignage d’une femme ne vaut que la moitié de celui d’un homme, où le garçon recevra une part d’héritage qui sera le double de celui de la fille, où les hommes ont autorité sur leurs femmes du seul fait de la préférence de Dieu en leur faveur, où la virginité et la jeunesse des femmes sont considérées comme des valeurs très importantes, etc.

Voici des extraits du Coran qui auraient pu mettre en perspective les propos de nos « sœurs musulmanes ».

« Ils t’interrogent au sujet de la menstruation des femmes ;
Dis : « C’est un mal ».
Tenez-vous là l’écart des femmes
Durant leur menstruation ; ne les approchez pas, tant qu’elles ne sont pas pures. » (Sourate 2 : 222) (2)

« Demandez le témoignage de deux témoins parmi vos hommes.
Si vous ne trouvez pas deux hommes,
Choisissez un homme et deux femmes (…).
Si l’une des deux femmes se trompe,
L’autre lui rappellera ce qu’elle aura oublié ». (Sourate 2 : 282)

« Quant à vos enfants
Dieu vous ordonne d’attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles (…) ». (Sourate 4 : 11)

« Les hommes ont autorité sur les femmes,
En vertu de la préférence que Dieu leur a accordée sur elles,
et à cause des dépenses qu’ils font
pour assurer leur entretien. (…). (Sourate 4 : 34)

« Admonestez celles dont vous craignez l’infidélité ;
Reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les.
Mais ne leur cherchez plus querelle,
Si elles vous obéissent. (Sourate 4 : 34)

« Dis aux croyantes de baisser leurs regards, d’être chastes, de ne montrer que l’extérieur de leurs atours, de rabattre leur voile sur leur poitrine, de ne montrer leurs atours qu’à leurs époux, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs époux, ou à leurs fils ou aux fils de leurs époux, ou à leurs frères ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou à leurs servantes ou à leurs esclaves, ou à leurs serviteurs mâles incapables d’actes sexuels, ou aux garçons impubères. » (Sourate 24 : 31)

« Ô Prophète !
Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de se couvrir de leurs voiles : c’est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées. » (Sourate 33 : 59)

« S’il vous répudie, son Seigneur lui donnera peut-être en échange des épouses meilleures que vous, soumise à Dieu, croyantes, pieuses, repentantes, adorantes, pratiquant le jeûne ; qu’elles aient été déjà mariées ou qu’elles soient vierges. » (Sourate 66 : 5)

Michèle Sirois
Anthropologue, spécialiste en sociologie des religions
Co-auteure de Individu et société. Introduction à la sociologie (2008, 4e édition, Gaëtan Morin Éditeur)

Notes

1. Extraits de D. Masson, Le Coran, tome I et II, Paris, Gallimard, 1967, collection Folio classique, no. 1233 et 1234.
2. Une sourate est un chapitre du Coran. Les deux points suivis d’un chiffre fait référence au verset.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 4 mars 2010


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Michèle Sirois, anthropologue, spécialiste en sociologie des religions

L’auteure de cet article est anthropogue et spécialiste de la sociologie des religions. Elle est co-auteure de Individu et société. Introduction à la sociologie (2008, 4e édition, Gaëtan Morin Éditeur) et membre de la Coalition Laïcité Québec.



Plan-Liens Forum

  • Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
    (1/4) 22 mars 2010 , par Humaniste lucide

  • Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
    (2/4) 9 mars 2010 , par Geneviève

  • Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
    (3/4) 6 mars 2010 , par Emmanuelle St-Gelais

    rép: Isabelle
  • Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
    (4/4) 6 mars 2010 , par Internaute





  • Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
    22 mars 2010 , par Humaniste lucide   [retour au début des forums]

    Des femmes de nationalités différentes se rencontrent lors d’un congrès féministe mondial.

    La première à prendre la parole est allemande :
    - Bonjour, mon nom est Birgit. J’ai dit à mon mari : Helmut, prépare le dîner ! Le 1er jour, je n’ai rien vu, le 2ème non plus, mais au bout du 3ème, Helmut me prépara le dîner.
    APPLAUDISSEMENTS ET OVATION GENERALE ! Braaaavoo !

    C’est au tour d’une Italienne :
    - Bonjour, je m’appelle Isabella, et j’ai dit à mon mari : Luigi, à partir de demain tu nettoies la maison. Le 1er jour, je n’ai rien vu, le 2ème non plus, mais le 3ème, Luigi avait passé l’aspirateur.
    APPLAUDISSEMENTS ET OVATION GENERALE ! Braaaavoo !

    C’est au tour d’une Afghane :
    - Bonjour, mon nom est Yasmina et j’ai dit à mon mari : Mohammed, repasse le linge, fainéant. Le 1er jour, je n’ai rien vu, le 2ème non plus...

    Mais le 3ème, j’ai commencé à revoir un peu de l’oeil gauche...

    Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
    9 mars 2010 , par Geneviève   [retour au début des forums]

    Madame,
    Vous devriez changer de traduction du Coran, celle que vous avez est bien mauvaise. De plus, vous citez les versets hors contexte.

    Vous vous opposez à la diffusion du film sans je crois l’avoir vu et vous jugez Mme Pelletier et les deux soeurs musulmanes sans vous être renseigné auprès d’elles de leur démarche.

    Enfin, puisque vous êtes anthropologue, vous devriez connaitre la distinction émique/étique...cela ne transparaît pas dans vos propos jugeants.

    Vivre et laisser-vivre dans le respect et la paix...

    Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
    6 mars 2010 , par Emmanuelle St-Gelais   [retour au début des forums]

    Si vous pensez que la pratique de la religion est une affaire privée, pourquoi vous affichez-vous partout avec un symbole religieux et voulez-vous que votre entourage laïque reste indifférent à ce symbole qui, soit dit en passant, est encore plus politique que religieux ? Vous pouvez changer de pays ou de province si vous le souhaitez, personne ne vous retient. Si vous connaissiez l’histoire des femmes du Québec, vous sauriez ce qu’elles ont souffert à cause de la religion et les batailles qu’elles ont menées pour l’égalité. Plusieurs réagissent à votre voile ou foulard parce qu’il symbolise la soumission. Vous ne me ferez pas croire que les femmes musulmanes sont confortables, l’été notamment, avec cette coiffe. C’est une invention des hommes qui interprètent leur religion de façon bien commode. Vous êtes contente de vous trouver reléguée en arrière dans une mosquée ? Vous êtes heureuse de vous soumettre à un dieu misogyne, sexiste ? Grand bien vous fasse, mais pour ma part vous ne m’empêcherez pas d’exprimer mon désaccord avec la soumission (même volontaire) que vous représentez.

    Pourquoi votre message est-il anonyme ? Votre religion vous demande-t-elle aussi de renier votre identité ?

    • Réponse à Emanuelle St-Gelais
      7 mars 2010 , par Isabelle
        [retour au début des forums]

      Tout d’abord, bonjour.

      La religion relève bel et bien du domaine privé. Si elle reste dans mon "espace vital", je maintiens ma position : je peux faire ce que je veux, tant que ce n’est pas contraire aux lois et que ça e lèse personne physiquement. Par contre, je suis en désaccord avec les abus commis en matière d’accomodements raisonnables. Ces gens font passer le reste de ma communauté pour des épais oportunistes. Je ne fais pas ma prière dans les endroits publics, pour ne pas incommoder les gens. Je ne demande pas qu’on retire le porc à la cabane à sucre, ni ne réquisitionne la piste de danse. Je ne suis pas non plus méprisante envers les femmes qui ne s’habillent pas comme moi en demandant de givrer les fenêtres des gymnases, je n’impose pas aux autres ma vision des choses.

      Si vous pouviez éclaircir votre point quant au fait que le hijeb soit plus politique que religieux, j’apprécierais, ça m’intéresse.

      Je sais que je peux chager de pays et de province, mais comme expliqué dans on précédent message, je ne le ferai pas, à moins d’y être forcée (expulsée car devenue "illégale" ici). Je vous confie un secret : oui, il y a des gens qui me retiennent. Ma famille québécoise, mes amies québécoises, mon employeur au Québec, qui m’aiment tous et toutes vraiment beaucoup.

      Je connais très bien l’histoire des femmes d’ici, vous jugez bien vite. Ma mère est impliquée depuis l’adolescence dans les luttes féministes québécoises et canadiennes. Je lui dois beaucoup. Elle m’a appris à réfléchir, à défendre mes droits, à privilégier le dialogue sans jamais me laisser marcher sur les pieds. Mais elle m’a aussi appris à m’ouvrir aux autres et à les respecter.

      Quant à ce que les femmes ont souffert à cause du catholicisme, je remercie les femmes comme ma mère qui ont persisté dans la lutte pour que nous, les filles de ma génération et les suivantes, n’ayont pas à le vivre. Je n’accepte pas que quelqu’un me promette l’enfer (ni le paradis d’ailleurs), cela relevant du divin, non de l’humain. Je n’accepterais pa non plus d’être forcée à avoir des rapports sexuels sans aucun plaisir, d’être considéré comme une vulgaire machine à reproduction/éducation. Je n’accepterais jamais qu’on m’appelle "madame Jean-Claude Lamotte"...

      Pour ce qui est du confort l’été et/ou l’hiver avec un foulard sur la tête, je vous invite à observer la tenue des hommes bleus (les Touaregs, berbères vivant au Sahara), puis à comprendre le pourquoi du comment. Une explication vite fait ici : http://www.pourquois.com/inclassables/pourquoi-touaregs-habillent-sombre-alors-que-cela-donne-chaud.html
      Je reste très au frais avec ma tenue, je vous rassure :)
      Et j’utilise aussi Secret... au cas ou !

      Concernant la mosquée, euh... Oui, contente. Étant donné la gestuelle de prosternation dans nos prières, ça me dérangerait de me sentir observée de derrière par un individu en manque de chaleur humaine. La mosquée est un lieu de prière, de quiétude. Nous prions en rangs serrés, je n’ai pas l’envie d’être collée par un homme qui pourrait me plaire ou à qui je pourrais plaire, car j’ai le besoin d’être concentrée.

      Votre dernière phrase est assez révélatrice de votre état d’esprit ultra-défenssif, Emanuelle. Je n’ai jamais empêché personne de s’exprimer, de discuter et de débattre de ses points de vue. Je suis qui, moi, pour faire ça ?

      Dernière chose : je m’interroge. Pourquoi, au Québec, parle-t-on du hijeb sous toutes se coutures, dans les médias, dans les foyers, dans les cafés et sur les forums internet, mais que la culture du gangsta rap américain, bcp plusrépendue ici que le hijeb, passe innaperçue ? Pourqoi il n’y a pas de documentaires faits pour dénoncer le rabaissement de tout être féminin dans ce mouvement qui est devenue une culture à lui seul ?
      Pourquoi personne ne crie au scandale quand on voit des soutien-gorges pigeonnants et rembourrés assortis à des tongs dans les rayons de vêtements pour fillettes de 5 ans ? Pourquoi des organismes tels que Stella prônent-ils l’embauche légale des prostituées ?

      Pourquoi tout ça ne fait réagir personne ? Ce n’est pas surdiscuté dans les médias, ni dans les foyers ni dans les forums internet... Féministes, mais "pour" l’hypersexualisation des filles dès l’enfance ?
      Ne trouvez-vous pas qu’il y a plus imortant que le hijeb, au Québec ? Savez-vous que nous ne sommes que 20% des femmes musulmanes à être voilées, au Québec ?

      Merci d’avoir lu, et bonne journée à toutes (et tous)

      ps : Emanuelle, mon message était anonyme par oubli. Descendez de vos grands chevaux, nous ne sommes pas en guerre... Nous ne sommes que différentes, et pourtant probablement aussi très semblables... Permettez toutefois que je n’indique que mon prénom, non pas pour renier mon identité, mais pour me préserver... C’est internet, ici, accessible à tout un chacun, et il n’est pas prudent de se dévoiler (sans mauvais jeu de mot...).

      pps : excusez la longueur.

      [Répondre à ce message]

    Lettre à Télé-Québec au sujet du documentaire "Mes sœurs mulsulmanes"
    6 mars 2010 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Bonjour,je souhaite réagir à cette lettre...

    Il est aisé de jeter des mots, de les étaler publiquement sans tout ce qui les emballe : leur contexte, leur époque, leur explication historique, puis de déclarer "ceci est l’Islam, il est mauvais, il dénigre/rabaisse les femmes". Avez-vous poussé plus loin vos recherches, ou vous êtes vous contentée de vous choquer sur une première lecture du Coran, probablement très partielle et d’emblée partiale ?

    Vous êtes spécialiste en sociologie des religions, et vous ne faites pas la différence entre le cultuel et le culturel ? La virginité et la jeunesse, des valeurs importantes de l’Islam ? La première épouse de Mohamed était une femme d’affaire plus âgée que lui (de 15 ans !), déjà divorcée.
    D’ailleurs, il n’eut qu’une seule épouse vierge (et qui ne fut pas déflorée au moment de l’alliance car trop jeune). Et ce même Mohamed enseignait à ses fidèles de délaisser leurs coûtumes mauvaises anté-islamiques pour leur préférer l’enseignement divin ainsi que sa "sounnah" (ce que lui-même faisait). Parmis ces coûtumes qu’il a éliminées on trouve le fait de : enterrer les fillettes vivantes dès la naissance ; ne pas leur accorder d’héritage ; les prendre et abuser d’elles sans mariage, puis les rejeter à la rue ; les marier de force, sans leur consentement... Etc.

    Je suis musulmane, et je suis féministe. J’ai décidé de porter le voile il y a plusieurs annés déjà, par réelle conviction. Je n’ai ni père ni frère ni époux arabe et/ou musulman qui aurait pu me forcer. Je considère que ce que mon cerveau pense et qui se traduit par ma bouche a une grande valeur, beaucoup plus grande que mes cheveux, mon décolleté ou mes jambes. Ce qui, en moi, est agréable visuellement, JE choisis de le réserver à l’homme que j’épouserai peut-être un jour, et j’épouserai un homme qui se sera aussi préservé pour moi.

    Comprenez qu’il s’agit là de quelque chose de privé, qui ne concerne que la personne qui y croit. Et mon foulard ne représente en rien un danger pour mes concitoyens, ni physique ni moral.

    Quant au 8 mars... Jour de la femme. Je ne vois pas en quoi le hijeb est contre l’émncipation des femmes. Ce n’est pas une chevelure cachée et un corps habillé qi va à l’encontre de l’émancipation, voyons donc ! C’est ce que les gens ont en tête ! C’est quand on retourne une femme dans son foyer parce qu’elle est différente. C’est quand on lui interdit l’accès aux services publics parce qu’elle est voilée.

    C’est quand on permet qu’un homme de Québec jete dehors une femme d’un super-marché Loblaws parce qu’il ne voit pas ses cheveux. C’est quand on donne audience radio à une telle personne et qu’on approuve presque son geste ! Comment, dans notre société québécoise si "évoluée", peut-on se permettre de penser ainsi, d’accepter une agression gratuite et infondée sur une femme, et l’approuver ?!

    Je récapitule : l’isolement, l’aression gratuite, la discrimination sociale d’un côté, et de l’autre une croyance religieuse (le hijeb) privée et personnelle qui n’engage que celle qui prend la décision de l’appliquer sur elle-même...

    Et on ose dire que c’est ce dernier qui va à l’encontre de l’émancipation féminine ?!

    J’aurai tout vu, tout entendu, franchement !

    Pour finir, sachez une chose : Si vous vous mettez à interdire tel ou tel vêtement, alors au fond, vous ne valez pas mieux que l’Arabie où une femme ne peut pas choisir non plus de s’habiller comme elle le veut.

    Quand on pousse dans l’extrême, on fini toujours par rejoindre les autres extremistes, que ça vous plaise ou non.

    Moi, je ne quitterai pas le Canada. C’est mon pays, j’y suis née, d’une mère canadienne, et je l’aime car il m’accepte comme je suis.
    Mais si le Québec ne m’accepte plus parce que ses résidents ne peuvent survivre sans voir mes cheveux, j’irai ailleurs, et croyez bien que beaucoup d’autres feront de même.

    Ce que je trouverais d’ailleurs fort dommage...

    Sur ce, bonne journée, bon 8 mars et bon visionnement.
    (ah... au fait, vous êtes dans un pays libre ici. Vous n’avez pas à écouter ce documentaire si vous ne le voulez pas...)


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2010
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin